Régime pour le cerveau

Notre cerveau est le chef de file de nos émotions, de nos pensées, coordonne le travail de tous les organes et systèmes dans leur ensemble. La précision avec laquelle il donnera des instructions au corps et sa durée de fonctionnement sont déterminées par la qualité de la nutrition des cellules nerveuses.

Comme carburant, le corps utilise de la nourriture. La fonctionnalité de l’activité nerveuse supérieure dépend de la quantité de nourriture qui répond aux besoins du cerveau, est utile.

Une alimentation incorrecte et déséquilibrée entraîne des troubles mentaux, une pathologie neurologique et un handicap.

Contents

Le rôle de l’alimentation dans le fonctionnement du cerveau

La nourriture n’est pas seulement les calories nécessaires à la production d’énergie par les cellules. Ce sont aussi des minéraux, des vitamines, des protéines, des glucides complexes et des lipides.

À la Clinique de neurologie restauratrice, nos spécialistes s’intéressent non seulement au diagnostic et au traitement des maladies du cerveau, du système nerveux et de la colonne vertébrale.

Nous nous occupons également de la prévention de la pathologie neurologique, y compris la méthode d’une bonne nutrition.

Dans cet article, nous écrirons en détail sur les aliments qui sont une source de nutriments pour le bon fonctionnement de notre cerveau, comment organiser un menu nutritionnel pour les performances de la mémoire et une pleine conscience accrue. Pensez également aux produits dont l’utilisation peut entraîner des troubles de l’activité nerveuse.

Comment la nourriture quotidienne affecte-t-elle les performances cérébrales ?

Il a été prouvé que tous les aliments que nous mangeons s’activent et permettent à notre cerveau de fonctionner correctement. Les habitudes alimentaires affectent la qualité des performances, la clarté de la pensée, la concentration et la mémoire.

Pour prévenir les maladies psychologiques, les maladies neurologiques, la survenue de stress, la démence liée à l’âge, vous devez adhérer chaque jour aux bonnes habitudes alimentaires.

A la fin du 20ème siècle, une analyse a été faite des statistiques sur la nutrition et l’état du cerveau parmi la population du continent européen. Les répondants ont été sélectionnés entre huit et cinquante ans.

Le but de l’étude est d’élucider une bonne nutrition et l’influence de l’alimentation sur le mode de vie, qui sont responsables du maintien des troubles physiques et psychologiques.

L’analyse des résultats a montré que pour améliorer l’activité cérébrale, un certain nombre de principes doivent être respectés :

  1. Mangez des graisses saturées (solides). On pense que l’utilisation de graisses dans les aliments est un mal. En fait, chaque organisme en a besoin pour son fonctionnement et ses performances normales.
  2. Utilisez des produits contenant des vitamines et des antioxydants.
  3. Refusez les aliments qui contribuent à l’apparition et à l’accumulation de toxines.
  4. Évitez les aliments riches en glucides et en gluten (gluten).

Une alimentation équilibrée et complète est un élément clé pour le fonctionnement du cerveau de chaque personne.

Produits nécessaires à la santé du corps

Si une personne se plaint de mémoire ou d’une détérioration des fonctions cérébrales, vous devez faire attention à la nourriture que vous mangez. Peut-être que les neurones ne reçoivent pas la bonne quantité de nutriments.

Considérez quelle est la source des avantages pour le bon fonctionnement de notre tête:

Graisses ou lipides

Il existe des insaturés, qui sont une source précieuse pour restaurer l’énergie du corps, et des saturés. Les graisses insaturées saines se trouvent en quantités importantes dans les poissons et les aliments végétaux. Ils régulent le taux de cholestérol dans le sang, participent aux processus de métabolisme dans le sang, affectent les hormones de croissance. Les graisses peuvent être trouvées dans les noix, les amandes.

De plus, les graisses sont saturées, qui sont moins bien absorbées, mais qui sont également nécessaires à l’organisme. Ils ont une valeur nutritionnelle élevée, servent de blocs de construction pour la synthèse de la quantité de cholestérol nécessaire à l’organisme. Ces graisses font partie des produits laitiers, de la viande animale, des œufs.

Micronutriments – Minéraux

Ils ne participent pas à l’échange d’énergie, mais sont le principal organisateur de l’assimilation des aliments, de la croissance, de l’adaptation et du développement de l’organisme. Responsable des hormones qui régulent la mémoire, améliorent l’humeur et la concentration. Ces éléments comprennent : le zinc, le sélénium, le magnésium, la vitamine D. Le magnésium et le zinc sont responsables de la production de testostérone et d’une augmentation de la force. Le manque de zinc et de magnésium entraîne une fatigue rapide du corps dans son ensemble, l’anxiété survient et l’efficacité du cerveau diminue. On les trouve dans des aliments tels que les noix, les légumineuses et les fruits de mer.

Une quantité suffisante de sélénium dans les aliments a un effet préventif et un certain effet thérapeutique sur des maladies telles que la maladie d’Alzheimer, la sclérose en plaques, le vieillissement général. Le sélénium se trouve dans les noix, les fruits de mer et le saumon. Ils contribuent à la récupération de la dépression, améliorent les performances de l’activité cérébrale.

Vitamines et co-enzymes

Ils n’ont aucune valeur énergétique, mais ils assurent l’échange correct dans tout le corps. La vitamine D est responsable de la vitesse de réaction, de la qualité de la mémoire. Avec un manque de vitamine D, le corps humain confond le jour avec la nuit, ce qui affecte le système nerveux humain. On le trouve dans l’huile de poisson, les produits de la pêche, les fruits de mer, le jaune d’œuf, les produits laitiers. La vitamine B6 est responsable du bon fonctionnement des hormones, évitant les situations stressantes et la dépression. Peut être trouvé dans les haricots, les légumes frais, les bananes.

L’acide folique est responsable de notre humeur. Convient pour redonner de l’énergie au corps. Inclus dans le chou, la viande rouge, les cacahuètes, les graines de tournesol. Antioxydants – vitamines C et E. Responsable de la fatigue physique et mentale, de l’irritabilité, du sommeil correct. Contenu dans les baies fraîches, les fruits et les légumes verts.

La carence en nutriments utiles entraîne un changement interne dans le corps et est la cause de nombreuses maladies du système nerveux.

Mais en plus d’un apport insuffisant en nutriments bénéfiques, les aliments à composition nocive ont un effet négatif sur le cerveau.

Aliments nocifs ou inutiles pour le cerveau

Le premier est celui des produits semi-finis populaires et peu coûteux. Le second concerne les aliments à index glycémique élevé (contenant des glucides simples). Et le troisième est le gluten ou le gluten.

Produits semi-finis

La composition des saucisses, des produits à base de farine, de la mayonnaise comprend des gras trans. Ils empêchent l’élimination des toxines du corps. Également pendant le traitement, des oligo-éléments utiles sont perdus, ce qui affecte la santé du corps.

Les graisses trans sont des analogues bon marché des graisses naturelles, dans lesquelles la structure spatiale de la molécule a été modifiée. À cause de quoi, les enzymes du corps ne sont pas capables de traiter et d’assimiler complètement ces composés.

Les glucides

Un excès de glucides est reconnu par les nutritionnistes comme un facteur négatif entraînant une charge sur le pancréas. En réponse à l’apport d’une grande quantité de glucides, le niveau d’insuline dans le sang augmente. Cette hormone provoque la faim, ce qui amène le cerveau à développer des habitudes alimentaires négatives.

Gluten

Il s’agit d’un composé protéique complexe présent dans les céréales : blé, seigle, orge, etc.

Les intestins de certaines personnes, en raison de caractéristiques génétiques, perçoivent le gluten comme des allergènes. Cette pathologie est appelée maladie coeliaque. Et il se développe généralement dans l’enfance.

Les aliments contenant du gluten, chez les personnes atteintes de la maladie coeliaque, ne sont pas absorbés. De plus, ils perturbent la digestion et l’absorption d’autres nutriments. Il a été prouvé que le manque de nutriments essentiels causé par le gluten entraîne des troubles mentaux : dépression, sevrage, autisme.

La seule façon d’aider ces patients est de fournir un régime sans gluten.

Depuis le début du 21e siècle, il a été rapporté qu’un régime sans gluten a un effet positif sur les patients atteints de schizophrénie et d’autres pathologies psychiatriques. Même si ces patients n’ont pas la maladie coeliaque.

Ces données suggèrent que le gluten lui-même n’est pas utile et même nocif comme aliment pour le cerveau. Mais pourquoi en est-il ainsi – les médecins ne sont pas encore parvenus à une opinion commune.

Menu pour le cerveau

Pour ses patients (et d’autres personnes aussi), la Clinique de neurologie restauratrice propose un menu indicatif, qui comprend 10 aliments sains pour le cerveau :

  1. Poisson rouge , riche en acides gras polyinsaturés et en protéines facilement digestibles. De préférence – saumon, saumon.
  2. Produits à base de farine d’origine à grains entiers . Ces aliments ont un index glycémique favorable et fournissent au cerveau l’énergie nécessaire sans calories supplémentaires.
  3. Myrtilles contenant de nombreux antioxydants et vitamines naturelles.
  4. Les grappes de raisin fournissent le flavonoïde quercétine et le pigment végétal anthocyanine, qui contribuent à une meilleure performance de la mémoire. Une consommation modérée de vin de raisin naturel contribue également à l’apport de ces substances.
  5. Les pommes sont riches en antioxydants naturels. Aide à la concentration, prévient l’affaiblissement de la mémoire lié à l’âge. On pense également qu’il a un effet préventif sur l’athérosclérose cérébrale.
  6. Les graines de tournesol et les noix contiennent beaucoup de vitamine E et d’acides gras polyinsaturés. Aide à faire face à la dépression, remonter le moral.
  7. Les lentilles diffèrent par leur composition en acides aminés, normalisent le métabolisme dans les neurones et clarifient l’esprit.
  8. Les œufs de poulet, de caille et de dinde se caractérisent par une faible teneur en calories, alors qu’ils contiennent du magnésium, du phosphore et d’autres nutriments. Quelques œufs sont recommandés le matin pour les étudiants et les autres personnes engagées dans un travail mental intense.
  9. Café naturel . Il a un effet stimulant, mais il est important de ne pas en abuser. Trop de café met à rude épreuve le système cardiovasculaire. Cela peut également entraîner une augmentation du nombre d’erreurs dans le travail mental.
  10. Le chocolat noir est une réserve de calories et d’antioxydants. Cependant, le cacao provoque des migraines, il est donc préférable que les personnes atteintes de cette pathologie nourrissent le cerveau avec d’autres aliments.

Résumé

Bien sûr, chaque personne a ses propres préférences en matière de nourriture. Et nous n’imposons pas de menu.

Nous espérons qu’à la suite des résultats de l’article, quelqu’un pourra abandonner la nocivité habituelle.

Et améliorez ainsi l’état de votre cerveau et vos performances en modifiant votre alimentation quotidienne.

20 aliments les plus utiles pour le cerveau humain qui améliorent le fonctionnement des neurones et des cellules

Si vous composez délibérément un régime de certains aliments, il est tout à fait possible d’améliorer la mémoire, d’augmenter la concentration, de faciliter et d’accélérer le travail mental et d’améliorer simplement votre bien-être.

La recherche indique un lien indéniable entre la nourriture que nous mangeons et l’efficacité de notre cerveau.

D’autres études confirment que la consommation de certains aliments stimule la production de sérotonine, de dopamine, de noradrénaline et d’autres neurotransmetteurs.

Ainsi, si vous prenez soin d’une nutrition constante, qui sera bénéfique pour le cerveau humain, vous pouvez non seulement vous débarrasser de la fatigue et de la fatigue chronique, mais aussi commencer à dormir suffisamment rapidement, additionner de grands nombres dans votre esprit, mémoriser un grande quantité d’informations importantes, et surtout, prévenir de nombreuses maladies graves associées au vieillissement des cellules cérébrales.

Dans cet article, nous parlerons des principes généraux d’un tel régime, ainsi que des aliments spécifiques à inclure dans le régime, en donnant une liste des 20 meilleurs.

Principes généraux de la nutrition

Le cerveau est l’un des organes les plus complexes du corps humain. Sans elle, ni travail mental ni physiologie normale ne sont possibles.

Pour son fonctionnement il faut :

  • divers acides aminés;
  • acides gras polyinsaturés Oméga 3 et Oméga 6 ;
  • les vitamines, notamment les vitamines E et C ;
  • l’eau et de nombreuses autres substances et composés.

Par conséquent, les principes de la nutrition pour maintenir la santé du cerveau se résument à quelques règles simples.

  1. Introduction au régime alimentaire de certains aliments contenant toutes les substances utiles nécessaires à l’organe pensant. Ce sont les viandes blanches maigres, les poissons de mer gras et les fruits de mer (sauf le caviar), les légumes et les fruits, les céréales, les noix, les huiles naturelles non raffinées, les produits laitiers pas trop gras, les herbes et les assaisonnements. Vous pouvez également suivre un régime spécial MIND pour améliorer les fonctions cognitives.
  2. Exclusion des aliments nocifs pour le cerveau , qui obstruent les vaisseaux sanguins, réduisent la circulation sanguine et réduisent ses performances. Il comprend des produits semi-finis, de la restauration rapide, des saucisses, des viandes fumées, des viandes grasses et des produits laitiers, des sucreries au sucre raffiné, des muffins, des boissons non alcoolisées, de l’alcool, du thé noir fort et du café en grande quantité, du sel.
  3. Boire suffisamment de liquide. Les tissus cérébraux sont composés à 80% d’eau, de sorte que le manque de liquide dans le corps affecte négativement les processus métaboliques, la vitesse de transmission de l’influx nerveux. En raison du manque de liquide dans le corps, c’est le cerveau qui meurt en premier. Nous avons discuté en détail de l’importance de l’eau pour le cerveau dans un article séparé.

Top 20 des produits les plus utiles

Il existe de nombreux produits qui assurent une bonne nutrition, améliorent la circulation sanguine et le fonctionnement cérébral en général. En gardant tout cela à l’esprit, vous pouvez facilement créer un menu très varié pour tous les âges et pour toutes les occasions.

1. Poissons de mer et fruits de mer

Le poisson et les fruits de mer sont une composante essentielle d’un régime alimentaire visant à améliorer le fonctionnement du cerveau et de l’ensemble du système nerveux. Phosphore, iode, minéraux, acides gras oméga-3 aident le cerveau à maintenir efficacité et jeunesse . Ils affectent :

  1. abaisser le niveau de “mauvais” cholestérol ; des plaques graisseuses;
  2. saturation active des cellules cérébrales en oxygène et en nutriments.

Les personnes qui mangent des fruits de mer au moins une fois par semaine sont beaucoup moins susceptibles de se plaindre de problèmes de mémoire et de fatigue . Et la probabilité de développer la maladie d’Alzheimer dans ce cas est considérablement réduite. En savoir plus sur les effets des acides oméga-3 sur le cerveau dans un article séparé.

Pour un régime complet, il suffit de choisir littéralement 2 à 3 variétés de poissons, par exemple du saumon, du thon, du saumon, de la truite ou du hareng. Parmi les fruits de mer, vous devez absolument manger des algues, vous pouvez choisir des calmars, des moules, des huîtres, etc.

2 oeufs

La lécithine, les acides gras, la vitamine B12 sont particulièrement nécessaires au cerveau. Avec leur pénurie, l’atrophie de l’organe commence, ce qui, en principe, est naturel pour les changements liés à l’âge. Mais ils peuvent commencer beaucoup plus tard et être moins perceptibles.

Le composant le plus utile est le jaune de l’œuf. Contrairement aux idées reçues, il est plus utile que nocif, malgré le fait qu’il contient une grande quantité de cholestérol.

Dans le jaune de l’œuf, il y a de la choline , qui nourrit les cellules et les neurones du cerveau, sans lesquels ils ne peuvent pas se former et exister.

Avec une utilisation régulière d’œufs, il suffit de manger 1 à 2 œufs par jour. Avec une telle quantité, le dépôt de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins ne menace pas.

3. Lait

Le lait est nécessaire au cerveau car il contient du tryptophane, une substance qui est une source pour la synthèse de la sérotonine , l’hormone de la joie. Par conséquent, le lait doit être sur la table pour quelqu’un qui veut maintenir la bonne humeur, l’optimisme et la bonne humeur.

De plus, le glutathion , un antioxydant récemment découvert par des chercheurs dans le domaine du lait, améliore la fonction neuronale et vous permet de conserver votre santé mentale jusqu’à un âge avancé. La seule condition est que le lait soit consommé régulièrement.

4. Céréales

Les nutritionnistes conseillent à tout âge de manger beaucoup de céréales à partir de grains entiers.

Ceci est important à la fois pour le cerveau d’une personne en pleine croissance et pour un adulte : il est tout aussi important pour les deux d’avoir une bonne mémoire. Le fait est que l’avoine, le blé, l’orge, le riz complet et leur son contiennent beaucoup d’acide folique et de thiamine, c’est-à-dire de la vitamine B6 .

Ainsi, les céréales et le pain de grains entiers sont utiles non seulement comme moyen d’améliorer le métabolisme, mais aussi comme excellent stimulant de la circulation sanguine et améliorant l’activité cérébrale.

5. Noix

Les graines et les noix sont utilisées à la fois comme collation indépendante et comme ingrédient supplémentaire dans les plats. Ils contiennent tout ce qui est si nécessaire aux cellules cérébrales :

  1. vitamines E, groupe B;
  2. acide folique;
  3. les acides gras Oméga-3 et Oméga-6, etc. ;
  4. minéraux, dont le magnésium et le potassium.

Les noix telles que les amandes, les noix, les noix de cajou, les cacahuètes, les noisettes, les noix de pécan, ainsi que toutes sortes de graines nourrissent le cerveau, fournissent beaucoup d’énergie, améliorent la mémoire, remontent le moral et atténuent même les signes de dépression. Ils contiennent une quantité suffisante de graisse, donc, en les utilisant, vous pouvez être sûr de l’abondance de graisses végétales dans le corps.

6. Légumes verts et feuillus, légumes-feuilles

Certains considèrent ces plantes comme des assaisonnements ou des compléments alimentaires, mais elles contiennent une telle quantité de vitamines importantes pour l’activité mentale que même une seule dose de choc peut aider à :

  1. mémoriser ou rappeler une grande quantité d’informations précieuses ;
  2. augmenter la productivité de l’activité mentale;
  3. soulager la fatigue.

Les verts doivent de tels résultats à une grande quantité de vitamines B , l’acide folique. L’intérêt de ces substances est qu’elles réduisent la quantité d’homocystéine qui s’accumule dans l’organisme avec l’âge, détruit les parois des vaisseaux sanguins et entraîne des pathologies telles que la perte de mémoire et même la maladie d’Alzheimer.

7. Baies

Les avantages des baies telles que les myrtilles, les airelles, les canneberges, les fraises, les framboises, les mûres, etc. ne font aucun doute. Les vitamines, les sucres, les fibres, les antioxydants, les flavonoïdes des baies aident à :

  1. avec un grand stress mental;
  2. améliorer la coordination et la mémoire;
  3. pour préserver la jeunesse et améliorer les performances cellulaires.

Même si des baies fraîches et congelées apparaissent sur la table une fois par semaine, la qualité de l’activité mentale est sensiblement améliorée.

8. Fruits secs

La riche composition en vitamines et minéraux fait des fruits secs un produit essentiel pour ceux qui veulent que leur tête travaille vite et bien. Abricots secs, raisins secs, pruneaux, figues, dattes et autres fruits et baies secs :

  1. réduire le taux de “mauvais” cholestérol dans le sang ;
  2. nettoyer les vaisseaux cérébraux des plaques de cholestérol;
  3. améliorer la mémoire et la concentration;
  4. aider à maintenir une bonne coordination.

Les fruits secs ne font pas partie de ces aliments sains que vous pouvez manger plus c’est mieux. Comme les noix, elles sont consommées en petites quantités en raison de leur teneur élevée en calories et de leur forte concentration en autres substances. Une douzaine de baies ou 2-3 cuillères à soupe d’un mélange de fruits secs moulus suffisent.

9. Miel

Le miel est un guérisseur reconnu du système cardiovasculaire et nerveux. Avec un travail mental constant, il est absolument nécessaire dans l’alimentation comme moyen de :

  1. nettoyer le sang et les vaisseaux sanguins du “mauvais” cholestérol ;
  2. aider le travail de la circulation sanguine, et donc améliorer la circulation cérébrale;
  3. donnant beaucoup d’énergie.

10. Huiles végétales

Les huiles végétales non raffinées ne contiennent pas du tout de cholestérol, ce qui signifie qu’elles ne contribuent pas au développement de l’athérosclérose. De plus, ils aident à dissoudre et à éliminer les dépôts de cholestérol déjà existants dans le corps.

Les huiles vierges non raffinées contiennent également des oméga-3, des oméga-6 vitaux et des acides gras insaturés oméga-9 moins importants mais bénéfiques. Grâce à eux, ainsi qu’à la composition vitaminique et minérale, les huiles utiles au cerveau :

  1. contribuer à la préservation d’un système vasculaire sain, en prévenant le colmatage des artères; ;
  2. aider à augmenter la concentration, à renforcer la mémoire et à réduire le temps de manifestation des réactions neuropsychiques.

11. Chocolat amer

Beaucoup connaissent l’effet qui apparaît après avoir mangé un morceau de chocolat. Cette douceur est non seulement savoureuse, mais aussi utile en ce que :

  1. améliore l’humeur grâce à la production de sérotonine – l’hormone de la joie;
  2. améliore la circulation cérébrale;
  3. Grâce au flavonol, il aide à garder les cellules du cerveau jeunes en luttant contre les radicaux libres.

Une grande quantité d’antioxydants se trouve non seulement dans le chocolat, mais simplement dans la poudre de cacao. Mais le produit le plus utile contenant des fèves de cacao est le chocolat noir et amer. Là, la teneur en fèves de cacao est maximale et atteint 95 %. En savoir plus sur les effets du chocolat sur le cerveau ici.

12. Café

Les scientifiques se disputent constamment sur l’utilité du café pour le cerveau et le système cardiovasculaire.

Il existe de nombreuses théories concernant les mécanismes de l’effet du café sur les vaisseaux sanguins. L’un d’eux est que la molécule de café est similaire à la molécule d’une substance qui se trouve dans chaque cellule, appelée adénosine.

L’adénosine ralentit la production d’énergie. Et lorsque les molécules de café remplacent l’adénosine , les processus énergétiques dans les cellules cérébrales atteignent un nouveau niveau.

13. Thé

En plus du café, il existe un certain nombre de boissons qui peuvent aider à maintenir le fonctionnement de votre cerveau à un niveau élevé. Le thé en fait partie. Les thés noirs et verts contiennent des catéchines . Ces substances uniques aident :

  1. améliorer l’activité cérébrale;
  2. bien mémoriser les informations;
  3. Détendez-vous, récupérez plus vite.

Le thé est mieux consommé le matin et l’après-midi. Dans ce cas, vous pouvez en boire autant que vous le souhaitez, avec des avantages pour l’activité mentale et sans endommager le cœur, les vaisseaux sanguins et les nerfs.

14. Curcuma

Cette épice étonnante vient d’Inde. Mais il est activement utilisé à la fois dans la cuisine et dans la médecine populaire comme un outil qui aide parfaitement à augmenter la productivité du cerveau. Le curcuma pour le cerveau est intéressant car il est capable de :

  1. soulager l’inflammation dans les tissus cérébraux;
  2. restaurer les neurones;
  3. détruire le benzoate de sodium, qui interfère avec les communications entre les cellules cérébrales ;
  4. agir comme un antioxydant qui protège les cellules du vieillissement ;
  5. donner une attitude positive en raison de la production des hormones dopamine et sérotonine.

15. Cari

Les assaisonnements ont un très bon effet sur la circulation sanguine, augmentant la productivité du cerveau et maintenant son activité.

En plus d’être un assaisonnement épicé qui donne un goût agréable aux plats, le curry :

  1. soutient les capacités mentales grâce au contenu en curcumine;
  2. aide à combattre les radicaux libres, c’est-à-dire prolonge la jeunesse du cerveau.

Et vous n’avez pas besoin de penser que vous devez remplir tous les aliments avec cet assaisonnement : il suffit de manger un plat par semaine pour obtenir tous les avantages.

16. Gingembre

Une épice au goût prononcé et à l’arôme frais est très utile pour le cœur, les vaisseaux sanguins et les cellules cérébrales. En médecine traditionnelle, pour le traitement, la prévention et la stimulation de l’activité cérébrale, le gingembre est utilisé comme moyen de :

  1. amincissement du sang;
  2. améliorer la circulation cérébrale;
  3. avec une utilisation régulière améliore considérablement la mémoire;
  4. prévenir le développement des maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

Le gingembre peut être utilisé à la fois frais et en poudre pour améliorer les fonctions cérébrales. Le plus souvent, il est mélangé avec du citron et du miel. L’huile essentielle de gingembre est également utile : elle est dissoute dans du lait, du kéfir ou goutte à goutte sur du miel et du sucre.

17. Citron

La valeur du citron pour le cerveau est principalement due à sa forte teneur en vitamine C, potassium, magnésium et autres minéraux . Le citron aide :

des excroissances de cholestérol;

  1. prévention de la fatigue et soulagement du stress.

Le citron, consommé frais, dans le cadre de mélanges de vitamines et d’infusions, aura un bon effet sur l’activité mentale. L’huile essentielle de citron est également efficace : elle peut être utilisée pour l’aromathérapie, et prise en interne à raison de 1 à 2 gouttes par verre de jus de fruit, une cuillère à café de miel ou un morceau de sucre.

18. Ail

L’ail, en l’absence de contre-indications, est obligatoire dans l’alimentation de chaque personne. En plus des vitamines, des minéraux précieux, des phytoncides, des sucres et d’autres composants importants, l’ail contient une substance spécifique, l’allicine , qui est produite après avoir écrasé une gousse d’ail.

L’ail est nécessaire au cerveau sous sa forme brute: lors du traitement thermique, seules ses propriétés gustatives restent, tandis que de nombreuses propriétés utiles sont détruites. Ail frais:

  1. améliore la composition du sang, l’amincit, favorisant une meilleure circulation sanguine;
  2. réduit la production du soi-disant “mauvais” cholestérol dans le foie, l’empêchant de se déposer sur les parois des vaisseaux cérébraux;
  3. rajeunit les cellules en neutralisant les radicaux libres.

19. Eau ordinaire

Le cerveau ne peut pas fonctionner correctement sans suffisamment de liquide dans le corps. Souvent une sensation de fatigue chronique, la somnolence sont des signes d’un manque d’humidité dans le corps.

La meilleure façon de reconstituer les liquides et ainsi de protéger le cerveau de la déshydratation est de boire de l’eau potable ordinaire : il est préférable de l’absorber sans apporter de calories supplémentaires, comme les jus de fruits. De plus, ce n’est pas un diurétique, comme le café ou le thé.

Une alternative plus ou moins appropriée à l’eau peut être les tisanes. Mais même dans les cas avec eux, il peut y avoir des contre-indications. Par conséquent, l’eau potable est la meilleure source de liquide pour les cellules cérébrales.

Un adulte a besoin de boire environ 2 litres d’eau par jour. Ce volume est facile à répartir dans 2 verres au petit matin, le temps entre le petit déjeuner et le déjeuner, le déjeuner et le goûter, le goûter et le dîner. Pour les problèmes cardiaques, du système excréteur, etc., vous pouvez décaler légèrement l’horaire de consommation d’eau vers la journée afin de boire toute l’eau avant 16 heures.

20. Vin rouge sec

Le vin rouge naturel est connu depuis longtemps pour stimuler le cerveau et le protéger du vieillissement prématuré.

La seule condition : il ne peut être consommé plus de 50-150 ml par jour, selon le sexe, l’âge, le teint et les maladies concomitantes. Sinon, au lieu d’activer et de maintenir l’activité mentale, cela peut conduire à une démence progressive.

Le vin rouge contient un bon ensemble d’oligo-éléments et d’antioxydants qui :

  1. prévenir le développement de l’athérosclérose en dilatant les artères et en les débarrassant des plaques de cholestérol;
  2. protéger les vaisseaux du cerveau de la destruction en les renforçant;
  3. prévenir la démence liée à l’âge et prolonger la jeunesse.

Que faut-il éviter ?

Si un régime est conçu pour le fonctionnement complet du cerveau, les produits nocifs pour l’activité mentale doivent être exclus ou réduits à un minimum sûr.

  1. De l’alcool. Pour élargir les vaisseaux du cerveau, il est permis, mais seulement périodiquement. Seul le vin rouge peut être qualifié d’utile sans ambiguïté, puis en quantités très limitées. La consommation régulière d’autres boissons entraîne la destruction des cellules cérébrales. En savoir plus sur les effets de l’alcool sur le cerveau dans un article séparé, et plus particulièrement sur la bière ici.
  2. De la nourriture grasse. La viande grasse, les viandes fumées, les viandes frites, ainsi que les produits laitiers gras contribuent au développement de l’athérosclérose vasculaire, car ils provoquent un excès de «mauvais» cholestérol, qui se dépose sur les parois des vaisseaux sanguins et interfère avec l’apport sanguin à tissus cérébraux.
  3. Sucre rafiné. L’énergie est nécessaire à l’activité mentale. Mais il est préférable d’utiliser à cette fin le fructose, que l’on trouve dans le miel et les fruits. À son tour, le sucre ordinaire a un effet destructeur sur les cellules cérébrales.
  4. Boissons énergisantes et stimulants artificiels. Contrairement aux produits énergétiques naturels, les produits artificiels ne donnent qu’un effet visible de gaieté. En fait, ils épuisent le système nerveux, car ils utilisent les réserves internes du corps, les stimulant artificiellement. Après l’utilisation de boissons énergisantes vient une panne et une dépression.

Caractéristiques du régime alimentaire pour l’enfant

Pour le développement normal du corps de l’enfant, les produits de la liste sont nécessaires, qui sont nécessaires au développement et à la stimulation du travail à part entière du cerveau. Sauf quelques nuances.

  1. Dans l’alimentation d’un enfant ou d’un adolescent, il devrait y avoir plus d’aliments protéinés : la viande blanche maigre. poisson, fruits de mer.
  2. Pour compiler le menu des enfants, les assaisonnements épicés et épicés sont un peu moins utilisés, en se concentrant sur l’âge et les préférences gustatives de l’enfant.
  3. Le vin rouge est exclu, car l’éthanol dans sa composition est contre-indiqué chez les enfants.

Conclusion

Si vous connaissez la composition et les caractéristiques de l’utilisation de nombreux produits, vous pouvez manger de manière à avoir un effet très bénéfique sur l’état du cerveau. Le menu quotidien correct aidera non seulement à effectuer tout travail mental de haute qualité, mais également à conserver la netteté et la fraîcheur de la pensée pendant de nombreuses années, quel que soit l’âge de la personne.

Une bonne nutrition pour le cerveau et l’amélioration du fonctionnement du système nerveux – 7 règles

Afin d’améliorer la concentration, la mémoire, ainsi que la sensibilité des récepteurs, il n’est pas nécessaire d’utiliser des neurostimulants modernes, divers nootropiques et autres préparations pharmacologiques.

Tout cela peut être réalisé en ajustant simplement le régime alimentaire pour inclure les « bons » aliments.

Selon les recherches , la nutrition quotidienne affecte directement l’activité mentale d’une personne.

Les scientifiques confirment que la consommation de certains aliments stimule la production de sérotonine, de dopamine, de noradrénaline et d’autres neurotransmetteurs.

Quel régime sera le plus utile pour le fonctionnement du cerveau ? Existe-t-il des régimes alimentaires spécialisés qui éviteront la dégradation des fonctions cérébrales chez les personnes âgées et amélioreront les fonctions cognitives chez les personnes jeunes et en bonne santé ? Toutes les réponses sont dans notre article.

7 règles générales de nutrition pour tous

Le cerveau est un organe qui utilise la liste la plus diversifiée de micronutriments pour mener à bien ses activités. Par exemple, pour la croissance musculaire, les minéraux, les vitamines A et C et les protéines sont principalement nécessaires. Pour les os – les mêmes protéines, vitamines D, K et minéraux. Mais pour le cerveau, vous avez besoin de :

  • vitamine C;
  • glucose;
  • le fer;
  • magnésium;
  • manganèse;
  • lécithine;
  • acides oméga;
  • protéine;
  • oligo-éléments minéraux;
  • vitamines B ;
  • vitamines K, A, E, PP.

Sur cette base, vous pouvez dresser une liste généralement acceptée de règles efficaces et simples , ainsi qu’une méthode étape par étape pour une alimentation correcte et saine des neurones et des cellules cérébrales :

  1. Inclure des antioxydants dans votre alimentation. Il s’agit le plus souvent de vitamine E et de ses dérivés. Avec l’aide d’antioxydants, le processus d’oxydation naturelle des cellules nerveuses est considérablement inhibé. Contrairement au même tissu musculaire, les neurones se rétablissent très lentement. Et si les antioxydants ne sont pas inclus dans l’alimentation, la dégradation du cerveau est inévitable (et elle s’accélère également avec l’âge).
  2. Il est nécessaire de combiner correctement les produits. L’alimentation doit être variée. Il n’y aura aucun avantage pour l’activité mentale si une personne mange principalement de la viande tous les jours, car elle contient un minimum de vitamines. Les aliments protéinés doivent être combinés avec des légumes et des fruits bons pour le cerveau, mais en même temps, n’oubliez pas le glucose (bonbons). Sinon, le cerveau ne reçoit pas suffisamment de micro-éléments et une privation d’oxygène se produit également (puisque l’oxygène est activement utilisé pour assimiler les protéines et les graisses).
  3. Ne négligez pas le petit-déjeuner. À une certaine époque, il y avait une tendance selon laquelle un rejet complet du petit-déjeuner était le moyen le plus simple de «nettoyer» le corps des toxines et des toxines. Et il est censé être préférable de remplacer ce repas par une tasse de thé ou de café avec une sorte de gâteau. Or, c’est le matin que l’organisme absorbe le mieux les micronutriments et le glucose dont le cerveau a besoin. Donc, au moins un petit-déjeuner léger mais complet devrait toujours l’être.
  4. Assurez-vous d’inclure des fruits de mer dans votre alimentation. Leur principal avantage est la teneur élevée en acides oméga-3, qui sont utilisés par le cerveau uniquement pour régénérer les cellules nerveuses, ainsi que pour protéger celles qui existent déjà de l’action des toxines et des infections. Idéalement, vous devriez consommer régulièrement des poissons marins gras (une autre option consiste à prendre des suppléments d’huile de poisson). En savoir plus sur les effets des acides oméga-3 sur le cerveau dans un article séparé.
  5. Abstinence totale d’alcool. Malgré les nombreux mythes sur les bienfaits de certaines boissons alcoolisées, l’alcool éthylique nuit au cerveau. Par conséquent, si possible, l’alcool sous toutes ses formes et en toutes quantités doit être abandonné, uniquement s’il ne s’agit pas de divers types de teintures médicinales. De plus, une petite quantité de vin rouge peut être bonne pour les vaisseaux cérébraux.
  6. Ne mangez pas la nuit. La nuit, le cerveau doit se reposer. Si vous mangez même un petit bonbon juste avant d’aller au lit, le système nerveux ne pourra pas se “reposer” complètement – il devra réguler le processus digestif. C’est pourquoi le matin, une personne se sentira fatiguée.
  7. Buvez au moins 8 verres d’eau pure par jour. Cela inclut également le thé et le café. Le métabolisme eau-sel affecte directement le fonctionnement du cerveau. Si trop peu de concentration du même potassium est observée dans le corps, l’attention et la concentration diminuent plusieurs fois à la fois, et la personne ressent également un désir constant de s’endormir (bien que même si vous vous couchez, vous ne pourrez pas s’endormir). En savoir plus sur l’importance de l’eau pour le cerveau dans un article séparé.

Il semblerait que les règles soient simples, mais en pratique, seuls 5 à 10% de la population totale y adhèrent. Cependant, le respect de ces règles réduit considérablement la probabilité de développer divers types de maladies du système nerveux et réduit de 70% le risque de démence chez les personnes âgées . Les mêmes recommandations sont officiellement avancées par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Un régime plus spécifique dépend de vos objectifs.

En principe, pour atteindre un certain objectif (améliorer la concentration, l’attention, la mémoire), il n’est pas nécessaire de modifier radicalement son alimentation. De plus, le cerveau “n’aime pas” les changements cardinaux et les névroses se développent souvent à cause de cela. Mais vous pouvez ajuster légèrement le régime alimentaire, en fonction de vos objectifs et de vos envies. Nous examinerons les 5 objectifs les plus populaires.

1. Pour améliorer la mémoire

Pour la plupart, afin d’améliorer la mémoire, il est nécessaire de normaliser l’équilibre eau-sel, ainsi que d’inclure dans l’alimentation des produits qui normalisent le fonctionnement du système circulatoire et contiennent des huiles essentielles. En conséquence, pour améliorer la mémoire, vous devez utiliser aussi souvent que possible :

  1. Boire de l’eau. Selon les médecins, il faut boire au moins 2 litres d’eau par jour. De plus, il vaut mieux boire de l’eau propre, et pas toutes sortes de boissons, et encore plus du café. Un équilibre salin normal vous permet d’atteindre la concentration optimale de potassium dans la lymphe, ce qui est exactement ce qui est nécessaire pour les processus métaboliques intercellulaires des neurones.
  2. Extrait de Ginkgo biloba. Ce composant a récemment été extrêmement souvent ajouté aux compléments alimentaires. Comme la pratique l’a montré, cette plante améliore la circulation sanguine dans le cerveau et stimule également le processus d’absorption de l’oxygène par les parois intercellulaires des neurones.
  3. Romarin. Il contient toute une liste d’huiles essentielles, y compris l’acide carnosique – il améliore simplement la mémoire. Selon les scientifiques, l’utilisation quotidienne de romarin (comme épice) améliore la mémoire d’environ 18 à 25 %, et cet effet est plus perceptible chez les enfants. Le romarin aide également à prévenir le TDAH chez les enfants.

2. Pour augmenter l’attention et la concentration

Pour améliorer l’attention et la concentration, le cerveau doit recevoir des quantités suffisantes de fer, de magnésium et de zinc. Malheureusement, le même zinc ne se trouve pas dans la plupart des fruits et légumes. Ce n’est qu’en petites quantités qu’on le trouve dans certaines variétés de miel bénéfiques pour le cerveau (surtout dans le miellat, qui est assez cher). Au total, les médecins recommandent d’inclure dans le régime alimentaire pour améliorer l’attention:

  1. Miel noir. Le sarrasin ou le miellat le mieux adapté. De plus, le miel “frais” – le meilleur.
  2. Agrumes. Ils contiennent une quantité considérable de fer et de zinc. Et ils sont également utiles pour le système cardiovasculaire en tant que prévention de la carence en hémoglobine.
  3. Fruits de mer. Les mêmes crustacés et homards contiennent une quantité considérable de zinc. Par exemple, 200 grammes de chair de crabe suffiront à fournir la norme quotidienne de métaux nécessaires au fonctionnement normal du système nerveux.

Quant au miel, il ne doit en aucun cas être soumis à un traitement thermique. Autrement dit, si vous l’ajoutez au thé chaud, de nombreux oligo-éléments se décomposent en dérivés et, parallèlement, des agents cancérigènes se forment également. En conséquence, seul le miel frais est utile pour améliorer l’attention.

3. Pour améliorer l’humeur

Afin d’améliorer l’humeur et de se débarrasser du stress ou de la dépression prolongée, vous devez manger des aliments qui stimulent la production de sérotonine. Pour ce faire, le régime alimentaire doit comprendre :

  1. Légumineuses. Les pois verts ou les haricots en conserve sont les meilleurs. Soit dit en passant, ces produits sont souvent consommés par les Américains, les Français et les Italiens. C’est peut-être pour ça qu’ils ont l’air plus heureux ?
  2. Poisson gras. Pas forcément marin. Contient une quantité considérable d’acides oméga-3, qui accélèrent simplement la production de sérotonine.
  3. Foie de boeuf. Il est utile non seulement pour le système circulatoire, mais augmente également la concentration de sérotonine dans le sang.

4. Pour se débarrasser de la dépression et réduire le stress

Mais à cet égard, les scientifiques recommandent d’augmenter la présence dans l’alimentation de chocolat et d’autres produits contenant du glucose et du cacao. Mieux vaut manger :

  1. Chocolat noir. Améliore de manière globale le fonctionnement du cerveau, notamment en vous permettant de vous débarrasser d’une dépression prolongée ou de minimiser le risque de son apparition.
  2. Fruits secs. Ils contiennent une grande quantité de fructose et contiennent également des fibres, ce qui affectera positivement le travail du tube digestif. Contrairement au même chocolat, ils ne grossissent pas des fruits secs.
  3. Bananes. Ils sont l’une des sources naturelles les plus simples de glucides “sûrs”. Mais il ne faut pas en abuser – les acides contenus dans les bananes irritent la muqueuse gastrique. Avec une utilisation fréquente, il peut provoquer une gastrite.

Le chocolat noir ne doit pas non plus être abusé. Premièrement, c’est un produit à haute teneur en matières grasses, et des vaisseaux trop «bouchés» affecteront négativement le fonctionnement du cerveau. Deuxièmement, très souvent, les fabricants ajoutent des graisses végétales au chocolat afin de réduire les coûts de production – elles sont également nocives pour les vaisseaux sanguins et augmentent le risque d’athérosclérose.

5. Pour le tonus général du corps

En assurant le tonus normal du corps, le cerveau joue un rôle clé – c’est lui qui optimise tous les processus physiologiques et produit en même temps de la sérotonine (souvent appelée “l’hormone du bonheur”). Au total, pour améliorer le tonus, il est recommandé d’utiliser :

  1. Vitamines B. Ils sont également nécessaires à la normalisation du système endocrinien, ce qui, par exemple, aide les femmes à supporter beaucoup plus facilement les échecs hormonaux et les hommes à gagner en confiance en eux et renforce également les nerfs. Où trouve-t-on les vitamines B ? Fruits de mer, noix, riz brun, pois verts, légumineuses, flocons d’avoine peuvent être recommandés.
  2. Lécithine. C’est l’un des antioxydants naturels les plus importants. Et en même temps, il normalise le travail conjoint de plusieurs zones du cerveau à la fois. En grande quantité, la lécithine se trouve dans le soja, les céréales, les œufs de poule et de caille, le foie de volaille.
  3. Magnésium. Il normalise le fonctionnement des vaisseaux cérébraux, optimisant ainsi le “transport” des micronutriments vers le tissu cérébral. Le magnésium se trouve en grande quantité dans le pain aux céréales, les légumes verts et le riz.

Régime céto

En plus des recommandations individuelles, il existe également des régimes complets visant à améliorer l’activité cérébrale. Un de ces régimes est le régime cétonique.

Le régime céto vise à réduire la présence de glucides dans l’alimentation et à tirer de l’énergie des graisses. Parallèlement à cela, les experts recommandent de minimiser la quantité de protéines consommées.

Le débat sur le carburant dont le cerveau a le plus besoin – les cétones ou le glucose – dure depuis longtemps. Avec la bonne approche, une telle nutrition aidera vraiment à améliorer la fonction cérébrale et à débarrasser le corps des «toxines protéiques» qu’il reçoit de toutes sortes de fast-foods et de plats cuisinés.

En revanche, ce régime ne doit pas être suivi longtemps. Le meilleur de tous – dans de courtes périodes, pour normaliser votre poids. Et l’adhésion constante au régime céto peut provoquer l’athérosclérose et l’accumulation d’un excès de masse grasse.

Régime ESPRIT

Le régime MIND est un régime combiné basé sur les régimes DASH et méditerranéen. En fait, il vise simplement à améliorer la fonctionnalité de l’ensemble du système nerveux.

Et cela consiste en une règle simple – l’inclusion dans le régime alimentaire d’aliments tels que les noix, les légumineuses, les baies, les grains entiers, l’huile d’olive et le vin rouge non sucré (en quantités très limitées, uniquement pour la prévention de l’hypertension).

Ce régime est vraiment utile et améliore la mémoire, mais en même temps, il est incompatible avec les sports actifs – cette nuance doit être prise en compte.

Découvrez également l’infographie :

Parlons maintenant de la mauvaise nourriture.

Quels aliments faut-il éviter ?

Il y a beaucoup d’aliments nocifs pour le cerveau qui affectent négativement le fonctionnement du cerveau. Et, malheureusement, dans le régime alimentaire d’une personne moderne, ils occupent presque la première place. Selon les recommandations des nutritionnistes, les aliments suivants doivent être refusés ou du moins limités :

  1. Graisses animales. Cela comprend le porc gras, les saucisses, les saucisses, le saindoux. Bien qu’ils soient une bonne source d’énergie, ils augmentent considérablement le risque d’athérosclérose et d’accident vasculaire cérébral.
  2. De l’alcool. Accélère lentement mais sûrement la dégradation du système nerveux, détruit les neurones, réduit la sensibilité tactile. Les médecins disent que le taux d’alcool “sûr” autorisé pour un adulte ne dépasse pas 70 ml de vin rouge par jour. Tout le reste va certainement nuire au corps. Surtout la bière doit être évitée.
  3. Glucides à digestion rapide. Ils provoquent une forte augmentation de la glycémie, qui endommage les parois internes des vaisseaux cérébraux, et augmente également la charge sur le système endocrinien (qui est régulé par le cerveau). Il est préférable de les remplacer par des fruits, qui sont aussi une source de glucides simples, mais ils contiennent une quantité modérée de sucre.
  4. Gras trans. L’option la plus simple est la margarine ou la soi-disant “huile de cuisson”, une pâte à tartiner. Ils sont assez toxiques et cancérigènes. Les scientifiques ont déjà prouvé que la consommation régulière de gras trans augmente considérablement le risque de cancer.

Vidéo utile

Au total, pour que le cerveau continue à fonctionner normalement, il n’est pas nécessaire de demander l’aide de sociétés pharmacologiques. Dans la plupart des cas, il suffit de revoir son alimentation et d’y inclure les « bons » aliments. Si cela est difficile pour quelqu’un, il est préférable de demander l’aide de nutritionnistes qui choisiront le régime optimal, en tenant compte des caractéristiques physiologiques individuelles du patient.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *