rêver

Hormones pour les fibromes utérins ou la chirurgie

Lorsque des fibromes utérins sont détectés, chaque femme aura certainement une question : quelles sont les options de traitement et s’il est possible de se passer de la chirurgie. Après tout, même une petite tumeur peut affecter négativement le corps. Parmi les complications des fibromes utérins, les plus courantes sont : l’anémie chronique due à des saignements, des modifications des niveaux hormonaux, des douleurs persistantes, la compression des organes voisins et un certain nombre de troubles associés. L’une des conséquences associées aux fibromes est l’infertilité, et chez 20% des patients, les fibromes sont la seule maladie des organes reproducteurs.

Méthodes de traitement

Dans certains cas, une prise en charge en attente avec observation dynamique est utilisée, mais cette approche n’est possible qu’en l’absence de tout signe de manifestation clinique. En outre, l’observation est recommandée pour les femmes qui doivent clarifier les indications d’une intervention chirurgicale ou la nomination d’une hormonothérapie pour le myome utérin. En présence d’un tableau clinique ou de menace de complications, la prise en charge expectative n’est pas adaptée.

Traitement des fibromes utérins avec des hormones

La thérapie conservatrice des fibromes utérins consiste à prendre des médicaments hormonaux pouvant ralentir la croissance de la tumeur et entraîner une légère régression de la formation; pour cela, des contraceptifs oraux, des progestatifs et la libération de GnRH sont prescrits. Les indications de l’hormonothérapie sont :

  • petits fibromes – pas plus de 2-4 cm;
  • l’âge de la patiente avant la ménopause ;
  • prévention des récidives après traitement chirurgical.

Mais le traitement hormonal des fibromes utérins est également préféré par les patientes qui ont peur de la chirurgie. Et la nomination d’hormones est-elle toujours équivalente à une intervention chirurgicale?

Tout d’abord, il convient de garder à l’esprit que les hormones du myome utérin n’entraînent une diminution des ganglions que chez une partie des patients. De plus, l’effet thérapeutique est de courte durée et après l’arrêt du médicament, les ganglions deviennent de la même taille, voire augmentent. À ce jour, aucun médicament ne peut arrêter définitivement la croissance des fibromes.

Il existe également un risque d’effets secondaires. Les pilules hormonales pour les fibromes utérins peuvent provoquer une ménopause pharmacologique. Par conséquent, chez les jeunes femmes, le traitement médicamenteux doit être prescrit avec prudence et la durée du traitement ne doit pas dépasser trois mois.

Pour une consultation écrite gratuite, vous pouvez m’envoyer à mon adresse e-mail personnelle [email protected] [email protected] copier la description complète de l’échographie des organes pelviens, indiquer l’âge et les principales plaintes. Ensuite, je peux donner une réponse plus précise pour votre situation.

Opération

Aujourd’hui, le seul traitement radical des fibromes utérins est la chirurgie. Pour déterminer la méthode la plus efficace, je suggère que chaque patient subisse un examen complet. Les indications d’une intervention chirurgicale sont:

  • la présence de nœuds de plus de 4 cm, quelle que soit leur taille, si les nœuds sont situés sous-muqueux, localisation atypique, nœuds sous-séreux sur la jambe, croissance centripète du nœud;
  • saignement et dysfonctionnement menstruel;
  • anémie;
  • syndrome douloureux;
  • infertilité ou fausse couche;
  • troubles dysuriques.

Aujourd’hui, il existe différentes méthodes pour enlever les fibromes, pour choisir la plus appropriée, je prends en compte, en plus du nombre de fibromes et de leurs caractéristiques, l’âge de la patiente et son désir de maintenir sa fonction fertile ou menstruelle.

Myomectomie

Cette technique de préservation des organes est considérée comme l’étalon « or » dans le traitement des fibromes dans les cliniques d’Europe occidentale et d’Amérique. Pendant l’opération, les ganglions myomateux sont «décortiqués», retirés, le corps de l’utérus est suturé. La présence de la capsule permet de réaliser l’opération sans endommager le myomètre.

Mais la myomectomie peut aussi être réalisée de trois manières : en technique ouverte, par laparoscopie ou résectoscopie ; dans tous les cas, l’opération permet non seulement d’éviter le prélèvement de l’organe, mais préserve également les capacités de reproduction de la femme.

Je privilégie toujours la chirurgie laparoscopique, dont les avantages sont les suivants: traumatisme tissulaire minimal, récupération rapide, indolore et excellents résultats esthétiques. J’ai développé et breveté une technique unique qui est utilisée avec succès depuis plus de 12 ans. En utilisant cette technique, je parviens à éliminer même les ganglions myomateux volumineux et complexes sans perte de sang, avec la formation d’une cicatrice fiable sur la paroi utérine et l’absence d’adhérences, ce qui est important pour la grossesse et l’accouchement à l’avenir. Beaucoup de mes patients qui ont reçu un diagnostic d’infertilité, après une myomectomie effectuée dans notre clinique, ont pu donner naissance à un bébé en bonne santé en toute sécurité.

Plus d’informations sur le thème des fibromes utérins :

Avis des patients

25/04/2022 12:36:00 Avis sur Instagram sous le pseudo iuliiayuliya4

Et tu m’as enlevé à un moment donné, il y avait un petit myome, bien qu’un peu plus dans le myomètre. Et vous l’avez également découvert en nommant un examen lorsque j’ai effectué une consultation vidéo avec vous. Bien sûr, vous êtes un super-méga professionnel. Une sorte de calme et de fiabilité est venue de vous, vous êtes un médecin très compétent et une personne merveilleuse ! Merci!

Le patient vous écrit. Le 11 mars 2022, vous m’avez opérée pour retirer de gros fibromes utérins multiples (jusqu’à 15 semaines de grossesse). Et dans cette lettre, je veux partager mon histoire hospitalière, ainsi que mes pensées et mes impressions.

Je pense que mon cas est assez banal. Il y a un an, pendant le miel. La commission m’a diagnostiqué un myome et a recommandé son retrait. Je suis loin de la médecine et il n’y a pas de médecins dans mon entourage proche, j’ai donc décidé de commencer par me lire (google for help) quel type d’animal est un tel “myome” et quelles sont les options pour son traitement. En plus des informations sur ma maladie, le moteur de recherche a immédiatement donné le site Web de l’Hôpital universitaire suisse et une revue vidéo d’un patient avec le même diagnostic que le mien, qui a subi avec succès une myomectomie. J’ai enregistré tout cela dans mes favoris. Et maintenant, je suis très heureux que ces informations soient alors entrées dans mon champ de vision, car cela m’a donné une bonne base pour une communication ultérieure avec les médecins lors des consultations!

Au départ, je ne considérais pas Moscou comme un lieu de traitement possible. Elle est très distante et chère à nous Far Easters. Par conséquent, après avoir digéré ce que j’ai lu sur Internet, je suis allé au service gynécologique de la clinique d’oncologie de la ville locale. Le chef du service, après avoir pris connaissance de mes documents et les avoir examinés, a déclaré qu’elle m’attendait dans un proche avenir pour une hospitalisation.
– Quel type de chirurgie vais-je subir ?
– Ablation de l’utérus
– Pas d’options ?
— Pas d’options
— Pouvez-vous me dire quelque chose sur le professeur KV Puchkov : à quel point est-il professionnel et peut-on lui faire confiance ?
J’ai laissé le responsable lire l’article sur la myomectomie ouvert au téléphone sur le site https://www.puchkovk.ru/ L’intérêt a éclaté dans ses yeux, elle a même souligné certains points avec intonation lors de la lecture du texte. Mais, me rendant le téléphone, elle me dit : « Non, je ne peux rien vous dire sur ce spécialiste. Venez nous rejoindre demain.” Sur ce, nous nous sommes séparés.

Chez moi, j’ai pensé au résultat de la consultation. J’ai dû répondre moi-même à une question difficile : suis-je prête à autoriser l’ablation de mon utérus ?
Très probablement, mon raisonnement semblera amateur aux médecins, mais pour moi, le fibrome ressemblait à une verrue qui a surgi sur mon doigt, et quand je demande à l’enlever, pour une raison quelconque, ils me proposent de couper tout le doigt. C’était d’autant plus bizarre d’entendre la suggestion d’un traitement chirurgical à grande échelle, alors qu’un examen de mes organes internes a montré qu’ils étaient tous sains : aucune pathologie n’a été trouvée, à l’exception des fibromes eux-mêmes.
Le deuxième point qui m’a troublé était la capacité d’avoir des enfants. Bien que je ne puisse pas dire maintenant que je vais planifier une grossesse. Cependant, on ne veut pas effectuer des actions irréversibles pour le corps. Personne ne sait ce qui nous arrivera demain et comment la vie va tourner. Je ne vais pas me torturer pour des erreurs fatales, donc je préfère les anticiper et ne pas les commettre.
Et en général, Konstantin Viktorovich, ça fait mal beaucoup de doutes sur la nécessité d’une hystérectomie, vous m’avez semé avec vos articles.

J’ai décidé que j’aurais toujours le temps d’enlever l’utérus et qu’il n’était pas nécessaire de se précipiter dedans. Je me suis à nouveau tourné vers Internet pour rechercher des institutions médicales et des médecins traitant de mon problème. Cette fois, mon attention a été attirée sur la page du centre médical FEFU à Vladivostok. J’ai téléphoné au chef du département de la santé des femmes pour discuter avec elle de la réalité de mes souhaits d’une myomectomie préservant les organes sans effusion de sang. Elle a honnêtement admis que c’était une tâche difficile pour elle et à ma question: “Y a-t-il un spécialiste à qui vous pourriez me recommander de contacter avec de telles demandes?” dit: “A moins que, à Puchkov K.V.”
Vous savez, Konstantin Viktorovich, pour moi, cette phrase était la réponse à tous mes doutes et questions. Je pensais que si un si grand spécialiste d’un centre médical régional de pointe et de haute technologie reconnaissait votre autorité et vos compétences, tout en disant ouvertement que vous êtes meilleur, plus professionnel dans le domaine, alors vous n’êtes probablement pas un marchand accapareur, votre site n’est pas un projet promu et les avis ne sont pas triés artificiellement.

Alors une conversation avec Vladivostok a mis fin à ma recherche d’un chirurgien gynécologue. Je vous ai écrit par e-mail, et vous avez rapidement répondu et confirmé que vous disposiez des connaissances, de l’expérience et des technologies nécessaires pour fournir des soins médicaux en tenant compte de tous mes souhaits.

J’ai subi une laparotomie et retiré 15 ganglions de myome de différentes tailles et emplacements, dont le plus grand mesurait 10 cm de diamètre.
Quelles sont mes impressions sur l’Hôpital universitaire suisse après mon séjour là-bas ? J’ai vu un ordre bien établi de soins aux patients. Toutes les conditions au plus haut niveau de confort. Le personnel mérite des remerciements particuliers – l’équipe est sélectionnée exceptionnelle. Même avec tous mes efforts, je ne trouve rien à redire à personne ni à personne. La courtoisie, la gentillesse, le tact et la compétence de tous les employés créent une atmosphère chaleureuse dans laquelle vous vous améliorez rapidement.

Je veux aussi m’attarder sur une question qui inquiète certainement de nombreux patients : la médecine payante. Je ne suis pas une fille de Rothschild et je ne garde pas des millions sous le matelas. J’ai grandi dans une famille moyenne, je travaille comme ingénieur et je reçois un salaire régulier “comme tout le monde”. Je comprends que je vis dans un État à économie de marché, où l’on me propose des services de qualité différente pour une somme d’argent déterminée par le vendeur, et je choisis ce que je veux et ce que je peux me permettre. Quelqu’un décide de payer beaucoup d’argent pour l’éducation, le logement, une voiture et même des vêtements de couturier. De la même manière, la médecine a longtemps été une sphère de services payants. Personnellement, je considère cela comme une réalité inévitable que je ne peux pas changer. Par conséquent, soit vous payez et obtenez ce que vous voulez, soit vous enregistrez et refusez le service. Économiser sur la santé n’est pas dans mes règles. Lorsque j’ai pris connaissance du coût de l’opération à l’Hôpital Universitaire Suisse, je n’avais pas sous la main le montant requis (je pense que la plupart de mes concitoyens ont la même situation financière). J’ai résolu ce problème traditionnellement – j’ai contracté un prêt auprès d’une banque. De plus, avant l’opération, je pensais acheter un garage et quand j’avais besoin d’argent pour le traitement, mettre le garage et la santé à différentes échelles – il n’est probablement pas difficile de deviner dans quel sens la balance penchait dans mon cas.

Résumant ma lettre, je dirai qu’en regardant en arrière, je suis de plus en plus convaincu de la justesse de ma décision de venir à vous, Konstantin Viktorovich. Par inertie, je continue à lire des documents sur ma maladie, à regarder divers programmes et vidéos avec votre participation, et je me répète: “Eh bien, quelle chance j’ai eu de tomber entre les mains du professeur Puchkov K.V.!”. Ce n’est pas seulement votre assiduité, votre dévouement au travail, votre immersion dans votre spécialité qui frappe, mais aussi votre souci du détail : par exemple, vous pensez à l’esthétique des cicatrices postopératoires ; intrigué par la question de la barrière anti-adhérence ; transféré de l’accueil urologique à l’accueil gynécologique avec occlusion du lit artériel. Je pense que tout le monde conviendra que lorsque vous devez confier votre vie et votre santé entre les mains de quelqu’un (cela s’applique non seulement aux médecins, mais aussi aux pilotes, aux chauffeurs.) Je veux être sûr que son plafond de professionnalisme est suffisamment élevé pour lui permettre d’assumer une telle responsabilité. Votre plafond de professionnalisme, Konstantin Viktorovich, est inaccessible et vous pouvez en toute sécurité vous voir confier la chose la plus précieuse : la vie et la santé (et assurez-vous que vous ne recevrez pas en retour un point de « hérisson ivre »). J’en étais convaincu, comme on dit, dans ma propre peau et je suis prêt à confirmer mes paroles à n’importe qui. Si quelqu’un le souhaite, il peut m’écrire par e-mail [email protected] et poser des questions d’intérêt. dans sa propre peau et est prête à confirmer ses paroles devant n’importe qui. Si quelqu’un le souhaite, il peut m’écrire par e-mail [email protected] et poser des questions d’intérêt. dans sa propre peau et est prête à confirmer ses paroles devant n’importe qui. Si quelqu’un le souhaite, il peut m’écrire par e-mail [email protected] et poser des questions d’intérêt.

Konstantin Viktorovich, je suis heureux que ce soit vous qui soyez devenu mon chirurgien opérateur et qui ayez aidé à résoudre mon problème en toute sécurité. Maintenant, je suis fier de parler de vous et de l’Hôpital universitaire suisse, partagez un lien vers votre site Web. Merci beaucoup pour un travail bien fait!

Qu’est-ce que l’adénomyose chez la femme: y a-t-il un risque de développer un cancer

Clinique AkNer : diagnostic et traitement de l’adénomyose de tout degré. Schémas thérapeutiques individuels, sélection de médicaments, types d’opérations.

L’adénomyose du corps de l’utérus est une maladie de nature bénigne, caractérisée par une prolifération excessive de tissu endométrial. De ce fait, il peut pénétrer dans les tissus voisins et affecter les ovaires, les trompes de Fallope et la vésicule biliaire. Le traitement de l’adénomyose utérine est important de commencer le plus tôt possible, car la maladie est dangereuse pour ses complications.

Causes de l’adénomyose

Selon les médecins, les facteurs de risque de développement de l’adénomyose sont :

  • longue période de stress;
  • surmenage nerveux, physique ou mental;
  • interventions chirurgicales;
  • différents types de blessures;
  • maladies vénérologiques;
  • accouchement compliqué;
  • prendre des contraceptifs oraux.

Comment reconnaître l’adénomyose

Les menstruations douloureuses sont le principal symptôme de l’adénomyose. Ils durent plus de 7 jours. L’écoulement contient des caillots sanguins et est généralement abondant. 2-3 jours avant et après les menstruations, vous pouvez voir des taches. Dans ce contexte, la femme souffre d’un syndrome prémenstruel sévère.

Autres symptômes de l’adénomyose de l’utérus:

  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • syndrome douloureux avant, pendant et après les menstruations;
  • faiblesse et léthargie constantes;
  • impossibilité de concevoir.

Si l’on considère à quel point l’adénomyose est dangereuse, il faut dire que pendant longtemps, la maladie ne représente aucune menace pour le corps. Mais avec le temps, la croissance incontrôlée de l’endomètre entraîne des complications. Dans de tels cas, le développement est possible:

  • cancer du col de l’utérus;
  • infertilité;
  • grossesse extra-utérine;
  • fausses couches;
  • règles abondantes et anémie;
  • douleur constante, y compris pendant les menstruations.

Quelle est la différence entre l’adénomyose et l’endométriose

L’adénomyose et l’endométriose sont des maladies basées sur des processus prolifératifs. Dans les deux cas, sans traitement, des processus oncologiques peuvent se développer. Souvent, les maladies sont combinées en une seule, car leurs différences sont peu distinguables. Mais la différence existe toujours.

L’endométriose est un processus hyperplasique dans lequel les cellules endométriales se divisent et se propagent de manière intensive dans tout le corps. Ils peuvent être trouvés dans presque tous les organes, mais le plus souvent ils sont localisés dans le bassin. L’adénomyose est une maladie similaire. Seulement avec lui, les cellules se développent à l’intérieur de l’endomètre, ce qui entraîne une augmentation du corps de l’utérus.

L’adénomyose est indiquée par des douleurs dans le bas-ventre, associées à une augmentation de la durée et de la profusion des menstruations. Avec l’endométriose, des irrégularités menstruelles sous forme d’aménorrhée et de dysménorrhée sont plus souvent observées.

Types et étapes

Les principaux types de la maladie:

  • Adénomyose focale. La croissance des tissus se produit sous la forme de foyers individuels.
  • adénomyose nodulaire. Le principal symptôme est l’adénomyome (nodule), en forme de fibrome. Ils sont représentés par des cavités à membrane dense et remplies de sang.
  • adénomyose diffuse. L’une des formes complexes, dans laquelle les foyers individuels ne sont pas observés dans l’endomètre.
  • Forme nodulaire diffuse de l’adénomyose. Il existe des signes de formes nodulaires et diffuses.

Quels sont les degrés d’adénomyose ?

  1. Première. Seule la couche sous-muqueuse de l’endomètre est touchée.
  2. Deuxième. Les cellules se sont déjà propagées à la couche musculaire, mais n’affectent pas plus de la moitié de sa profondeur.
  3. Troisième. La couche sous-muqueuse et plus de 50 % de la profondeur de la couche musculaire sont touchées.
  4. Quatrième. Le processus affecte déjà toute la couche musculaire et peut également affecter les tissus voisins.

Comment la maladie est diagnostiquée

Le diagnostic est établi sur la base de l’anamnèse, de l’examen au fauteuil gynécologique et des études instrumentales. L’examen par un gynécologue est le plus efficace à la veille des menstruations. Un signe d’adénomyose est la présence de nœuds ou de tubérosités sur la muqueuse utérine.

Une échographie est réalisée pour confirmer le diagnostic. L’échographie est la méthode la plus précise pour diagnostiquer l’adénomyose. L’étude est réalisée de manière transvaginale, c’est-à-dire à travers le vagin. La procédure est également prescrite à la veille des menstruations. Signes d’adénomyose de l’utérus à l’échographie:

  • forme élargie sphérique de l’utérus;
  • épaisseur différente des parois du corps;
  • formations kystiques de plus de 3 mm (peuvent être trouvées peu de temps avant la menstruation).

Les signes échographiques de l’adénomyose comprennent également des modifications de la densité des tissus utérins. La maladie est également indiquée par des zones d’hypoéchogénicité (taches sombres), d’hyperéchogénicité (taches gris clair) et d’hétéroéchogénicité (taches sombres et claires à un endroit).

La forme diffuse est plus difficile en termes de diagnostic, donc, si elle est suspectée, on a recours à l’hystéroscopie. Même dans le cadre de diagnostics instrumentaux, d’analyses de sang et d’urine, des tests hormonaux sont prescrits.

Comment traite-t-on l’adénomyose?

Aux premiers stades de la maladie, il est possible de traiter l’adénomyose sans hormones. Selon les médecins, l’hormonothérapie n’aidera que ceux qui ont une forme active de la maladie. Avec une faible activité de la pathologie, l’utilisation d’hormones, au contraire, peut provoquer la progression de la maladie et la croissance des foyers.

Les principales directions de la thérapie:

  • restauration du cycle menstruel;
  • réduction du syndrome douloureux;
  • soutien du système immunitaire;
  • élimination des troubles psycho-émotionnels.

Le cours comprend des tranquillisants et des antidépresseurs, des immunomodulateurs, des AINS, des complexes de vitamines. De plus, les médecins prennent des mesures pour éliminer l’anémie. Le traitement hormonal de l’adénomyose est généralement effectué à l’aide de contraceptifs oraux.

Si le traitement conservateur échoue, une intervention chirurgicale est prescrite. Un traitement radical pour enlever l’utérus est utilisé dans les cas difficiles lorsqu’une femme a plus de 40 ans, l’inefficacité du traitement conservateur et les opérations de préservation des organes.

A la clinique Dr. AkNer s’engage avant tout à préserver l’orgue. Pour cela, des médicaments modernes et des protocoles de traitement sont utilisés, qui sont sélectionnés individuellement pour chaque patient. Si vous présentez des symptômes d’adénomyose de quelque degré que ce soit, vous devez contacter votre gynécologue dès que possible. Vous pouvez prendre rendez-vous dès maintenant en nous écrivant dans le formulaire sur le site Web ou en appelant les numéros de contact 8 (495) 098-03-03 ou 8 (926) 497-44-44.

Spirale pour l’adénomyose de l’utérus

Mirena est un dispositif intra-utérin, qui est un système hormonal complet utilisé en gynécologie non seulement pour la contraception, mais également à des fins thérapeutiques. Mirena dans l’adénomyose aide à soulager les symptômes concomitants, à soulager l’état du patient, à arrêter la progression des processus pathologiques associés à une croissance incontrôlée de l’endomètre.

L’installation de la spirale est effectuée uniquement selon les indications médicales, car elle a ses propres contre-indications et effets secondaires. La durée du médicament peut aller jusqu’à 5 ans. Après cette période, la spirale est retirée et, si nécessaire, une nouvelle est installée. Avant de prescrire la spirale Mirena au patient, les spécialistes du Healthy Family Medical Center effectueront un examen diagnostique complet qui aidera à éliminer les contre-indications et à éviter les effets secondaires.

Quand Mirena est-elle prescrite pour l’adénomyose ?

L’adénomyose est une pathologie gynécologique dans laquelle il y a une germination de l’endomètre dans la couche musculaire de l’utérus. La progression de la maladie s’accompagne de symptômes pathologiques, d’une perturbation des organes du système reproducteur, de l’incapacité de concevoir et de porter un enfant. Mirena avec adénomyose de l’utérus aide à arrêter la croissance incontrôlée de l’endomètre et à soulager les symptômes désagréables.

Le dispositif intra-utérin est installé uniquement sur le témoignage d’un médecin. Le médicament est recommandé dans de tels cas:

Adénomyose interne progressive, se manifestant par un tableau clinique prononcé. Une femme s’inquiète de douleurs intenses dans le bas-ventre, de saignements menstruels abondants et prolongés, d’une gêne pendant les rapports sexuels.

Violation du cycle menstruel.

Dommages étendus par des foyers d’adénomyose du myomètre.

Saignements utérins abondants, contribuant au développement de l’anémie ferriprive.

Le dispositif intra-utérin est installé chez les femmes qui ont déjà donné naissance à un enfant. Dans des situations exceptionnelles, le médicament est également utilisé pour les nullipares, mais dans ce cas, le risque de chute du système hors de l’utérus est élevé. Avant l’installation, le médecin désinfecte le vagin et le col de l’utérus pour s’assurer qu’il n’y a pas de processus inflammatoires actifs. Il convient de noter qu’après l’implantation, une femme ne pourra pas tomber enceinte pendant 5 ans, ce fait est également pris en compte par le médecin avant de prescrire le médicament.

Le principe de fonctionnement du système intra-utérin hormonal

La composition de la spirale médicale Mirena comprend l’hormone lévonorgestrel du groupe de la progestérone. L’hormone est enfermée dans un boîtier spécial et protégée par une membrane qui régule sa libération. Le progestatif est libéré directement dans la cavité utérine, affectant le fonctionnement du système reproducteur.

Le principe de fonctionnement du système intra-utérin hormonal:

Réduit la sensibilité des récepteurs à des hormones spécifiques telles que les œstrogènes et la progestérone.

Rend la muqueuse utérine immunisée contre l’œstradiol, une hormone sexuelle féminine.

Empêche la croissance de nouveaux tissus pathologiques.

Grâce à de telles propriétés curatives, la spirale dans l’adénomyose utérine contribue à améliorer considérablement l’état du patient:

Normaliser la quantité de flux menstruel, en les rendant modérés.

Éliminer la douleur et l’inconfort.

Réduire le risque de saignement utérin.

Éliminer l’anémie secondaire causée par une perte de sang abondante

Avantages de MC “FAMILLE SAINE”

MÉDECINS AVEC UNE LONGUE EXPÉRIENCE

BEAUCOUP DE PATIENTS SATISFAITS ÉQUIPEMENT DE NIVEAU EXPERT PRIX BAS

Avantages de l’utilisation de Mirena

Lors du traitement conservateur de l’adénomyose, diverses préparations hormonales sont utilisées, mais Mirena a ses propres avantages:

L’installation est effectuée une fois tous les 5 ans. Contrairement aux pilules hormonales, qui doivent être prises strictement dans les délais, après la mise en place du dispositif intra-utérin, une femme n’a pas besoin de suivre de règles ni de schémas thérapeutiques. Le stérilet reste efficace pendant toute la durée du séjour dans le corps.

Vous permet d’obtenir un effet thérapeutique avec un dosage minimal de l’hormone. L’hormone lévonorgestrel, qui fait partie du médicament, pénètre directement dans la cavité utérine, produisant un effet localisé.

Risque minime d’effets secondaires. Le médicament ne traverse pas le système digestif, il n’affecte donc pas les autres organes internes.

Aucun risque de surdosage. Pendant la journée, une dose strictement fixe de lévonorgestrel est libérée – 20 mcg.

Contraception fiable. Après l’implantation du dispositif intra-utérin, la femme est protégée de manière fiable contre les grossesses non désirées.

Normalisation du fond hormonal.

Souvent, les patientes se voient prescrire Visanne pour l’adénomyose utérine. La substance active du médicament est le diénogest micronisé, un progestatif hybride synthétique de troisième génération. Le médicament est disponible sous forme de comprimés, utilisés pour l’endométriose interne et externe. Le médecin doit décider lequel est le meilleur – Bysanne ou Mirena pour l’adénomyose, en tenant compte de la nature de l’évolution de la maladie, du degré de négligence, de la présence d’indications et de contre-indications.

Inconvénients de la marine

Comme tout autre médicament, le système thérapeutique Mirena a ses inconvénients, parmi lesquels les plus importants sont :

L’installation et le retrait sont effectués uniquement par un médecin.

Ne convient pas aux femmes qui envisagent une grossesse dans un avenir proche.

A un effet abortif. Le stérilet ne supprime pas toujours l’ovulation, la conception d’un enfant n’est donc pas exclue. Mais la grossesse n’est pas encore interrompue tôt, car le processus d’implantation est interrompu et une fausse couche se produit.

Longue période d’adaptation. Dans les 3 à 6 premiers mois après l’implantation du stérilet, les saignements intermenstruels peuvent être gênants, ce qui est une variante de la norme.

Lors de l’installation d’une spirale, le risque d’infection entrant dans le corps de l’utérus augmente.

Rarement, mais il arrive que le médicament entraîne la progression d’un processus inflammatoire aseptique dans l’organe reproducteur.

Le schéma d’application de la spirale hormonale

Avant la mise en place du dispositif intra-utérin, une simple préparation est nécessaire, comprenant les étapes suivantes :

Examen initial par un médecin. Au cours de la procédure, le gynécologue évalue l’état général du tractus génital du patient, exclut les contre-indications à l’utilisation du médicament.

Dépistage des infections sexuellement transmissibles. Les procédures de laboratoire telles que les cultures et les frottis d’examen peuvent aider à identifier les problèmes potentiels. Si nécessaire, des tests d’infection virale et intracellulaire sont prescrits – PCR, ELISA.

Échographie des organes pelviens. L’échographie permet d’évaluer l’état de l’utérus et des appendices, de diagnostiquer les comorbidités et de déterminer le degré de progression de l’adénomyose.

S’il n’y a pas de contre-indications à l’introduction d’un dispositif intra-utérin, le médecin conviendra de la date et de l’heure de l’intervention. Le système hormonal Mirena est réglé du 3ème au 7ème jour du cycle – à la fin des menstruations. Pendant cette période, le col de l’utérus est dilaté, ce qui vous permet d’implanter librement le stérilet à l’intérieur.

La technologie de gestion du système thérapeutique Mirena comprend les étapes suivantes :

Examen de contrôle et traitement de la muqueuse génitale avec une solution antiseptique.

Vexel – your go-to place for all things crypto!

Capture de la lèvre supérieure du col de l’utérus avec une pince gynécologique spéciale.

Vérification de la perméabilité du canal cervical et de la profondeur de la cavité utérine avec une sonde.

L’introduction du conducteur et à travers lui le dispositif intra-utérin.

Après le retrait du conducteur, la bobine reste dans l’utérus. Toutes les manipulations sont effectuées sous contrôle échographique, ce qui réduit considérablement le risque d’effets secondaires. Après 5 ans, le sprial devra être retiré. Le retrait prématuré du système est effectué dans de telles situations:

développement d’effets secondaires indésirables;

complications survenant dans le contexte du DIU installé;

Effets secondaires et contre-indications

Après l’installation du système thérapeutique Mirena, les effets secondaires se développent rarement, mais ils ne sont toujours pas exclus. Parmi les complications les plus courantes, citons :

Intolérance individuelle au médicament, accompagnée de réactions pathologiques et d’une détérioration du bien-être général.

Maux de tête fréquents, nausées, humeur dépressive, diminution de la libido.

Douleurs abdominales périodiques, ballonnements.

Sauts brusques de la pression artérielle.

Infections d’organes situés dans la cavité abdominale.

Échec du cycle menstruel, se manifestant par une absence prolongée de menstruations.

Dans le contexte d’un dispositif intra-utérin implanté, l’état de la peau peut s’aggraver. L’acné, l’acné, l’inflammation apparaissent sur le visage et le corps. Dans des cas extrêmement rares, après la pose du stérilet, des kystes se forment dans le myomètre.

Le système thérapeutique Mirena n’est pas prescrit aux patientes suspectées d’être enceintes. Dans ce cas, la femme doit être testée pour s’assurer qu’il n’y a pas de conception. De plus, le DIU est contre-indiqué pour l’implantation si les pathologies suivantes sont diagnostiquées :

néoplasmes de nature maligne;

fibromes utérins de plus de 5 cm;

processus inflammatoires dans les organes du système génito-urinaire;

immunodéficience congénitale ou acquise;

saignement utérin d’étiologie inconnue;

intolérance individuelle à l’ingrédient actif du médicament.

Complications dans le contexte de l’introduction du stérilet

Lors de l’installation du dispositif intra-utérin, il existe un risque de développer de telles complications:

perforation de l’utérus. Les blessures entraînent des saignements abondants et une forte détérioration de l’état. La perforation se produit principalement dans le contexte d’une déformation de l’organe reproducteur ou d’anomalies congénitales.

Expulsion du système. Si la spirale est tombée, vous devez consulter un médecin qui remplacera le médicament.

Endométrite. La principale cause de survenue est une infection non traitée de l’appareil génital.

Atrésie folliculaire. Après l’implantation du DIU, le fond hormonal change, de sorte que la maturation de l’ovule est possible, mais le follicule ne mûrit pas toujours complètement. Il augmente de taille et devient semblable à un kyste ovarien. Souvent, un tel follicule se résout de lui-même en 2,5 à 3 mois. Si cela ne se produit pas, le plan de traitement du patient est modifié.

Le coût de la mise en place du dispositif intra-utérin Mirena

Pour clarifier le coût de la pose d’un dispositif intra-utérin et prendre rendez-vous avec un spécialiste de la clinique multidisciplinaire Healthy Family, appelez le +7 (495) 185 93 07 ou demandez à être rappelé. Dès que les administrateurs verront votre demande, ils vous contacteront immédiatement et répondront à toutes vos questions.

Arrive tard, grandit vite. Oncologue ORL – sur le caractère insidieux du cancer du nasopharynx et du larynx

Pourquoi le cancer du nasopharynx et du larynx passe souvent inaperçu dans les cliniques et comment reconnaître les premiers symptômes d’une maladie redoutable, explique l’oto-rhino-laryngologiste du N.N. N. N. Petrova Alexander Alexandrovich Kalachnikov.

Voix rauque, gêne nasale

– Alexander Alexandrovich, dans quelle mesure le diagnostic est-il posé en oncologie ORL maintenant? À quelle fréquence la maladie est-elle déjà détectée à un stade avancé ?

– En règle générale, dans la moitié des cas, dans la région des organes ORL (sinus nasaux, os ethmoïde, cavité nasale, pharynx, larynx, très rarement les oreilles), les patients ne remarquent pas d’altérations malignes ; ils sont détectés à étapes 2-3, lorsque le processus est déjà allé loin. Bien que les premiers symptômes apparaissent très tôt.

– Inconfort, sensation de corps étranger, boule dans la gorge, difficulté, par exemple, respiration nasale, plus tard, en règle générale, la douleur se joint. Si c’est le larynx – enrouement de la voix. Mais les gens vivent avec ces symptômes pendant des mois, quelqu’un a simplement peur d’aller chez le médecin et quelqu’un, comme les fumeurs, par exemple, n’y prête pas attention.

Les saignements de nez persistants sont-ils également un symptôme ?

– Oui, c’est l’un des symptômes d’un néoplasme dans la cavité nasale. Ainsi que des difficultés respiratoires.

S’agit-il de formes agressives de cancer? A quelle vitesse se développent-ils ?

– On ne peut pas dire que toutes les tumeurs du larynx et du nasopharynx sont à croissance rapide ou, au contraire, à croissance lente. Ils sont tous complètement différents. Il y a une croissance rapide, par exemple, des lymphomes. Mais si la tumeur est située exclusivement dans la corde vocale, elle peut se développer lentement.

Combien de temps le processus de croissance peut-il durer ? Est-ce que ça peut durer des années ?

Bien sûr que non, c’est un non-sens.

– Quand le degré d’agressivité du cancer devient-il clair ?

– Avec une biopsie, il est clair de quel type de cancer il s’agit – hautement différencié ou peu différencié. À l’examen, on voit que la tumeur peut être petite, mais les métastases vers d’autres organes sont déjà importantes. J’ai eu des patients âgés qui vivaient encore avec un cancer du larynx de stade 4 depuis deux à trois ans. La tumeur était à l’état congelé. Ils avaient une trachéotomie, et ils venaient périodiquement la changer. Il est clair qu’ils ne pouvaient pas recevoir un traitement à part entière, seulement une chimiothérapie palliative.

Il n’y a pas d’examen complet au niveau primaire

– Une personne ressent une gêne dans le nasopharynx, se rend à la clinique. Que comprend un examen standard par un médecin ORL ?

– Il s’agit d’un examen obligatoire de la cavité nasale, du pharynx et des oreilles, avec des plaintes – nécessairement du larynx. La rhinoscopie postérieure à l’aide d’un miroir ou d’un endoscope est également obligatoire, ce qui, bien sûr, n’est pas disponible dans toutes les cliniques et tous les médecins ORL ne savent pas comment l’utiliser. Mais, malheureusement, même un examen miroir classique du larynx est rarement pratiqué dans nos cliniques. Par conséquent, très souvent, l’oncologie est manquée par une tumeur au stade ambulatoire.

– Existe-t-il des situations où une personne vient délibérément vers vous, parce qu’elle-même suspecte une oncologie?

– Souvent. Les gens sont devenus plus responsables de leur santé et viennent immédiatement au rendez-vous, sans passer par le médecin ambulatoire, afin d’exclure l’oncologie. Une partie considérable des patients viennent pour un examen et un traitement avec une oncologie déjà diagnostiquée ou une suspicion en raison des spécificités de la maladie. Malheureusement, sur le terrain et même à Saint-Pétersbourg dans les soins primaires, pour diverses raisons, un examen complet n’est pas effectué.

Faites-vous des inspections visuelles ou utilisez-vous toujours des équipements spéciaux ?

– Dans 80 à 90% – il s’agit d’une inspection visuelle. Des études matérielles spécialisées: IRM, SCT ou endoscopie spécifique sont déjà réalisées pour clarifier la prévalence de la maladie et sélectionner les tactiques de traitement.

– Comment ne pas rater une maladie dangereuse ?

– Le seul dépistage possible est un examen ORL classique. Un très petit nombre de tumeurs des organes ORL ont une évolution latente et ne sont pas visibles lors de l’examen.

Les cigarettes électroniques causent aussi le cancer

– Souvent, lorsque les médecins recommandent des examens, ils disent: si vous n’avez pas d’oncologie dans votre famille, vous n’êtes pas à risque. Et dans le cas de l’oncologie ORL, quels patients doivent subir une visite médicale obligatoire ?

– À l’époque de l’Union soviétique, les spécificités des grandes industries dangereuses (travail avec des carburants et des lubrifiants, de la poussière fine de silicate, l’industrie chimique) exigeaient un examen médical obligatoire. Mais aujourd’hui, malheureusement, il n’y a pas de règles aussi strictes. Le suivi de ces patients est devenu difficile. Tout d’abord, de nombreuses industries ont commencé à utiliser un bon système de sécurité et sont passées à un mode de fonctionnement à distance. Et deuxièmement, beaucoup de gens dans ce domaine travaillent de manière informelle.

Quel rôle joue le facteur héréditaire ? Par exemple, avec le cancer du larynx ?

– L’influence directe de l’hérédité dans ce type de cancer n’est pas retracée de manière fiable. Fondamentalement, il y a toujours des raisons pour le développement de cette maladie. Dans 80 % des cas, il fume encore. En règle générale, les modifications chroniques de la membrane muqueuse du larynx et des cordes vocales existent d’abord depuis longtemps. Laryngite hypertrophique, hyperplasique, leucoplasie et leucokératose. C’est pourquoi on les appelle précancéreux ou précancéreux obligatoires. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne tirent. Dans l’ensemble, toute affection inflammatoire chronique, partout où l’on s’attend à une augmentation du flux sanguin et de la vitesse de la “vie cellulaire”, augmente la probabilité de cancer.
Si nous parlons de cancer du nasopharynx, alors tout est beaucoup plus compliqué. On ne sait toujours pas exactement pourquoi cela se produit. Il existe de nombreuses théories. Par exemple, ce cancer des fosses nasales est initialement associé à des caractéristiques congénitales.
Où le lymphome se manifestera n’est pas toujours une question claire. Il est plus facile de le remarquer du côté des amygdales, car les amygdales enflées sont toujours visibles.
Il peut y avoir de nombreuses causes primaires pour chaque type de tumeur. Tous les cinq à dix ans, un “effet wow” est découvert : par exemple, une relation a été trouvée entre le lymphome et le virus d’Epstein-Barr, à la suite de quoi il a été conclu que l’herpès de type 6 est à l’origine de la plupart des maladies lymphoïdes. Puis l’hystérie s’est calmée et il s’est avéré que non, après tout, l’herpès de type 6 est loin d’être toujours, et la raison du grand nombre de cas de lymphomes restait encore inconnue.

La maladie précancéreuse est-elle traitée avec succès ?

– La leucokératose fait l’objet d’un traitement chirurgical, radio et laser. S’il s’agit d’un stade très précoce, une thérapie locale et médicamenteuse est souvent suffisante pour inverser le processus en cours.

Quel âge avait votre plus jeune patient ?

– 21 ans. Le gars a été diagnostiqué avec un cancer du larynx. Mais certains chercheurs pensent que de tels cas sont une maladie congénitale qui a « rampé » jusqu’à son âge. Ce sont des tumeurs qui sont apparues il y a longtemps, se sont tranquillement assises dans le corps humain et ne se sont manifestées d’aucune façon, ou, par exemple, c’est le résultat d’une papillomatose existante. Ensuite, un fait a contribué à leur développement. Plus souvent il s’agit d’une tumeur du nasopharynx. Dans le cas d’une tumeur des amygdales, tout n’y est pas si évident.

– Conditionnellement, – hommes et femmes – à quels cancers sont les plus prédisposés ?

– Selon mes observations, la partie médiane du pharynx (amygdales) souffre le plus souvent chez les femmes. Mais le cancer du larynx est plus fréquent chez les hommes. Cela est peut-être dû au fait que plus d’hommes fument que de femmes. Au moins c’est comme ça avant.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes se tournent vers la cigarette électronique. Sont-ils sans danger pour la santé ?

Ils causent aussi le cancer. Encore plus souvent. Parce que les gens, en règle générale, ne se séparent pratiquement pas des cigarettes électroniques, le processus endogène est donc plus fort qu’avec le tabagisme régulier.
Une photo

La guérison miraculeuse est un travail difficile

– Combien de personnes avec un diagnostic oncologique – cancer du nasopharynx ou cancer du larynx – font maintenant face à la maladie, la vainquant ?

– Il est impossible de dire qu’ils sont devenus plus ou moins par rapport aux années précédentes. Un traitement tardif se heurte au fait que la radiothérapie et la chimiothérapie ne sont pas aussi efficaces. Évidemment, plus tôt le patient se présente chez le médecin, meilleures sont ses chances de survie. Il y a de plus en plus de traitements chaque année. Aujourd’hui, une méthode relativement nouvelle, qui est déjà devenue le «gold standard» dans certains cas, est la thérapie monoclonale ciblée. Mais, je le répète, le problème global est que les gens consultent tardivement les soins médicaux.

– Avez-vous rencontré des cas de la catégorie « guérison miraculeuse » dans votre pratique ? Quand, contrairement à toutes les prédictions, une personne est restée en vie ?

– La guérison miraculeuse est principalement le résultat d’un travail très long et acharné non seulement du médecin, mais aussi du patient. Je n’étais pas le seul à avoir remarqué que les patients qui, disons, traitaient positivement leur problème – croyaient en un meilleur résultat, ne disparaissaient pas émotionnellement – se rétablissaient plus rapidement. C’est un fait avéré. L’état émotionnel, la vision du monde d’un patient particulier affecte grandement le développement de la maladie.

Vous souvenez-vous quand vous avez décidé de vous lancer dans la médecine ?

– À l’école secondaire. J’ai étudié dans une classe spécialisée avec un biais biologique, et d’une manière ou d’une autre, la conviction s’est formée que je serais médecin.

Pourquoi l’oto-rhino-laryngologie ?

– Spécialisation ORL à la limite de la prise en charge ambulatoire, thérapeutique et chirurgicale. C’est plus intéressant pour moi que la thérapie pure ou la chirurgie pure.

Comment gérez-vous le burn-out ?

– À mon avis, il devrait y avoir une certaine distance entre le médecin et le patient, il est impossible de toujours accepter la douleur de quelqu’un d’autre comme la sienne, sinon vous-même ne durerez pas longtemps. Bien sûr, il faut toujours maintenir la sympathie humaine, la patience et la gentillesse. Mais cela ne signifie pas que le médecin doit nécessairement être beaucoup plus sensible, empathique envers les autres que n’importe qui d’autre. Un médecin, en particulier un oncologue, doit presque toujours infliger de la douleur à un patient, et si vous le prenez comme le vôtre, il sera même impossible de poser un diagnostic. Un médecin est avant tout un professionnel, et cela s’applique non seulement aux connaissances et aux compétences, mais aussi aux spécificités des relations avec les patients atteints de cancer – après tout, de nombreux patients exigent une réponse honnête. Bien que je l’avoue, il est très difficile de concilier une certaine fermeté, voire inflexibilité, et l’humanité.

Auteur :
Irina Figurina
Spécialiste des relations publiques N.N. Université d’État N. N. Petrova
Orenburg, Faculté de philologie

Que devez-vous faire

  1. Si vous souhaitez en savoir plus sur les opportunités gratuites du Centre national de recherche médicale en oncologie FBGU nommé d’après N.N. N.N. Petrov du ministère de la Santé de Russie, obtenez une consultation en personne ou à distance sur le diagnostic et le traitement, prenez rendez-vous, lisez les informations sur le site officiel.
  2. Si vous souhaitez communiquer avec nous via les réseaux sociaux, faites attention aux comptes sur VKontakte et Odnoklassniki.
  3. Si vous avez aimé cet article :
    • laissez un commentaire ci-dessous;
    • partager sur les réseaux sociaux grâce à des boutons pratiques :

Ouvrages associés :

Avis d’amateur. Le diagnostic précoce des cancers et les thérapies ciblées se développent activement : voir : Recherche en génétique moléculaire en oncologie. Éd. V.V. Omelyanovsky, E.N. Imyanitova. – M. Nauka, 2021. – 208 p. Une approche personnalisée est mise en œuvre à l’aide de médicaments immunitaires ciblés, ce qui permet une thérapie ciblée pour chaque patient en fonction des caractéristiques génétiques moléculaires de la tumeur. Il est possible d’augmenter l’efficacité du diagnostic précoce et de la thérapie ciblée du cancer, en particulier sur la base de l’application complexe de la méthode des vésicules comme méthode de “co-diagnostic” de types uniques de mutations et des méthodes modernes actuelles de génétique moléculaire précoce test de l’ensemble du génome tumoral. L’amélioration de l’efficacité du diagnostic précoce et de la thérapie ciblée passe par la création, l’utilisation d’un test “universel” pour le diagnostic précoce et la thérapie ciblée avec le complexe de méthodes de diagnostic proposé du génome tumoral. Une analyse systématique des processus de leur application conjointe en tant que processus multifactoriels et multi-étapes et la pratique clinique de leur application basée sur la technologie de séquençage de nouvelle génération (NGS) est requise, en tenant compte de l’accumulation de divers changements génétiques par les cellules et les vésicules dans le système intercellulaire. l’espace, conduisant à une transformation maligne. J’aimerais connaître l’avis du professionnel sur ce qui a été dit. Avec respect et souhaits de santé, succès créatif, Boris Mikhailovich. Une analyse systématique des processus de leur application conjointe en tant que processus multifactoriels et multi-étapes et la pratique clinique de leur application basée sur la technologie de séquençage de nouvelle génération (NGS) est requise, en tenant compte de l’accumulation de divers changements génétiques par les cellules et les vésicules dans le système intercellulaire. l’espace, conduisant à une transformation maligne. J’aimerais connaître l’avis du professionnel sur ce qui a été dit. Avec respect et souhaits de santé, succès créatif, Boris Mikhailovich. Une analyse systématique des processus de leur application conjointe en tant que processus multifactoriels et multi-étapes et la pratique clinique de leur application basée sur la technologie de séquençage de nouvelle génération (NGS) est requise, en tenant compte de l’accumulation de divers changements génétiques par les cellules et les vésicules dans le système intercellulaire. l’espace, conduisant à une transformation maligne. J’aimerais connaître l’avis du professionnel sur ce qui a été dit. Avec respect et souhaits de santé, succès créatif, Boris Mikhailovich.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.