Yeux et ordinateur comment sauver la vision

Selon les statistiques, une personne moderne passe chaque année au moins 3,5 mois devant l’ordinateur, car aujourd’hui, il fait simplement partie intégrante de la vie quotidienne. C’est pourquoi il est si important de connaître l’effet du moniteur sur la vision, cela aidera à prendre les mesures de protection nécessaires en temps opportun pour maintenir la santé des yeux.

Ordinateur et vision

Après avoir travaillé longtemps devant un écran d’ordinateur, presque tout le monde note les symptômes de la fatigue oculaire, et parfois les suivants :

  • Inconfort dans les yeux et leur irritation.
  • La sensation de “sable”.
  • Douleur et brûlure au clignement des yeux.

Les médecins appellent cette symptomatologie « syndrome visuel par ordinateur ». Assez souvent, le “syndrome de l’œil sec” s’y associe également.

Ces conditions sont le résultat de la fatigue des muscles oculaires, qui sont en tension constante, ce qui provoque des spasmes et des douleurs. Normalement, une personne clignote environ toutes les 5 secondes, soit au moins 11 000 fois par jour. Mais lorsque son regard est fixé sur l’écran de l’ordinateur, les paupières se ferment presque 5 fois moins souvent, car les yeux doivent être tendus pour voir l’image à travers le scintillement continu de l’écran. C’est cette raison que les médecins appellent comme principale détérioration de la vision. Certes, il existe d’autres facteurs d’influence négatifs, qui doivent également être pris en compte lors de la prise de mesures pour protéger la vue d’un ordinateur.

Pourquoi un ordinateur gâche-t-il la vision ?

Fatigue des yeux. En comparant l’image imprimée avec l’image à l’écran, on remarque immédiatement que dans le premier cas, elle est constituée de lignes continues et dans le second – de points-pixels séparés qui brillent et scintillent constamment. Plus une personne travaille longtemps derrière un écran, plus sa vue se détériore. Certes, différentes activités causent des dommages inégaux aux yeux. Par exemple, lors de la lecture et du dessin de dessins, la charge sur les yeux est presque cinq fois supérieure à celle subie par l’appareil visuel dans le cas du visionnage d’un film, même lorsqu’une personne se trouve à une distance assez proche de l’écran de travail. Cela est dû au fait que les yeux dans le premier cas se concentrent longtemps sur un point. C’est cette concentration qui a un effet négatif, surchargeant les muscles des yeux. Par conséquent, lorsqu’elles travaillent devant un ordinateur, de nombreuses personnes ressentent de la fatigue et des douleurs aux yeux,

Un peu sur l’organisation du travail. Si vos yeux vous font mal ou vous fatiguent à cause de l’ordinateur, vous devez faire attention à son emplacement. L’inconfort visuel peut être causé par un mauvais éclairage sur le lieu de travail, l’éblouissement de l’écran et un contraste et une luminosité mal réglés du moniteur.

Dans le même temps, l’influence d’un ordinateur sur la vision humaine est déterminée par la qualité de l’image reçue sur l’écran. Il manque la clarté et le contraste familiers à l’œil qu’offrent les textes imprimés. Garder le regard et se concentrer sur ces images est plus difficile pour l’appareil visuel qu’avec une lecture normale. Une fatigue oculaire sévère peut également être causée par une interface informatique peu pratique. Les polices, les couleurs et la mise en page malheureuses rendent le travail difficile. Tout cela est mauvais pour la vision et peut provoquer des maux de tête ou une gêne visuelle sévère.

Comment garder la vue

Protéger vos yeux des effets nocifs d’un écran d’ordinateur est une tâche tout à fait réalisable. Pour prévenir le syndrome de vision par ordinateur, les conseils simples suivants doivent être suivis :

  • Clignote plus souvent. L’une des causes de la sécheresse oculaire est le clignotement peu fréquent. Lorsqu’elle travaille sur un ordinateur, une personne regarde souvent de l’écran au clavier. Le cerveau perçoit en même temps un tel mouvement oculaire comme un clignement. Mais comme les yeux ne se ferment pas complètement à ce moment, ils ne reçoivent pas suffisamment de nettoyage et d’hydratation. Par conséquent, lorsque vous travaillez devant un ordinateur, vous devriez essayer de cligner des yeux plus souvent pour protéger vos yeux. Chez les personnes qui portent des lunettes ou des lentilles, les yeux ont également besoin d’humidité supplémentaire. À cette fin, il convient d’utiliser des gouttes spéciales, dont la composition est similaire à une larme naturelle.
  • Utilisez des lunettes d’ordinateur. Ces lunettes sont conçues pour éliminer les reflets du moniteur et augmenter le contraste de l’image. Les lentilles des lunettes d’ordinateur de haute qualité comprennent des filtres spéciaux qui ne laissent pas passer la lumière bleue émise par l’écran du moniteur. De tels rayons peuvent endommager la rétine de l’œil, ce qui réduit la netteté de la vision. La présence d’un tel filtre est indiquée par la teinte brune des verres. De plus, leur surface doit avoir un revêtement antireflet. Mais, afin d’être sûr que les lunettes aideront à maintenir la vision lorsque vous travaillez sur un ordinateur, il est préférable de confier leur sélection à un ophtalmologiste.
  • Installez le moniteur correctement. Il ne doit pas être situé en face d’une fenêtre non tendue de rideaux. Cela contribue à la différence entre la luminosité de l’écran et l’espace derrière celui-ci, provoquant une gêne visuelle, de la fatigue, une fatigue oculaire, des maux de tête. La direction du regard est également importante. Pour protéger les yeux et réduire l’impact négatif de l’écran, vous pouvez le positionner de manière à ce que le moniteur soit à 10 centimètres au-dessus du niveau des yeux de l’utilisateur.
  • Prenez des pauses régulières du travail. Pour rendre vos yeux moins fatigués, vous devez détourner le regard de l’écran de l’ordinateur toutes les 20 minutes et regarder au loin pendant au moins 30 secondes. En même temps, vous pouvez consacrer une petite série d’exercices aux yeux pour les reposer et détendre les muscles.
  • Obtenez des examens de la vue réguliers. Seul un ophtalmologiste peut détecter les déficiences visuelles apparues. Il prescrira des mesures correctives et donnera des recommandations utiles. En se soumettant régulièrement à de tels examens, il est possible de prévenir le développement de nombreuses maladies oculaires et de préserver la vision.

En suivant ces conseils simples, il est facile de garder votre vue même lorsque vous devez travailler devant l’ordinateur presque toute la journée.

Gymnastique pour les yeux

Il s’agit d’un ensemble d’exercices spéciaux visant à entraîner et à détendre les muscles oculaires, ce qui est absolument nécessaire lorsque vous travaillez sur un ordinateur.

Exercice 1. Essayez d’amener vos yeux sur l’arête de votre nez et restez dans cette position pendant au moins 4 secondes. Après cela, il vaut la peine de regarder le paysage, qui est à l’extérieur de la fenêtre pendant 6 à 10 secondes. Et puis répétez cet exercice plusieurs fois.

Exercice 2. Tournez les yeux vers la gauche le plus loin possible sans tourner la tête dans cette direction. Fixez votre regard pendant quelques secondes. Et puis faites de même, en regardant vers la droite, de haut en bas.

Exercice 3. Avec vos yeux, vous devez «dessiner» un cercle dans le sens antihoraire, regardez au loin à l’extérieur de la fenêtre. Après cela, “dessinez” le cercle dans la direction opposée. Faites quelques répétitions de l’exercice.

Exercice 4. Clignez des yeux le plus rapidement possible en comptant jusqu’à 10, puis fermez les yeux pendant quelques secondes. Clignotez à nouveau pendant une minute et fermez à nouveau les yeux. Ensuite, ouvrez-les et regardez au loin à l’extérieur de la fenêtre.

En ce qui concerne la clinique ophtalmologique de Moscou, chaque patient peut être sûr que des chirurgiens réfractifs hautement qualifiés, l’un des meilleurs spécialistes russes dans ce domaine, seront responsables des résultats de l’intervention chirurgicale. La confiance dans le bon choix, bien sûr, sera ajoutée par la grande réputation de la clinique et des milliers de patients reconnaissants. L’équipement le plus moderne pour le diagnostic et le traitement des maladies oculaires, certains des meilleurs spécialistes et une approche individuelle des problèmes de chaque patient sont la garantie de résultats de traitement élevés à la clinique ophtalmologique de Moscou.

Vous pouvez clarifier le coût d’une procédure particulière, prendre rendez-vous à la clinique ophtalmologique de Moscou en appelant le 8 (800) 777-38-81 (tous les jours de 9h00 à 21h00, gratuit pour les mobiles et les régions de la Russie Fédération) ou en utilisant le formulaire de dossiers en ligne.

Gouttes pour les yeux lorsque vous travaillez avec un ordinateur

Une personne moderne passe beaucoup de temps devant un moniteur ou un écran d’ordinateur portable. Ce travail provoque une fatigue oculaire accrue, qui peut entraîner des pathologies graves. Cela se produit du fait que lorsqu’elle travaille avec un ordinateur, une personne fixe son regard dans une zone, tandis que les muscles sont dans un état constamment tendu.

De plus, les experts estiment que lorsque vous travaillez sur un ordinateur ou lorsque vous regardez une vidéo à l’écran, la fréquence des mouvements de clignotement diminue, car une personne suit de près ce qui se passe. Dans le même temps, le moniteur à écran est situé assez près de la surface du globe oculaire, de sorte que la membrane muqueuse cesse de s’humidifier et se dessèche progressivement.

En raison du fait que l’effet nocif d’un ordinateur sur les organes du système optique ne devient pas perceptible immédiatement, seuls quelques patients demandent des soins ophtalmiques à temps. Les principaux motifs de consultation sont une diminution de la vision, une gêne constante, des maux de tête constants.

À propos du syndrome de l’œil sec

Le syndrome de l’œil sec est une entité nosologique relativement nouvelle, qui est largement associée aux progrès technologiques, à l’émergence des gadgets dans le travail et la vie quotidienne, ainsi qu’à l’utilisation de ces appareils pour les loisirs. Cela provoque une gêne oculaire, due à une sécheresse accrue de la muqueuse.

Les principaux symptômes qui caractérisent le syndrome de l’œil sec sont :

  • Sécheresse, irritation, démangeaisons et brûlures au niveau des yeux.
  • Vision floue.
  • Hyperémie (rougeur) de la muqueuse de l’œil.
  • Parfois augmentation du larmoiement.

Collyre vasoconstricteur

Si vous travaillez constamment sur l’ordinateur, les symptômes n’apparaissent pas immédiatement. Si une personne a remarqué au moins un de ces signes, une visite chez un ophtalmologiste ne doit pas être reportée. En pharmacie, vous pouvez trouver une large gamme de collyres, appelés larmes artificielles. Leur mécanisme d’action est associé à l’hydratation de la muqueuse afin d’éliminer l’inconfort des yeux secs. Il est assez difficile de choisir parmi une grande variété de ces médicaments. Dans ce cas, un fait important doit être pris en compte: l’utilisation de ces médicaments n’élimine que temporairement les symptômes de la maladie, sans en affecter la cause.

L’effet de l’utilisation de ces gouttes étant purement cosmétique, elles sont plus nocives qu’utiles. Cela peut s’expliquer par le fait que l’action de ces gouttes vise souvent à rétrécir les vaisseaux du globe oculaire. En conséquence, le flux sanguin dans la région de la chambre antérieure de l’œil diminue, ce qui assèche davantage la surface de la muqueuse. Compte tenu de tout cela, avant de choisir certaines gouttes, vous devez contacter un ophtalmologiste qui vous aidera dans cette affaire difficile.

Octilia

Vizin

Polinadim

Visoptique

La plupart des gouttes vasoconstrictrices utilisées pour le syndrome de l’œil sec comprennent du chlorhydrate de tétrizoline. Son action vise à éliminer les symptômes d’irritation des yeux lors d’un travail prolongé devant l’ordinateur. Il resserre rapidement les vaisseaux du globe oculaire et neutralise tout inconfort possible lié au surmenage. Au lieu de ce composant actif dans la composition des gouttes, son analogue peut être présent. Cependant, ces médicaments ne sont pas inoffensifs, avec une utilisation prolongée de ces médicaments, une vasoconstriction excessive peut se produire, ce qui entraînera une altération de la microcirculation et une hypoxie des tissus oculaires. Cela provoque une rougeur supplémentaire de la membrane muqueuse et une irritation des yeux. De plus, lors de l’utilisation de chlorhydrate de tétrizoline, des effets secondaires sont possibles : palpitations, pupilles dilatées, excitation du système nerveux central, insomnie. En règle générale, ces effets sont caractéristiques d’un surdosage ou d’une utilisation incontrôlée de telles gouttes.

Il est préférable d’utiliser des préparations hydratantes, qui comprennent une solution d’acide hyaluronique (qui permet d’hydrater longtemps la surface des yeux). Systane. Artelak, Thealoz-duo, Optinol. Gilan, Stillavit, Vizmed

En plus des gouttes, lorsque vous travaillez sur un ordinateur, vous pouvez utiliser un régime ophtalmique spécial et une série d’exercices. Il est très important d’alterner travail et repos. Pour chaque 45 minutes de travail sur ordinateur, prenez 15 minutes de repos. En un quart d’heure, il est bon d’effectuer une série d’exercices ou d’appliquer une lotion spéciale (compresse) sur les yeux. Il est également utile de rester assis les yeux fermés pendant quelques minutes. Lorsque vous travaillez derrière l’écran, vous pouvez utiliser des lunettes spéciales vendues dans n’importe quel salon d’optique. Il est également souhaitable de cligner des yeux plus souvent afin d’humidifier la surface de la muqueuse à ce moment. On sait que les rares mouvements de clignement sont l’une des principales causes du syndrome de l’œil sec.

En plus de toutes ces astuces, les personnes obligées de travailler longtemps sur un écran de contrôle peuvent prendre des complexes de vitamines à base d’ingrédients végétaux naturels. La composition de telles préparations doit nécessairement inclure des antioxydants, de l’extrait de myrtille et de la lutéine.

Gouttes pour éliminer la fatigue oculaire

Le choix des gouttes protectrices nécessite une attention particulière de la part des personnes qui utilisent constamment des lentilles de contact. Spécialement pour eux, des gouttes ont été développées qui peuvent être instillées sans retirer les lentilles de contact de l’œil (par exemple, Oxical, Hilo-Komod). Avec tout cela, il convient de rappeler que la plupart des médicaments ne peuvent être instillés qu’après avoir retiré la lentille de contact de la surface de la cornée. Il ne sera possible de replacer la lentille qu’après un certain temps (en moyenne environ 20 minutes).

Souvent, chez les patients présentant une hypersensibilité, il existe une intolérance individuelle à l’un des composants du collyre. Parfois, cette caractéristique individuelle est détectée immédiatement, mais dans certains cas, elle ne devient perceptible qu’après un certain temps. En raison de l’évolution asymptomatique, cela peut entraîner de graves conséquences. En rapport avec de telles fonctionnalités, avant de faire votre choix, mieux vaut demander conseil à un spécialiste. Après le début de l’utilisation des gouttes, il est conseillé de revoir l’ophtalmologiste afin que le médecin puisse évaluer objectivement l’efficacité du traitement.

Dans la pratique ophtalmique, des préparations de soins cosmétiques d’urgence sont également utilisées. Ils éliminent uniquement les symptômes, n’affectent pas la cause du syndrome de l’œil sec. Avec l’utilisation prolongée de ces médicaments, une dépendance est possible et, dans certains cas, un effet nocif sur les yeux. Cela est dû au fait que ce groupe de médicaments n’élimine que les rougeurs et autres manifestations visuelles de la maladie, mais le dessèchement de la surface muqueuse reste sec, et parfois même plus sec. Ces médicaments comprennent Vizin, qui ne doit cependant pas être confondu avec le médicament Vizin Pure Tear, qui a un effet hydratant.

Dans le centre médical de la clinique ophtalmologique de Moscou, tout le monde peut être examiné à l’aide de l’équipement de diagnostic le plus moderne et, en fonction des résultats, obtenir les conseils d’un spécialiste hautement qualifié. La clinique est ouverte sept jours sur sept et fonctionne tous les jours de 9 h à 21 h Nos spécialistes aideront à identifier la cause de la perte de vision et à effectuer un traitement compétent des pathologies identifiées.

Vous pouvez prendre rendez-vous à la clinique ophtalmologique de Moscou en appelant à Moscou le 8 (800) 777-38-81 8 (499) 322-36-36 (tous les jours de 9h00 à 21h00) ou en utilisant le formulaire de rendez-vous en ligne.

syndrome de vision par ordinateur

Les résultats d’une communication étroite avec l’ordinateur ne se sont pas fait attendre : au cours des 10-15 dernières années, l’activité physique des personnes a généralement diminué, un flux important d’informations et l’incapacité à y faire face causent du stress à beaucoup. Mais la principale chose qui devrait être alarmante est la charge accrue sur l’appareil visuel. Chaque année, de plus en plus de personnes, même avec une vision normale, se tournent vers les ophtalmologistes pour se plaindre d’asthénopie. Ce sont des troubles fonctionnels accompagnés de sensations désagréables au niveau des yeux : sensation dans les yeux de sable ou de corps étranger, sensation de brûlure, larmoiement, photophobie, rougeur des yeux. Les plaintes courantes incluent des images floues, de la fatigue et une sensation de pression dans les yeux. Selon des scientifiques bulgares qui ont mené des recherches dans ce domaine, dans 34,5% des cas, les personnes connaissent une diminution de l’acuité visuelle, chez 45% des sujets, l’accommodation est perturbée (capacité à voir clairement des objets à différentes distances), chez 52% la convergence est perturbée (capacité à faire converger les axes visuels des deux yeux sur un objet fixe). Les utilisateurs d’ordinateurs souffrant de myopie (myopie) – et parmi eux il y a de nombreux patients des bureaux d’OPTIK CITY – il y a des cas de progression de la myopie. Les médecins signalent également l’apparition de myopie chez les jeunes de 20-25 ans, des difficultés à travailler sur ordinateur chez les personnes de plus de 40 ans atteintes de presbytie (diminution de la capacité de l’œil à se focaliser sur des objets proches avec l’âge). Tous ces symptômes sont actuellement regroupés par l’Organisation mondiale de la santé sous le nom général de “syndrome visuel informatique”. Dans notre pays, ce syndrome est étudié à l’Institut des maladies oculaires. Helmholtz.

Yeux secs devant l’ordinateur

La cause de l’inconfort n’est en aucun cas dans l’impact, comme on le croit généralement, sur le corps du rayonnement électromagnétique du moniteur. Les écrans modernes ont un rayonnement électromagnétique de faible intensité qui ne dépasse pas les valeurs autorisées (60 kHz-300 MHz). Par conséquent, un impact négatif sur nos yeux est exercé, tout d’abord, par un travail visuellement intense avec un moniteur, qui a ses propres caractéristiques. Premièrement, nous devons percevoir les informations non pas à partir de notre feuille de papier horizontale habituelle, mais à partir d’un écran vertical. Deuxièmement, la présence d’éblouissement, la lueur de l’écran, la fréquence de son scintillement et une posture statique entraînent une fatigue oculaire concentrée plus longue.

Des études montrent que derrière le moniteur, une personne clignote beaucoup moins souvent – 1 à 5 fois par minute. Alors que la fréquence habituelle de clignotement est de 15 à 20 fois par minute. Tout cela conduit à l’assèchement du film lacrymal et, par conséquent, à la sécheresse de la conjonctive (la muqueuse de l’œil) et de la cornée des yeux. Le “syndrome de l’œil sec” se développe. Souvent, il est exacerbé par la fumée de tabac, la climatisation, le manque d’oxygène dans les bureaux fermés.

La fatigue visuelle se produit également en raison du besoin fréquent de regarder le clavier ou le texte papier, ainsi que d’un lieu de travail mal organisé (distance des yeux au moniteur, luminosité élevée de l’écran, etc.)

L’ordinateur et les défauts visuels les plus courants

Comment le travail avec un ordinateur doit-il être réglementé pour les personnes souffrant déjà de diverses maladies oculaires ? Cela dépend en grande partie de la quantité de travail à l’ordinateur, ainsi que de la nature du défaut visuel, qui ne peut être déterminé que par un ophtalmologiste. Considérez certaines des maladies les plus courantes.

1. La myopie (myopie) est causée par une prolifération du globe oculaire. Ce n’est même pas une maladie des yeux, mais une violation de sa capacité de focalisation: l’œil myope est trop grand, son point focal n’est pas sur la rétine, mais devant. Une personne myope voit clairement de près, mais les objets éloignés sont flous. Le plus souvent, la myopie survient entre 8 et 18 ans et tend à augmenter son degré. Les experts associent généralement cette progression à un travail acharné prolongé à courte distance. Sur la base de ce qui précède, la myopie ne peut pas être guérie, mais ne peut être corrigée qu’avec des lunettes ou des lentilles de contact.

Pour les personnes atteintes de myopie initiale (jusqu’à -2 dioptries), les lunettes ne sont généralement prescrites que pour la distance. Pour travailler avec un ordinateur, ces personnes n’ont généralement pas besoin de lunettes. Si le degré de myopie est important, alors pour travailler sur un ordinateur, les lunettes sont un peu plus faibles que les lunettes de distance ordinaires, afin de ne pas surcharger les yeux.

2. L’hypermétropie (hypermétropie), contrairement à la myopie, est toujours congénitale. Cela est dû à la taille trop petite du globe oculaire, dont le point focal se situe derrière la rétine. Un tel œil voit particulièrement mal de près, mais peu importe de loin non plus. Les lunettes pour travailler devant un ordinateur pour une personne hypermétrope sont sélectionnées selon les mêmes règles que pour une personne myope: elles doivent permettre une lecture confortable de l’écran à une distance de 60-70 cm et du texte imprimé -30-35 cm.

3. L’astigmatisme est une légère déviation de la cornée par rapport à la forme d’une sphère et une approximation de la forme d’un ellipsoïde. L’astigmatisme peut survenir en conjonction avec la myopie, l’hypermétropie et d’autres défauts visuels. Les astigmates se voient attribuer des lunettes avec des lentilles qui ont une forme sphérique spéciale. Cependant, cela se fait généralement si le degré d’astigmatisme est supérieur à 1,0-1,5 dioptries. L’utilisateur de l’ordinateur ne se voit attribuer des lunettes astigmates que s’il les a déjà portées. Ou s’il y a un tel astigmatisme qui peut causer des difficultés lors du travail avec l’écran.

4. Presbytie – hypermétropie liée à l’âge. La presbytie commence généralement dans les années 30 et 40 et se termine dans les années 60. Ce changement de vision lié à l’âge nécessite généralement la nomination de lunettes pour le travail à courte distance.

De quel type de lunettes les personnes atteintes de presbytie ont-elles besoin pour travailler devant un ordinateur ?

Les lunettes de lecture n’aideront pas ici. En effet, lors de longs travaux à l’ordinateur, les presbytes développent des douleurs aux yeux, du brouillard, une diminution importante de la clarté de la vision, et de jour en jour la vision devient de moins en moins bonne.

Ainsi, les personnes atteintes de presbytie sont soit équipées de deux paires de lunettes de puissance différente (pour un moniteur et pour la lecture d’un document), soit de lunettes bifocales qui ont des verres avec des limites claires pour les zones éloignées et proches. Mais la solution la plus moderne à ce problème sont les lunettes à verres progressifs. La conception de ces lentilles est telle qu’elles vous permettent de bien voir à différentes distances – à la fois en conduisant une voiture et sur un écran de moniteur, et lors de petits travaux (par exemple, la broderie). Il est important qu’extérieurement ces verres ne soient pas différents des verres ordinaires.

Seul un médecin peut décider si vous avez besoin de lunettes pour travailler devant un ordinateur et, le cas échéant, quelle taille de dioptries devraient avoir. Dans cette situation, l’ophtalmologiste doit prendre en compte non seulement le degré de perte de vision, mais également la force des muscles oculaires, les conditions de votre travail et les particularités de la perception du monde par le cerveau. Si vous allez utiliser des lunettes pour travailler sur ordinateur, mesurez la distance entre l’arête de votre nez et l’écran. Ce faisant, vous aiderez l’ophtalmologiste à sélectionner pour vous des lunettes dans lesquelles il sera plus confortable pour vous de regarder le moniteur.

Essayez de suivre quelques règles lors de la sélection des points :

  1. Il vaut mieux prendre des verres, comme on dit, avec une “tête fraîche”. Pas nécessairement le matin, mais pas après un quart de travail quotidien ou 10 heures de travail devant l’ordinateur.
  2. Ne buvez pas d’alcool avant l’examen par l’ophtalmologiste. Même une bouteille de bière bue la veille modifie le tonus musculaire des yeux et la réceptivité de la rétine.
  3. Si vous avez mal à la tête, si vous souffrez d’hypertension artérielle ou si vous ne vous sentez pas bien, il vaut mieux refuser de sélectionner des lunettes pour cette journée.
  4. Apportez au rendez-vous les lunettes que vous avez utilisées jusqu’à présent. Afin d’être à l’aise dans les nouvelles lunettes, il faut tenir compte des caractéristiques des anciennes. Si vous vous sentez mal à l’aise, dites à votre médecin comment cela s’est manifesté.
  5. Indiquez clairement les activités que vous ferez avec des lunettes : conduire une voiture, faire du shopping, travailler avec des documents ou utiliser un ordinateur. Décrivez au médecin la nature de votre activité principale, l’organisation du travail, vos loisirs.
  6. En essayant un cadre d’essai, écoutez vos sentiments. Êtes-vous à l’aise avec le monde?
  7. N’hésitez pas à poser des questions, à décrire votre ressenti et vos attentes. Vos paroles aideront le médecin à prendre en compte les caractéristiques individuelles de votre vision du monde et à choisir les lunettes qui vous conviennent le mieux.

Écoutez attentivement votre médecin. Essayez de répondre pleinement à ses questions. Mémorisez ou écrivez les recommandations du médecin et suivez-les strictement.

N’ayez pas peur de porter des lunettes si vous en avez besoin ! De nos jours, les lunettes sont un accessoire élégant et à la mode qui est considéré par des designers célèbres comme un ajout exquis aux vêtements. De plus en plus de personnes, même avec une vision normale, commandent des lunettes aux opticiens simplement en complément de leur image.

Puis-je utiliser des lentilles de contact à l’ordinateur ?

En ce qui concerne les lentilles de contact, lorsque vous travaillez longtemps devant un ordinateur, vous devez suivre les règles de base : remplacement fréquent, hydratation, hygiène et entretien des lentilles de contact.

  1. Avant de toucher les lentilles, lavez-vous toujours soigneusement les mains avec un savon doux, rincez-les bien et séchez-les avec une serviette non pelucheuse.
  2. N’utilisez pas de cosmétiques gras, de savons crémeux, de lotions ou de crèmes avant de mettre vos lentilles.
  3. Il est recommandé de porter des lentilles avant de se maquiller. Les cosmétiques à base d’eau sont moins susceptibles d’endommager les lentilles que les cosmétiques à base d’huile.
  4. Fermez les yeux lorsque vous utilisez de la laque pour cheveux et d’autres sprays.
  5. Essayez toujours de retirer vos lentilles la nuit et ne portez jamais vos lentilles plus longtemps que recommandé par votre ophtalmologiste ou votre ordonnance.

Comme tout organe, l’œil a besoin de respirer pour fonctionner efficacement. Plus la lentille permet d’oxygène, plus elle est sûre et confortable. Les lentilles en silicone hydrogel sont la meilleure solution à ce problème. Mais même si la perméabilité à l’oxygène de la nouvelle lentille est suffisamment élevée, elle diminue progressivement avec chaque jour de port. Par conséquent, les experts considèrent que les lentilles de remplacement quotidiennes sont la meilleure option dans ce cas. Dans les cas extrêmes, lentilles avec une durée de port de 2 semaines ou 1 mois.

Souvent, les utilisateurs d’ordinateurs qui portent des lentilles de contact se plaignent d’avoir les yeux secs. Cela est dû, comme nous l’avons déjà noté, au fait que la personne derrière le moniteur clignote environ 3 à 4 fois moins que d’habitude. De plus, l’air sec du climatiseur de bureau, les microparticules de poussière assèchent les yeux. Ajoutons ici le fait que l’évaporation à la surface des lentilles est plus importante qu’à la surface de l’œil. Voilà pour le “syndrome de l’œil sec” avec une sensation de sable, de grain, de brûlure dans les yeux. Par conséquent, les utilisateurs d’ordinateurs recommandent des verres qui retiennent bien l’humidité. En règle générale, le nom de ces lentilles contient les mots “MOIST” ou “HYDRACLEAR”.

Pour un travail plus confortable à l’ordinateur, vous pouvez utiliser des gouttes hydratantes spéciales – “larmes artificielles”. Ils sont appliqués jusqu’à 5 à 6 fois par jour, permettant à la personne de se sentir plus à l’aise. Nous ne devons pas oublier un apport suffisant en liquide – jusqu’à 1,5 à 2 litres par jour.

Notez qu’il existe un certain nombre de maladies dans lesquelles le port de lentilles de contact n’est pas recommandé du tout ou pour un temps limité. Ce sont le diabète sucré, les maladies de la thyroïde, la kératite (inflammation de la cornée), les maladies infectieuses des yeux, les troubles de la production de larmes, les allergies, etc. Les fluctuations hormonales chez les femmes associées au cycle menstruel et à l’utilisation de contraceptifs affectent également le confort de port des lentilles de contact . Tout cela et bien plus encore est pris en compte par un ophtalmologiste lors de la sélection de lentilles de contact pour un patient. Par conséquent, l’auto-sélection est exclue.

Lunettes d’ordinateur avec protection UV

Et pourquoi d’autre, demandez-vous, parce que le moniteur n’est pas le soleil ? Vous avez tout à fait raison, mais le fait est que le filtre UV est capable d’augmenter la clarté de l’image et de réduire sa luminosité. C’est pourquoi il est préférable de choisir des lentilles de contact avec un filtre UV pour travailler devant un ordinateur.

Un effet similaire, bien que plus fort, est donné par des lunettes spéciales pour travailler sur un PC. Aujourd’hui, ils sont proposés dans presque tous les magasins d’optique et sont très populaires. Les lunettes d’ordinateur sont produites à la fois pour les personnes ayant une vision normale et pour les personnes qui ont besoin d’une correction. De telles lunettes ne protègent pas des rayonnements électromagnétiques qui, comme nous l’avons déjà dit, n’ont pas d’effet négatif sur la vision. Un revêtement spécial sur ces lentilles réduit la luminosité de l’image, tout en augmentant sa clarté. En conséquence, l’œil se fatigue moins lorsqu’il perçoit des données sur le moniteur et se fatigue moins. Un effet similaire, mais plus faible, est donné par des lunettes avec des verres bruns légèrement teintés (pas plus de 10-14%).

Comment faire face au syndrome de vision par ordinateur

Tout d’abord, faites attention à l’organisation de votre lieu de travail. Le moniteur doit être situé directement devant vous, et non sur le côté ou en oblique. La distance au moniteur doit être d’au moins 50-60 cm (cette règle ne s’applique pas aux ordinateurs portables). Il est préférable que le centre du moniteur soit situé à 15-20 degrés sous le niveau des yeux.

Si vous ne respectez pas ces distances, le travail sur ordinateur se fera avec la tête renversée. Et cela se traduit par une détérioration de l’apport sanguin au cerveau et aux yeux. En conséquence, des maux de tête, des douleurs dans la colonne cervicale apparaîtront, l’attention et le temps de réaction diminueront, la clarté de la vision apparaîtra, des douleurs dans les yeux apparaîtront. N’oubliez pas aussi que plus votre tête est rejetée en arrière, plus vos yeux sont grands ouverts. En conséquence, plus d’humidité s’évapore de la surface de l’œil (encore une fois, «syndrome de l’œil sec»).

En ce qui concerne l’éclairage, le moniteur ne doit pas se tenir devant une fenêtre. Il est préférable que la fenêtre soit sur le côté de l’écran. Dans le même temps, il n’est pas souhaitable de placer le moniteur devant le mur : dans ce cas, lorsque vous éloignez les yeux de l’écran, votre regard se pose sur celui-ci. S’il n’est pas possible de placer le moniteur dans la bonne position, vous pouvez utiliser des rideaux ou des stores pour garder la lumière directe hors de vos yeux.

Optimisez l’éclairage du lieu de travail. Elle doit être régulière et discrète. Pas d’options comme “spot d’écran lumineux dans une pièce sombre” !.

Il est bon que des objets brillants et éblouissants ne tombent pas dans votre champ de vision. Par exemple, miroirs, surfaces brillantes, calendriers muraux colorés, pots de fleurs, etc.

Ajustez les paramètres du moniteur afin que la luminosité et le contraste soient réduits au point où vous êtes à l’aise de travailler. Lors de la sélection du mode d’éclairage de l’écran, il est nécessaire de prendre en compte le fait que les personnes de plus de 40 ans subissent des modifications du système visuel liées à l’âge (constriction de la pupille, jaunissement du cristallin, diminution de l’activité visuelle et sensibilité au contraste rétinien ). Tout cela nécessite une luminosité accrue de l’écran et un éclairage supplémentaire du lieu de travail et du texte papier. Sinon, l’œil subira un stress supplémentaire.

Si possible, supprimez les couleurs bleu-violet des paramètres du bureau : ce sont les plus fatigantes pour les yeux. Utilisez des couleurs brun verdâtre.

Le désir d’une personne traitant une grande quantité d’informations de réduire la taille de la police à l’écran est tout à fait compréhensible. Cependant, cela aggrave la clarté du texte et augmente l’amplitude du mouvement du globe oculaire, ce qui entraîne à nouveau une fatigue oculaire plus rapide. La fatigue se manifeste par une rougeur des yeux, des douleurs, une vision floue, une diminution de la vision, etc. Quelle devrait être la taille de police optimale à l’écran ? Ceci est facile à calculer en utilisant la “règle de trois”: vous devriez pouvoir voir clairement le texte à l’écran à trois fois votre distance de travail normale. Par exemple, vous travaillez à une distance de 50 cm de l’écran du moniteur. Dans ce cas, vous devriez voir clairement le texte à une distance de 150 cm.

Il est important de détourner périodiquement le regard de l’écran du moniteur en sélectionnant un objet dans la pièce. Vous pouvez même simplement regarder par la fenêtre. Attention au clignotement ! Forcez-vous à cligner des yeux toutes les 3 à 5 secondes, même si à ce moment vous ne faites que penser. Un bon repos est donné aux yeux simplement en les fermant.

Toutes les 40 à 60 minutes de travail, il est nécessaire de faire une pause de 10 à 15 minutes. Dans ce cas, vous devez vous lever de votre lieu de travail, effectuer quelques exercices physiques simples qui soulageront la fatigue musculaire.

Si vous n’avez pas quitté votre ordinateur toute la journée, le soir, après le travail, faites des compresses contrastées pour les yeux avec une décoction de camomille et de thé. Après cela, lubrifiez la peau des paupières avec de la crème.

Gymnastique et méthodes de prévention

Afin de ne pas augmenter les manifestations du syndrome de vision par ordinateur, il est conseillé de faire des exercices simples et courts pour les yeux pendant les pauses de travail. Il aide à détendre les muscles oculaires, améliore la circulation sanguine dans cette zone. Docteur en sciences médicales E.A. Kasparova dans son article “Tired Eyes” recommande plusieurs exercices efficaces :

  • Mouvement des globes oculaires dans différentes directions (en cercle dans un sens et dans l’autre, zigzag à gauche et à droite, haut et bas, chiffre huit, etc.). Les yeux peuvent être ouverts ou fermés à volonté. Si les yeux sont ouverts, il est possible, au cours de leur mouvement, d’examiner les objets rencontrés en chemin.
  • Déchirure-fermeture des yeux avec compression serrée des paupières.
  • Clignotement fréquent.
  • Debout près de la fenêtre, considérez alternativement un objet qui se trouve à une petite distance des yeux, puis regardez quelque chose de loin (un oiseau volant, une maison éloignée, des nuages ​​flottants).
  • Aucune envie de faire de la gymnastique – il suffit de regarder le paysage par la fenêtre

Une solution moderne au problème peut être considérée comme des programmes informatiques spéciaux (tels que, par exemple, “Anti-EyeStrain”). Un tel programme aidera vos yeux à se débarrasser de la fatigue accumulée et à augmenter leur efficacité. Il surveillera votre horaire de travail, vous rappellera de faire une pause et vous proposera des exercices oculaires simples mais efficaces approuvés par le ministère de la Santé de la Fédération de Russie et recommandés pour un usage individuel sans ordonnance d’un médecin. Pour les utilisateurs souffrant de myopie, le programme aidera également à améliorer la vision centrale et à prévenir la progression de la myopie.

Déchirure des yeux: causes et traitement

Un larmoiement excessif est souvent le résultat de l’impact négatif de facteurs externes sur les organes de la vision.

La déchirure des yeux est un phénomène que chacun de nous a rencontré au moins une fois dans sa vie. Un larmoiement excessif est souvent le résultat de l’impact négatif de facteurs externes sur les organes de la vision. Mais dans certains cas, il y a un larmoiement des yeux pour des raisons associées à des maladies ophtalmiques.

Les larmes comme symptôme de pathologie

Une sécrétion excessive de liquide lacrymal apparaît lorsque l’équilibre entre la production de sécrétion et son élimination est perturbé. De côté, il peut sembler qu’une personne pleure tout le temps.
Le larmoiement peut être rétentionnel et hypersécrétoire. Dans le premier cas, les causes de larmoiement des yeux chez les patients âgés et jeunes sont associées à une altération du drainage des fluides par les voies physiologiques. Le secret est produit en quantité suffisante, mais en raison du blocage du conduit, il n’est pas évacué dans la cavité nasale.

Avec un larmoiement hypersécrétoire, les yeux d’un adulte sont larmoyants en raison d’une perturbation du travail des glandes lacrymales. Lorsqu’ils produisent trop de sécrétions, celles-ci n’ont tout simplement pas le temps d’être excrétées par les voies physiologiques.

Déchirure et brûlure dans les yeux: les causes de l’état pathologique

Une cause fréquente d’augmentation de la sécrétion lacrymale est un conduit lacrymal obstrué. Il survient en raison d’un traumatisme, d’une infection, d’un rétrécissement de la lumière lié à l’âge, d’une intervention chirurgicale. Dans certains cas, la déchirure se produit en raison du fait que le canal lacrymal est bloqué par un kyste ou une tumeur. Il existe d’autres causes de larmoiement des yeux chez les personnes âgées, ainsi que chez les jeunes patients :

  • Eversion de la paupière (ectropion). Cette condition s’accompagne de la formation d’une cavité entre la paupière inférieure et la conjonctive, ce qui entraîne une confusion de l’ouverture lacrymale. Le plus souvent, l’ectropion survient en raison de la croissance de tumeurs, d’une intervention chirurgicale ou d’une mauvaise hygiène des organes de la vision. En l’absence de traitement, l’éversion de la paupière peut se compliquer en blépharite, conjonctivite.
  • Iridocyclite. L’inflammation du corps ciliaire et de l’iris s’accompagne souvent d’une douleur intense, d’une photophobie, d’une constriction pupillaire, d’un blépharospasme et d’un larmoiement abondant.
  • Kératite. Les yeux constamment larmoyants sont l’un des signes d’inflammation de la cornée. Le processus inflammatoire est capable de progresser rapidement et de se propager profondément dans le globe oculaire. Par conséquent, la kératite nécessite un traitement rapide par un ophtalmologiste.
  • Conjonctivite. En plus d’une production excessive de la sécrétion des glandes lacrymales, la conjonctivite allergique saisonnière se caractérise par une sensation de brûlure dans les yeux, une photophobie, une hyperémie et un gonflement des paupières. Si nous parlons d’une maladie infectieuse, l’apparition d’un écoulement purulent des yeux s’ajoute à ces symptômes.

Parfois, il y a une déchirure d’un œil chez un adulte en raison d’une inflammation du nerf facial ou d’une paralysie des muscles faciaux. Dans ce cas, la paupière inférieure est déplacée, de sorte que l’œil ne se ferme pas complètement. Pour empêcher la conjonctive de se dessécher, les glandes lacrymales augmentent la production de sécrétions.

Larmes en portant des lentilles

Presque toutes les personnes qui utilisent l’optique de contact ont rencontré au moins une fois un phénomène tel que le déchirement. Dans ce cas, l’abondance de la sécrétion lacrymale peut être due à plusieurs raisons :

  • lentilles mal sélectionnées;
  • violation du mode de port des lentilles;
  • utiliser des lentilles plus longtemps que la période prescrite;
  • violation des règles d’hygiène;
  • long séjour dans les lentilles au vent, au soleil;
  • corps étranger dans l’œil;
  • intolérance individuelle aux lentilles.

S’il y a douleur dans les yeux et larmoiement, un bon ophtalmologiste peut découvrir les causes de tels phénomènes. N’essayez pas de vous débarrasser de l’inconfort avec des remèdes populaires à la maison. Une telle décision peut avoir des conséquences négatives.

Souvent, les patients ont besoin de sélectionner l’optique de contact correcte, et seul un médecin peut le faire. L’ophtalmologiste vous aidera également à choisir les moyens de désinfecter et de nettoyer les lentilles et vous apprendra à bien les entretenir.

Douleur dans les yeux, larmoiement dû au surmenage et sécheresse oculaire

Une fatigue oculaire rapide ou asthénopie est observée chez les personnes qui doivent beaucoup lire ou travailler longtemps devant un ordinateur. Lorsqu’une personne concentre son attention sur une page d’un livre ou sur un moniteur, la fréquence de clignotement est réduite de 3 à 5 fois. De ce fait, il y a une sensation de voile devant les yeux, une distorsion de la taille et de la forme des objets, une sensation de brûlure, de douleur, de larmoiement.

La fatigue rapide des organes de la vision nécessite un traitement adéquat. En règle générale, il est complexe et comprend la restauration du régime de repos et de travail, la thérapie vitaminique, la gymnastique visuelle spéciale et la sélection d’optiques correctives.

L’une des causes de larmoiement des yeux à l’extérieur et à l’intérieur peut être la xérophtalmie ou le syndrome de l’œil sec. La pathologie est due à une violation de la stabilité du film lacrymal, causée par l’évaporation rapide des larmes ou l’hypofonctionnement des glandes lacrymales.

Le larmoiement est un signe précoce du syndrome de l’œil sec, car les organes de la vision tentent de compenser en quelque sorte le manque d’humidité. Mais la production active de larmes ne sauve pas, car la partie aqueuse du secret l’emporte sur la mucine et le composant gras. Par conséquent, l’abondance de larmes n’épargne pas les yeux secs et l’inconfort.

Déchirure des yeux: causes et traitement avec des méthodes modernes

Un moyen simple de traiter les déchirures symptomatiques consiste à utiliser des gouttes pour les yeux. Ils ont une composition différente, ils peuvent donc être utilisés pour le syndrome de l’œil sec, la conjonctivite et d’autres maladies. Le choix de la solution est effectué uniquement par un médecin après un diagnostic approfondi et une clarification des causes de l’état pathologique.

Si nous parlons d’une sécrétion abondante de larmes causée par la sécheresse ou le surmenage des organes de la vision, le syndrome informatique, l’hypofonctionnement des glandes lacrymales, vous pouvez utiliser Delfanto® comme alternative aux gouttes.

Cet outil innovant est apparu en Russie en 2019. Il a une composition complètement naturelle. La base des capsules Delfanto® est un extrait standardisé de MaquiBright®, qui contient 35% d’antioxydants. Les composants actifs de l’extrait aident à éliminer les effets du stress oxydatif, à restaurer les cellules des glandes lacrymales. Ils améliorent également la qualité du liquide lacrymal, normalisent sa production.

Delfanto® a réussi les essais cliniques. Il peut être utilisé simultanément avec des gouttes pour les yeux. Mais déjà quelques semaines après le début du traitement, les solutions ophtalmiques peuvent être abandonnées car inutiles.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *