Traitement de la dystonie végétovasculaire chez l’homme

La dystonie végétovasculaire est diagnostiquée chez environ 70 % des hommes. Cette maladie n’est pas classée comme une pathologie indépendante, mais comme un ensemble de symptômes du système endocrinien, du système nerveux central et des organes circulatoires. Le syndrome affecte à la fois les hommes adultes et les adolescents – selon les statistiques, environ 25% des garçons adolescents souffrent de VVD.

En raison des différences dans le travail du système hormonal et de l’éducation, chez les hommes de différents groupes d’âge, la maladie se manifeste de différentes manières. Par exemple, chez les adolescents, le VVD se caractérise par des accès de colère, un négativisme aigu, une tendance à un comportement dangereux et l’alcoolisme n’est pas exclu. À l’âge adulte, la VVD chez l’homme peut se manifester par un rythme cardiaque instable, une sensation de fatigue après un effort physique, de la transpiration et des sauts de tension artérielle.

De plus, les hommes souffrant de VVD peuvent être sujets à des attaques de panique, des maux de tête, une météosensibilité et des troubles gastro-intestinaux sont souvent observés. Mais, malheureusement, le traitement de la dystonie végétovasculaire chez les hommes n’est pas prescrit dans la plupart des cas – les symptômes semblent être une réaction normale du corps au rythme rapide de la vie, de sorte que le pourcentage de personnes atteintes de cette pathologie visitant des médecins est minime .

  • Diagnostic précis du type de VVD
  • Traitement médical et physiothérapie
  • Neurologues avec une vaste expérience clinique
Rendez-vous neurologue S’inscrire 2 840 ₽
EEG (protocole neurologique complet) S’inscrire 2 400 ₽
EEG avec privation de sommeil S’inscrire 4 600 ₽

Contents

Causes de la maladie

La principale raison pour laquelle le traitement de la VVD chez les hommes peut être nécessaire est le stress régulier. Ils affectent négativement les performances du service végétatif, qui régule la majeure partie des processus du corps: les fonctions des glandes endocrines, des systèmes génito-urinaire et reproducteur, le fonctionnement du tractus gastro-intestinal, des voies respiratoires supérieures, du cœur et des vaisseaux sanguins . Tous sont strictement interconnectés et, au moindre trouble chez les patients, des symptômes caractéristiques de la VVD commencent à apparaître.

Le syndrome VVD survient généralement sous l’influence des facteurs suivants :

  • fatigue chronique et fatigue constante, effort physique intense et prolongé ;
  • intoxication du corps causée par de mauvaises habitudes : toxicomanie, alcoolisme et tabagisme ;
  • facteurs héréditaires et prédisposition génétique à la maladie;
  • lésions cranio-cérébrales et lésions traumatiques de la colonne cervicale ;
  • maladies infectieuses et processus inflammatoires survenant dans le corps;
  • un certain nombre de maladies auto-immunes : en particulier, le diabète sucré ou la thyrotoxicose.

La VVD chez les adolescents est généralement déclenchée par un changement des niveaux hormonaux, mais un stress psycho-émotionnel élevé et un stress mental peuvent également devenir un déclencheur.

Le traitement de la VVD chez les hommes est plus souvent nécessaire pour les patients qui mènent une vie inactive, sont engagés dans un travail monotone et ne font pas attention à leur santé physique.

Symptômes de VVD chez les hommes

L’un des signes caractéristiques du syndrome est la douleur dans les organes internes, bien que lors de l’examen, aucune pathologie ne puisse y être détectée. En outre, les symptômes évidents de la maladie comprennent des troubles du système cardiovasculaire, se manifestant par une modification de la fréquence cardiaque, des douleurs périodiques au cœur.

Complétant le tableau clinique de la maladie, des dysfonctionnements du système respiratoire, exprimés en difficulté avec une inspiration profonde ou des soupirs arbitraires. Il y a souvent une sensation de lourdeur dans la poitrine et un manque d’air. De plus, les symptômes graves de la maladie comprennent des fluctuations de la température corporelle, un trouble du tractus gastro-intestinal et une instabilité de la pression artérielle.

Les symptômes de la dystonie végétovasculaire chez l’homme peuvent être divisés en plusieurs types:

  1. Hypertonique. Les symptômes et l’état général du corps sont indiscernables de l’hypertension. Le patient peut ressentir des maux de tête périodiques ou prolongés, des bourdonnements et des bruits dans les oreilles, se plaindre d’un manque d’air. Parallèlement à cela, il y a une anxiété et une irritabilité accrues, complétées par une réduction de l’appétit.
  2. Hypotonique. La symptomatologie du syndrome ressemble à l’hypotension, c’est-à-dire que les épisodes de somnolence et de vertiges ne sont pas exclus.
  3. Cardinal. Le syndrome de ce type se reflète dans le travail du système cardiovasculaire, qui se traduit par une modification du pouls (sa diminution), l’apparition de douleurs cardiaques, des arythmies et des crises de transpiration. Ignorer les symptômes au fil du temps peut provoquer une maladie cardiaque.
  4. Mixte. Son trait distinctif est la totalité des symptômes caractéristiques de VVD de tous types. De plus, l’état négatif général du patient est complété par des troubles psycho-émotionnels, une excitabilité élevée et des crises de panique.

Diagnostic de VVD chez les hommes

Il convient de noter que VVD fait référence à des maladies fonctionnelles, c’est-à-dire que les symptômes du syndrome apparaissent sans raisons évidentes. Et, afin de choisir un traitement efficace pour la dystonie végétative-vasculaire chez l’homme , un examen complet du patient est nécessaire avec la participation de spécialistes dans divers domaines :

Pour un diagnostic plus précis, le patient doit également subir une série de tests de laboratoire, notamment :

  • analyse sanguine générale;
  • test sanguin pour le sucre et les hormones;
  • analyse générale des urines.

Selon le type de VVD et les symptômes qui l’accompagnent, le patient peut être référé pour des diagnostics instrumentaux supplémentaires: ECG, échocardiographie et échographie – ces études révéleront la pathologie des organes internes et des systèmes corporels.

Traitement de la VVD chez les hommes dans notre clinique

Le traitement de la dystonie végétovasculaire chez les hommes à Saint-Pétersbourg dans notre clinique est effectué de manière complexe et, en fonction des symptômes, il peut être basé sur la nomination de tout un groupe de médicaments. Les groupes de médicaments suivants sont traditionnellement utilisés :

  • sédatifs;
  • médicaments qui stabilisent le travail du système cardiovasculaire, y compris les diurétiques qui améliorent la circulation sanguine.

Aussi, le traitement de la dystonie végétovasculaire chez l’homme peut comprendre des séances d’effets physiologiques sur le patient :

  • massothérapie; ;
  • exercices de physiothérapie.

Une aide inestimable dans le traitement du VVD a un effet psychothérapeutique sur le patient. Les séances avec un psychothérapeute permettront au patient de prêter moins d’attention aux problèmes externes et aux processus négatifs se produisant dans le corps, ainsi que de se débarrasser du stress et d’autres facteurs psycho-traumatiques.

La plus grande efficacité dans le traitement du VVD a été démontrée par l’effet complexe sur les patients, qui comprend une combinaison de médicaments, de traitement psychothérapeutique et d’un complexe de physiothérapie.

Traitement de la dystonie végétovasculaire

La dystonie végétovasculaire est un ensemble de symptômes qui peuvent perturber des plans de plusieurs jours en un instant. Habituellement, la crise survient soudainement et s’accompagne généralement de maux de tête, d’étourdissements, de palpitations, d’une pression artérielle basse ou élevée, de tremblements dans les mains et de l’incapacité d’effectuer tout travail physique ou intellectuel.

De nombreux hommes et femmes âgés de 25 à 35 ans ne découvrent la VVD que lors d’un rendez-vous avec un neurologue. Chez certains d’entre eux, la condition décrite ci-dessus peut être complétée par des symptômes spécifiques aux types (crises) de la maladie – transpiration intense, dépression ou crises de panique, jusqu’à la peur de la mort.

Avec l’âge, chez les personnes atteintes de VVD, les fluctuations de la pression artérielle deviennent plus prononcées – elles se produisent pour une raison mineure et peuvent s’accompagner d’évanouissements. En fin de compte, non traitée, la maladie provoque un accident vasculaire cérébral, qui conduit à un accident vasculaire cérébral – la deuxième cause de décès en Russie.

Comme toutes les maladies chroniques, la VVD s’aggrave à l’automne. C’est à cette période de l’année que le corps humain réagit négativement aux changements de température, au raccourcissement des heures de clarté, aux sauts de pression atmosphérique et aux perturbations du champ magnétique terrestre.

Et loin d’être le dernier parmi ces facteurs, le rythme de vie, avec lequel nous tous, habitants des grandes villes, devons compter. Ajoutez ici une mauvaise écologie, un sommeil insuffisant, une consommation excessive de café et de mauvaises habitudes – facteurs contribuant au développement du VSD.

  • Diagnostic précis du type de VVD
  • Traitement médical et psychothérapeutique
  • Neurologues expérimentés

Prix ​​des services

Rendez-vous neurologue S’inscrire 2 840 ₽
EEG (protocole neurologique complet) S’inscrire 2 400 ₽
EEG avec privation de sommeil S’inscrire 4 600 ₽

Qu’est-ce que la dystonie végétative

Le système nerveux autonome est divisé en systèmes parasympathiques et sympathiques. L’un est responsable du ralentissement, par exemple, des contractions cardiaques, l’autre de leur accélération. La dystonie végétovasculaire perturbe le travail du système nerveux autonome, ce qui perturbe le travail des organes internes. Et ainsi, une personne commence à avoir des problèmes de santé.

La dystonie végétovasculaire est une maladie assez courante qui, sous une forme ou une autre, affecte environ 40% de l’ensemble de la population adulte de la planète. À l’heure actuelle, le diagnostic de VVD comprend environ 150 symptômes indiquant une violation du système nerveux autonome et 32 ​​syndromes de troubles cliniques.

Tous les syndromes de dystonie végétovasculaire sont caractérisés par des crises soudaines – crises végétatives. Les symptômes des crises diffèrent selon le type de TRI, par exemple :

Type cardiaque

Type tachycardique

type hypertonique

Type viscéral

Type hypotonique

Type asthénique

type respiratoire

type mixte

La crise s’accompagne de douleurs cardiaques sourdes ou aiguës prolongées, d’une pression accrue et d’une accélération du rythme cardiaque. Cette condition ne dépend pas des charges et ne disparaît pas après la prise de médicaments contre l’angine de poitrine.
Avec ce type de crise, on observe une augmentation progressive du rythme cardiaque jusqu’à 160 battements/min. Une personne commence à ressentir le martèlement du sang dans les tempes et les vibrations des vaisseaux. De plus, une augmentation de la pression s’accompagne d’un rougissement du visage.
La crise se caractérise par une forte augmentation de la pression artérielle (plus de 200 mm Hg), des maux de tête, des douleurs thoraciques, un essoufflement et divers troubles neurologiques : troubles de la conscience, convulsions et vomissements.
Ce type d’IRR est également connu sous le nom de syndrome du côlon irritable. Elle s’accompagne de fréquentes douleurs abdominales intenses, de ballonnements, de diarrhée ou de constipation.
Cette crise se caractérise par une pression artérielle basse (inférieure à 90/60 mm Hg), une faiblesse, une transpiration accrue et une diminution de la température des extrémités.
La crise provoque une baisse de vitalité, une perte d’endurance prolongée, une grande fatigue, des tremblements des mains et de la fièvre (jusqu’à 37,5°C).
Ce type de crise s’accompagne de difficultés respiratoires, de douleurs thoraciques pressantes, de bâillements, de toux, d’une incapacité à respirer profondément et d’une sensation de « boule dans la gorge ».
La crise peut inclure divers symptômes qui aggravent le bien-être et affectent la qualité de vie – maux de tête, douleurs cardiaques, pression artérielle élevée ou basse, difficultés respiratoires, sensibilité accrue aux changements climatiques.

Indications d’examen en cas de suspicion de VVD

Chaque type de dystonie végétative-vasculaire est dû aux caractéristiques individuelles de l’évolution de la maladie et de l’état de santé humaine. Par conséquent, parmi les nombreux symptômes de dommages au système nerveux autonome, il est impossible de distinguer les principaux pour une crise particulière.

Certains symptômes du VVD peuvent signaler des maladies qui ne sont pas associées à une violation de l’activité du système nerveux autonome. Cependant, les neurologues expérimentés sont capables de reconnaître le VVD sur la base d’études diagnostiques, en excluant des causes, par exemple, les maladies cardiologiques ou cardiovasculaires.

Le diagnostic de VSD sur des bases cliniques comprend les symptômes principaux et supplémentaires de la maladie. Si 2 signes de chaque groupe de symptômes coïncident, il est sûr de dire que le patient a VVD. De plus, plus de 45 % des patients présentent tous les signes cliniques suivants.

  • chagrin;
  • trouble respiratoire;
  • fortes fluctuations de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle;
  • Signes ECG (modifications de l’onde T et repolarisation accélérée).
  • douleur musculaire;
  • performances réduites ;
  • instabilité psycho-émotionnelle;
  • fréquence cardiaque élevée (plus de 90 battements par minute);
  • pouls rare (moins de 60 battements par minute);
  • contractions extraordinaires du cœur (peuvent être déterminées subjectivement);
  • température corporelle différente aux aisselles gauche et droite;
  • température corporelle élevée.

Diagnostic de VVD dans notre clinique

Dans notre clinique, un diagnostic de l’état de santé est effectué en cas de suspicion de VVD. L’examen commence par une visite au bureau du neurologue et la collecte de l’anamnèse. Sur la base des plaintes, le médecin enverra des examens, y compris des études avec des échantillons, qui permettent d’identifier les violations dans le travail du système nerveux autonome :

EEG

ECG avec échantillons

Échographie des vaisseaux du cou et de la tête

Surveillance Holter (ECG et tension artérielle)

Essais en laboratoire

Il révèle des déviations du fonctionnement normal du cerveau, des lésions vasculaires, des signes de tumeurs et des hématomes.
Détecte les changements fonctionnels dans le travail du cœur.
Détecte l’athérosclérose, la pathologie vasculaire (anomalies dans le développement des vaisseaux sanguins, modifications de la lumière des artères et du trajet des artères dans le canal associées à une ostéochondrose sévère), les anévrismes et les pathologies du flux sanguin.
Il révèle une hypertension artérielle latente, définit les caractéristiques des fluctuations de la pression artérielle au cours de la journée. Permet d’adapter le traitement aux fluctuations de la pression artérielle.
Les infections et les inflammations, les processus auto-immuns et les troubles du métabolisme du cholestérol sont détectés.

Un examen individualisé est nécessaire pour exclure l’hypertension, les maladies coronariennes, la cardiomyopathie de stress, le diabète, le trouble panique, le trouble hypocondriaque, le syndrome d’anxiété généralisée, les phobies et les troubles obsessionnels compulsifs. Sur la base des résultats de l’examen, le médecin établira le diagnostic final, déterminera le type d’IRR et prescrira le traitement nécessaire.

Dans certains cas, le médecin peut référer à des spécialistes étroits (par exemple, un médecin généraliste, un ophtalmologiste, un cardiologue ou un psychiatre) et des études supplémentaires dans des centres spécialisés (IRM ou CT).

Image IRM (VSD sur fond d’ostéochondrose dans la région cervicale)

D’une importance non négligeable dans le diagnostic de VSD est un facteur aggravant héréditaire. Par conséquent, lors d’une consultation avec un neurologue, il est nécessaire de signaler la présence d’asthme bronchique, d’ulcère gastrique, de névrodermite, d’hypertension et de diabète sucré chez les proches parents.

Traitement de la VVD chez les adultes dans notre clinique

Le traitement de la dystonie végétovasculaire dans notre clinique est effectué par des neurologues de la catégorie la plus élevée, ayant une expérience dans la clinique de l’Académie de médecine militaire. CM. Kirov et dans le service neurologique de l’hôpital de la ville.

Le traitement de la dystonie végétovasculaire chez l’homme et la femme dépend des manifestations cliniques de la maladie, des caractéristiques individuelles du patient et des maladies concomitantes. Un tel traitement du VVD chez l’adulte vise à la fois à rétablir le fonctionnement normal du système nerveux autonome et à se débarrasser des troubles mentaux (névrose, attaques de panique, peurs et phobies) qui surviennent dans le contexte d’une pathologie.

En règle générale, le traitement du VVD à Saint-Pétersbourg dans notre clinique comprend plusieurs types de thérapie :

Symptômes des névroses

Il n’y a pas de consensus sur ce que sont les névroses. Le point de vue qui domine aujourd’hui en médecine est basé sur les causes (étiologie) qui provoquent la névrose. Un tel point de vue sur les maladies d’étiologie psychogène est opportun et d’une importance pratique lors du choix d’une stratégie de traitement des névroses et de leur prévention.

Les névroses doivent être comprises comme “… des troubles fonctionnels de l’activité nerveuse causés par un traumatisme mental, c’est-à-dire des stimuli dont l’effet est déterminé non par leurs paramètres physiques, mais par leur valeur informationnelle”. Les informations qui provoquent le développement des névroses peuvent être transmises oralement ou par écrit, et également être de nature «visuelle» (par exemple, la participation d’une personne ou l’observation secondaire de tout événement psycho-traumatique qui provoque un conflit interne).

Les causes les plus courantes de développement de la névrose comprennent :

  • échecs amoureux;
  • conflits familiaux;
  • perte (décès) d’êtres chers;
  • troubles au travail, licenciement;
  • faire punir un crime;
  • menace pour la vie, la santé, le bien-être;
  • effondrement des plans à long terme.

Cependant, ce sont les informations transmises par la parole qui sont la cause la plus fréquente du développement des névroses. De telles informations peuvent porter un coup unique mais puissant à la psyché humaine, ou livrer des expériences traumatisantes légères sur une longue distance, contribuant à l’accumulation de stress interne, avec une manifestation croissante de symptômes et de signes de névroses.

Symptômes généraux et signes de névrose

En fonction de la variété des situations de la vie qui provoquent des conflits internes, les symptômes et les signes de la névrose présentent souvent des variations de réactions et de comportements inhabituels difficiles à détecter. En d’autres termes, très souvent, une personne ne corrèle pas ces réactions et comportements avec la présence d’une maladie névrotique, les considérant comme des traits de personnalité.

La névrose peut provoquer l’émergence et le développement d’une pathologie somatique. Cela conduit à une réaction à un facteur de stress, qui provoque une variété de troubles de la part du système nerveux autonome, qui est responsable du fonctionnement des organes internes, des glandes, des vaisseaux sanguins et lymphatiques.

En règle générale, la personnalité d’un névrosé combine des variations par rapport aux traits généraux caractéristiques de la plupart des cas :

  • dépendance à l’égard de l’évaluation des autres;
  • agressivité illogique;
  • ambition hostile;
  • compensation sexuelle pour une faible estime de soi;
  • expression d’une estime de soi pathologiquement élevée;
  • workaholism ou, au contraire, une attitude infantile envers les affaires;
  • suppression des sentiments d’infériorité.

Il est important de comprendre que les symptômes et signes de névrose ci-dessus se révèlent dans la dynamique de la vie. Par exemple, contrairement à une personnalité non névrosée, une personne atteinte de névrose justifiera son comportement illogique, trouvera des raisons de peur, d’impuissance et de passivité, si nécessaire, prendra des décisions, comme dans le cas d’agression, de haine, d’actions inacceptables de la part de la société sur leur part.

Riz. 1. Types et causes des névroses.

Symptômes de névrose chez les enfants et les adolescents

Selon certains auteurs, principalement d’orientation psychanalytique, les conditions préalables au développement des névroses sont des conflits internes non résolus dans l’enfance et l’adolescence. En règle générale, les symptômes de la névrose chez les enfants et les adolescents peuvent se manifester dans le contexte de situations difficiles pour une psyché fragile, d’un comportement addictif des parents qui créent la base du développement d’un trouble névrotique à part entière, par exemple:

  • éducation stricte, souvent avec violence;
  • conflits familiaux, divorce, alcoolisme d’un ou des deux parents;
  • développer un sentiment d’insécurité, d’infériorité, d’impuissance.

Dans le même temps, les symptômes de la névrose chez les enfants et les adolescents peuvent être à la fois prononcés pour leur entourage ou cachés derrière un état extérieur calme (déprimé), se faisant passer pour la nature «indifférente» de l’enfant. Ces symptômes de névroses comprennent des larmes excessives, du ressentiment, des réactions hystériques, des manifestations d’agression excessive et inappropriée. Plus difficile de reconnaître l’état psychopathologique des signes de névroses sont l’apathie, l’isolement, l’augmentation de la fatigue, les troubles du sommeil.

Riz. 2. Névroses et autres maladies.

Symptômes et signes de névrose chez les hommes

Il est généralement admis que les maladies névrotiques sont propres aux femmes. En pratique, les névroses surviennent de manière égale chez les femmes et les hommes. On peut en dire autant des symptômes de la névrose, qui sont associés dans l’esprit du public aux réactions «déséquilibrées» des femmes au stress – ils ne sont pas étrangers aux hommes.

Les symptômes et signes caractéristiques de la névrose chez les hommes comprennent les suivants :

  • apathie;
  • manque d’initiative;
  • fatigue;
  • diminution de la vitesse de réflexion;
  • oubli;
  • réactions inadéquates (“orageuses”) aux situations ;
  • sautes d’humeur.

En raison de la nature de l’éducation des hommes, parmi les symptômes et les signes de névrose chez les hommes, dans de rares cas, il peut y avoir des larmes incontrôlables, une tendance à l’auto-accusation publique ou d’autres attaques hystériques. Dans d’autres cas, les hommes trouvent simplement la force de surmonter les signes de névroses de type “féminin” ou ne les manifestent pas devant d’autres personnes.

Riz. 3. Les névroses parmi les troubles mentaux.

Symptômes et signes de névrose chez les femmes

Les symptômes et les signes de névrose chez les femmes diffèrent du sexe opposé en raison des caractéristiques physiologiques du corps et des caractéristiques de l’éducation. Si chez les hommes, par exemple, on trouve souvent une impuissance réversible, alors chez les femmes, l’aménorrhée appartient à un signe de névroses similaire au type de «nature du sexe».

Parmi les symptômes et signes de névrose chez la femme, les plus frappants sont :

  • anxiété;
  • irritabilité;
  • comportement expressif;
  • refus de manger;
  • pleurs excessifs;
  • sautes d’humeur.

Plus souvent chez les femmes que chez les hommes, parmi les symptômes de la névrose, on note des plaintes d’insomnie, des rêves effrayants (jusqu’à l’apparition d’une paralysie du sommeil) ou des difficultés à s’endormir. Cependant, dans chaque cas spécifique, le complexe de symptômes des névroses dépendra du cas et des caractéristiques individuelles de l’individu.

Symptômes du trouble obsessionnel-compulsif (TOC)

Les symptômes de la névrose obsessionnelle (CIM-10 F42) comprennent des pensées obsessionnelles et des actions stéréotypées. Dans presque tous les cas, l’anxiété est présente, ce qui est directement lié à la peur de conséquences négatives (dangereuses) improbables. Par exemple, ces symptômes incluent :

  • vérification de la cuisinière à gaz
  • essai d’éclairage;
  • vérification des portes (appartement, garage, voiture);
  • vérifier la commande dans l’appartement;
  • nettoyage fréquent de l’appartement;
  • lavage fréquent des mains, douches;
  • attachement excessif aux personnes, aux choses;
  • adhésion à des rituels inhabituels;
  • propension à recalculer quelque chose.

Symptômes de la névrose hystérique

Les symptômes de la névrose hystérique (F44 selon la CIM-10) comprennent des caractéristiques comportementales et des réactions de nature somatique. Outre le déséquilibre émotionnel, une réaction vive (positive, négative) même à des événements mineurs de la vie, il convient de noter les signes suivants qui se produisent dans le contexte d’un état pathologique:

  • convulsions, tremblements;
  • problèmes de coordination des mouvements;
  • perte de capacités d’élocution;
  • bégaiement;
  • perte de sensation;
  • perte d’audition;
  • perte de vision;
  • perte d’expressions faciales;
  • paralysie;
  • troubles végétatifs.

Symptômes de la névrose d’anxiété

La névrose d’anxiété peut se manifester dans divers complexes de symptômes, selon le cas spécifique. Parmi ces manifestations somatiques et physiologiques associées à la perturbation du système nerveux autonome, ainsi que les symptômes mentaux de la névrose d’anxiété, on note souvent les suivants :

Traitement de la dystonie végétovasculaire chez l’homme

Avec ce syndrome, les gens se fatiguent rapidement, ont du mal à se concentrer, sont souvent d’humeur dépressive, deviennent capricieux et pleurent. De plus, le VVD peut provoquer des migraines, ainsi que des douleurs au cœur et à l’abdomen.

Si vous trouvez des signes de VVD chez une personne, contactez les cliniques du réseau Hello!. Une approche individuelle de chaque personne et les méthodes de traitement et de rééducation de l’auteur aident à faire face avec succès à cette pathologie.

  • instabilité émotionnelle
  • changement d’appétit
  • maux de tête, évanouissements, étourdissements
  • sautes de pression soudaines
  • “moucherons”, assombrissement des yeux lors du déplacement
  • fatigabilité rapide
  • les troubles du sommeil.

Tchertanovskaïa

Chtchelkovskaïa

Maryino

Octobre

Otradnoé

Tchertanovskaïa

Chtchelkovskaïa

sud-ouest

Tchertanovskaïa

Tchertanovskaïa

“Bonjour!” – un réseau de cliniques pour une colonne vertébrale et des articulations saines

Depuis plus de 10 ans, nous sommes spécialisés dans le traitement des maladies du système musculo-squelettique à différents stades d’évolution des pathologies sans intervention chirurgicale. “Bonjour!” sont la base clinique des principales universités du pays qui forment des spécialistes dans les professions médicales les plus recherchées. Les médecins de la clinique sont une équipe d’experts du corps enseignant de l’Université RUDN, qui, en collaboration avec d’éminents spécialistes israéliens, ont développé des protocoles de traitement uniques selon les normes du ministère de la Santé de la Fédération de Russie.

Raisons du développement du VVD

L’évolution de cette pathologie peut être à la fois constante et paroxystique. Dans le même temps, le mode de vie affecte le bien-être général. Ainsi, chez les jeunes hommes, les principaux facteurs contribuant au développement de la VVD sont :

  • violation du régime de travail et de repos;
  • alimentation déséquilibrée;
  • hypodynamie;
  • fumeur;
  • l’abus d’alcool;
  • stress mental et physique excessif;
  • stress constant.

Ainsi, une violation des rythmes circadiens (quotidiens) peut rapidement aggraver la situation, par exemple lorsqu’une personne travaille la nuit et dort le jour. Ce mode entraîne une faiblesse, une dépression, des troubles hormonaux et d’autres anomalies.

De plus, les causes de la dystonie végétovasculaire chez l’homme peuvent être:

  • pathologies congénitales;
  • prédisposition génétique;
  • changements hormonaux;
  • antécédent de traumatisme grave ;
  • la présence de maladies chroniques;
  • infections transférées;
  • déviations psychiques;
  • changement climatique;
  • conditions environnementales défavorables.

L’état peut s’aggraver fortement avec l’hypothermie, l’augmentation du stress mental ou physique, après la prise d’alcool et de certains médicaments. Sans aide médicale, le VVD peut entraîner le développement de maladies des organes internes, la suppression des compétences sociales, des problèmes familiaux et professionnels.

Diagnostic de pathologie

Si vous suspectez un VSD, contactez votre thérapeute. Il effectuera un examen et prescrira les procédures de diagnostic nécessaires:

  • Échographie des vaisseaux du cerveau;
  • Échographie de la glande thyroïde;
  • IRM ;
  • ECG ;
  • analyses de sang et d’urine;
  • et autres recherches.

Si nécessaire, le médecin vous recommandera de contacter également des spécialistes étroits: un cardiologue, un neurologue, un gastro-entérologue, un spécialiste des maladies infectieuses. Au cours d’un examen approfondi, les causes de la VVD seront établies et les maladies concomitantes seront identifiées.

Traitement de la dystonie végétovasculaire chez l’homme

Pour lutter avec succès contre ce trouble, il est nécessaire de réaliser la gravité du problème et de se mettre immédiatement à l’écoute d’un traitement à part entière et d’une correction du mode de vie.

Le plan de traitement comprend généralement :

  • normalisation de la nutrition;
  • correction du mode de travail et de repos;
  • physiothérapie;
  • physiothérapie;
  • massage;
  • naturothérapie.

Parfois, des médicaments (nootropiques et autres) sont également utilisés, mais ils ont des effets secondaires et, de plus, ne peuvent pas éliminer les causes de l’état pathologique. Par conséquent, les médecins ont recours à la prescription de médicaments dans des cas extrêmes, préférant l’utilisation complexe de méthodes non médicamenteuses.

Le massage aide à détendre les muscles, a un effet chauffant. La physiothérapie prévient les processus inflammatoires, normalise la circulation sanguine et augmente le tonus vasculaire, améliore la résistance au stress et l’immunité, élimine la douleur. De plus, ces procédures alignent les rythmes circadiens, réduisent l’anxiété et facilitent l’abandon des mauvaises habitudes.

Des méthodes très efficaces sont illustrées par des méthodes telles que:

  • électrosommeil;
  • électrophorèse;
  • thérapie par ultrasons;
  • thérapie IR ;
  • bains thérapeutiques;
  • et quelques autres.

La phytothérapie normalise le rythme cardiaque et le travail du tractus gastro-intestinal, améliore l’immunité et a un effet bénéfique sur le fond émotionnel.

L’entraînement physique thérapeutique aide à augmenter le tonus général, normalise la circulation sanguine, renforce les muscles et aide à saturer le cerveau en oxygène. Un exercice physique approprié améliore l’état émotionnel et psychologique et la qualité du sommeil, normalise l’appétit et renforce le système immunitaire.

Si vous pensez avoir des signes de VVD, contactez l’une des cliniques du réseau Hello!. Une approche intégrée et le travail conjoint de nombreux spécialistes offrent une efficacité de traitement élevée sans effets secondaires et une préservation à long terme du résultat.

Traitement de la dystonie végétative-vasculaire chez l’adulte et l’enfant

La médecine avance, ce qui signifie que certains concepts en elle deviennent obsolètes et que de nouveaux viennent les remplacer. Ainsi, le terme dystonie végétative-vasculaire (VVD) est déjà considéré comme incorrect, car les médecins sont convaincus que cette maladie n’est pas directement liée au système cardiovasculaire. Par conséquent, la VVD est vraiment une “maladie inexistante”. Dans la médecine moderne, le terme “VD” est reconnu comme plus correct – dysfonctionnement autonome, c’est-à-dire perturbation du système nerveux autonome. Néanmoins, nous utiliserons plus d’une fois le terme “dystonie végétative-vasculaire” dans notre article, car il s’agit toujours “d’audition”. Les médecins posent ce diagnostic à l’ancienne, sans entrer dans les détails, c’est pourquoi, pour la plupart des patients, “VVD” semble extrêmement mystérieux.

La dystonie végétative-vasculaire en mots simples

Le diagnostic de dystonie vasculaire végétative est plus souvent retrouvé chez les hommes et les femmes adultes, mais survient également chez les enfants et les adolescents. Si vous ou vos proches êtes confrontés à ce diagnostic, rappelez-vous tout d’abord que l’essence du VVD est une violation du fonctionnement du système nerveux autonome. Comment se manifeste-t-il et que faire ? – dans ces problèmes et dans d’autres, nous essaierons de comprendre dans notre article.

Le VSD a-t-il un effet négatif sur le cœur et les vaisseaux sanguins ? La dystonie vasculaire végétative chez les adultes et les enfants affecte également le travail du système cardiovasculaire et de divers organes internes. Mais cela se manifeste principalement dans la variété des symptômes d’un trouble végétatif. Le patient peut avoir des douleurs au cœur, à la tête, à l’estomac, au dos, à diverses parties du corps. Mais en même temps, un examen médical ne révèle aucune pathologie de la zone «à problème». Et le dysfonctionnement autonome ne comporte pas vraiment de risque sérieux de développer d’autres maladies non végétatives. Les gens peuvent vivre pendant des années avec des signes de dystonie vasculaire végétative ! Ainsi, diverses douleurs et affections dans ce cas sont des symptômes de dysfonctionnement exclusivement autonome.

Pourquoi la dystonie vasculaire végétative chez l’adulte et l’enfant se manifeste-t-elle par une telle variété de symptômes ? Le système nerveux autonome joue un rôle très important dans notre corps. Le fait est que le système nerveux autonome régule le travail de tous les organes internes et est responsable du déroulement normal de tous les processus de base de notre corps (circulation sanguine, respiration, digestion, etc.). C’est dans le système nerveux autonome que se trouvent les mécanismes qui permettent au corps de récupérer par lui-même, de surmonter n’importe quelle maladie et de s’adapter au stress et aux changements environnementaux.

Quels changements pathologiques se produisent dans la dystonie vasculaire végétative et quelles sont leurs causes ? Chez les adultes et les enfants, la cause de la dystonie vasculaire végétative est une surcharge du système nerveux, qui peut survenir en raison de :

– stress psycho-émotionnel, de longue ou de courte durée (par exemple : travail mal-aimé, problèmes relationnels, décès d’un proche, divorce)

– charge de longue durée sans repos (travail 24h/24 et sans jours fériés)

– infections chroniques (virus de l’herpès, maux de gorge fréquents)

– opérations sous anesthésie générale

– autres effets toxiques sur le système nerveux (alcool, drogues, cannabis fumé)

– activité physique intense (sports professionnels)

En raison d’une surcharge du système nerveux, l’équilibre entre les divisions sympathique et parasympathique du système nerveux autonome est perturbé. Le corps commence à produire activement l’hormone adrénaline et le système nerveux est dans un état d’excitation constante. Une personne ne peut pas s’endormir, se détendre, ne pas penser au mal – ce sont les premiers signes de dystonie vasculaire végétative chez l’adulte. À l’avenir, une personne développe un trouble autonome permanent ou paroxystique.

Symptômes et signes de dystonie végétative-vasculaire

Les signes de dystonie vasculaire végétative chez l’adulte sont très divers, ce sont:

– faiblesse générale, fatigue (à la fois mentale et physique), somnolence pendant la journée

– instabilité émotionnelle (irritabilité, anxiété, humeur dépressive)

– instabilité de la tension artérielle (hypertension et hypotension)

– attaques de panique (attaques soudaines de peur sans cause, peur de la mort, tachycardie, engourdissement des parties du corps, sensation de manque d’air, etc.)

– maux de tête, lourdeur dans la tête

– douleurs dans diverses parties du corps (habituellement dans le cou, le dos, les membres)

Problèmes de sommeil (insomnie, réveils soudains fréquents, cauchemars)

Et ce n’est qu’une partie des symptômes qui peuvent survenir avec la dystonie vasculaire végétative chez les femmes et les hommes adultes. La VVD est très diversifiée et ses symptômes sont souvent déguisés en maladies cardiaques, mentales, endocriniennes et gastriques.

La pratique clinique montre que les signes de dystonie vasculaire végétative sont également fréquents chez les hommes et les femmes. De plus, la dystonie vasculaire végétative survient plus souvent chez les adultes de type A.

“Habituellement, le trouble végétatif-vasculaire se manifeste chez les personnes de type A. Ce sont les personnes qui remplissent la tâche qui leur est assignée au détriment de leur bien-être et de leur santé – en raison du sommeil et de tout type de relaxation, parfois même en raison de nourriture », le médecin -neurologue du Centre clinique de neurologie autonome, Alexander Ivanovich Belenko.

Dystonie végétative-vasculaire chez l’homme

Alexeï, 30 ans, ancien patient du Centre clinique de neurologie autonome : « Je suis allé à la clinique en août 2016. J’étais dérangé par les symptômes des crises de panique : crises d’angoisse, palpitations, peur de quitter la maison, parfois étouffé, l’état ressemblait souvent à une gueule de bois. Après un certain temps, après un stress intense, une sensation d’étouffement la nuit et des insomnies se sont ajoutées. Je pouvais me coucher à 22h et m’endormir à 6h. (interview complète ici – Alexey, 30 ans, crises de panique)

Les hommes et les femmes ont une psychologie et une physiologie différentes. Cela se reflète dans les causes du trouble, ses symptômes et la rapidité de contact avec un spécialiste.

Les particularités de l’évolution de la dystonie vasculaire végétative chez les hommes sont qu’en raison de leur psychologie, ils se replient souvent sur eux-mêmes et peuvent ne pas aller chez le médecin pendant longtemps, car ils sont habitués à être le soutien de la famille et à faire face à toutes les difficultés par eux-mêmes. Les hommes peuvent passer des années à essayer de surmonter leur propre malaise par eux-mêmes, sans le considérer comme une maladie. Et cela a un très mauvais effet sur le bien-être futur. Par conséquent, avec la dystonie vasculaire végétative chez l’homme, il est important que les proches aident le patient à contacter un spécialiste qualifié dès que possible.

La dystonie vasculaire végétative chez les hommes survient parce qu’en règle générale, ils gardent en eux toutes les émotions négatives et un sentiment d’insatisfaction à l’égard de leur propre vie. Il leur est plus difficile de soulager les tensions internes (“les hommes ne pleurent pas”). Ils ignorent souvent leur mauvaise santé. Et lorsque les premiers signes de dystonie vasculaire végétative apparaissent, ils essaient même de “noyer” les symptômes avec de l’alcool. Et là encore, les proches doivent être très vigilants !
Il convient également de noter que la dystonie vasculaire végétative chez les femmes et les hommes peut entraîner un affaiblissement de la fonction sexuelle, une diminution de l’activité sexuelle, ce qui est tout à fait naturel d’un point de vue physiologique et psychologique.

Dystonie végétative-vasculaire chez la femme

Ekaterina, 31 ans, ancienne patiente du Centre clinique de neurologie autonome : « En plus des attaques de panique, j’avais souvent des douleurs intenses dans le bas-ventre, comme lors des jours critiques, seulement plus fortes. Il y avait aussi une douleur lancinante dans le dos. Quant à l’état général, il y avait une température élevée tout le temps – 37,4 °, irritabilité, faiblesse, ne dormait pas bien. (interview complète ici – Ekaterina, 31 ans, attaques de panique)
Les caractéristiques de l’évolution de la dystonie vasculaire végétative chez les femmes sont les suivantes.

Les causes de la dystonie vasculaire végétative chez la femme sont souvent une grossesse difficile ou un accouchement difficile. Dans ce cas, la dystonie végétative-vasculaire et ses symptômes ne peuvent se manifester clairement qu’après quelques années. Un processus d’accouchement difficile est un stress important pour le corps de la femme et la période post-partum aggrave le trouble du système nerveux autonome qui a commencé, car il implique également une charge psychologique et physique importante pour le corps de la femme.

Avec la dystonie vasculaire végétative, les femmes présentent souvent les symptômes suivants: irritabilité, larmoiement, maux de tête, vertiges, instabilité de la pression artérielle. Contrairement aux hommes, les femmes sont par nature plus émotives, c’est pourquoi elles essaient inconsciemment d’évacuer leur tension nerveuse (ou plutôt, la réaction du corps à une libération excessive d’adrénaline) à l’extérieur : elles craquent sur leurs proches, pleurent, s’énervent et sont déprimé. Dans ce contexte, l’activité sexuelle d’une femme peut tout naturellement diminuer.

Dystonie végétative-vasculaire chez les enfants et les adolescents

Les signes de dystonie vasculaire végétative peuvent apparaître à un âge très précoce.

La dystonie végétative-vasculaire chez les enfants âgés de 5 à 10 ans se manifeste par des symptômes :

– sensation d’essoufflement

– l’enfant est méchant (car il ne peut pas exprimer avec des mots ce qui le dérange)

Les raisons du développement de la dystonie végétative-vasculaire chez les enfants peuvent être:

1. grossesse grave (maladie de la mère pendant la grossesse)

2. accouchement difficile (hypoxie fœtale, enchevêtrement du cordon, etc.)

3. maladies antérieures de la petite enfance (pneumonie, bronchite, amygdalite, etc.)

4. rhumes fréquents chez un enfant (grippe, amygdalite, infection herpétique, etc.)

Ce sont les principales causes de dystonie végétative-vasculaire chez les enfants.

Il existe également des causes secondaires qui contribuent au développement et à l’aggravation de la dystonie végétative-vasculaire chez les enfants et les adolescents, ce sont:

5. climat dans la famille – querelles de parents, alcoolisme, élever la voix / panne d’irritation sur l’enfant

N’oubliez pas que votre comportement négligent, traumatisant le psychisme de l’enfant, aura également des conséquences neurologiques – sous la forme d’une violation du travail harmonieux du système nerveux autonome et de l’apparition régulière de plaintes chez l’enfant au sujet de malaises!

6. stress (école, collège, examens, etc.)

La faiblesse fonctionnelle initiale du système nerveux autonome de l’enfant peut devenir particulièrement prononcée dès l’adolescence, ce qui sera associé à l’émergence d’une charge de travail toujours croissante à l’école et au collège. Autrement dit, si des signes de dystonie vasculaire végétative étaient présents chez un enfant avant l’école (ou avant l’université), alors une nouvelle situation stressante et, par conséquent, une charge importante sur le système nerveux peuvent contribuer au fait que les symptômes s’aggravent et l’état de santé s’aggrave.

Les symptômes chez les enfants de 10 à 16 ans sont les suivants :

– mains et pieds froids

– fond d’humeur diminué

Ainsi, la dystonie végétative-vasculaire chez les adolescents survient pour les mêmes raisons principales que la dystonie végétative-vasculaire chez les enfants, mais le stress catalyse le trouble du système nerveux autonome et augmente le risque de dystonie végétative-vasculaire chez les adolescents.
Types de dystonie végétative-vasculaire

Selon la façon dont le système cardiovasculaire réagit à la perturbation du système nerveux autonome, 4 principaux types de dystonie végétative peuvent être distingués conditionnellement. Conditionnellement – parce que, en règle générale, la dystonie végétovasculaire est exprimée comme un type mixte et comprend les symptômes de tous les autres types de dystonie végétovasculaire. Ainsi, “types de dystonie végétative-vasculaire” est plutôt une classification de tous les symptômes de VVD.

Types de dystonie végétovasculaire :

type cardiaque de dystonie végétative-vasculaire

Symptômes : tachycardie (rythme cardiaque rapide), arythmie (interruptions du travail du cœur), chagrin d’amour, arythmie respiratoire et sensation de manque d’air. Les interruptions du travail du cœur provoquent une sensation de manque d’oxygène. Avec la VVD, la douleur dans la région du cœur ne devient pas un signe avant-coureur d’une crise cardiaque et n’affecte généralement en aucune façon le cœur, comme en témoigne l’échocardiogramme du patient. Pour diagnostiquer ce type de dystonie végétovasculaire, l’étude de la variabilité de la fréquence cardiaque est très efficace.

type hypertonique (hypertenseur) de dystonie végétative-vasculaire

Symptômes: hypertension artérielle, lourdeur dans la tête (à l’arrière de la tête), assombrissement des yeux, faiblesse, nausées, augmentation de l’émotivité, attaques de panique. Dans le cas de la dystonie végétovasculaire, l’hypertension artérielle survient fréquemment, mais passe rapidement et s’accompagne d’autres symptômes de VVD.

type hypotonique de dystonie végétative-vasculaire

Symptômes : pression artérielle basse, perte de force, faiblesse musculaire, irritabilité, apathie, larmoiement, évanouissement, maux de tête.

type mixte de dystonie végétative-vasculaire :

Symptômes : des « sauts de pression » (une pression accrue est remplacée par une pression basse) et d’autres symptômes de VVD se produisent (voir ci-dessus). Ce type de dystonie végétative-vasculaire est le plus courant.

Le trouble végétovasculaire est également divisé selon la gravité : de légère à sévère, qui est associée à la présence, à la fréquence et à la durée des attaques de panique, ainsi qu’à la gravité des autres symptômes de la VVD. Plus une personne souffre de dystonie végétovasculaire et ne prend pas de mesures pour la traiter, plus le degré de la maladie s’aggrave. Avec une forme légère de dystonie végétative-vasculaire, les symptômes sont légers et ne peuvent survenir qu’en cas de surmenage émotionnel ou physique. Dans les formes sévères de dystonie végétative-vasculaire, les symptômes sont prononcés et persistants, les attaques de panique surviennent fréquemment et leur durée augmente.

Traitement de la dystonie végétative-vasculaire

Puisque l’essence de la maladie réside dans la violation des fonctions autonomes du système nerveux, alors en cas de dystonie végétative-vasculaire, le vecteur de traitement doit viser précisément à rétablir le fonctionnement normal du SNA. La santé du système nerveux autonome est notre objectif.

En fait, seul le corps humain lui-même, grâce à ses propres réserves, est capable de rétablir le fonctionnement normal du système nerveux. Cependant, il a besoin d’aide pour activer ces réserves, normalisant le travail des nœuds nerveux autonomes endommagés (ganglions). C’est exactement ce qui se passe avec l’impact ponctuel du laser sur le ganglion désaccordé.

Un cardiogramme conventionnel ne permet pas de diagnostiquer la dystonie végétovasculaire. Le traitement et le diagnostic de la dystonie vasculaire végétative chez les adultes et les enfants doivent être complets. Une partie importante de ces diagnostics est l’étude de la variabilité de la fréquence cardiaque humaine. À l’aide de cet examen, le médecin voit si le cœur est capable de supporter calmement la charge quotidienne habituelle, ou s’il échoue – il y a alors des signes de dystonie vasculaire végétative sur le visage.

Il est possible de détecter les nœuds végétatifs endommagés uniquement à l’aide d’une technique de recherche télévisée unique, très difficile à trouver dans les cliniques russes. Pendant ce temps, les capacités de l’imageur thermique sont activement étudiées à l’étranger (en Europe, en Amérique, en Inde, en Chine). A Moscou, seul le Centre clinique de neurologie autonome peut vous proposer un tel examen.

Si tous les signes de dystonie vasculaire végétative sont trouvés, le patient sera aidé par une physiothérapie complexe correctement dirigée. Le traitement de physiothérapie n’est pas universel pour chaque patient, mais est prescrit en fonction des caractéristiques individuelles de l’évolution de la maladie et de la gravité du trouble.

Le Centre clinique de neurologie autonome n’accepte les enfants pour traitement qu’à partir de 5 ans, ce qui est dû aux caractéristiques physiologiques d’un organisme en croissance.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *