rêver

Ibuprofène 400 mg comprimés pelliculés 50 pcs.

Contents

Prix ​​en pharmacie d’Ibuprofène 400 mg, comprimés pelliculés, 50 pcs.

Historique des prix Ibuprofène 400 mg, comprimés pelliculés, 50 pcs.

Le coût moyen des marchandises dans les pharmacies de Moscou pour la période et la différence par rapport à la période précédente sont indiqués

Instructions pour l’ibuprofène 400 mg, comprimés pelliculés, 50 pcs.

Composé

Composition par comprimé – 200/400 mg :

  • Substance active : Ibuprofène – 200/400 mg ;
  • Excipients : Kollidon 90 F – 3,4/6,8 mg ; Cellulose microcristalline – 68/138 mg; Talc – 6,8 / 13,8 mg; Crospovidone (kollidon CL) – 10,2 / 20,4 mg; Stéarate de calcium – 3,4 / 6,8 mg; Dioxyde de silicium colloïdal (aerosil) – 10,2 / 20,4 mg; Amidon de maïs – 38,0 / 76,0 mg;
  • Enveloppe : Hypromellose (hydroxypropylméthylcellulose) – 3,77 / 7,54 mg ; Talc – 0,41 / 0,82 mg; Dioxyde de titane – 1,16 / 2,32 mg; Propylène glycol – 0,55 / 1,1 mg; Macrogol -4000 (polyéthylène glycol-4000, oxyde de polyéthylène-4000) – 1,11 / 2,22 mg.

Comprimés pelliculés 200 mg, 400 mg.

10 comprimés sous blister composé d’un film PVC et d’une feuille d’aluminium laquée imprimée.

50 comprimés dans des pots en polymère.

Chaque pot, 2, 5 ou 10 blisters avec mode d’emploi est placé dans une boîte en carton.

effet pharmacologique

Anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS).

Pharmacodynamie

Il a des effets anti-inflammatoires, antipyrétiques et analgésiques. Supprime les facteurs anti-inflammatoires, réduit l’agrégation plaquettaire. Il inhibe les cyclooxygénases de types 1 et 2, perturbe le métabolisme de l’acide arachidonique, réduit la quantité de prostaglandines à la fois dans les tissus sains et au foyer de l’inflammation, et supprime les phases exsudative et proliférative de l’inflammation. Réduit la sensibilité à la douleur au foyer de l’inflammation. Provoque un affaiblissement ou une disparition du syndrome douloureux, incl. pour les douleurs articulaires au repos et pendant les mouvements, une diminution de la raideur matinale et du gonflement des articulations, aide à augmenter l’amplitude des mouvements. L’effet antipyrétique est dû à une diminution de l’excitabilité des centres thermorégulateurs du diencéphale.

Pharmacocinétique

L’ibuprofène est rapidement et presque complètement absorbé par le tractus gastro-intestinal, ses concentrations plasmatiques maximales sont atteintes 1 à 2 heures après l’ingestion, dans le liquide synovial – après 3 heures, se lie à 99% aux protéines plasmatiques. Il pénètre lentement dans la cavité articulaire, s’attarde dans le tissu synovial, y créant des concentrations plus élevées que dans le plasma. Le métabolisme de l’ibuprofène se produit principalement dans le foie. La demi-vie (T1 / 2) du plasma est de 2-3 heures. Il est excrété par les reins sous forme de métabolites (pas plus de 1% est excrété sous forme inchangée), dans une moindre mesure – avec la bile. L’ibuprofène est complètement éliminé en 24 heures.

Ibuprofène : Indications

Les comprimés d’ibuprofène sont utilisés pour les symptômes, y compris les céphalées de tension et la migraine, les douleurs articulaires, musculaires, les douleurs dorsales, les douleurs lombaires, la sciatique, les douleurs ligamentaires, les maux de dents, les menstruations douloureuses, les états fébriles, les rhumes, la grippe, la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrose.

Alexander Vasilyev s’est illuminé avec sa femme bien-aimée
Une copie exacte: une photo du seul petit-fils de Pugovkin est apparue
Le nouveau roi de Bretagne a su surprendre avec l’un de ses traits
L’image provocatrice de Pegova a provoqué une réaction des fans

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont destinés à un traitement symptomatique, réduisant la douleur et l’inflammation au moment de l’utilisation, n’affectent pas la progression de la maladie.

Dosage et administration

Adultes, personnes âgées et enfants de plus de 12 ans : en comprimés de 200 mg 3 à 4 fois par jour ; en comprimés de 400 mg 2 à 3 fois par jour. La dose quotidienne est de 1200 mg (ne pas prendre plus de 6 comprimés de 200 mg (ou 3 comprimés de 400 mg) en 24 heures.

Les comprimés doivent être avalés avec de l’eau, de préférence pendant ou après un repas. Ne pas prendre plus souvent qu’après 4 heures.

Ne dépassez pas la dose indiquée !

La durée du traitement sans consulter un médecin ne doit pas dépasser 5 jours.

Si les symptômes persistent, consultez votre médecin.

Ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 12 ans sans avis médical.

Enfants de 6 à 12 ans (pesant plus de 20 kg) : 1 comprimé à 200 mg pas plus de 4 fois par jour. L’intervalle entre la prise des comprimés est d’au moins 6 heures.

Utilisation pendant la grossesse et l’allaitement

Contre-indiqué pendant la grossesse (troisième trimestre).

Contre-indications à l’ibuprofène

  • hypersensibilité à l’un des ingrédients qui composent le médicament;
  • modifications érosives et ulcéreuses de la membrane muqueuse de l’estomac ou du duodénum, ​​saignement gastro-intestinal actif;
  • maladie intestinale inflammatoire dans la phase aiguë, incl. rectocolite hémorragique;
  • données anamnestiques sur une crise d’obstruction bronchique, rhinite, urticaire après prise d’acide acétylsalicylique ou d’un autre anti-inflammatoire non stéroïdien (syndrome complet ou incomplet d’intolérance à l’acide acétylsalicylique – rhinosinusite, urticaire, polypes de la muqueuse nasale, asthme bronchique) ;
  • insuffisance hépatique ou maladie hépatique active ;
  • insuffisance rénale (clairance de la créatinine inférieure à 30 ml/min), maladie rénale évolutive ;
  • hyperkaliémie confirmée;
  • hémophilie et autres troubles de la coagulation sanguine (y compris hypocoagulation), diathèse hémorragique ;
  • dans la période suivant le pontage aortocoronarien;
  • grossesse (troisième trimestre);
  • âge des enfants : jusqu’à 6 ans et de 6 à 12 ans (pesant moins de 20 kg) – pour les comprimés à 200 mg ; jusqu’à 12 ans – pour les comprimés 400 mg.

Effets secondaires de l’ibuprofène

Aux doses recommandées, le médicament ne provoque généralement pas d’effets secondaires.

Tractus gastro-intestinal (GIT) : gastropathie AINS (douleurs abdominales, nausées, vomissements, brûlures d’estomac, perte d’appétit, diarrhée, flatulences, constipation ; ulcération de la muqueuse gastro-intestinale, qui dans certains cas se compliquent de perforation et de saignement ; irritation ou sécheresse des cavités de la muqueuse buccale, douleurs dans la bouche, ulcération de la membrane muqueuse des gencives, stomatite aphteuse, pancréatite.

Système hépatobiliaire : hépatite.

Système respiratoire : essoufflement, bronchospasme.

Organes des sens : déficience auditive : perte auditive, bourdonnement ou bruit dans les oreilles ; déficience visuelle : atteinte toxique du nerf optique, vision floue, scotome, sécheresse et irritation des yeux, gonflement de la conjonctive et des paupières (genèse allergique).

Système nerveux central et périphérique : céphalées, vertiges, insomnie, anxiété, nervosité et irritabilité, agitation psychomotrice, somnolence, dépression, confusion, hallucinations, méningite aseptique (plus souvent chez les patients atteints de maladies auto-immunes).

Système cardiovasculaire : insuffisance cardiaque, tachycardie, augmentation de la pression artérielle.

Système urinaire : insuffisance rénale aiguë, néphrite allergique, syndrome néphrotique (œdème), polyurie, cystite.

Réactions allergiques : éruption cutanée (généralement érythémateuse ou urticaire), prurit, œdème de Quincke, réactions anaphylactoïdes, choc anaphylactique, bronchospasme ou dyspnée, fièvre, érythème polymorphe (y compris syndrome de Stevens-Johnson), nécrolyse épidermique toxique (syndrome de Lyell), éosinophilie, rhinite allergique .

Organes hématopoïétiques : anémie (y compris hémolytique, aplasique), thrombocytopénie et purpura thrombocytopénique, agranulocytose, leucopénie.

Autre : augmentation de la transpiration.

  • temps de saignement (peut augmenter);
  • concentration sérique de glucose (peut diminuer);
  • clairance de la créatinine (peut diminuer);
  • hématocrite ou hémoglobine (peut diminuer);
  • concentration de créatinine sérique (peut augmenter);
  • activité des transaminases « hépatiques » (peut augmenter).

Si la prise du médicament a entraîné une modification de votre état habituel, arrêtez de prendre les comprimés d’ibuprofène et contactez immédiatement votre médecin.

Ibuprofène max : mode d’emploi

Comprimés pelliculés, blancs, ronds, à surface biconvexe, sécables.
Le risque est destiné à se casser afin de faciliter la déglutition.

Composé

Un comprimé contient : ingrédient actif : ibuprofène – 400 mg ; excipients : fécule de pomme de terre, stéarate de magnésium, stéarate de calcium, povidone K-25, opadry II 85 F (contient de l’alcool polyvinylique partiellement hydrolysé ; talc ; macrogol 3350 ; dioxyde de titane E171).

Groupe pharmacothérapeutique

Agents anti-inflammatoires et antirhumatismaux. Anti-inflammatoires non stéroïdiens et antirhumatismaux. Dérivés de l’acide propionique.
Code ATX : M01AE01.

Propriétés pharmacologiques

Moyens de structure non stéroïdienne, qui a un effet anti-inflammatoire, analgésique et antiplaquettaire prononcé.

Indications pour l’utilisation

L’ibuprofène est utilisé comme analgésique et anti-inflammatoire dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (y compris la polyarthrite rhumatoïde juvénile ou maladie de Still), de la spondylarthrite ankylosante, de l’arthrose et d’autres arthropathies non rhumatoïdes (séronégatives). Il est indiqué pour le traitement des processus inflammatoires non rhumatismaux des tissus périarticulaires : inflammation des membranes articulaires, bursite, tendinite, tendovaginite et mal de dos. Peut être utilisé pour soulager la douleur en cas de blessure des tissus mous (entorse). Comme analgésique pour le soulagement des douleurs légères à modérées dans des conditions telles que la dysménorrhée, les douleurs dentaires ou postopératoires, les maux de tête, y compris la migraine.

Contre-indications

– hypersensibilité à l’ibuprofène ou à tout excipient entrant dans la composition ;
– des antécédents de bronchospasme, d’asthme, d’urticaire ou de rhinite après prise d’acide acétylsalicylique ou d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ;
– diathèse hémorragique ou maladies associées à une altération de la coagulation sanguine ;
– troubles de l’hématopoïèse d’origine inconnue ;
– des antécédents d’hémorragie gastro-intestinale ou de perforation après la prise d’AINS ;
– la présence dans le présent ou le passé d’un ulcère gastro-duodénal / saignement récurrent (deux ou plusieurs épisodes confirmés) ;
– saignement cérébrovasculaire ou saignement d’une autre localisation, qui est actuellement disponible ;
– insuffisance hépatique sévère ;
– insuffisance rénale sévère (avec une diminution du débit de filtration glomérulaire inférieure à 30 ml/min) ;
– insuffisance cardiaque sévère (NYHA stade IV) ;
– déshydratation sévère (due à des vomissements, une diarrhée ou un apport hydrique insuffisant) ;
– grossesse de plus de 20 semaines et allaitement ;
– enfants de moins de 12 ans ou adolescents pesant moins de 40 kg.

Dosage et administration

Appliquer à l’intérieur en buvant un comprimé avec un verre d’eau, de préférence après un repas. Il est conseillé aux patients ayant un estomac sensible de prendre de l’ibuprofène avec les repas. Afin de minimiser le risque de développer des effets indésirables, l’ibuprofène doit être pris à la dose efficace la plus faible et pendant la période la plus courte nécessaire pour obtenir un effet clinique.
Ibuprofen Max est prescrit aux adultes, ainsi qu’aux enfants de plus de 12 ans et pesant 40 kg ou plus.
Le schéma posologique est défini individuellement et dépend des indications. Habituellement, les adultes et les enfants de plus de 12 ans (dont le poids corporel est de 40 kg ou plus) l’ibuprofène est prescrit à une dose initiale de 400 mg 1 à 2 fois par jour, si nécessaire, pour obtenir un effet thérapeutique, la dose peut être augmentée à 400 mg 3 fois par jour. Il n’est pas recommandé de prendre plus de 3 comprimés en 24 heures (1200 mg).
En cas d’oubli de la dose suivante du médicament, il est recommandé de prendre la dose conformément au schéma posologique prescrit, sans doubler la quantité de médicament.

Insuffisants rénaux

Sur la base des données pharmacocinétiques, chez les patients présentant une insuffisance rénale légère à modérée (clairance de la créatinine 30-80 ml/min), une réduction de dose n’est pas nécessaire. En cas d’insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine

Effet secondaire

Les effets indésirables sont répertoriés selon la classification des effets indésirables en fonction des lésions des organes et des systèmes d’organes et de la fréquence d’apparition : très souvent (≥1/10), souvent (≥1/100 à

Des mesures de précaution

Pour un traitement à court terme seulement.

En raison du risque accru d’ulcères et de saignements du tractus gastro-intestinal, la co-administration d’ibuprofène avec d’autres AINS (y compris les inhibiteurs sélectifs de la cyclooxygénase-2 (COX-2)) doit être évitée.

Personnes âgées.

Chez les personnes âgées, il existe une incidence accrue d’effets indésirables, en particulier d’hémorragies gastro-intestinales et de perforation d’ulcères gastriques ou duodénaux, qui peuvent être fatals. La prudence s’impose dans les conditions où l’utilisation d’AINS peut entraîner une détérioration de l’état des patients :

– en présence de lupus érythémateux disséminé ou d’autres maladies systémiques du tissu conjonctif en raison du risque de développer une méningite aseptique ;
– en cas de violation du tractus gastro-intestinal ou en présence d’antécédents de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (colite ulcéreuse, maladie de Crohn);
– en cas d’hypertension artérielle ou d’insuffisance cardiaque ;
– en cas d’insuffisance rénale (car les patients ayant une maladie rénale préexistante peuvent développer une insuffisance rénale aiguë) ;
– avec déshydratation;
– avec des violations de la fonction hépatique;
– immédiatement après des interventions chirurgicales importantes ;
– souffrant d’allergies aux pollens, de polypes nasaux et de maladies respiratoires obstructives chroniques, car ces patients présentent un risque accru de réactions allergiques. Ces réactions peuvent se manifester par des crises d’asthme (appelées asthme analgésique), un œdème de Quincke ou une éruption urticarienne.

Hémorragie, ulcération et perforation gastro-intestinales

Des hémorragies gastro-intestinales, des ulcérations et des perforations, qui peuvent être mortelles, ont été signalées pour tous les AINS à tout moment pendant le traitement, sans symptômes d’avertissement ou avec des antécédents d’hémorragies gastro-intestinales graves.

Le risque d’hémorragie gastro-intestinale est plus élevé avec une augmentation de la dose d’AINS chez les patients présentant un ulcère peptique, en particulier s’il se complique d’hémorragie ou de perforation, et chez les personnes âgées. Ces patients doivent être traités avec la dose la plus faible tolérée. Pour ces patients, une thérapie combinée avec des agents protecteurs (p. ex., inhibiteurs de la pompe à protons ou misoprostol) doit être envisagée.

Les patients atteints d’une maladie gastro-intestinale, en particulier s’ils sont âgés, doivent signaler tout symptôme abdominal inhabituel (en particulier les saignements gastro-intestinaux), en particulier pendant les premières étapes du traitement.

Une attention particulière doit être accordée aux patients recevant des médicaments concomitants susceptibles d’augmenter le risque d’ulcération ou de saignement, tels que les corticostéroïdes oraux, les anticoagulants tels que la warfarine, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine ou les agents antiplaquettaires tels que l’aspirine.

Si des saignements gastro-intestinaux ou des ulcères surviennent chez les patients recevant de l’ibuprofène, le traitement doit être interrompu.

Les AINS doivent être utilisés avec prudence chez les patients atteints de colite ulcéreuse ou de la maladie de Crohn, car des exacerbations peuvent survenir.

Réactions cutanées
Dans de très rares cas, le développement de réactions cutanées graves (certaines d’entre elles mortelles), telles que la dermatite exfoliative, le syndrome de Stevens-Johnson, la nécrolyse épidermique toxique, a été rapporté. Association avec l’utilisation d’AINS. Les patients sont les plus exposés à ces réactions au cours du premier mois de traitement. L’ibuprofène doit être arrêté dès la première apparition d’éruptions cutanées, de lésions des muqueuses, de cloques ou de toute autre manifestation d’hypersensibilité. les symptômes décrits peuvent être les premiers signes d’une réaction cutanée grave. Dans des cas particuliers, dans le contexte de la varicelle, de graves complications infectieuses de la peau et des tissus mous peuvent se développer. Étant donné qu’une association entre ces complications et l’utilisation d’AINS ne peut être complètement exclue, l’ibuprofène n’est pas recommandé pour la varicelle.

Effets cérébrovasculaires et cardiovasculaires
Les études épidémiologiques ne suggèrent pas de relation entre l’ibuprofène à faible dose (≤1200 mg/jour) et un risque accru d’événements thrombotiques artériels.
Les patients souffrant d’hypertension non contrôlée, d’insuffisance cardiaque congestive de classe NYHA II-III, d’une maladie coronarienne établie, d’une maladie artérielle périphérique et/ou d’une maladie cérébrovasculaire ne doivent être traités par l’ibuprofène qu’après une évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque. Des considérations similaires doivent être prises avant d’initier un traitement à long terme par l’ibuprofène chez les patients présentant des facteurs de risque de complications cardiovasculaires (p. ex., hypertension, hyperlipidémie, diabète sucré, tabagisme).

Les personnes atteintes d’une pathologie du système sanguin. Chez les patients dont l’hémostase est altérée, une surveillance attentive des paramètres de laboratoire est nécessaire. En cas d’utilisation prolongée, une surveillance systématique du sang périphérique est indiquée.
Avec l’utilisation prolongée d’analgésiques, des maux de tête peuvent survenir, qui ne peuvent pas être traités avec une augmentation de la dose de médicaments.
De manière générale, l’utilisation fréquente et “habituelle” d’analgésiques, notamment l’utilisation d’une association de plusieurs antalgiques, peut entraîner le développement de lésions rénales irréversibles, accompagnées d’un risque d’insuffisance rénale (néphropathie “analgésique”).
Les patients prenant de l’ibuprofène atteints de lupus érythémateux disséminé (LES) et de maladies mixtes du tissu conjonctif peuvent présenter un risque accru de méningite aseptique.

Pendant la période de traitement, il est déconseillé de prendre des boissons alcoolisées. Le jus de cerise et de cassis, le sirop de sucre augmentent le taux d’absorption de l’ibuprofène.

Lors de l’utilisation d’ibuprofène, il existe un risque accru de développer des complications au niveau des reins chez les patients chez qui la production de prostaglandines a un rôle compensateur dans le maintien du flux sanguin rénal (déshydratation, insuffisance rénale et hépatique, insuffisance cardiaque, athérosclérose sévère, prise de diurétiques, inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, vieillesse).

Lors de la prescription d’ibuprofène pendant plus d’une semaine à des patients âgés, à des patients souffrant d’hypertension artérielle et de diabète sucré, une surveillance de la fonction rénale doit être assurée pendant la première semaine d’administration.

Lors de la prescription d’ibuprofène à des patients souffrant d’insuffisance cardiaque chronique de la classe fonctionnelle III-IV selon la classification de New York et d’insuffisance rénale chronique avec un débit de filtration glomérulaire inférieur à 60 ml/min, il est nécessaire de surveiller la créatinine sérique après 48-72 heures à partir du début de la prise du médicament.

Masquage des symptômes d’une maladie infectieuse sous-jacente La
prise d’Ibuprofène Max peut masquer des symptômes importants d’une infection, ce qui peut entraîner une prolongation du diagnostic correct et retarder l’initiation d’un traitement adéquat et aggraver l’issue d’une maladie infectieuse. Une détérioration a été observée dans le contexte d’une pneumonie communautaire bactérienne et d’une complication bactérienne de la varicelle. Si Ibuprofen Max est prescrit pour une maladie infectieuse afin de réduire la température corporelle ou de soulager la douleur, une surveillance de la maladie infectieuse est recommandée. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, le patient doit consulter un médecin.

Influence sur la capacité à conduire des véhicules et les mécanismes de contrôle

Pendant la période d’utilisation, il est nécessaire de s’abstenir de tous les types d’activités nécessitant une attention accrue, des réactions mentales et motrices rapides, car après la prise d’ibuprofène, des effets secondaires tels que vertiges, somnolence, fatigue et déficience visuelle peuvent survenir.

Utilisation pendant la grossesse et l’allaitement, la fertilité

Grossesse
L’utilisation de l’ibuprofène au cours du premier trimestre de la grossesse n’est possible que sous des indications médicales strictes. Le médicament doit être pris à la dose efficace la plus faible. L’utilisation d’ibuprofène peut nuire à la grossesse et au développement intra-utérin du fœtus. Il peut y avoir un risque accru de fausse couche et de malformations du cœur et du tractus gastro-intestinal après l’utilisation d’ibuprofène en début de grossesse.
L’utilisation du médicament comme antipyrétique et analgésique à 20 semaines et plus tard pendant la grossesse peut entraîner une altération de la fonction rénale chez le fœtus, entraînant une diminution de la quantité de liquide amniotique. Le liquide amniotique protège le fœtus et contribue au développement normal des poumons, du système digestif et des muscles. Avec l’oligohydramnios, des complications peuvent se développer.
Si vous êtes enceinte, n’utilisez pas ce médicament à 20 semaines ou plus de votre grossesse sans en parler à votre médecin car ces médicaments peuvent causer des problèmes de développement chez votre bébé à naître.
Période d’allaitement
L’ibuprofène passe dans le lait maternel, par conséquent, lors de son utilisation, il est nécessaire de prévoir l’arrêt de l’allaitement pendant toute la durée du traitement.
Fertilité
L’ibuprofène peut avoir un effet négatif sur la capacité d’une femme à tomber enceinte. L’ibuprofène doit être envisagé séparément pour les femmes qui ont des difficultés à concevoir et/ou qui sont traitées pour infertilité.

Interaction avec d’autres médicaments

Peut réduire l’effet des agents antihypertenseurs tels que les inhibiteurs de l’ECA, les bêta-bloquants et les diurétiques. Les diurétiques peuvent également augmenter le risque de néphrotoxicité.
Digoxine, phénytoïne, lithium: avec une administration simultanée avec de l’ibuprofène, une augmentation de la concentration de ces substances dans le plasma sanguin est possible. Le contrôle de la concentration de digoxine, de lithium et de phénytoïne avec la nomination correcte d’ibuprofène (maximum dans les 4 jours), en règle générale, n’est pas nécessaire.
Lorsqu’il est pris en concomitance avec des corticostéroïdes, le risque d’ulcères gastro-intestinaux et de saignements augmente.
La cholestyramine, lorsqu’elle est co-administrée avec l’ibuprofène, peut réduire l’absorption de l’ibuprofène dans le tractus gastro-intestinal, il est nécessaire de respecter un intervalle de 1 heure entre les prises de ces médicaments.
L’administration simultanée avec des sels de lithium entraîne une diminution de l’excrétion de lithium.
Méthotrexate : les AINS peuvent inhiber la sécrétion tubulaire de méthotrexate et réduire la clairance du méthotrexate, augmentant ainsi sa toxicité.
Captopril : Des études expérimentales montrent que l’ibuprofène neutralise l’effet du captopril associé à une augmentation de l’excrétion de sodium.
La ciclosporine et le tacrolimus augmentent le risque de néphrotoxicité.
La co-administration d’ibuprofène le jour de l’administration des prostaglandines n’affecte pas l’effet de la mifépristone ou des prostaglandines sur la maturation cervicale et ne réduit pas l’efficacité clinique de l’avortement médicamenteux.
Il est recommandé d’éviter l’utilisation simultanée de deux ou plusieurs AINS, y compris les inhibiteurs de la COX-2, car cela peut augmenter le risque d’effets secondaires. L’utilisation simultanée d’ibuprofène et d’aspirine n’est pas recommandée en raison de l’augmentation possible des effets secondaires, y compris un risque accru d’ulcères ou de saignements gastro-intestinaux. L’ibuprofène peut inhiber l’effet de faibles doses d’aspirine sur l’agrégation plaquettaire.
Les patients prenant simultanément des fluoroquinolones peuvent présenter un risque accru de convulsions.
L’ibuprofène peut augmenter l’effet hypoglycémiant des sulfonylurées.
Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine : risque accru d’hémorragie gastro-intestinale.
Alcool, bisphosphonates et oxpentifylline (pentoxifylline) : peuvent augmenter les effets secondaires gastro-intestinaux et le risque de saignement et d’ulcères.
Baclofène : L’utilisation concomitante avec l’ibuprofène entraîne une augmentation de la toxicité du baclofène.
La zidovudine augmente le risque de toxicité hématologique en cas d’utilisation concomitante.
L’utilisation simultanée d’ibuprofène avec du voriconazole et du fluconazole entraîne une augmentation du temps d’action de l’ibuprofène d’environ 80 à 100%. Réduire la dose d’ibuprofène lorsqu’il est co-administré avec du voriconazole ou du fluconazole.
Avec l’utilisation simultanée d’autres médicaments, avant de prendre le médicament Ibuprofen Max, il est nécessaire de consulter un médecin !

Surdosage

Symptômes : douleurs abdominales, nausées, vomissements, étourdissements, léthargie, somnolence, dépression, maux de tête, hypotension, convulsions, troubles du rythme cardiaque, dépression respiratoire.
Traitement: retrait du médicament, lavage gastrique (uniquement dans l’heure qui suit l’ingestion), charbon actif, boisson alcaline, traitement symptomatique et de soutien (correction de l’état acido-basique, tension artérielle).

Forfait

10 comprimés sous blister composé d’un film PVC et d’une feuille d’aluminium.

1 ou 2 plaquettes thermoformées, accompagnées d’une notice, sont placées dans un emballage en carton (n° 10 × 1, n° 10 × 2).

Conditions de stockage

A une température ne dépassant pas 25 °C. Garder hors de la portée des enfants.

Date de péremption

2 années. Ne pas utiliser après la date d’expiration.

Conditions de vacances

Informations sur le fabricant
Open Joint Stock Company “Borisov Plant of Medical Preparations”, République de Biélorussie, région de Minsk, Borisov, st. Chapaeva, 64, tél/fax +375(177) 735612, 731156.

Ibuprofène, 400 mg, comprimés pelliculés, 20 pcs.

Prix ​​en pharmacie d’Ibuprofène 400 mg, comprimés pelliculés, 20 pcs.

Historique des prix Ibuprofène 400mg, comprimés pelliculés, 20 pcs.

Le coût moyen des marchandises dans les pharmacies de Moscou pour la période et la différence par rapport à la période précédente sont indiqués

Instructions pour l’ibuprofène 400 mg, comprimés pelliculés, 20 pcs.

Composé

Composition par comprimé – 200/400 mg :

  • Substance active : Ibuprofène – 200/400 mg ;
  • Excipients : Kollidon 90 F – 3,4/6,8 mg ; Cellulose microcristalline – 68/138 mg; Talc – 6,8 / 13,8 mg; Crospovidone (kollidon CL) – 10,2 / 20,4 mg; Stéarate de calcium – 3,4 / 6,8 mg; Dioxyde de silicium colloïdal (aerosil) – 10,2 / 20,4 mg; Amidon de maïs – 38,0 / 76,0 mg;
  • Enveloppe : Hypromellose (hydroxypropylméthylcellulose) – 3,77 / 7,54 mg ; Talc – 0,41 / 0,82 mg; Dioxyde de titane – 1,16 / 2,32 mg; Propylène glycol – 0,55 / 1,1 mg; Macrogol -4000 (polyéthylène glycol-4000, oxyde de polyéthylène-4000) – 1,11 / 2,22 mg.

Comprimés pelliculés 200 mg, 400 mg.

10 comprimés sous blister composé d’un film PVC et d’une feuille d’aluminium laquée imprimée.

50 comprimés dans des pots en polymère.

Chaque pot, 2, 5 ou 10 blisters avec mode d’emploi est placé dans une boîte en carton.

effet pharmacologique

Anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS).

Pharmacocinétique

L’ibuprofène est rapidement et presque complètement absorbé par le tractus gastro-intestinal, ses concentrations plasmatiques maximales sont atteintes 1 à 2 heures après l’ingestion, dans le liquide synovial – après 3 heures, se lie à 99% aux protéines plasmatiques. Il pénètre lentement dans la cavité articulaire, s’attarde dans le tissu synovial, y créant des concentrations plus élevées que dans le plasma. Le métabolisme de l’ibuprofène se produit principalement dans le foie. La demi-vie (T1 / 2) du plasma est de 2-3 heures. Il est excrété par les reins sous forme de métabolites (pas plus de 1% est excrété sous forme inchangée), dans une moindre mesure – avec la bile. L’ibuprofène est complètement éliminé en 24 heures.

Ibuprofène : Indications

Les comprimés d’ibuprofène sont utilisés pour les symptômes, y compris les céphalées de tension et la migraine, les douleurs articulaires, musculaires, les douleurs dorsales, les douleurs lombaires, la sciatique, les douleurs ligamentaires, les maux de dents, les menstruations douloureuses, les états fébriles, les rhumes, la grippe, la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrose.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont destinés à un traitement symptomatique, réduisant la douleur et l’inflammation au moment de l’utilisation, n’affectent pas la progression de la maladie.

Dosage et administration

Adultes, personnes âgées et enfants de plus de 12 ans : en comprimés de 200 mg 3 à 4 fois par jour ; en comprimés de 400 mg 2 à 3 fois par jour. La dose quotidienne est de 1200 mg (ne pas prendre plus de 6 comprimés de 200 mg (ou 3 comprimés de 400 mg) en 24 heures.

Les comprimés doivent être avalés avec de l’eau, de préférence pendant ou après un repas. Ne pas prendre plus souvent qu’après 4 heures.

Ne dépassez pas la dose indiquée !

La durée du traitement sans consulter un médecin ne doit pas dépasser 5 jours.

Si les symptômes persistent, consultez votre médecin.

Ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 12 ans sans avis médical.

Enfants de 6 à 12 ans (pesant plus de 20 kg) : 1 comprimé à 200 mg pas plus de 4 fois par jour. L’intervalle entre la prise des comprimés est d’au moins 6 heures.

Utilisation pendant la grossesse et l’allaitement

Contre-indiqué pendant la grossesse (troisième trimestre).

Contre-indications à l’ibuprofène

  • hypersensibilité à l’un des ingrédients qui composent le médicament;
  • modifications érosives et ulcéreuses de la membrane muqueuse de l’estomac ou du duodénum, ​​saignement gastro-intestinal actif;
  • maladie intestinale inflammatoire dans la phase aiguë, incl. rectocolite hémorragique;
  • données anamnestiques sur une crise d’obstruction bronchique, rhinite, urticaire après prise d’acide acétylsalicylique ou d’un autre anti-inflammatoire non stéroïdien (syndrome complet ou incomplet d’intolérance à l’acide acétylsalicylique – rhinosinusite, urticaire, polypes de la muqueuse nasale, asthme bronchique) ;
  • insuffisance hépatique ou maladie hépatique active ;
  • insuffisance rénale (clairance de la créatinine inférieure à 30 ml/min), maladie rénale évolutive ;
  • hyperkaliémie confirmée;
  • hémophilie et autres troubles de la coagulation sanguine (y compris hypocoagulation), diathèse hémorragique ;
  • dans la période suivant le pontage aortocoronarien;
  • grossesse (troisième trimestre);
  • âge des enfants : jusqu’à 6 ans et de 6 à 12 ans (pesant moins de 20 kg) – pour les comprimés à 200 mg ; jusqu’à 12 ans – pour les comprimés 400 mg.

Effets secondaires de l’ibuprofène

Aux doses recommandées, le médicament ne provoque généralement pas d’effets secondaires.

Tractus gastro-intestinal (GIT) : gastropathie AINS (douleurs abdominales, nausées, vomissements, brûlures d’estomac, perte d’appétit, diarrhée, flatulences, constipation ; ulcération de la muqueuse gastro-intestinale, qui dans certains cas se compliquent de perforation et de saignement ; irritation ou sécheresse des cavités de la muqueuse buccale, douleurs dans la bouche, ulcération de la membrane muqueuse des gencives, stomatite aphteuse, pancréatite.

Système hépatobiliaire : hépatite.

Système respiratoire : essoufflement, bronchospasme.

Organes des sens : déficience auditive : perte auditive, bourdonnement ou bruit dans les oreilles ; déficience visuelle : atteinte toxique du nerf optique, vision floue, scotome, sécheresse et irritation des yeux, gonflement de la conjonctive et des paupières (genèse allergique).

Système nerveux central et périphérique : céphalées, vertiges, insomnie, anxiété, nervosité et irritabilité, agitation psychomotrice, somnolence, dépression, confusion, hallucinations, méningite aseptique (plus souvent chez les patients atteints de maladies auto-immunes).

Système cardiovasculaire : insuffisance cardiaque, tachycardie, augmentation de la pression artérielle.

Système urinaire : insuffisance rénale aiguë, néphrite allergique, syndrome néphrotique (œdème), polyurie, cystite.

Réactions allergiques : éruption cutanée (généralement érythémateuse ou urticaire), prurit, œdème de Quincke, réactions anaphylactoïdes, choc anaphylactique, bronchospasme ou dyspnée, fièvre, érythème polymorphe (y compris syndrome de Stevens-Johnson), nécrolyse épidermique toxique (syndrome de Lyell), éosinophilie, rhinite allergique .

Organes hématopoïétiques : anémie (y compris hémolytique, aplasique), thrombocytopénie et purpura thrombocytopénique, agranulocytose, leucopénie.

Autre : augmentation de la transpiration.

  • temps de saignement (peut augmenter);
  • concentration sérique de glucose (peut diminuer);
  • clairance de la créatinine (peut diminuer);
  • hématocrite ou hémoglobine (peut diminuer);
  • concentration de créatinine sérique (peut augmenter);
  • activité des transaminases « hépatiques » (peut augmenter).

Si la prise du médicament a entraîné une modification de votre état habituel, arrêtez de prendre les comprimés d’ibuprofène et contactez immédiatement votre médecin.

Comprimés d’ibuprofène, quels sont ses avantages

L’agent pharmaceutique appartient à des médicaments très courants, a un large éventail d’effets thérapeutiques. Sous forme de comprimés, il est souvent prescrit aux patients de tous les groupes d’âge.

Beaucoup de gens se demandent comment être traités avec l’ibuprofène, quels sont leurs avantages, mais si vous connaissez même les réponses à ces questions, ne vous précipitez pas pour commencer à les utiliser sans consulter un médecin.

Comprimés d’ibuprofène, action

L’ibuprofène sous forme de comprimé a une coque beige ou rose. Le contenu de la substance active dans l’agent pharmaceutique peut être de 200 mg ou 400 mg.

Le médicament aide:

Éliminer de nombreux types de douleur

normaliser les relevés de température

Le médicament fournit un effet immunomodulateur, utile pour l’inflammation d’origines diverses.

Lorsqu’il est nommé

L’ibuprofène est dans une certaine mesure un médicament inoffensif, mais s’il y a des contre-indications notées dans les instructions, l’utilisation du médicament doit être jetée. Le contraire peut avoir de tristes conséquences. De plus, vous ne pouvez pas prendre une dose accrue de médicaments, il existe un grave danger pour la vie et la santé.

Avantages pour les maux de tête

L’ibuprofène sera une bonne aide lorsque vous souffrez de maux de tête atroces. En particulier, il est prescrit pour la migraine, caractérisée par de longues douleurs. Dans cette situation, le médicament doit être pris le plus tôt possible après le début des manifestations migraineuses. Si l’état de santé ne s’améliore pas, après 5 heures, répétez le médicament. Un tel schéma thérapeutique est très efficace, conduit le plus souvent à un résultat positif.

En cas de surmenage nerveux, un «inconfort» se produit, dans cette situation, un comprimé d’ibuprofène aidera.

Ibuprofène pour les maux de dents et les règles

Le médicament appartient au remède pathognomonique. S’il n’y a aucun moyen d’obtenir un rendez-vous avec un dentiste, vous pouvez prendre un comprimé d’ibuprofène pour éliminer un mal de dents. Vous ne pouvez pas utiliser plus de 6 comprimés du médicament par jour, la durée du traitement est de 5 jours maximum.

L’ibuprofène sera utile après l’implant et l’extraction dentaire, il aidera à arrêter la douleur.

Pendant les jours critiques, de nombreuses femmes ressentent des douleurs, pour leur soulagement, il est conseillé de prendre de l’ibuprofène. Cependant, il faut se méfier du surdosage. La première dose doit être de 400 mg, si l’inconfort ne disparaît pas, après quelques heures, vous devrez répéter le médicament.

Le traitement dans ce cas ne doit pas dépasser 3 jours, si aucun résultat positif n’est constaté, consultez un médecin.

Ibuprofène contre le rhume

Chaque propriété du médicament est très efficace dans divers types de rhumes. Après avoir pris de l’ibuprofène, la fièvre disparaît rapidement, la douleur diminue, grâce à quoi l’état du patient revient rapidement à la normale.

Pour le traitement du rhume, des comprimés peuvent être prescrits aux personnes de plus de 12 ans. Le médecin peut prescrire une posologie différente de celle indiquée dans les instructions. Bien sûr, l’ibuprofène seul ne suffit pas pour se débarrasser d’un rhume, mais ses propriétés anti-inflammatoires contribuent à renforcer les effets d’autres médicaments. Grâce à tout cela, la récupération est également accélérée.

Ibuprofène pour la fièvre

Avec de nombreuses maladies, la température corporelle des gens augmente, l’ibuprofène aidera à la réduire. L’agent pharmaceutique est prescrit pour un parcours thérapeutique complexe pour diverses maladies:

Infections virales, bactériennes

Douleurs articulaires, musculaires

Utilisation pendant la grossesse et l’allaitement

L’ibuprofène et certains médicaments ne doivent pas être pris pendant la grossesse. Bien que la fièvre, la douleur constituent une menace, les signes similaires correspondants nécessitent une élimination rapide.

L’ibuprofène, sur recommandation d’un médecin qui vous observe, peut être pris au 2ème trimestre, vous ne devez pas être traité avec s’il existe des contre-indications. Le médicament est contre-indiqué au cours du premier ou du troisième trimestre de gestation.

Lors de l’allaitement, le médicament élimine également rapidement la fièvre et élimine la douleur. Cependant, il peut passer dans le lait maternel et causer des dommages au bébé, bien qu’il n’y ait pas de risque grave pour la santé. En cas de besoin urgent de prendre des médicaments, la pilule doit être prise après la tétée. La concentration de la substance active dans le lait atteint une quantité importante 2 heures après l’ingestion, puis commence à diminuer rapidement.

Contre-indications à l’admission

Le médicament est indispensable dans le traitement de nombreuses maladies, mais il a des contre-indications. Tout d’abord, les personnes présentant une intolérance individuelle aux composants doivent refuser de prendre le médicament.

Quand le traitement à l’ibuprofène n’est-il pas encore recommandé :

lors de l’exacerbation de maladies érosives et ulcéreuses

dans certaines maladies du foie et des reins

Mauvaise influence

Les effets négatifs apparaissent toujours en cas de surdosage. Si le patient ne reçoit pas rapidement une assistance médicale, les effets secondaires entraîneront de tristes conséquences.

Plus souvent, des effets négatifs se manifestent à partir du tube digestif:

Tous les troubles ci-dessus conduisent à une mauvaise santé.

De plus, une maladie hépatique grave peut commencer. L’ibuprofène provoque souvent les troubles suivants :

Problèmes de vision (réels, temporaires)

Si vous n’arrêtez pas d’utiliser le médicament en temps opportun, des lésions ulcéreuses peuvent apparaître sur la muqueuse intestinale et l’estomac, ce qui provoquera des saignements.

Ne prenez des médicaments qu’après avoir été prescrits par votre médecin, car une mauvaise utilisation peut entraîner des conséquences désastreuses, prenez soin de vous.

Tous les documents présentés sur le site sont uniquement à des fins éducatives et ne sont pas destinés à des conseils médicaux, à un diagnostic ou à un traitement. L’administration du site, les éditeurs et les auteurs d’articles ne sont pas responsables des conséquences et des pertes pouvant survenir lors de l’utilisation du matériel du site.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.