rêver

Symptômes et traitement de la grippe chez les enfants

Ces dernières années, une grande attention a été accordée à la prévention des infections virales respiratoires aiguës. Mais bien que les statistiques ne changent pas, les enfants d’âge préscolaire et les écoliers attrapent encore souvent la grippe. Cette maladie est particulièrement dangereuse pour les bébés de la première année de vie en raison du risque élevé de développer des complications bactériennes. Cela signifie que les parents et les pédiatres doivent toujours être en alerte et commencer le traitement à temps.

Table des matières

Souvent, le mot “grippe” est appelé à tort toutes les infections virales respiratoires aiguës, mais en fait cette maladie n’est qu’un des nombreux virus respiratoires (ARVI) qui entraînent des symptômes désagréables. La maladie affecte principalement les voies respiratoires et entraîne une intoxication du corps. Il s’agit d’une maladie plutôt dangereuse qui peut entraîner de graves complications et même la mort.

Pour cette raison, l’Organisation mondiale de la santé a lancé il y a plusieurs années une initiative de lutte active contre le SRAS, appelant les scientifiques à créer des médicaments 1 qui bloquent l’activité fonctionnelle des agents responsables de ces maladies. Actuellement, les pharmaciens russes ont déjà obtenu un succès significatif dans ce domaine, qui sera mentionné plus tard.

Contents

symptômes de la grippe chez les enfants

Pour la première fois, les symptômes de cette maladie ont été décrits il y a plus de deux mille ans. Et depuis lors, ils sont restés presque les mêmes. Aujourd’hui, selon la gravité des symptômes catarrhales chez les enfants, il existe des formes de grippe légères, modérées, sévères et hypertoxiques.

Premiers symptômes aigus

La période de portage latent du virus après l’infection dure de quelques heures à quelques jours. De plus, la maladie se développe sous une forme aiguë, alors que le plus souvent le syndrome d’intoxication l’emporte sur les phénomènes catarrhaux. Cela se traduit par les symptômes suivants :

  • fièvre;
  • augmentation de la transpiration;
  • mal de tête;
  • douleur oculaire, photophobie.

Hausse de température

Tout comme chez les adultes, la grippe provoque une augmentation significative de la température corporelle chez les bébés – jusqu’à 39 0 C et plus. Normalement, au quatrième ou au cinquième jour de la maladie, l’enfant n’a plus de température corporelle élevée. Si la fièvre persiste pendant une période plus longue, cela peut être le signe d’une infection bactérienne attachée qui nécessite un traitement supplémentaire.

Phénomènes asthéniques

Même après la guérison, l’asthénie peut persister longtemps chez les enfants – troubles du sommeil, fatigue, faiblesse.

Manifestations secondaires de la maladie

L’effet toxique sur l’organisme du virus de la grippe s’accompagne d’une détérioration de l’appétit du bébé, de l’apparition de léthargie, de myalgies (douleurs musculaires) et d’arthralgies (douleurs articulaires). Vomissements et insomnie sont possibles. Les voies respiratoires s’enflamment, le palais mou et la paroi arrière du pharynx deviennent rouges, l’enfant est tourmenté par la toux, le nez qui coule, le mal de gorge et le mal de gorge.

Dans le contexte du SRAS, la perméabilité des parois vasculaires augmente, des saignements de nez et l’apparition d’hémorragies sont possibles – de petites hémorragies sur la peau et les muqueuses. De plus, avec cette maladie, dans certains cas, le système nerveux central est affecté, ce qui se manifeste sous la forme d’encéphalopathie (dommages aux neurones du cerveau), ainsi que de convulsions et d’hallucinations. Les systèmes cardiovasculaire et excréteur souffrent également.

La grippe hypertoxique chez un enfant peut entraîner un œdème pulmonaire potentiellement mortel, une pneumonie fulminante et une insuffisance rénale. De plus, l’apparition de problèmes aigus de fonctionnement des systèmes respiratoire et cardiovasculaire n’est pas exclue. Toutes ces conditions nécessitent une attention médicale immédiate.

Diagnostic de la grippe chez les enfants

Lors de l’établissement d’un diagnostic, le spécialiste doit tenir compte du tableau clinique de la maladie et, si nécessaire, prescrire des tests de laboratoire, qui peuvent inclure la réaction en chaîne par polymérase (PCR) et la réaction d’immunofluorescence (RIF). Grâce à ces études, il est possible de détecter le virus dans les frottis de la membrane muqueuse de la cavité nasale et de l’oropharynx. Le médecin prescrit également une analyse générale d’urine et de sang.

S’il y a des soupçons que des complications de la grippe se sont développées, en plus du pédiatre, il peut être recommandé à l’enfant de consulter un oto-rhino-laryngologiste, un neurologue et un néphrologue.

Traitement de la grippe chez les enfants de moins de 1 an

Certains pensent qu’un nouveau-né est beaucoup moins susceptible de contracter des maladies infectieuses, car pendant les six premiers mois de sa vie, les bébés sont protégés par une immunité passive (innée), héritée de leur mère. Une mère transmet une certaine quantité d’anticorps dirigés contre des virus courants à un enfant au cours de son développement intra-utérin. Des anticorps sont également présents dans le lait maternel.

Mais encore, la présence d’une immunité innée ne signifie pas qu’un nourrisson ne peut pas tomber malade. Les souches du virus mutent constamment, il y a donc toujours un risque que le corps de la mère n’ait pas encore eu le temps de développer des anticorps contre celui-ci et, par conséquent, ils n’ont pas non plus été transmis au bébé. La grippe chez un nouveau-né s’accompagne généralement d’une perte d’appétit, d’une perte de poids et d’un nez qui coule, ce qui prive le bébé de la possibilité de recevoir du lait maternel. Jusqu’à un an, la maladie chez les nourrissons peut être très difficile, jusqu’au refus complet de l’enfant du sein. Dans une telle situation, vous avez besoin de l’aide d’un médecin et de la prise de médicaments antiviraux dont l’utilisation est approuvée pour les plus jeunes enfants et qui agissent contre un large éventail de virus du SRAS.

L’un de ces médicaments est VIFERON, qui possède un large spectre d’activité antivirale. L’interféron alpha-2b, qui fait partie de ce médicament, a été créé sur la base des technologies modernes, possède des propriétés antivirales (bloque la reproduction du virus), des propriétés immunomodulatrices et aide à restaurer l’immunité. Les préparations VIFERON ont été développées à la suite de recherches fondamentales dans le domaine de l’immunologie, qui ont prouvé qu’en présence d’antioxydants (vitamines C, E et autres), l’effet antiviral de l’interféron est renforcé.

Préparations Les Bougies VIFERON (suppositoires) et le Gel VIFERON peuvent être utilisés pour traiter les enfants dès les premiers jours de la vie.

Traitement du SRAS chez un enfant de 3 à 5 ans

La prévalence des ARVI et de la grippe chez les enfants d’âge préscolaire est principalement facilitée par leur présence dans des groupes d’enfants. Après tout, les virus se propagent principalement par des gouttelettes en suspension dans l’air lorsqu’ils parlent, éternuent, toussent et les enfants peuvent se les transmettre par le biais de jouets et de produits d’hygiène. La variabilité des conditions météorologiques, le manque de vitamines dans l’alimentation quotidienne et la faible immunité de l’enfant contribuent également au fait qu’il est souvent infecté par le SRAS.

Dans le traitement de toute infection virale, l’un des rôles principaux est joué par le respect du régime d’alcool. La boisson doit être aussi abondante que possible, l’eau minérale, le vert faible, la tisane et le jus fraîchement pressé conviennent comme boisson pour le bébé. Il ne faut pas forcer l’enfant à manger s’il n’en a pas envie, surtout les aliments protéinés. Pendant la période de la maladie, la production de suc gastrique diminue, le processus digestif ralentit et l’appétit diminue naturellement. De plus, l’enfant pendant la période de maladie a besoin de repos au lit pendant au moins les premiers jours.

Un type de traitement de la grippe pour les enfants d’âge préscolaire est la pharmacothérapie utilisant des médicaments antiviraux. Certains d’entre eux contribuent à la production par le corps de ses propres interférons – des composés protéiques qui bloquent le virus nocif et l’empêchent de se multiplier. L’avantage des médicaments contenant de l’interféron est leur activité antivirale non sélective élevée. Cela signifie que ces médicaments sont capables de combattre la plupart des types d’infections virales respiratoires aiguës, sans tests supplémentaires ni spécification de la souche de la maladie.

Tout comme pour les bébés jusqu’à un an, pour le traitement des enfants de 3 à 5 ans atteints de la grippe, vous pouvez utiliser le médicament antiviral VIFERON Suppositoires, qui a une activité antivirale non sélective et a été utilisé en pratique clinique pour le traitement de jeunes patients depuis plus de 20 ans. Selon PRINDEX, VIFERON Suppositoires (suppositoires) est le médicament n° 1 prescrit par les pédiatres 2 . Grâce à la petite forme ergonomique de la bougie, le médicament est facile à utiliser pour la thérapie même des plus petits patients.

Le taux d’action des suppositoires est déterminé par la manière dont ils sont administrés. Le rectum possède un réseau dense de vaisseaux sanguins à travers lesquels la substance médicinale est rapidement absorbée dans le sang.

Comment guérir un enfant de la grippe de 7 à 12 ans

Nous comprenons tous que 100% de la seule bonne décision – comment traiter la grippe n’existe pas – sinon nous aurions depuis longtemps oublié cette maladie. Il existe de nombreuses méthodes de traitement: éprouvées, innovantes, inscrites dans les normes de soins médicaux …. L’essentiel est que le choix reste toujours avec le médecin. Lors du traitement d’enfants de 7 à 12 ans, il est important qu’ils n’aillent pas à l’école lorsqu’ils sont malades et qu’ils restent au lit. Il est nécessaire de donner beaucoup de liquides à l’enfant, car la chaleur provoque la transpiration et, par conséquent, une grande perte d’humidité. Dans le même temps, les boissons très chaudes sont contre-indiquées – même de légères brûlures des muqueuses du larynx les rendront plus vulnérables aux infections bactériennes. Les tisanes, les boissons aux fruits, les jus non acides, les compotes, le kéfir conviennent. Il n’est pas souhaitable de donner du café aux bébés, cela augmente le rythme cardiaque et peut aggraver leur état.

N’oubliez pas l’aération et le nettoyage humide régulier de la pièce – cela réduit la concentration de virus dans l’air. Il est possible pour un enfant de prendre une douche chaude pendant la grippe, mais s’il n’en est pas capable, vous pouvez vous limiter à frotter avec une serviette humide ou des serviettes hygiéniques.

Et bien sûr, tout d’abord, consultez un médecin qui vous recommandera un traitement. Jusqu’à présent, il n’existe aucun traitement capable de débarrasser instantanément un enfant de la grippe, mais le bon traitement peut néanmoins aider à raccourcir la période de la maladie et à réduire le risque de complications. Très probablement, le pédiatre suggérera de prendre des médicaments antiviraux. Ils peuvent être démarrés dès les premiers signes de la maladie. Si l’enfant a entre 7 et 12 ans, toutes les formes du médicament antiviral VIFERON – Bougies, Gel et Pommade peuvent être utilisées pour la thérapie. Le médicament VIFERON Candles a non seulement une activité antivirale et immunomodulatrice, mais restaure également la capacité des cellules du système immunitaire à produire leur propre interféron.

Pour lutter contre les infections virales respiratoires aiguës, dont la grippe, y compris celles compliquées d’une infection bactérienne, il est également possible d’appliquer une bande de Gel VIFERON d’environ 0,5 cm de long sur la muqueuse nasale pendant 5 jours 3 à 5 fois par jour.

Pour le traitement des infections virales respiratoires aiguës chez les enfants de 2 à 12 ans, VIFERON Pommade 2500 UI (1 pois de 0,5 cm de diamètre) s’utilise 4 fois par jour. La durée du traitement est de 5 jours.

Traitement, prévention et symptômes de la grippe chez les enfants

Chaque mère doit être médecin au moins un peu. Parfois, la santé et même la vie d’un bébé peuvent dépendre de sa capacité à comprendre instantanément les symptômes d’un malaise. Avec l’arrivée de la période froide, le risque de contracter le SRAS augmente. La grippe (grippe) est aussi le SRAS, mais il existe un certain nombre de différences dans les symptômes et l’évolution de cette maladie par rapport au «rhume» habituel. Souvent, les maladies respiratoires ont un début similaire – fièvre, faiblesse, douleurs musculaires et articulaires, maux de tête, nez qui coule, toux. Cependant, la grippe, contrairement à d’autres infections virales respiratoires aiguës, est plus grave et peut entraîner de graves complications, telles que bronchite, pneumonie, otite, sinusite et autres. i Fait intéressant, les épidémies d’infections virales respiratoires commencent précisément par une augmentation de l’incidence chez les enfants. ii

Grippe chez les enfants: symptômes

Un petit enfant ne peut pas expliquer ce qu’il ressent. Par conséquent, vous devez déterminer indépendamment l’apparition de la maladie. Habituellement chez les enfants, il est aigu, la température monte soudainement à 39 o C et plus.

Symptômes cliniques de la grippe :

  • sensation de froideur,
  • fièvre,
  • toux,
  • mal de tête,
  • mal de gorge,
  • pharyngite,
  • congestion nasale,
  • diarrhée,
  • rhinoconjonctivite,
  • changements mentaux,
  • vertiges,
  • Douleur dans les yeux,
  • vomir,
  • myalgie,
  • lymphadénite cervicale,
  • respiration sifflante dans les poumons.

Dans les 2-3 premiers jours après l’infection, aucun changement douloureux n’est visible, mais à mesure que le virus se propage, l’état du patient se détériore fortement. En pratique, cela peut signifier: le bébé vient de jouer tranquillement et, maintenant, l’humeur s’est détériorée et le front et le corps sont devenus chauds.

Contrairement aux ARVI, avec la grippe, les syndromes des voies respiratoires ne sont pas prononcés au début et se manifestent par une difficulté à respirer par le nez, une légère rhinite, une sécheresse et un mal de gorge. L’enfant peut se plaindre de frissons, de courbatures dans tout le corps, de douleurs aux yeux, de photophobie, de maux de tête, de maux de gorge. Les patients ressentent de la faiblesse et de la fatigue. Le syndrome d’intoxication au premier jour de la maladie domine sur le catarrhale iii. Le soi-disant syndrome hémorragique se manifeste par des saignements de nez, une éruption cutanée sur le corps.

La toux sèche et douloureuse et les sécrétions nasales ne commencent généralement que le deuxième jour. En raison de l’intoxication, l’appétit diminue, des vomissements peuvent commencer. Dans les cas graves, les dommages toxiques peuvent affecter le système nerveux central, provoquant un délire, des convulsions et des hallucinations. En cas de situation alarmante, il est nécessaire d’appeler immédiatement un médecin, de faire boire de l’eau tiède à l’enfant, de mettre des vêtements secs, de le mettre au lit et de mesurer la température.

A des températures supérieures à 38°C, il faut :

  1. Donnez des antipyrétiques.
  2. Prévoyez du repos et du repos au lit.
  3. Buvez beaucoup d’eau tiède, de thé faible, de boisson aux fruits.
  4. Gardez l’enfant au chaud lorsqu’il a froid.
  5. Avec des indicateurs de 39,5 à 40 ° C, l’enfant ne doit pas être enveloppé.
  6. Si elle est supérieure à 40,4 °C, appelez les urgences iv

La grippe chez les bébés

Les enfants de 0 à 6 ans sont particulièrement sensibles aux infections virales du système respiratoire. À cet âge, le corps ne peut toujours pas résister complètement à l’infection, car il n’a pas de défense immunitaire formée. À un âge précoce, tout virus est perçu par le corps de l’enfant comme nouveau, de sorte que les bébés tombent malades particulièrement durement et pendant longtemps. Les épidémies annuelles apportent de nouvelles souches de grippe. Les enfants n’ont pratiquement aucune chance d’échapper à l’infection sans une protection efficace. Les groupes particulièrement à haut risque comprennent : les nourrissons (nouveau-nés) et les enfants de moins de deux ans, ainsi que les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques.

La grippe chez un enfant de moins de trois ans est susceptible d’être traitée à l’hôpital. Les enfants plus âgés sont généralement traités à domicile sous surveillance médicale. Pour éviter l’infection d’autres membres de la famille, il est nécessaire de fournir au patient une vaisselle et des articles de soins séparés, d’aérer souvent la pièce, de changer le linge et d’effectuer un nettoyage humide. Les plats utilisés par les patients doivent être bouillis ou désinfectés. Se laver soigneusement les mains à l’eau et au savon après chaque contact avec la personne malade. Les membres de la famille doivent porter des masques et se rappeler de les changer toutes les deux heures, de jeter les jetables et de laver et repasser les réutilisables des deux côtés.

Le traitement doit commencer dès l’apparition des premiers symptômes. Il est important d’inactiver l’agent pathogène de la grippe avec des médicaments antiviraux qui empêchent la pénétration et la reproduction du virus dans les cellules des voies respiratoires et empêchent le développement ultérieur du processus pathologique. En règle générale, une thérapie complexe est prescrite, dans laquelle de nombreux médecins incluent des préparations d’interféron, dont la tâche est de combattre les virus et de restaurer leur propre immunité. L’effet antiviral des interférons s’explique par la suppression de la reproduction des virus dans la phase initiale de la synthèse de protéines spécifiques. Le traitement de la grippe chez les enfants comprend un régime alimentaire, un régime, un traitement médicamenteux à l’aide d’une thérapie étiotropique, pathogénique, symptomatique, une immunothérapie et une immunocorrection, ainsi que la prévention des complications et la formation d’effets résiduels.

Comment comprendre que la menace est passée ? – Critères de récupération : normalisation persistante de la température pendant 3 jours ou plus ; absence d’intoxication et d’inflammation des voies respiratoires; normalisation des paramètres sanguins.

Prévention de la grippe chez les nourrissons

Les enfants de moins de 5 ans appartiennent à un groupe à risque particulier pour les infections virales respiratoires aiguës, pour la prévention desquelles les médicaments antiviraux à large spectre sont au premier plan. Au cours des 20 dernières années, une vaste expérience a été acquise dans l’utilisation de VIFERON dans le traitement et la prévention des infections virales respiratoires aiguës. Dès la naissance d’un enfant, VIFERON gel peut être utilisé en prévention contre la grippe. Le médicament a déjà un effet sur les «portes» de l’infection, car très souvent, il pénètre dans le corps par le nez. Grâce à la base de gel, VIFERON a une action prolongée, il suffit donc de l’appliquer sur la muqueuse nasale seulement 2 fois par jour.

La grippe chez les bébés

Les bébés reçoivent avec le lait maternel non seulement un complexe équilibré de vitamines, d’enzymes, de minéraux et d’oligo-éléments, mais également la capacité de résister aux infections virales et bactériennes grâce à l’immunité passive. Cependant, des virus peuvent encore s’infiltrer dans le corps de l’enfant. Cela est particulièrement vrai pour les bébés artificiels qui ne sont pas protégés par une barrière naturelle sous forme de lait maternel, les enfants prématurés et affaiblis. La grippe est très dangereuse: la probabilité de décès chez les nouveau-nés est 2 à 3 fois plus élevée que chez les autres. La grippe chez un bébé jusqu’à un an peut entraîner de graves complications, car elle affecte le système nerveux et cardiovasculaire et a un effet néfaste sur le fonctionnement du tractus gastro-intestinal.

Le but du traitement est de soulager la condition et de minimiser le risque de complications. Naturellement, seul le pédiatre qui observe votre enfant peut développer le meilleur schéma thérapeutique.

L’un des médicaments pouvant être utilisés pour traiter les nourrissons est VIFERON sous forme de suppositoires (suppositoires rectaux) à une posologie de 150 000 UI selon le schéma une fois toutes les 12 heures, le cours est de 5 jours. Il est recommandé aux nouveau-nés prématurés dont l’âge gestationnel est inférieur à 34 semaines d’utiliser le médicament VIFERON 150 000 UI par jour, 1 suppositoire 3 fois par jour après 8 heures.

Afin de reconnaître les signes de la grippe à temps et d’agir, vous devez connaître certaines caractéristiques, par exemple, que les symptômes catarrhaux (toux, écoulement nasal, rougeur de la gorge) chez les bébés peuvent être complètement absents et que la température sera lever seulement le deuxième jour. La léthargie et le manque d’appétit, les caprices, les larmes devraient alerter.

Pendant les périodes de stress pour le bébé, l’allaitement ne doit pas être interrompu, car il contient une forte concentration d’anticorps qui aident à renforcer les défenses de l’organisme de l’enfant. Si votre bébé a des difficultés à téter en raison de la congestion nasale et de la faiblesse, allaitez avec du lait exprimé au biberon. Du régime alimentaire d’une mère qui allaite, il est souhaitable d’exclure tous les produits qui provoquent des troubles digestifs chez le bébé, afin de ne pas alourdir son immunité. Si la mère est malade, il faut essayer de ne pas infecter le bébé. Pas besoin d’arrêter l’allaitement et de faire bouillir le lait exprimé. Vous ne pouvez pas mettre l’enfant dans votre lit, il doit dormir dans un lit séparé ; veillez à stériliser la tétine et les biberons en évitant tout contact avec votre vaisselle. Une mère qui allaite doit mettre un masque de protection avant de se nourrir, se laver le visage, les mains avec du savon, se laver la poitrine et bien sûr se faire soigner.

symptômes de la grippe chez les bébés

L’enfant, dans la douleur, s’inquiète, crie et donne des coups de pieds. Un enfant grippé ne dort pas bien, se réveille souvent, pleure. Le bébé peut perdre complètement l’appétit, arrêter ou ne pas téter du tout. En raison du gonflement de la muqueuse nasale, le bébé respire la bouche ouverte, la peau est pâle; avec un manque d’oxygène, une légère apparition de bleu autour du nez peut se produire. Pendant la grippe, les nourrissons et les nouveau-nés ont souvent des nausées et des vomissements, et la consistance des selles est perturbée. Au pic de température, la douleur augmente, ce qui peut provoquer une crise de coliques, des ballonnements et des crampes au ventre. À des températures supérieures à 38 °C, les enfants ont des crises convulsives.

Comment traiter la grippe chez les enfants

Pour le traitement de la grippe chez les enfants, on utilise des médicaments antiviraux qui agissent directement sur la cause de la maladie – les virus. Lors du diagnostic, un frottis, des analyses de sang et d’urine sont effectués, qui permettent de juger de la présence d’une infection. Si un virus est détecté dans l’organisme, le médecin peut prescrire des suppositoires VIFERON (suppositoires) à la posologie de 150 000 UI, 1 suppositoire 2 fois par jour après 12 heures par jour pendant 5 jours*. Selon les indications cliniques, le traitement peut être poursuivi. La pause entre les cours est généralement de 5 jours.

* Pour les nouveau-nés prématurés dont l’âge gestationnel est inférieur à 34 semaines, l’utilisation de VIFERON 150 000 UI est recommandée, 1 suppositoire 3 fois par jour après 8 heures par jour pendant 5 jours.

La réticence des jeunes patients à prendre des médicaments au goût et/ou à la consistance particuliers (comprimés, sirops) peut interférer avec le traitement. Par conséquent, la forme du médicament sous forme de suppositoires rectaux est très pratique, car leur petite taille contribue à une administration facile et indolore. Il est conseillé de commencer une thérapie visant à combattre les virus dès les premières heures de la maladie, lorsqu’elle se multiplie activement, de sorte que la vitesse du médicament est l’une des propriétés importantes. En raison du réseau dense de vaisseaux sanguins dans le rectum, l’absorption du médicament se produit rapidement, en contournant le tractus gastro-intestinal, ce qui vous permet de ne pas lier le traitement à l’horaire des repas et de ne pas surcharger l’estomac et le foie du bébé.

Des mesures de précaution

Lors des épidémies saisonnières, il est déconseillé de se promener avec un enfant dans les lieux bondés. Si possible, il vaut mieux éviter les salles de jeux pour enfants, les centres commerciaux, etc., ne pas utiliser les transports en commun. Dans la rue, vous ne pouvez pas toucher le visage du bébé, car de nombreuses bactéries pathogènes et agents pathogènes de maladies infectieuses s’accumulent sur les poignées de porte et les balustrades. Lors des compléments alimentaires, mieux vaut ne pas donner de nouveaux aliments, car une éventuelle allergie réduirait l’immunité. Il est conseillé de reporter les visites d’amis et de parents jusqu’à la fin de l’épidémie. Tous les membres de la famille doivent communiquer avec l’enfant sans vêtements d’extérieur, en se lavant les mains avec du savon.

La vaccination réduit l’intensité des symptômes. Cependant, la vaccination n’est pas une panacée, car elle comporte un certain nombre de contre-indications. Le vaccin est produit à partir des souches de grippe les plus courantes et les plus attendues, mais malheureusement, il est impossible d’être absolument sûr que ce type et pas un autre viendra pendant la saison épidémique, donc la prévention non spécifique de la grippe chez les nourrissons est une solution raisonnable et démarche justifiée.

Traitement de la grippe chez les enfants

La grippe est l’une des maladies virales les plus courantes et, malheureusement, elle survient aussi souvent chez les enfants que chez les adultes. Le virus se transmet par voie aérienne et domestique. Cette maladie peut être qualifiée d’assez imprévisible, car vous pouvez être infecté par une personne malade avant même l’apparition des premiers symptômes.

La clinique “SANMEDEKSPERT” propose un traitement efficace de la grippe chez les enfants. Nos spécialistes expérimentés feront tout leur possible pour identifier la maladie le plus tôt possible et aider le corps de l’enfant à y faire face avec un risque minimal de complications.

symptômes de la grippe chez les enfants

La grippe peut avoir une période d’incubation de plusieurs heures à plusieurs jours. Les symptômes de la maladie augmentent généralement très rapidement. Au cours des cinq premiers jours, l’enfant peut ressentir les symptômes suivants :

  • passivité et faiblesse générale;
  • somnolence;
  • douleurs musculaires;
  • des frissons;
  • haute température (jusqu’à 40-41 degrés);
  • maux de tête, localisés principalement au front et aux tempes;
  • mal de gorge;
  • congestion nasale;
  • il existe parfois des troubles du tube digestif: diarrhée, nausées et vomissements.

Complications de la grippe

La grippe est dangereuse car elle peut provoquer le développement de complications graves : otite moyenne, pneumonie, inflammation des membranes du cerveau, du muscle cardiaque et des reins, etc. Pour éviter des conséquences aussi graves, le traitement de la grippe chez les enfants doit être effectué avec compétence, dans le respect de certaines règles. Les spécialistes de notre centre médical peuvent faire face à cette maladie pour votre enfant

Comment la grippe est-elle diagnostiquée dans notre clinique

Notre médecin diagnostique la grippe en fonction des symptômes de l’enfant, en tenant compte de la situation épidémique générale. Pour confirmer le diagnostic, des tests de laboratoire sont obligatoires, y compris des méthodes virologiques très fiables dans les premiers jours du développement du virus. La réaction du corps à l’agent pathogène introduit est également déterminée. Cela signifie qu’en présence d’une maladie, les anticorps protecteurs correspondants sont détectés dans le sang.

Un diagnostic différentiel compétent avec ARVI, accompagné de lésions des voies respiratoires, est très important. C’est la détection précoce de la maladie chez les enfants qui nous permet de commencer le traitement à temps et d’éviter des complications graves.

Traiter la grippe chez un enfant

Le traitement du virus de la grippe chez les enfants consiste en toute une série de mesures visant à détruire l’agent pathogène et à créer des conditions optimales pour la récupération du corps:

  • respect d’un alitement strict et d’un régime léger spécial;
  • respect d’un régime d’alcool abondant;
  • prendre des médicaments contre la fièvre comme recommandé par un spécialiste – un médecin recommandera généralement de réduire la température avec des médicaments si elle est supérieure à 38 degrés. Parfois, les antipyrétiques peuvent être utilisés à une température de 37,5 degrés si l’enfant ne se sent pas bien;
  • aux premiers stades de la maladie, le médecin prescrit des médicaments antiviraux;
  • si une infection bactérienne est suspectée, notre spécialiste sélectionne et prescrit des antibiotiques. Des conditions telles que l’otite moyenne, la sinusite, la bronchite, etc. sont considérées comme des complications.

Les parents doivent tenir compte du fait que la grippe réduit la production de suc digestif, ce qui affecte l’activité des intestins et l’appétit. Par conséquent, vous ne devez pas forcer l’enfant à manger de force. De plus, les experts ne recommandent pas de surenvelopper un enfant s’il a de la température, car cela contribue à une violation du transfert de chaleur.

La pièce dans laquelle vit l’enfant doit être régulièrement aérée pour neutraliser le virus. Bien sûr, cela doit être fait lorsqu’il n’y a personne dans la pièce. Quant à l’activité physique, ce n’est absolument pas la peine de l’interdire. Si l’enfant se sent assez bien, vous pouvez lui permettre d’allumer des activités et des jeux.

La grippe transférée forme une immunité contre le virus chez l’enfant. Cependant, il faut comprendre que le virus est en constante mutation, de sorte qu’une nouvelle souche peut devenir une nouvelle source de danger que l’organisme ne peut pas reconnaître. La vaccination contre la grippe permet d’éviter la maladie, qui est recommandée environ un mois avant la période de propagation active du virus.

Questions fréquentes

Quelle est la différence entre la grippe chez les adultes et chez les enfants ?

Réponse : La grippe chez les enfants et les adultes présente des symptômes similaires, mais chez les enfants, les manifestations de la maladie sont généralement plus aiguës. De plus, chez les patients plus jeunes, le risque de complications est plus élevé, le traitement doit donc être commencé immédiatement.

Un adulte de notre famille s’est déjà remis de la grippe, est-il possible de donner le même médicament à un enfant en réduisant la posologie ?

Réponse : Nous déconseillons fortement l’auto-traitement d’un enfant avec des médicaments. Les médicaments ne doivent être choisis que par un pédiatre, en tenant compte des caractéristiques du virus de la grippe et de l’état de l’enfant.

Quelle est la différence entre la grippe et les ARVI et les infections respiratoires aiguës ?

Réponse : La grippe diffère du rhume par une évolution plus sévère. En règle générale, après avoir eu des ARVI ou des infections respiratoires aiguës, après une semaine, une personne est capable de retrouver un rythme de vie normal, tandis que la grippe nécessite une période de rééducation beaucoup plus longue. À la maison, vous pouvez distinguer la grippe du SRAS ou des infections respiratoires aiguës par les caractéristiques suivantes :

  • la grippe commence toujours soudainement et très brusquement – les parents peuvent généralement nommer avec précision le moment où l’enfant s’est senti mal. Le SRAS et les infections respiratoires aiguës ne se développent pas aussi rapidement, avec des symptômes qui augmentent progressivement ;
  • avec la grippe, il y a généralement une forte augmentation de la température, qui dure de trois à cinq jours ;
  • la grippe s’accompagne de signes d’intoxication du corps;
  • la grippe peut parfois être identifiée même par l’apparence de l’enfant : son visage devient rouge, devient un peu bouffi, la surface du voile du palais et de la langue devient granuleuse, on observe une rougeur des yeux.

Le repos au lit est-il nécessaire pour la grippe?

Réponse : Un alitement strict est nécessaire si l’enfant ne se sent pas bien. En règle générale, avec une température élevée et une mauvaise santé générale, les enfants eux-mêmes ne montrent pas d’activité et ne résistent pas à rester au lit. Si l’enfant se sent suffisamment bien, il ne faut pas lui interdire une activité physique minimale, car cela contribue à améliorer le fonctionnement du système respiratoire et la bonne humeur.

La grippe chez les enfants

La grippe chez les enfants est une infection aiguë causée par les virus grippaux de types A, B, C; caractérisée par des lésions des voies respiratoires, une intoxication et une forte probabilité de développer des complications bactériennes secondaires. La grippe chez les enfants se manifeste par une forte fièvre (jusqu’à 39-40 ° C), des frissons, une faiblesse générale, des symptômes catarrhaux (mal de gorge, nez qui coule, toux sèche, hyperémie du pharynx). Le diagnostic de la grippe chez l’enfant repose sur les données cliniques et épidémiologiques, la détection en laboratoire du virus (RIF, PCR, ELISA, RSK, RTGA). Le traitement symptomatique de la grippe chez les enfants est effectué avec des médicaments antipyrétiques, désensibilisants, expectorants; thérapie étiotropique – médicaments antiviraux.

informations générales

La grippe chez les enfants appartient au groupe des infections virales respiratoires aiguës (ARVI), qui comprend également la parainfluenza, l’infection à adénovirus, l’infection respiratoire syncytiale, l’infection à rhinovirus. Chaque année, la grippe provoque des épidémies saisonnières qui touchent jusqu’à 30 % de la population, dont la moitié sont des enfants et des adolescents. Les enfants de 3 à 14 ans sont les plus sensibles à la grippe. La susceptibilité à la grippe chez un enfant est 4 à 5 fois plus élevée que chez un adulte. La grippe chez les enfants survient souvent avec des complications (associées à une bronchite, une pneumonie, une sinusite, etc.), provoque des exacerbations de maladies chroniques, de sorte que la prévention des épidémies de grippe est un problème sérieux en pédiatrie.

Les raisons

La grippe est une infection très contagieuse qui se transmet facilement d’une personne à l’autre. Les épidémies de grippe saisonnière chez les enfants sont causées par des virus contenant de l’ARN de trois types – A, B et C. Les principaux antigènes de surface du virus de la grippe sont l’hémagglutinine (H) et la neuraminidase (N), sur la base desquels les sous-types antigéniques de les virus sont isolés.

Le virus de type A, qui peut provoquer des épidémies et des pandémies, a la plus grande variabilité dans sa structure antigénique. Ses hémagglutinines sont représentées par 15 sous-types (H1-H15) et la neuraminidase par 10 sous-types (N1-N10). Les souches H1N1 et H3N2 circulent généralement pendant la grippe saisonnière. Les souches de virus de type A sont courantes chez les humains, les oiseaux et les animaux de compagnie.

La variabilité antigénique du virus de type B est moins prononcée ; généralement, l’agent pathogène provoque des flambées ou des épidémies locales dans le même pays. Les flambées massives de grippe de type B précèdent ou coïncident souvent avec des flambées de grippe de type A. Le virus de la grippe B ne circule que dans la population humaine, affectant plus souvent les enfants.

Le virus de la grippe C a une structure antigénique stable ; infecte les humains et les porcs ; provoque que des cas sporadiques. Ainsi, tous les vaccins antigrippaux (Influvac, Vaxigripp, Grippol, Inflexal B, Agrippol…) contiennent des antigènes de surface des virus A et B pertinents en cette saison épidémiologique.

Les virus de la grippe chez les enfants se propagent principalement par des gouttelettes en suspension dans l’air lorsqu’ils parlent, éternuent ou toussent. De plus, les enfants peuvent être infectés par la grippe par le biais de produits d’hygiène, de jouets et d’autres objets contaminés par le virus. La propagation de la grippe chez les enfants est facilitée par la variabilité des conditions météorologiques (fluctuations de l’humidité et de la température de l’air), une diminution de la réactivité immunitaire, l’hypovitaminose, le manque de soleil, le fait d’être dans des groupes d’enfants.

Les virus de la grippe pénètrent dans l’organisme par le nez ou l’oropharynx, se fixent dans l’épithélium cylindrique des voies respiratoires. A l’aide de l’hémagglutinine, les virus de la grippe se fixent à la cellule, et grâce à la neuraminidase, qui détruit les membranes cellulaires, ils pénètrent à l’intérieur de la cellule, où commence la production de protéines virales et la réplication de l’ARN viral. De nouveaux virus sortent alors des cellules hôtes, infectent d’autres cellules saines et poursuivent le processus de reproduction. Sur le plan clinique, ces processus se traduisent par une inflammation catarrhale. À travers la barrière épithéliale endommagée, les virus pénètrent dans la circulation sanguine et se propagent dans tout le corps, provoquant une intoxication grippale spécifique.

symptômes de la grippe chez les enfants

La période de portage du virus latent dure de quelques heures à 2 à 4 jours. Le début de la grippe chez l’enfant est aigu, avec une prédominance du syndrome d’intoxication sur les phénomènes catarrhaux. Chez un nourrisson, la seule manifestation de la grippe peut être une forte fièvre ; chez les enfants de moins de 5 ans – forte fièvre jusqu’à 39-40 ° C, rhinite et toux; chez les enfants plus âgés – fièvre, transpiration, frissons, toux sèche, mal de gorge et mal de gorge.

L’effet toxique général sur le corps s’accompagne d’une détérioration de l’appétit, d’une léthargie, d’une adynamie, de maux de tête, de myalgies et d’arthralgies et de vomissements. La capillarotoxicose provoque une augmentation de la perméabilité des parois vasculaires, le développement d’un syndrome hémorragique – saignements de nez, hémorragies sur la peau et les muqueuses, injections de vaisseaux scléraux. Avec la grippe chez les enfants, des lésions toxiques du système nerveux central peuvent survenir: encéphalopathie, neurotoxicose, convulsions, hallucinations, délire. Du côté du système cardiovasculaire, une tachycardie et des tonalités cardiaques étouffées sont détectées; de la part des organes urinaires – microalbuminurie, microhématurie, diminution de la diurèse.

Selon la gravité des phénomènes catarrhaux et des symptômes d’intoxication, on distingue les formes légères, modérées, sévères et hypertoxiques de la grippe chez les enfants. Avec une évolution typique de la grippe légère et modérée chez les enfants, l’amélioration se produit après 3 à 4 jours, mais le catarrhe persiste pendant 1,5 à 2 semaines. En période de convalescence, l’asthénie peut persister longtemps (fatigue, faiblesse, sudation). La forme hypertoxique de la grippe chez l’enfant survient avec un pourcentage élevé de mortalité dû à la survenue d’œdème pulmonaire mortel, de pneumonie fulminante, de CIVD, d’insuffisance respiratoire aiguë, cardiovasculaire et rénale.

Les complications de la grippe chez les enfants sont divisées en respiratoires et non respiratoires. Les complications les plus courantes du premier groupe surviennent chez les enfants de moins de 5 ans et comprennent la pneumonie virale et bactérienne secondaire causée par un pneumocoque, un staphylocoque pathogène, un streptocoque hémolytique; faux croup, bronchiolite, otite moyenne, sinusite. Les complications de type non respiratoire sont représentées par la myocardite, la myosite, l’encéphalite, le syndrome de Reye, etc.

Les plus à risque de complications graves de la grippe sont les enfants de moins de 2 ans, ainsi que les enfants souffrant de maladies concomitantes (asthme bronchique, malformations cardiaques congénitales, immunodéficience, diabète sucré, maladie rénale).

Diagnostique

Lors du diagnostic de la grippe chez les enfants, le pédiatre prend en compte les données épidémiologiques et le tableau clinique de la maladie (fièvre, intoxication, phénomènes catarrhaux, changements physiques).

La confirmation en laboratoire de la grippe chez les enfants peut être effectuée à l’aide de méthodes expresses (PCR et RIF), par lesquelles les antigènes viraux sont déterminés dans des empreintes d’écouvillons de la membrane muqueuse de la cavité nasale et de l’oropharynx. Dans certains cas, des méthodes sérologiques et virologiques sont utilisées (ELISA, RSK – réaction de fixation du complément, RTGA – réaction d’inhibition de l’hémagglutination, etc.).

Pour exclure les complications de la grippe, les enfants peuvent avoir besoin de consulter des spécialistes étroits (oto-rhino-laryngologiste pour enfants, pneumologue pédiatrique), un test général d’urine et de sang, une radiographie pulmonaire, un examen bactériologique des expectorations, une hémoculture pour la stérilité.

Le diagnostic différentiel de la grippe chez les enfants doit être effectué avec les autres infections virales respiratoires aiguës, l’infection à entérovirus, les fièvres hémorragiques, les périodes prodromiques de l’hépatite A et de la rougeole, la mononucléose.

Traitement de la grippe chez les enfants

Les enfants atteints de grippe légère à modérée sont traités à domicile. Les jeunes enfants, ainsi que dans les infections graves ou compliquées, sont hospitalisés dans un hôpital de maladies infectieuses. Pendant la période de fièvre, il est nécessaire d’observer le repos au lit, de boire beaucoup de liquides chauds.

Le traitement étiotrope de la grippe chez les enfants doit être prescrit le plus tôt possible. En pratique pédiatrique, les médicaments antiviraux suivants sont utilisés: rimantadine, umifénovir, seltamivir, interféron alpha, tilorone, etc. Le traitement symptomatique de la grippe chez les enfants comprend la prise d’antipyrétiques et d’anti-inflammatoires (paracétamol, ibuprofène), de mucolytiques (ambroxol, bromhexine, fenspiride), antitussifs (citrate de butamirate, prénoxdiazine, oxéladine), instillation de gouttes vasoconstrictrices dans le nez, etc.

Dans le complexe de pharmacothérapie de la grippe chez les enfants, des antihistaminiques et des complexes de vitamines sont utilisés. Avec le développement d’une laryngite ou d’une trachéite, les inhalations par ultrasons (médicinales, alcalines) sont efficaces. En cas de complications bactériennes, des médicaments antibactériens (pénicillines, macrolides, céphalosporines, etc.) sont prescrits. Pendant la période de convalescence après la grippe, il est recommandé aux enfants de prendre des adaptogènes et des immunomodulateurs.

Prévision et prévention

Les cas typiques de grippe saisonnière se terminent généralement par la guérison des enfants. Une menace pour la vie survient dans les formes graves, hypertoxiques et compliquées de grippe chez les enfants des groupes à risque.

Pour prévenir les épidémies massives d’infection saisonnière et accroître l’immunité collective, une vaccination supplémentaire des enfants contre la grippe est effectuée chaque année. Si un enfant de la famille a la grippe, les autres enfants et les membres de la famille doivent effectuer une prophylaxie d’urgence avec des médicaments antiviraux et des interférons. Pendant l’épidémie de grippe, des mesures sont prises pour séparer les enfants (isolement des patients, restriction des événements de masse, vacances extraordinaires), des mesures anti-épidémiques sont prises (nettoyage humide des locaux avec des désinfectants, ventilation, quartzage).

La grippe chez les enfants

La grippe est l’une des infections virales les plus courantes qui affectent les voies respiratoires. L’infection se transmet après contact avec un porteur du virus. Cela se produit par des gouttelettes en suspension dans l’air, c’est-à-dire lors d’un baiser, en toussant, en éternuant, etc.

symptômes de la grippe chez les enfants

La grippe est l’un des types d’infections virales respiratoires aiguës (ARVI). Son agent causal est, respectivement, le virus de la grippe. Outre la grippe, les ARVI comprennent les parainfluenza, les adénovirus, les rhinovirus et les infections respiratoires syncytiales. La grippe provoque des épidémies saisonnières presque chaque année. Environ la moitié des patients sont des enfants et des adolescents. L’immunité des enfants étant plutôt faible, la grippe s’accompagne souvent du développement de complications telles que la bronchite, la sinusite, l’otite moyenne et la pneumonie.

Il existe de nombreuses variétés de virus grippaux. Les plus courants d’entre eux sont les types A, B et C. Les virus de type A provoquent le plus souvent des épidémies saisonnières et même des pandémies chez les enfants.

La période d’incubation ou de latence chez les enfants peut durer de 2 à 4 jours. Plus tard, une manifestation aiguë des symptômes de la grippe commence – la température augmente fortement (jusqu’à 38 ° C et plus). L’enfant s’inquiète des symptômes d’intoxication – faiblesse, manque d’appétit, maux de tête. À des températures élevées, des convulsions peuvent se développer. Chez les nourrissons, la seule manifestation de la grippe peut être la fièvre. Chez les enfants de moins de 5 ans, s’y ajoutent rhinite et toux. À un âge plus avancé, en plus des symptômes énumérés, la transpiration, le mal de gorge, les frissons et la transpiration peuvent être dérangeants.

Chez les enfants, la grippe survient souvent avec des complications. Ils peuvent être à la fois respiratoires, c’est-à-dire avec des lésions des organes respiratoires, et non respiratoires. Avec un système immunitaire affaibli ou un début de traitement intempestif, une infection virale “descend” souvent dans les voies respiratoires inférieures et provoque une trachéite, une bronchite et une pneumonie. Il est également possible d’attacher une infection bactérienne, par exemple, streptocoque, pneumocoque, staphylocoque. Ces types de bactéries provoquent une amygdalite, une otite moyenne, une sinusite, une pneumonie. Les complications non respiratoires de la grippe sont la myosite, la myocardite, l’encéphalite. Ils sont plus dangereux.

Les plus susceptibles aux complications graves sont les enfants de moins de 2 ans et les enfants atteints de maladies concomitantes (asthme bronchique, malformations cardiaques congénitales, diabète sucré, lésions rénales).

Types de grippe chez les enfants

Il existe un grand nombre de virus grippaux. Cependant, le virus de la grippe de type A provoque le plus souvent des épidémies. Tout le monde sait que les gens peuvent être infectés par divers types de grippe animale – aviaire, porcine, etc. Les humains sont infectés par contact avec des animaux infectés ou des environnements contaminés.

Selon le type de virus, les symptômes de la maladie peuvent varier en gravité et en durée de la période d’incubation. Dans certains cas, une évolution agressive avec le développement de complications graves est possible. Les décès peuvent également être enregistrés.

grippe intestinale

L’expression “grippe intestinale” est souvent utilisée dans la vie de tous les jours. Cependant, la plupart des gens ne comprennent pas clairement de quel type de maladie il s’agit. Il s’avère que cela n’a rien à voir avec la grippe. L’expression “grippe intestinale” dans la vie courante désigne les infections virales intestinales. Les plus courants d’entre eux sont le rotavirus et le norovirus.

Les symptômes les plus courants de ces infections sont les nausées, les vomissements, la diarrhée, les douleurs abdominales, la fièvre, les maux de tête et la faiblesse. C’est-à-dire qu’ils ne sont unis à la grippe que par une forte fièvre et des symptômes d’intoxication (maux de tête, fièvre, faiblesse). Les infections virales intestinales peuvent être confondues avec une intoxication banale. En fait, ce sont des maladies complètement différentes. L’infection par des virus intestinaux se produit par des fruits et légumes frais et sains, mais insuffisamment transformés thermiquement.

La différence entre l’empoisonnement et la “grippe intestinale” est que le lendemain après les vomissements et la diarrhée, la personne va mieux et va mieux. Avec une infection virale, les symptômes d’intoxication sont des maux de tête, la fièvre persiste pendant plusieurs jours.

Les infections intestinales virales les plus dangereuses chez les enfants de 2 à 3 ans. L’enfant pendant les premiers jours perd une grande quantité de liquide avec des vomissements. La déshydratation à cet âge peut être critique. Avec l’ajout de diarrhée, la situation s’aggrave. Chaque année, des milliers d’enfants meurent de cette infection apparemment inoffensive.

Traitement de la grippe chez les enfants

Avec une augmentation de la température chez un enfant et le développement de symptômes d’intoxication (maux de tête, transpiration, faiblesse sévère), il est nécessaire de consulter un pédiatre. On montre à l’enfant le repos au lit, le repos et beaucoup de liquides.

Prévention de la grippe chez les enfants

La prévention de la grippe consiste à bien se nourrir, à se durcir, à marcher au grand air, à se laver les mains et à ventiler la pièce dans laquelle se trouve l’enfant. Pendant l’épidémie, il est conseillé d’éviter de visiter des lieux très fréquentés, de prendre des multivitamines.

Questions et réponses populaires

Peut-il être traité à la maison?

Les enfants atteints d’une grippe légère peuvent être soignés à domicile. Les enfants de moins de 2-3 ans présentant des complications graves doivent être hospitalisés.

Quels fonds faut-il prendre ?

Parmi les agents antiviraux à l’efficacité prouvée, vous pouvez donner à l’enfant Tamiflu (pour les enfants de plus de 1 an). Cependant, l’enfant doit « tomber malade » de la grippe.

Lorsque la température dépasse 38°C, il faut prescrire l’antipyrétique paracétamol pour les enfants (panadol sous forme de sirop). Une température très élevée est dangereuse, elle peut provoquer des convulsions et endommager le cerveau.

Parmi les moyens qui réduisent les symptômes de la rhinite, vous pouvez faire couler Tizin, Nazivin dans le nez, faire un rinçage avec une solution saline. La gorge peut être gargarisée avec une solution de soude.

La nomination d’antibiotiques n’est indiquée que lorsqu’une infection bactérienne est attachée, par exemple une amygdalite, une sinusite, une otite moyenne, le médecin peut prescrire des antibiotiques. L’auto-administration d’antibiotiques est contre-indiquée.

Dois-je me faire vacciner ?

Il est recommandé de vacciner les catégories d’enfants suivantes contre la grippe :
• Fréquemment malades ;
• Souffrant de maladies respiratoires chroniques ;
• Avec des malformations des voies respiratoires, du système endocrinien, du système nerveux central, des reins ;
• Avec malformations cardiaques ;
• Avec des maladies du sang ;
• Avec immunodéficience ;
• Visite d’institutions pour enfants.

Il existe actuellement 11 vaccins antigrippaux disponibles en Russie. Les plus populaires d’entre eux sont :
• Vaxigripp (France) ;
• Grippol (Russie),
• Inflexal (Suisse),
• Influvak (Pays-Bas),
• Agrippal S1 (Suisse),
• Begrivak (Allemagne),
• Fluarix (Belgique), etc.

La vaccination contre la grippe doit être effectuée avant le début de la saison épidémique (en septembre-octobre).

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.