rêver

Inhalation avec un nébuliseur pour la toux sèche

Il y a quelques décennies, les inhalations de toux ressemblaient à l’inhalation de vapeur au-dessus d’une casserole de pommes de terre chaudes ou d’une décoction de feuilles de laurier. C’était une procédure plutôt dangereuse qui pouvait entraîner des brûlures de la peau et des voies respiratoires supérieures. De plus, il ne pouvait pas être réalisé à température élevée, maladies infectieuses de la cavité buccale et lésions de la peau du visage. Aujourd’hui, il existe des appareils spéciaux pour l’inhalation à domicile sans aucun risque. Ils sont appelés nébuliseurs.

Contents

L’effet de l’inhalation avec un nébuliseur

L’essence de l’inhalation est l’inhalation de substances médicinales sous forme d’aérosols. Sous cette forme, les médicaments pénètrent profondément dans les voies respiratoires et sont rapidement absorbés, de sorte que le traitement devient plus efficace.

Un nébuliseur est un appareil qui convertit les substances en petites particules qui peuvent pénétrer dans le système respiratoire et les affecter. Inhalation par nébuliseur :

  • Supprime le gonflement de la muqueuse;
  • Bloque le processus inflammatoire;
  • Favorise l’élimination des expectorations épaisses et du mucus;
  • Hydrate les membranes des voies respiratoires supérieures.

La procédure utilisant un nébuliseur convient aussi bien aux adultes qu’aux enfants.

Pourquoi la toux sèche apparaît-elle ?

L’appareil peut être utilisé pour l’inhalation avec une toux sèche. On l’appelle aussi improductif, car les expectorations ne sont pas éliminées pendant la toux, mais la gorge muqueuse est irritée, ce qui provoque un inconfort grave.

La toux sèche apparaît avec plusieurs maladies. Il accompagne l’inflammation :

  • Muqueux dans la gorge – pharyngite;
  • Amygdales dans l’anneau pharyngé – amygdalite;
  • Larynx – laryngite;
  • Muqueuse nasale – rhinite;
  • Sinus nasaux frontaux – sinusite frontale;
  • Sinus maxillaire – sinusite;
  • La muqueuse de la trachée est une trachéite.

La cause d’une telle toux peut être des maladies des poumons et des bronches, ainsi que des maladies infectieuses: SRAS, grippe ou coqueluche.

Inhalation en toussant avec un nébuliseur : contre-indications

L’inhalation avec un nébuliseur est l’une des méthodes les plus efficaces pour traiter la toux sèche. L’appareil décompose le médicament en minuscules particules, qui sont livrées directement à la source de la toux. La différence avantageuse entre un tel traitement et la prise de sirops et de comprimés est l’absence d’effet négatif sur les organes digestifs.

Mais il convient de garder à l’esprit que l’inhalation ne peut être effectuée qu’en l’absence de contre-indications. Ceux-ci inclus:

Belousov a prédit le niveau d’inflation en Russie d’ici la fin de l’année
Khazin : pourquoi beaucoup de gaz inutilisé va apparaître en Europe
Horoscope bonne chance pour les signes de feu : jours propices de septembre
Galkin a été publiquement pris dans un mensonge flagrant
  • Saignements de nez ou tendance à ceux-ci ;
  • Intolérance individuelle au médicament choisi pour le traitement ou allergie à celui-ci;
  • crachat;
  • Pathologies graves du cœur et des vaisseaux sanguins ;
  • Maladies respiratoires graves, telles que l’insuffisance respiratoire.

Les inhalations ne doivent pas être effectuées pendant et après un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral. Dans tous les cas, la procédure ne doit être effectuée que sur recommandation d’un médecin.

Règles de procédure

Il n’y a rien de compliqué dans la procédure d’inhalation avec un nébuliseur. Mais il est nécessaire de respecter quelques règles pour que l’impact soit efficace et sans danger :

  • La personne doit être en position assise;
  • Entre l’activité physique et la procédure devrait prendre au moins 40-50 minutes, il en va de même pour manger;
  • Vous ne pouvez pas fumer pendant une heure avant l’inhalation et la même quantité après ;
  • Si la procédure est effectuée pour des maladies du nez, vous devez inspirer par le nez;
  • Pour traiter les maladies des voies respiratoires supérieures, vous devez inhaler les particules de la solution thérapeutique par la bouche et retenir votre respiration pendant 2 à 3 secondes avant d’expirer.
  • Pour l’effet du médicament sur les parties profondes des voies respiratoires, vous devez respirer profondément
  • Après la procédure, pendant 20 minutes, vous ne pouvez pas boire, manger, il n’est pas souhaitable de parler.

Au moment de l’inhalation, vous devez choisir des vêtements qui ne gênent pas la région du cou et ne rendent pas la respiration difficile. Avant d’utiliser l’appareil, assurez-vous que toutes ses pièces sont essuyées et après utilisation de l’appareil, rincez-le et désinfectez-le.

Il existe plusieurs types de nébuliseurs. Ils diffèrent par le principe de fonctionnement et le mécanisme de formation de petites particules:

  • Les nébuliseurs à ultrasons créent un aérosol par vibration. De tels modèles ne font pratiquement pas de bruit, ce qui signifie qu’ils ne peuvent pas effrayer l’enfant. Ils sont compacts et faciles à utiliser, mais toutes les substances ne peuvent pas être utilisées pour l’inhalation. Par exemple, sous l’action des ultrasons, les antibiotiques, les mucolytiques et certains autres médicaments sont détruits;
  • Les dispositifs de compression fonctionnent en fournissant de l’air sous pression dans une chambre avec une solution pour inhalation. C’est un bon choix pour un usage domestique. Un tel appareil peut être utilisé avec n’importe quel médicament;
  • Les nébuliseurs à mailles sont équipés d’une membrane à mailles à travers laquelle la solution est tamisée pour créer un aérosol. Ils n’ont aucune restriction sur le type de médicament, adapté aux toux d’origine allergique et à l’asthme. Les appareils sont compacts, il est donc pratique de les emporter avec vous en voyage.

Séparément, il convient de mentionner les inhalateurs à vapeur. De tels dispositifs chauffent le médicament puis le vaporisent. Dans ce cas, les particules sont assez grosses, de sorte que l’inhalation de vapeur n’est pertinente que pour les organes respiratoires supérieurs (parties nasale et orale du pharynx, ainsi que le nez). Une nuance importante: lorsqu’ils sont chauffés, tous les médicaments ne conservent pas leurs propriétés. De plus, les inhalateurs à vapeur ont beaucoup de contre-indications. Ainsi, l’appareil ne peut pas être utilisé par des enfants de moins d’un an, atteints de maladie coronarienne, de pleurésie, d’exacerbations de pneumonie, de tuberculose grave, d’hypertension.

Lors du choix d’un inhalateur, vous devez faire attention à la taille de la chambre du nébuliseur, aux performances (taux de nébulisation) et à la taille des microparticules qui se forment lors de la pulvérisation.

L’inhalation comme moyen de combattre la toux

Les inhalations lors de la toux aident à faire face à ce symptôme désagréable, facilitent l’évacuation des expectorations. C’est une méthode de traitement sûre, sans effets secondaires et qui convient aux personnes de tous âges.

Inhalations pendant la grossesse

La grossesse est une période très importante dans la vie de toute femme. À ce moment, tous les systèmes du corps sont reconstruits, le bien-être change et l’immunité s’affaiblit également. Cela augmente le risque de rhume, mais de nombreux médicaments sont contre-indiqués pour la femme enceinte. Cependant, ignorer la maladie est également dangereux, vous devez donc choisir les bonnes méthodes. L’un d’eux est l’inhalation.

Avantages de l’inhalation pendant la grossesse

La thérapie par inhalation est l’introduction de médicaments dans le corps en le divisant en petites particules. Cette technique offre plusieurs avantages à la fois :

Le médicament est administré directement au foyer de la maladie, il agit donc rapidement et efficacement.

Les médicaments ne pénètrent pratiquement pas dans l’estomac, ils n’ont donc pas d’effet négatif sur les organes digestifs et le foie, ne pénètrent pas dans le sang;

L’inhalation aide à se débarrasser des symptômes désagréables, adoucit la membrane muqueuse;

Lors de la conduite d’une telle thérapie au tout début de la maladie, il y a de bonnes chances d’empêcher son développement, de prévenir une maladie grave.

Un avantage supplémentaire est la possibilité d’effectuer des inhalations à domicile. Cela évite le contact avec des personnes infectées dans la clinique. Des procédures peuvent également être effectuées à des fins préventives. Mais dans tous les cas, seul un médecin peut prescrire une telle thérapie et déterminer des solutions d’inhalation appropriées, en tenant compte de l’état de santé, de l’âge de la femme, de la présence de maladies concomitantes et d’autres facteurs.

Quel nébuliseur est le meilleur pour les femmes enceintes ?

L’inhalation elle-même pendant la grossesse ne présente pas de danger pour la mère ou le bébé, mais les composants du médicament peuvent être dangereux. C’est pourquoi il est important de consulter un médecin. De plus, il est nécessaire de choisir le bon inhalateur. Un appareil à vapeur n’est pas adapté dans ce cas, car il crée une charge supplémentaire sur le système cardiovasculaire et peut provoquer une brûlure.

Il est préférable pour les femmes enceintes d’utiliser d’autres types de nébuliseurs :

Compresseur – la solution médicamenteuse est divisée en petites particules dans une chambre spéciale, où l’air est fourni sous pression. Convient pour une utilisation avec n’importe quel médicament, idéal pour la toux ou le nez qui coule ;

Ultrasons – Les ultrasons sont utilisés pour briser le liquide. De tels modèles fonctionnent silencieusement, ils sont pratiques à utiliser, mais ne conviennent pas à certains médicaments (hormones, antibiotiques, mucolytiques);

Membrane (ou nébuliseur à mailles) – ils font passer le liquide à travers une membrane spéciale à petites cellules, créant un nuage pour la pulvérisation. Ces modèles sont compacts, peuvent être alimentés par des piles, avec une inclinaison différente. Cependant, la membrane doit être constamment nettoyée, sinon l’appareil échouera rapidement en raison de la contamination des cellules.

Lors du choix d’un inhalateur, il convient de considérer que dans un proche avenir, il pourrait également être utile pour un enfant. Par conséquent, il convient de prêter attention à la présence d’un masque pour enfants dans le kit.

Quelles maladies sont traitées par inhalation?

Les inhalations donnent un bon effet dans le traitement de nombreuses maladies:

Nez qui coule, y compris accompagné d’éternuements ;

rhinite allergique;

Processus inflammatoires dans le nasopharynx ;

Toux – sèche et humide.

Il est important de se rappeler qu’une simple congestion nasale peut entraîner un manque d’oxygène chez le fœtus en développement. Et l’enfant ressent pleinement les accès de toux de la mère. C’est pourquoi il est préférable de commencer les inhalations dès l’apparition des premiers symptômes d’un rhume.

Le choix de la solution de traitement

Les solutions pour inhalation sont sélectionnées par le médecin en fonction du tableau clinique. Par exemple, avec une toux sèche, les infusions de camomille et de thym, de sauge, de tilleul et de plantain sont pertinentes. Avec une toux grasse, la procédure est effectuée avec du sel de table ou de mer, une solution saline, des infusions d’eucalyptus et d’achillée millefeuille, des feuilles d’airelle et de succession, du tussilage. Mais les inhalations d’huiles essentielles chez les femmes enceintes peuvent provoquer des allergies, même si de telles manifestations n’ont pas été observées auparavant.

Dans certains cas, des comprimés de Mukaltin, des teintures de propolis et de calendula, du Rotokan et du Pertrussin sont prescrits. Tous nécessitent une dilution avec une solution saline et ne peuvent être utilisés que selon les directives d’un médecin.

Caractéristiques de l’inhalation avec une solution saline

L’inhalation de solution saline est l’un des moyens les plus sûrs et les plus efficaces de combattre un rhume. C’est le nom d’une solution de sel de table préparée dans des conditions stériles. Il est produit en ampoules ou en flacons, et la concentration de sel qu’il contient correspond à sa teneur dans le sang humain, d’où son nom – physiologique.

Inhalations avec une solution saline :

Faciliter l’évacuation des expectorations lors de la toux;

Détruire les bactéries pathogènes ;

Ne provoque pas de manifestations allergiques;

Ne provoque pas d’effets secondaires et de dépendance.

Ce type d’inhalation convient au traitement de l’écoulement nasal et de la toux pendant la grossesse. Une solution saline est également utilisée pour diluer certains médicaments. Il est important de suivre strictement la posologie prescrite par le médecin.

Règles de procédure

Lors de l’exécution de la procédure, vous devez suivre certaines règles:

Une heure avant l’inhalation et une heure après, vous ne pouvez ni boire ni manger;

2-3 heures après la procédure, il vaut mieux ne pas parler ou sortir, surtout par temps froid ;

Lors du traitement d’un nez qui coule, d’une congestion des sinus, vous devez inspirer calmement par le nez;

En cas de toux, de maladies des voies respiratoires inférieures, il est nécessaire d’inhaler par la bouche;

La procédure est effectuée pas plus de 10 minutes;

Pendant la journée, vous devez faire 3-4 inhalations.

La combinaison de la thérapie par inhalation avec des gargarismes et une boisson chaude abondante aide à faire face à la maladie. Il est très important de désinfecter toutes les pièces amovibles de l’inhalateur avant de l’utiliser.

Quand l’inhalation est-elle interdite ?

Malgré les avantages des inhalations et leur grande efficacité, il existe des contre-indications à la procédure qui doivent être prises en compte :

Maladies du cœur, système circulatoire (principalement thrombose);

Réaction allergique aux médicaments pour inhalation;

Otite, congestion et douleur dans les oreilles;

Stries de sang dans les crachats ;

Toxicose sévère (survient plus souvent au premier trimestre de la grossesse);

Tendance aux saignements de nez.

Si, au cours de la procédure, il y a le moindre signe de malaise, de détérioration de la santé, la procédure doit être arrêtée immédiatement et le médecin doit être informé de ce qui s’est passé.

Inhalation et grossesse

L’inhalation pendant la grossesse est un moyen efficace et relativement sûr de traiter le rhume. La règle principale est d’effectuer la procédure uniquement sur recommandation d’un médecin. Le médecin doit également sélectionner la solution appropriée, le médicament. Cela évitera des conséquences négatives pour le bébé et pour le corps de la femme elle-même. Pour la procédure, tout type de nébuliseur convient, à l’exception de la vapeur.

Comment se débarrasser d’une toux et quand courir chez le médecin

La toux peut être préoccupante à tout moment de l’année. En collaboration avec le médecin généraliste, nous comprenons les causes possibles et envisageons les options de traitement.

Les voies respiratoires de notre corps sont recouvertes d’une fine couche de cellules avec des cils. Ils bougent constamment et éliminent tout le mucus et la saleté des poumons et des bronches vers l’extérieur. Mais si la quantité d’irritants ou de mucus est trop élevée, ainsi que lorsqu’un corps étranger pénètre, le second vient en aide au premier mécanisme de défense – la toux.

Andrey Besedin, PhD, médecin généraliste, médecin de famille à la clinique GMS.

La toux est un réflexe protecteur de nos voies respiratoires. Il faut secouer tout l’excès qui y arrive. La toux débarrasse efficacement le corps de presque tous les irritants pouvant pénétrer dans les voies respiratoires.

Pourquoi il y a une toux

La toux peut débuter à cause de tout objet ou substance ayant pénétré dans les voies respiratoires : fragments d’aliments, vapeur de parfum ou aérosol. Parfois, c’est causé par des allergies, et parfois c’est le stress.

Le plus souvent, la toux est provoquée par des virus ou des bactéries et leurs produits métaboliques. Dans ce cas, la toux est dite infectieuse et ses manifestations seront différentes selon l’agent pathogène:

Manifestations de toux infectieuse :

  • Infection par coronavirus. La toux est le plus souvent sèche, invalidante, à cela s’ajoutent d’autres symptômes : essoufflement, faiblesse, fièvre, maux de tête.
  • Pneumonie. Les symptômes dépendent du type d’infection, mais souvent la maladie commence par une toux qui se transforme en une toux grasse persistante. La quantité de crachats augmente, des douleurs thoraciques, de la fièvre, une faiblesse peuvent apparaître. Il y a une détérioration générale de l’état.
  • Bronchite. La toux est humide, après l’expectoration, cela devient plus facile. Avec une respiration profonde, des sons sont parfois entendus dans la poitrine – ils sont causés par le fait que les expectorations s’accumulent dans les bronches.
  • Coqueluche. La toux dans cette maladie est invalidante, paroxystique, prolongée, elle perturbe le sommeil. Il est difficile de trouver une position pour soulager la condition. D’une toux constante, les muscles intercostaux font mal, une hémorragie oculaire peut survenir. Au fil du temps, la fréquence des crises diminue, mais cette condition dure parfois plusieurs mois.

La toux peut être le signe non seulement d’une maladie infectieuse, mais aussi d’autres affections et maladies.

Plus communs que d’autres sont :

  • Allergie et asthme. Dans la plupart des cas, les quintes de toux surviennent après un contact avec un irritant dans l’air.
  • La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est une maladie pulmonaire caractérisée par une limitation chronique du débit d’air dans les voies respiratoires. Les principaux symptômes de la MPOC sont la toux accompagnée de mucosités et l’essoufflement.
  • Brûlures d’estomac ou reflux gastro-oesophagien (RGO). Le mouvement du contenu acide de l’estomac vers l’œsophage provoque une irritation de la membrane muqueuse de la gorge et des cordes vocales, ce qui contribue à la toux et à la transpiration.
  • Dépression nerveuse . Dans une situation stressante, en particulier chez les enfants, une toux nerveuse est possible comme variante d’une dépression nerveuse comme un tic.
  • Corps étranger ou tumeur.
  • fumeur.
  • Tuberculose.

Comment comprendre la cause d’une toux

Pour comprendre la cause d’une toux, vous devez répondre à quelques questions:

  • Quand survient la toux ? La nuit dans un rêve, après l’exercice ou après avoir mangé ?
  • Y a-t-il eu des contacts avec des patients ARVI ces derniers jours ?
  • Existe-t-il des maladies gastro-intestinales ou des symptômes de maux d’estomac ?
  • Y a-t-il des crachats, à quoi ça ressemble?
  • La toux est-elle apparue lors de la floraison du bouleau ou après contact avec d’autres allergènes ?
  • La toux est-elle accompagnée d’autres symptômes ? Avez-vous de la fièvre, des frissons, de la faiblesse, y a-t-il une perte de poids ?
  • Y a-t-il eu beaucoup de stress récemment ?
  • Le bureau ou l’appartement est-il bien ventilé, y a-t-il un humidificateur ?
  • Combien de temps dure la toux ? Est-ce qu’il diminue ou augmente ?

Si vous caractérisez une toux, vous saurez approximativement où chercher la cause et dans quelle urgence vous devez consulter un médecin. Tout type de toux qui dure plus de quelques jours, perturbe le sommeil, s’accompagne d’une forte fièvre ou produit un écoulement coloré prononcé est une occasion de consulter un médecin. Vous devez vous rendre particulièrement rapidement au rendez-vous si, en raison de la toux, il est difficile d’inspirer et d’expirer lorsqu’il n’y a pas assez de respiration.

Comment se débarrasser d’une toux

Vous devez aller chez le médecin et non vous soigner vous-même, mais ce n’est pas toujours possible de le faire tout de suite. Si vous ne pouvez pas obtenir un rendez-vous tout de suite, il existe des moyens de soulager la condition en utilisant des méthodes éprouvées.

Air frais

Si vous fantasmez, la meilleure option est de vivre sur les rives de la chaude mer Méditerranée, de ne pas stresser, de bien manger et de ne pas tomber malade. Mais ce n’est pas toujours possible, vous devez donc veiller à l’hygiène respiratoire. La première et la plus importante chose est d’hydrater les muqueuses. Nous oublions constamment d’humidifier l’air où nous nous trouvons. Les bureaux ont souvent un système central de filtration de l’air qui n’est pas assez efficace. Dans ce cas, marcher à travers la forêt ou la place aide.

L’air sec poussiéreux irrite les muqueuses et intensifie la toux. Par conséquent, vous pouvez installer un humidificateur à la maison ou poser une serviette humide sur la batterie. De plus, vous devez effectuer un nettoyage humide plus souvent et n’oubliez pas d’ouvrir les fenêtres pour la ventilation.

remèdes naturels

La médecine factuelle traite les infusions à base de plantes avec prudence. Les herbes peuvent provoquer des allergies, et la concentration de la substance bénéfique en elles est inconnue, il est difficile de la mesurer pour le dosage normal du médicament.

sucettes

Le moyen le plus simple d’hydrater les muqueuses consiste à utiliser des pastilles pour la résorption. Il n’est pas nécessaire d’acheter des produits médicaux dans une pharmacie, vous pouvez en prendre de délicieux dans le magasin. Cela stimule le flux de salive et humidifie légèrement l’oropharynx.

Boisson abondante

Il hydrate les muqueuses et fluidifie les expectorations, et il devient plus facile pour le corps de s’en débarrasser. S’il n’y a pas assez de liquide dans le corps, les expectorations s’épaississent, s’aggravent, peuvent devenir un terrain fertile pour les bactéries et entraîner des complications.

solution saline

Une solution de sel doit être instillée dans le nez lors de la toux, qui est apparue en raison d’une irritation de la paroi postérieure du pharynx avec un écoulement nasal. Vous pouvez acheter une solution saline en pharmacie ou en fabriquer chez vous : dans un verre d’eau (250 ml), dissolvez un quart de cuillère à café de soda et une demi-cuillère à café de sel.

Inhalation avec une solution saline

Ils hydratent bien les voies respiratoires et aident à éliminer les expectorations, mais ces dernières décennies, la médecine mondiale a de plus en plus mis en garde contre l’inhalation sans examen préalable par un médecin.

Médicaments

Pour le traitement de la toux, il existe de nombreux médicaments qui sont vendus librement dans les pharmacies. Mais vous ne pouvez les prendre qu’après avoir consulté un médecin. Avec le SRAS ordinaire, hydrater les muqueuses et boire beaucoup d’eau ne fonctionnent pas plus mal que les médicaments, et l’achat de médicaments inappropriés peut aggraver la situation.

Par exemple, si vous prenez des antitussifs pour vous débarrasser d’une toux gênante, les expectorations peuvent s’accumuler dans les bronches et provoquer des complications bactériennes.

Le médecin peut prescrire des médicaments s’il le juge nécessaire. Il s’agit le plus souvent de :

  • Antitussifs. Ils sont prescrits pour une toux sèche et débilitante, lorsque la toux perturbe le sommeil, comme la coqueluche.
  • Les expectorants. Ils sont prescrits pour les expectorations qui ne toussent pas d’elles-mêmes. Les enfants de moins de quatre ans ne doivent pas prendre ces médicaments sans l’autorisation d’un médecin.
  • Gouttes nasales. Si la cause de la toux est un nez qui coule et du mucus qui coule dans l’oropharynx, ils peuvent alors aider. Mais les gouttes du rhume ne doivent pas être utilisées pendant plus de 3 à 5 jours en raison du danger de dépendance.
  • Inhalations médicinales. Dans ce cas, des bronchodilatateurs ou des médicaments hormonaux sont ajoutés à une solution saline pour réduire l’inflammation et soulager les spasmes.
  • Les crises d’insuffisance respiratoire (obstruction bronchique) chez les enfants sont soulagées par des médicaments par inhalation, mais cela est discuté lors d’un rendez-vous en face à face avec les parents. Pas besoin de créer une trousse de secours à domicile basée sur des articles d’Internet. Après tout, il n’y a pas d’évolution identique même d’un rhume, et il n’est pas toujours possible de comprendre comment réduire immédiatement l’obstruction bronchique chez un patient particulier, même à la réception.

Comment reconnaître une toux chronique

Si la toux dure plus de trois semaines, vous devez vous méfier. Seul un médecin peut aider à déterminer la cause de l’apparition d’une toux, son type et choisir le bon traitement.

Le diagnostic de “Toux chronique” est basé sur les résultats d’une discussion avec un médecin, il est impossible de le déterminer par vous-même. Il arrive parfois qu’une personne se présente à un rendez-vous et dise qu’elle a une toux chronique. Il s’avère que pendant les trois premières semaines, il se remettait d’une infection virale respiratoire aiguë, puis pendant deux semaines, il y a eu une exacerbation du RGO (reflux gastro-oesophagien), qui a provoqué une toux. Et un autre mois entier est tombé sur le début du printemps et la pulvérisation de bouleau ou d’aulne. Dans ce cas, nous ne parlons pas d’une toux chronique. Et il arrive qu’un patient souffre d’une maladie pulmonaire obstructive chronique et qu’il tousse précisément à cause de cela.

Que faire si la toux interfère

Tout d’abord, vous devez vous asseoir ou vous lever et essayer de respirer par le nez. Si l’inspiration et l’expiration à l’aide du nez réussissent, jusqu’à présent, tout va bien. Si vous ne pouvez pas respirer, vous devez réveiller un proche, essayer de crier ou de dire quelque chose. Si cela fonctionne, la respiration est préservée – déjà pas mal. Si vous ne pouvez pas crier et respirer, vous devez appeler d’urgence une ambulance.

Si la nuit la toux interfère de sorte qu’il est impossible de dormir, vous devez savoir si une ambulance et une hospitalisation sont nécessaires.

Pendant que l’ambulance est en route, vous devez :

  • ouvrez une fenêtre pour avoir de l’air frais;
  • allumez l’eau chaude dans la salle de bain et respirez au-dessus de la vapeur;
  • calmer.

Comment les maladies cardiaques et la toux sont-elles liées?

Si le cœur cesse de faire face à son travail et pompe lentement le sang, la pression dans les poumons augmente, le liquide s’accumule et cela provoque une toux réflexe. Cette affection se caractérise par des épisodes de toux sèche. Dans les cas graves, des crachats striés de sang peuvent apparaître. C’est-à-dire que la toux est associée à la formation d’une insuffisance cardiaque, il y a une pression excessive dans la circulation pulmonaire. Heureusement, cela n’arrive pas souvent.

Comment traiter la toux pendant la grossesse

Chez les femmes enceintes, la toux peut être due à une pression accrue sur les poumons ou à des brûlures d’estomac tardives, mais il peut y avoir des causes plus graves.

Toute toux chez les femmes enceintes, même légère, est une raison de consulter un médecin. Il peut y avoir de nombreuses raisons à la toux et la grossesse est une période d’attention accrue à la santé.

Caractéristiques de la toux chez les enfants

Vous ne devez pas acheter vous-même des médicaments expectorants et expectorants pour les enfants, ils peuvent aggraver l’état et entraîner des complications.

Dans la plupart des cas, chez les jeunes enfants, la toux est irrégulière, survenant dans le contexte d’un gonflement du nez. Si l’enfant n’a pas de température élevée et d’essoufflement, la cause la plus probable de la toux est un écoulement nasopharyngé. Dans ce cas, le mucus coule à l’arrière du nez et irrite les cordes vocales. Mais à la maison, il est impossible de déterminer exactement.

La toux n’est pas une maladie, mais l’un des signes que quelque chose ne va pas dans le corps. Le plus souvent, la toux disparaît d’elle-même et sans conséquences, mais chaque situation est individuelle et il est important de consulter un médecin à temps pour en rechercher les causes. Surtout s’il y a d’autres symptômes alarmants en plus de la toux.

Comment traiter la toux avec des mucosités

La toux humide est une expiration saccadée rapide et sonore, dans laquelle les expectorations sont retirées des voies respiratoires 1,4.6. L’expectoration est un écoulement anormal 2 , c’est pourquoi une toux qui produit du mucus est aussi appelée toux « grasse ».

Important! Le réflexe de toux se produit lorsque les expectorations s’accumulent dans les voies respiratoires et s’arrêtent après leur passage 4,6.

Causes de la toux

La toux est une réaction protectrice du système respiratoire. Avec son aide, les bronches et les poumons sont libérés du mucus bronchique 4 .

Une toux avec expectoration peut être observée dans les maladies suivantes : 1,4,6,7,8,10

  • infections virales respiratoires aiguës (rhumes);
  • trachéobronchite aiguë;
  • Bronchite chronique;
  • pneumonie (inflammation des poumons);
  • tuberculose pulmonaire;
  • bronchectasie (expansion des parois des bronches);
  • abcès (abcès) du poumon;
  • l’asthme bronchique;
  • insuffisance cardiaque congestive;
  • reflux gastro-œsophagien (reflux de masses alimentaires de l’estomac vers l’œsophage);
  • syndrome d’écoulement post-nasal.

Les propriétés des sécrétions qui apparaissent après la toux peuvent indiquer la cause du symptôme – leur couleur, leur odeur, leur consistance et la présence d’impuretés 2,4.

maladies du système respiratoire

Dans la bronchite aiguë, le patient est dérangé par une toux sèche, qui devient ensuite humide – des expectorations sont libérées. Lorsqu’il s’accumule dans la trachée ou le larynx, le mucus est facilement craché. Si le patient tousse longtemps et “profondément”, crache des crachats le matin et la bouche pleine, la consultation d’un médecin généraliste ou d’un pneumologue est nécessaire pour exclure des pathologies plus graves du système respiratoire 1,4,6. Du mucus vitré visqueux peu abondant est observé sous la forme de toux de l’asthme bronchique, en règle générale, il est libéré après une attaque 1,4,6.

Toux matinale du fumeur

Pour 50 % des fumeurs, ce phénomène est déjà une habitude qu’ils ne remarquent souvent pas 2 . Le phénomène de « toux matinale du fumeur » est connu : la première cigarette du matin provoque un réflexe de toux et la libération d’une petite portion de mucus, qui permet au fumeur de « respirer ». 2, 11, 12

Toux grasse sans fièvre

Souvent, le patient tousse, des expectorations sont sécrétées, mais il n’y a pas de fièvre. Cela peut arriver avec le syndrome d’écoulement postnasal. On l’observe dans les rhinites vasomotrices, allergiques ou post-infectieuses (inflammation de la muqueuse nasale), ainsi que dans les sinusites chroniques (sinusite) et les végétations adénoïdes. Dans le syndrome d’écoulement postnasal, un secret (mucus) des voies respiratoires supérieures ou des sinus paranasaux s’écoule dans le larynx, pénètre dans l’oropharynx et irrite les terminaisons nerveuses sensibles de la gorge, provoquant une toux réflexe. huit

Une autre raison de cracher des crachats sans fièvre est l’inhalation constante de poussière et de déchets industriels dangereux. Ils provoquent des bronchites chroniques. Des plaintes apparaissent parmi les mineurs, les soudeurs électriques, les ouvriers d’usine avec 10 ans d’expérience 2.12.

Qu’est-ce qu’une toux grasse dangereuse

La toux n’est pas une maladie indépendante, mais un symptôme inhérent à diverses maladies. Pour connaître la cause des plaintes, le médecin interroge le patient en détail sur son état, examine et écoute les poumons. Puis il nomme des tests de laboratoire et des études instrumentales. 2

A quoi faire attention ?

Le syndrome de la toux qui dure jusqu’à 3 semaines est considéré comme aigu, jusqu’à 8 – subaigu, et quand il dérange plus de 2 mois – chronique 1 . Elle ne peut être ignorée car elle peut être le signe de pathologies extrêmement graves, hautement contagieuses et socialement dangereuses 2 .

Les médecins mettent en évidence les “drapeaux rouges” – les situations où des soins médicaux sont nécessaires 1 . Cracher du sang peut être particulièrement dangereux. Des traînées de sang peuvent indiquer des maladies graves du système broncho-pulmonaire, dans lesquelles des saignements sont observés 1,2, 4 .

Vous avez certainement besoin d’un traitement spécialisé si votre toux s’accompagne des symptômes suivants 1,4,6 :

  • production abondante d’expectorations (“bouchée pleine”);
  • mucus vert visqueux;
  • respiration sifflante à distance, entendue à distance du patient;
  • changement de voix ;
  • douleur thoracique intense;
  • essoufflement croissant;
  • augmentation significative et prolongée de la température corporelle;
  • perte de poids
  • augmentation de la transpiration (surtout la nuit).

Comment traiter une toux grasse

Un patient qui tousse se tourne généralement vers un thérapeute. L’avis d’un spécialiste est souvent nécessaire. Si la plainte est causée par une pathologie des poumons ou des bronches, le pneumologue traite le problème. En cas de lésion des voies respiratoires supérieures – nasopharynx et trachée – le patient est consulté par un médecin ORL (oto-rhino-laryngologiste).

Pour soulager le patient d’un symptôme douloureux, le médecin traite la maladie causale. En thérapie complexe, un spécialiste peut utiliser 3.4 :

  • les antibiotiques qui agissent contre un agent infectieux ;
  • solutions intraveineuses qui éliminent les toxines du corps;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens, qui aident à réduire la fièvre et à réduire l’inflammation.

En plus du traitement de la maladie sous-jacente, un traitement symptomatique est prescrit, souvent appelé « prise en charge de la toux » 9 .

Le médecin régule le réflexe de la toux et le processus d’élimination des expectorations avec les médicaments suivants 4,9 :

  • mucolytiques, fluidifiant le mucus bronchique visqueux;
  • médicaments expectorants qui contribuent à son élimination gratuite;
  • antitussifs qui inhibent le réflexe de la toux.

Le sirop contre la toux DOCTOR MOM ® peut être utilisé comme expectorant. La préparation contient 10 extraits de plantes. Grâce à son action combinée, il facilite la production d’expectorations, dégage les bronches et aide également à lutter contre l’inflammation. Le sirop DOCTOR MOM® est agréé pour l’adulte et l’enfant à partir de 3 ans 13 ans.

Le choix du médicament est effectué par le médecin, en tenant compte de toutes les caractéristiques du syndrome de la toux 9.

Important! Avec des expectorations visqueuses, les médecins essaient de ne pas prescrire de médicaments à effet exclusivement antitussif, car ils rendent difficile la sécrétion de mucus bronchique. Lorsque le réflexe de la toux est supprimé, le mucus s’accumule dans les bronches, ce qui peut aggraver l’évolution de la maladie sous-jacente 4 .

Méthodes non médicamenteuses

Il existe plusieurs méthodes efficaces pour soulager une toux grasse. La position semi-assise favorise la promotion des expectorations, et le massage par vibration de la poitrine favorise la toux. La physiothérapie aide également – des exercices respiratoires et musculaires spéciaux. 5

Votre médecin peut recommander les traitements de physiothérapie suivants :

  • galvanisation;
  • électrophorèse;
  • thérapie UHF ;
  • thérapie par inhalation;
  • rayonnement ultraviolet et infrarouge;
  • impact ultrasonique;
  • thérapie au laser;

Pour résumer ce qui précède, il faut souligner l’essentiel : une toux grasse est un symptôme alarmant 2 ! Vous ne devriez pas le laisser suivre son cours. Une thérapie mal choisie, un médicament inapproprié, une automédication ou un manque de traitement peuvent entraîner de graves conséquences pour l’organisme. Seul un médecin peut poser un diagnostic correct au patient et prescrire un traitement adéquat.

Les informations contenues dans cet article sont fournies à titre indicatif uniquement et ne remplacent pas un avis médical professionnel. Pour le diagnostic et le traitement, contactez un spécialiste qualifié.

Comment se débarrasser de la toux sèche par inhalation ?

La toux sèche accompagne souvent les maladies ORL, les rhumes et autres pathologies. Un tel symptôme obsessionnel est inconfortable et peut être vraiment débilitant. Mais pour le traitement de telles conditions, il existe des méthodes assez efficaces.

Pourquoi la toux sèche apparaît-elle ?

Pour commencer, il vaut la peine de décider du concept même de toux sèche. Ses principales différences par rapport à la production sont l’absence de sécrétions muqueuses et la localisation. La toux sèche se forme dans le larynx et humide – à l’intérieur de la poitrine.

Sous l’influence d’un processus inflammatoire, d’une allergie ou d’un virus, la paroi arrière du larynx est irritée. Le cerveau reçoit un signal qui provoque un réflexe de toux pour libérer les voies respiratoires. En conséquence, l’irritation de la membrane muqueuse du larynx augmente, ce qui entraîne la formation d’une autre vague de toux. Il s’avère un cercle vicieux.

Lorsqu’une toux sèche apparaît, il est important d’en identifier la cause afin de choisir un traitement adéquat. Le symptôme peut se manifester par une inflammation du larynx ou par la pénétration du virus dans la partie inférieure du système respiratoire. Parfois, le corps réagit ainsi aux stimuli externes, aux pathologies internes, aux allergènes. Les préparations contre la toux et les méthodes de traitement doivent être choisies par le médecin après les procédures de diagnostic.

Comment fonctionnent les inhalations sur la toux sèche ?

L’inhalation est l’une des méthodes les plus efficaces pour soigner la toux sèche. Il y a quelques décennies, des soi-disant “inhalations de vapeur” étaient utilisées – sur un récipient avec une décoction spéciale.

Mais cette méthode est assez dangereuse, car elle peut provoquer des brûlures de la peau et des voies respiratoires. Il est impossible de respirer de la vapeur avec une augmentation de la température corporelle, des lésions infectieuses de la peau du visage ou des muqueuses de la bouche.

Mais avec l’avènement d’appareils spéciaux – les nébuliseurs – le danger d’inhalation a été réduit à zéro. De tels dispositifs ne forment pas de vapeur chaude, la substance active est amenée à l’état d’aérosol à l’aide d’un compresseur, d’une membrane vibrante ou d’ondes ultrasonores.

Les procédures d’inhalation pour la toux sèche offrent de nombreux avantages :

  • Il s’agit de la méthode de traitement la plus sûre, car le médicament pulvérisé n’affecte que le système respiratoire, sans provoquer d’effets indésirables sur les organes digestifs et autres.
  • Les inhalations sont très efficaces pour lutter contre la toux sèche.
  • Lors de l’exécution de la procédure dès les premiers symptômes, la période d’évolution de la maladie est considérablement réduite.
  • L’inhalation des plus petites particules du médicament facilite la libération des expectorations, adoucit le développement du processus pathologique, réduit la fréquence et la gravité des attaques.
  • À l’aide d’un nébuliseur, les inhalations peuvent être effectuées sans visite à la clinique, à domicile.
  • Les inhalations conviennent aux personnes de tout âge, l’essentiel est de choisir le bon médicament et le bon dosage.

Dans l’inhalateur-nébuliseur, la substance active se décompose en petites particules qui pénètrent dans le système respiratoire et agissent sur les muqueuses. Cela affecte de vastes zones du système respiratoire, y compris les sections les plus basses. Les médicaments combattent avec succès les bactéries et les microbes, inhibent leur croissance et éliminent le bronchospasme.

Quand peut-on et ne peut-on pas utiliser un nébuliseur ?

Les inhalations avec un nébuliseur sont effectuées dans presque toutes les maladies ORL:

  • bronchite dans les formes aiguës, chroniques et obstructives;
  • pneumonie;
  • amygdalite;
  • laryngite;
  • trachéite;
  • lésions virales du système respiratoire;
  • maladies infectieuses.

Il y a peu de contre-indications à cette procédure. Ceux-ci incluent une tendance aux saignements de nez, une insuffisance respiratoire ou cardiaque, une hypertension. Vous ne pouvez pas effectuer d’inhalation avec hémoptysie, intolérance individuelle aux médicaments, pendant ou après un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral.

Quels médicaments sont inhalés?

Pour lutter contre la toux sèche, plusieurs groupes de solutions pour inhalation sont utilisés :

  • Le sel;
  • saline;
  • Compositions avec bronchodilatateurs ;
  • expectorants ;
  • Antiseptiques et antibiotiques.

Les solutions salines et alcalines sont considérées comme les moyens les plus sûrs mais les plus efficaces. Les substances qu’ils contiennent aident à hydrater la muqueuse, adoucir la toux, rendre le mucus plus liquide afin qu’il sorte plus facilement lors d’une toux. A cet effet, les solutions de soude sont principalement utilisées.

Les inhalations avec des solutions salines ne sont pas effectuées plus de 5 fois par jour. La durée de chaque procédure est de 5 à 10 minutes, environ 4 ml de solution sont versés dans le nébuliseur. L’inhalation de telles substances n’est pas contre-indiquée pour les enfants de tout âge et les femmes enceintes.

La solution saline de chlorure de sodium (solution saline) est vendue par les pharmacies sous forme prête à l’emploi. Lorsqu’il est inhalé, ce remède est utilisé sous sa forme pure ou est utilisé pour mélanger avec des médicaments. La solution saline a un effet antiseptique, réduit le degré de gonflement des tissus et combat les microbes. Pour l’inhalation, 2 à 4 ml de solution seront nécessaires.

Les bronchodilatateurs sont prescrits pour bloquer le processus inflammatoire, soulager l’enflure, élargir la lumière des bronches et accélérer la libération des expectorations. Ces médicaments comprennent Nebutamol, Ventolin, Berotek, Berodual.

Les expectorants sont nécessaires en cas d’excrétion difficile des expectorations et de toux improductive. Ils se caractérisent par une action anti-inflammatoire, liquéfaction du substrat muqueux, facilitant sa libération. Les médicaments de ce type sont Mukolvan, Ambrobene, Ambroxol, ACC, Lazolvan. Ils sont utilisés exclusivement selon la prescription du médecin, qui détermine la posologie et la fréquence d’inhalation. Pour préparer la composition pour le nébuliseur, une solution saline est nécessaire.

En cas de toux causée par l’action de bactéries, des inhalations sont effectuées avec de la dioxicine, de la gentamicine, de la furaciline, de la miramistine et d’autres antibiotiques. L’automédication est inacceptable ici, il est nécessaire de suivre strictement les recommandations médicales.

Règles de procédure

Pour que l’exposition par inhalation avec une toux sèche produise l’effet souhaité, certaines règles doivent être respectées:

  • La procédure est effectuée après avoir mangé, au moins 1,5 heure après l’exercice;
  • Ne pas fumer, manger ou boire pendant au moins une heure après l’inhalation ;
  • Fumer n’est pas souhaitable et 1 heure avant l’inhalation;
  • Dans les maladies ORL, l’inhalation se fait par la bouche et le nez en même temps ;
  • Les vêtements doivent être suffisamment amples pour ne pas gêner le processus respiratoire;
  • Avant utilisation, le nébuliseur doit être désinfecté.

L’inhalation est effectuée en position assise, dans un état calme. Après la procédure, il est conseillé de ne pas parler pendant 20 minutes.

Nébuliseurs pour inhalation avec toux sèche

Les inhalations pour la toux sèche sont effectuées par différents types de nébuliseurs. Chacun a ses propres caractéristiques. Le dispositif le plus courant est le compresseur , la pulvérisation de la composition médicamenteuse est réalisée sous l’action d’un mécanisme spécial.

Le deuxième type – inhalateurs à mailles , qui fonctionnent sur le principe de la vibration de la membrane sous l’action des ultrasons.

Comment traiter efficacement et en toute sécurité la toux sèche ?

Pour lutter efficacement contre la toux sèche, les inhalations doivent être effectuées en respectant les règles d’utilisation de l’appareil, en effectuant la procédure et les recommandations médicales. Ensuite, le traitement sera efficace et ne provoquera pas d’effets secondaires.

Est-il possible de faire une inhalation à un enfant?

En tant que méthode populaire de traitement du rhume, l’inhalation est utilisée, c’est-à-dire l’inhalation d’un aérosol contenant des substances médicinales. Ils sont largement utilisés dans les maladies respiratoires aiguës (infections des voies respiratoires supérieures, moyennes et inférieures).

La signification de l’inhalation

  • l’enfant inhale de la vapeur chaude (cela inclut de nombreuses méthodes folkloriques, y compris les exigences familières depuis l’enfance de respirer sur des pommes de terre bouillies, des infusions chaudes d’herbes et une solution de soda). Actuellement non recommandé pour une utilisation chez les enfants en raison du risque élevé d’effets secondaires.
  • un inhalateur est utilisé qui amène le médicament actif dans un état de vapeur spécial, lui permettant d’être inhalé. Il existe des appareils à vapeur dans lesquels le mélange médicinal, lorsqu’il est chauffé, se transforme en vapeur chaude, des inhalateurs à ultrasons – la substance médicinale est pulvérisée avec des ondes ultrasonores et les nébuliseurs les plus modernes, dans lesquels la solution médicamenteuse nécessaire est convertie en aérosol pour inhalation à l’aide un débit d’air provenant d’un compresseur sans chauffage.

L’enfant inhale une suspension qui, d’une manière ou d’une autre, pénètre dans ses voies respiratoires. Cela aide à se sentir mieux: réduire l’enflure ou l’inflammation, soulager les spasmes des voies respiratoires et accélérer la récupération, etc. La raison de la popularité des inhalations est la rapidité d’action: en raison de l’inhalation, la substance pénètre plus rapidement dans les voies respiratoires et, par conséquent, commence à agir plus vite.

Questions courantes sur l’inhalation

Les enfants peuvent-ils inhaler ? Oui, vous pouvez. De plus, pour les enfants, cette méthode est utilisée presque plus souvent que pour les adultes (à l’exception de certaines maladies survenant chez les adultes qui nécessitent l’utilisation constante d’inhalateurs, par exemple l’asthme). Mais lors de l’utilisation d’inhalateurs, des précautions doivent être prises: tenez compte du type d’inhalateur et des recommandations du médecin.

Quelles inhalations peuvent être administrées aux enfants? Cela dépend du type de maladie dont souffre l’enfant. Les maladies, qui comprennent les infections des voies respiratoires supérieures, moyennes et inférieures, nécessitent l’utilisation de médicaments qui soulagent les spasmes des voies respiratoires, l’enflure et l’inflammation, qui ont un effet expectorant, que seul un médecin a le droit de prescrire.

Tous les inhalateurs sont-ils identiques ?Non, pas tous, et les différences ne se limitent pas à la substance active. Il existe une chose telle que la dispersion – comment de petites particules sont en suspension dans l’air que le patient inhale. La profondeur de pénétration de la substance dépend de cet indicateur : certains s’installeront dans le nez, d’autres atteindront presque les poumons. Pour des maladies spécifiques, les recommandations doivent être données par un médecin, mais vous ne devez pas expérimenter par vous-même.

Pour quelles maladies les inhalateurs sont-ils utilisés ?

La raison la plus courante d’utiliser des inhalateurs est le rhume et les symptômes associés. En plus du SRAS habituel, la méthode est utilisée pour traiter la bronchite, la pneumonie et l’asthme bronchique, et dans chaque cas, il existe des caractéristiques:

  • les inhalateurs à vapeur et à ultrasons peuvent être utilisés pour traiter les maladies des voies respiratoires supérieures
  • les nébuliseurs sont utilisés si vous avez besoin de guérir la maladie des voies respiratoires supérieures, moyennes et inférieures. La raison en est que de tels inhalateurs permettent de fournir différents degrés de dispersion des particules d’aérosol, y compris très élevés, et plus les particules sont petites, plus il leur est facile d’atteindre les bronches ou les poumons.

Les infections des voies respiratoires inférieures nécessitent le plus souvent soit une observation à l’hôpital, soit des visites régulières chez le médecin, qui donnera des recommandations sur l’utilisation des inhalations.

Quelles inhalations faire et combien

Le diagnostic dépend également des inhalations que les enfants peuvent faire lorsqu’ils toussent.

Le médicament pour inhalation est prescrit par un médecin. L’automédication et l’utilisation de remèdes populaires (en particulier les herbes et les huiles essentielles) peuvent entraîner des brûlures respiratoires et des réactions allergiques.

La quantité et la fréquence d’inhalation d’un enfant dépendent de la maladie et des caractéristiques de son évolution, de l’âge de l’enfant et de l’heure de la journée (matin, après-midi ou soir). Pour répondre à cette question, il est nécessaire de comprendre comment fonctionnent les inhalations en général et comment elles aident.

Quand et comment la méthode peut-elle aider

En cas de rhume, l’inhalation a principalement un effet expectorant. Les inhalations sont utilisées pour la toux sèche, lorsque l’expectoration est difficile et que l’enfant ne peut pas tousser correctement. L’indicateur principal est le bien-être d’un petit patient. En raison de la quantité excessive de crachats sortants, cela ne peut qu’empirer. Habituellement, le montant est de 1 à 4 fois par jour.

Inhalations à différents âges

La principale nuance à prendre en compte est l’âge du bébé. Plus le patient est jeune, plus l’inhalation doit être prudente: le mécanisme d’élimination des expectorations des poumons chez les enfants (surtout de moins de 3 ans) n’est pas encore parfait et n’est pas complètement formé, et il sera difficile pour un très petit enfant pour le cracher. L’utilisation illettrée d’inhalateurs peut même entraîner une obstruction et une altération de la perméabilité des voies respiratoires. Vous ne devez donc pas oublier les mesures de précaution.

Comment ne pas faire d’inhalation

Vous ne pouvez pas effectuer d’inhalation de vapeur avec une augmentation de la température chez un enfant. Dans ce cas, vous devez utiliser un inhalateur-nébuliseur.

Méthodes folkloriques de traitement

Les méthodes familières à l’ancienne génération, comme l’inhalation au-dessus d’une casserole, sont catégoriquement déconseillées, surtout lorsqu’il s’agit de jeunes enfants. Premièrement, de cette manière, il est facile de surchauffer la vapeur, il est possible de provoquer une brûlure de la membrane muqueuse et, au lieu d’un effet thérapeutique, d’obtenir une détérioration de l’état. Deuxièmement, un petit enfant peut renverser accidentellement un récipient d’eau chaude et se blesser.

Pour que le traitement réussisse, il est recommandé d’utiliser des inhalateurs-nébuliseurs, qui permettent de réaliser la procédure de manière efficace, sûre et sans risque de nuire au jeune patient.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.