rêver

Médecin andrologue pour hommes

Un andrologue est un médecin qui examine et traite uniquement les patients de sexe masculin. Le nom de cette spécialité médicale vient du mot grec “andros”, qui signifie “homme”. L’andrologue est responsable de la santé du système génito-urinaire des hommes, ainsi que des fonctions sexuelles et reproductives.

Les patients mineurs sont traités par des andrologues pédiatriques. A partir de 18 ans, il convient de prendre rendez-vous avec un andrologue pour adultes.

Contents

Que fait un andrologue ?

Le champ d’activité d’un andrologue masculin est très large. La liste des problèmes qu’un andrologue traite chez les hommes comprend tous les aspects de la santé masculine – de l’impuissance aux méthodes contraceptives. Il prescrit également une thérapie, décide des opérations, consulte sur la ménopause masculine et l’infertilité, envoie un examen médical, établit un congé de maladie.

Où mieux aller quand vous avez besoin d’un andrologue masculin

Pour obtenir une consultation avec un andrologue, vous devez contacter l’un des établissements médicaux suivants:

  • centre de diagnostic;
  • polyclinique multidisciplinaire;
  • clinique spécialisée en urologie masculine et andrologie;
  • hôpital d’hospitalisation.

Centre de diagnostic ou polyclinique multidisciplinaire – pour la prévention

Ces options sont idéales pour ceux qui ont besoin d’une consultation andrologue pour la prévention. Quand rien ne dérange, mais on veut vérifier si tout est en ordre. Dans de tels cas, il suffit amplement de passer les tests de base, de subir une échographie. Même si tous les indicateurs sont normaux, il est conseillé de subir un tel diagnostic environ une fois par an.

Clinique spécialisée en urologie masculine et andrologie – pour les traitements ambulatoires

Cette option est destinée à ceux qui présentent des symptômes (douleurs, écoulements, problèmes de puissance et/ou d’éjaculation, mictions fréquentes, infertilité). Dans ces cliniques, il y a tout le nécessaire pour un diagnostic complet et un traitement complet:

  • En cas de douleur aiguë, une aide d’urgence peut être fournie ici.
  • Dans les conditions chroniques, un cours de thérapie sera proposé en utilisant les méthodes matérielles de traitement les plus modernes.

Hôpital d’hospitalisation – pour hospitalisation

Vous ne pouvez pas entrer ici. Soit les médecins des polycliniques et des cliniques spécialisées sont envoyés, soit les ambulanciers paramédicaux les amènent.

Le traitement hospitalier est indiqué pour ceux qui ont besoin de:

  • dans la surveillance 24 heures sur 24 du personnel médical,
  • ou en chirurgie.

Groupes de maladies en andrologie ambulatoire

  • Inflammation des organes génitaux internes et/ou externes (prostatite, épididymite, orchite, vésiculite, urétrite, cystite, etc.).
  • Maladies infectieuses, y compris les infections sexuellement transmissibles.
  • Maladies causées par des troubles hormonaux – un manque ou un excès d’hormones mâles.
  • Tumeurs bénignes (adénome de la prostate).
  • Infertilité.
  • Diminution de la libido, puissance affaiblie.

Symptômes nécessitant la consultation d’un andrologue

Il est impératif de prendre rendez-vous avec un médecin andrologue masculin si vous êtes préoccupé par les problèmes et symptômes suivants :

Douleur dans le bas-ventre chez les hommes

Douleur, brûlure dans les organes génitaux chez les hommes

Écoulement des organes génitaux chez les hommes

Les écoulements pathologiques (nécessitant un traitement) sont :
– Muqueux, aqueux ou purulents ;
– inodore ou inodore ;
— transparent, blanc, jaune, etc. ;
– avec des traînées de sang ou avec des caillots sanguins ;
– ne peut sortir qu’après la miction ou indépendamment de celle-ci.

Problèmes de miction

Douleur aiguë dans les organes génitaux masculins

Se produisent dans l’aine, le pénis, les testicules, le bas-ventre, dans la prostate pendant la miction, pendant ou après les rapports sexuels, pendant toute activité physique – qu’il s’agisse de marcher normalement, de se pencher, de soulever des objets lourds ou de sports intenses. La douleur peut soudainement « éclater » au repos ou vous réveiller pendant le sommeil. Ces douleurs disparaissent généralement quelques minutes après le début. Ils sont plus caractéristiques de la phase aiguë des maladies – inflammatoires ou infectieuses.

Douleurs douloureuses dans la région de l’aine chez les hommes (à l’intérieur et/ou à l’extérieur)

Les spécialistes se réfèrent généralement à des conditions telles que le « syndrome de la douleur chronique ». Comme le terme l’indique, ils indiquent généralement la présence de problèmes chroniques. La douleur peut avoir divers degrés de gravité – d’à peine perceptible à insupportable. Se produire souvent, sans raison apparente, peut devenir presque permanent. Si vous avez l’habitude de les noyer avec des analgésiques, ils peuvent tôt ou tard cesser de vous aider, car la maladie elle-même continue de progresser. En règle générale, la douleur survient pendant la miction, pendant une érection ou une éjaculation, ou après celles-ci. Peut s’accompagner de mictions fréquentes, d’écoulements sanguinolents ou muqueux. Si la douleur s’accompagne d’une rétention urinaire aiguë ou d’une occlusion intestinale, c’est une raison d’appeler une ambulance.

Diminution de la libido chez les hommes (libido affaiblie)

La cause la plus fréquente est les changements hormonaux, en particulier une diminution du niveau de l’hormone mâle testostérone ou une augmentation du niveau des hormones femelles.

Changer la nature de la miction

Diverses variations sont possibles, par exemple :
– affaiblissement de la pression des urines ;
– le besoin de pousser pour commencer à uriner ;
– un mince filet d’urine;
– bifurcation du jet (elle peut générer des pulvérisations d’urine dans différentes directions) ;
– miction lente;
– miction intermittente ;
– production d’urine en gouttes séparées.

Urination fréquente

Comme le montre la pratique, beaucoup d’hommes considèrent cela comme normal. Certains perçoivent cela comme des changements liés à l’âge, d’autres l’expliquent par une grande quantité de liquide qu’ils boivent. D’autres encore se convainquent qu’il s’agit d’un rhume qui passera bientôt de lui-même. En fait, les allers-retours fréquents aux toilettes ne peuvent être considérés comme la norme que si le problème a disparu de lui-même en une journée. S’il ne disparaît pas en un jour, c’est une raison sérieuse de subir un examen urologique dès que possible. C’est ainsi que l’adénome de la prostate de stade 2 peut se manifester – il peut être guéri sans intervention chirurgicale (au stade 3, en règle générale, une intervention chirurgicale est nécessaire).

Affaiblissement ou manque d’érection

Les principales raisons identifiées par les urologues ne sont que 5 :
1. Déséquilibre hormonal – une diminution du niveau d’hormones mâles, une augmentation de la quantité d’hormones femelles.
2. Infections – maladies sexuellement transmissibles ou infections présentes dans le corps “à l’état dormant”, se réveillant dans certaines conditions.
3. Inflammation – prostatite, épididymite, urétrite, vésiculite, cystite et autres.
4. Problèmes vasculaires – blocage partiel ou complet des vaisseaux du pénis en raison de la formation de plaques d’athérosclérose.
5. Problèmes neurologiques – diverses maladies de la colonne vertébrale (en particulier les régions lombaire et lombo-sacrée) et du système nerveux.

Indépendamment de la présence ou de l’absence de plaintes, chaque homme doit être régulièrement examiné par un andrologue, surtout après l’âge de 40 ans.

Lors de la planification d’une grossesse naturelle, une consultation préalable avec un spécialiste est également souhaitable.

Vous avez besoin de vous préparer pour le rendez-vous ?

Aucune manipulation sérieuse n’est requise avant de visiter le bureau de l’andrologue. Prendre une douche, mettre des vêtements propres. Si un examen rectal est prévu, vous devez vous présenter à l’examen de l’andrologue avec un intestin vide. Et si vous envisagez de passer des tests, deux jours avant le rendez-vous chez le médecin, vous devez renoncer aux boissons alcoolisées.

Au rendez-vous avec un andrologue

La nomination d’un andrologue masculin se déroule en plusieurs étapes.

La première étape est la communication. Le médecin écoutera toutes les plaintes et posera les questions nécessaires.

La deuxième étape est un examen des organes génitaux et de la prostate. Ce dernier est examiné par le rectum par palpation.

La troisième étape est le diagnostic. Le médecin donne une référence pour les tests et une référence pour la livraison des tests et examens nécessaires.

La quatrième étape est la nomination de la thérapie. Après avoir reçu les tests, le médecin élabore un schéma thérapeutique et le recommande au patient.

La cinquième étape est le travail préventif. Après le traitement, le médecin vous expliquera en détail les méthodes de prévention de cette maladie, afin d’éviter les rechutes.

Diagnostic par un andrologue

L’arsenal d’un andrologue moderne comprend un grand nombre de méthodes de diagnostic: du laboratoire au matériel. Ce:

  • analyses de sang et d’urine;
  • analyse d’un frottis de l’urètre (révèle l’inflammation et son agent pathogène);
  • spermogramme (détermine la capacité des spermatozoïdes à féconder, révèle les maladies urologiques, les troubles hormonaux, les infections);
  • examen échographique des organes pelviens;
  • dopplerographie des vaisseaux du système génito-urinaire;
  • criblage biochimique;
  • un test sanguin pour déterminer l’antigène spécifique de la prostate;
  • analyses du contenu en hormones;
  • endoscopie;
  • uroflowmetry (méthode pour déterminer la vitesse de miction);
  • la rhéophallographie (utilisée pour les troubles de l’érection, mesure la résistance des vaisseaux sanguins du pénis).

Dans certains cas, une imagerie par résonance magnétique ou informatisée, des radiographies et une vasographie sont réalisées.

Après les études, une thérapie est prescrite et les méthodes de traitement nécessaires sont sélectionnées.

Méthodes de traitement

Lors de l’élaboration d’un traitement, le médecin s’appuie sur deux facteurs : la complexité et l’approche individuelle. Le choix des méthodes est directement lié aux spécificités de la maladie identifiée. Le traitement peut être conservateur ou chirurgical.

Traitement sans chirurgie

  1. Thérapie médicale
    • médicaments antifongiques (prescrits si la source du problème est un champignon);
    • médicaments anti-inflammatoires;
    • analgésiques;
    • la thérapie de remplacement d’hormone.
  2. Physiothérapie:
    • thérapie par ondes de choc (SWT);
    • magnétothérapie;
    • thérapie au laser;
    • matériel de massage sous vide des organes génitaux;
    • massage de la prostate;
    • l’ozonothérapie et bien d’autres.

De plus, les éléments suivants peuvent être recommandés :

  • correction de la nutrition et du mode de vie;
  • physiothérapie;
  • psychothérapie.

Méthodes chirurgicales

Diverses opérations ne sont indiquées que lorsque le traitement conservateur est manifestement inefficace, par exemple pour des problèmes tels que :

  • pathologies congénitales dans la structure des organes génitaux,
  • tumeurs malignes
  • traumatisme génital,
  • la présence de phimosis, balanite récurrente, varicocèle,
  • rétention aiguë d’urine.

Dans tous les autres cas, il est recommandé de commencer par des techniques non chirurgicales. Et seulement en cas de leur totale inefficacité pour prendre une décision sur l’opération.

Spécialisations des urologues-andrologues

Le métier d’andrologue implique également un certain nombre de spécialisations encore plus étroites :

  1. Andrologue pour enfants – corrige les pathologies congénitales, supervise les problèmes d’éducation sexuelle
  2. Andrologue-endocrinologue. Son domaine d’activité comprend les pathologies liées à la perturbation des glandes.
  3. Andrologue-oncologue – diagnostique et traite les tumeurs du système reproducteur urogénital masculin.
  4. Andrologue-reproductologue. Aux prises avec l’infertilité.
  5. Andrologue-chirurgien. Il effectue des opérations pour restaurer la fonction sexuelle perdue, élimine les défauts esthétiques, pratique la chirurgie plastique génitale et la castration.
  6. Andrologue-sexologue. Il traite des violations de puissance causées par les caractéristiques mentales du patient.

Recommandations des andrologues pour la santé masculine

  1. Bouger et faire du sport. Cela permettra à votre corps de rester jeune le plus longtemps possible et empêchera également la stagnation de la prostate.
  2. Mangez bien, abandonnez les mauvaises habitudes.
  3. Évitez l’hypothermie et la surchauffe, les fortes vibrations et les compressions. Tous ces phénomènes contribuent au développement de maladies.
  4. Une fois par an, rendez-vous chez un andrologue, urologue, vénéréologue.
  5. Ne vous soignez pas vous-même. Pour tout symptôme lié au fonctionnement des reins, du pénis, de l’urètre, des testicules et de leurs appendices, des uretères, de l’urètre, contactez immédiatement un spécialiste (une clinique publique ou un andrologue rémunéré). Cette visite permettra d’arrêter le développement de la maladie et d’éviter que la maladie ne devienne chronique.

Comment choisir un andrologue masculin

Bien sûr, il est impossible de déterminer sans équivoque quel andrologue est le meilleur. Cependant, il convient de garder à l’esprit que le professionnalisme de tout spécialiste dans le domaine de la médecine est principalement déterminé par la profondeur des connaissances et l’étendue de l’expérience pratique.

Par conséquent, l’option idéale dans ce cas est de consulter un médecin spécialisé dans le travail uniquement avec les hommes . Après tout, il est quotidiennement confronté aux maladies les plus complexes de la région génitale masculine.

Les urologues qui voient à la fois des hommes et des femmes dans certains cas peuvent ne pas avoir l’expérience nécessaire dans le domaine de l’andrologie. Assurez-vous de vérifier si le médecin que vous avez choisi est un spécialiste du traitement des maladies masculines de la sphère génito-urinaire.

Payant ou gratuit ?

Vous pouvez trouver un bon andrologue à la fois dans les institutions publiques et dans les cliniques payantes.

Cependant, la médecine payante offre beaucoup plus de possibilités de fournir des services médicaux de haute qualité. Un andrologue dans un centre payant peut prêter attention à chaque détail et effectuer un diagnostic approfondi.

De plus, dans les cliniques privées, contrairement aux cliniques municipales, les services d’andrologues sont fournis sans files d’attente, ce qui vous fera gagner non seulement du temps, mais aussi vos nerfs.

L’élément suivant est l’analyse et la recherche. De nombreuses cliniques payantes disposent d’équipements de pointe pour le diagnostic et le traitement.

“Alan Clinic” – un réseau de centres spécialisés pour l’urologie et l’andrologie masculines

Dans nos centres médicaux, des urologues-andrologues masculins possédant une vaste expérience organisent des rendez-vous.

La clinique fonctionne sous la forme d’un hôpital de jour, où chaque patient reçoit tout le nécessaire à sa guérison :

Comment se passe la nomination d’un urologue chez les femmes et les hommes

L’apparition de symptômes de maladies urologiques est une indication directe pour consulter un urologue, et des examens préventifs réguliers sont le moyen de maintenir la santé.

Une consultation avec un urologue est nécessaire si un adulte (homme ou femme) a :

  • douleur qui survient en urinant;
  • sensation fréquente de surcharge de la vessie , même avec une petite quantité d’urine accumulée;
  • rétention urinaire récurrente ;
  • turbidité des urines ou changement de couleur non lié à la prise de certains aliments (betteraves, etc.) ;
  • décharge étrangère pendant la miction;
  • douleur localisée dans le bas-ventre et la région lombaire.

Dans quels cas faut-il consulter un urologue pour homme

Un rendez-vous avec un urologue est nécessaire pour les hommes si un ou plusieurs des signes suivants sont présents :

  • Écoulement de l’urètre . L’urètre est conçu pour éliminer l’urine et l’éjaculat, et normalement il peut s’agir d’un secret produit par les glandes urétrales, mais sa quantité est si petite qu’il est difficile de le remarquer. Dans d’autres cas, on peut parler de la présence de maladies transmises lors des rapports sexuels, d’inflammation de l’urètre ou de la prostate à la suite d’une hypothermie. Les allocations peuvent indiquer une pathologie compliquée d’autres organes.
  • Coupure dans l’urètre, brûlure et démangeaisons . Parfois, des phénomènes similaires peuvent être observés chez un homme en parfaite santé, ce qui est à blâmer pour les sous-vêtements synthétiques, l’utilisation de préservatifs enduits et de lubrifiants et l’utilisation de plats épicés. Cependant, ces symptômes, qui surviennent régulièrement et augmentent avec le temps, indiquent la présence d’une pathologie.
  • L’absence totale de libido, ou sa diminution .
  • Douleur dans les testicules et le périnée, près de l’anus et dans la région lombaire . S’il n’y a pas eu d’activité physique accrue à la veille de l’apparition des symptômes, on peut parler de problèmes urologiques.
  • Miction altérée . Cela se traduit par l’affaiblissement du jet, l’incapacité de soulager à volonté, bien que cela se produise souvent de manière pathologique.
  • Éruptions cutanées et néoplasmes sur le pénis Ces signes surviennent le plus souvent dans le contexte de pathologies transmises par contact sexuel sans contraceptifs barrières.
  • Dysfonction érectile . Cela peut se manifester par une fatigue ordinaire, des conditions stressantes et un manque de sommeil, ou le problème réside dans une défaillance hormonale, des maladies des systèmes vasculaire et génito-urinaire et des organes internes.
  • Syndrome asthénovégétatif . Dans la prostatite chronique, une faiblesse générale, une détérioration de la capacité de travail se développent souvent, une irritabilité, des insomnies apparaissent, la transpiration augmente et le pouls s’accélère.
  • Changement de couleur de l’urine , présence d’inclusions purulentes et sanglantes dans celle-ci ou éjaculat.
  • L’absence d’enfants dans le mariage avec une vie sexuelle complète.

Quand consulter un urologue pour femme

Les femmes doivent également consulter un urologue si elles ont :

  • démangeaisons ou douleurs dans le périnée, les organes génitaux, la région inguinale et lombaire ;
  • miction fréquente la nuit;
  • incontinence urinaire épisodique ou persistante lors de la toux, du rire, des éternuements, de l’effort physique ;
  • éruptions cutanées, érosion ou plaque sur les organes génitaux;
  • l’absence d’enfants dans le mariage avec une vie sexuelle complète.

Règles de préparation d’une visite chez un urologue pour hommes

  1. Avant de consulter un médecin , vous devez prendre une douche hygiénique et mettre des sous-vêtements propres . Dans le même temps, pour des résultats de recherche plus fiables, il n’est pas recommandé de se laver soigneusement, un simple lavage des organes génitaux externes suffit.
  2. Pour effectuer un frottis de l’urètre pour d’éventuelles infections, il faut: ​​une abstinence sexuelle pendant 1 à 2 jours avant un rendez-vous chez le médecin; ne pas uriner pendant 2-3 heures avant de prendre; ne buvez pas d’alcool pendant 1 jour avant de prendre.
  3. Pour effectuer une analyse de l’éjaculat (spermogramme) pour le problème de l’infertilité dans le mariage ou avant de planifier une grossesse, il faut : abstinence sexuelle avant l’examen pendant 3 à 5 jours ; s’abstenir de prendre des boissons alcoolisées (y compris de la bière), des médicaments (hypnotiques et sédatifs, antibiotiques) pendant 14 jours ; abstinence de visiter le sauna, le bain, ainsi que de prendre des bains chauds pendant 14 jours; exclusion des examens radiographiques dans les 14 jours ; A la veille de l’analyse, il est conseillé de dormir suffisamment et de ne pas se surmener.
  4. Lors de la référence et de la réalisation d’une échographie de la vessie : ne pas uriner avant l’examen pendant 2 heures ; 1-1,5 heures avant la prise, boire 1 litre de liquide (eau sans gaz, thé ou jus). Lors d’une demande de pathologie chirurgicale (varicocèle, hydropisie, phimosis), aucune préparation particulière n’est requise.
  5. Lors de l’examen des troubles sexologiques , la préparation préliminaire aux méthodes de recherche spéciales est discutée individuellement avec le médecin.

Règles de préparation à la visite d’un urologue pour femmes

La procédure de préparation pour le beau sexe n’est pas très différente de celle avant de consulter un gynécologue. De plus, une femme regardera même autour d’elle dans une chaise gynécologique.

Avant de prendre, faites une toilette des organes génitaux avec de l’eau courante. Il est interdit de traiter les organes génitaux avec Miramistin, Chlorhexidine et d’autres agents antibactériens. Étant donné que les résultats de l’analyse dans ce cas ne seront pas fiables.

Avant d’aller chez le médecin , les rapports sexuels sont exclus pendant au moins 24 , et de préférence pendant 48 heures. Il est recommandé d’avoir une couche ou une serviette spéciale avec vous.

Quelles questions un urologue peut-il poser lors d’une consultation ?

Lors de la consultation, le médecin peut interroger le patient sur les circonstances de la maladie, ses manifestations, etc.

Lors de la première consultation, l’urologue peut demander :

  • Depuis combien de temps la maladie a-t-elle commencé ?
  • Comment la maladie se manifeste-t-elle ?
  • Y a-t-il des problèmes avec la miction?
  • Qu’est-ce qui cause l’apparition/l’aggravation des symptômes ?
  • Le patient souffre-t-il de maladies du système génito-urinaire connues de lui ?
  • Vos parents ou vos proches (frères et sœurs) avaient-ils des maladies similaires ?
  • Le patient a-t-il des maladies chroniques d’autres organes et systèmes (cœur, foie, etc.) ?
  • Le patient a-t-il un partenaire sexuel régulier ?
  • Quelles méthodes de contraception (protection) la patiente utilise-t-elle ?
  • Le patient a-t-il eu une maladie sexuellement transmissible ?
  • Le patient a-t-il des enfants ?
  • Le patient prend-il des médicaments ?
  • Le patient abuse-t-il de l’alcool ?
  • Le patient fume-t-il ?

Il convient de noter que la liste des questions peut différer considérablement selon l’organe et la gravité de l’atteinte.

Comment se passe la nomination d’un urologue chez les hommes

Après avoir interrogé le patient, le médecin doit procéder à un examen des organes génitaux externes.

Au cours de l’examen, le médecin évalue:

  • la forme du pénis – sa courbure excessive peut être la cause de l’infertilité et indique également une forte probabilité d’autres anomalies du développement;
  • la taille du pénis – son sous-développement est possible avec une concentration réduite de l’hormone sexuelle mâle dans le sang;
  • l’état de la peau dans la région génitale – afin d’identifier les foyers d’inflammation, d’ulcères, de fissures ou d’autres déformations;
  • l’état du gland du pénis (pour cela, le médecin l’expose) – pour détecter le phimosis ou les processus inflammatoires dans cette zone;
  • l’état des testicules – le médecin palpe (sonde) les testicules et les appendices, en évaluant leur forme, leur taille et leur consistance;
  • l’état du scrotum – afin d’identifier la varicocèle ou un processus infectieux-inflammatoire;
  • l’état de la vessie – pour cela, le médecin peut demander au patient de s’allonger, puis commencer à appuyer légèrement sur la zone de la vessie (juste au-dessus du pubis);
  • état rénal – l’urologue peut tapoter légèrement le bord de la paume sur la région lombaire du patient (sur laquelle les reins sont projetés), en évaluant sa réaction (l’apparition d’une douleur peut indiquer la présence d’un processus inflammatoire);
  • une étape obligatoire de l’examen est également un toucher rectal de la prostate: le patient est allongé sur le côté et essaie d’appuyer ses genoux contre sa poitrine, le médecin met un gant stérile, le lubrifie avec une huile spéciale et insère son index dans l’anus du patient ; à une profondeur de plusieurs centimètres, il détermine la prostate, située entre la vessie et les intestins (le médecin la sonde à travers la paroi du rectum); Ensuite, le médecin évalue la taille, la consistance et la forme de la prostate. Si, au cours de l’examen, le patient ressent des douleurs aiguës et lancinantes, il doit en informer le médecin (ce symptôme peut indiquer la présence d’une prostatite).

Comment se passe la nomination d’un urologue pour les femmes

Interview. La réception commence par le fait que la femme est interrogée sur la présence de plaintes. Le médecin précise depuis combien de temps une femme est préoccupée par certains symptômes, à quel point ils affectent la qualité de vie. Dans quelles circonstances leur présence est ressentie plus fort, et sous quelle sévérité, au contraire, moins. Après l’entretien, la femme est invitée à s’allonger sur la chaise gynécologique.

Inspection. Lors de l’examen, le médecin fait attention à la structure des organes génitaux visibles. Note la présence ou l’absence de rougeurs, d’irritations, de défauts cutanés divers. Ceci est souvent suivi d’un simple examen vaginal, au cours duquel l’état des organes génitaux disponibles pour examen est évalué. Cependant, l’urologue ne peut pas procéder à un tel examen, se limitant à un examen externe et à des tests.

De plus, le médecin palpe (sonde) sans faute la zone de la vessie et des reins, évaluant la réaction du patient. L’apparition de douleurs dans la région pelvienne ou dans la région lombaire peut indiquer la présence de processus inflammatoires et nécessite généralement des études instrumentales supplémentaires.

Comment se termine la nomination d’un urologue pour les hommes et les femmes?

La dernière étape de la première visite chez l’urologue est la préparation d’un plan pour les tests de laboratoire et les examens instrumentaux supplémentaires nécessaires pour confirmer la maladie suspectée lors de l’examen et de la conversation et déterminer la gravité des changements possibles.

Selon la situation spécifique, cela peut être :

  • analyses générales de sang et d’urine;
  • chimie sanguine;
  • culture bactériologique d’urine pour la flore;
  • frottis des voies urinaires;
  • immunoessais enzymatiques;
  • Diagnostic ADN (PCR);
  • Échographie du système urinaire
  • radiographies, etc.

Les hommes doivent être examinés par un urologue à la fois chez les personnes âgées et à un jeune âge au moins une fois tous les 1 an. Les examens annuels pour les femmes ne sont pas obligatoires, mais nécessitent une approche individuelle, ainsi que la présence de plaintes pertinentes. En règle générale, si une pathologie urologique particulière est suspectée, la référence est effectuée par un gynécologue.

Top 6 des questions à poser à votre urologue

Prendre soin de sa santé est d’une importance primordiale. Aucune gêne ou malentendu ne doit empêcher le patient de communiquer avec le médecin. Aller chez l’urologue chez la plupart des hommes provoque des associations désagréables. Nous vous parlerons de quelques questions de base pour un urologue et du moment où vous devriez vous rendre immédiatement à l’hôpital.

Quelles sont les questions posées par un urologue?

Il est généralement admis qu’un urologue est un médecin purement masculin, mais ce n’est pas le cas. Les femmes doivent contacter ce spécialiste en cas de plaintes concernant les reins, la vessie et d’autres organes du système excréteur. Les hommes et les femmes peuvent développer de telles pathologies (y compris des tumeurs) qui surviennent sans symptômes, et elles ne peuvent être détectées que pendant le processus d’examen.

Quels sont les symptômes qui doivent rapidement consulter un médecin?

Le principal signe d’alerte est l’apparition de sang dans les urines ou le sperme. Cela peut arriver une fois, mais vous devriez toujours consulter immédiatement un urologue. Cela est particulièrement vrai pour les fumeurs, puisque le tabagisme est l’un des facteurs de risque du cancer du poumon, de la vessie ou de la prostate. De plus, des douleurs dans le bas du dos, les testicules, le bas-ventre ou des problèmes de miction nécessitent un traitement immédiat.

Faites attention à la taille des testicules ou à l’apparition d’un écoulement inhabituel du pénis. Le processus de miction doit être indolore, sans envies fréquentes (surtout la nuit). Normalement, un homme en bonne santé va aux toilettes 6 à 7 fois par jour. Lors de la consultation à la clinique, vous pouvez poser votre question à l’urologue et obtenir une réponse compétente qui tient compte de vos antécédents médicaux.

À quelle fréquence dois-je donner du sang pour PSA?

Parmi les questions posées à l’urologue pour les hommes figure souvent la préoccupation concernant un éventuel cancer de la prostate. Il est recommandé aux hommes de plus de 40 ans de subir un test annuel pour le marqueur tumoral PCA. Cet indicateur ne signifie pas toujours un processus tumoral ─ il aide à identifier la prostatite, les formations bénignes et d’autres maladies du système génito-urinaire. Seul un urologue doit interpréter le résultat et prescrire un examen ou un traitement supplémentaire. Avant le prélèvement de biomatériaux, le patient doit respecter strictement la préparation recommandée afin d’éviter des résultats inexacts.

Qu’est-ce qui cause la prostatite?

Le diagnostic de prostatite est souvent posé en consultation externe, mais il est loin d’être toujours justifié, puisque ce concept comprend plusieurs sous-espèces. La forme chronique est beaucoup plus fréquente que la forme aiguë. De plus, il existe une prostatite asymptomatique, dont un homme peut même ne pas être conscient. Par conséquent, il est nécessaire de consulter régulièrement un urologue pour identifier les pathologies cachées.

Les causes de la maladie peuvent être bactériennes et non bactériennes. Ces derniers comprennent :

  • tension nerveuse;
  • pathologies auto-immunes ;
  • entrainement sportif;
  • augmentation de la pression dans la prostate;
  • douleurs musculaires dans la région pelvienne;
  • musculation.

Les symptômes de la prostatite peuvent survenir par intermittence, puis passer, ce qui détend le patient. L’homme se calme à de nouvelles manifestations et tout se répète à nouveau. Après l’apparition des premiers signes (miction intermittente douloureuse, douleur dans la région lombaire, envies fréquentes, etc.), vous devez consulter un médecin pour un diagnostic plus approfondi. Vous pouvez en apprendre davantage sur les méthodes de traitement de la phase aiguë de la prostatite ici. Vos questions seront répondues par un urologue-chirurgien lors d’une consultation personnelle.

Qu’est-ce qu’un adénome et que menace-t-il ?

L’adénome de la prostate est une croissance bénigne du tissu prostatique. Elle survient chez la plupart des hommes après 50 ans, à l’âge de 90 ans ─ en tout. Un mode de vie sédentaire, de mauvaises habitudes, l’exposition aux radiations, l’hypertension et d’autres facteurs augmentent le risque d’éducation. L’adénome désigne les tumeurs hormono-dépendantes. A un certain âge, un homme a une diminution lente des hormones sexuelles, cela affecte le risque d’adénome.

Selon les statistiques, un tiers des patients ont des parents proches qui ont souffert de la même maladie. Par conséquent, les hommes ayant une prédisposition génétique devraient minimiser les risques : équilibrer leur alimentation, faire du sport, traiter toutes les inflammations du corps en temps opportun et avoir un partenaire sexuel permanent. L’adénome menace d’incontinence urinaire, d’infertilité, d’impuissance et d’infections des voies urinaires. Il existe également une opinion selon laquelle les cellules de l’adénome peuvent dégénérer en cellules malignes. Un traitement conservateur rapide de l’adénome permet d’éviter une intervention chirurgicale. Vos questions à l’urologue doivent être posées le plus ouvertement possible, car votre santé en dépend.

Quelles sont les causes du dysfonctionnement sexuel ?

En règle générale, la dysfonction érectile n’est pas une maladie indépendante, mais un symptôme d’une pathologie concomitante. Attribuer la dysfonction érectile organique (causée par des causes physiologiques) et psychogène. Ce dernier est légèrement plus fréquent, caractérisé par la persistance d’érections nocturnes/matin et une excitation normale pendant la masturbation. Les causes organiques comprennent les maladies hormonales (diabète sucré, hypogonadisme), les infections urogénitales. Pour une guérison réussie et stable de la dysfonction érectile, contactez un spécialiste, ne vous soignez pas vous-même.

Vaut-il la peine de contacter un urologue si rien ne vous dérange?

Oui, ça vaut le coup. Il est recommandé de consulter un urologue au moins une fois par an, car de nombreuses maladies sont asymptomatiques pendant longtemps. À un certain âge, le médecin prescrit des tests sanguins et des échographies pour détecter de telles pathologies.

Pour la consultation et les tests, vous pouvez visiter le Centre d’urologie, de gynécologie et de reproductologie (à Moscou) Dr. AkNer. Vous pouvez poser toutes vos questions à nos spécialistes à la réception ─ votre santé nous intéresse !

Comment se déroule un examen urologique ?

L’examen urologique est un élément nécessaire au diagnostic des maladies de l’appareil génito-urinaire. À titre préventif, il est recommandé de consulter un urologue une fois par an, mais si des symptômes sont préoccupants, une visite chez le médecin ne doit pas être reportée. L’urologue s’occupe du traitement des femmes et des hommes, de sorte que l’examen des patients est effectué de différentes manières, selon le sexe.

Rendez-vous de consultation primaire avec un médecin de la catégorie la plus élevée 1000 roubles.
Rendez-vous consultatif avec un médecin sur la base des résultats des tests, selon les résultats de l’échographie 500 roubles.
Échographie des reins en mode standard et avec l’utilisation de techniques Doppler 1200 roubles.
échographie de la vessie 500 roubles.
Échographie du petit bassin avec utilisation de techniques dopplerographiques 1200 roubles
Appel téléphonique : 8-800-707-15-60 (appel gratuit)
*La clinique est autorisée à enlever les néoplasmes

Quand un examen urologique est-il nécessaire ?

Un recours à un urologue est nécessaire lorsqu’apparaissent un ou plusieurs symptômes indiquant une pathologie de l’appareil génito-urinaire :

  • Douleurs douloureuses, coupantes, tiraillantes dans l’abdomen et le bas du dos ;
  • L’apparition de sang dans l’urine ou le liquide séminal;
  • miction douloureuse;
  • Augmentation de l’envie d’uriner ;
  • changement de couleur ou d’odeur d’urine;
  • Sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • Chez les hommes – problèmes d’érection, douleurs pendant les rapports sexuels;
  • Lourdeur dans le bas-ventre;
  • Œdème.

Entraînement

Du fait que l’examen urologique est réalisé différemment chez l’homme et chez la femme, la préparation sera également différente. Il est conseillé aux hommes d’exclure les rapports sexuels 2 jours avant de consulter un médecin, ainsi que de nettoyer les intestins avec un lavement ou un laxatif.

De plus, immédiatement avant le rendez-vous chez le médecin, une hygiène des organes génitaux externes doit être effectuée.

Pour les femmes, la préparation est la même qu’avant le rendez-vous chez le gynécologue. Pendant 1 à 2 jours, les rapports sexuels doivent être exclus et les suppositoires vaginaux, les pommades et les sprays ne doivent pas être utilisés. De plus, les douches vaginales sont indésirables. Il est recommandé d’effectuer l’hygiène des organes génitaux externes sans utiliser d’agents antibactériens, car. cela peut réduire la fiabilité des analyses.

Comment se déroule l’inspection

Tout d’abord, l’urologue doit savoir exactement ce qui inquiète le patient. Il est important de parler de tous les symptômes, même s’ils semblent mineurs.

Des informations également importantes pour le médecin sont des informations sur le régime alimentaire du patient, son régime d’alcool, les médicaments pris, s’il y a des parents souffrant de maladies du système génito-urinaire, si le patient lui-même a eu de telles maladies dans le passé.

Le patient doit se rappeler quand les premiers symptômes alarmants sont apparus, à quoi ils étaient liés (par exemple, l’hypothermie ou une maladie antérieure). Tout cela est nécessaire pour qu’un urologue pose un diagnostic et sélectionne le traitement le plus efficace.

Examen urologique des hommes

Après l’entretien, le médecin examine le patient. L’examen des hommes est effectué sur le canapé. Le patient se déshabille jusqu’à la taille et se couche sur le dos. Tout d’abord, le médecin sonde les reins, puis procède à l’examen des organes génitaux externes. Si le patient ne souffre pas de maladies affectant les organes génitaux externes, les manipulations du médecin ne lui causent ni douleur ni inconfort. Dans la plupart des cas, lors d’un examen urologique, le médecin prélève du biomatériau de l’urètre pour des tests de laboratoire.

Après l’examen, l’urologue procède à l’examen de la prostate, qui est réalisée par le rectum. Dans ce cas, le patient doit s’allonger sur le côté, plier les jambes ou se tenir debout, se pencher en avant et poser ses coudes sur la table.

Le médecin met un gant et lubrifie le doigt avec de la glycérine ou de la paraffine liquide, puis insère le doigt dans le rectum et sonde la prostate. Dans ce cas, le patient peut avoir une érection, ce qui est la norme lors d’un tel examen.

Les sensations de douleur n’apparaissent qu’avec les maladies inflammatoires de la prostate. Cet examen permet d’évaluer la taille, la structure et la localisation de la prostate.

Examen urologique des femmes

Chez les femmes, le médecin examine et palpe d’abord la région lombaire et le bas-ventre. Ensuite, le patient est installé dans la chaise gynécologique, l’urologue examine les organes génitaux externes et l’urètre, palpe la vessie à travers le vagin et la paroi abdominale antérieure. Parfois, le médecin prélève immédiatement le biomatériau de l’urètre pour analyse en laboratoire.

Dans certains cas, lors de l’examen des femmes, la cystoscopie et l’urétéroscopie sont utilisées. Cela vous permet d’évaluer l’état de la vessie et de l’urètre, ainsi que de prélever un échantillon de tissu pour des tests en laboratoire.

Après avoir terminé l’examen urologique, le médecin peut prescrire des procédures de diagnostic supplémentaires au patient, telles qu’une échographie pelvienne, une échographie de la prostate, une échographie rénale et surrénalienne, une IRM, des analyses de sang et d’urine, une biopsie.

Toutes ces études donneront à l’urologue des informations complètes sur l’état de l’appareil génito-urinaire du patient, ce qui permettra de choisir le traitement le plus efficace.

Que révèle un urologue lors d’un examen?

Un examen urologique est effectué afin de déterminer les pathologies du système génito-urinaire. Par la présence de divers signes, le médecin peut identifier les maladies suivantes:

  • Infectieuses et inflammatoires (cystite, pyélonéphrite, urétrite, balanoposthite, vésiculite, prostatite, épididymite, etc.) ;
  • Tumeurs (il est possible de déterminer la nature du néoplasme uniquement à l’aide de procédures de diagnostic supplémentaires);
  • Anomalies du développement de l’appareil génito-urinaire (hypoplasie, doublement du rein, sous-développement de la vessie, aplasie, etc.).

Conclusion

Afin de détecter la maladie à un stade précoce et de suivre le traitement nécessaire, vous devez consulter un urologue une fois par an. Toutes les pathologies ne se manifestent pas avec divers symptômes, très souvent la maladie passe inaperçue et si elle n’est pas traitée, elle devient chronique. L’examen urologique évitera cela et guérira la maladie avant l’apparition de symptômes désagréables.

Vous pouvez vous inscrire en appelant le numéro de téléphone gratuit 8-800-707-15-60 ou en remplissant le formulaire de contact. Dans ce cas, nous vous contacterons nous-mêmes.

Clinique d’urologie au centre de Moscou

L’urologie est un domaine de la médecine dont les spécialistes établissent les causes du développement des pathologies, identifient les symptômes, diagnostiquent puis traitent. De nouvelles méthodes modernes de prestation de soins médicaux qualifiés aux patients sont constamment développées et mises en pratique. Les urologues ont toutes les compétences pour détecter les maladies qui touchent les reins, la vessie, l’urètre, les uretères.

Il existe de nombreuses pathologies urologiques, par conséquent, dans ce domaine de la médecine, on distingue ces sections hautement spécialisées:

  • l’andrologie, dont les spécialistes traitent les pathologies de l’appareil génito-urinaire masculin ;
  • l’urogynécologie, qui s’occupe de la détection et du traitement des maladies chez les femmes;
  • oncourologie, qui établit les causes de la formation de tumeurs malignes dans le système génito-urinaire;
  • urogériatrie, axée sur l’étude, la prévention et le traitement des maladies de la vieillesse;
  • Phthisiurologie, visant le diagnostic et le traitement de la tuberculose de l’appareil génito-urinaire.

Au centre d’urologie “Miracle Doctor” à Moscou, les spécialistes les plus expérimentés, dont l’expérience de travail pratique est en moyenne de 26 ans, organisent des rendez-vous. Ce sont des médecins de la catégorie la plus élevée et des candidats en sciences médicales, qui sont engagés non seulement dans la pratique quotidienne, mais aussi dans le travail scientifique. Pendant la formation, les urologues étudient en profondeur la gynécologie, l’oncologie, la néphrologie et la chirurgie. Nous garantissons à nos patients un environnement psychologique confortable, une attitude sensible et attentive, ainsi que l’efficacité des procédures diagnostiques et thérapeutiques.

Faites le test et découvrez si vous avez besoin de voir un urologue?

Pourquoi contacter le service d’urologie de notre clinique ?

Consultations adultes et enfants

Nous aidons à éliminer les maladies des reins et de la vessie chez les hommes et les femmes, ainsi que les bébés dès les premiers jours de la vie

Tous types de diagnostics

Nous disposons des équipements les plus récents pour effectuer tous les examens nécessaires de l’appareil génito-urinaire

Traitement conservateur et chirurgical

Nous utilisons diverses méthodes de thérapie en fonction de l’état du patient, nous effectuons des opérations planifiées et urgentes

Nous fournissons des soins aux patients après des chirurgies et des procédures préventives dans des services équipés

Nous acceptons les patients à une heure prédéterminée, ne créons pas de files d’attente, apportons un soutien psychologique pendant la période de traitement

Le service d’urologie de la clinique Chudo Doctor est situé près des stations de métro Ploshchad Ilyicha et Rimskaya, dans le centre de Moscou.

Principaux domaines de travail :

La clinique d’urologie “Miracle Doctor” est spécialisée dans le développement et l’amélioration des méthodes de diagnostic des pathologies urologiques. Pour les détecter, un équipement de haute technologie est utilisé ici, ce qui permet d’établir la localisation des foyers pathologiques. Le centre est équipé d’un laboratoire moderne dans lequel des échantillons biologiques prélevés sur des patients sont examinés pour identifier la nature du processus infectieux, la gravité de l’inflammation et la dégénérescence des tissus. Une fois le diagnostic posé, un traitement complexe des patients atteints de telles maladies est effectué:

  • tumeur du rein et des voies urinaires supérieures;
  • lithiase urinaire;
  • cancer de la prostate;
  • adénome (hyperplasie) de la prostate;
  • cancer de la vessie;
  • hydronéphrose et rétrécissement de l’un des uretères;
  • rétrécissement de l’urètre et autres.

En plus du traitement, les patients sont également réhabilités après un traitement médical de longue durée ou après une intervention chirurgicale. Le Miracle Doctor vous aidera à récupérer autant que possible, parlera des moyens de prévenir une récurrence de la maladie.

Types d’opérations

Les urologues de la clinique “Miracle Doctor” essaient toujours de guérir le patient avec des méthodes conservatrices utilisant des médicaments, effectuant de la physiothérapie.

Mais dans les cas graves avec des complications déjà développées, les soins chirurgicaux sont indispensables. Notre clinique est composée de médecins hautement qualifiés qui se spécialisent dans la réalisation de toutes les opérations, souvent les plus complexes :

  • électrorésection transurétrale de l’adénome de la prostate ;
  • ablation laparoscopique d’une tumeur rénale;
  • résection laparoscopique du rein droit avec un néoplasme;
  • néphrolithotomie mini-percutanée ;
  • énucléation au laser holmium et thulium de l’hyperplasie de la prostate;
  • néphrolithotripsie percutanée mini-percutanée;
  • lithotritie intrarénale rétrograde ;
  • urétérolithotripsie de contact.

La clinique multidisciplinaire pratique des méthodes de traitement chirurgical peu invasives, endoscopiques et percutanées. Ce n’est que s’il est impossible de les utiliser que le patient subit une intervention radicale.

Quand dois-je contacter la clinique urologique ?

Un urologue doit être contacté pour des symptômes épisodiques ou persistants, quelle que soit leur gravité. La défaite de l’un des organes du système génito-urinaire de nature inflammatoire, dystrophique et tumorale peut se manifester comme suit:

  • douleur dans le scrotum;
  • douleur dans la colonne lombaire;
  • douleur pendant ou après la miction;
  • miction difficile;
  • sang dans l’urine;
  • gonflement, élargissement de la taille des testicules;
  • prolapsus de l’utérus;
  • urination fréquente;
  • une diminution de la puissance.

Le département d’urologie “Miracle Doctor” est une subdivision structurelle d’un établissement médical multidisciplinaire. Ici, les patients reçoivent des soins complets à part entière pour toutes les maladies, même les plus complexes. La clinique offre un traitement de haute technologie abordable, si nécessaire, avec le séjour ultérieur le plus confortable à l’hôpital.

La clinique d’urologie payante “Miracle Doctor” fournit des soins d’urgence et planifiés aux patients atteints de maladies urologiques. Son objectif est l’élimination des symptômes négatifs, le soulagement des processus pathologiques et une rééducation de haute qualité.

Essais en laboratoire. Ils sont le point de départ pour obtenir une image générale de la maladie. Le plus souvent, le médecin prescrit des analyses cliniques de sang et d’urine qui aideront à identifier les signes de processus inflammatoires dans le corps. De plus, des écouvillons et des grattages du vagin et de l’urètre sont prélevés pour déterminer les infections génitales. Avant de faire l’analyse, il est impératif de ne pas uriner plus d’1 heure.

ultrason. L’échographie vous permet d’examiner rapidement et sans douleur la vessie, les uretères, les reins et d’autres organes du petit bassin. L’examen permet d’identifier les malformations, les maladies inflammatoires, les néoplasmes tumoraux, les lésions traumatiques. Une échographie est réalisée avec une vessie pleine.

IRM. L’imagerie par résonance magnétique est réalisée pour une visualisation détaillée des organes du système génito-urinaire. À l’aide d’un examen, un spécialiste peut identifier des pathologies de toute nature : tumeurs bénignes et malignes, calculs rénaux et vésicaux, hernies, processus adhésifs, troubles de la circulation sanguine, blessures et bien plus encore.

Radiographie (urographie). L’étude peut être réalisée avec l’introduction d’un agent de contraste. L’urographie est prescrite pour clarifier des diagnostics tels que la néphrotuberculose, l’hydronéphrose, la néphroptose, etc. La radiographie vous permet de visualiser l’emplacement des organes les uns par rapport aux autres.

L’urologie moderne dispose d’une longue liste de méthodes de diagnostic des maladies des organes génito-urinaires. “Miracle Doctor” est prêt à proposer à ses patients une gamme complète d’examens conformes aux indications.

Quelles sont les méthodes de traitement utilisées par les urologues dans notre clinique ?

Pharmacothérapie. Le traitement médicamenteux est largement utilisé en urologie. Selon la maladie, le médecin peut prescrire des antibiotiques à large spectre, des uroseptiques, des pommades et des solutions à action antiseptique, des complexes multivitaminés et d’autres médicaments. Les médicaments peuvent éliminer les foyers d’infection, réduire les manifestations de symptômes désagréables et supprimer l’activité des agents pathogènes.

Traitement de physiothérapie. Il est prescrit pour les maladies chroniques du système urinaire. Un urologue peut appliquer toute la gamme de la physiothérapie : exposition à des courants de différentes fréquences, champ magnétique, ultrasons, etc. Les procédures aident à réduire la douleur et à éliminer l’inflammation en augmentant l’apport sanguin aux organes et en soulageant les spasmes musculaires.

Opérations mini-invasives. Les techniques endoscopiques sont utilisées non seulement pour le diagnostic des maladies du système urinaire, mais également pour leur traitement. Les opérations mini-invasives sont réalisées sur les voies urinaires inférieures (urètre, vessie) et supérieures (reins, uretères).

Opérations chirurgicales complexes. Ils sont effectués lorsque des défauts congénitaux dans le développement des organes du système génito-urinaire sont détectés, en cas de blessures graves, en cas de détection de maladies oncologiques, de nécrose de gravité variable. La clinique d’urologie “Miracle Doctor” effectue des opérations radicales et conservatrices d’organes. Nous avons créé toutes les conditions pour effectuer des interventions chirurgicales de presque tous les profils.

Pour une détection réussie des maladies au stade initial, notre clinique propose aux patients de Moscou et de la région un programme complet en urologie “Men’s Health”.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.