rêver

Morsure profonde

La morsure profonde est une anomalie verticale de l’occlusion, caractérisée par une augmentation du chevauchement des incisives inférieures avec les supérieures de plus d’un tiers de la hauteur de leurs couronnes et une violation du contact coupant-cuspide. La morsure profonde s’accompagne d’une violation de l’esthétique du visage, de difficultés à mâcher, de troubles de la parole, d’un traumatisme chronique de la muqueuse du palais et des gencives, d’une abrasion accrue des dents, d’un dysfonctionnement de l’ATM. La morsure profonde est diagnostiquée à l’aide de l’analyse de modèles de diagnostic des mâchoires, TRG, orthopantomogramme, photographies faciales. Le traitement d’une morsure profonde est réalisé à l’aide de structures orthodontiques (plaques vestibulaires, appareils fonctionnels, entraîneurs, orthèses, etc.).

informations générales

Morsure profonde – un type de malocclusion, dans lequel lors de la fermeture des mâchoires, il y a un chevauchement vertical important des incisives de la rangée inférieure avec les incisives de la rangée supérieure. L’occlusion profonde est l’une des anomalies d’occlusion les plus courantes rencontrées par un orthodontiste dans sa pratique quotidienne. Selon diverses sources, la fréquence des morsures profondes dans la population varie de 6 à 51 %. Dans la structure des anomalies d’occlusion, l’occlusion profonde représente environ 20 %. En dentisterie, une morsure profonde est parfois appelée «morsure traumatique», «morsure décroissante», «chevauchement incisif ou frontal profond», «occlusion ou désocclusion incisive profonde».

Causes de la morsure profonde

La formation d’une morsure profonde peut être due à des facteurs génétiques, intra-utérins et post-partum (maladies courantes, pathologie dentaire et maxillo-faciale, mauvaises habitudes).

Le plus souvent, une morsure profonde est héritée des parents, ainsi que des caractéristiques structurelles de la dentition et du squelette facial. Les malformations congénitales du visage (telles que la fente palatine et la fente labiale) contribuent également au développement de la malocclusion. Parmi les facteurs prénataux, les maladies de la femme enceinte, la toxicose, les infections intra-utérines, les blessures mécaniques, l’hypoxie fœtale, les grossesses multiples, le retard de croissance intra-utérin, etc. sont de la plus haute importance.

La formation d’une occlusion profonde dans la période post-partum peut être associée à la malnutrition, au rachitisme et aux maladies apparentées au rachitisme qui affectent négativement la croissance et le développement des os de l’enfant; violation du moment de l’éruption et du changement des dents de lait; maladies du tractus gastro-intestinal et des organes ORL, etc. La morsure profonde accompagne souvent des malformations congénitales et acquises de l’appareil locomoteur : anomalies du développement de la colonne vertébrale, torticolis musculaire congénital, troubles de la posture, maladies systémiques du squelette.

Dans certains cas, une morsure profonde a une relation étiologique avec l’extraction précoce de lait ou de molaires permanentes, des anomalies des dents : leur taille (macrodentia) et leur nombre (dents surnuméraires), des anomalies dans l’attache du frein de la langue et des lèvres , la présence d’un diastème, de caries multiples, d’adentia partielle, d’abrasion pathologique des dents, de blessures et d’ostéomyélite des mâchoires, d’ankylose de l’ATM, etc.

Parmi les mauvaises habitudes qui contribuent à la survenue d’une malocclusion chez l’enfant, on peut attribuer la succion prolongée d’une tétine, la succion d’un doigt et d’objets divers, la morsure des lèvres, etc.

Classification de la morsure profonde

Le critère de différence entre chevauchement incisif profond, occlusion profonde et occlusion traumatique profonde est la localisation du contact coupe-tubercule.

Tout en maintenant le contact des tranchants des dents inférieures avec les tubercules palatins des dents supérieures (c’est-à-dire le contact coupant-tuberculeux), ils parlent d’un chevauchement incisif excessif (profond). En effet une morsure profonde se caractérise par un chevauchement important des incisives inférieures par les supérieures et l’absence de contact coupe-tubercule entre elles. S’il y a contact des tranchants des incisives inférieures avec le palais ou les gencives, la morsure est considérée comme traumatique profonde. Ces formes d’occlusion peuvent être considérées comme des étapes d’un même processus pathologique, c’est-à-dire que sous certaines conditions (extraction des dents, leur abrasion pathologique), un chevauchement incisif excessif peut se transformer en une occlusion profonde, et cette dernière en une occlusion traumatique profonde.

Selon le chevauchement des couronnes des incisives centrales en orthodontie, il existe 3 degrés de malocclusion :

  • I degré – chevauchement de 1/3 à 2/3 de la hauteur (3-5 mm)
  • II degré – chevauchement des 2/3 de la hauteur à toute la couronne (5-9 mm)
  • III degré – le chevauchement dépasse la taille de la couronne (plus de 9 mm).

Selon la position des dents antérieures supérieures (nature vestibulaire ou orale de la relation des dents antérieures), on distingue une forme en forme de toit et bloquante d’une morsure profonde. Cette dernière forme est associée à la prognathie. De par la nature de l’interaction des dents latérales, une occlusion distale profonde et une occlusion neutre profonde sont différenciées.

Symptômes de morsure profonde

L’occlusion profonde s’accompagne de défauts esthétiques et de troubles fonctionnels graves.

Les manifestations externes d’une morsure profonde sont des signes faciaux et buccaux caractéristiques. Les manifestations faciales comprennent un raccourcissement du tiers inférieur du visage, un pli supramental prononcé, une rotation de la lèvre inférieure vers l’extérieur. En général, le visage du patient est parfois qualifié de “ressemblant à un oiseau”. Parmi les signes oraux d’une morsure profonde figurent le chevauchement des dents frontales inférieures par les dents supérieures par la taille de la couronne, la prédominance de la mâchoire supérieure sur la mâchoire inférieure et une diminution de la profondeur du vestibule de la bouche. cavité. La traumatisation chronique de la muqueuse buccale et la surcharge du parodonte des dents antérieures contribuent au développement de la stomatite, de la gingivite, de la parodontite et de la maladie parodontale, à une usure dentaire accrue.

Les modifications fonctionnelles de la morsure profonde sont représentées par des difficultés à mordre et à mastiquer les aliments, des troubles de la parole (le patient parle à travers ses dents) et une insuffisance respiratoire. La morsure profonde s’accompagne souvent d’une violation du tonus des muscles masticateurs, entraînant le développement d’un dysfonctionnement et d’une arthrose de l’ATM: douleurs douloureuses, craquements, claquements dans la zone articulaire, bruxisme, maux de tête.

Diagnostic d’occlusion profonde

La présence d’une morsure profonde, les causes de son apparition et les moyens de correction sont déterminés lors du rendez-vous avec un orthodontiste dans le cadre d’une étude approfondie des plaintes et de l’examen de la cavité buccale.

Pour une évaluation plus détaillée de la nature de la relation entre la dentition, une empreinte est prise avec une masse d’alginate et des modèles de diagnostic sont réalisés avec leur mesure minutieuse ultérieure; étude de photographies de face et de profil, obtention d’un occlusogramme.

Pour le diagnostic d’occlusion profonde, les données d’orthopantomographie et de téléroentgénographie (calcul et analyse de TRG), l’électromyographie sont importantes.

Traitement de morsure profonde

Le traitement de la morsure profonde chez les enfants doit être commencé le plus tôt possible. Pendant la période de morsure de lait (jusqu’à 5-6 ans), il est recommandé d’apprendre à l’enfant à mâcher des aliments solides, à lutter contre les mauvaises habitudes (sucer un doigt et des jouets, se mordre la lèvre ou la joue, etc.), à pratiquer la myogymnastique. Il est nécessaire d’éliminer les facteurs qui contribuent à la formation d’une morsure profonde – le traitement des caries, la chirurgie plastique du frein de la lèvre et de la langue, les prothèses préventives.

Au stade du changement de dents de lait par des dents permanentes (de 6 à 12-13 ans), des plaques amovibles, des entraîneurs, des activateurs (Andresen-Goipl, LM-activator), des appareils Frenkel, des appareils Brukl, Bynin kappa, etc. peuvent être utilisé pour séparer la morsure.

À partir de 12-16 ans, les appareils orthodontiques fixes – les appareils orthodontiques – deviennent la principale méthode de traitement de la morsure profonde. Chez l’adulte, le traitement orthodontique d’une morsure profonde peut être associé à un traitement chirurgical (ostéotomie compacte).

Avec des troubles persistants de la parole, le patient peut avoir besoin de l’aide d’un orthophoniste.

Prévision et prévention de la morsure profonde

Le traitement d’une morsure profonde est un processus long et complexe qui nécessite des coûts financiers et de temps importants. La durée de la correction de l’occlusion profonde est variable et dépend de l’âge auquel le traitement orthodontique a été débuté, du degré de chevauchement incisif, de la présence de déformations concomitantes, etc. Un traitement orthodontique bien planifié permet d’éliminer complètement les troubles esthétiques et fonctionnels. Sinon, une morsure profonde contribuera inévitablement au développement de la pathologie parodontale et de l’ATM, la perte précoce des dents.

La clé de la prévention de la morsure profonde est le bon déroulement de la grossesse, la lutte contre les mauvaises habitudes buccales chez un enfant, les visites régulières chez le dentiste, la prévention du rachitisme, de la scoliose et d’autres maladies qui nuisent à la formation du système dentaire.

Qu’est-ce qu’une morsure profonde et comment y remédier: résoudre le problème chez les adultes et les enfants – photo

Les défauts de développement de la région de la mâchoire sont fréquents, survenant dans neuf cas sur dix. Souvent, les déviations ne causent pas d’inconfort important aux patients, car elles n’affectent pas l’esthétique et la fonctionnalité des dents, se limitant à une légère irrégularité dans la position des unités individuelles de la rangée. Cependant, il existe également des anomalies prononcées, dans lesquelles la fermeture des mâchoires supérieure et inférieure est sensiblement perturbée et aggrave non seulement l’apparence, mais également l’état général de l’appareil. L’une des options pour de telles manifestations, incluses dans la classification orthodontique, est une morsure profonde – dans ce qu’elle est, ce qui la menace, quelles formes et signes elle a, et aussi comment corriger la situation, nous comprendrons dans cet article.

Vue générale

Un rapport non naturel d’antagonistes, caractérisé par un chevauchement vertical significatif – de 60% à 100% – de la rangée mandibulaire, est associé à une charge accrue sur les incisives et les molaires à mâcher qui se produit lors du traitement mécanique des aliments. L’état pathologique est causé par divers facteurs, affecte la symétrie faciale, l’esthétique anatomique et peut provoquer le développement de maladies complexes nécessitant une intervention médicale complexe et radicale. Pour être convaincu de l’importance de l’anomalie, il suffit de chercher sur Internet une photo de la façon dont le visage change chez les adultes et les enfants avec une morsure profonde – le traitement et la correction du défaut sont une condition préalable à la restauration de l’anatomie naturelle structure.

Les symptômes

La liste des caractéristiques est déterminée par la gravité de la pathologie. Ainsi, dans les premiers stades, la seule forme de manifestation est la formation de petits éclats et fissures à la surface de l’émail, presque invisibles à l’œil nu. La cause des dommages mécaniques est la pression des éléments de la rangée inférieure sur les tissus de la surface palatine adjacente à la base des dents supérieures, ainsi qu’un contact constant avec la zone du tranchant, alors que dans la normale indiquer que la charge est répartie uniformément.

Un recours intempestif à l’orthodontiste est souvent dû à l’absence de symptômes prononcés qui pourraient causer des désagréments physiques importants au patient. Parmi les manifestations caractéristiques du stade intermédiaire, citons:

  • Abrasion intense de l’émail de la face linguale des incisives supérieures et du revêtement frontal des éléments mandibulaires, causée par un contact constant, et entraînant une sensibilité accrue dans les segments problématiques.
  • Modification du contour du visage, exprimée par une diminution de la hauteur du tiers inférieur, ainsi que des problèmes liés à la diction et à la transformation des aliments.
  • Développement d’un dysfonctionnement de l’ATM. Accompagné de sons étrangers, de sensations douloureuses, ainsi que d’une limitation de la mobilité.
  • Une déviation notable dans la position des lèvres, entraînant une violation de la fermeture.

Un degré sévère est caractérisé par le diagnostic d’anomalies prononcées de la structure squelettique, y compris une combinaison de macrognathie et de microgénie, qui viole les proportions du visage («forme d’oiseau»). Les incisives blessent constamment le palais, ce qui provoque une inflammation chronique des tissus, des sensations douloureuses en mangeant, ainsi que d’autres conséquences négatives nécessitant une intervention médicale.

Causes de la morsure profonde

Des études montrent que le défaut se manifeste avec la même fréquence chez les patients de différents groupes d’âge et représente environ un cinquième du nombre total de cas diagnostiqués. Dans le même temps, chez la plupart des enfants, il a un caractère inné et est d’abord détecté pendant la période de lactation, perdant ensuite sa gravité dans le contexte d’un changement naturel. Cependant, la présence d’antécédents d’une telle pathologie est à la base d’une attention accrue et d’un contrôle orthodontique régulier, ce qui exclut le développement d’une rechute.

Parmi les facteurs qui augmentent la probabilité d’une morsure profonde anormale chez un enfant – et cela est également confirmé par des observations pratiques – figurent les mauvaises habitudes, notamment la morsure constante des lèvres, la respiration buccale dans le contexte de maladies ORL prolongées, les troubles de la posture et l’augmentation systématique du tonus. des tissus musculaires de la mâchoire. De plus, la cause peut être une éruption incorrecte de lait ou d’unités permanentes, causée par une adentia prématurée, une réduction du volume de la couronne, ainsi que d’autres déviations. Le manque de hauteur des éléments indigènes entraîne un développement anormal de la rangée mandibulaire, tandis que l’absence des molaires supérieures provoque un déplacement dans le sens frontal – dans les deux cas, on ne peut pas compter sur une occlusion correcte.

Il existe d’autres facteurs qui peuvent avoir un impact négatif et vous obliger à consulter des médecins pour savoir s’il est possible de corriger une béance profonde chez un adulte ou un enfant, et comment le faire exactement.

prédisposition génétique

Une structure anormale s’avère souvent être une manifestation héréditaire qui provoque une croissance spécifique du tissu osseux, une diminution ou une augmentation de la taille des éléments individuels, ainsi qu’un fonctionnement incorrect des muscles et des ligaments.

Causes prénatales

Un groupe à risque potentiel est formé par les maladies dont souffre la mère avant même de porter un enfant – y compris les infections virales, l’anémie, les dysfonctionnements du système endocrinien ou du métabolisme – ainsi que les pathologies fœtales provoquées par l’hypoxie, la position pathologique, le retard de développement et d’autres conditions. De plus, les complications qui surviennent pendant le processus d’accouchement, associées à des dommages mécaniques et à des blessures, entraînent souvent une violation de la structure anatomique – ces problèmes sont également causés par le passage incorrect du cycle principal de la maternité.

Comment réparer une morsure profonde

L’occlusion est considérée comme une anomalie, dans laquelle les dents de la partie frontale de la mâchoire sont fermées à plus d’un tiers par les dents opposées. La pathologie a plusieurs formes:

  1. Diminution – une violation progressive de l’occlusion des dents, dans laquelle les incisives d’une mâchoire, n’ayant pas d’appui sur les tubercules situés à l’intérieur de la couronne de la mâchoire opposée, sont déplacées vers le bord de la gencive.
  2. Traumatique – lors de la fermeture, les tranchants des incisives de la mâchoire inférieure violent l’intégrité des tissus mous de la cavité buccale.
  3. Frontal profond, ou incisif, – l’absence de contact entre les incisives des deux mâchoires et le contact du tranchant des couronnes incisives avec les tissus mous de la mâchoire opposée.
  4. La désocclusion est une séparation de la dentition, dans laquelle la compression des mâchoires entraîne un ajustement inégal des arêtes de coupe et la formation d’espaces – glissements.

Avec morsure pathologique observée:

  • raccourcissement de la partie inférieure du visage;
  • emplacement distal des lèvres par rapport au plan esthétique de Ricketts ;
  • sillons nasogéniens profonds ;
  • position rétrusive de la lèvre inférieure;
  • sillon supramental prononcé.

causes

Causes d’occlusion profonde :

  • pathologies carieuses et non carieuses de la dentine des dents latérales, leur abrasion inégale;
  • sucer les doigts, mordre des objets étrangers, mordre la lèvre inférieure, entraînant la déviation des incisives frontales, réduisant la hauteur de la morsure;
  • allongement dentoalvéolaire;
  • perte précoce des molaires, qui prive la mâchoire supérieure de support;
  • violation de la fonction respiratoire – respiration buccale avec sinusite, sinusite, asthme;
  • les pathologies neurologiques provoquant des troubles de la parole ;
  • type infantile de déglutition;
  • espaces entre les incisives – diastème;
  • retard dans l’apparition des molaires temporaires;
  • macrodentia individuelle;
  • l’absence ou le nombre excessif d’unités individuelles (le plus souvent des deuxièmes prémolaires);
  • microdentia;
  • violation du moment de l’éruption ou du changement de dents temporaires;
  • encombrement, violation de la position des incisives frontales;
  • déplacement de la mâchoire inférieure.

Les anomalies dans le développement et la formation du système dentoalvéolaire peuvent être dues à des maladies de la femme enceinte, à des anomalies héréditaires ou génétiques. En outre, la cause est une violation du développement des os du crâne facial, une courbure de la colonne vertébrale (scoliose, cyphose pathologique), une hypertonicité / hypotonicité des muscles squelettiques et un poids corporel excessif.

Correction profonde de la morsure

Il est recommandé de commencer à corriger l’occlusion pendant la période d’éruption des dents de lait, des molaires permanentes, du changement des incisives temporaires par des permanentes. Comment corriger une morsure profonde, l’orthodontiste décide après le diagnostic (pose d’un appareil dentaire, port d’un bonnet, etc.)

Entraîneurs de dents

Les entraîneurs sont des pneus élastiques spéciaux qui alignent la morsure émergente et stimulent le développement des mâchoires. Vous pouvez commencer à utiliser des baskets entre 5 et 8 ans. Il n’y a pas de limite supérieure à l’utilisation des pneus. Ils peuvent également être utilisés par des adultes.

En fonction de la violation, le spécialiste choisit le degré de rigidité du produit. L’attelle affecte l’activité des muscles masticateurs, la largeur de l’arcade dentaire de la mâchoire, les fonctions des articulations et stabilise le résultat du traitement. Après une période d’adaptation de 7 à 14 jours, il est recommandé d’utiliser le produit non seulement pendant la journée, mais également pendant le sommeil nocturne.

Les entraîneurs vous permettent d’éliminer la cause même du développement d’une occlusion incorrecte, d’aider à éliminer les mauvaises habitudes, de corriger la position de la langue et de réduire le tonus musculaire excessif des articulations temporo-mandibulaires. Si les recommandations d’un spécialiste sur le temps de port sont suivies, 70% des enfants n’ont pas besoin d’une correction ultérieure de la morsure à l’aide d’un appareil orthodontique.

Le plus souvent, des entraîneurs standard sont utilisés, nécessitant un ajustement minimum – coupant les extrémités en fonction de la longueur de la mâchoire. Dans certains cas, l’appareil est fabriqué individuellement. Les baskets peuvent être utilisées avec des bretelles. Des produits de rétention spéciaux sont indiqués pour stabiliser les résultats de la correction avec l’utilisation de structures orthodontiques fixes.

Plaques de contention palatines

Le dispositif de retenue palatin est une base élastique qui épouse parfaitement le palais dur et un système de crochets métalliques, des arcs qui exercent une pression sur les unités de la dentition. Avec adentia, des plaques avec des couronnes artificielles sont utilisées. Une vis est située au centre de la plaque palatine en silicone, à l’aide de laquelle la tension des éléments métalliques est ajustée. Les plaques palatines fournissent :

  • correction de la taille de la mâchoire supérieure / inférieure;
  • ralentir / accélérer la croissance des mâchoires ou des dents individuelles ;
  • correction de la position des incisives;
  • garder les dents dans la bonne position;
  • étirement / rétrécissement du palais dur.

L’avantage de la correction profonde de l’occlusion avec un fixateur palatin est la possibilité de son retrait pendant les repas et les procédures d’hygiène. Il est recommandé de porter des contentions de 3-4 à 24 heures par jour, selon la gravité de l’anomalie.

Aligneurs de bouche

Les aligneurs sont des appareils orthodontiques relativement nouveaux utilisés pour aligner les dents et traiter la malocclusion chez les enfants et les adolescents. Ils sont en silicone ou en bioplastique, qui, en raison de la force élastique de déformation, exerce une pression plus ou moins forte sur les parties apicales des racines des dents à l’intérieur d’une même mâchoire.

Pour le mouvement progressif des dents, un ensemble composé d’au moins 3 capuchons est utilisé. Avec une anomalie prononcée, jusqu’à 30 gouttes peuvent être nécessaires. Lors de la fabrication d’une structure individuellement, un spécialiste crée un modèle informatique 3D, en tenant compte du mouvement des unités individuelles de 0,5 à 2 mm. La capacité de prédire la rotation des dents permet de produire plusieurs capuchons interchangeables à la fois, ce qui évite au patient des visites fréquentes chez le médecin et lui permet de poursuivre le traitement.

Les gouttières peuvent être portées 24 heures sur 24 ou pendant la nuit. Si l’occlusion est trop profonde, il est recommandé de porter la structure tout le temps, en ne la retirant que pour les procédures hygiéniques. Le gros avantage des bouchons est leur esthétique : ils sont transparents, donc quasiment invisibles en bouche. S’y habituer se fait presque instantanément. Les produits ne provoquent pas de douleur ni d’inconfort, ce qui est particulièrement important pour le traitement de la morsure chez les enfants.

Appareil Herbst

Pour corriger la position de la mâchoire inférieure avec une occlusion profonde, des correcteurs de classe II sont utilisés, par exemple l’appareil Herbst. Il est fabriqué en acier médical inerte ou en titane (avec une intolérance individuelle aux autres alliages) et se compose de :

  • à partir de 2 systèmes télescopiques – poutres ;
  • joints tournants;
  • couronnes ou anneaux orthodontiques.

L’appareil est fixé directement sur les couronnes ou les arcs des attaches. Le système est utilisé pendant la période de croissance des formations osseuses du squelette facial du patient et pendant le saut de la puberté – jusqu’à 13-15 ans. Chez l’adulte, il est possible d’utiliser l’appareil en combinaison avec d’autres structures orthodontiques, mais leur efficacité est quelque peu moindre.

L’appareil fixe est utilisé pendant 3 à 12 mois. Pendant cette période, la mâchoire avance progressivement, la plaçant dans une morsure constructive. L’appareil maintient la mâchoire dans une position forcée 24 heures sur 24. Avantage de conception :

  • fixe, respectivement, ne nécessite pas une surveillance constante de la conformité du patient aux recommandations ;
  • n’affecte pas la fonction de parole;
  • ne complique pas la respiration;
  • ne nécessite pas de régime spécial;
  • combiné avec un traitement avec des accolades;
  • ne nécessite pas une longue période d’adaptation.

L’amélioration du profil se produit immédiatement après l’installation de l’appareil.

Croisillons

Si pendant la période de formation de l’occlusion, il suffit d’utiliser des dispositifs de guidage fonctionnels, alors avec celui formé (plus de 12 ans), il est recommandé d’utiliser des orthèses vestibulaires intra-orales non amovibles. L’appareil se compose de :

  • du verrou, qui est attaché à la surface externe ou interne de la couronne;
  • arc métallique élastique;
  • ligatures pour attacher l’arc au support de verrouillage.

En raison de la mémoire dont dispose l’arc, une pression / traction des unités de la dentition se produit, ce qui vous permet d’éliminer les défauts de leur emplacement: encombrement, rotation, mauvaise fermeture, anomalies d’occlusion.

En orthodontie moderne, les bagues linguales sont de plus en plus utilisées pour traiter les occlusions pathologiques profondes, bien qu’elles aient une durée de port plus longue et un coût élevé, provoquent plus d’inconfort et de douleur par rapport aux systèmes conventionnels. Mais pour certains patients, tous les inconvénients l’emportent sur leur invisibilité.

Méthode chirurgicale

La dentisterie chirurgicale avec occlusion profonde est indiquée pour les violations de la formation du squelette facial, les anomalies héréditaires du système de la mâchoire, pour éliminer les conséquences des blessures graves. Il existe des restrictions d’âge pour l’utilisation de l’ostéoplastie. Les opérations ne sont pas pratiquées sur les enfants de moins de 16 ans et les personnes âgées de plus de 60 ans.

Pour corriger, utilisez :

  • ostéotomie de la mâchoire ;
  • chirurgie plastique du menton – génioplastie;
  • ostéotomie segmentaire.

L’intervention nécessite une longue période de rééducation, elle est assez traumatisante et douloureuse, par conséquent, elle n’est prescrite que pour des raisons médicales, lorsque l’utilisation de structures orthodontiques est inefficace.

Combien de temps faut-il pour corriger une morsure profonde ?

La période de traitement la plus favorable est l’enfance et l’adolescence. Par conséquent, une morsure profonde chez un enfant est corrigée dans un délai plus court (de 3 à 6 mois) et ne nécessite pas l’utilisation de dispositifs de rétention. Le traitement d’une morsure profonde chez l’adulte prend en moyenne 5 à 6 ans : 3 à 4 ans – correction active et 1 à 2 ans – thérapie réparatrice.

Le temps et l’efficacité différents de la correction sont dus à la plasticité du système squelettique de l’enfant, à la formation continue du système dentoalvéolaire, ce qui facilite la thérapie et permet l’utilisation de techniques économes.

Quel est le danger d’une morsure profonde

L’absence de traitement et la correction de l’occlusion profonde entraînent :

  • à l’abrasion rapide de l’émail;
  • maux de tête sévères;
  • violations de la fonction de mastication et développement de maladies du tractus gastro-intestinal;
  • pathologie de l’articulation temporo-mandibulaire;
  • dommages à la surface de mastication des molaires;
  • le développement de caries;
  • troubles psychologiques dus à des sentiments sur l’apparence;
  • perte de dents;
  • l’apparition de parodontites et d’autres pathologies des gencives, des tissus mous de la cavité buccale;
  • violations de la posture et douleur dans la colonne cervicale;
  • apnée.

Les technologies et méthodes modernes d’orthodontie vous permettent de commencer le traitement à tout âge. Mais avec un traitement précoce, le pronostic est plus favorable et le coût du traitement est inférieur à celui d’une correction à l’âge adulte.

L’occlusion profonde est une anomalie verticale dans laquelle les incisives supérieures chevauchent les incisives inférieures d’au moins 1/3 de la hauteur de la couronne. Il survient chez 28 à 30 % des personnes. La pathologie provoque non seulement des changements visuels dans la partie faciale du crâne, mais entraîne également des violations de la fonction masticatrice, des maladies du tractus gastro-intestinal, des articulations de la mâchoire. C’est pourquoi vous devez contacter un spécialiste et corriger la morsure.

Caractéristiques

L’occlusion est considérée comme une anomalie, dans laquelle les dents de la partie frontale de la mâchoire sont fermées à plus d’un tiers par les dents opposées. La pathologie a plusieurs formes:

  1. Diminution – une violation progressive de l’occlusion des dents, dans laquelle les incisives d’une mâchoire, n’ayant pas d’appui sur les tubercules situés à l’intérieur de la couronne de la mâchoire opposée, sont déplacées vers le bord de la gencive.
  2. Traumatique – lors de la fermeture, les tranchants des incisives de la mâchoire inférieure violent l’intégrité des tissus mous de la cavité buccale.
  3. Frontal profond, ou incisif, – l’absence de contact entre les incisives des deux mâchoires et le contact du tranchant des couronnes incisives avec les tissus mous de la mâchoire opposée.
  4. La désocclusion est une séparation de la dentition, dans laquelle la compression des mâchoires entraîne un ajustement inégal des arêtes de coupe et la formation d’espaces – glissements.

Avec morsure pathologique observée:

  • raccourcissement de la partie inférieure du visage;
  • emplacement distal des lèvres par rapport au plan esthétique de Ricketts ;
  • sillons nasogéniens profonds ;
  • position rétrusive de la lèvre inférieure;
  • sillon supramental prononcé.

causes

Causes d’occlusion profonde :

  • pathologies carieuses et non carieuses de la dentine des dents latérales, leur abrasion inégale;
  • sucer les doigts, mordre des objets étrangers, mordre la lèvre inférieure, entraînant la déviation des incisives frontales, réduisant la hauteur de la morsure;
  • allongement dentoalvéolaire;
  • perte précoce des molaires, qui prive la mâchoire supérieure de support;
  • violation de la fonction respiratoire – respiration buccale avec sinusite, sinusite, asthme;
  • les pathologies neurologiques provoquant des troubles de la parole ;
  • type infantile de déglutition;
  • espaces entre les incisives – diastème;
  • retard dans l’apparition des molaires temporaires;
  • macrodentia individuelle;
  • l’absence ou le nombre excessif d’unités individuelles (le plus souvent des deuxièmes prémolaires);
  • microdentia;
  • violation du moment de l’éruption ou du changement de dents temporaires;
  • encombrement, violation de la position des incisives frontales;
  • déplacement de la mâchoire inférieure.

Les anomalies dans le développement et la formation du système dentoalvéolaire peuvent être dues à des maladies de la femme enceinte, à des anomalies héréditaires ou génétiques. En outre, la cause est une violation du développement des os du crâne facial, une courbure de la colonne vertébrale (scoliose, cyphose pathologique), une hypertonicité / hypotonicité des muscles squelettiques et un poids corporel excessif.

Correction profonde de la morsure

Il est recommandé de commencer à corriger l’occlusion pendant la période d’éruption des dents de lait, des molaires permanentes, du changement des incisives temporaires par des permanentes. Comment corriger une morsure profonde, l’orthodontiste décide après le diagnostic (pose d’un appareil dentaire, port d’un bonnet, etc.)

Entraîneurs de dents

Les entraîneurs sont des pneus élastiques spéciaux qui alignent la morsure émergente et stimulent le développement des mâchoires. Vous pouvez commencer à utiliser des baskets entre 5 et 8 ans. Il n’y a pas de limite supérieure à l’utilisation des pneus. Ils peuvent également être utilisés par des adultes.

En fonction de la violation, le spécialiste choisit le degré de rigidité du produit. L’attelle affecte l’activité des muscles masticateurs, la largeur de l’arcade dentaire de la mâchoire, les fonctions des articulations et stabilise le résultat du traitement. Après une période d’adaptation de 7 à 14 jours, il est recommandé d’utiliser le produit non seulement pendant la journée, mais également pendant le sommeil nocturne.

Les entraîneurs vous permettent d’éliminer la cause même du développement d’une occlusion incorrecte, d’aider à éliminer les mauvaises habitudes, de corriger la position de la langue et de réduire le tonus musculaire excessif des articulations temporo-mandibulaires. Si les recommandations d’un spécialiste sur le temps de port sont suivies, 70% des enfants n’ont pas besoin d’une correction ultérieure de la morsure à l’aide d’un appareil orthodontique.

Le plus souvent, des entraîneurs standard sont utilisés, nécessitant un ajustement minimum – coupant les extrémités en fonction de la longueur de la mâchoire. Dans certains cas, l’appareil est fabriqué individuellement. Les baskets peuvent être utilisées avec des bretelles. Des produits de rétention spéciaux sont indiqués pour stabiliser les résultats de la correction avec l’utilisation de structures orthodontiques fixes.

Plaques de contention palatines

Le dispositif de retenue palatin est une base élastique qui épouse parfaitement le palais dur et un système de crochets métalliques, des arcs qui exercent une pression sur les unités de la dentition. Avec adentia, des plaques avec des couronnes artificielles sont utilisées. Une vis est située au centre de la plaque palatine en silicone, à l’aide de laquelle la tension des éléments métalliques est ajustée. Les plaques palatines fournissent :

  • correction de la taille de la mâchoire supérieure / inférieure;
  • ralentir / accélérer la croissance des mâchoires ou des dents individuelles ;
  • correction de la position des incisives;
  • garder les dents dans la bonne position;
  • étirement / rétrécissement du palais dur.

L’avantage de la correction profonde de l’occlusion avec un fixateur palatin est la possibilité de son retrait pendant les repas et les procédures d’hygiène. Il est recommandé de porter des contentions de 3-4 à 24 heures par jour, selon la gravité de l’anomalie.

Aligneurs de bouche

Les aligneurs sont des appareils orthodontiques relativement nouveaux utilisés pour aligner les dents et traiter la malocclusion chez les enfants et les adolescents. Ils sont en silicone ou en bioplastique, qui, en raison de la force élastique de déformation, exerce une pression plus ou moins forte sur les parties apicales des racines des dents à l’intérieur d’une même mâchoire.

Pour le mouvement progressif des dents, un ensemble composé d’au moins 3 capuchons est utilisé. Avec une anomalie prononcée, jusqu’à 30 gouttes peuvent être nécessaires. Lors de la fabrication d’une structure individuellement, un spécialiste crée un modèle informatique 3D, en tenant compte du mouvement des unités individuelles de 0,5 à 2 mm. La capacité de prédire la rotation des dents permet de produire plusieurs capuchons interchangeables à la fois, ce qui évite au patient des visites fréquentes chez le médecin et lui permet de poursuivre le traitement.

Les gouttières peuvent être portées 24 heures sur 24 ou pendant la nuit. Si l’occlusion est trop profonde, il est recommandé de porter la structure tout le temps, en ne la retirant que pour les procédures hygiéniques. Le gros avantage des bouchons est leur esthétique : ils sont transparents, donc quasiment invisibles en bouche. S’y habituer se fait presque instantanément. Les produits ne provoquent pas de douleur ni d’inconfort, ce qui est particulièrement important pour le traitement de la morsure chez les enfants.

Appareil Herbst

Pour corriger la position de la mâchoire inférieure avec une occlusion profonde, des correcteurs de classe II sont utilisés, par exemple l’appareil Herbst. Il est fabriqué en acier médical inerte ou en titane (avec une intolérance individuelle aux autres alliages) et se compose de :

  • à partir de 2 systèmes télescopiques – poutres ;
  • joints tournants;
  • couronnes ou anneaux orthodontiques.

L’appareil est fixé directement sur les couronnes ou les arcs des attaches. Le système est utilisé pendant la période de croissance des formations osseuses du squelette facial du patient et pendant le saut de la puberté – jusqu’à 13-15 ans. Chez l’adulte, il est possible d’utiliser l’appareil en combinaison avec d’autres structures orthodontiques, mais leur efficacité est quelque peu moindre.

L’appareil fixe est utilisé pendant 3 à 12 mois. Pendant cette période, la mâchoire avance progressivement, la plaçant dans une morsure constructive. L’appareil maintient la mâchoire dans une position forcée 24 heures sur 24. Avantage de conception :

  • fixe, respectivement, ne nécessite pas une surveillance constante de la conformité du patient aux recommandations ;
  • n’affecte pas la fonction de parole;
  • ne complique pas la respiration;
  • ne nécessite pas de régime spécial;
  • combiné avec un traitement avec des accolades;
  • ne nécessite pas une longue période d’adaptation.

L’amélioration du profil se produit immédiatement après l’installation de l’appareil.

Croisillons

Si pendant la période de formation de l’occlusion, il suffit d’utiliser des dispositifs de guidage fonctionnels, alors avec celui formé (plus de 12 ans), il est recommandé d’utiliser des orthèses vestibulaires intra-orales non amovibles. L’appareil se compose de :

  • du verrou, qui est attaché à la surface externe ou interne de la couronne;
  • arc métallique élastique;
  • ligatures pour attacher l’arc au support de verrouillage.

En raison de la mémoire dont dispose l’arc, une pression / traction des unités de la dentition se produit, ce qui vous permet d’éliminer les défauts de leur emplacement: encombrement, rotation, mauvaise fermeture, anomalies d’occlusion.

En orthodontie moderne, les bagues linguales sont de plus en plus utilisées pour traiter les occlusions pathologiques profondes, bien qu’elles aient une durée de port plus longue et un coût élevé, provoquent plus d’inconfort et de douleur par rapport aux systèmes conventionnels. Mais pour certains patients, tous les inconvénients l’emportent sur leur invisibilité.

Méthode chirurgicale

La dentisterie chirurgicale avec occlusion profonde est indiquée pour les violations de la formation du squelette facial, les anomalies héréditaires du système de la mâchoire, pour éliminer les conséquences des blessures graves. Il existe des restrictions d’âge pour l’utilisation de l’ostéoplastie. Les opérations ne sont pas pratiquées sur les enfants de moins de 16 ans et les personnes âgées de plus de 60 ans.

Pour corriger, utilisez :

  • ostéotomie de la mâchoire ;
  • chirurgie plastique du menton – génioplastie;
  • ostéotomie segmentaire.

L’intervention nécessite une longue période de rééducation, elle est assez traumatisante et douloureuse, par conséquent, elle n’est prescrite que pour des raisons médicales, lorsque l’utilisation de structures orthodontiques est inefficace.

Combien de temps faut-il pour corriger une morsure profonde ?

La période de traitement la plus favorable est l’enfance et l’adolescence. Par conséquent, une morsure profonde chez un enfant est corrigée dans un délai plus court (de 3 à 6 mois) et ne nécessite pas l’utilisation de dispositifs de rétention. Le traitement d’une morsure profonde chez l’adulte prend en moyenne 5 à 6 ans : 3 à 4 ans – correction active et 1 à 2 ans – thérapie réparatrice.

Le temps et l’efficacité différents de la correction sont dus à la plasticité du système squelettique de l’enfant, à la formation continue du système dentoalvéolaire, ce qui facilite la thérapie et permet l’utilisation de techniques économes.

Quel est le danger d’une morsure profonde

L’absence de traitement et la correction de l’occlusion profonde entraînent :

  • à l’abrasion rapide de l’émail;
  • maux de tête sévères;
  • violations de la fonction de mastication et développement de maladies du tractus gastro-intestinal;
  • pathologie de l’articulation temporo-mandibulaire;
  • dommages à la surface de mastication des molaires;
  • le développement de caries;
  • troubles psychologiques dus à des sentiments sur l’apparence;
  • perte de dents;
  • l’apparition de parodontites et d’autres pathologies des gencives, des tissus mous de la cavité buccale;
  • violations de la posture et douleur dans la colonne cervicale;
  • apnée.

Les technologies et méthodes modernes d’orthodontie vous permettent de commencer le traitement à tout âge. Mais avec un traitement précoce, le pronostic est plus favorable et le coût du traitement est inférieur à celui d’une correction à l’âge adulte.

Nous sommes prêts à garantir le succès sans douleur, stress et inconfort. Avec nous, vous commencerez à regarder différemment la nécessité de visiter la dentisterie

Correction profonde de la morsure

Nous abordons toujours le traitement de la morsure profonde de manière très réfléchie et ciblée. Basé sur une analyse approfondie des données de diagnostic.

Nous déterminons la cause de la malocclusion profonde et essayons de l’éliminer. Et la raison, rappelons-le, est toujours squelettique.

Pour éliminer les causes squelettiques de l’occlusion profonde, nous disposons d’un ensemble unique “d’outils” (méthodes et technologies) qui nous permettent de résoudre le problème de l’occlusion profonde au niveau le plus profond (crânien, postural, etc.). Beaucoup de ces techniques sont uniques et ne sont utilisées que dans notre clinique (elles n’ont pas d’analogues en Russie). C’est pourquoi nous avons de nombreux cas de traitement par morsure profonde chez l’adulte.

Nous avons une vaste expérience dans la correction des morsures profondes chez les adultes. Et cette expérience nous permet de traiter efficacement une morsure profonde de toute complexité, sans complications ni rechutes.

L’occlusion profonde est l’un des diagnostics orthodontiques les plus courants. Visuellement, une telle morsure se traduit par le fait que les incisives inférieures, partiellement ou complètement, ne sont pas visibles sous les incisives supérieures. Puisque les incisives supérieures chevauchent les couronnes des incisives inférieures complètement ou de plus d’un tiers.

Normalement, les incisives supérieures doivent chevaucher les incisives inférieures d’un tiers ou d’un quart de la hauteur des incisives inférieures.

Cela concerne la partie frontale de la dentition, c’est-à-dire si vous regardez la fermeture des dents de face.

Et au niveau des dents à mâcher (molaires et prémolaires), c’est-à-dire vue de côté, la morsure se caractérise par le fait qu’il n’y a pas assez de hauteur pour faire ses dents. Et par conséquent, les dents à mâcher ont une partie de couronne très basse, ce qui rend généralement difficile le traitement orthodontique en raison de la difficulté de fixer le support sur une couronne basse ou leurs prothèses en raison de l’impossibilité de réaliser une couronne artificielle de pleine hauteur, il n’y a tout simplement pas conditions pour cela (il n’y a pas assez de hauteur des dents).

Causes de la morsure profonde

L’occlusion incisive profonde, comme, en fait, la perte de hauteur interdentaire qui en résulte, n’est pas un problème indépendant, non autonome. Dans 99,9% des cas, il s’agit d’un “produit apparenté”. Un signe (symptôme) de problèmes squelettiques, c’est-à-dire une morsure profonde, n’est pas un problème dentaire. Il s’agit le plus souvent d’un problème squelettique, du moins un problème au niveau des mâchoires.

Vexel – your go-to place for all things crypto!

Morsure profonde. Rotations de la mâchoire.

Causes de morsure profonde chez les adultes :

  1. une conséquence de la relation incorrecte des mâchoires le long de l’occlusion sagittale, le plus souvent distale;
  2. un signe de rapports verticaux incorrects des mâchoires, c’est-à-dire leur inclinaison (rotation), lorsqu’une mâchoire “picore” vers l’avant (tournée dans le sens des aiguilles d’une montre) et que l’autre est “enroulée” dans le sens opposé. Le résultat est une morsure profonde. Les dents inférieures ne sont pas visibles … Les dents «poussent» à partir des mâchoires;
  3. avec la perte d’une partie des dents. Il y a ensuite une perte d’appui sur les dents, due à leur absence ou à leur destruction. Et les mâchoires, juste, “plient” (tournent) en hauteur …

Au cours d’un examen direct par un spécialiste, vous pouvez connaître votre diagnostic exact et obtenir une référence pour un diagnostic ou un plan de traitement.

Diagnostic

Les principales mesures diagnostiques pour identifier les causes d’occlusion profonde sont : l’analyse du TRG et l’analyse dans l’articulateur (afin de calculer la hauteur optimale de l’occlusion des dents).

L’utilisation d’un arc facial pour le diagnostic dans l’articulateur.

Principes du traitement de la morsure profonde

L’occlusion profonde, comme déjà mentionné, n’est que la « pointe de l’iceberg », une conséquence de relations intermaxillaires incorrectes. Donc, il ne sert à rien de lutter de manière désintéressée contre l’enquête. Il est clair que c’est la cause profonde de la morsure profonde qui doit être identifiée et éliminée, et non la morsure profonde elle-même, en tant que telle.

Si une morsure profonde est due à une occlusion distale, l’occlusion distale doit être traitée. C’est-à-dire mettre en ordre les relations intermaxillaires sagittales. Habituellement, cela se résume à un déplacement mésial (antérieur) de la mâchoire inférieure à l’aide d’un protège-dents spécial (attelle, orthèse). Dans le même temps, les problèmes verticaux (problèmes de hauteur d’occlusion) sont automatiquement éliminés, car ils sont secondaires. Et puis, il est déjà possible de « confirmer » les rapports intermaxillaires normalisés avec vos dents. Et ici, le système de support, juste, sera très approprié.

Morsure profonde due à une occlusion distale. Avant l’utilisation d’une orthèse (avant l’extension de la mâchoire inférieure).

Élimination de la morsure après normalisation de la position de la mâchoire inférieure au moyen d’orthèses (thérapie par attelle).

L’état de l’occlusion (en hauteur) après la pose de l’orthèse.
Ce n’est pas une position forcée des mâchoires, mais déjà familière au patient.

La dernière étape du traitement sur le système de support. Étape 1.

La dernière étape du traitement sur le système de support. Étape 2

Si une morsure profonde est survenue en raison de la rotation des mâchoires, il est alors nécessaire de faire face au développement de la mâchoire supérieure. Puisque c’est précisément son sous-développement dans la zone frontale qui conduit à une rotation antérieure et, par conséquent, à une morsure profonde.

Dentition avant développement. Nombre de dents différent à droite et à gauche.

Dynamique de développement de la dentition supérieure. En conséquence, une place a été obtenue pour la dent «manquante» (précédemment retirée).

Eh bien, l’orthèse, encore une fois, ne fait pas mal. Car, dans sa forme pure, les rotations de la mâchoire sont rares. En règle générale, ils sont combinés avec des violations de la position ou de la taille des mâchoires.

AVANT les orthèses. Dynamique des changements dans la position de la mâchoire inférieure et la hauteur de la morsure.

APRÈS les orthèses. Dynamique des changements dans la position de la mâchoire inférieure et la hauteur de la morsure.

Si une malocclusion profonde s’est formée à la suite d’une perte de dents, des prothèses sont nécessaires ici, ce qui devrait commencer par une préparation au niveau des mâchoires (squelette). Tout d’abord, l’occlusion est ouverte en hauteur et les conditions sont créées pour que les structures orthopédiques (ponts, couronnes, implants, etc.) puissent s’adapter en hauteur. Et alors seulement, le reste de “Hollywood” est créé. Sinon, lorsque la préparation de la « mâchoire » (squelette) est ignorée, le résultat du traitement de la morsure profonde est très souvent instable et non fonctionnel.

La clinique “Ortho-Artel” propose des versements pour l’ensemble du processus de traitement de toutes les maladies.
Les conditions personnelles sont considérées sur une base individuelle.

Erreurs dans le traitement de la morsure profonde

La principale erreur, comme déjà mentionné, est lorsque la conséquence (la morsure profonde elle-même) et la cause (l’anomalie qui a conduit à la morsure profonde) sont confondues. Et ils essaient de traiter l’effet sans éliminer la cause. Et ils le font de manière très primitive, “à l’œil”. De toute façon, essayez d’ouvrir la morsure en hauteur avec des joints de morsure ou des plates-formes spéciales de morsure (séparatrices). Cependant, il faut comprendre que l’utilisation inconsidérée de telles structures de découplage peut entraîner des rotations supplémentaires des mâchoires. Et, par conséquent, à des complications.

Obturations de morsure pour séparer la morsure sur les molaires inférieures.

Coussinets mordants pour séparer l’occlusion sur les incisives supérieures.

Une autre erreur est la non-conformité (incohérence) du niveau du problème avec le niveau de sa solution. Un exemple d’un tel “traitement” est le traitement d’une morsure profonde avec uniquement des broches, sans préparation adéquate des mâchoires. En effet, comme déjà mentionné, la cause d’une malocclusion profonde est toujours un problème squelettique, au moins au niveau des mâchoires (occlusion distale, rotation). Et les appareils dentaires pour adultes ne peuvent résoudre les problèmes qu’au niveau des dents (placez les dents sur la mâchoire). Et ne soyez pas surpris dans ce cas, pourquoi le traitement de la morsure profonde “s’arrête souvent”.

Et comme les niveaux du problème et de sa solution sont différents, ni les arcs d’inversion ni les arcs multi-boucles “magiques” n’aideront :

Après tout, si la raison est squelettique, qu’est-ce que les dents ont à voir avec cela ? Vous ne pouvez pas traiter les symptômes sans vous attaquer à la cause. Au contraire, il peut être traité … Il ne peut pas être guéri. C’est comme traiter une pneumonie, en abaissant seulement la température. Ou un infarctus du myocarde, juste pour soulager la douleur.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.