rêver

Régime pour la perte de poids de l’abdomen et des côtés. Menu diététique.

  1. Causes de l’apparition de la graisse corporelle
  2. Principes diététiques
  3. Produits approuvés
  4. Menu diététique pour la perte de poids de l’abdomen et des côtés
  5. Menu diététique pour la perte de poids de l’abdomen et des côtés pendant 4 jours
  6. Menu diététique pour la perte de poids de l’abdomen et des côtés pendant 1 semaine
  7. Régimes amaigrissants efficaces à la maison
  8. Activité physique pour le ventre et les flancs

Pour perdre du poids, vous devez faire de l’exercice et manger des aliments sains et de qualité. Mais perdre du poids dans l’abdomen et les côtés n’est pas une tâche facile, ces endroits sont les plus problématiques et les plus difficiles à corriger. Et cela aidera à réduire le volume d’un régime spécial qui vous permet de manger presque sans restrictions et avec des avantages pour la santé.

Contents

Causes de l’apparition de la graisse corporelle

Avez-vous remarqué que le problème des amas graisseux sur le ventre et les flancs concerne plus les femmes que les hommes. Les représentants de la moitié forte de l’humanité ont rarement un ventre affaissé ou des côtés qui dépassent de leur pantalon. Les exceptions sont les hommes qui ne suivent pas du tout leur régime alimentaire, mangent de la restauration rapide, des sodas, aiment la bière et mènent une vie sédentaire.

Ainsi, chez les femmes, des dépôts apparaissent même sans dépendance à la bière et aux hamburgers. Et cette fonctionnalité est liée à la fonction de procréation. La nature a fait en sorte que la future mère ait une petite réserve de graisse nécessaire pour porter un enfant pendant une famine. De plus, la couche de couche grasse sert de protection pour le bébé à naître.

Mais tout en maintenant votre corps en bonne forme, le ventre reste plat même chez les femmes plus âgées. Cependant, la situation est modifiée par divers facteurs qui affectent l’apparition d’un excès de poids et de graisse corporelle:

  • Mauvaise alimentation. Tout d’abord, l’utilisation de produits à base de sucre et de farine provoque la croissance du tissu adipeux. Mais même si vous renoncez à ces produits, ainsi qu’aux fast-foods, avec un mauvais ratio de graisses, de protéines et de glucides, le corps commence à faire des réserves. Par conséquent, vous ne pouvez pas complètement refuser même les glucides.
  • Stresser. La tension nerveuse provoque la production de cortisol, l’hormone du stress. Et il donne l’installation au corps pour stocker les graisses en réserve. Et si vous êtes souvent stressé, tout en mangeant correctement, éviter l’apparition des côtés et de l’abdomen sera problématique.
  • Mode de vie sédentaire. Une activité réduite garantit presque un gain de poids. Cela est dû à une diminution du métabolisme et à une mauvaise digestion. Si vous avez un travail sédentaire, prévoyez 2 à 3 jours par semaine pour vous rendre au gymnase. 1 à 2 heures d’entraînement intense suffisent pour maintenir le corps en bonne forme et réduire le risque d’obésité.
  • Déséquilibre hormonal. Les maladies du système endocrinien entraînent des dysfonctionnements de nombreux systèmes de l’organisme. Et la croissance du tissu adipeux sur l’abdomen et les côtés est l’une des conséquences de la maladie thyroïdienne et du déséquilibre hormonal. Dans le même temps, il est très difficile de perdre du poids même avec un régime strict et un exercice intense.
  • Âge. Plus la personne est âgée, plus le métabolisme est mauvais. Pour cette raison, il est beaucoup plus facile de prendre du poids dans la trentaine que dans la vingtaine.

L’un des problèmes fréquents est un volume important de l’abdomen et des côtés avec un poids normal. Dans ce cas, l’accent est mis sur l’activité physique afin d’accélérer le processus de perte de poids.

Principes diététiques

Pour perdre du poids dans l’abdomen et les côtés, vous devez d’abord éliminer la cause de la prise de poids. Si vous avez des problèmes d’endocrinologie, assurez-vous de suivre un traitement. Avec le fonctionnement normal de la glande thyroïde, éliminez les autres facteurs qui provoquent la prise de poids :

  • Mangez souvent, mais en petites portions. Un régime rigide et des grèves de la faim feront plus de mal que de bien.
  • Abandonnez les sucreries, les sodas et les produits à base de farine.
  • Augmenter l’activité physique. Si vous n’avez pas le temps d’aller à la salle de sport, faites de l’aérobic, du yoga ou faites une promenade le soir à la maison.
  • Même la montée habituelle des escaliers fera l’affaire.
  • Observez le régime de consommation d’alcool en buvant au moins 1,5 litre d’eau propre par jour. En été, le corps a besoin de plus – au moins 2 litres par jour.
  • Abandonnez le sel ou réduisez sa consommation. Il n’est inhabituel et insipide que pendant les 5 à 7 premiers jours, puis vous vous habituez au nouveau goût des aliments et cela vous semblera plus agréable.
  • Surveillez vos calories. Achetez une balance de cuisine, pesez chaque aliment que vous mangez et notez-le dans un journal alimentaire. Cela aidera à calculer le nombre de calories entrantes et à les ajuster pour ne pas atteindre un peu la norme.

Produits approuvés

Pour créer un menu pour perdre du poids sur l’abdomen et les côtés, vous devez choisir un menu qui comprend des aliments sains à faible teneur en calories. Le régime alimentaire doit comprendre :

  • les légumes sont des produits obligatoires qui peuvent être consommés en quantité quasi illimitée (à l’exception des pommes de terre) ;
  • les fruits sont une source de glucose, particulièrement nécessaire au rejet complet du sucre;
  • viande – n’achetez que des variétés faibles en gras: poitrine de poulet, lapin, veau, bœuf, poisson;
  • céréales – privilégier le sarrasin, le riz, le millet, les lentilles, les pois chiches;
  • huiles végétales – les huiles d’olive et de lin sont particulièrement bénéfiques pour le corps;
  • produits laitiers fermentés – assurez-vous d’acheter du kéfir, du yogourt naturel et du fromage cottage.

Lors de la compilation d’un menu, tenez compte de la capacité de certains produits à améliorer le métabolisme et à éliminer l’excès de graisse du corps. Avec eux, vous obtiendrez rapidement une belle taille. Ces produits comprennent :

Produits interdits

Certains aliments doivent être complètement éliminés de l’alimentation afin d’accélérer l’élimination de l’excès de graisse corporelle. Ceux-ci inclus:

  • bonbons et sucre;
  • produits à base de farine;
  • saucisses, conserves, produits fumés;
  • plats frits et fortement salés;
  • de l’alcool;
  • mayonnaise, ketchup;
  • jus en boîte.

Les produits listés sont les ennemis d’une belle silhouette, donc si vous les refusez, la graisse des côtés et de l’abdomen commence à disparaître.

Menu diététique pour la perte de poids de l’abdomen et des côtés

Il existe un grand nombre de régimes pour perdre du poids. Lors du choix, vous devez tenir compte de vos objectifs – plus vous devez perdre du poids rapidement, plus le système de nutrition est strict. Si nous parlons du bon régime alimentaire qui ne nuit pas à la santé, alors il comporte plusieurs éléments :

  • Petites portions – la taille de chacune ne doit pas dépasser 250 gr.
  • Nutrition fractionnée – il devrait y avoir 3 repas complets et 2 collations par jour.
  • Régime de température – les aliments doivent être chauds.
  • Régime de boisson – chaque matin, buvez un verre d’eau tiède, puis pendant la journée 30 minutes avant les repas et une heure après les repas.
  • Combinez correctement les produits – viande avec des légumes, céréales avec des légumes. Mais céréales et viande ne font pas bon ménage.

Menu diététique pour la perte de poids de l’abdomen et des côtés pendant 1 jour

Si vous décidez d’utiliser le bon régime pour perdre du poids sur l’abdomen et les côtés, un menu approximatif pour 1 jour vous aidera à cela.

  • Petit-déjeuner. Flocons d’avoine sur l’eau avec une pomme.
  • Goûter. Sandwich au fromage, thé vert.
  • Dîner. Soupe au poulet, poisson au four avec salade de légumes.
  • Goûter. 1 pamplemousse.
  • Dîner. Salade de fruit de mer.
  • Dîner tardif. Kéfir ou fromage cottage.

Si entre les repas vous avez faim, vous pouvez la satisfaire avec des noix, du kéfir ou n’importe quel fruit.

Menu diététique pour la perte de poids de l’abdomen et des côtés pendant 4 jours

Pour se débarrasser de la graisse corporelle, vous devez constamment respecter les règles d’une alimentation saine. Idéalement, tout au long de la vie pour réduire les risques de diverses maladies et prévenir la prise de poids.

Un exemple de menu pour 4 jours ressemble à ceci :

Jour Petit-déjeuner Dîner Dîner
une Crêpes au fromage cottage cuites au four Blanc de poulet bouilli, ragoût de légumes oreille de poisson
2 œufs durs, pain grillé Soupe de purée de légumes, un morceau de poisson bouilli Boeuf au four avec courgettes et carottes
3 Gruau au lait Bouillie de sarrasin, salade de légumes Mijoté de veau aux légumes
quatre Riz aux légumes Soupe au poulet Viande en pot

Menu diététique pour la perte de poids de l’abdomen et des côtés pendant 1 semaine

Un régime efficace pour perdre du poids sur l’abdomen et les côtés implique le rejet des sucreries. Et pour ne pas souffrir de carence en glucides, vous devez inclure plus de fruits et de céréales dans votre alimentation.

Le menu hebdomadaire ressemble à ceci :

Jour Petit-déjeuner Dîner Dîner
une Gruau aux baies Betterave au poulet Chou braisé, goberge bouillie
2 Cottage cheese Casserole de viande Salade de légumes
3 Bouillie de sarrasin aux tomates Soupe de viande aux pommes de terre Poisson cuit en papillote avec légumes
quatre Crêpes Cottage Cheese Soupe de purée de légumes Salade de boeuf bouilli, tomates et concombres
5 Casserole de fromage cottage oreille Boulettes de viande avec du riz
6 Bouillie d’Hercule aux fruits Poitrine de poulet mijotée à la tomate Bouillie de lait de millet
sept oeufs bouillis Salade de légumes, blanc de poulet bouilli Ragoût de légumes aux morceaux de veau

Régimes amaigrissants efficaces à la maison

Si vous voulez vous débarrasser rapidement de l’estomac et des côtés, vous devriez essayer des régimes plus stricts. Ils aident à perdre jusqu’à 5 kg en une semaine. Mais vous ne pouvez y adhérer que s’il n’y a pas diverses maladies.

Quels régimes vous aident à perdre du poids:

  • régime au sarrasin – consiste à manger un sarrasin pendant 5 à 7 jours;
  • régime au kéfir – ne buvez que du kéfir pendant 3 à 5 jours;
  • régime hydrique – bien manger et faire des jours de jeûne tous les 3 jours, pendant lesquels vous ne pouvez boire que de l’eau;
  • régime au chou – cuisinez uniquement des plats à base de chou pendant 5 à 7 jours;
  • régime à base de riz – ne mangez que du riz bouilli pendant 5 jours.

Les nutritionnistes et les médecins sont sceptiques quant aux mono-régimes, car ils causent d’énormes dommages à l’organisme. Tout d’abord, il s’agit d’un stress sérieux et, deuxièmement, d’un manque de vitamines et de minéraux essentiels.

Activité physique pour le ventre et les flancs

Pour perdre du poids dans les zones à problèmes, choisissez n’importe quel sport. Mais surtout efficace :

Il est préférable de choisir des exercices pour perdre du poids avec un entraîneur ou un médecin. Assurez-vous de prendre en compte l’âge, le poids corporel, l’équipement, ainsi que les maladies.

À la maison, sans nuire à la santé, vous pouvez utiliser un ensemble d’exercices comprenant:

  • squats – 20 fois;
  • planche – 60 secondes;
  • torsion – 15 fois de chaque côté;
  • s’incline sur le côté – 15 fois de chaque côté;
  • corde à sauter – 1 minute.

En effectuant les exercices ci-dessus 3 à 4 fois par semaine, vous remarquerez des améliorations significatives de votre silhouette.L’essentiel est de ne pas être paresseux, de bien manger et de ne pas être nerveux pour des bagatelles!

Vaut-il la peine de boire du lait : une nutritionniste sur les bienfaits et les dangers de votre produit préféré

La plupart des gens perçoivent le lait comme un élément essentiel d’une bonne nutrition depuis l’enfance, mais récemment, de plus en plus de recherches ont mis en évidence les dangers de ce produit. Lors de la Journée mondiale du lait, le correspondant de RIAMO, en collaboration avec la nutritionniste Natalya Pugacheva, a tenté de déterminer s’il valait toujours la peine de boire du lait, quels arguments ses partisans et opposants donnent et comment choisir un produit de qualité.

Protéines, lipides et minéraux essentiels

Selon Natalya Pugacheva, diététiste à la Clinique de gestion de la santé de l’Institut de médecine personnalisée de l’Université Sechenov, le lait est l’un des aliments complets, il ne peut être considéré sans ambiguïté comme un ami ou un ennemi.

«Le lait et les produits laitiers sont riches en protéines de haute qualité et facilement digestibles – le fromage cottage et les fromages ne sont pas inférieurs en termes de protéines à la viande et au poisson. La matière grasse du lait est de composition très hétérogène et contient, en plus des graisses saturées et du cholestérol alimentaire, dont la dangerosité est souvent exagérée, des acides gras essentiels, mono- et polyinsaturés. Les gouttes de matière grasse du lait contiennent également de la lécithine, des vitamines liposolubles A, E et D », explique l’expert.

Les protéines du lait, comme les graisses, selon l’expert, sont hétérogènes – elles sont constituées de protéines de caséine et de lactosérum (lactoglobulines et lactoalbumines). Pour cette raison, il est complet et absorbé à 95% par le corps.

À titre de comparaison, l’expert cite comme exemple la protéine de légumineuse qui, malgré sa haute valeur nutritionnelle, le corps ne peut en absorber que 30 à 40 %.

Autre avantage indiscutable du lait et des produits qui en sont issus, le nutritionniste tient compte de la composition minérale. « Tout d’abord, nous parlons de calcium. Il y en a relativement peu dans le lait ou le kéfir lui-même – environ 100 milligrammes pour 100 grammes (avec un taux quotidien moyen de 1000 milligrammes). Mais dans le fromage à pâte dure, le calcium est déjà de 1000 milligrammes pour 100 grammes. Compte tenu du fait qu’avec les produits laitiers, une personne reçoit du calcium dans une combinaison optimale avec de la vitamine D et du phosphore, il est difficile de les remplacer par autre chose », est convaincue Natalya Pugacheva.

Pour un apport suffisant en calcium, elle conseille de manger deux à trois portions de produits laitiers par jour, comme un verre de lait ou de kéfir, 100 grammes de fromage blanc et 30 grammes de fromage.

Augmentation de l’insuline, du mauvais cholestérol et des œstrogènes

Au fil du temps, les informations sur les dangers du lait se sont multipliées : un produit populaire est accusé de fragiliser les os et d’augmenter la mortalité. Dans le lait, les scientifiques ont trouvé un facteur de croissance analogue à l’insuline, considéré comme l’une des causes du surpoids et du cancer, ainsi que du cholestérol, responsable de l’athérosclérose. De plus, le produit que les vaches produisent pendant la gestation contient des œstrogènes.

“La plupart des accusations de lait sont apparues, curieusement, à la suite de découvertes scientifiques, mais si vous regardez les résultats de la recherche sans hystérie et révélations bruyantes, tout n’est pas tout à fait correct”, est sûre Natalya Pugacheva.

Selon le nutritionniste, il existe bien un facteur de croissance dans le lait, mais sa part est inférieure à un pour cent d’un facteur similaire produit par l’organisme. Un indice d’insuline élevé est également présent, mais l’augmentation du taux d’insuline après la consommation de produits laitiers, selon les études, ne s’est pas accompagnée d’une augmentation du taux de glucose, d’une augmentation du risque de diabète ou d’obésité. Il en est de même avec le cholestérol.

“L’excès de cholestérol alimentaire est nocif, plus de 300 à 400 milligrammes par jour. Une telle quantité peut être trouvée dans 3-4 litres de lait, dans 500 grammes de fromage cottage ou 250 grammes de fromage. Mais de telles portions pour la plupart des gens sembleront déraisonnables », explique Natalia Pugacheva.

Les résultats d’une étude sur l’effet du lait sur l’augmentation de la mortalité, qui a été menée à l’Université de Harvard, sont également ambigus. Les chercheurs ont comparé des groupes qui buvaient différentes quantités de lait. Lors de la consommation de 7 portions ou plus, un taux de mortalité plus élevé a été noté.

“Les chercheurs eux-mêmes émettent une réserve sur le fait que les personnes de ce groupe mangent généralement beaucoup plus – pas seulement du lait. La raison de la détérioration de leur santé peut difficilement être qualifiée de lait », commente le nutritionniste.

Qui ne peut pas avoir de lait

Malgré les arguments controversés des « opposants » au lait, il y a des gens qui ne devraient pas en boire. Tout d’abord, ce sont ceux qui sont allergiques à une certaine protéine, le plus souvent à la caséine.

«Les allergies se manifestent déjà dans la petite enfance, lorsque l’alimentation avec des mélanges de lait ou du lait de vache commence. Un symptôme peut être à la fois une violation des intestins et une éruption cutanée », explique Natalya Pugacheva.
Les personnes intolérantes au lactose, c’est-à-dire au sucre du lait, doivent également faire attention aux produits laitiers. Dans la petite enfance, il est absorbé par l’enzyme lactase. Au fur et à mesure que vous vieillissez et que vous passez à un régime adulte, l’activité de l’enzyme diminue, le sucre du lait est moins bien absorbé et son excès dans l’intestin perturbe la microflore.

« Le déficit en lactase chez l’adulte est génétiquement déterminé. De nombreuses données ont été accumulées sur les différences de population dans l’activité du gène responsable de cette enzyme. Ainsi, chez les indigènes du nord de l’Europe, les personnes intolérantes au lactose sont beaucoup moins fréquentes que chez les personnes originaires d’Asie ou d’Afrique », explique le nutritionniste.

Selon elle, l’intolérance absolue est rare – le plus souvent ses manifestations dépendent de la qualité du lait consommé. Les personnes de plus de 25 ans peuvent choisir de ne pas consommer du tout de lait entier, obtenant les vitamines et minéraux nécessaires à partir de produits laitiers fermentés, tels que le fromage cottage ou le fromage. Au cours de leur production, les bactéries lactiques “mangent” presque tout le lactose.

De plus, les personnes intolérantes au lactose peuvent remplacer le lait ordinaire par du lait sans lactose ou à base de plantes. Dans la fabrication de lait sans lactose, l’enzyme lactase est ajoutée au lait ordinaire et un produit contenant déjà du sucre fractionné apparaît dans les rayons des magasins.

Les versions à base de plantes ressemblent à du lait de graines, de noix ou de céréales. « Le lait végétal est un produit merveilleux à tous points de vue. C’est une source de protéines végétales et de graisses saines, de vitamines et d’oligo-éléments. De plus, ce « lait » contient également des fibres alimentaires. Les vitamines D et B12 sont ajoutées à certaines espèces, qui ne se trouvent pas dans les céréales ou les graines d’origine. Cela rend le lait végétal particulièrement attrayant pour les végétariens », explique Natalya Pugacheva.

Quel lait choisir

Selon les informations publiées sur le site Web de Roskachestvo, le moyen le plus sûr d’acheter du lait est de choisir un produit d’un grand fabricant au supermarché. Le lait acheté au marché à un agriculteur ou à la grand-mère d’un voisin n’est pas toujours sûr, car les propriétaires peuvent ne pas remarquer la maladie chez une vache aux premiers stades.

Vous devez également faire attention aux « machines à lait » qui vendent du lait cru. Si les recommandations d’ébullition ne sont pas suivies, en plus de la tasse de lait du matin, l’acheteur peut recevoir une microflore indésirable.

Les experts de Roskachestvo ne recommandent pas d’utiliser du lait cru – il vaut mieux faire attention au pasteurisé, ultra-pasteurisé ou stérilisé. Ces méthodes de traitement thermique diffèrent par la température et la durée de chauffage du lait. Par exemple, le lait pasteurisé est chauffé à 70 degrés, ce qui vous permet de conserver toutes ses propriétés bénéfiques. La durée de conservation de ce produit est de 5 à 10 jours. Le lait UHT et stérilisé ont une durée de conservation beaucoup plus longue – jusqu’à six mois à une température ne dépassant pas +25 degrés. Pour ce faire, le lait est fortement chauffé – dans le premier cas à 137 degrés pendant quelques secondes, dans le second à cent pendant 20 minutes. Lors de l’achat de lait, vous devez faire attention à l’emballage. Il doit être opaque et hermétique – avec l’air, les bactéries peuvent pénétrer dans le produit, et à la lumière du soleil, la matière grasse du lait est sujette à la photo-oxydation. Si l’emballage est endommagé, si la date de péremption est dépassée ou si le lait a été stocké dans de mauvaises conditions, par exemple pasteurisé à l’extérieur du réfrigérateur, vous ne devez pas acheter le produit – il peut être gâté.

304 [TIMESTAMP_X] => 2019-10-28 10:43:57 [IBLOCK_ID] => 21 [NAME] => URL de l’article source [ACTIVE] => Y [SORT] => 500 [CODE] => source_url [DEFAULT_VALUE ] => [PROPERTY_TYPE] => S [ROW_COUNT] => 1 [COL_COUNT] => 30 [LIST_TYPE] => L [MULTIPLE] => N [XML_ID] => 304 [FILE_TYPE] => [MULTIPLE_CNT] => 5 [TMP_ID] => [LINK_IBLOCK_ID] => 0 [WITH_DESCRIPTION] => N [SEARCHABLE] => N [FILTRABLE] => N [IS_REQUIRED] => N [VERSION] => 1 [USER_TYPE] => [USER_TYPE_SETTINGS] = > [HINT] => [PROPERTY_VALUE_ID] => 350788 [VALUE] => https://korzinka.riamo.ru/article/stoit-li-pit-moloko-vrach-dietolog-o-polze-i-opasnosti-lyubimogo -produkta-2065 [DESCRIPTION] => [VALUE_ENUM] => [VALUE_XML_ID] => [VALUE_SORT] => [~VALUE] => https://korzinka.riamo.fr/article/stoit-li-pit-moloko-vrach-dietolog-o-polze-i-opasnosti-lyubimogo-produkta-2065 [~DESCRIPTION] => [~NAME] => URL de l’article d’origine [~DEFAULT_VALUE] => ) —>

Intégrer le code sur le site

Vaut-il la peine de boire du lait : une nutritionniste sur les bienfaits et les dangers de votre produit préféré

La plupart des gens perçoivent le lait comme un élément essentiel d’une bonne nutrition depuis l’enfance, mais récemment, de plus en plus de recherches ont mis en évidence les dangers de ce produit. Lors de la Journée mondiale du lait, le correspondant de RIAMO, en collaboration avec la nutritionniste Natalya Pugacheva, a tenté de déterminer s’il valait toujours la peine de boire du lait, quels arguments ses partisans et opposants donnent et comment choisir un produit de qualité.

Protéines, lipides et minéraux essentiels

Selon Natalya Pugacheva, diététiste à la Clinique de gestion de la santé de l’Institut de médecine personnalisée de l’Université Sechenov, le lait est l’un des aliments complets, il ne peut être considéré sans ambiguïté comme un ami ou un ennemi.

«Le lait et les produits laitiers sont riches en protéines de haute qualité et facilement digestibles – le fromage cottage et les fromages ne sont pas inférieurs en termes de protéines à la viande et au poisson. La matière grasse du lait est de composition très hétérogène et contient, en plus des graisses saturées et du cholestérol alimentaire, dont la dangerosité est souvent exagérée, des acides gras essentiels, mono- et polyinsaturés. Les gouttes de matière grasse du lait contiennent également de la lécithine, des vitamines liposolubles A, E et D », explique l’expert.

Les protéines du lait, comme les graisses, selon l’expert, sont hétérogènes – elles sont constituées de protéines de caséine et de lactosérum (lactoglobulines et lactoalbumines). Pour cette raison, il est complet et absorbé à 95% par le corps.

À titre de comparaison, l’expert cite comme exemple la protéine de légumineuse qui, malgré sa haute valeur nutritionnelle, le corps ne peut en absorber que 30 à 40 %.

Autre avantage indiscutable du lait et des produits qui en sont issus, le nutritionniste tient compte de la composition minérale. « Tout d’abord, nous parlons de calcium. Il y en a relativement peu dans le lait ou le kéfir lui-même – environ 100 milligrammes pour 100 grammes (avec un taux quotidien moyen de 1000 milligrammes). Mais dans le fromage à pâte dure, le calcium est déjà de 1000 milligrammes pour 100 grammes. Compte tenu du fait qu’avec les produits laitiers, une personne reçoit du calcium dans une combinaison optimale avec de la vitamine D et du phosphore, il est difficile de les remplacer par autre chose », est convaincue Natalya Pugacheva.

Pour un apport suffisant en calcium, elle conseille de manger deux à trois portions de produits laitiers par jour, comme un verre de lait ou de kéfir, 100 grammes de fromage blanc et 30 grammes de fromage.

Augmentation de l’insuline, du mauvais cholestérol et des œstrogènes

Au fil du temps, les informations sur les dangers du lait se sont multipliées : un produit populaire est accusé de fragiliser les os et d’augmenter la mortalité. Dans le lait, les scientifiques ont trouvé un facteur de croissance analogue à l’insuline, considéré comme l’une des causes du surpoids et du cancer, ainsi que du cholestérol, responsable de l’athérosclérose. De plus, le produit que les vaches produisent pendant la gestation contient des œstrogènes.

“La plupart des accusations de lait sont apparues, curieusement, à la suite de découvertes scientifiques, mais si vous regardez les résultats de la recherche sans hystérie et révélations bruyantes, tout n’est pas tout à fait correct”, est sûre Natalya Pugacheva.

Selon le nutritionniste, il existe bien un facteur de croissance dans le lait, mais sa part est inférieure à un pour cent d’un facteur similaire produit par l’organisme. Un indice d’insuline élevé est également présent, mais l’augmentation du taux d’insuline après la consommation de produits laitiers, selon les études, ne s’est pas accompagnée d’une augmentation du taux de glucose, d’une augmentation du risque de diabète ou d’obésité. Il en est de même avec le cholestérol.

“L’excès de cholestérol alimentaire est nocif, plus de 300 à 400 milligrammes par jour. Une telle quantité peut être trouvée dans 3-4 litres de lait, dans 500 grammes de fromage cottage ou 250 grammes de fromage. Mais de telles portions pour la plupart des gens sembleront déraisonnables », explique Natalia Pugacheva.

Les résultats d’une étude sur l’effet du lait sur l’augmentation de la mortalité, qui a été menée à l’Université de Harvard, sont également ambigus. Les chercheurs ont comparé des groupes qui buvaient différentes quantités de lait. Lors de la consommation de 7 portions ou plus, un taux de mortalité plus élevé a été noté.

“Les chercheurs eux-mêmes émettent une réserve sur le fait que les personnes de ce groupe mangent généralement beaucoup plus – pas seulement du lait. La raison de la détérioration de leur santé peut difficilement être qualifiée de lait », commente le nutritionniste.

Qui ne peut pas avoir de lait

Malgré les arguments controversés des « opposants » au lait, il y a des gens qui ne devraient pas en boire. Tout d’abord, ce sont ceux qui sont allergiques à une certaine protéine, le plus souvent à la caséine.

«Les allergies se manifestent déjà dans la petite enfance, lorsque l’alimentation avec des mélanges de lait ou du lait de vache commence. Un symptôme peut être à la fois une violation des intestins et une éruption cutanée », explique Natalya Pugacheva.
Les personnes intolérantes au lactose, c’est-à-dire au sucre du lait, doivent également faire attention aux produits laitiers. Dans la petite enfance, il est absorbé par l’enzyme lactase. Au fur et à mesure que vous vieillissez et que vous passez à un régime adulte, l’activité de l’enzyme diminue, le sucre du lait est moins bien absorbé et son excès dans l’intestin perturbe la microflore.

« Le déficit en lactase chez l’adulte est génétiquement déterminé. De nombreuses données ont été accumulées sur les différences de population dans l’activité du gène responsable de cette enzyme. Ainsi, chez les indigènes du nord de l’Europe, les personnes intolérantes au lactose sont beaucoup moins fréquentes que chez les personnes originaires d’Asie ou d’Afrique », explique le nutritionniste.

Selon elle, l’intolérance absolue est rare – le plus souvent ses manifestations dépendent de la qualité du lait consommé. Les personnes de plus de 25 ans peuvent choisir de ne pas consommer du tout de lait entier, obtenant les vitamines et minéraux nécessaires à partir de produits laitiers fermentés, tels que le fromage cottage ou le fromage. Au cours de leur production, les bactéries lactiques “mangent” presque tout le lactose.

De plus, les personnes intolérantes au lactose peuvent remplacer le lait ordinaire par du lait sans lactose ou à base de plantes. Dans la fabrication de lait sans lactose, l’enzyme lactase est ajoutée au lait ordinaire et un produit contenant déjà du sucre fractionné apparaît dans les rayons des magasins.

Les versions à base de plantes ressemblent à du lait de graines, de noix ou de céréales. « Le lait végétal est un produit merveilleux à tous points de vue. C’est une source de protéines végétales et de graisses saines, de vitamines et d’oligo-éléments. De plus, ce « lait » contient également des fibres alimentaires. Les vitamines D et B12 sont ajoutées à certaines espèces, qui ne se trouvent pas dans les céréales ou les graines d’origine. Cela rend le lait végétal particulièrement attrayant pour les végétariens », explique Natalya Pugacheva.

Quel lait choisir

Selon les informations publiées sur le site Web de Roskachestvo, le moyen le plus sûr d’acheter du lait est de choisir un produit d’un grand fabricant au supermarché. Le lait acheté au marché à un agriculteur ou à la grand-mère d’un voisin n’est pas toujours sûr, car les propriétaires peuvent ne pas remarquer la maladie chez une vache aux premiers stades.

Vous devez également faire attention aux « machines à lait » qui vendent du lait cru. Si les recommandations d’ébullition ne sont pas suivies, en plus de la tasse de lait du matin, l’acheteur peut recevoir une microflore indésirable.

Les experts de Roskachestvo ne recommandent pas d’utiliser du lait cru – il vaut mieux faire attention au pasteurisé, ultra-pasteurisé ou stérilisé. Ces méthodes de traitement thermique diffèrent par la température et la durée de chauffage du lait. Par exemple, le lait pasteurisé est chauffé à 70 degrés, ce qui vous permet de conserver toutes ses propriétés bénéfiques. La durée de conservation de ce produit est de 5 à 10 jours. Le lait UHT et stérilisé ont une durée de conservation beaucoup plus longue – jusqu’à six mois à une température ne dépassant pas +25 degrés. Pour ce faire, le lait est fortement chauffé – dans le premier cas à 137 degrés pendant quelques secondes, dans le second à cent pendant 20 minutes. Lors de l’achat de lait, vous devez faire attention à l’emballage. Il doit être opaque et hermétique – avec l’air, les bactéries peuvent pénétrer dans le produit, et à la lumière du soleil, la matière grasse du lait est sujette à la photo-oxydation. Si l’emballage est endommagé, si la date de péremption est dépassée ou si le lait a été stocké dans de mauvaises conditions, par exemple pasteurisé à l’extérieur du réfrigérateur, vous ne devez pas acheter le produit – il peut être gâté.

Régime alimentaire pour la gastrite de l’estomac. Menu de la semaine

Partager des informations avec des amis

La gastrite chez l’homme moderne est une affection courante. Grignotage constant, malnutrition, malbouffe, empoisonnement – tout cela peut provoquer une gastrite. Beaucoup de gens mènent ce style de vie. Par conséquent, de nombreuses personnes ont des problèmes d’estomac. Alors que faire?

Prenez-vous constamment des médicaments ? Les produits pharmaceutiques médicaux sont bien développés, mais une bonne alimentation joue un rôle important dans les problèmes d’estomac. Le principe de base d’une telle nutrition est de ne pas irriter la membrane muqueuse, afin de ne pas provoquer d’exacerbations, mais en même temps de donner au corps la bonne quantité de nutriments. Certes, à l’avance, vous devez être examiné pour détecter la présence d’Helicobacter pylori.

Les règles de base du régime alimentaire pour la gastrite de l’estomac

Voici quelques règles de nutrition pour les personnes souffrant de cette maladie :

  1. Il faut sortir de table un peu affamé. Et rappelez-vous que la sensation de plénitude survient en 15 à 20 minutes. Et un estomac plein, même une personne en bonne santé, fait face à une digestion bien pire. Que dire des estomacs avec gastrite !
  2. Assurez-vous de suivre le régime alimentaire. Vous devez manger en même temps, en petites portions, 4 à 5 fois par jour. Dans le même temps, le grignotage doit être évité. En mangeant, il est déconseillé de lire, de regarder la télévision.
  3. Vous avez besoin de vous reposer après avoir mangé. Le sommeil n’est pas nécessaire ! 20 minutes suffisent pour se détendre, lire un livre, regarder la télévision, simplement s’allonger.
  4. Vous devez très bien mastiquer vos aliments. Mieux vous mâchez chaque bouchée, plus il sera facile pour votre estomac de digérer la nourriture.

Régime alimentaire pour la gastrite de l’estomac, si l’acidité est augmentée

Avec cette maladie, beaucoup d’acide est libéré dans l’estomac. Dans ce cas, le régime numéro 1 est recommandé. L’essentiel est de protéger votre estomac des influences négatives, thermiques, chimiques et mécaniques, qui stimuleront la production d’acide chlorhydrique. Ce régime contribue au resserrement des ulcères. Règles de base:

  • Les aliments chauds et froids doivent être évités. Le chaud irritera la muqueuse déjà endommagée, et le froid devra dépenser trop d’énergie sur le corps pour digérer.
  • Vous devez oublier la restauration rapide et d’autres choses nocives. Pas d’aliments gras, épicés ou fumés. Les boissons gazeuses sont également exclues.
  • Réduisez la quantité de sel consommée, pas plus de 10 grammes par jour.
  • Passez à la cuisson sans matière grasse. Aliments cuits à la vapeur, aliments cuits au four ou cuisson à sec.
  • Suivez strictement le régime alimentaire. Petites portions 5 à 6 fois par jour. Avant d’aller au lit, le dernier repas est 3 heures avant le coucher.

Produits autorisés :

  • Viande maigre cuite sans huile ni croûte. L’huile peut être ajoutée aux aliments cuits.
  • Oeufs, pas plus de 2 par jour.
  • Thé, vous pouvez avec du lait, du cacao.
  • Produits à base de farine, vous devez choisir des produits séchés, des craquelins, un séchage. La cuisson devrait être hier, le frais n’est pas autorisé.
  • Lait et produits laitiers.
  • Soupes aux céréales en purée. Purée de légumes.
  • Pommes de terre, betteraves, carottes, courgettes, jeunes citrouilles.
  • Porridge avec du lait ou de l’eau. Dans ce cas, les céréales doivent être essuyées.
  • Fruits mûrs et baies. Les compotes et la gelée sont parfaites.
  • Sucre.

Produits interdits :

  • Viande et poisson gras. Soupes bouillies.
  • Pain de seigle, pâtisserie.
  • Glace et chocolat.
  • Plats épicés, épices.
  • Un soda.
  • Produits fumés.
  • Agrumes, fruits pas encore mûrs.
  • des haricots.
  • Alcool, cigarettes.

Régime alimentaire pour gastrite lors d’une exacerbation

Au stade de l’exacerbation, la nutrition doit être abordée de la manière la plus stricte possible, aucune concession ne peut être faite à soi-même. Le régime alimentaire principal est la viande et le poisson bouillis, le fromage cottage faible en gras. De la gelée de boissons ou du thé avec l’ajout de lait.

Régime alimentaire pour la gastrite de l’estomac, si l’acidité est faible

Si l’acide chlorhydrique n’est pas produit suffisamment, cela a un effet néfaste sur la fonction de digestion. La digestion en souffrira car l’indigestion et la fermentation des aliments dans l’estomac commenceront, et le résultat de tout cela sera des éructations, des nausées, de la lourdeur et d’autres symptômes désagréables.

Un traitement approprié de la gastrite hypoacide ne se passera pas d’un régime alimentaire correctement sélectionné. Il faut des produits qui peuvent augmenter l’acidité et n’irritent pas la membrane muqueuse. Dans ce cas, le tableau numéro 2 convient.

Produits autorisés et méthode de leur préparation :

  1. Avant utilisation, les aliments doivent être broyés et transformés. Il peut être bouilli, cuit à la vapeur et même frit. Mais vous ne pouvez pas utiliser de panure, car une croûte rugueuse se forme, ce qui peut blesser la membrane muqueuse. Les aliments riches en fibres doivent être consommés sous forme de purées.
  2. L’utilisation du pain de seigle doit être limitée car il irrite les muqueuses. Mais vous pouvez manger du blé. Il vaut la peine d’oublier le pain frais, juste cuit, il vaut mieux utiliser le pain d’hier. Vous pouvez manger des pâtisseries, mais uniquement à partir de pâte sans levain.
  3. Mangez des pâtes et des céréales faciles à digérer comme la semoule, le sarrasin, le riz, les flocons d’avoine. Ils doivent être bien cuits. Il est préférable de les faire cuire avec de l’eau, mais vous pouvez utiliser du lait écrémé s’il n’y a pas d’intolérance.
  4. Les soupes sont très utiles pour une telle maladie. Mais vous devez faire cuire la soupe en purée ou bien faire bouillir les aliments et les couper finement. Il vaut mieux faire des soupes de légumes. Ou égoutter le premier bouillon. De la viande maigre ou du poisson peuvent être mis dans la soupe, mais très bien hachés.
  5. N’hésitez pas à manger de la viande et de la volaille maigres, ainsi que des variétés de poissons maigres. Ces aliments aident le corps à produire des enzymes et à augmenter la quantité d’acide chlorhydrique. Leur utilisation est donc nécessaire. La viande peut être bouillie, cuite à la vapeur, frite, mais sans peau.
  6. Vous pouvez utiliser des omelettes et des œufs à la coque. Mais vous ne pouvez pas en abuser, seulement 1 par jour.
  7. Les légumes sont utiles pour tout le monde, ils contiennent beaucoup de vitamines et d’oligo-éléments, donc les patients souffrant de gastrite en ont également besoin. L’essentiel est de bien cuisiner. Les légumes sous forme de purée de pommes de terre sont bien absorbés. Les légumes frais doivent être consommés sans peau rugueuse et sous forme de purée. Vous pouvez faire du jus frais. Par exemple, du chou ou de la tomate, cela augmentera l’acidité. Et les jus de pomme de terre et de citrouille, au contraire, neutralisent l’acide. Les légumes tels que les courgettes, les carottes, les concombres, les tomates, les betteraves, le chou-fleur contribuent à l’acidité.
  8. Un régime pour la gastrite de l’estomac avec une faible acidité suggère de ne pas abuser du lait, car il provoque une fermentation. Et chez de nombreux patients, dans le contexte de cette maladie, l’intolérance se développe. Mais pour utiliser des produits laitiers fermentés, du fromage dur et non épicé et du fromage cottage faible en gras sont tout simplement nécessaires. Ces aliments sont riches en calcium. Et le kéfir et le lait cuit fermenté sont des probiotiques naturels.
  9. Vous pouvez manger des fruits. Ils sont parfaits pour l’acidité. Mais la peau doit être enlevée.
  10. Du beurre et de l’huile végétale peuvent être ajoutés aux aliments.
  11. De temps en temps, vous pouvez vous offrir un petit morceau de saucisse du médecin ou faire bouillir des saucisses au lait.
  12. L’utilisation de sel pour les patients souffrant de gastrite est limitée. La nourriture vient fraîchement préparée. Vous devez manger en petites portions et souvent, de 5 à 7 fois par jour. Mieux vaut mastiquer longtemps les aliments pour bien les hacher.
  13. Parmi les boissons, vous pouvez boire du thé, du thé au citron, du café et du cacao. Les kissels acidulés et diverses compotes de fruits secs conviennent bien. N’abandonnez pas les jus fraîchement pressés. Et aussi bien des légumes que des fruits. Mais il est préférable de les diluer avec de l’eau dans un rapport de 1: 1.

Quels aliments doivent être exclus lors d’un régime pour gastrite de l’estomac à faible acidité:

  1. Épices chaudes et sauces.
  2. Boulangerie fraîche.
  3. Viande et poisson en conserve.
  4. Produits fumés.
  5. salinité.
  6. Nourriture grasse, grasse.
  7. Baies avec grains, comme les fraises, les groseilles, les framboises.
  8. Légumes frais, non hachés. Ainsi que radis, radis, oignon, ail. Haricots et champignons.
  9. Œufs durs.
  10. Kvas, soda et alcool.

Menu pour une semaine avec gastrite de l’estomac

Avec cette maladie, il est très important de suivre un régime. Pour éviter les perturbations, il vaut la peine de planifier votre menu à l’avance et d’acheter des produits. Cela vous aidera à ne pas utiliser le produit interdit lorsque vous voulez manger.

Diurétiques et perte de poids

Comment voulez-vous perdre ces kilos superflus rapidement ! Et il semble logique de prendre une pilule diurétique et de “vider” 1,5 à 2 kg en quelques jours ! Et beaucoup le font, surtout à la veille d’un événement important ou de l’ouverture de la saison des plages.

Mais voyons si c’est aussi simple.

Que sont les diurétiques ?

Les diurétiques sont des médicaments et ne doivent pas être utilisés sans ordonnance directe.

Les diurétiques (diurétiques) sont de vrais médicaments. Ils ont des indications bien définies, étayées par de vastes études. Ils aident à traiter l’insuffisance cardiaque, l’hypertension artérielle, les maladies rénales et certaines maladies pulmonaires. La prise de diurétiques sauve parfois des vies.

Une personne en surpoids peut se voir prescrire des médicaments de ce groupe par un médecin s’il existe des indications médicales à cela – maladie cardiaque, maladie rénale. Dans les premiers jours d’admission, il y aura également une perte de poids souhaitée en raison de l’élimination de l’excès de liquide. Le mot clé est “excessif”.

Le principe de fonctionnement des médicaments diurétiques est d’augmenter l’excrétion de liquide par les reins, en stimulant leur travail. Selon le point d’application, les diurétiques sont divisés en classes: boucle, épargneurs de potassium, thiazidiques, inhibiteurs de l’anhydrase carbonique, osmotiques.

Qu’implique l’utilisation de diurétiques?

Aucune des lignes directrices pour leur utilisation n’a une telle indication d’utilisation comme “perte de poids”. Dans le même temps, il existe une liste d’effets secondaires et de contre-indications associés à la perte de liquide et de sels (potassium, magnésium, sodium).

La prise incontrôlée de diurétiques est dangereuse avec des complications :

  • mal de tête;
  • vertiges;
  • nausée et vomissements;
  • convulsions;
  • battement de coeur;
  • douleur musculaire;
  • la soif.

Même des décès ont été décrits avec l’utilisation inconsidérée de drogues dans ce groupe.

Malgré le fait qu’une personne se compose de 2-3 eau, dans la plupart des cas, il est impossible de la considérer comme superflue et d’essayer de «chasser» à la poursuite d’un changement rapide du nombre sur la balance, en particulier.

Pour résumer : toutes les formes posologiques de diurétiques doivent être prises strictement selon les prescriptions d’un médecin !

S’il existe une raison objective de perdre du poids (et que les diurétiques sont souvent utilisés par les patients souffrant d’anorexie – sans avoir besoin de perdre du poids), l’objectif sera alors la perte de tissu adipeux. Et toute méthode “d’élimination de l’eau” n’affectera en rien ce tissu.

L’efficacité des diurétiques contre le surpoids

Après avoir pris des diurétiques, le poids diminue vraiment assez rapidement. Mais aussi revient rapidement.

L’utilisation à long terme de médicaments de ce groupe sans indication médicale est lourde de complications graves. Et aucune robe, qui doit aller demain, ne vaut la santé.

La pilule magique pour une perte de poids durable ne peut être qu’une alimentation adéquate et une activité physique régulière.

Le meilleur remède contre l’excès de poids est l’exercice régulier.

Que faire s’il y a encore des signes de rétention d’eau : un léger gonflement des mains, des chevilles, des chaussures habituelles devenues à l’étroit le soir ?

De tels phénomènes se retrouvent souvent par temps chaud, après des aliments salés, en période prémenstruelle.

Il existe plusieurs façons naturelles de réduire la quantité de liquide dans le corps :

  • Réduire la consommation de sel à 5-6 g par jour. Cela signifie exclure les aliments et plats très salés : charcuterie, produits semi-finis, sauces préparées, fromages affinés, charcuteries, conserves, frites, légumes marinés et salés.
  • Assurer suffisamment de protéines dans l’alimentation. Les protéines dans le corps jouent un rôle important dans le maintien de l’équilibre hydrique. En moyenne, 1 g de protéines pour 1 kg de poids par jour correspond à l’inclusion d’un produit protéique dans chaque repas principal.
  • Inclure des aliments riches en potassium et en magnésium. Ces oligo-éléments préviennent la rétention d’eau. Les fruits, les légumes, les noix et les graines, le son sont les principales sources de K et de Mg.
  • Régime d’alcool adéquat – au moins 6 à 8 verres par jour. Avec un manque de boisson, une rétention hydrique paradoxale se produit, le mécanisme de protection contre la déshydratation est activé et l’eau n’est pas excrétée.
  • Ne vous laissez pas emporter par les glucides simples (bonbons, féculents disponibles) – si tous les glucides consommés ne sont pas dépensés à des fins énergétiques, ils se déposent dans le foie et les muscles sous forme de glycogène. Et chaque gramme de celui-ci est associé à 3 g d’eau. Bien sûr, la quantité de réserves de glycogène est limitée à 600-800g, mais c’est déjà 2-2,5 litres d’eau.
  • L’activité physique, la marche, l’entraînement – non seulement utilisent la réserve de glycogène (tout en réduisant la quantité de liquide qui y est associée), mais améliorent également la circulation sanguine et l’excrétion d’eau par les reins.

Afin d’éviter l’accumulation de liquide en excès, il est utile d’inclure dans l’alimentation des aliments qui ont un léger effet diurétique. Il est principalement associé aux sels de potassium, ainsi qu’à d’autres composants, propres à chacun, liés aux polyphénols, les anthocyanes.

L’utilisation de quels produits empêchera l’œdème indésirable:

  • tous les types de choux;
  • courges – melons et pastèques;
  • concombres frais;
  • persil, aneth, coriandre, céleri;
  • canneberges et airelles;
  • citron et gingembre;
  • betteraves, asperges et ail.

De nombreux produits naturels peuvent être utilisés pour réguler l’équilibre hydrique dans le corps, bien que chez une personne en bonne santé, le corps s’en occupe tout seul.

Sinon, comment pouvez-vous améliorer l’équilibre hydrique dans le corps

Bien sûr, ils n’auront pas d’effet diurétique rapide et perceptible lorsqu’ils sont utilisés en quantités raisonnables, ce ne sont pas des médicaments. Mais ils apporteront leur contribution à la préservation du bilan hydrique. Et les tranches de concombre et les feuilles de chou peuvent même être appliquées sur les zones oedémateuses problématiques – bas des jambes et paupières inférieures.

Relativement sûr avec un but diurétique, vous pouvez utiliser diverses préparations à base de plantes. Ils peuvent être collectés indépendamment ou achetés prêts à l’emploi dans une pharmacie. Il n’y a aucune preuve scientifique de leur efficacité et ils peuvent fonctionner différemment pour différentes personnes.

Avoir un effet diurétique :

  • aneth – graines, feuilles, tiges;
  • persil – feuilles et racines;
  • camomille – fleurs;
  • busserole – feuilles;
  • canneberges – baies et feuilles;
  • queue de cheval;
  • ortie;
  • Succession.
  • mortel – et bien d’autres.

Mais même dans le cas de préparations à base de plantes, vous devez suivre la posologie, les proportions recommandées et suivre une cure ne dépassant pas 5 à 7 jours consécutifs.

Si tous les remèdes maison ont été essayés et que le gonflement persiste ou s’accompagne d’autres symptômes (essoufflement, miction fréquente, etc.), assurez-vous de consulter un médecin afin de ne pas passer à côté d’une cause plus grave de rétention d’eau.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.