rêver

Stomatite herpétique chez les enfants

La stomatite herpétique chez l’enfant est une lésion inflammatoire aiguë de la muqueuse buccale causée par le virus de l’herpès simplex. La stomatite herpétique chez les enfants se manifeste par de la fièvre, une lymphadénite, une salivation, des nausées, des éruptions vésiculaires, des érosions et des aphtes dans la cavité buccale, une perte d’appétit. Le diagnostic de stomatite herpétique chez l’enfant est posé selon l’anamnèse, le tableau clinique, l’examen cytologique, RIF, PCR, ELISA. Le traitement de la stomatite herpétique chez les enfants comprend un traitement antiviral, désensibilisant, immunocorrecteur, un traitement local de la cavité buccale, une physiothérapie.

informations générales

La stomatite herpétique chez l’enfant est une infection par le virus de l’herpès qui se manifeste par une lésion prédominante de la muqueuse buccale et des symptômes d’intoxication générale. En pédiatrie et en dentisterie pédiatrique, la stomatite herpétique occupe la première place parmi les maladies inflammatoires de la cavité buccale chez les enfants, représentant près de 80% des cas. La stomatite herpétique est considérée comme une manifestation du premier contact du corps de l’enfant avec le virus de l’herpès simplex de type I. Le plus souvent, la stomatite herpétique survient chez les enfants de 1 à 3 ans, ce qui est associé à leurs caractéristiques morphologiques d’âge, à une diminution du taux d’anticorps transplacentaires et à l’immaturité de l’immunité cellulaire et spécifique. La stomatite herpétique peut également être observée chez les enfants de la première année de vie, qui sont nourris au biberon dès les premiers mois.

Il existe deux types de stomatite herpétique chez les enfants : primaire aiguë et chronique récurrente. Les enfants qui ont eu une stomatite herpétique aiguë deviennent porteurs de virus asymptomatiques ou souffrent d’un type d’infection chronique. La stomatite herpétique chez les enfants peut s’accompagner de lésions du système nerveux et des organes internes, d’une suppression des réponses immunitaires et nécessite donc une attention particulière de la part des pédiatres, des dentistes pédiatriques, des immunologistes pédiatriques, des neurologues pédiatriques et d’autres spécialistes.

Causes de la stomatite herpétique chez les enfants

Le HSV de type I est un virus à ADN appartenant à la famille des Herpesviridae et se manifestant cliniquement par des éruptions cutanées sur la peau du visage et de la muqueuse buccale. Une fois dans le corps d’un enfant, le HSV se multiplie activement dans les cellules épithéliales et les ganglions lymphatiques environnants (le plus souvent sous-mandibulaires), pénètre dans la circulation sanguine (virémie primaire) et de là dans divers organes (foie, rate, etc.) reproduction et virémie secondaire. Au stade suivant, des lésions de la peau et des muqueuses des lèvres, de la cavité buccale et du pharynx sont observées avec le développement de symptômes de stomatite herpétique chez les enfants. L’infection par l’herpès est capable de passer à une forme latente avec une persistance à vie du virus dans les ganglions nerveux.

La source de l’agent pathogène sont les enfants atteints de stomatite herpétique aiguë, les adultes atteints d’herpès récurrent des lèvres et les porteurs de virus. La stomatite herpétique est très contagieuse : le HSV de type I peut être transmis aux enfants en bonne santé par contact domestique (par le biais de baisers, de jouets, d’articles ménagers) et de gouttelettes en suspension dans l’air (lors de la toux et des éternuements), la transmission verticale de la mère au fœtus est possible (avec récidive de herpès avec virémie chez la femme enceinte).

Les rechutes de stomatite herpétique chronique chez les enfants se produisent dans le contexte de la suppression de l’immunité sous l’influence de facteurs provoquants: hypothermie, surchauffe, insolation prolongée, stress émotionnel, béribéri, prise de fortes doses d’antibiotiques, souffrant du SRAS. Le plus souvent, la stomatite herpétique chez les enfants est observée au printemps et en automne.

Symptômes de la stomatite herpétique chez les enfants

Selon les symptômes cliniques, la stomatite herpétique chez un enfant peut survenir sous des formes légères, modérées et sévères; dans son développement, il y a l’incubation, les périodes prodromiques, la hauteur de la maladie (catarrhale, la période des éruptions cutanées), la période d’extinction et la récupération clinique. Chez les enfants, les formes légères et modérées de stomatite herpétique sont plus fréquentes.

La période de latence de la stomatite herpétique chez les enfants varie de 2 à 14 jours. Dans la période prodromique, l’enfant devient agité, méchant, pleure, refuse de manger, dort mal. Une salivation, des nausées, des vomissements, une hypertrophie et une douleur des ganglions lymphatiques sous-mandibulaires et cervicaux sont notés.

La stomatite herpétique chez les enfants, en règle générale, commence de manière aiguë, avec de la fièvre (jusqu’à 38-40 ° C), une détérioration de l’état général. Au plus fort de la maladie, des phénomènes catarrhaux se joignent : gingivite aiguë, nez qui coule, toux, parfois conjonctivite. Les gencives de l’enfant sont hyperémiques, œdémateuses, saignantes. Des éruptions vésiculaires simples ou groupées apparaissent sur la muqueuse buccale sous la forme de vésicules à paroi mince de 2 à 3 mm, qui s’ouvrent facilement avec la formation d’érosions douloureuses et d’aphtes (plaies peu profondes recouvertes d’un revêtement blanchâtre). Les éruptions herpétiques sont le plus souvent localisées sur les gencives, le palais dur et mou, le dos de la langue, les joues et les lèvres.

La formation de vésicules se poursuit pendant 2 à 4 jours et s’accompagne de douleurs intenses. Dans le même temps, des éruptions cutanées peuvent être observées à différents stades de développement. Les aphtes et l’érosion sont progressivement éliminés et resserrés sans laisser de cicatrices. La stomatite herpétique chez l’enfant se caractérise par une évolution ondulante: l’apparition d’éruptions cutanées accompagnées de fièvre se termine par une courte période stable, puis une nouvelle vague d’éruptions cutanées commence par un autre saut de température.

Avec une immunité réduite et l’ajout d’une infection bactérienne secondaire, des lésions pustuleuses de la membrane muqueuse et de la peau se produisent. La stomatite herpétique aiguë chez les enfants, selon la gravité de l’évolution et l’efficacité du traitement, peut durer de 7 à 14 jours. Une infection aiguë à herpèsvirus peut acquérir une évolution dangereuse au cours des premiers mois de la vie d’un enfant en raison de la généralisation de la lésion, du risque de développer une affection septique, de lésions des organes internes, des membranes séreuses du cerveau.

Diagnostic de la stomatite herpétique chez les enfants

Le diagnostic de stomatite herpétique chez les enfants est établi sur la base du tableau clinique, des antécédents, des résultats des études cytologiques, virologiques et sérologiques.

Pour identifier le virus, du sérum sanguin, de la salive, des écouvillons, des écouvillons ou des grattages de la muqueuse buccale peuvent être utilisés. Il est possible d’établir l’agent causal de la stomatite herpétique chez les enfants par la méthode d’immunofluorescence (RIF) et de PCR. L’identification sérologique du titre d’anticorps viraux est réalisée par ELISA et RSK.

La stomatite herpétique de l’enfant doit être différenciée des autres types de stomatite (allergique, médicamenteuse, fongique), mal de gorge herpétique, infections spécifiques (rougeole, scarlatine, varicelle, diphtérie), érythème polymorphe exsudatif.

Traitement de la stomatite herpétique chez les enfants

Avec une évolution simple de la stomatite herpétique, un traitement ambulatoire, dans les cas compliqués et chez les enfants des trois premières années de la vie, une hospitalisation peut être nécessaire. Les enfants atteints de stomatite herpétique sont alités, boivent beaucoup d’eau, de la nourriture en purée, chaude et non irritante, utilisent des ustensiles et des articles d’hygiène séparés.

Le traitement complexe de la stomatite herpétique chez les enfants (général et local) est sélectionné en fonction de la période de la maladie et de la gravité des symptômes. Avec de la fièvre et des douleurs, du paracétamol, de l’ibuprofène sont prescrits; pour soulager l’enflure – antihistaminiques (mebhydrolin, clémastine, hifénadine). La thérapie étiotropique systémique (acyclovir, interféron) est plus efficace dans la période initiale. Aux fins de l’immunocorrection, des injections de lysozyme, d’extraits de thymus et de gamma globuline sont prescrites.

Le traitement local de la stomatite herpétique chez les enfants est effectué par un dentiste pédiatrique et un parodontiste pédiatrique. Un traitement quotidien de la muqueuse buccale avec des antiseptiques, des anesthésiques, des décoctions à base de plantes, une lubrification avec des médicaments antiviraux est effectué. Dans la forme modérée de stomatite herpétique chez l’enfant, des solutions d’enzymes protéolytiques (trypsine, chymotrypsine) sont utilisées pour nettoyer la surface de la muqueuse des masses nécrotiques.

Lors de l’épithélialisation des érosions, des agents kératoplastiques sont utilisés (vitamines A, E, huile d’églantier et d’argousier). La physiothérapie de la stomatite herpétique chez l’enfant est prescrite dès les premiers jours de la maladie (UVI, rayonnement infrarouge). Avec la stomatite herpétique récurrente chez les enfants, des cours d’agents de renforcement généraux (vitamines C, B12, huile de poisson), un régime hypercalorique sont indiqués.

Prévision et prévention de la stomatite herpétique chez les enfants

La stomatite herpétique chez les enfants se termine dans la plupart des cas par une guérison clinique en 10 à 14 jours. Dans les cas graves, il existe un risque de complications sous forme de kératoconjonctivite herpétique, d’encéphalite herpétique, de généralisation de l’infection.

Il est impossible d’empêcher le contact d’enfants infectés par le virus de l’herpès, car. le portage du HSV parmi la population adulte est de 90 %. La prévention de la stomatite herpétique peut comprendre l’isolement d’un enfant malade d’enfants en bonne santé, la limitation des contacts avec des adultes en phase active d’infection, le respect des règles d’hygiène personnelle, le durcissement et l’éducation physique.

Stomatite

La stomatite est un processus inflammatoire de la muqueuse buccale d’étiologies diverses. Elle se caractérise par une rougeur, un gonflement de la muqueuse (stomatite catarrhale), la formation de vésicules et d’érosions (stomatite aphteuse), une ulcération (stomatite ulcéreuse) dans la cavité buccale, des douleurs et des brûlures, surtout en mangeant. Pour déterminer l’étiologie de la stomatite, une étude de frottis prélevés sur la zone touchée de la muqueuse est réalisée. Le traitement de la stomatite consiste en une thérapie étiologique, analgésique, de nettoyage et de cicatrisation des plaies. Dans les cas bénins, l’hygiène et l’assainissement de la cavité buccale conduisent à la guérison. Une évolution récurrente ou sévère de la stomatite indique la présence d’une maladie générale du corps.

informations générales

La stomatite est une inflammation de la muqueuse buccale. La maladie peut survenir pour diverses raisons, mais chez les jeunes enfants, l’incidence de la stomatite est plusieurs fois plus élevée.

Raisons du développement de la stomatite.

La stomatite peut agir comme une maladie indépendante et comme un symptôme de pathologies systémiques. Ainsi, la cause de l’apparition de la stomatite en tant que symptôme peut être le pemphigus, la sclérodermie systémique et la streptodermie. Les états d’immunodéficience en période prodromique se manifestent le plus souvent par des stomatites de longue durée difficiles à traiter. Mais le plus souvent, la stomatite agit comme une maladie indépendante. Les blessures mécaniques causées par des dents ébréchées, des fragments d’aliments durs ou des prothèses mal installées sont les causes de la stomatite traumatique. Après l’élimination du facteur traumatique, une telle stomatite disparaît d’elle-même.

Des aliments trop chauds peuvent provoquer une brûlure de la muqueuse, une telle stomatite disparaît également sans traitement. L’exception est l’inflammation chronique de la muqueuse buccale due à la consommation régulière d’aliments excessivement chauds. L’hypersensibilité aux aliments, aux médicaments et aux composants des produits d’hygiène bucco-dentaire peut provoquer une stomatite allergique chronique difficile à traiter.

La stomatite infectieuse, y compris les infections herpétiques et candidales, survient chez des personnes de différents groupes d’âge. Dans le même temps, la voie d’infection par contact prévaut chez les enfants et les maladies concomitantes, telles que l’asthme bronchique et le diabète sucré, sont à l’origine de la stomatite infectieuse chez l’adulte.

Voir aussi:   Traitement de l’amygdalite phlegmoneuse

C’est pour les raisons de survenue que la stomatite est classée. La deuxième classification est effectuée en fonction de la profondeur de la lésion, on distingue ainsi les stomatites catarrhales, ulcéreuses, nécrotiques et aphteuses.

Les manifestations cliniques de la stomatite.

La stomatite catarrhale est la forme la plus courante de stomatite. La membrane muqueuse de la cavité buccale devient oedémateuse, hyperémique et douloureuse. Les patients se plaignent de douleurs en mangeant, d’une augmentation de la salivation, parfois de saignements et de mauvaise haleine. Dans certains cas, avec la stomatite catarrhale, la membrane muqueuse est recouverte d’un revêtement blanc jaunâtre.

La stomatite ulcéreuse peut être une forme négligée de stomatite catarrhale ou se développer comme une maladie indépendante. Avec la stomatite ulcéreuse, toute la membrane muqueuse est affectée, tandis qu’avec la catarrhale – seule sa couche supérieure. Au stade initial, la stomatite catarrhale et ulcéreuse présente des symptômes similaires, mais 3 à 5 jours après le début de la maladie, la température corporelle augmente et les ganglions lymphatiques régionaux augmentent. Les patients se plaignent de fortes douleurs en mangeant, beaucoup d’entre eux refusent de manger. Symptômes croissants de faiblesse générale, il y a un mal de tête. Les symptômes de la stomatite ulcéreuse sont particulièrement prononcés chez les enfants et les patients affaiblis.

Avec la stomatite aphteuse, la muqueuse buccale est recouverte d’aphtes multiples ou uniques – ulcères ovales ou ronds. Les aphtes sont délimités des tissus sains par une étroite bordure rouge et au centre de l’ulcère aphteux se trouve un revêtement gris ou jaune. La stomatite aphteuse commence par des symptômes de malaise général, après une augmentation de la température corporelle, la muqueuse buccale devient douloureuse, puis des aphtes apparaissent dans les zones douloureuses. Après cicatrisation, des cicatrices subsistent sur le site des ulcères aphteux.

Lorsque la cavité buccale est infectée par le virus de l’herpès simplex, une stomatite herpétique aiguë est diagnostiquée. La stomatite herpétique touche principalement les enfants en institution fermée. Il n’y a pas de période prodromique, la maladie commence par une forte augmentation de la température jusqu’aux valeurs fébriles, le bien-être général des patients en souffre également. À l’examen, la muqueuse buccale est hyperémique, œdémateuse, il existe parfois des foyers de saignement des gencives. La plupart des patients atteints de stomatite herpétique se plaignent d’une salivation accrue et d’une mauvaise haleine. Quelques jours plus tard, des groupes de petites pustules et de vésicules apparaissent sur la muqueuse et des symptômes de modifications nécrotiques de l’épithélium se rejoignent.

La stomatite nécrotique ulcéreuse ou stomatite de Vincent est causée par une symbiose d’une bactérie fusiforme et d’un spirochète de la cavité buccale. L’hypovitaminose et la diminution de l’immunité contribuent à l’apparition de cette stomatite. Cliniquement, la stomatite nécrotique ulcéreuse se caractérise par l’apparition d’ulcères et d’érosions sur la muqueuse buccale et une augmentation de la température corporelle jusqu’à des valeurs subfébriles. Les patients se plaignent de douleurs et de saignements des gencives, avec le temps une odeur putride de la bouche se joint. La stomatite nécrotique ulcéreuse se caractérise par le début du processus à partir de la marge gingivale, puis l’inflammation passe à d’autres parties de la membrane muqueuse.

La stomatite allergique peut être de n’importe quelle gravité, allant de la forme catarrhale à la nécrose ulcéreuse. La distribution de la stomatite allergique peut être localisée ou diffuse. Lorsque la muqueuse est exposée à des substances médicamenteuses devenues allergènes, la stomatite allergique est généralement de nature catarrhale ou catarrhale-hémorragique. Les patients se plaignent de bouche sèche et de démangeaisons, manger devient douloureux. La membrane muqueuse de la cavité buccale est œdémateuse, hyperémique, avec une stomatite allergique à long terme, des modifications atrophiques des papilles de la langue sont notées.

Diagnostic et traitement de la stomatite.

Le tableau clinique, les plaintes subjectives et un examen minutieux par un dentiste suffisent pour poser un diagnostic correct. Parfois, ils ont recours à des diagnostics de laboratoire: une étude PCR pour la candidose et l’herpès, une culture de grattage ou de frottis. Et avec une stomatite non traitée, un examen général est montré pour identifier les maladies systémiques, qui sont devenues la principale cause de stomatite.

Le but du traitement est de réduire la douleur et la durée de la maladie. Les preuves statistiques confirment que la stomatite est moins fréquente ou disparaît plus rapidement si des produits de soins bucco-dentaires ne contenant pas de laurylsulfate de sodium sont utilisés, ce composant particulier peut provoquer l’apparition d’une stomatite indolente et récurrente.

Les applications et les rinçages avec des solutions anesthésiques à faible pourcentage aident à réduire la douleur, ce qui est particulièrement important pour la stomatite ulcéreuse. Cela aide à maintenir l’appétit et à prévenir le refus de nourriture.

Les éléments ulcéreux sont lubrifiés avec de la benzocaïne, de la lidocaïne, de la trimécaïne, ainsi que du jus d’aloès ou de kalanchoe, ces substances non seulement réduisent la douleur dans la stomatite, mais recouvrent également les zones érodées d’un film protecteur. Il convient de garder à l’esprit que les anesthésiques conviennent à un traitement à court terme, l’utilisation à long terme de ces médicaments est inacceptable.

Un bon effet est fourni par les médicaments qui nettoient les ulcères de la plaque bactérienne. Avec la stomatite ulcéreuse, une couche de plaque bactérienne empêche la guérison rapide des éléments, de sorte que la stomatite devient lente ou récurrente. Les pâtes nettoyantes contiennent principalement du peroxyde de carbamide et du peroxyde d’hydrogène.

L’utilisation de médicaments antibactériens est une méthode agressive de traitement de la stomatite. Ils sont utilisés en cas de réinfection des ulcères, le plus souvent des médicaments sont utilisés, notamment le bigluconate de chlorhexidine. L’utilisation à long terme de ces médicaments provoque des taches sur les dents et les obturations, qui disparaissent après la fin du traitement.

Les pommades antivirales ont un bon effet si la stomatite est de nature virale. L’utilisation d’interféron, d’oxolinique, de tébrofène et d’autres onguents antiviraux n’est possible qu’après ordonnance d’un médecin. Il existe des médicaments qui créent un film protecteur sur les plaies. Un tel film accélère la cicatrisation, prévient la réinfection de l’ulcère et sa traumatisation. Ce sont des préparations qui contiennent de la carotoline, de l’huile d’argousier, de l’huile de rose musquée et de la vinyline.

Rincer la bouche avec une solution de furaciline, des infusions et des décoctions de millepertuis, de calendula, de camomille, d’écorce de chêne et d’autres herbes à action antiseptique accélère le processus de guérison. Avec la stomatite catarrhale, la guérison ne peut être obtenue que par un rinçage fréquent de la bouche. Pour le traitement de la stomatite, des méthodes physiothérapeutiques sont utilisées: ultrasons, magnétothérapie, rayonnement ultraviolet, etc.

Le traitement de la stomatite traumatique consiste à éliminer les facteurs provoquants, un traitement symptomatique est effectué selon les indications. Le pronostic est généralement favorable; seulement dans de rares cas, la stomatite traumatique chronique peut provoquer une leucoplasie de la langue ou une malignité des cellules de la cavité buccale. Avec une stomatite de nature allergique, il est nécessaire d’identifier et d’éliminer l’allergène, après quoi les symptômes de la stomatite disparaissent. Dans les cas graves, un traitement hyposensibilisant et une hospitalisation sont nécessaires.

La prévention de la stomatite consiste à prendre soin de la cavité buccale, à promouvoir un mode de vie sain et à enseigner les règles d’hygiène personnelle dès l’enfance.

Stomatite chez les enfants

La stomatite chez l’enfant est une maladie inflammatoire de la muqueuse buccale, souvent d’origine infectieuse ou allergique. La stomatite chez les enfants se manifeste par des symptômes locaux (hyperémie, œdème, éruptions cutanées, plaque, plaies sur la membrane muqueuse) et une violation de l’état général (fièvre, refus de manger, faiblesse, adynamie, etc.). La reconnaissance de la stomatite chez les enfants et de son étiologie est effectuée par un dentiste pédiatrique sur la base d’un examen de la cavité buccale, de tests de laboratoire supplémentaires. Le traitement de la stomatite chez les enfants comprend un traitement local de la cavité buccale et une thérapie étiotrope systémique.

informations générales

La stomatite chez les enfants est un groupe de maladies qui surviennent avec une inflammation de la muqueuse buccale. La stomatite chez un enfant est la maladie la plus courante en dentisterie pédiatrique, survenant même chez les nouveau-nés. Parmi les autres maladies inflammatoires de la cavité buccale (glossite, gingivite, parodontite, etc.), la stomatite chez l’enfant occupe une place de choix. La pertinence du problème de la stomatite chez l’enfant s’explique non seulement par la forte prévalence de cette pathologie, mais souvent par une évolution chronique, une contagiosité et des troubles du système immunologique. En raison de l’imperfection des réactions de protection locales et générales, les plus vulnérables à la stomatite de diverses étiologies sont les nourrissons, les tout-petits et les enfants d’âge préscolaire.

Classification de la stomatite chez les enfants

Selon l’étiologie, la stomatite chez les enfants est divisée en virale, fongique, bactérienne, allergique, traumatique, médicamenteuse, symptomatique, etc.; selon le critère de la profondeur de la lésion inflammatoire – catarrhale (simple), vésiculeuse, aphteuse (fibrineuse) et ulcéreuse (gangreneuse).

Selon la gravité des symptômes, il existe des formes légères, modérées et sévères de stomatite chez les enfants. Avec une évolution légère de la stomatite chez les enfants, il n’y a aucun signe d’intoxication et les manifestations locales sont représentées par un nombre limité d’éléments qui disparaissent rapidement. La stomatite modérée s’accompagne du développement de symptômes d’intoxication et de multiples éruptions cutanées sur la muqueuse buccale. Dans la stomatite sévère chez les enfants, le syndrome d’intoxication est exprimé de manière significative. Compte tenu des particularités de l’évolution de la stomatite chez les enfants, il existe des formes aiguës, récurrentes et chroniques.

Causes de la stomatite chez les enfants

L’état de la muqueuse buccale dépend de l’impact de facteurs externes (agents infectieux, mécaniques, chimiques, physiques) et internes (caractéristiques génétiques et d’âge, immunité, maladies concomitantes).

En premier lieu en termes de fréquence de distribution se trouvent les stomatites virales ; parmi ceux-ci, au moins 80% des cas surviennent dans la stomatite herpétique chez les enfants. Moins fréquemment, la stomatite d’étiologie virale se développe chez les enfants dans le contexte de la varicelle, de la rougeole, de la grippe, de la rubéole, de la mononucléose infectieuse, de l’adénovirus, du papillomavirus humain, de l’entérovirus, de l’infection par le VIH, etc.

Parmi les infections fongiques de la cavité buccale chez les nourrissons, la stomatite à Candida (muguet du nourrisson) est le plus souvent diagnostiquée. Le développement de la candidose buccale est favorisé par un traitement à long terme avec des antibactériens ou des sulfamides, le diabète sucré et l’immunodéficience. Une infection fongique de la muqueuse buccale d’un enfant peut survenir même lors de l’accouchement au contact du canal génital d’une mère atteinte de candidose vaginale.

La stomatite d’étiologie bactérienne chez les enfants peut être causée par le staphylocoque, le streptocoque, ainsi que par des agents pathogènes d’infections spécifiques – diphtérie, gonorrhée, tuberculose, syphilis. La stomatite symptomatique chez les enfants se développe dans le contexte de maladies du tractus gastro-intestinal (gastrite, duodénite, entérite, colite, dysbactériose intestinale), du système sanguin, endocrinien, du système nerveux, des invasions helminthiques.

La stomatite traumatique chez les enfants survient en raison d’un traumatisme mécanique de la muqueuse buccale avec un mamelon, un jouet; dentition ou mordant les lèvres, les joues, la langue; brosser les dents; brûlures de la cavité buccale avec des aliments chauds (thé, soupe, gelée, lait), lésions de la muqueuse lors d’interventions dentaires.

La stomatite allergique chez l’enfant peut se développer en réaction à une exposition locale à un allergène (ingrédients de dentifrice, pastilles ou chewing-gum avec colorants et arômes artificiels, médicaments, etc.).

Prématurité, mauvaise hygiène bucco-dentaire, accumulation de plaque dentaire, caries, port d’appareils orthopédiques, morbidité générale fréquente, carence en vitamines et microéléments (vitamines du groupe B, acide folique, zinc, sélénium, etc.), utilisation de médicaments, modification de la microflore du cavité buccale et intestins (antibiotiques, hormones, médicaments de chimiothérapie).

La membrane muqueuse de la cavité buccale chez les enfants est mince et vulnérable, elle peut donc être blessée même avec un léger impact dessus. La microflore de la cavité buccale est très hétérogène et est sujette à des fluctuations importantes en fonction des caractéristiques de la nutrition, de l’état de l’immunité et des maladies concomitantes. Avec l’affaiblissement des forces protectrices, même les représentants de la microflore normale de la cavité buccale (fusobactéries, bactéroïdes, streptocoques, etc.) peuvent provoquer une inflammation. Les propriétés barrières de la salive chez les enfants sont mal exprimées en raison du fonctionnement insuffisant des facteurs immunitaires locaux (enzymes, immunoglobulines, lymphocytes T et autres substances physiologiquement actives). Toutes ces circonstances provoquent l’incidence fréquente de la stomatite chez les enfants.

Symptômes de la stomatite chez les enfants

Stomatite virale chez les enfants

L’évolution et les caractéristiques de la stomatite herpétique chez les enfants sont discutées en détail dans l’article correspondant. Par conséquent, dans cette revue, nous nous concentrerons sur les signes généraux d’une infection virale de la cavité buccale, caractéristiques de diverses infections.

Le principal symptôme de la stomatite virale chez les enfants est l’apparition de cloques à ouverture rapide sur la muqueuse buccale, à la place desquelles se forment alors de petites érosions rondes ou ovales, recouvertes de plaque fibrineuse. Les vésicules et les érosions peuvent ressembler à des éléments séparés ou avoir le caractère de défauts qui se confondent.

Ils sont extrêmement douloureux et, en règle générale, sont situés sur le fond d’une membrane muqueuse très hyperémique du palais, de la langue, des joues, des lèvres et du larynx. Les manifestations locales de la stomatite virale chez l’enfant s’associent à d’autres signes d’infection provoqués par ce virus (éruption cutanée, fièvre, intoxication, lymphadénite, conjonctivite, nez qui coule, diarrhée, vomissements…) Les érosions sont épithélialisées sans cicatrice.

Stomatite candidale chez les enfants

Le développement de symptômes locaux spécifiques de la stomatite à candidose chez les enfants est précédé d’une sécheresse excessive de la muqueuse, d’une sensation de brûlure et d’un goût désagréable dans la bouche et d’une mauvaise haleine. Les bébés sont méchants pendant les repas, refusent les seins ou les biberons, se comportent de manière agitée, dorment mal. Bientôt, de petits points blancs apparaissent à l’intérieur des joues, des lèvres, de la langue et des gencives, qui, fusionnant, forment une abondante plaque blanche de consistance de fromage.

Dans la stomatite candidale sévère chez les enfants, la plaque acquiert une teinte grise sale, est mal retirée de la membrane muqueuse, exposant la surface œdémateuse, qui saigne au moindre contact.

En plus de la stomatite candidale pseudomembraneuse décrite ci-dessus, la stomatite candidale atrophique survient chez les enfants. Elle se développe généralement chez les enfants porteurs d’appareils orthodontiques, et évolue par de mauvais symptômes : rougeurs, brûlures, sécheresse de la muqueuse. La plaque se trouve uniquement dans les plis des joues et des lèvres.

Des épisodes répétés de stomatite à Candida chez les enfants peuvent indiquer la présence d’autres maladies graves – diabète, leucémie, VIH. Les complications de la stomatite fongique chez les enfants peuvent être une candidose génitale (vulvite chez les filles, balanoposthite chez les garçons), une candidose viscérale (œsophagite, entérocolite, pneumonie, cystite, arthrite, ostéomyélite, méningite, ventriculite, encéphalite, microabcès cérébraux), candidosepsie.

Stomatite bactérienne chez les enfants

Le type le plus courant de stomatite bactérienne chez l’enfant est la stomatite impétigineuse. Elle se traduit par une combinaison des signes locaux et généraux suivants : coloration rouge foncé de la muqueuse buccale avec érosions superficielles confluentes ; la formation de croûtes jaunes qui collent les lèvres; augmentation de la salivation; odeur putride désagréable de la bouche; température subfébrile ou fébrile.

Avec la stomatite diphtérique chez les enfants, des films fibrineux se forment dans la cavité buccale, après l’élimination desquels une surface enflammée et saignante est exposée. Avec la scarlatine, la langue est recouverte d’un enduit blanchâtre dense; après son retrait, la langue prend une couleur pourpre brillante.

La stomatite gonorrhéique chez les enfants est généralement associée à une conjonctivite gonorrhéique, dans de rares cas – à une arthrite de l’articulation temporo-mandibulaire. L’infection de l’enfant se produit lors du passage dans les voies génitales infectées de la mère lors de l’accouchement. La membrane muqueuse du palais, du dos de la langue et des lèvres est rouge vif, parfois rouge lilas, avec des érosions limitées, d’où se dégage un exsudat jaunâtre.

Stomatite aphteuse chez les enfants

La stomatite aphteuse chez les enfants a une nature infectieuse-allergique et a une évolution chronique récurrente. Il survient généralement chez les enfants de plus de 4 ans. Dans la période prodromique, l’enfant devient léthargique, irritable, capricieux, se plaint de douleurs dans la bouche. Dans la période des aphtes et des ulcères, des zones douloureuses de nécrose épithéliale apparaissent sur la muqueuse buccale, à la place desquelles se forme un défaut de forme ronde (aphtes), recouvert d’un revêtement fibrineux, entouré d’un rebord de granulation. Pendant la période d’extinction de la stomatite aphteuse chez les enfants, l’inflammation diminue et le défaut s’épithélialise.

L’exacerbation de la stomatite aphteuse chez les enfants peut survenir de 1 fois tous les 2 ans (légère) à 2 fois ou plus par an (modérée et sévère). La stomatite aphteuse chronique est souvent associée à une pathologie gastro-intestinale, des maladies allergiques, des anomalies constitutionnelles et la giardiase chez les enfants.

Diagnostic de la stomatite chez les enfants

Le diagnostic de stomatite chez les enfants est généralement établi sur la base de données épidémiologiques et du tableau clinique de la maladie par un pédiatre ou un dentiste pédiatrique. Pour identifier l’agent causal de la stomatite chez un enfant (dans les frottis, les grattages de la muqueuse, le sang), des études cytologiques, bactériologiques, virologiques, immunologiques, PCR, ELISA peuvent être utilisées.

En cas de stomatite candidose persistante chez les enfants, un test sanguin de glycémie et une consultation avec un endocrinologue pédiatrique sont nécessaires. Dans la stomatite aphteuse chronique, un gastro-entérologue pédiatrique et un allergologue-immunologiste sont consultés, les matières fécales sont analysées pour détecter la dysbactériose, les helminthes et les œufs de Giardia; Échographie des organes abdominaux.

Traitement de la stomatite chez les enfants

Le traitement de la stomatite chez les enfants est effectué en tenant compte de l’étiologie de la maladie et comprend une thérapie locale et générale. Avec toute forme de stomatite, il est important de suivre un régime qui exclut la consommation d’aliments irritants. après chaque dose, rincez la cavité buccale avec des décoctions d’herbes ou d’antiseptiques jusqu’à ce que les signes de la maladie disparaissent (pour les nourrissons, la cavité buccale est irriguée à partir d’une boîte). En présence de foyers carieux ou de plaque, un traitement des caries, une hygiène buccale professionnelle et une formation des enfants à l’hygiène individuelle sont effectués.

Pour le traitement de la stomatite virale chez les enfants, des applications d’anesthésiques locaux, des médicaments antiviraux (acyclovir localement sous forme de pommade et par voie orale), des gels anti-inflammatoires (contenant du métronidazole, du salicylate de choline) et des immunomodulateurs sont utilisés.

Avec la stomatite candidale, il est démontré que la lubrification de la cavité buccale de l’enfant avec une solution de soude ou d’acide borique après chaque repas crée un environnement alcalin. Le médicament de choix est la solution antifongique Candide. Avec la stomatite bactérienne chez les enfants, la base du traitement est constituée d’antibiotiques systémiques et locaux, sélectionnés en tenant compte de la sensibilité des micro-organismes.

Le traitement local de la stomatite aphteuse chez l’enfant comprend l’anesthésie de la muqueuse buccale avec des gels et des émulsions anesthésiques, un traitement avec des antiseptiques et des enzymes protéolytiques, une échographie muqueuse ultraviolette, une ultraphonophorèse à l’héparine. Pour accélérer l’épithélisation de la muqueuse, on utilise de la vitamine A, de l’huile de rose musquée et d’argousier et du polyvinox. La thérapie générale est réalisée à l’aide de médicaments désensibilisants, immunostimulants, de vitamines. Pour la prévention de la récidive de la stomatite chez les enfants, il est important d’éliminer la cause première de la maladie (traitement de la pathologie gastro-intestinale, infections parasitaires, hyposensibilisation spécifique).

Il est possible de traiter la stomatite récurrente chez les enfants sous la direction d’un homéopathe pédiatrique.

Prévention de la stomatite chez les enfants

La prévention de la stomatite chez les enfants consiste en l’exclusion de tout microtraumatisme, un soin hygiénique soigneux de la cavité buccale et le traitement de la pathologie concomitante. Pour réduire le risque de stomatite chez les nourrissons, il est important de désinfecter régulièrement les tétines, biberons, jouets ; traiter le sein de la mère avant chaque tétée. Les adultes ne doivent pas lécher le mamelon ou la cuillère d’un bébé.

À partir du moment de l’éruption des premières dents, des visites régulières chez le dentiste sont nécessaires pour des mesures préventives. Pour nettoyer les dents des enfants, il est recommandé d’utiliser des dentifrices spéciaux qui augmentent l’immunité locale de la muqueuse buccale.

Stomatite chez les enfants: premiers symptômes et traitement à domicile avec des médicaments et des remèdes populaires

La stomatite est une maladie courante chez les enfants de tous âges. Elle ne présente pas de danger sérieux dans les premiers stades, mais si elle n’est pas traitée, la maladie peut entraîner de graves conséquences. Lors du choix d’un schéma thérapeutique, il est d’abord nécessaire de déterminer la cause de la maladie. Le traitement a lieu à domicile. Quelle est la cause de la stomatite infantile et comment la guérir à la maison à l’aide de médicaments et de méthodes traditionnelles?

Stomatite chez les enfants: les premiers symptômes

La stomatite est une maladie de la cavité buccale caractérisée par des lésions des muqueuses. Les ulcères, les rougeurs sont des signes de stomatite.

Comment déterminer que la stomatite aphteuse, allergique ou autre commence chez un petit enfant? Aux premiers stades de la maladie, il n’y a pratiquement pas d’ulcères. Le bébé devient capricieux, léthargique, pleure souvent. Il refuse les aliments durs et chauds parce que ça lui fait mal de les manger. Si vous examinez la cavité buccale, vous pouvez remarquer des taches rouges sur la langue et la surface interne des joues.

Si la maladie n’est pas traitée, elle passe à l’étape suivante, au cours de laquelle des symptômes caractéristiques commencent à apparaître. De petites taches rondes se forment sur la langue, le palais, les gencives, la surface muqueuse des joues. Au centre, ils s’approfondissent un peu et sont clairement visibles sur le fond de la muqueuse rose. Les ulcères sont de couleur gris-blanc et entourés d’une bordure rouge vif.

Autour des plaies, la muqueuse est recouverte d’un enduit blanc. Des confitures se forment aux commissures des lèvres (nous vous recommandons de lire : comment traiter les confitures aux commissures des lèvres chez les enfants ?). La salivation est augmentée, la bouche sent mauvais. La photo montre à quoi ressemble la cavité buccale affectée par la stomatite.

Au stade avancé de la maladie, les ulcères grossissent, ils deviennent plus nombreux. Ils peuvent fusionner pour former une grande zone ulcérée. Souvent, après la guérison, ils forment des cicatrices et des cicatrices. Se débarrasser des plaies profondes est beaucoup plus difficile que les rougeurs et les taches sur les gencives.

Types de stomatite

Il existe plusieurs types de stomatite, qui diffèrent par le facteur provoquant et la nature de l’évolution:

  • Allergique. Causée par un irritant qui pénètre dans la cavité buccale. Il peut s’agir d’un aliment spécifique, comme des fraises ou des oranges. En outre, une réaction allergique peut survenir aux médicaments, au matériau de remplissage.
  • Aphte. Il se caractérise par l’apparition d’aphtes – de petites érosions rondes de couleur gris jaunâtre avec une bordure rouge vif. Les aphtes provoquent des douleurs, une salivation accrue, il est difficile pour un enfant de manger et même de parler. La stomatite aphteuse apparaît à l’adolescence.
  • Vésiculaire. Il s’agit d’un type infectieux de stomatite. L’agent causal est un rhabdovirus contenant de l’ARN. Des bulles remplies de liquide purulent se forment dans la bouche. La stomatite vésiculeuse est contagieuse. Le bébé doit allouer des plats séparés, ne pas l’embrasser et limiter les contacts avec les autres enfants.
  • Herpétique. Il a également une origine infectieuse, l’agent causal est le virus de l’herpès. Des vésicules apparaissent dans la bouche, qui forment alors des pustules et des érosions à la surface de la muqueuse.
  • catarrhale. L’un des types les plus courants de la maladie. Elle est associée à une mauvaise hygiène buccale. Il apparaît souvent chez les enfants de moins de 10 ans, lorsque les parents cessent de leur rappeler de se brosser les dents.
  • Traumatique. Apparaît à la suite de dommages mécaniques à la bouche. Un enfant peut se brûler à cause d’une gorgée de thé trop chaud, se mordre la joue – une plaie se forme à cet endroit. Certains fruits contiennent des acides agressifs qui corrodent la membrane muqueuse, comme l’ananas. Souvent, la muqueuse est blessée en raison d’appareils dentaires mal installés.
  • Ulcératif. Le plus souvent, il se développe à la suite de maladies internes ou d’une complication d’autres types de stomatite. Des ulcères saignants profonds apparaissent sur la langue, le palais, les gencives, les joues.

Raisons du développement de la maladie

Pourquoi la stomatite apparaît-elle? Plusieurs raisons contribuent à la défaite de la cavité buccale:

  • infection par des virus, des micro-organismes (staphylocoques, streptocoques, mycoplasmes), des champignons (candida), des parasites;
  • manque de vitamines et de microéléments (rétinol, acide ascorbique, acide folique, vitamines B, fer);
  • déshydratation causée par des vomissements prolongés, diarrhée, forte fièvre;
  • fluctuations hormonales à l’adolescence;
  • maladies oncologiques de la cavité buccale et du pharynx;
  • maladies des organes internes (tractus gastro-intestinal, reins, foie);
  • hygiène insuffisante ou excessive.

Le mécanisme du développement de la maladie est associé à la réaction du système immunitaire. Lorsque le corps entre en contact avec un stimulus inconnu, le système immunitaire le reconnaît comme hostile. Il attaque les molécules étrangères avec les lymphocytes, ce qui se traduit par la formation d’ulcères blancs dans la bouche.

Le plus souvent, le système immunitaire réagit vraiment à des stimuli dangereux : bactéries, virus. Cependant, le système immunitaire perçoit parfois les aliments ordinaires ou les matières non dangereuses comme un ennemi, ce qui provoque des allergies.

Traitement de la stomatite

Le traitement de la stomatite infantile est une approche intégrée. En plus de prendre des médicaments, il est nécessaire de modifier le régime alimentaire de l’enfant, d’élaborer des règles d’hygiène. Le moyen le plus simple de se débarrasser de la maladie dans les premiers stades de son développement, il peut être guéri même à la maison. Si la maladie est devenue grave, vous devez consulter un médecin. Le médecin diagnostique la maladie à la suite d’un examen visuel de la cavité buccale. Dans certains cas, le contenu des bulles est prélevé à des fins de recherche.

Thérapie médicale

En fonction de la cause de l’apparition de la stomatite, le médecin prescrit un médicament – antibactérien, anti-inflammatoire, antiviral. Il peut s’agir d’un liquide de rinçage, comme l’iodinol ou la chlorhexidine, d’un gel, comme la pommade oxolinique. Pour différents âges, des médicaments spécifiques sont nécessaires – ce qui convient à un adolescent est interdit à un bébé.

Le tableau montre une liste de médicaments pour le traitement de la stomatite:

Type de stomatite Nom des médicaments Substance active Formulaire de décharge Comment utiliser
aphteuse Vinyline Polivinox Liquide ou baume topique Appliquer sur un coton-tige et fixer à l’arrière. La procédure est effectuée après avoir mangé.
Iodinol Iode Solution à usage topique Mélangez une cuillère à soupe du médicament avec un verre d’eau, rincez 3-4 fois par jour.
Gel holistique Salicate de choline, chlorure de cétalkonium Gel Appliquer sur la muqueuse ulcérée 2 à 3 fois par jour.
Fongique Nystatine Nystatine Comprimés, pommade Pour les nourrissons, un comprimé est dilué dans de l’eau et la muqueuse est humidifiée avec du liquide. Les enfants plus âgés peuvent dissoudre le comprimé derrière la joue.
Bactérien Augmenté Amoxicilline, acide clavulanique Poudre Pour les enfants, la dose est fixée en fonction du poids corporel, des calculs détaillés sont indiqués dans les instructions du médicament.
Métrogil Denta Chlorhexidine, métronidazole Gel Interdit aux enfants de moins de 6 ans. Le gel est appliqué directement sur les zones concernées.
herpétique Pommade oxolinique Oksolin Pommade nasale, pommade topique Appliquer une pommade oxolinique sur les zones ulcérées de la muqueuse.
Traumatique Solcoséryl Dialysat du sang de jeunes veaux Pommade, gel, solution injectable Étalez sur la muqueuse affectée immédiatement après avoir mangé et laissez agir 15 minutes.
Chlorhexidine Chlorhexidine Solution pour usage externe Rincez-vous la bouche 3 à 4 fois par jour.

Recettes folkloriques

Pour éliminer les rougeurs aux premiers stades de la maladie, des méthodes alternatives peuvent être utilisées. Les recettes folkloriques sont faciles à préparer, les compositions peuvent être faites à la maison:

  • Infusions de plantes. Versez une cuillère à soupe d’une plante sèche avec un verre d’eau chaude et mettez le feu. Cuire à la vapeur sur la cuisinière pendant 5 à 10 minutes, puis filtrer à travers une étamine. Laisser refroidir à température ambiante et rincer après chaque repas. La camomille, l’anis, l’écorce de chêne, la sauge, l’eryngium, la potentille conviennent comme base pour l’infusion.
  • Mélange ail-yaourt. Pour préparer, il vous faut 1 cuillère à soupe de yaourt nature sans additifs et 3 gousses d’ail. Frotter l’ail en bouillie et mélanger avec du yaourt. Appliquez la bouillie sur les plaies et maintenez pendant 5 à 10 minutes. Il n’est pas recommandé d’utiliser cette recette pour le traitement des nourrissons, car le mélange brûle au contact de la muqueuse.
  • Jus de carotte. Préparez du jus de carotte fraîchement pressé, diluez-le avec de l’eau dans des proportions de un pour un. Rincer trois fois par jour.
  • Une solution de sel et de soude. Dans de l’eau tiède, diluez une cuillère à café de sel et de soda. Donnez à l’enfant un rinçage après chaque repas. La solution de soude a un goût désagréable, il faut donc expliquer au bébé qu’elle ne vaut pas la peine d’être avalée. Les solutions de soude désinfectent bien, la soude et le sel soulagent l’inflammation.
  • Bouillie de pommes de terre. Les pommes de terre crues doivent être broyées dans un hachoir à viande. Appliquer la bouillie résultante sur les zones ulcérées.

Algorithme de traitement oral

Comment traiter correctement la cavité buccale? L’algorithme de traitement est très simple :

  1. Lavez-vous soigneusement les mains avant de manipuler. L’immunité du bébé est réduite, il est facile d’infecter les plaies des mains non lavées.
  2. Le traitement doit être effectué après les repas. Dès que le bébé a mangé, il doit se brosser les dents, se rincer la bouche et ensuite seulement appliquer le médicament. Le prochain repas doit avoir lieu au moins 45 minutes après la procédure.
  3. Pour le rinçage, il est nécessaire d’allouer un verre séparé. Certains types de stomatite sont contagieux – en utilisant des ustensiles partagés, un enfant peut infecter d’autres membres de la famille.
  4. Pour les enfants de moins de 1 an, vous devez utiliser des médicaments qui ne présentent pas de danger en cas d’ingestion, comme la pommade Oxolinic. Il est impossible pour les bébés d’expliquer que le liquide ou la pommade ne peuvent pas être avalés, ils ne pourront pas faire face au réflexe de déglutition. À partir de 5 ans, les enfants peuvent déjà se rincer la bouche par eux-mêmes et s’assurer que les particules de médicament ne pénètrent pas à l’intérieur.
  5. Certains médicaments et remèdes populaires sont assez douloureux; lorsqu’ils sont appliqués sur la membrane muqueuse, une sensation de brûlure se fait sentir. L’enfant doit être prévenu à l’avance qu’il va pincer un peu, et le rassurer s’il se met à pleurer.

Mesures préventives

Comme toute autre maladie, la stomatite est plus facile à prévenir qu’à traiter. Quelques conseils de prévention :

  • Les jouets, les tétines, les biberons, les brosses à dents pour bébés doivent être lavés, bouillis et changés plus souvent. Une fois la stomatite guérie, vous devez jeter les anciens mamelons et brosses et les remplacer par de nouveaux.
  • Surveillez attentivement l’hygiène bucco-dentaire du bébé et de l’enfant plus âgé. Il est nécessaire de nettoyer non seulement les dents, mais aussi la langue, l’intérieur des joues et les gencives.
  • L’alimentation du bébé doit être équilibrée et riche en vitamines et minéraux. De l’alimentation doivent être retirés les aliments qui provoquent une réaction allergique ou une irritation.
  • Il faut s’assurer que le bébé ne met pas les mains sales dans sa bouche, ne lèche pas les jouets tombés par terre. Vous devez être particulièrement attentif aux enfants de moins de 2 ans, qui savent déjà marcher et courir seuls, mais ne comprennent pas que les objets sales ne doivent pas être emportés.

Si le bébé a des rougeurs dans la bouche, si une plaque ou des ulcères se sont formés, il est préférable de ne pas se soigner lui-même, mais de consulter immédiatement un médecin. Plus tôt la thérapie commence, qui peut être effectuée à la maison, plus l’enfant se débarrassera rapidement de la douleur et de l’inconfort.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.