rêver

Quel médecin traite avec succès l’arthrose des articulations du genou

Quel médecin traite l’arthrose de l’articulation du genou ? C’est une question qui se pose devant presque chacun de ceux qui sont confrontés à cette maladie. Dans cette situation, vous souhaitez obtenir l’aide qualifiée d’un professionnel dans votre domaine. Pour le trouver, il est nécessaire de bien comprendre quel médecin de quelle spécialité traite cette pathologie.

Quand est-il temps de consulter un spécialiste ?

L’arthrose de l’articulation du genou est une maladie chronique dont le principal symptôme est l’amincissement et la destruction progressive du cartilage, ce qui provoque une déformation de l’articulation et une perturbation de sa fonction. La gonarthrose, comme on appelle aussi la pathologie, est divisée en plusieurs groupes selon la gravité. Les principales manifestations de la maladie sont les phénomènes suivants:

  • douleur au genou en marchant;
  • douleur dans l’articulation pendant le mouvement;
  • craquement dans la zone touchée;
  • raideur du genou le matin.

L’arthrose est causée par une variété de facteurs, dont les suivants :

  1. Blessures : chez les jeunes, ce type d’arthrose survient souvent en raison de luxations et de fractures.
  2. Charges accrues : les sports trop actifs peuvent entraîner des microtraumatismes et des entorses. De telles conditions, en particulier avec l’âge, provoquent un amincissement du tissu cartilagineux.
  3. Excès de poids : Il augmente la pression sur les genoux et peut causer des lésions méniscales.
  4. Maladie variqueuse : associée au surpoids, elle entraîne souvent une forme sévère de gonarthrose.
  5. Maladies articulaires : souvent l’arthrose est une conséquence de l’arthrite. Le processus inflammatoire au cours d’une telle maladie affecte grandement la structure du cartilage et contribue à sa destruction.
  6. Problèmes avec les processus métaboliques : si le corps souffre d’un manque de certaines substances, cela affecte immédiatement l’état du cartilage.

La vieillesse peut également être à l’origine de la maladie, car avec le temps, la structure articulaire s’use et ne peut plus supporter les charges qu’elle supportait auparavant.

Pour référence! La gonarthrose est plus souvent observée chez les femmes et est causée par une combinaison d’un excès de poids avec des varices.

Les symptômes et le traitement de la pathologie sont interdépendants et dépendent du degré de développement de la gonarthrose.

Lisez également un autre article sur la fixation des genouillères.

Premier degré

La douleur est mineure et apparaît avec des mouvements actifs. Mais au repos, la douleur s’atténue. Aucune déformation articulaire externe n’est observée, bien que des lésions cartilagineuses soient notées.

Second degré

Dans cette situation, l’écart articulaire se rétrécit et le cartilage est endommagé, ce qui explique la douleur intense lors du déplacement du genou. À ce stade de la maladie, un craquement caractéristique se produit, qui s’accompagne d’une flexion de la jambe.

Les mouvements de flexion-extenseur du genou deviennent progressivement impossibles.

Troisième degré

La forme la plus sévère, dans laquelle la douleur est observée à la fois au repos et pendant le mouvement. Cela est dû à l’amincissement complet du tissu cartilagineux. Localement, l’os du genou peut être complètement exposé.

Important! Il est recommandé de consulter un spécialiste même avec des manifestations mineures de gonarthrose afin d’augmenter les chances de préserver le tissu cartilagineux.

Quel médecin dois-je contacter en cas de suspicion d’arthrose des articulations du genou ?

La douleur dans l’articulation et la limitation des mouvements sont observées assez souvent, mais avec de telles manifestations, une personne ne sait souvent pas quel médecin traite l’arthrose de l’articulation du genou. À différents stades, certains spécialistes sont engagés dans la thérapie de cette pathologie.

Rhumatologue

Il s’agit d’un médecin au profil thérapeutique, à qui vous devez vous adresser au moindre signe de cette maladie. Il est compétent dans les lésions dystrophiques et inflammatoires de la structure articulaire et des tissus conjonctifs.

Dans les premiers stades, les spécialistes suivants sont parfois associés à son traitement :

  • masseur;
  • physiothérapeute;
  • arthroscopiste;
  • chiropracteur;
  • spécialiste en gymnastique thérapeutique ou en éducation physique.

Il convient de noter qu’un tel médecin n’utilise que des méthodes thérapeutiques conservatrices. À cet égard, il prescrit des injections, des médicaments et des onguents pour le traitement de la pathologie.

arthrologue

Ce médecin est spécialisé dans l’arthrose. La difficulté réside dans le fait qu’il est assez difficile d’accéder à un spécialiste chirurgical qui s’occupe spécifiquement des troubles articulaires : on ne trouve de tels médecins que dans des cliniques hautement spécialisées.

Orthopédiste

Un chirurgien orthopédiste est contacté dans les cas avancés, lorsque le traitement n’a pas pu être démarré à temps ou que les méthodes conservatrices n’ont pas été efficaces. Son aide sera nécessaire si les déformations ont entraîné une perte de fonction articulaire et que chaque mouvement du genou provoque une douleur intense.

Selon la gravité de la maladie, vous pouvez comprendre quel médecin vous devez contacter.

En savoir plus sur le complexe Jamaldinov de l’arthrose ici.

Caractéristiques du diagnostic et stratégie de traitement générale

Le diagnostic de la gonarthrose est réalisé par les principales méthodes suivantes:

  1. Radiographie: aide à voir les déformations osseuses – modifications de la forme de l’articulation du genou et de la largeur de son espace. Cependant, il est assez difficile d’identifier le premier degré de pathologie à l’aide de rayons X.
  2. Échographie : fournit des informations sur l’amincissement du cartilage et les lésions du ménisque. Ce type de diagnostic est généralement associé à un autre.
  3. IRM : permet d’identifier la maladie aux stades les plus précoces. Cette méthode permet de détecter tout changement dégénératif, y compris le gonflement de la zone musculaire.

De tels types de diagnostics n’excluent pas un examen complet du patient.

Traitement

Avec la gonarthrose au début du développement, le médecin traitant prescrit généralement les médicaments suivants:

  1. AINS : réduisent la douleur et stoppent l’inflammation.
  2. Préparations qui améliorent la circulation sanguine et l’apport sanguin aux os.
  3. Chondroprotecteurs : le moyen le plus efficace pour la régénération et le renforcement du tissu cartilagineux.
  4. Relaxants musculaires : réduisent les spasmes musculaires, vous permettant de réduire la douleur.

De plus, les méthodes suivantes sont souvent utilisées pour traiter la gonarthrose :

  • homéopathie;
  • kinésithérapie;
  • ozonothérapie;
  • procédures de physiothérapie;
  • procédures de massage;
  • thérapie par l’exercice

Dans les cas avancés et particulièrement graves, le médecin peut prescrire une chirurgie conservatrice d’organe ou une arthroplastie. Dans le premier cas, les types d’interventions suivants sont généralement recommandés:

  • arthrodèse;
  • arthrotomie;
  • arthroplastie;
  • arthrose

Tous visent à la reprise de la fonction articulaire et à la préservation du tissu cartilagineux. Avec une forte destruction de la structure articulaire, la zone endommagée est remplacée par une endoprothèse. Cette procédure est appelée arthroplastie et est utilisée lorsque le traitement de la gonarthrose est déjà inutile.

Si vous trouvez une erreur, veuillez sélectionner un morceau de texte et appuyez sur Ctrl+Entrée.

Si un patient souffre d’arthrose d’une articulation, sa première question est de savoir quel médecin contacter ? Cependant, le caractère polyétiologique de la pathologie et la stadification de l’évolution de la maladie ne permettent pas d’y répondre sans ambiguïté. En fonction des manifestations typiques et de la nature des sensations du patient, les patients se tournent vers des médecins de plusieurs spécialités. Il semble donc nécessaire d’analyser la situation étape par étape afin que chacun sache quel médecin traite l’arthrose.

En bref sur les causes et les principales manifestations de la maladie

C’est important de savoir ! Les médecins sont choqués : « Il existe un remède efficace et abordable contre l’ARTHROSE… » Lire la suite…

Toutes les arthroses n’ont pas le même type d’origine. La maladie peut entraîner :

  • processus dégénératif-dystrophique dans l’articulation;
  • lésions systémiques du tissu conjonctif;
  • traumatisme;
  • violation locale de l’apport sanguin à l’articulation avec occlusions des autoroutes centrales;
  • nécrose aseptique d’une des surfaces articulaires;
  • dommages au système nerveux, entraînant une sensibilité insuffisante de l’articulation.

Chacune des causes à l’origine de la pathologie affecte la nature des sensations du patient. Dès lors, les principaux symptômes qui apparaissent vous font consulter un médecin non conforme à votre profil. Les principaux signes cliniques de l’arthrose :

  • la douleur;
  • irradiation le long du plexus nerveux ;
  • violation des mouvements actifs;
  • manifestations spécifiques caractéristiques de dommages à une articulation particulière – troubles de la marche, faiblesse d’un bras ou d’une jambe et autres symptômes.

Étant donné que le tableau clinique de la maladie est toujours diversifié, les sensations de douleur d’une personne dominent généralement. C’est à partir de ces positions qu’une personne commence à chercher de l’aide médicale.

Qui traite l’arthrose – le traitement le plus fréquent des patients

La liste des spécialistes visités par les patients se plaignant de lésions articulaires est très nombreuse. Voici les principales spécialités des médecins et les raisons pour lesquelles les gens se tournent vers eux :

  • chirurgien . Pas un traumatologue, mais un spécialiste généraliste qui prend en clinique. Puisque le symptôme dominant est la douleur, c’est vers le chirurgien que la plupart des gens se tournent d’abord ;
  • thérapeute . Les patients viennent le voir dans deux cas: lorsque le processus vient de commencer, il n’y a que de légères déviations dans le travail de l’articulation, par exemple, un craquement ou des douleurs initiales, ou à un moment où, en raison de l’âge, le processus est déjà loin commencé;
  • traumatologue . L’appel principal à un tel médecin n’est possible qu’à la mention d’une blessure. Dans d’autres cas, le traumatologue reste hors de portée du groupe écrasant de patients ;
  • chirurgien vasculaire . Les femmes viennent généralement chez ce médecin, car elles l’ont rencontré à cause de varices. Dans une telle situation, les douleurs articulaires sont précisément attribuées à des dommages au système veineux. La deuxième catégorie de personnes pouvant consulter un chirurgien vasculaire sont les fumeurs souffrant d’athérosclérose oblitérante des artères des membres inférieurs ;
  • neurologue . Souvent, les douleurs articulaires, en particulier dans la hanche ou la colonne vertébrale, simulent le tableau clinique de l’ostéochondrose. Par conséquent, les patients se tournent vers un neurologue.

Bien que le nombre de médecins qui voient initialement les patients soit assez important, chacun d’eux, à l’exclusion d’une pathologie de profil, donne une référence pour un examen radiologique de l’articulation touchée. Cela conduit à clarifier les causes de l’inconfort du patient. Ensuite, le patient est référé à un médecin spécialisé en fonction du diagnostic allégué.

Arthrose de l’articulation de la hanche – que le médecin traite

L’une des articulations les plus endommagées par le processus dégénératif-dystrophique est l’articulation de la hanche. Vous trouverez ci-dessous les options de traitement de l’arthrose de l’articulation par des médecins de diverses spécialités, en fonction du stade et de la cause de la maladie:

  • Arthrose de stade 1. Une personne s’inquiète de douleurs articulaires intermittentes, de difficultés d’activité physique, de craquements périodiques et de l’incapacité d’effectuer des mouvements actifs habituels. L’arthrose de stade 1 survient le plus souvent pour 2 raisons : un processus dégénératif-dystrophique ou une lésion systémique du tissu conjonctif. A ce stade, un thérapeute local ordinaire peut traiter l’arthrose. Il est seulement important de diagnostiquer correctement afin d’exclure la progression de la maladie;
  • 2 étage. La maladie progresse régulièrement, le symptôme de la douleur s’intensifie, les fonctions de l’articulation sont perturbées. La quantité de liquide synovial diminue, ce qui menace une transition rapide vers une immobilité complète. C’est le point le plus important – si le patient est mal traité, une ankylose se produira inévitablement, ce qui entraînera une invalidité. Par conséquent, dans le cas d’un processus dégénératif-dystrophique, le traumatologue dirige les mesures thérapeutiques et, en cas de lésion tissulaire systémique, le rhumatologue. Habituellement, un complexe de pharmacothérapie est prescrit en conjonction avec la physiothérapie, la thérapie par l’exercice et le massage;
  • 3 étape. Immobilité complète de l’articulation de la hanche. Les mesures thérapeutiques sont inutiles, car seule la chirurgie – l’endoprothèse – peut radicalement aider le patient. Avant l’intervention, une thérapie par l’exercice est indiquée pour préparer les muscles du membre aux changements à venir. Par conséquent, un médecin en thérapie par l’exercice est impliqué dans le traitement et un traumatologue orthopédique joue le rôle principal en aidant un patient présentant une lésion de l’articulation de la hanche.

Dans les conditions du système de santé moderne, l’aide de spécialistes étroits, y compris un traumatologue ou un médecin en thérapie par l’exercice, est exclusivement consultative. Seulement dans de rares cas, le patient est directement observé par un médecin spécialisé. Cependant, le respect exact des recommandations d’un traumatologue ou d’un rhumatologue peut très bien être contrôlé par le thérapeute local. C’est ce médecin qui surveille en permanence l’évolution de la pathologie.

Dès que le patient remarque qu’il a un problème, la question se pose immédiatement pour lui, quel médecin traite l’arthrose de l’articulation de la hanche. Et l’appel initial au thérapeute est correct, car il est nécessaire d’effectuer un minimum de diagnostic avant de contacter des médecins spécialisés étroits. Initialement, au premier stade, le processus peut être stabilisé et l’assistance consultative d’un traumatologue ou d’un rhumatologue sera très utile.

Tactiques de traitement en fonction du stade de la maladie

Étant donné que l’évolution de l’arthrose de toute articulation a une mise en scène claire caractérisant le degré d’implication de l’articulation dans la pathologie, les méthodes de traitement et le choix d’un médecin diffèrent considérablement. Avec les manifestations initiales de l’arthrose de n’importe quelle articulation, la direction principale de l’aide au patient est la thérapie conservatrice. Principes du traitement au 1er stade de l’arthrose :

  • amélioration du flux sanguin dans l’articulation;
  • augmentation de la production de liquide synovial;
  • augmentation de l’activité des mouvements;
  • renforcer les muscles et les ligaments impliqués dans le travail de l’articulation;
  • stabilisation articulaire et prévention de la progression.

“Les médecins cachent la vérité !”

Même l’arthrose “négligée” peut être guérie à la maison ! N’oubliez pas de le brosser une fois par jour…

Les principales méthodes de thérapie:

  • prise de médicaments : chondroprotecteurs, AINS, vasodilatateurs périphériques ;
  • perte de poids pour alléger la charge sur l’articulation, en particulier dans les membres;
  • correction des maladies concomitantes, en particulier des pathologies cardiovasculaires et endocriniennes ;
  • l’utilisation de cours de thérapie par l’exercice et de massage;
  • faire de l’acupuncture;
  • rendez-vous des séances de physiothérapie.

Par conséquent, les spécialistes suivants sont impliqués dans le traitement complexe de l’arthrose:

  • thérapeute;
  • endocrinologue;
  • médecin physiothérapeute;
  • physiothérapeute;
  • rhumatologue;
  • en présence d’une pathologie grave concomitante – un cardiologue.

Le thérapeute oriente le traitement au 1er stade de l’arthrose de n’importe quelle articulation . Il agit de manière indépendante, mais avec le soutien de médecins spécialisés. C’est par une visite chez le thérapeute local de la clinique que le processus de traitement et de diagnostic devrait commencer.

L’arthrose de stade 2 est limite en termes de tactiques supplémentaires pour aider le patient. Initialement, un traitement conservateur est toujours effectué, en particulier en présence d’une inflammation systémique dans le corps. Le spécialiste principal qui corrige le traitement est le médecin spécialiste . Il est extrêmement important d’arrêter la progression de la maladie, car le passage à l’étape suivante de l’opération sera inévitable. Le patient reçoit généralement :

  • traitement médicamenteux amélioré, y compris les chondroprotecteurs, les AINS, les hormones et parfois les cytostatiques ;
  • physiothérapie;
  • massage;
  • thérapie par l’exercice;
  • injection de médicaments dans la cavité articulaire.

Habituellement, les soins ambulatoires seuls ne mettent pas fin au traitement; au moins 3 cours par an d’influence stationnaire active sur l’articulation sont requis. La thérapie orale est associée à l’administration parentérale et souvent intra-articulaire de médicaments est indispensable.

Au stade 2, la maladie est déjà fixée, il est presque impossible d’inverser le processus. Par conséquent, il est extrêmement important de consulter un médecin dès les premières manifestations de la maladie. Si la qualité de vie et la capacité de travail du patient ne peuvent pas être restaurées par des mesures conservatrices, la question se pose alors d’une correction chirurgicale radicale à l’aide d’endoprothèses. Le patient est suivi par un rhumatologue et un thérapeute, mais un contact consultatif régulier avec un orthopédiste traumatologue est nécessaire afin de choisir la meilleure tactique pour aider le patient.

Il existe des situations où, au stade 2, le traitement conservateur est inefficace. Parmi les pathologies :

  • processus qui progresse rapidement ;
  • nécrose de la tête fémorale;
  • fractures intra-articulaires;
  • la présence d’insuffisance vasculaire due à un traumatisme ou à des varices;
  • défaut esthétique grossier ;
  • incapacité à effectuer le travail quotidien;
  • une forte détérioration de la qualité de vie du patient;
  • contre-indications aux médicaments d’entretien.

Dans ces cas, le médecin qui traite l’arthrose devient un traumatologue orthopédiste, car le patient a besoin d’une assistance rapide.

3ème étape sur radiographie.

Au stade 3 de la maladie, les mesures conservatrices n’ont qu’un effet symptomatique. Avec leur aide, vous pouvez réduire la douleur, mais il n’est plus possible d’établir une activité dans l’articulation. Par conséquent, avec le consentement du patient et en l’absence de contre-indications, le patient subit une opération radicale – l’arthroplastie articulaire. Si la prothèse ne peut pas être installée pour des raisons techniques ou autres, un orthopédiste peut également aider une personne.

Une autre opération est effectuée – fixation de l’articulation affectée – arthrodèse. Cela ne guérit pas le patient, mais améliore sa qualité de vie. Si possible, l’observation des patients atteints d’arthrose au 3ème stade est réalisée par un traumatologue orthopédiste, qui décide de l’opportunité d’une intervention radicale. Une telle décision est souvent prise, car l’arthroplastie est la seule issue pour la rééducation du patient.

Conclusion

Il est impossible de répondre sans équivoque quel médecin traite l’arthrose. Selon le stade de la maladie et la cause de la pathologie, le patient est assisté par des spécialistes dans différents domaines. Le facteur décisif pour une prise en charge optimale du patient n’est pas le choix d’un médecin en particulier, mais la recherche précoce d’une aide médicale. Aux premiers stades de la maladie, même les connaissances du thérapeute local suffiront à ralentir ou à arrêter complètement la progression de l’état pathologique. Des mesures médicales de direction conservatrice bénéficieront à une personne et son suivi sera effectué en collaboration avec un rhumatologue.

Plus le processus progresse, plus l’effet du traitement conservateur est improbable. Déjà au stade 2, se pose la question de l’utilisation des techniques chirurgicales, et à l’avenir, avec la formation de l’ankylose, l’intervention chirurgicale ne suffit plus. Par conséquent, le patient est assisté par un traumatologue orthopédiste, qui proposera une méthode radicale pour restaurer la qualité de la vie humaine – l’installation d’une endoprothèse.

Articles similaires

Nous déterminons quel médecin traite l’arthrite des articulations: thérapeute, rhumatologue, traumatologue, orthopédiste Quel médecin traite l’ostéoporose? Quel médecin s’occupe du traitement des articulations et de la colonne vertébrale

Comment oublier les douleurs articulaires et l’arthrose ?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et votre vie…
  • Vous craignez des inconforts, des craquements et des douleurs systématiques…
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents…
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé…

Mais l’orthopédiste Valentin Dikul prétend qu’il existe un remède vraiment efficace contre l’ARTHROSE ! En savoir plus >>>

Arthrose de l’articulation du genou

Les processus pathologiques dans la zone du cartilage sont représentés non seulement par l’arthrose, mais également par l’arthrose déformante. Ce mal-être est surtout caractéristique des personnes de plus de 45-50 ans, mais depuis peu on le retrouve aussi chez les jeunes. Selon les statistiques, l’arthrose de l’articulation du genou est diagnostiquée presque aussi souvent que la coxarthrose et les troubles du fonctionnement des articulations intervertébrales. La forme primaire de la maladie n’a pas de causes évidentes. Le secondaire est toujours dû à un facteur de risque. Parmi les athlètes et les chargeurs, c’est le plus courant, ce qui est associé aux particularités de leur activité physique.

Les informations contenues dans cette section ne doivent pas être utilisées pour l’auto-diagnostic ou l’auto-traitement. En cas de douleur ou autre exacerbation de la maladie, seul le médecin traitant doit prescrire des tests diagnostiques. Pour un diagnostic et un traitement approprié, vous devez contacter un spécialiste.

Symptômes de l’arthrose du genou

L’intensité des manifestations de la maladie dépend du degré de sa gravité. Par exemple, les craquements et les claquements au début ne sont pas très dérangeants, peu de gens soupçonnent que les symptômes de l’arthrose de l’articulation du genou peuvent être comme ça. Mais au fil du temps, ces manifestations s’intensifient et conduisent à des violations plus graves. Par conséquent, vous devez absolument prendre rendez-vous avec un médecin si :

  • Il y avait de la douleur. Au début, il peut ne pas être intense, mais avec le temps, il commence à se manifester clairement dans le processus d’activité physique. L’état du patient ne s’améliore que s’il passe plusieurs heures allongé sur le dos ou sur le ventre, au repos et sans bouger.
  • L’articulation a augmenté de volume. En partie, cette impression est créée en raison d’un œdème des tissus mous. De plus, les ostéophytes aux bords des surfaces articulaires affectent également l’état général du genou. Ils conduisent au fait que les tissus se développent autour de la zone touchée par la maladie.
  • Il y avait des luxations et des subluxations. Avec l’arthrose de l’articulation du genou, due à un effort physique intense, de telles conditions pathologiques se produisent souvent. Les luxations sont traitées plus difficilement que les subluxations. Cependant, les médecins réussissent maintenant à faire face aux deux problèmes.
  • Le mouvement est devenu raide. Le patient recevra très probablement un diagnostic d’arthrose de l’articulation du genou si un tel symptôme apparaît le matin après son réveil. Dans ce cas, la raideur dure environ une demi-heure à une heure. Si cette période se prolonge dans le temps, le médecin soupçonnera très probablement une autre affection.
  • L’amplitude de mouvement a été considérablement réduite. Cela est dû au fait qu’en raison de la douleur, une personne doit moins bouger le genou. Peu à peu, l’articulation s’habitue à ce régime. Toute autre intensité de mouvements entraîne une sensation d’inconfort sévère.

Les causes de l’arthrose du genou

La forme secondaire de la maladie est plus agressive. Les facteurs qui en sont à l’origine sont bien connus des médecins. Ainsi, l’arthrose de l’articulation du genou survient pour les raisons suivantes:

  • blessures de gravité variable au travail et à la maison;
  • ostéomyélite;
  • chondrocalcinose;
  • anomalies congénitales des membres, souvent diagnostiquées chez un enfant dans l’utérus;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • réduction de la longueur d’une jambe;
  • excès de poids corporel;
  • Diabète;
  • hypothermie sévère.

Normalement, le cartilage articulaire se décompose avec le temps. Cela est dû au processus de vieillissement naturel. Le processus commence généralement entre 40 et 50 ans. Mais si le patient a une arthrose déformante de l’articulation du genou, les premières manifestations commencent à perturber même dans sa jeunesse. Seul un médecin peut diagnostiquer avec précision à cet âge après avoir examiné et prescrit une série d’examens. De plus, aujourd’hui, il est devenu plus facile de découvrir la cause présumée de la maladie – des sites d’autodiagnostic sont apparus sur Internet.

Quel médecin dois-je contacter ?

Le traitement de ces affections est effectué par des spécialistes de plusieurs catégories. Ainsi, le plus souvent, les patients se tournent vers des traumatologues-orthopédistes. De plus, les rhumatologues et les physiothérapeutes traitent l’arthrose de l’articulation du genou. Chacun d’eux est responsable de sa spécialisation. Va vous aider:

De plus, le diagnostic et le traitement de l’arthrose de l’articulation du genou peuvent être partiellement pris en charge par :

  • les radiologues qui aident à déterminer les pathologies de cette partie du corps ;
  • chirurgiens effectuant des interventions chirurgicales ;
  • les orthopédistes responsables des prothèses ;
  • anesthésiologistes qui prescrivent des médicaments optimaux pour soulager la douleur pendant et après la chirurgie.

Lors du rendez-vous chez le médecin, le patient répond aux questions suivantes :

  1. Y a-t-il eu des blessures à la maison ou au travail, si oui, de quel type ?
  2. Depuis combien de temps a-t-il consulté un orthopédiste, le médecin a-t-il diagnostiqué des changements dans la longueur des membres?
  3. Y a-t-il des antécédents de diabète dans la famille ?
  4. Avez-vous souffert d’hypothermie à la maison ou à l’extérieur? Dans quelle mesure les conditions de travail sont-elles confortables ?
  5. Le poids corporel est-il dans la fourchette normale ou y a-t-il une tendance à l’obésité ?

Les conséquences de ne pas être guéri

Les tissus cartilagineux de l’articulation ne sont pas détruits immédiatement, mais progressivement, sur une certaine période de temps. Au début, le patient ne ressent qu’un léger craquement, la mobilité de l’articulation diminue. Au fil du temps, les symptômes s’aggravent. Si vous ne commencez pas à traiter l’arthrose du genou à ce stade, des complications graves peuvent survenir. Les conséquences non traitées, en fait, sont des formes graves d’autres maladies:

  • Difformité du genou. Le tissu osseux se développe, une douleur intense apparaît, la rotule change d’emplacement.
  • Processus infectieux dans l’articulation. Les micro-organismes pathogènes infectent le sang et la lymphe. Il s’agit d’une complication rare mais très dangereuse de l’arthrose du genou.
  • Ankylose. Il s’agit de la fusion de deux os à l’emplacement d’une articulation endommagée et détruite. Si le tibia et le fémur sont fusionnés, le patient ne peut pas bouger, en fait, il devient handicapé.

Pour prévenir de telles complications, vous devez consulter un médecin dès les premiers symptômes. Il prescrira très probablement des examens qui aideront à identifier les causes de l’arthrose. Pour un diagnostic précis, une échographie, un examen aux rayons X, une tomodensitométrie peuvent être recommandés. Parfois, une ponction articulaire est également prescrite pour examiner le liquide intra-articulaire. Le coût des examens varie de 500 à 7000 roubles, tout dépend de la complexité des manipulations.

La prévention

Une maladie telle que l’arthrose peut être causée par divers facteurs, dont certains peuvent être prévenus. Toutes les mesures de prévention de l’arthrose des articulations du genou sont divisées en primaires et secondaires. Ces derniers visent uniquement à réduire les manifestations des symptômes et à améliorer l’état général du corps. Les mesures primaires aideront à prévenir complètement l’apparition d’arthrose. Ceux-ci inclus:

  • éviter les blessures au genou;
  • refus de soulever des poids;
  • bon échauffement avant l’entraînement;
  • Se baigner dans une piscine ou un étang naturel une fois par semaine si possible ;
  • renforcer les muscles autour des articulations;
  • maintenir un poids corporel normal (IMC 18,5-20).

Les méthodes secondaires de prévention de l’arthrose des articulations du genou comprennent:

  • prendre des préparateurs du groupe chondoprotecteur au moins une fois par an;
  • traitement rapide de l’arthrose;
  • consulter un médecin pour prévenir les complications.

Toutes ces mesures doivent être effectuées régulièrement. Il est également conseillé aux athlètes de protéger leurs genoux d’un stress excessif avec une attelle pendant l’entraînement. De plus, les onguents chauffants aident. Le principe d’utilisation est indiqué par un médecin spécialiste.

Traitement de l’arthrose de l’articulation du genou

Une maladie dans laquelle le cartilage est détruit est appelée arthrose déformante. Il affecte diverses articulations. Selon les statistiques, une personne sur six dans le monde souffre d’arthrose, c’est pourquoi les médecins l’appellent une épidémie du 21e siècle. En règle générale, les personnes d’âge avancé sont sensibles à cette maladie. Mais des cas de cette pathologie sont enregistrés chez des adolescents, voire des enfants. Aujourd’hui, il est impossible de se débarrasser complètement de l’arthrose du genou et le traitement consiste uniquement à éliminer les principales manifestations et à ralentir le développement de la maladie.

Les informations contenues dans cette section ne doivent pas être utilisées pour l’auto-diagnostic ou l’auto-traitement. En cas de douleur ou autre exacerbation de la maladie, seul le médecin traitant doit prescrire des tests diagnostiques. Pour un diagnostic et un traitement approprié, vous devez contacter un spécialiste.

Symptômes et traitement de l’arthrose du genou

Il y a trois degrés de la maladie. Chaque stade de l’arthrose de l’articulation du genou est caractérisé par des symptômes spécifiques, un traitement est prescrit en fonction d’eux. Au premier stade, les manifestations suivantes sont notées:

  • douleur modérée;
  • inconfort dans la zone touchée;
  • ramollissement du cartilage;
  • gonflement intermittent.

Au deuxième degré, la douleur devient plus intense, un craquement apparaît dans l’articulation touchée, des fissures et de petites déchirures. Il y a des difficultés de mouvement. Si vous ignorez les symptômes et ne vous engagez pas dans un traitement, la maladie entre dans la troisième phase. Elle se caractérise par une restriction complète des mouvements, ainsi que par une déformation des articulations. Des kystes et des phoques sous-chondraux apparaissent sur la peau. Une telle arthrose négligée de l’articulation du genou est éliminée par une méthode chirurgicale de traitement. L’opération implique le remplacement partiel ou complet de l’articulation ostéochondrale affectée.

Les causes de l’arthrose du genou

La maladie affecte différents groupes d’âge. Étant donné que l’arthrose survient dans la plupart des cas à la suite d’un stress excessif sur les articulations, les athlètes sont à risque. Les personnes de plus de 50 ans sont également sensibles à la maladie. Cela est dû au fait qu’au fil des années de la vie, les articulations os-cartilagineuses s’usent. Ce sont ces patients qui réfléchissent le plus souvent à la façon de traiter l’arthrose de l’articulation du genou de manière conservatrice. De plus, il y a plusieurs raisons :

  • prédisposition héréditaire;
  • obésité;
  • mauvais développement musculaire;
  • lésions traumatiques;
  • problèmes métaboliques.

Si vous soupçonnez que vous souffrez d’arthrose de l’articulation du genou, examinez attentivement les symptômes, le traitement en dépend en grande partie. Seul un médecin hautement qualifié peut établir la source de la maladie. Cependant, avant de prendre rendez-vous avec lui, vous pouvez faire un autodiagnostic en ligne. Ce test simple, composé de plusieurs questions, vous permettra de réduire considérablement la liste des maladies possibles et de comprendre la cause présumée de la maladie. Il vous indiquera à quel médecin vous adresser pour un rendez-vous. L’autodiagnostic est disponible gratuitement sur Internet. Passer le test ne vous prendra pas beaucoup de temps.

Quel médecin traite l’arthrose du genou ?

Même après avoir trouvé tous les symptômes caractéristiques de la maladie, de nombreuses personnes ne se précipitent pas à l’hôpital. Cela est dû au fait qu’ils ne savent tout simplement pas quel médecin traite l’arthrose du genou. Tout d’abord, le thérapeute s’occupera de votre problème. C’est lui qui procédera à un premier examen et entretien et vous orientera vers un médecin plus spécialisé. Les spécialistes suivants sont impliqués dans le traitement de l’arthrose du genou :

Avant de commencer le traitement, le médecin procédera à un examen initial et à un interrogatoire. Le spécialiste s’intéressera au bien-être du patient. Il est important de répondre aux questions aussi complètement et précisément que possible, car elles aideront le médecin à comprendre l’étiologie de la maladie. Habituellement, le spécialiste découvre:

  1. Le patient est-il depuis longtemps gêné par les symptômes de la maladie ?
  2. Existe-t-il une prédisposition génétique à la maladie ?
  3. Comment est le mode de vie du patient ?
  4. Y a-t-il eu des blessés dans le passé ?
  5. Profession du patient (les athlètes professionnels sont à risque).
  6. Quelle est la nature de la douleur ?

Dans certaines grandes institutions médicales, un arthrologue s’occupe de l’arthrose du genou, ce médecin vous dira comment traiter la maladie. C’est un chirurgien spécialiste, il ne s’occupe que des problèmes d’articulations osseuses et cartilagineuses. Cependant, toutes les cliniques n’ont pas un tel médecin et il est assez difficile d’obtenir un rendez-vous avec lui.

Dans certains cas, le traitement de l’arthrose est pris en charge par un orthopédiste. En règle générale, ils ont recours à son aide lorsque les méthodes conservatrices ne donnent pas l’effet souhaité. Dans de tels cas, l’orthopédiste effectue l’un des deux types d’intervention chirurgicale. Le premier comprend les opérations de conservation d’organes. Ils visent à restaurer le travail de l’articulation endommagée, à soulager la douleur et en même temps à préserver au maximum les tissus de l’opéré. Lorsqu’il est insensé de traiter l’arthrose du genou, le médecin remplace l’articulation détruite à l’aide d’une arthroplastie. Cette opération permettra au patient de remarcher sans difficulté.

Comment traiter l’arthrose de l’articulation du genou à la maison?

Il est impossible de se débarrasser complètement de l’arthrose, toutes les procédures visent à éliminer les symptômes et à soulager la douleur. Après avoir consulté un médecin, les patients se demandent comment traiter efficacement l’arthrose du genou à la maison. Toutes les méthodes doivent être convenues avec un spécialiste, car certaines d’entre elles peuvent provoquer des réactions allergiques. Le traitement à domicile est généralement médicamenteux, de sorte que le médecin prescrit les onguents et les gels appropriés. Vous pouvez également appliquer des compresses. Cependant, il convient de noter qu’un résultat positif ne peut être obtenu qu’avec une utilisation systématique. Ils réduisent l’enflure, la douleur, améliorent la circulation sanguine dans le cartilage et accélèrent le métabolisme et la réparation des tissus.

Comment se passe l’examen du patient

Ce n’est qu’après une série d’examens que le médecin pourra distinguer les symptômes qui signalent spécifiquement l’arthrose du genou et prescrire le traitement approprié. Tout d’abord, le spécialiste procède à un examen physique, à une enquête et étudie les antécédents médicaux. À ce stade, il est très important que le patient se souvienne de tous les détails de la manifestation de la maladie et les décrive en détail au médecin. Après un diagnostic préliminaire, des méthodes instrumentales sont prescrites qui permettent de dresser un tableau clinique détaillé de la maladie. Les principales méthodes d’examen comprennent l’examen histologique de la synovie, une analyse de sang, une radiographie, une analyse du liquide synovial, une échographie des articulations touchées et une tomodensitométrie.

Il convient de dire que ces méthodes peuvent être prescrites à la fois en combinaison et séparément. Ce n’est qu’après les avoir conduites que vous pouvez déterminer avec précision les causes qui ont provoqué l’arthrose du genou et comprendre comment la traiter. Le coût des procédures de diagnostic dépend de la réputation de l’établissement médical où l’examen sera effectué. La génération de l’équipement et les qualifications du personnel jouent également un rôle important dans la tarification. Le coût du diagnostic de l’arthrose du genou varie d’environ 720 à 9 000 roubles. Les plus budgétaires sont les tests sanguins et l’examen histologique de la synovie.

Traitement de l’arthrose

Remplissez une candidature sur le site, nous vous contacterons dans les plus brefs délais et répondrons à toutes vos questions.

Vous souffrez de douleurs articulaires intermittentes ? L’arthrose peut en être la cause. Il s’agit d’une lésion dégénérative de tous les composants de l’articulation.

L’arthrose représente jusqu’à 80 % de toutes les maladies articulaires. Surtout souvent, la pathologie se développe dans la vieillesse. À un jeune âge, l’arthrose peut survenir après des lésions articulaires, des processus inflammatoires et également avec une pathologie congénitale du système musculo-squelettique.

Causes de l’arthrose

sexe : les femmes tombent plus souvent malades que les hommes ;

excès de poids corporel;

stress insuffisant sur les articulations – sports professionnels, travail nécessitant d’être à genoux ou accroupi, monter fréquemment les escaliers;

opérations transférées sur les articulations;

inflammation aiguë ou chronique de l’articulation;

Dans le corps humain, deux processus se déroulent en parallèle : l’anabolisme (création de nouvelles structures complexes) et le catabolisme (destruction des tissus anciens ou endommagés). Dans l’état normal, ces processus se déroulent à peu près à la même vitesse. Avec l’arthrose, la destruction du cartilage augmente et sa récupération, au contraire, ralentit. Le cartilage articulaire commence à vieillir rapidement. Il s’amincit progressivement, se fragilise, finit par disparaître complètement.

Les premiers symptômes de l’arthrite

Le premier symptôme de la maladie est une douleur mineure à court terme dans les articulations qui supportent la plus grande charge. Ce sont les articulations des membres inférieurs – le genou, la hanche, les articulations métatarsophalangiennes du premier gros orteil. L’arthrose commence généralement par des dommages à une articulation, mais après un certain temps, d’autres articulations sont impliquées dans le processus.

circulation sanguine insuffisante sur le site de la blessure;

raideur matinale – sensation de “gel” dans l’articulation, diminution de l’amplitude des mouvements;

craquement (crépitus) de l’articulation, son instabilité;

gonflement des membres;

La douleur survient le plus souvent le soir après une dure journée de repos. Il disparaît après un long repos. L’apparition de ce type de douleur est associée à une augmentation progressive de la pression sur l’os pendant l’effort. La pression provoque une déviation des faisceaux osseux et une irritation des récepteurs de la douleur du tissu spongieux des os. Une telle douleur est appelée mécanique.

Au début de la douleur, des sensations désagréables apparaissent au début de la marche, puis s’arrêtent rapidement et réapparaissent lors d’un effort physique.

Types de pathologie

Selon la localisation, la maladie articulaire est divisée en:

Arthrose de l’articulation du genou (gonarthrose). La gonarthrose primaire se développe chez les femmes ménopausées. Les causes du secondaire sont le plus souvent des blessures de l’articulation du genou et une violation de la statique avec courbure de la colonne vertébrale, pieds plats. Les patients se plaignent de douleurs dans l’articulation du genou qui surviennent pendant le mouvement, en particulier lors de la montée des escaliers. La douleur est localisée à l’avant ou à l’intérieur de l’articulation du genou.

Arthrose de l’articulation de la hanche (coxarthrose). Les causes de la maladie peuvent être une dysplasie congénitale de la hanche, un traumatisme, la ménopause. Les patients développent des douleurs dans les articulations lors des mouvements, en position debout. Il y a une boiterie associée à un raccourcissement du membre.

Arthrose de l’articulation de l’épaule (arthrose). L’arthrose de l’articulation de l’épaule se caractérise par des douleurs et une perte progressive de la fonctionnalité de la main. Les causes de l’arthrose sont des modifications séniles du corps, des blessures à l’épaule, des malformations congénitales et un stress constant sur la ceinture scapulaire.

Arthrose de l’articulation de la cheville (cruzarthrose). La maladie commence par le fait que moins de liquide synovial est produit dans l’articulation de la cheville, le cartilage est moins bien nourri et lubrifié. Dans le même temps, l’écart articulaire se rétrécit et les os peuvent se développer complètement ensemble. Cela se produit en raison d’une forte charge sur l’articulation.

Comment diagnostique-t-on l’arthrose ?

Le diagnostic de la pathologie commence par une consultation avec un spécialiste. Aux premières manifestations d’arthrose, consulter un rhumatologue ou un orthopédiste traumatologue. Le médecin vous posera des questions sur les symptômes et la fréquence de leur manifestation, vous devez fournir au spécialiste un historique médical complet et les résultats des premières études (le cas échéant). Le spécialiste effectuera un examen visuel et une palpation, enverra des tests. Lors de l’examen, le médecin porte une attention particulière à la mobilité des articulations, au tonus musculaire, à la sensibilité cutanée et révèle les zones les plus douloureuses.

De plus, le médecin vous orientera vers des tests, car il s’agit d’un diagnostic complet qui vous permettra de poser le bon diagnostic. Sur la base des résultats des tests, le médecin vous prescrira un plan de traitement individuel.

Pour identifier l’état des muscles, des ligaments, des vaisseaux sanguins, pour détecter les processus inflammatoires ou les tumeurs, une méthode de diagnostic informative et sûre est prescrite – l’IRM. Pendant la procédure, le patient est allongé sur une table rétractable spéciale avec son dos. Des rouleaux sont placés sur la tête du patient pour éliminer les tensions musculaires et les membres sont fixés avec des sangles. Tout léger mouvement pendant la procédure peut affecter la qualité du résultat. Ensuite, la table pénètre dans la zone du tomographe. Le tomographe fait beaucoup de bruit pendant le scan, vous pouvez donc utiliser des écouteurs pour ne pas ressentir d’inconfort.

Si l’IRM est contre-indiquée, il existe d’autres méthodes de diagnostic telles que la tomodensitométrie et la radiographie. La radiographie ne convient qu’au diagnostic primaire et ne fournit pas une image en couches des tissus affectés. Cependant, cette étude est la plus simple et la plus économique, vous permettant d’examiner le corps du patient en plusieurs projections. En raison de la forte exposition du corps aux radiations, les radiographies ne peuvent pas être prises fréquemment.

La radiographie simple est réalisée en position droite, en position semi-pliée, en plus en position latérale. Les signes classiques de l’arthrose à la radiographie sont le rétrécissement de l’espace articulaire, la présence d’ostéophytes, la sclérose osseuse sous-chondrale et les kystes sous-chondraux.

Traitement de l’arthrose

L’arthrose est traitée avec des médicaments, ainsi que d’autres méthodes non pharmacologiques. Tout d’abord, vous devez arrêter la douleur. Pour cela, des analgésiques et des analgésiques locaux sont prescrits.

Une fois le syndrome douloureux éliminé, il est nécessaire d’arrêter le processus inflammatoire et de rétablir une circulation sanguine normale. Pour cela, une thérapie antioxydante et anti-inflammatoire est effectuée. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens réduisent l’inflammation, mais ne peuvent pas ralentir le processus de destruction du cartilage.

L’une de ces méthodes est la thérapie par l’exercice. Il est effectué dans une salle spécialement équipée sous la surveillance étroite d’un médecin. Les cours ont lieu lorsque le patient ne ressent pas de douleur. Mais si pendant l’éducation physique le patient a commencé à se sentir moins bien, le médecin corrige ou annule complètement l’exercice.

Un autre traitement de l’arthrose est la physiothérapie. Il améliore la circulation sanguine et la nutrition des tissus, réduit l’inflammation et réduit la douleur. Les traitements de physiothérapie comprennent :

Électrophorèse – des analgésiques, des anti-inflammatoires sont utilisés.

Thérapie magnétique – un champ magnétique alternatif soulage l’inflammation.

Thérapie par ultrasons – agit le long de la partie affectée du corps.

Si vous ou vos proches souffrez d’arthrose, faites appel au Centre Médical Mediunion. Nous sommes engagés dans le diagnostic et le traitement de tout type d’arthrose à Krasnoïarsk. Des équipements performants pour la tomodensitométrie, l’IRM et la radiographie, des médecins expérimentés qui, si nécessaire, effectueront un premier examen à domicile, vous attendent à Mediunion. Pour plus d’informations ou pour prendre rendez-vous, appelez le 201-03-03.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.