rêver

Thérapie par l’exercice thérapeutique pour les maladies coronariennes cardiopathie ischémique

L’ischémie myocardique est un facteur important limitant la liberté physique du patient. En raison d’une vascularisation insuffisante du muscle cardiaque, le patient ressent une douleur compressive et un essoufflement. Il est nécessaire de combattre la maladie à l’aide d’une correction du mode de vie, d’un traitement médicamenteux et d’une thérapie par l’exercice.

Contents

Le rôle de la thérapie par l’exercice dans la réadaptation des maladies coronariennes

Dans le traitement de la pathologie cardiaque, la pharmacothérapie et les interventions chirurgicales jouent un rôle clé. De plus, l’importance des mesures préventives ne doit pas être sous-estimée : nutrition rationnelle, élimination des mauvaises habitudes. Et en aucun cas, n’oubliez pas l’importance et les propriétés curatives de l’activité physique. Un ensemble d’exercices correctement sélectionnés a un bon effet thérapeutique et aide à éviter les complications. La prise de conscience de ce fait a constitué la base de la méthode de thérapie physique, qui est aujourd’hui largement utilisée dans la lutte contre les conséquences des maladies cardiaques.

Avec Réadaptation Cardiaque :

  • le niveau de pression artérielle est normalisé;
  • augmente l’efficacité du cœur;
  • améliore le trophisme myocardique;
  • l’immunité est renforcée;
  • la concentration des « hormones du bonheur » dans le cerveau augmente ;
  • le taux de cholestérol, de triglycérides et de glucose sanguin diminue;
  • la fréquence des palpitations diminue.

Récemment, des scientifiques américains ont prouvé le fait du développement inverse des changements athérosclérotiques pendant l’exercice. Et bien que les expériences aient été menées exclusivement sur des animaux et qu’à l’avenir la valeur de cette théorie par rapport à l’homme puisse être réfutée, il est déjà affirmé aujourd’hui avec une probabilité de 100% que l’activité physique régulière ralentit le rythme du processus athéroscléreux.

La thérapie par l’exercice devrait devenir une norme quotidienne pour les patients atteints de pathologie cardiovasculaire. Cependant, vous ne pouvez pas le faire vous-même et de manière incontrôlable. Dans chaque cas, vous avez besoin de votre propre programme d’entraînement et d’un ensemble d’exercices spécialement conçus. Par conséquent, ce type de récupération est prescrit par un cardiologue ou un spécialiste de la rééducation.

Exercices, gymnastique et caractéristiques de performance

La tâche principale de la rééducation dans l’IHD est de rétablir le fonctionnement normal du système cardiovasculaire. De plus, le complexe de thérapie par l’exercice améliore l’immunité, améliore l’état général du corps et le ramène à son activité précédente. Il y a de telles étapes:

  • adaptation – évaluer l’état de santé du patient;
  • le principal – sélectionnez un programme de formation individuel;
  • la dernière période est l’examen final du patient et la sélection d’exercices à pratiquer à domicile.

La thérapie par l’exercice pour l’IHD est prescrite en fonction de la classe fonctionnelle de la maladie (pour l’IHD, il existe quatre gradations).

Dans le groupe I, les exercices sont sélectionnés pour tous les muscles avec une amplitude d’exécution complète. Les cours sont construits en fonction du type de mode d’entraînement. En plus des exercices standard, cette catégorie de patients est autorisée à effectuer des charges à court terme avec une plus grande intensité. Pour la marche, utilisez d’abord une distance de 5 km et augmentez-la progressivement jusqu’à 8-10. Une caractéristique du complexe pour ce groupe est le jogging, qui est contre-indiqué pour le reste. Ils comprennent également la natation. L’entraînement aquatique est progressivement augmenté à 65 minutes. Complétez avec des jeux sportifs (basket, ping-pong, etc.). La fréquence cardiaque maximale autorisée est de 140 battements par minute.

Un régime d’entraînement doux est nécessaire pour les patients du groupe II . La charge s’effectue à un rythme modéré. La marche commence à partir d’une distance de 3 km et augmente progressivement jusqu’à 6-7 km. La baignade est autorisée pendant 50 minutes maximum. Le niveau d’augmentation de la fréquence cardiaque ne doit pas dépasser 10 %.

Les patients du groupe III se voient présenter un mode d’entraînement économe. La marche dosée commence à partir d’une distance de 450 m, augmentant quotidiennement sa taille de 200 à 400 m.Cette catégorie de patients a accès à des charges avec une intensité minimale. L’augmentation de la fréquence cardiaque ne doit pas dépasser 110 bpm. Aux premiers symptômes de tension, d’aggravation de l’état, de survenue de tachycardie ou de douleurs cardiaques, la leçon est arrêtée d’urgence.

Récemment, les patients avec la quatrième classe fonctionnelle de thérapie par l’exercice n’étaient pas autorisés en raison du risque de complications. Aujourd’hui, grâce au développement de la médecine moderne, une forme spéciale de traitement a été élaborée pour ces patients. Les cours de cette catégorie ont lieu exclusivement dans un hôpital et seulement après stabilisation de l’état.

Suivi des patients et contrôle des résultats

Les exercices et les méthodes de rééducation sont prescrits par le médecin traitant. Il est responsable de leur opportunité et de leur nécessité.

Les cours sont prescrits en dessous du niveau des charges seuils pour le patient, et en même temps ils sont avec l’effet maximum possible de tension et d’entraînement du cœur. Le critère le plus important pour doser l’effort physique est la fréquence cardiaque. Le changement de fréquence cardiaque reflète le plus rapidement et le plus précisément le travail du cœur, l’adéquation de la charge effectuée. Si les limites autorisées sont dépassées, l’exercice est effectué avec moins d’intensité ou remplacé par un autre. La détérioration de l’état des patients est inacceptable. Dans ce cas, les cours sont temporairement annulés et le plan est modifié.

Le programme de réadaptation pour les patients atteints de maladie coronarienne est d’environ un an. Si aucune complication ne survient pendant cette période, des exercices plus complexes sont prescrits. De plus, il est recommandé à certains patients de faire du vélo, des cours de gym, du ski.

N’oubliez pas que même avec le bon traitement et son efficacité, vous avez besoin d’un suivi médical constant de l’état des patients et d’examens préventifs tous les deux à trois mois. La fréquence exacte est déterminée par le médecin traitant.

conclusions

La thérapie par l’exercice pour les maladies coronariennes est la base de la rééducation des patients. La tâche fondamentale de la technique est de restaurer le fonctionnement normal du corps. De plus, l’exercice régulier renforce le corps et améliore la qualité de vie. Combiner la physiothérapie avec une pharmacothérapie adéquate, un sommeil et un repos appropriés, une nutrition rationnelle, l’abandon des mauvaises habitudes et des promenades fréquentes au grand air aidera, sinon pour toujours, à oublier temporairement les limitations physiques.

Les sources d’information suivantes ont été utilisées pour préparer le matériel.

Exercices pour l’arythmie cardiaque: gymnastique et activité physique

L’activité physique dans l’arythmie est nécessaire pour augmenter l’endurance du système circulatoire. Un ensemble d’exercices correctement sélectionnés avec un niveau d’activité optimal normalise l’hémodynamique, augmente la réserve fonctionnelle du corps. Les exercices d’étirement activent les performances mentales. La gymnastique respiratoire avec fibrillation auriculaire associée à une aide médicale met de l’ordre dans l’état général et réduit la gravité des signes cliniques.

L’exercice est-il efficace pour les arythmies cardiaques?

L’activité physique dosée, en tenant compte des capacités humaines, des pathologies de la santé et des paramètres supplémentaires, améliore le métabolisme, accélère le flux sanguin et restaure les fonctions des organes affectés. Le schéma et le nombre de cours pour chaque maladie sont développés et contrôlés par un cardiologue et un spécialiste en thérapie par l’exercice.

Activités autorisées pour les arythmies :

  • qigong – un ancien art martial chinois avec une concentration d’énergie interne;
  • natation;
  • en marchant;
  • yoga;
  • Le Pilates est un ensemble d’exercices pour le développement de tous les groupes musculaires.

Le patient est persuadé de ne pas se prescrire d’entraînement, de ne pas pratiquer de mouvements inconnus, car cela menace de développer des complications. Toute activité physique avec fibrillation auriculaire, crises fréquentes de tachycardie et troubles circulatoires dans le cerveau est inacceptable !

Les sports suivants sont interdits :

  • Musculation;
  • musculation (en particulier avec l’utilisation de stéroïdes anabolisants);
  • exercices de respiration;
  • l’utilisation d’un extenseur ;
  • corde
  • course de vitesse;
  • contacter les arts martiaux;
  • plongée.

Ces sports entraînent une charge accrue sur le muscle cardiaque, ce qui entraîne une dégradation des capacités de compensation de l’organisme et le développement de complications.

Des exercices d’étirement

Les étirements (étirements) et certaines asanas de yoga sont conçus pour rendre le corps plus souple, détendre les muscles et améliorer la circulation sanguine. Avant l’entraînement, vous devez vous échauffer (sous une douche chaude). Les exercices sont effectués en douceur, en évitant les dynamiques vives.

Lors de l’exécution, les patients respectent les règles suivantes:

  • faites de l’exercice au moins une heure et demie après avoir mangé;
  • avec douleur au cœur, essoufflement, vertiges, les cours sont immédiatement arrêtés et du Validol ou de la nitroglycérine est pris;
  • contrôler le pouls.

Le complexe est exécuté debout et assis dans l’ordre suivant pour rétablir une respiration correcte pendant l’arythmie cardiaque :

  • le bras est abaissé le long du corps, l’autre tire la tête vers l’épaule, répétez de chaque côté;
  • pieds écartés à la largeur des épaules, une main à la taille, l’autre levée, inclinez le corps sur le côté derrière la main;
  • faites dix pentes élastiques à chaque jambe à tour de rôle;
  • asseyez-vous avec les jambes écartées, inclinez le corps vers l’avant pour chaque jambe à tour de rôle.

Exercices pour les exercices de physiothérapie dans l’illustration ci-dessous:

Exercices de respiration

Souvent, la charge recommandée est une respiration correcte pendant l’arythmie cardiaque. Pendant l’entraînement, le rythme cardiaque se normalise et la tension artérielle se stabilise.

Séquence d’exercices debout:

  1. Huit étapes. Faites un pas en inspirant.
  2. Six poings. En inspirant, nous serrons les mains baissées, en expirant, nous nous détendons.
  3. Douze sorties. Mains sur la taille. À l’inspiration, nous les abaissons, en desserrant les doigts avec force, à l’expiration, nous prenons la position de départ.
  4. Treize pistes. En inspirant, nous nous penchons en écartant les bras sur les côtés, en expirant nous nous redressons, les mains sur la ceinture.

Arythmie après l’effort : que faire ?

Une condition similaire se produit dans 19 à 60% des cas d’activités non contrôlées. La probabilité de survenue augmente proportionnellement à l’âge : chez les personnes de plus de cinquante ans, elle survient dans la moitié des épisodes. Les arythmies ventriculaires induites par le stress se manifestent dans l’IHD dans 36 à 50% sous la forme d’extrasystoles (PV), de tachycardie (VT), de fibrillation (VF).

Les troubles les plus courants après l’exercice sont l’arythmie sinusale (respiratoire) ou la fibrillation auriculaire.

La fréquence comparative d’occurrence des violations est présentée dans le tableau:

Tous types de PVC, % PVC fréquents, % PVC de haut grade (paires, triplés, VT, VF), % Personnes en bonne santé

Patients atteints de cardiopathie ischémique

19-38 3-11 2-6
38-50 23-37 6-15

Le patient s’inquiète :

  • confusion;
  • vertiges;
  • dyspnée;
  • inconfort ou douleur thoracique.

Il est nécessaire d’arrêter immédiatement l’entraînement, de fournir au patient une position semi-assise et un accès à l’air frais, de lui donner quarante gouttes de Corvalol (Valoserdina, Valocordin) à boire avec de l’eau.

Dans un avenir proche après l’attaque, ils prévoient de consulter un médecin à des fins d’examen et de traitement.

Prévention des complications

  • l’exercice aérobie ne prend pas plus de deux heures par semaine;
  • charges uniformes chaque jour;
  • repos après un entraînement intensif;
  • échauffez les muscles avant d’augmenter la dynamique.

conclusions

Une activité physique adéquate est indiquée pour presque tous les patients présentant des troubles du rythme en l’absence de crise. L’essentiel est de le sélectionner avec un cardiologue lors d’épreuves d’effort fonctionnel. Le niveau de consommation d’énergie requis est calculé selon la formule en fonction de la fréquence cardiaque maximale: à partir de deux cent vingt, vous devez soustraire l’âge de la personne. 75% de cette valeur est la fréquence à ne pas dépasser pendant l’entraînement. Une approche compétente de l’éducation physique améliore considérablement la qualité de vie du patient.

Les sources d’information suivantes ont été utilisées pour préparer le matériel.

Comment démarrer le processus de rajeunissement cardiaque: exercices pour renforcer le système cardiovasculaire

Le site fournit des informations générales. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la supervision d’un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Vous devez consulter un spécialiste, ainsi qu’une étude détaillée des instructions!

Les bienfaits de l’activité physique pour le cœur étaient connus dans la Grèce antique. Et bien que depuis lors, la médecine ait beaucoup progressé, les scientifiques confirment que la gymnastique bien construite est le principal moyen de guérir le cœur.

C’est ce genre de gymnastique que nous allons vous démontrer aujourd’hui. Il a été développé par Stephanie Mansour, entraîneuse personnelle certifiée et experte en santé et fitness reconnue aux États-Unis.

Répétez après nous :

Exercice 1

Position de départ : debout, jambes jointes.

  1. Entrelacez vos doigts derrière votre dos avec vos paumes face à vous.
  2. Redressez vos bras, roulez vos épaules vers l’arrière et cambrez votre poitrine vers l’avant.
  3. Dans cette position, prenez quelques respirations lentes et profondes.

Cet étirement préparera vos articulations et vos muscles à l’activité physique. Il calme également la respiration, soulage le stress et stabilise la tension artérielle.

Exercice 2

Position de départ : debout, jambes jointes.

  1. Levez vos bras au-dessus de votre tête et entrelacez vos doigts avec vos paumes loin de vous.
  2. Redressez vos bras, étirez-vous un peu vers le haut et vers l’arrière, tout en cambrant tout votre corps vers l’avant.

En vous étirant ainsi, vous stimulez la circulation sanguine et améliorez l’élasticité des artères. De plus, ce simple mouvement améliore l’état des muscles et des articulations.

Fait intéressant:

En étant physiquement actif, vous améliorez non seulement la perméabilité de vos plus petits vaisseaux – capillaires, mais activez également la croissance de nouveaux réseaux capillaires, ce qui améliore considérablement la nutrition du cœur et du corps dans son ensemble.

Abonnez-vous à la chaîne vidéo Health Saving

Exercice 3

Position de départ : debout, bras le long du corps, pieds écartés à la largeur des épaules.

  1. Soulevez votre genou droit en pliant votre jambe à un angle de 90°.
  2. Levez les deux bras tendus en même temps.
  3. Abaissez simultanément vos jambes et vos bras à la position de départ.
  4. De la même manière, levez votre genou gauche en répétant le mouvement avec vos mains.
  5. Faites 20 pas sur place, 10 avec chaque pied.
  6. Si vous le souhaitez, de manière synchrone avec le mouvement des mains, vous pouvez faire un petit squat sur la jambe d’appui.

Il s’agit d’un exercice cardio et vous devriez ressentir un certain essoufflement pendant cet exercice.

Même un entraînement cardio léger renforce le cœur et les vaisseaux sanguins, améliore l’apport d’oxygène et de nutriments au muscle cardiaque. L’exercice cardiovasculaire régulier protège non seulement des maladies cardiaques, mais également de la maladie d’Alzheimer, des accidents vasculaires cérébraux et de certains types de cancer.

Exercice 4

Ceci est un autre exercice cardio qui devrait vous essouffler légèrement.

Position de départ : debout, jambes légèrement plus larges que le niveau des épaules, genoux légèrement fléchis, bras fléchis au niveau des coudes, doigts serrés en poings au niveau de la poitrine.

  1. Avec votre poing droit, frappez l’air vers le côté gauche, en étendant complètement votre bras et en tournant le haut de votre corps vers la gauche. En même temps, au début du mouvement des bras, faites un petit squat et au moment de l’impact, redressez les deux jambes en tournant votre jambe droite vers la droite et en soulevant votre talon du sol.
  2. Revenez à la position de départ.
  3. Faites 10 de ces coups avec votre main droite, puis 10 coups avec votre gauche.

Important:

Un coup trop violent peut entraîner des blessures à l’articulation de l’épaule. Par conséquent, déplacez-vous plus en douceur, imaginez que vous représentez la boxe au ralenti.

La recherche moderne confirme qu’après seulement un an d’entraînement cardio régulier, même chez les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque, l’élasticité du muscle cardiaque s’améliore et les effets de l’hypertension s’inversent littéralement, et ce quel que soit l’âge.

Fait intéressant:

La combinaison d’exercices cardio et de musculation active le travail de l’endothélium – la couche interne de tous nos vaisseaux, qui commence à libérer activement de l’oxyde nitrique dans le sang. Cette substance améliore la circulation sanguine et est un protecteur naturel des vaisseaux sanguins contre l’athérosclérose et la thrombose.

Passons à la musculation :

Exercice 5

Position de départ : paumes jointes, coudes légèrement écartés, pieds écartés à la largeur des épaules.

  1. Pliez vos genoux à un angle de 90° et asseyez-vous sur une chaise imaginaire avec votre torse penché en avant. Essayez de vous “asseoir” dessus le plus longtemps possible.
    Assurez-vous que vos genoux ne dépassent pas la ligne d’arrêt.
  2. Revenez à la position de départ.
  3. Répétez l’exercice 10 fois.

Même un simple exercice de musculation comme s’asseoir sur une chaise imaginaire a un certain nombre d’effets bénéfiques, à savoir :

  • Réduction de l’hypertension artérielle
  • Lancement du mécanisme naturel de nettoyage vasculaire des plaques de cholestérol
  • Croissance de la masse musculaire et accélération du métabolisme
  • Brûlure accélérée des calories excédentaires au repos
  • risque réduit de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral

Exercice 6

Position de départ : similaire.

  1. Faites une large fente sur le côté avec votre pied droit.
  2. Inclinez votre corps vers l’avant et asseyez-vous sur une chaise imaginaire, en déplaçant votre poids vers la droite et en pliant votre jambe droite au niveau du genou. La jambe gauche doit rester droite.
    Assurez-vous que le genou ne dépasse pas la ligne du pied droit.
  3. Redressez votre jambe droite et revenez à la position de départ.

Faites 10 fentes dans un sens et 10 dans l’autre sens.

Les cardiologues recommandent de pratiquer la musculation au moins 2 fois par semaine. Cependant, des recherches ont montré que même un seul entraînement par semaine peut réduire considérablement le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. De plus, les exercices de musculation préviennent le développement du diabète.

Exercice 7

Position de départ : debout, jambes écartées, pieds pointés vers l’avant, bras tendus sur les côtés parallèles au sol.

  1. Tournez-vous vers la droite.
  2. Sans bouger le talon, tournez le pied droit vers la droite.
  3. Tournez légèrement le pied gauche vers la jambe droite.
  4. Pliez votre genou droit à un angle d’environ 90 degrés et, en même temps, déplacez votre torse vers la droite.
    Important : Ne pas incliner ni tourner le corps.
  5. Poussez votre bassin vers l’avant en utilisant vos fessiers.
    Assurez-vous que le haut de votre tête est aligné avec votre bassin et que vos épaules sont au-dessus de vos hanches. Gardez votre dos droit.
  6. Maintenez cette position pendant 5 à 10 respirations.
  7. Revenez à la position de départ.
  8. Répétez l’exercice pour le côté gauche.

Cet exercice de force améliore la circulation sanguine et la respiration, tonifie également tous les organes de la cavité abdominale et vous dynamise pour toute la journée.

Exercice 8

  1. Allongez-vous sur le sol ou sur un tapis de sport.
  2. Écartez vos jambes droites à la largeur des épaules.
  3. Bras droits légèrement écartés.
  4. Fermez les yeux et essayez de ne penser à rien. Regardez votre respiration se calmer.

Rester dans cette pose pendant 10 minutes vous permettra de soulager le stress et les tensions dans tout votre corps.

Comment fonctionnent ces exercices ? Trois composantes de la gymnastique pour le cœur

Selon les concepts de la cardiologie moderne, trois types d’exercices physiques apportent le plus grand bénéfice au cœur, qui devrait alterner, à savoir :

  1. Étirements qui fournissent la “base musculo-squelettique” pour les exercices de force et de cardio.
  2. En fait, l’entraînement cardio, qui rend notre cœur plus fort en augmentant le volume de sang pompé dans les vaisseaux.
  3. L’entraînement en force qui nous protège de l’athérosclérose, du diabète et de l’obésité.

C’est la combinaison d’exercices cardio et de musculation qui permet une réduction radicale du risque de la plupart des maladies cardiovasculaires. Des changements positifs dans l’état du cœur et des vaisseaux sanguins peuvent être observés après 8 semaines d’exercice régulier, quel que soit l’âge.

Le programme minimum pour un cœur et des vaisseaux sanguins en bonne santé est de 5 séances par semaine de 30 minutes, soit seulement 2,5 heures tous les 7 jours. Comme vous pouvez le voir, il faut très peu de temps pour renforcer le cœur, l’essentiel est de pratiquer régulièrement et de ne pas manquer un seul cours.

Important:

Si vous souffrez de maladies cardiovasculaires ou autres, consultez votre médecin avant de faire de l’exercice.

Charger pour le cœur. Quel sport faire après un infarctus

Loin de là, toute activité physique est propice à l’entraînement du cœur, surtout si la santé n’est pas très bonne et que les années ne sont plus jeunes. Mais il existe des exercices universels qui allient sécurité, efficacité et facilité d’exécution.

Modération et prudence

Pour renforcer le cœur et les vaisseaux sanguins, les charges dynamiques sont très utiles, en particulier à l’air frais – jogging, patinage, ski, vélo, natation, aquagym. Mais il vaut mieux que les abdominaux oublient les exercices statiques de force, car ils surchargent non seulement la colonne vertébrale et les articulations, mais contribuent également à une augmentation de la pression artérielle, ce qui est dangereux pour les problèmes cardiovasculaires. Par conséquent, la salle de gym n’est pas pour tout le monde. Si le muscle cardiaque, non préparé à des charges élevées, est surmené, il ne pourra pas pomper la quantité de sang nécessaire. En conséquence, de nombreux problèmes peuvent survenir, dont les plus dangereux sont l’hypoxie (manque d’oxygène), ainsi que l’expansion compensatoire des vaisseaux cardiaques et l’hypertrophie du muscle cardiaque.

Mais même lorsque vous pratiquez des sports sains pour le cœur, la charge doit être modérée, du moins au début. Ils doivent être construits progressivement, mais en même temps régulièrement, et chaque entraînement doit commencer et se terminer par un contrôle du pouls.

À chacun ses goûts

Même après avoir subi une crise cardiaque, vous ne devez pas mettre fin au mouvement. Après tout, une charge moteur correctement choisie est l’une des conditions importantes de la récupération. Non sans raison, même dans un lit d’hôpital, les patients, sous la direction d’un médecin, commencent à effectuer divers exercices, puis se promènent dans la salle. Et après leur sortie, ils sont envoyés dans des salles de thérapie d’exercice dans des polycliniques ou dans des sanatoriums. L’exercice thérapeutique pour les maladies du système cardiovasculaire renforce le muscle cardiaque, augmente sa contractilité, augmente la circulation sanguine, abaisse le cholestérol et réduit le risque de thrombose. Une bonne circulation sanguine masse les parois des vaisseaux sanguins, ce qui les rend plus élastiques. Tout cela est une excellente prévention de l’athérosclérose des vaisseaux sanguins – la principale cause de maladie cardiaque.

Soit dit en passant, cela a été prouvé: si vous effectuez des exercices thérapeutiques pendant un an après avoir subi une crise cardiaque, la mortalité la première année est réduite de 25%!

En ce qui concerne les sports pour ceux qui ont eu une crise cardiaque, une approche strictement individuelle est nécessaire ici, sinon une nouvelle attaque peut être provoquée. Les statistiques sont implacables : 70 % des infarctus à répétition surviennent dans les 3 ans qui suivent le premier. Par conséquent, il n’est pas nécessaire de discuter avec les médecins: quel type de régime moteur ils recommandent – cela doit être observé. Selon le degré de lésions cardiaques chez certains patients, le médecin peut autoriser un exercice modéré peu de temps après la sortie de l’hôpital, tandis que d’autres interdiront strictement même de marcher à un rythme rapide.

Vous ne devez pas compter sur votre propre bien-être pour choisir un programme d’entraînement, car il s’agit d’un indicateur biaisé. Ainsi, selon une étude menée par des scientifiques de l’Institut des problèmes médicaux de l’éducation physique de Kyiv, 14 % des joggeurs qui ne se sont jamais plaints de leur cœur avaient de graves problèmes de myocarde qui n’ont été révélés que lors d’un examen médical.

Pomper le muscle principal

Lors de la pratique de la gymnastique pour les personnes ayant des problèmes du système cardiovasculaire, il est important de respecter certaines règles :

même avec une bonne santé, vous ne pouvez pas augmenter fortement la charge. Et si soudainement quelque part quelque chose fait mal, pique, essoufflement apparaît – vous devez immédiatement arrêter de faire les exercices. S’il ne disparaît pas tout seul en une demi-heure, prenez de la nitroglycérine et consultez d’urgence un médecin;

la gymnastique ne peut être commencée qu’une heure et demie à deux heures après avoir mangé.

Avant, pendant et après l’exercice, vous devez contrôler le pouls. Même à la fin de l’entraînement, il ne doit pas dépasser 120 battements par minute. Et après 5 minutes de repos, il devrait revenir à sa valeur d’origine.

Préparez-vous à recharger !

Il existe plusieurs options pour la gymnastique qui sont utiles pour les problèmes cardiaques. Voici l’un d’entre eux.

1. Position de départ – assis. Pieds joints, bras baissés. Levez alternativement vos mains lorsque vous inspirez, abaissez-les lorsque vous expirez.

Levez chaque main 5 fois.

2. Pliez vos coudes autant que possible et élevez-les parallèlement au sol à la largeur des épaules, jambes jointes. Les coudes effectuent des mouvements circulaires 5 fois dans le sens des aiguilles d’une montre et le même nombre – dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

3. Pieds joints, bras étendus sur les côtés. Pendant que vous inspirez, pliez votre jambe gauche au niveau du genou et appuyez-la contre votre ventre et votre poitrine, en vous aidant de vos mains. Lorsque vous expirez, abaissez votre jambe et écartez vos bras sur les côtés.

Répétez 3 à 5 fois. Idem avec le pied droit.

4. Mains sur la taille, pieds au sol écartés à la largeur des épaules. Sur une inspiration, penchez-vous sur le côté. En expirant, revenez à la position de départ.

Faites 3 à 5 fois dans chaque sens.

5. Pieds au sol écartés à la largeur des épaules, bras sur les côtés. Inspirez – levez les mains et pliez-vous jusqu’aux genoux. La tête doit rester alignée avec le corps. À l’expiration, revenez à la position de départ.

Courez 3 à 5 fois.

6. Position de départ – debout. Pieds écartés à la largeur des épaules, bras baissés. À l’inspiration, prenez la jambe droite et le bras sur le côté, maintenez pendant 2 secondes et, à l’expiration, revenez à la position de départ.

Faites dans chaque direction à tour de rôle 3 à 5 fois.

7. Mains baissées, pieds joints. En même temps, faites de larges mouvements circulaires avec vos mains dans le sens des aiguilles d’une montre, puis dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Courez dans chaque direction 3 à 5 fois.

8. Mains sur la taille, pieds écartés à la largeur des épaules. Faites des mouvements circulaires avec le corps dans différentes directions 5 à 10 fois.

9. Mains baissées, pieds joints. Marcher sur place pendant 15 à 30 minutes.

Cardio training : 10 exercices, vidéos, conseils d’un coach et nutritionniste

Découvrons ensemble avec des experts pourquoi les athlètes aiment le cardio, si les exercices dynamiques aident vraiment à perdre du poids et comment les faire correctement.

Ekaterina Demidova, maître entraîneur de la direction des programmes de groupe du réseau fédéral des clubs de fitness X-Fit;

Irina Khalturina, cardiologue de la catégorie la plus élevée “SM-Clinic”, Ph.D.

Les bienfaits du cardio-training

L’entraînement cardio est un type d’exercice modéré dans lequel la plupart des groupes musculaires sont impliqués et l’oxygène est la principale source d’énergie. Lors d’un entraînement cardio (sous réserve d’un contrôle des zones de pouls), le travail du système cardiovasculaire s’améliore et l’endurance globale augmente. Le cardio à faible intensité est l’un des moyens les plus efficaces de normaliser le poids, surtout si vous faites attention à une bonne nutrition en plus de l’exercice.

Lors d’un entraînement cardio, la dépense énergétique due à l’oxydation de l’oxygène prédomine ; les graisses intramusculaires sont plus impliquées que les protéines et les glucides. Les règles de base d’une telle formation sont un travail de longue durée (une heure et demie) à une impulsion ne dépassant pas 60% du maximum. Dans le processus, le corps commence à consommer des graisses viscérales et sous-cutanées. Ce type de formation comprend :

  • fonctionnement;
  • marche rapide;
  • natation;
  • skis et patins;
  • cours d’exercices cardiovasculaires;
  • dansant;
  • arts martiaux;
  • faire du sport.

10 exercices cardio

Pour le cardio-training, il n’est pas nécessaire d’aller courir ou d’aller à la piscine. Vous pouvez toujours mettre de la musique entraînante et vous entraîner à la maison. Choisissez des exercices dans notre liste en fonction de votre état de santé et de votre condition physique, variez-les ou effectuez-les dans un seul complexe. Avant de commencer un entraînement, faites un petit échauffement articulaire pour vous échauffer et préparer le corps au travail.

1. Genoux hauts

Littéralement – “genoux hauts”. Tenez-vous droit, les pieds joints, les bras pliés aux coudes. Levez un genou vers votre poitrine. Abaissez votre jambe et répétez de l’autre côté. Continuez à alterner les genoux pendant que vous utilisez vos bras comme coureur. Dans les exercices cardio, vous pouvez facilement augmenter la charge en augmentant l’intensité : commencez à un rythme lent et accélérez. Nous travaillons 40 secondes.

2. “Coups de pied latéraux”

L’exercice fonctionne bien sur les muscles abdominaux. Commencez en position debout avec vos pieds à la largeur des épaules, étendez vos bras avec vos paumes empilées les unes sur les autres. Tournez légèrement votre torse vers la droite et soulevez votre genou, en gardant votre hanche sur le côté. Tirez votre coude vers votre genou. Revenez à la position de départ et faites de même à gauche. Faites cela pendant 40 secondes.

3. “Patineur”

Cet exercice imite les mouvements pendant le patinage sur glace. Pour le rendre plus difficile, vous pouvez ajouter un saut lorsque vous vous déplacez sur le côté. Faites la révérence en fente, en pliant les deux genoux et en plaçant votre jambe droite en diagonale derrière vous. Bras fléchis aux coudes, un devant, pousser avec la jambe d’appui et changer de côté symétriquement. Continuez à rouler à gauche et à droite pendant 40 secondes.

4. “Jumping Jack”, ou “Army Jump”

Cet exercice classique fait travailler les muscles de tout le corps. Tenez-vous droit, les pieds joints, les bras le long du corps. Dans un saut, écartez vos jambes à la largeur des épaules, en levant les bras au-dessus de votre tête. Revenez ensuite à la position de départ. Si possible, accélérez (c’est pratique à faire au rythme de la musique). Faites l’exercice pendant 40 secondes.

5. Sauter d’un squat

Le squat régulier est un mouvement de poids corporel qui cible le bas du corps. En ajoutant un saut, vous pouvez le transformer en un entraînement cardio explosif. Commencez en position debout, les pieds écartés de la largeur des épaules. Accroupissez-vous et avancez vos bras. Sautez tout en redressant vos bras (cela ajoutera de l’élan au mouvement). Atterrissez doucement en position accroupie et répétez 10 à 15 fois de plus.

6. Fentes avec sauts

La fente classique, l’un des exercices de musculation couramment utilisés, peut être compliquée et transformée en un cardio difficile. Commencez en fente avec les deux genoux pliés à 90 degrés. Les pieds pointent vers l’avant. Le dos est droit, les épaules descendues, les bras allongés. Relevez rapidement les bras et sautez tout en changeant de jambe. Atterrir en fente et répéter de l’autre côté.

7. Planche dynamique

Il existe de nombreuses façons de diversifier la barre et d’améliorer l’effet de cet exercice. L’un d’eux est de le rendre dynamique. Partez d’une position de planche classique : corps parallèle au sol, accent mis sur les avant-bras. Conformément au rythme choisi, écartez les jambes en un saut en les élargissant. Le saut suivant est le retour des jambes à la position de départ. Répétez pendant 20 à 30 secondes. Pour éviter que la charge ne soit transférée sur les bras et les épaules, gardez-les parallèles, ne joignez pas vos paumes.

8. “Escalade”

Les débutants doivent d’abord développer la technique, effectuer des mouvements lentement et se fixer à chaque point. Les athlètes expérimentés effectuent l’exercice comme un entraînement cardio pour pomper tous les muscles. Commencez par la planche ; le ventre est tendu, les omoplates sont ramenées au centre du dos, les paumes sont sous les épaules. Amenez votre genou droit vers votre poitrine, ramenez-le à la position de départ et changez de jambe. Tout en maîtrisant la technique, augmentez progressivement le rythme.

9. Rots

L’exercice, qui comprend des squats, des sauts et des pompes, engage tout le corps. Tenez-vous debout, les pieds écartés à la largeur des épaules. Accroupissez-vous et posez vos mains sur le sol. Sautez en arrière, mettez-vous en position de planche. Faites une pompe. Sautez de nouveau dans un squat. Sautez en étendant vos bras au-dessus de votre tête. Répétez 5 à 10 fois, selon votre niveau de forme physique. Les débutants peuvent simplifier le burpee en éliminant les pompes et les sauts. Les athlètes expérimentés seront intéressés à accélérer afin d’effectuer le nombre maximum de répétitions, par exemple en une minute.

10. “Break dance”

Lorsqu’il est exécuté correctement, l’exercice pompe tous les muscles du corps et améliore la coordination. Si vous le faites pour la première fois, concentrez-vous sur l’exécution précise des mouvements, puis accélérez en mode cardio. Commencez par quatre points d’appui : les bras sous les épaules, les genoux fléchis, les pieds au sol. Levez votre bras droit et votre jambe gauche, tournez votre corps et votre bassin vers la droite. Coup en avant avec votre pied gauche, en gardant votre main près de votre poitrine. Revenez à la position de départ et répétez de l’autre côté.

Commentaire de l’entraîneur

Ekaterina Demidova, maître entraîneur de la direction des programmes de groupe du réseau fédéral des clubs de fitness X-Fit

Un travail musculaire renforcé nécessite un apport sanguin actif, à la suite de quoi le nombre de contractions cardiaques augmente, le corps a besoin de plus en plus d’oxygène. L’essoufflement pendant l’activité physique est normal. Afin de comprendre si vous devez augmenter l’intensité, il est préférable de se concentrer sur le pouls. L’entraînement aérobie est considéré comme un entraînement à une fréquence cardiaque de 60 % du maximum. C’est à ce pouls que vous entraînez votre cœur et le rendez plus résistant. Les entraînements prolongés à fréquence cardiaque élevée ont l’effet inverse, usant et surmenant le muscle cardiaque.

Comment comprendre quand la charge est excessive ? Est-il nécessaire de s’exercer par la force ?

Afin de rendre l’entraînement cardio aussi utile et efficace que possible, vous avez besoin d’un capteur de fréquence cardiaque et d’un contrôle des zones de fréquence cardiaque. Toute charge est un stress, il est donc important d’augmenter systématiquement l’intensité des cours lorsque le corps est prêt. Si vous êtes un sportif débutant, vous ne pouvez pas vous passer du contrôle de la fréquence cardiaque, puisque seuls les sportifs confirmés peuvent se permettre de travailler « au ressenti ». L’entraînement en force n’est nécessaire que si vous savez exactement ce qui vous empêche d’être paresseux. Mais quand on n’a pas assez récupéré ou qu’on s’est blessé, mieux vaut refuser l’entraînement.

Quelle est la meilleure chose à faire avant et après une séance d’entraînement ?

L’échauffement est une partie essentielle de tout entraînement. C’est toujours nécessaire, peu importe ce que vous allez faire – s’accroupir avec une barre ou courir sur la piste. Un bon échauffement augmente la température corporelle, augmente doucement la fréquence cardiaque et prépare les muscles et les articulations pour un travail plus intense. Il est également préférable de terminer l’entraînement en douceur afin qu’il n’y ait pas de chute brutale de la fréquence cardiaque.

Quant à la nutrition, tout est individuel et dépend du temps d’entraînement et de l’intensité. Si l’entraînement est complexe et énergivore, il est important que le corps reçoive suffisamment de « carburant » une heure ou deux avant de commencer. Les glucides complexes sont la principale source d’énergie.

À quelle fréquence devez-vous vous entraîner pour obtenir des résultats positifs ?

Pour obtenir un effet d’entraînement, vous devez vous entraîner trois à quatre fois par semaine. Mais il est important de se souvenir d’une formule simple : 0,1 * 365 = 36,5, et 0 * 356 = 0. Toute activité, même la plus petite, mais chaque jour, vaut bien mieux que son absence.

Les mêmes exercices auront-ils un effet, ou vaut-il mieux varier les sports ?

Le corps humain s’adapte constamment aux nouvelles conditions. Elle est fixée par la nature. Par conséquent, si vous effectuez constamment le même entraînement, à un moment donné, les muscles s’y habitueront et les exercices n’auront pas l’effet habituel. La monotonie de l’entraînement conduit à la stagnation, et le manque de progrès conduit au stress et à la fatigue du système nerveux. C’est pourquoi il existe des concepts tels que “périodisation” et “plan de formation”.

Commentaire du docteur

Irina Khalturina, cardiologue de la catégorie la plus élevée “SM-Clinic”, Ph.D.

Les exercices cardio améliorent la fonction cardiaque et normalisent le taux de cholestérol sanguin, réduisent le risque d’ostéoporose. Les cours sont plus faciles à mener sur des simulateurs spéciaux qui ont plusieurs formats d’entraînement, et l’affichage vous permet de suivre le temps, la distance, la vitesse, la consommation de calories et la fréquence cardiaque. Les vélos d’appartement développent l’endurance, entraînent les muscles des jambes et du dos. C’est une excellente option pour les athlètes débutants.

L’entraîneur le plus courant et le plus efficace est l’elliptique. Il affecte délibérément les zones “problématiques”, telles que les muscles des jambes, des fesses et des cuisses, et avec des charges mineures – sur les articulations du genou et la colonne vertébrale. Les rameurs sont efficaces pour développer l’endurance et la force. Au cours d’un tel entraînement, presque tous les groupes musculaires travaillent.

Le point principal de l’entraînement cardio est la fréquence cardiaque. Vous devez vous y concentrer tout au long de la leçon. La fréquence cardiaque doit être de 65 à 85 % de votre maximum. La fréquence maximale (220 moins votre âge) doit être multipliée par 0,65 et 0,85. En conséquence, vous obtiendrez deux nombres représentant les limites supérieure et inférieure de la fréquence cardiaque. Pendant l’entraînement, il est souhaitable que le pouls se situe dans ces indicateurs.

L’entraînement cardio est contre-indiqué chez les personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque, en particulier dans la période aiguë, et chez les patients souffrant d’hypertension artérielle non corrigée médicalement. Ils ne peuvent faire que de la gymnastique légère.

Avant de commencer un entraînement cardio systématique, vous devez vous assurer que vous n’avez aucune contre-indication du système cardiovasculaire, vous devez également prendre en compte l’état des articulations. Hernie intervertébrale, arthrose des articulations du genou, opérations récentes ou fractures – avec eux, une consultation avec un traumatologue orthopédique est obligatoire. Les personnes souffrant d’asthme bronchique, d’obésité, doivent consulter un pneumologue et un endocrinologue. Vous ne pouvez pas vous entraîner avec les ARVI et les allergies lors d’une exacerbation, et même lors d’une exacerbation de toute maladie chronique.

Mouvements thérapeutiques dans l’athérosclérose des vaisseaux cérébraux

Mouvements thérapeutiques dans l’athérosclérose des vaisseaux cérébraux

L’athérosclérose est une maladie vasculaire dans laquelle de nombreuses plaques jaunâtres apparaissent sur leur surface interne, contenant une grande quantité de corps gras, principalement du cholestérol et ses esters. La présence de plaques entraîne un rétrécissement de la lumière des artères, entravant la circulation sanguine. En conséquence, il y a un manque d’oxygène et de nutriments apportés par le sang.

Le développement du processus athéroscléreux conduit à une insuffisance chronique de l’apport sanguin au cerveau, lorsque, avec un léger vasospasme dans l’une ou l’autre branche des artères du cerveau, une insuffisance cérébrovasculaire aiguë peut survenir. Il en résulte des crises vasculaires et même des accidents vasculaires cérébraux.

L’hypertension et l’athérosclérose des vaisseaux cérébraux s’accompagnent très souvent.

Dans le traitement de l’athérosclérose, il est important de créer des conditions qui amélioreraient l’apport sanguin au cerveau. Ce sont, tout d’abord, des promenades au grand air, une gymnastique hygiénique obligatoire et l’exécution d’un travail physique réalisable, et pour les personnes en travail mental – une combinaison de celui-ci avec un travail physique.

Vous trouverez ci-dessous un ensemble d’exercices spécialement conçus pour les patients atteints d’athérosclérose des vaisseaux cérébraux des premier et deuxième stades.

EXERCICE 1.

Marchez à un rythme moyen pendant 2-3 minutes, inspirez pendant 2-3 pas, expirez pendant 3-4 pas.

EXERCICE 2.

Position de départ – debout, chaussettes et talons ensemble ; les mains reposent sur le bas du dos avec les pouces vers l’avant.

Simultanément à l’expiration par le nez, tirez l’estomac aussi loin que possible (Fig. 1, a), puis simultanément à l’inspiration, poussez-le aussi loin que possible (Fig. 1, b). Regardez droit devant vous, gardez le dos droit et les épaules en arrière.

Exercez-vous lentement, surveillez le synchronisme de la respiration et du mouvement. Répétez 3-4 fois.

EXERCICE 3.

Position de départ – assis sur une chaise.

Serrez (Fig. 2, a) et desserrez (Fig. 2, b) les doigts et soulevez-les lentement. Répétez 3-4 fois à un rythme lent, puis secouez les pinceaux.

EXERCICE 4.

Position de départ – assis profondément sur une chaise, les pieds écartés à la largeur des épaules.

Étirez vos jambes vers l’avant et effectuez des mouvements de rotation dans les articulations de la cheville 8 à 10 fois dans un sens et dans l’autre (Fig. 3, a, b), puis secouez vos pieds. La respiration est arbitraire, le rythme est moyen.

EXERCICE 5.

Position de départ – assis sur une chaise.

Pliez et dépliez simultanément les membres au niveau des articulations du coude, de l’épaule et du genou, en simulant la marche (Fig. 4). Changez la position de vos bras et de vos jambes pour chaque compte. Ne décollez pas vos pieds du sol. Répétez 8 à 10 fois. La respiration est arbitraire, le rythme est moyen.

EXERCICE 6.

Position de départ – assis sur une chaise, jambes jointes, mains sur les genoux.

Au compte 1, placez votre main droite sur votre ceinture (Fig. 5, a), au compte 2, faites de même avec votre main gauche (Fig. 5, b), au compte 3, posez la paume de votre main droite sur l’arrière de votre tête (Fig. 5, c), au détriment de 4, répétez la même chose avec votre main gauche (Fig. 5, d). Ensuite, faites l’exercice dans l’ordre inverse, c’est-à-dire déplacez votre main droite de l’arrière de la tête vers la ceinture, etc. Effectuez 3-4 fois.

EXERCICE 7.

Marchez sur place.

EXERCICE 8.

Position de départ – debout, les mains sur le dossier de la chaise. Effectuez 4 à 5 squats à un rythme moyen (Fig. 6). La respiration est arbitraire.

EXERCICE 9.

Position de départ – debout, mains sur le dossier d’une chaise, jambes jointes.

Aux dépens de 1, amenez votre main gauche sur le côté, tout en y tournant la tête, regardez la main, mettez votre jambe droite en arrière (Fig. 7); Au compte 2, revenez à la position de départ. Pour un compte de 3-4, faites de même avec votre main droite et votre pied gauche. Répétez 3-4 fois.

EXERCICE 10.

Position de départ – debout face au dossier de la chaise et en s’y tenant.

Remettez votre jambe gauche sur la pointe des pieds aussi loin que possible, pliez le bas du dos et effectuez 3 à 5 inclinaisons élastiques avec votre corps en arrière (Fig. 8) – expirez. Revenez à la position de départ – inspirez. Faites de même avec l’autre jambe.

EXERCICE 11.

Position de départ – debout, jambes jointes.

Soulevez la jambe droite, pliée au niveau du genou, et touchez-la avec le coude du bras gauche plié, tout en inclinant légèrement le corps et en tournant vers la droite (Fig. 9) – expirez. Revenez à la position de départ – inspirez. Faites de même avec votre pied gauche et votre main droite. Répétez à un rythme moyen 3-4 fois.

EXERCICE 12.

Position de départ – debout, mains sur la ceinture.

Inclinez le corps vers la gauche et vers la droite (Fig. 10), en faisant glisser vos mains le long de la surface latérale du torse et des jambes. Répétez de chaque côté 3-4 fois.

EXERCICE 13.

Marchez en ligne droite avec les bras tendus vers l’avant. Mettez le talon d’un pied sur la pointe de l’autre (Fig. 11). Pour les 3-4 premières séances, faites l’exercice les yeux ouverts, puis les yeux fermés.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.