rêver

Pourriture des jambes

La gangrène est la nécrose des tissus vivants (parties d’organes ou parties du corps). Il peut affecter tous les organes et tissus: peau, muscles, tissus sous-cutanés, poumons, vésicule biliaire, intestins, etc. Se manifeste par une douleur dans la zone touchée, suivie d’une perte de sensibilité, de modifications externes caractéristiques. Avec la gangrène humide, une intoxication prononcée est notée, il y a une tendance à propager le processus infectieux. Le diagnostic est exposé sur la base d’un tableau clinique. Le traitement consiste en une nécrectomie, une amputation ou une exarticulation du segment affecté.

CIM-10

informations générales

Gangrène – nécrose (nécrose) de parties du corps ou de parties d’organes, dans laquelle on observe un changement caractéristique de la couleur des tissus affectés. En raison de la destruction de l’hémoglobine et de la formation de sulfure de fer, ils deviennent noirs, bleutés ou brun foncé. La gangrène peut affecter tous les tissus et organes, se développe plus souvent dans la zone des segments distaux (éloignés du centre). La nécrose tissulaire est causée par un arrêt ou une forte détérioration de l’apport sanguin ou la destruction des cellules. Dans ce cas, les causes immédiates du développement de la gangrène peuvent être très différentes – de l’exposition aux microbes aux allergies ou aux dommages résultant d’un chauffage ou d’un refroidissement excessif.

Les raisons

La gangrène se développe à la suite d’une exposition directe des tissus à des facteurs toxiques, chimiques, mécaniques, radiologiques, électriques, thermiques et autres. Toutes les causes de gangrène peuvent être divisées en quatre grands groupes.

  • influences physiques. La force mécanique provoque une gangrène avec des lésions assez étendues (ruptures ou blessures par écrasement), dans lesquelles un grand nombre de cellules ou même des organes entiers sont détruits. L’exposition à la température provoque la gangrène lorsque la température dépasse +60C ou moins de -15C; dans le premier cas, une brûlure se produit, dans le second – des engelures. Le mécanisme de développement de la gangrène en cas de choc électrique est similaire à celui des brûlures: une augmentation significative de la température se produit au site de sortie du courant, brûlant littéralement les tissus.
  • Influences chimiques. Les acides provoquent la coagulation des protéines cellulaires et provoquent le développement d’une gangrène sèche. Sous l’influence des alcalis, il se produit une saponification des graisses et une dissolution des protéines, une nécrose colliquationnelle (fusion des tissus) se développe, ressemblant à une gangrène humide dans la nature.
  • effets infectieux. La gangrène se développe généralement avec des coups de feu ou des coups de couteau profonds, ainsi qu’avec un écrasement, un écrasement des tissus, etc. Cependant, en raison d’une malnutrition tissulaire concomitante, elle peut survenir avec de petites plaies ou même des écorchures chez les patients atteints de diabète sucré. La gangrène peut être causée par Enterobacteriaceae, Escherichia coli, Streptococcus, Proteus et Clostridia. Dans ce dernier cas, la gangrène gazeuse se développe.
  • Troubles circulatoires. Ils sont la cause la plus fréquente de gangrène. Des troubles circulatoires peuvent se développer avec des troubles graves de l’activité cardiaque (décompensation), un blocage ou un vasospasme prolongé dans l’athérosclérose, l’embolie, la sclérose vasculaire, l’endartérite oblitérante ou l’empoisonnement à l’ergot.

Souvent, la cause de l’arrêt de la circulation sanguine est une blessure ou une compression mécanique du vaisseau. Par exemple, si une hernie est incarcérée, une gangrène de la région intestinale peut se développer, avec un plâtre trop serré ou une application trop longue d’un garrot, une nécrose du membre. Le même groupe de gangrènes comprend des cas de lésions traumatiques de gros vaisseaux à la suite de blessures tout en maintenant l’intégrité des tissus.

Un certain nombre de facteurs affectent la probabilité de développement et les caractéristiques de l’évolution de la gangrène. Une évolution plus rapide et plus rapide de la gangrène est observée avec des violations de l’état général du corps dues à l’épuisement, à l’intoxication, au béribéri, aux maladies infectieuses aiguës ou chroniques, à l’anémie, à l’hypothermie, aux maladies accompagnées de troubles de la composition sanguine et du métabolisme.

Les caractéristiques locales qui affectent le développement de la gangrène comprennent l’état des parois des vaisseaux (changements dus à la sclérose ou à l’endartérite), le type de structure du système vasculaire (lâche, avec un grand nombre d’anastomoses et de collatéraux, dans lequel la probabilité de la gangrène en développement diminue ou la principale, dans laquelle la gangrène peut se développer lorsqu’un seul vaisseau est endommagé), ainsi que le degré de différenciation tissulaire (les tissus hautement différenciés, par exemple le cerveau ou les poumons, tolèrent des dommages pires que les tissus peu différenciés, par exemple, le tissu adipeux).

L’infection tissulaire aggrave le déroulement du processus, favorise la transition de la gangrène sèche à humide et provoque la propagation rapide de la nécrose. Un refroidissement excessif provoque un vasospasme, qui aggrave encore les troubles circulatoires et contribue à la propagation des modifications nécrotiques. Un réchauffement excessif stimule le métabolisme dans les tissus, ce qui, dans des conditions d’apport sanguin insuffisant, entraîne également une accélération du développement de la gangrène.

Classification

Compte tenu de la consistance des tissus morts et des caractéristiques de l’évolution clinique, on distingue la gangrène sèche et humide. La gangrène humide a tendance à être plus grave et constitue souvent un danger immédiat pour la vie du patient. Compte tenu des facteurs étiologiques, les gangrènes sont divisées en infectieuses, toxiques, allergiques, ischémiques, etc. De plus, la gangrène gazeuse est isolée, causée par des micro-organismes anaérobies, affecte principalement les tissus musculaires et présente certaines caractéristiques de cours.

Symptômes de la gangrène

Gangrène sèche

En règle générale, la gangrène sèche se développe en cas de troubles circulatoires progressifs. Elle est plus souvent observée chez les patients déshydratés, dénutris, ainsi que chez les patients au physique sec. Habituellement, il est limité, non sujet à progression. Les tissus sous cette forme de gangrène se ratatinent, se dessèchent, diminuent de volume, s’épaississent, se momifient, deviennent noirs avec une teinte bleutée ou brun foncé.

Belousov a prédit le niveau d’inflation en Russie d’ici la fin de l’année
L’importance du sommeil pour les étudiants. Conseils pour dormir suffisamment.
4 tactiques d’argumentation qui vous mèneront à la victoire
Khazin : pourquoi beaucoup de gaz inutilisé va apparaître en Europe

Aux premiers stades de la gangrène, le patient ressent une douleur intense dans la région des membres. La peau de la zone touchée devient d’abord pâle, puis devient marbrée, froide. Le pouls sur les artères périphériques n’est pas déterminé. Le membre devient engourdi, la sensibilité est perturbée, mais la douleur persiste même pendant la période de changements nécrotiques prononcés. La douleur prolongée dans la gangrène est due à une longue période de conservation des cellules nerveuses dans les foyers de décomposition et à la compression des troncs nerveux en raison d’un œdème réactif des tissus situés de manière proximale (plus près du centre du corps) de la lésion.

La gangrène sèche commence dans les parties distales (éloignées) du membre, puis se propage vers le haut jusqu’à un endroit où la circulation sanguine est normale. Un puits de démarcation se forme à la frontière des tissus affectés et sains. Si la zone nécrotique n’est pas enlevée chirurgicalement, elle est progressivement rejetée d’elle-même, mais ce processus prend beaucoup de temps.

Aux stades initiaux, il est très important d’empêcher la transition de la gangrène sèche avec son évolution relativement favorable vers une forme plus dangereuse et plus grave – la gangrène humide. Par conséquent, avant que les tissus ne commencent à sécher, il est nécessaire de veiller au strict respect des règles d’asepsie. Les zones touchées sont recouvertes de lingettes stériles sèches, des pansements réguliers sont effectués.

La décomposition des tissus nécrotiques avec gangrène sèche n’est pratiquement pas exprimée. Une faible quantité de toxines absorbées, l’absence d’intoxication et un état général satisfaisant du patient permettent de ne pas effectuer de traitement chirurgical précoce. La chirurgie de cette forme de gangrène n’est généralement pratiquée qu’après la formation complète du mur de démarcation.

Gangrène humide

La gangrène humide se développe généralement dans des conditions de violation soudaine et aiguë de l’apport sanguin à la zone touchée. Les patients pleins, “lâches”, pâteux sont plus sujets à cette forme de gangrène. De plus, une gangrène humide se produit avec une nécrose des organes internes (poumons, intestins, vésicule biliaire).

Dans la gangrène humide, le tissu nécrotique ne se dessèche pas. Au lieu de cela, un centre de décomposition se forme. Les produits de désintégration de ce foyer sont absorbés par le corps, provoquant une intoxication grave et perturbant gravement l’état général du patient. Les micro-organismes se multiplient intensément dans les tissus morts. Contrairement à la gangrène sèche, avec la nécrose humide, la nécrose se propage rapidement aux zones voisines. L’arbre de démarcation n’est pas formé.

Aux premiers stades de développement de la gangrène humide, la peau de la zone touchée devient pâle, froide, puis acquiert une couleur marbrée. Il y a un gonflement important. Des taches rouge foncé et des cloques d’épiderme exfolié apparaissent sur la peau, à l’ouverture desquelles le contenu sanguin est libéré. A l’examen, un réseau veineux bleuté est bien visible. Le pouls sur les artères périphériques disparaît. Par la suite, la zone affectée devient noire et se désintègre, formant une masse fétide gris-vert.

L’état d’un patient atteint de gangrène humide se détériore rapidement. Une douleur intense, une baisse de la pression artérielle, une augmentation du rythme cardiaque, une augmentation significative de la température, une léthargie, une léthargie, une bouche sèche sont notées.

En raison de la détérioration de l’état général et de l’intoxication due à l’absorption des produits de décomposition des tissus, la capacité du corps à résister aux infections est fortement réduite. La gangrène se propage rapidement, capturant les départements sus-jacents. En l’absence de soins spécialisés en temps opportun, une septicémie se développe et la mort survient. Une évolution particulièrement sévère de la gangrène est observée chez les patients atteints de diabète sucré. Cela est dû à la détérioration de la microcirculation, aux troubles métaboliques et à une diminution de la résistance globale du corps.

Pour prévenir la propagation de l’infection dans la gangrène humide, l’ablation des tissus affectés (amputation ou nécrectomie) est effectuée dès que possible.

Gangrène des organes internes

Les signes cliniques de gangrène des organes internes dépendent de la localisation du processus pathologique. Dans les conditions causées par la nécrose des organes abdominaux, des symptômes de péritonite sont observés: fièvre, douleurs abdominales intenses, nausées et vomissements qui n’apportent aucun soulagement. À l’examen, il y a une vive douleur à la pression. Les muscles de la paroi abdominale antérieure sont tendus. Des symptômes spécifiques sont déterminés (Shchetkin-Blumberg, Voskresensky, Mendel). Un signe caractéristique est un symptôme de bien-être imaginaire – une douleur aiguë au moment de la perforation, qui diminue ensuite, et après 1-2 heures, elle augmente à nouveau.

Avec la gangrène du poumon, on observe une forte fièvre, des sueurs abondantes, une léthargie, une accélération du rythme cardiaque et une diminution de la pression artérielle. L’état du patient est grave et se détériore rapidement. Lors de la toux, des expectorations fétides sont libérées, qui, lors de la décantation, sont divisées en trois parties: la partie inférieure est une masse épaisse et friable (tissu pulmonaire détruit), celle du milieu est un liquide brun avec un mélange de sang et de pus, et la le supérieur est mousseux. De multiples râles humides se font entendre dans les poumons.

Traitement de la gangrène

Le traitement est effectué dans un hôpital et comprend des mesures générales et locales. En cas de gangrène causée par une exposition à des facteurs chimiques et mécaniques (écrasement du membre, brûlures, engelures, etc.), le patient est référé à des orthopédistes traumatologues.

Le choix du service pour les autres types de gangrène dépend de la localisation de la pathologie : la gangrène des organes abdominaux (pancréas, appendice, vésicule biliaire, intestin), ainsi que la gangrène des extrémités dans le diabète sucré, sont traitées par des chirurgiens (service de chirurgie générale), les chirurgiens thoraciques traitent la gangrène pulmonaire, le traitement de la gangrène causée par une pathologie vasculaire – les chirurgiens vasculaires.

Un patient atteint de gangrène se voit prescrire un repos au lit. Des mesures sont prises pour stimuler la circulation sanguine et améliorer la nutrition des tissus. Pour éliminer le spasme réflexe des vaisseaux collatéraux, selon les indications, des blocages de novocaïne sont effectués.

Des mesures thérapeutiques générales sont prises pour améliorer le fonctionnement du système cardiovasculaire, combattre les infections et les intoxications. L’administration intraveineuse de solutions, de plasma et de substituts sanguins est effectuée, si nécessaire, par transfusion sanguine. Des antibiotiques et des médicaments pour le cœur sont prescrits.

Avec la gangrène qui s’est développée à la suite de lésions vasculaires, l’une des tâches les plus importantes consiste à rétablir la circulation sanguine dans les tissus encore viables. Pour la thrombose, des médicaments thrombolytiques sont prescrits. Si nécessaire, effectuez des interventions chirurgicales sur les artères.

La tactique du traitement local dépend du type de gangrène. Avec la gangrène sèche aux stades initiaux, un traitement conservateur est effectué. Après la formation de l’arbre de démarcation et la momification de la zone nécrotique, une amputation ou une nécrectomie est réalisée. Le niveau d’amputation est choisi de manière à préserver au maximum la fonction du membre tout en offrant des conditions favorables à la cicatrisation du moignon. Pendant la chirurgie, la partie distale du moignon est immédiatement fermée par un lambeau musculocutané. La guérison se produit par intention première.

Avec la gangrène humide, l’excision immédiate de la nécrose dans les tissus sains est indiquée. La nécrectomie ou l’amputation est pratiquée en urgence. Le membre est coupé par la méthode de la guillotine. La formation du moignon est réalisée après le nettoyage de la plaie. Avec la gangrène des organes internes, une intervention chirurgicale d’urgence est effectuée pour retirer l’organe nécrotique.

Prévision et prévention

Le pronostic pour la préservation de la zone touchée est défavorable, car la vie avec la gangrène sèche est favorable. L’issue de la gangrène humide dépend de l’étendue de la lésion et de la présence de complications. Les mesures de prévention de la gangrène comprennent un diagnostic précoce et un traitement rapide des maladies pouvant provoquer une nécrose. En cas de blessure, l’infection est prévenue, des mesures sont prises pour améliorer l’approvisionnement en sang de la zone touchée.

Gangrène humide

La gangrène humide est la nécrose des tissus, dans laquelle les tissus n’ont pas le temps de se dessécher et de subir une décomposition putréfiante. Procède rapidement, se propage rapidement et s’accompagne d’une intoxication grave. Il survient généralement dans les membres, cependant, il est également observé avec la nécrose des organes internes (poumons, vésicule biliaire, intestins). Au début, il se manifeste par un œdème, une pâleur et des marbrures de la peau en forte augmentation, qui sont remplacés par des signes de décomposition : les tissus deviennent verdâtres ou bleu-violet et dégagent une odeur putride désagréable. L’état général est sévère. La pathologie est diagnostiquée sur la base des symptômes cliniques. L’amputation d’urgence est indiquée pour sauver la vie du patient.

CIM-10

informations générales

La gangrène humide est un type de gangrène dans lequel les tissus morts n’ont pas le temps de sécher et leur décomposition se produit par décomposition. C’est l’un des types de nécrose tissulaire les plus graves, accompagné d’une intoxication grave. Se produit dans des conditions de troubles circulatoires aigus. Représente un danger immédiat pour la vie. Les patients pâteux et en surpoids sont plus susceptibles de développer une gangrène humide. La gangrène diabétique humide est particulièrement difficile. Le traitement est effectué uniquement dans un hôpital. Selon la localisation et les causes de la nécrose tissulaire, le traitement peut être effectué par des traumatologues, des chirurgiens purulents, des pneumologues ou des chirurgiens vasculaires.

Les raisons

La gangrène humide se développe lorsqu’il y a un arrêt aigu de l’apport sanguin à un organe ou à une partie du corps en raison d’une blessure traumatique ou de troubles vasculaires. Une cause traumatique de nécrose tissulaire peut être une plaie ouverte avec lésion d’un vaisseau suffisamment gros, écrasement ou écrasement des tissus, une fracture fermée avec lésion secondaire de l’artère par des fragments d’os (rarement observés), des engelures, des brûlures thermiques ou chimiques, comme ainsi que la compression mécanique des vaisseaux sanguins à la suite d’influences extérieures ou d’un gonflement intense des tissus.

De plus, dans les fractures, une gangrène humide peut survenir en raison d’une embolie vasculaire par des morceaux de tissu adipeux ou de moelle osseuse qui sont entrés dans le système circulatoire. Le risque d’embolie augmente avec les blessures multiples, ainsi que les fractures multi-comminutives graves des gros os. Chez les patients diabétiques, en raison de troubles métaboliques, une nécrose tissulaire peut survenir même avec de petites plaies ou écorchures qui ne s’accompagnent pas de lésions ou de compression des gros vaisseaux.

La gangrène humide non traumatique se développe dans les troubles aigus du flux sanguin à la suite d’une thrombose veineuse profonde, ainsi que d’une thrombose artérielle et d’une thromboembolie d’étiologies diverses. La gangrène de l’intestin survient lorsqu’une hernie est enfreinte, la gangrène de la vésicule biliaire – lorsque la paroi est comprimée par une pierre (avec lithiase biliaire), la gangrène pulmonaire – avec une infection pulmonaire ou une aspiration suivie d’une obstruction des bronches, ainsi qu’avec une embolie.

En raison des caractéristiques du métabolisme tissulaire et de la tendance à la rétention d’eau, la gangrène humide survient souvent chez les patients pâteux, pleins et friables. L’affaiblissement général de l’organisme dû aux maladies endocriniennes, aux troubles métaboliques, au béribéri, à la malnutrition, aux maladies infectieuses, aux intoxications externes et internes, ainsi qu’aux conséquences d’un choc traumatique et non traumatique, peut à la fois augmenter la probabilité de développer une gangrène et aggraver sa cours.

La décomposition putride des tissus est causée par des microbes, de sorte que le risque de développer une gangrène humide augmente lorsque les tissus sont infectés à la suite d’une contamination externe. Le facteur prédisposant est le principal type d’approvisionnement en sang, dans lequel des dommages à un gros vaisseau peuvent entraîner une violation de l’approvisionnement en sang d’une grande surface de tissu. Parmi les facteurs externes défavorables figure un refroidissement excessif accompagné d’un vasospasme et d’un réchauffement soudain en cas d’apport sanguin insuffisant.

Symptômes de la gangrène humide

Les membres sont le plus souvent touchés. Aux stades initiaux, un œdème à croissance rapide se produit, la peau devient pâle, un motif de marbre apparaît dessus, un réseau de veines bleuâtres devient visible. Le pouls n’est pas palpable, le membre est froid, il n’y a pas de mouvements. Ensuite, des taches rouges foncées et des cloques épidermiques apparaissent sur la peau, remplies de contenu sanguin.

L’apparence du membre ressemble à une image de décomposition cadavérique. La partie affectée devient verdâtre ou bleuâtre-cyanotique, les tissus en décomposition forment une masse gris-vert sale avec une odeur de putréfaction désagréable. Les foyers de décomposition sont irréguliers, souvent de forme bizarre, sans limites claires. Exsudat de couleur non uniforme, vert sale, parfois brun, avec accumulation dans la fibre – liquide, avec accumulation dans les muscles – tissus plus épais et imprégnants. La ligne de démarcation entre les tissus affectés et sains n’est pas exprimée, la nécrose se propage rapidement de la périphérie aux parties centrales du membre.

Avec la gangrène des organes internes, des symptômes de péritonite apparaissent: douleurs abdominales intenses, nausées, vomissements et hoquet persistant, arrêt des gaz et des matières fécales. La paroi abdominale antérieure est tendue, très douloureuse à la palpation. Il n’y a pas de péristaltisme, l’estomac est en forme de planche dans les premiers stades, puis gonflé. Avec la gangrène du poumon, il y a une augmentation de la température, des sueurs abondantes, des expectorations fétides et de multiples râles humides à l’auscultation des poumons.

L’état général du patient est sévère et se détériore rapidement. La température corporelle est élevée, le patient est lent, inhibé. Il y a des frissons, des nausées, des maux de tête, la confusion est possible. La pression artérielle est réduite, le pouls est petit et fréquent. Langue sèche. En raison d’une intoxication grave, la résistance du corps est fortement réduite, ce qui entraîne une propagation rapide de l’infection. En l’absence de traitement rapide, les patients meurent d’une septicémie.

Diagnostique

Le diagnostic de gangrène humide ne pose pas de difficultés et est posé sur la base de signes cliniques caractéristiques : œdème important, écoulement rapide, destruction putréfiante rapide des tissus, absence de puits de démarcation, intoxication sévère, etc. Déterminer la cause du développement de la maladie, si nécessaire, des consultations urgentes d’un endocrinologue ou d’un chirurgien vasculaire sont prescrites . Dans la plupart des cas, une consultation avec un réanimateur est également nécessaire, avec un éventuel transfert ultérieur en service de réanimation.

Traitement de la gangrène humide

Selon la genèse de la maladie, le traitement est effectué dans le service de chirurgie purulente, de traumatologie ou de chirurgie vasculaire visant à l’élimination rapide du foyer putréfiant, à la lutte contre l’infection et l’intoxication générale, ainsi qu’à la correction des troubles métaboliques. L’élimination locale du tissu nécrotique dans la gangrène humide est généralement inefficace. Une intervention chirurgicale radicale est nécessaire – amputation dans les tissus sains. Avec la gangrène infectieuse des extrémités, l’amputation est réalisée par la méthode de la guillotine et la formation finale du moignon est réalisée après nettoyage et cicatrisation de la plaie. Avec la gangrène des organes internes, une laparotomie d’urgence est réalisée avec l’ablation de l’organe affecté et l’assainissement de la cavité abdominale.

Les antibiotiques à large spectre sont prescrits immédiatement, dès l’admission. L’administration intramusculaire et intraveineuse est possible. Après avoir déterminé l’agent pathogène, l’antibiotique est remplacé en tenant compte de la sensibilité. La thérapie de désintoxication implique l’introduction d’une grande quantité de liquide (jusqu’à 5-6 litres par jour). Dans ce cas, la quantité de liquide administrée ne doit pas dépasser la quantité de décharge de plus de 1000 ml.

Du glucose, du sérum physiologique, du sang, du plasma, de l’albumine, du dextrane de bas poids moléculaire, des solutions colloïdales et cristalloïdes sont injectés par voie intraveineuse. Le programme de thérapie par perfusion est fait individuellement. Les perfusions sont effectuées en association avec l’introduction de diurétiques et de médicaments cardiaques (méthode de la diurèse forcée). Si nécessaire, la sorption plasmatique, l’hémosorption et l’irradiation sanguine ultraviolette (UVBI) sont utilisées. Les patients souffrant de diabète sucré doivent corriger le métabolisme des glucides.

Signes et symptômes de la gangrène

La gangrène est le plus souvent associée à des membres noircis en raison d’une nécrose, d’une odeur putride, de douleurs terribles et d’une amputation. En fait, la maladie affecte non seulement les bras ou les jambes, mais peut également toucher les organes internes : poumons, vésicule biliaire, intestins, appendice, pancréas.

Comment identifier la gangrène

Les symptômes de la gangrène se manifestent différemment selon le type de nécrose. La gangrène du système digestif a des manifestations de péritonite – un processus inflammatoire du péritoine. Il y a des signes d’intoxication (empoisonnement), il y a une douleur aiguë dans l’abdomen, le pouls s’accélère. Avec la gangrène du poumon, des expectorations avec une odeur désagréable de pourriture sont possibles.

Selon la classification, on distingue deux types principaux – la gangrène sèche et humide. Dans une classification distincte, émettent une gangrène gazeuse. La gangrène des organes internes n’est qu’humide. Humide et sec est la gangrène de la peau et des membres.

Gangrène : causes et symptômes

La gangrène sèche affecte la peau, les doigts ou les orteils, l’ensemble du membre dans son ensemble. En violation de la circulation sanguine et du blocage des artères, les tissus reçoivent moins de nutrition, ce qui entraîne avec le temps une hypoxie et une ischémie. Symptômes de gangrène sèche de la jambe ou du bras :

  • Dans la zone touchée, une douleur intense se produit, la peau devient pâle, puis acquiert une teinte bleuâtre.
  • Un membre malade est toujours plus froid qu’un membre sain.
  • Au fil du temps, la sensibilité est perdue, les tissus s’assombrissent, se momifient, le rejet des zones mortes est possible (amputation spontanée).
  • L’état de santé du malade reste satisfaisant, puisqu’il n’y a pas d’intoxication du corps.

Vous pouvez vivre avec une gangrène sèche pendant des années, mais il y a toujours un risque de transition vers une forme humide. Si vous consultez rapidement un médecin, vous pouvez rétablir la circulation sanguine sans perdre un membre: les médecins modernes savent traiter la gangrène sans amputation. La principale cause de la maladie est le blocage lent des vaisseaux sanguins: thrombose des grosses veines, athérosclérose.

La gangrène humide est plus insidieuse que la gangrène sèche. Les deux types ont des symptômes similaires : froideur dans les mains ou les pieds, blanchissement, manque de pouls. Comment commence la gangrène du pied (symptômes):

  • La mobilité des membres est limitée.
  • Le pied présente des signes de décomposition cadavérique : les taches peuvent ressembler à des ecchymoses de couleur bleue, verte, violette.
  • L’état général n’est pas satisfaisant : le patient est léthargique, inhibé.
  • La température ajoutée, l’anémie, la pression artérielle diminue.

Puis le membre devient noir, des zones suintantes apparaissent, une odeur désagréable. Lorsque vous appuyez sur la zone, un craquement caractéristique se fait entendre en raison de l’accumulation de sulfure d’hydrogène. Danger de gangrène humide en cours aigu. Si vous ne cherchez pas d’aide médicale, une issue fatale est inévitable. La principale cause de la maladie est le blocage rapide des veines. Dans les organes internes, la gangrène peut se développer en raison d’une occlusion intestinale, d’une pneumonie, de hernies étranglées.

Il est essentiel de reconnaître à temps les symptômes de la gangrène gazeuse (infection anaérobie). En fait, il s’agit de la même gangrène humide, mais causée par la bactérie pathogène Clostridium et ses toxines. Un symptôme caractéristique de la gangrène gazeuse est l’intoxication et une détérioration rapide du bien-être, car les toxines sont transportées dans tout le corps, provoquant un empoisonnement, ainsi qu’une accumulation de gaz. La principale cause d’infection anaérobie est l’entrée de micro-organismes dans les plaies, en particulier pendant les plaies. En temps de paix, c’est moins courant qu’en temps de guerre.

Quels sont les symptômes de la gangrène ?

Le premier symptôme de la gangrène est une douleur intense qui ne peut être soulagée qu’avec des analgésiques. En outre, les premiers symptômes de la gangrène comprennent une décoloration externe de la peau. Cependant, cela est vrai pour la nécrose des membres ou de la peau. Il est plus souvent possible de détecter la gangrène des organes internes en aggravant le bien-être.

Le diabète sucré est un facteur aggravant. Les patients atteints de cette maladie doivent donc être sur leurs gardes et ne pas ignorer les signes avant-coureurs. Les blessures aux vaisseaux sanguins, les brûlures thermiques et chimiques, le mal des rayons jouent un rôle négatif dans le développement de la gangrène.

Comment traiter la gangrène

La première chose que vous devez savoir sur la façon de traiter la gangrène naissante est que vous n’avez pas besoin de vous soigner vous-même. Le facteur temps est très important pour un pronostic favorable. Par conséquent, dès que les symptômes de la gangrène des extrémités apparaissent, il ne faut pas reporter une visite chez le médecin. Seul un spécialiste hautement qualifié sait traiter la gangrène du pied, de la main, de l’avant-bras et pourra proposer une thérapie sans amputation.

Pour éliminer les conséquences, il est important de rétablir le flux sanguin, c’est pourquoi les chirurgiens prescrivent aux patients des opérations endovasculaires peu invasives sur les artères et les vaisseaux. Les médecins ont également recours à une procédure telle que la nécrectomie – il s’agit de l’élimination des tissus mous morts tout en préservant le tissu osseux, c’est-à-dire que l’amputation n’est pas nécessaire.

Quel médecin traite la gangrène

Si vous cherchez un moyen de traiter la gangrène des doigts ou de traiter la gangrène des membres inférieurs, demandez l’aide d’un chirurgien. Ce spécialiste confirme le diagnostic, prescrit un traitement conservateur et des mesures pour limiter la zone de nécrose. Il est important de convertir la gangrène humide en gangrène sèche afin d’améliorer le pronostic. Ensuite, des opérations microchirurgicales sont prescrites.

L’une des institutions où la gangrène est traitée est le centre vasculaire de Tchekhov, qui pratique des méthodes modernes de lutte contre les maladies. Ici, ils essaient de préserver l’intégrité des organes et d’appliquer des technologies visant à la réhabilitation du patient. Dans de nombreux cas, l’invalidité peut être évitée, mais il est important de ne pas retarder la consultation d’un spécialiste.

La gangrène est la dernière étape de la nécrose des tissus

Lorsque les tissus meurent, la gangrène se développe. Des processus irréversibles peuvent être déclenchés par divers facteurs. La pathologie peut affecter diverses parties du corps et tous les organes, mais, le plus souvent, une gangrène des membres inférieurs se développe.

Les raisons

La violation de l’apport sanguin dans les tissus est aujourd’hui l’une des causes les plus courantes de gangrène. Dans ce cas, les tissus ne reçoivent pas suffisamment d’oxygène et de nutriments essentiels, ce qui entraîne des modifications de leur structure, puis une nécrose. Une condition pathologique peut survenir avec le développement de diverses artères périphériques, ainsi que dans le contexte de:

Maladies du système endocrinien.

Une autre raison courante du développement de la gangrène est l’activation de micro-organismes pathogènes, le plus souvent des bactéries. Dans ce contexte, la destruction et la mort des tissus se produisent. En règle générale, les processus se produisent lorsque l’immunité est affaiblie et que diverses maladies infectieuses se développent. En particulier, la gangrène gazeuse est causée par le pathogène anaérobie Clostridium.

Les facteurs provoquant la nécrose tissulaire comprennent des influences physiques et chimiques qui entraînent des lésions tissulaires. L’état pathologique se produit souvent avec des lésions thermiques, radiologiques ou chimiques.

Les symptômes

Les symptômes de la maladie dépendent de la forme clinique de la maladie. Mais en même temps, il existe des signes communs qui indiquent le développement d’une pathologie dangereuse. Tout d’abord, dans la zone touchée, la sensibilité s’aggrave et un changement de couleur de peau est observé. Il prend une teinte marron foncé. De plus, un gonflement et des cloques se produisent et la température dans la zone touchée diminue.

Il existe deux types de gangrène selon la manifestation de symptômes supplémentaires :

Sec. Dans ce cas, la mort aseptique des tissus se produit. Il se caractérise par des processus atrophiques, qui se manifestent visuellement par le “séchage” de zones individuelles. Dans le même temps, un sceau sous la forme d’un rouleau cutané apparaît entre la zone saine et la zone mourante. Les sensations de douleur ne se produisent qu’au stade initial du développement de l’état pathologique. Une intoxication grave n’est pas observée.

Humide. Dans ce cas, la “pourriture” des tissus se produit. La cause peut être une ischémie aiguë ou une infection. Le développement d’un état pathologique se caractérise par la propagation rapide du processus inflammatoire aux zones saines. Dans ce cas, il y a une intoxication sévère et une douleur intense. L’état du patient est toujours défini comme sévère.

La gangrène gazeuse anaérobie est isolée séparément. Avec le développement d’un état pathologique, une tumeur apparaît au site de la lésion et un craquement caractéristique se produit à la palpation. Cela est dû au fait que les gaz s’accumulent à l’intérieur des tissus, ce qui résulte d’une augmentation du nombre de bactéries pathogènes. La peau prend une teinte gris-bleu. Avec la gangrène gazeuse, l’état général se détériore rapidement.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de la gangrène implique une approche intégrée. Dans un premier temps, un test sanguin général et biochimique est effectué. Les indicateurs importants sont le nombre de leucocytes, d’érythrocytes, d’éosinophiles. Le médecin évalue également le niveau d’hémoglobine et de sucre dans le sang. Une étude du matériel séparé de la plaie est également réalisée au microscope. Vous pouvez également clarifier le diagnostic en utilisant :

Balayage ultrasonique des vaisseaux sanguins.

Le traitement de la gangrène est effectué exclusivement dans un hôpital. Dans chaque cas, les méthodes de thérapie sont sélectionnées individuellement. Il faut comprendre que les tissus modifiés en raison du développement de la gangrène ne sont pas restaurés. Par conséquent, au cours du traitement, une intervention chirurgicale est toujours nécessaire pour exciser les tissus endommagés en association avec un traitement médicamenteux. Cette approche aide à prévenir la propagation de la gangrène.

La taille de l’excision de la zone de nécrose dépend de la gravité de la lésion. Avec la gangrène des membres inférieurs ou supérieurs, dans la plupart des cas, une amputation est nécessaire. Par la suite, un moignon est formé dans la zone des tissus sains et une prothèse est sélectionnée.

De plus, une intervention chirurgicale peut être effectuée pour rétablir le flux sanguin. Cela réduit la taille de la zone touchée et empêche la propagation du processus pathologique aux tissus viables. Un pontage ou une angioplastie peuvent être utilisés. De plus, si nécessaire, un thrombus ou une plaque d’athérosclérose est retiré.

Avec la gangrène, un traitement antibactérien médicamenteux est toujours indiqué. Il faudra acheter les médicaments prescrits par le médecin à la pharmacie ou les commander via Internet. Les injections intraveineuses sont considérées comme efficaces. Cette méthode vous permet d’administrer le médicament à fortes doses en peu de temps sur le site de la blessure. Pour soulager le syndrome d’intoxication, des compte-gouttes avec des substituts de glucose et de plasma sont placés. De plus, des analgésiques sont prescrits si nécessaire.

Pour un pronostic positif, il est très important de commencer un traitement urgent de la gangrène. Sinon, des complications dangereuses peuvent survenir, ce qui peut nécessiter l’amputation de vastes zones. Un risque accru survient également lorsqu’une infection est attachée. Cela menace le développement d’une septicémie, qui est mortelle.

Pour prévenir la gangrène, il est nécessaire de traiter rapidement les maladies pouvant provoquer des modifications dangereuses de la structure des tissus et entraîner leur nécrose. En cas de blessures ou de blessures, des soins appropriés des plaies doivent être effectués rapidement pour minimiser le risque d’infection. Vous devez également abandonner les mauvaises habitudes et mener une vie saine.

Tous les documents présentés sur le site sont uniquement à des fins éducatives et ne sont pas destinés à des conseils médicaux, à un diagnostic ou à un traitement. L’administration du site, les éditeurs et les auteurs d’articles ne sont pas responsables des conséquences et des pertes pouvant survenir lors de l’utilisation du matériel du site.

Gangrène chez l’adulte: symptômes, causes, traitement

Beaucoup de gens connaissent la maladie de la gangrène. Il s’agit d’une pathologie caractérisée par une nécrose des organes et de certaines parties du corps. Le principal symptôme de la maladie est la peau noire, bleue ou brune des membres. Il est important de noter que la pathologie, en principe, peut affecter non seulement toutes les parties du corps, mais également tous les organes du corps humain. Cependant, le plus souvent, la maladie se manifeste précisément sur les membres, modifiant la couleur des tissus. La couleur change généralement en raison du sulfure de fer, qui apparaît dans le corps en raison du fait que l’hémoglobine est décomposée. Il est important de noter que la gangrène est considérée comme une maladie très grave qui peut être mortelle sans traitement rapide et efficace. Dans la plupart des cas, s’il y a gangrène, l’amputation vous permet de vous débarrasser avec précision du problème. Cependant, ce n’est qu’avec des formes de pathologie extrêmement avancées,

Avec la gangrène, les tissus meurent en raison du blocage du sang et de l’oxygène, qui, en principe, doivent pénétrer dans le corps pour un fonctionnement normal. Si soudainement une infection bactérienne pénètre dans une personne, la gangrène se propage très rapidement dans tout le corps, l’affaiblit et blesse la peau.

En termes de gangrène, il s’agit généralement d’une tache noire, brune ou bleue qui s’étend sur le pied, le bras ou toute autre partie du corps. Il existe un grand nombre de symptômes de pathologie auxquels vous devez immédiatement prêter attention.

Symptômes et signes de gangrène

Il existe différentes gangrènes, les symptômes à cause de cela diffèrent également les uns des autres, car tout dépend entièrement de la forme de la maladie. Il y a une gangrène gazeuse sèche, humide. Les médecins notent également que la gangrène des organes internes se produit.

Les spécialistes identifient de tels signes de gangrène:

  • avec la gangrène sèche, le patient souffre d’une déshydratation complète et d’un épuisement rapide. En règle générale, ce type de pathologie se développe assez lentement, dans de nombreux cas pendant plusieurs années. Cependant, après un certain temps, les pieds ou les doigts souffrent déjà de changements. Le premier signe qui se manifeste est une douleur aiguë qui s’aggrave la nuit et qui n’est pas bloquée par les médicaments conventionnels. Après un certain temps, les zones touchées de la peau perdent complètement leur sensibilité, deviennent pâles, froides. Il convient de noter qu’il n’est pas nécessaire de calculer la maladie par une odeur désagréable, car ce symptôme n’est pas caractéristique;
  • sous forme humide, des signes de gangrène tels que le développement rapide de la maladie, l’arrêt de l’apport sanguin dans une certaine zone du corps, un excès de poids, généralement la zone affectée par la pathologie, gonfle, fait ne montrent pas de pouls, sont isolés. Au fil du temps, la peau vire au vert ou vire au bleu, violet. C’est un peu comme une dégradation des tissus. En raison de la gangrène humide, une intoxication du corps se produit souvent, ce qui affecte négativement le corps, peut se propager à n’importe quelle zone, ce qui provoque une gangrène du doigt ou une gangrène de la jambe;
  • La gangrène gazeuse peut également affecter rapidement, dont les symptômes sont une douleur aiguë, une couleur de peau bleue ou grise, des bords pâles de la zone touchée. Si vous appuyez sur la peau affectée par la pathologie, il sera possible d’entendre une odeur de pourriture et de voir des bulles de gaz, ce qui indique le type de maladie. Une personne souffre d’intoxication grave, ce qui conduit souvent à un état de choc.

Il n’y a pas seulement gangrène des extrémités, mais aussi des organes internes. Habituellement, dans ce cas, la cavité abdominale souffre. Les symptômes comprennent une forte fièvre, des nausées, des douleurs, de la fièvre, un pouls rapide et une pression artérielle basse.

Seul un médecin peut diagnostiquer avec précision la maladie. Ne retardez pas la consultation — appelez le +7 (495) 775-73-60

Causes de la gangrène

Afin de comprendre comment traiter la gangrène, vous devez comprendre la cause de son apparition et de son développement. En parlant de la façon dont la gangrène commence, les experts identifient les raisons suivantes :

  • escarres;
  • dommages au corps par courant, acide, alcali, basse ou haute température;
  • infection par Escherichia coli, Proteus;
  • violation de la circulation sanguine.

La maladie de la gangrène a également une cause différente. Par exemple, la gangrène peut survenir en raison d’un métabolisme altéré, d’une anémie, d’une carence en vitamines, minéraux et oligo-éléments, de maladies aiguës.

Facteurs de risque de maladie

La grossesse, l’accouchement, l’âge de 45 ans et plus, la chirurgie, les allergies, le tabagisme, même le port de petits anneaux étroits ou de chaussures qui ne correspondent pas peuvent déclencher l’apparition de l’agent causal de la gangrène. La gangrène apparaît souvent dans le diabète sucré. Il est important de noter que la gangrène dans le diabète aggrave la santé globale, accélérant l’impact négatif du diabète sur le corps.

Complications

La gangrène du pied provoque des complications telles que l’apparition secondaire d’une infection dans le corps humain, l’anémie, le développement d’une insuffisance rénale, une occlusion intestinale et d’autres affections qui menacent la vie humaine et entraînent dans la plupart des cas la mort. La gangrène des membres inférieurs fait le plus de mal à une personne.

Quand consulter un médecin

L’automédication peut être nocive pour la santé humaine, ainsi que reporter une visite chez un spécialiste, surtout s’il s’agit d’une gangrène des extrémités.

La gangrène est traitée par un chirurgien. Il est recommandé de consulter un médecin après la manifestation de 2 ou 3 symptômes. En aucun cas, vous ne devez tirer jusqu’au moment où la zone de la peau devient bleue, verte, brune ou noire, car il s’agit probablement déjà d’une forme grave. S’il s’agit du stade initial de la gangrène, alors un simple traitement médicamenteux suffira à corriger la situation. Un membre sombre et engourdi gravement touché est déjà un signe clair d’un problème grave. Il n’est pas nécessaire d’aggraver l’état, d’endurer la douleur la nuit, de ressentir de la fatigue et d’attendre que tout le corps soit affecté, et pas seulement sa zone externe. Aujourd’hui, la médecine propose un traitement efficace contre la gangrène, qui, dans les premiers stades, aide à près de 100%.

Se préparer à consulter un médecin

Il n’y a pas de règles générales ni d’actions à entreprendre avant de consulter un spécialiste. La seule chose qui peut être distinguée est une bonne nutrition quelques jours avant le diagnostic, car elle comprend nécessairement un test sanguin général, qui montre l’état du corps et son niveau d’infection. Ce sera beaucoup mieux si, au moment du don de sang, au moins le sucre n’est pas élevé. Il est donc recommandé de surveiller au minimum la nutrition avant de se rendre chez un spécialiste qui procédera à un examen, identifiera la cause, le type et le stade d’une maladie comme la gangrène des membres inférieurs ou la gangrène des mains.

Diagnostic de gangrène

La gangrène du pied, du bras ou de toute autre partie du corps est diagnostiquée de manière complexe.

Pour ce faire, le chirurgien utilise les méthodes suivantes :

  • collecte de matériel pour un test sanguin général et son test pour les leucocytes, les érythrocytes, l’hémoglobine, les éosinophiles;
  • effectuer un test sanguin biochimique;
  • examen au microscope du matériel séparé de la plaie;
  • balayage des vaisseaux sanguins par ultrasons;
  • radiographie.

Traitement

Le traitement de la gangrène est effectué uniquement dans un hôpital. Ainsi, si une personne a une gangrène de la jambe, elle ne pourra certainement pas s’en débarrasser à la maison. Pour le traitement, il existe des mesures de caractère à la fois général et local. Étant donné que la gangrène du doigt ou de toute autre partie du corps contribue à la mort des tissus, l’objectif principal est de préserver les tissus et d’empêcher leur mort ultérieure.

Les médecins insistent sur le repos au lit, ainsi que sur des méthodes conservatrices qui stimulent la circulation sanguine, améliorent les tissus et éliminent les symptômes. Souvent, les patients se voient prescrire des analgésiques, des blocages, dans de rares cas, une transfusion sanguine est prescrite. Si une partie du corps ne peut plus être sauvée, les médecins prescrivent le retrait de la zone ou de l’organe affecté et des prothèses.

remèdes maison

Comme traitement à domicile, il est possible d’utiliser des compresses et des lotions à base de feuilles de moustache dorée, d’huile de lys blanc, de compresse d’argile sèche et d’oignon. Cependant, il ne faut pas compter uniquement sur ces fonds, car la médecine traditionnelle ne traite pas toutes les maladies, surtout les plus graves. Quelqu’un conseille de prendre du pain de seigle, de le mâcher, de le recracher et de l’appliquer sur la zone touchée. Mais avec un tel auto-traitement, un résultat efficace ne peut être garanti, contrairement à un blocus qui soulagera complètement la douleur.

Mythes et idées fausses dangereuses dans le traitement de la gangrène

Beaucoup, après avoir ouvert Internet et le premier site rencontré sur un sujet d’intérêt, après avoir lu un article sur l’auto-traitement et se débarrasser de la gangrène, croient que quelques compresses d’herbes médicinales et frottent une sorte de solution maison dans le la zone de peau affectée aidera à se débarrasser de la maladie et à éviter la mort. En fait, ce n’est pas le cas, car presque toujours le patient a besoin d’un traitement médical ou même chirurgical pour sauver le corps. Il ne suffit pas de prendre des analgésiques pour minimiser la douleur et d’utiliser une sorte de pommade dans l’espoir que les taches brunes se détachent de la peau. Pour un traitement efficace à part entière, une approche intégrée et une participation constante au cours du traitement du chirurgien sont nécessaires. C’est la seule façon de vraiment guérir la maladie, et pas seulement de la guérir.

Prévention de la gangrène

À l’heure actuelle, les scientifiques et les médecins n’ont pas encore mis au point une prévention spécifique de la gangrène, qui donne un résultat à cent pour cent. Cependant, il existe plusieurs recommandations préventives qui peuvent protéger contre la maladie :

  • il est nécessaire de compenser le diabète sucré;
  • il est recommandé d’éviter les températures élevées;
  • si une plaie est apparue sur le corps, elle doit être soignée avec soin pour éviter toute infection ;
  • il est nécessaire de traiter rapidement les maladies associées aux organes internes;
  • les médecins conseillent d’abandonner les mauvaises habitudes;
  • Il est préférable de renforcer le système immunitaire et d’équilibrer l’alimentation.

Comment prendre rendez-vous avec un chirurgien

Vous pouvez prendre rendez-vous avec les médecins de notre clinique de manière pratique pour vous : par téléphone +7 (495) 775-73-60, remplissez un formulaire en ligne sur le site Web, auprès des administrateurs de la clinique à l’adresse : 2e Tverskoy -Iamskoï pereulok, 10.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.