rêver

Hernies de la paroi abdominale antérieure

Le traitement rapide des hernies de la paroi abdominale antérieure, y compris inguinale, fémorale, ombilicale, ligne blanche de l’abdomen, évite le développement de complications aussi graves que l’obstruction intestinale aiguë, améliore la qualité de vie des patients.

Les hernies de la paroi abdominale antérieure, en particulier les hernies de la ligne blanche de l’abdomen, chez les patients cancéreux surviennent à la suite d’opérations antérieures sur les organes abdominaux, à la suite d’une ascite à long terme, ainsi que d’une faiblesse du tissu conjonctif, comme chez tous les autres patients non cancéreux.

Les cliniques Euroonco emploient des chirurgiens hautement qualifiés possédant une vaste expérience en médecine reconstructrice et esthétique. L’utilisation de techniques et de matériaux modernes pour la réparation des hernies dans notre clinique, la rapidité de l’intervention chirurgicale, permettent de minimiser le nombre de complications, de minimiser les rechutes et d’assurer une période postopératoire confortable pour le patient. À l’aide d’équipements endovidéochirurgicaux modernes, le traitement chirurgical est effectué conformément aux principes de la chirurgie esthétique et cosmétique. De nouvelles techniques permettent d’effectuer des opérations combinées (simultanées) pour un patient individuel.

Hernie de la paroi abdominale antérieure en tant que maladie

Une hernie proprement dite est une saillie d’organes internes ou de parties de ceux-ci sans violer l’intégrité de la peau et de la membrane tapissant la cavité. L’ouverture par laquelle cela se produit s’appelle l’anneau herniaire. La structure anatomique de la paroi abdominale antérieure est telle qu’il existe plusieurs endroits “faibles”, les particularités de leur structure prédisposant à être l’anneau herniaire. Le plus souvent, l’anneau inguinal (66 % des hernies) et la zone adjacente, appelée fosse inguinale médiale, deviennent l’orifice herniaire. Le contenu de la saillie herniaire dans ce cas peut être l’intestin grêle, l’épiploon, parfois le caecum, l’appendice, la vessie, le côlon sigmoïde, les organes génitaux féminins internes. Le sac herniaire finit par descendre chez l’homme dans le scrotum et chez la femme dans les grandes lèvres. Selon l’emplacement du canal herniaire, les hernies inguinales sont divisées en droites et obliques.

Les hernies fémorales, ombilicales, les hernies de la ligne blanche de l’abdomen sont moins fréquentes.

En outre, les types de hernies suivants sont distingués – congénitaux et acquis, traumatiques, postopératoires; complet et incomplet, réductible et irréductible, compliqué et simple.

Comment se développent les hernies ?

En règle générale, les patients qui développent des hernies présentent certaines caractéristiques du physique et de la structure du tissu conjonctif, qui perd déjà son élasticité avec l’âge. Le nom commun de ces changements est « syndrome du tissu conjonctif faible ». Des études modernes ont confirmé chez ces patients des violations du métabolisme du collagène – la principale protéine d’échafaudage du tissu conjonctif.

Les facteurs contribuant à la manifestation clinique d’une hernie sont une diminution (hypotrophie) des muscles de la paroi abdominale antérieure, une augmentation de la pression intra-abdominale dans l’ascite, l’obésité, la grossesse, la dyskinésie intestinale. La survenue d’une hernie ombilicale chez la femme est facilitée par les grossesses multiples et les accouchements difficiles. Les trous et les espaces entre les muscles de la paroi abdominale peuvent augmenter avec une forte perte de poids.

Les hernies postopératoires surviennent au site d’un défaut tissulaire, amincissement de la cicatrice postopératoire plus souvent après diverses complications au niveau de la suture postopératoire (suppuration, infiltration, etc.). Chez les patients atteints de maladies oncologiques, des hernies postopératoires peuvent se développer aux stades ultérieurs en raison d’une forte diminution du poids corporel, y compris le développement d’une cachexie cancéreuse.

Khazin : pourquoi beaucoup de gaz inutilisé va apparaître en Europe
Belousov a prédit le niveau d’inflation en Russie d’ici la fin de l’année
Horoscope bonne chance pour les signes de feu : jours propices de septembre

Pourquoi une réparation de hernie est-elle nécessaire?

En plus du défaut esthétique et de l’inconfort causé par une hernie, il y a une bonne raison de ne pas mettre l’opération en veilleuse. Cette raison est le danger de contrefaçon, c’est-à-dire compression brutale du contenu de la hernie dans l’orifice herniaire. Cela se produit généralement après avoir soulevé un poids, en s’efforçant fort, pendant une forte toux, c’est-à-dire avec une augmentation de la pression intra-abdominale. Le plus souvent, l’intestin grêle mobile est violé, la circulation sanguine est perturbée dans la partie étranglée de l’intestin, ce qui entraîne après un court laps de temps une nécrose de l’intestin et même une perforation (perforation) de sa paroi avec le développement d’une inflammation du péritoine (péritonite) – une maladie potentiellement mortelle.

Cliniquement, l’atteinte de la hernie s’accompagne d’une augmentation significative de la saillie herniaire, de sa non-réduction, de tensions et de fortes douleurs. La douleur peut être localisée uniquement dans la zone de la hernie ou s’étendre sur toute la surface de la paroi abdominale antérieure. La température monte, parfois à haut – 38-39’C. Chez certains patients, la pression artérielle diminue fortement avec une diminution de l’intervalle systolique-diastolique, par exemple à 80/60 mm Hg. Certains patients peuvent vomir avec de la bile et même des matières fécales. Une occlusion intestinale aiguë se développe.

Examens pour confirmer le diagnostic

Dans les cas de hernie non compliquée, un examen préopératoire standard est généralement suffisant. Le diagnostic est posé lors d’un examen clinique de routine par un chirurgien. Dans les cas douteux, le chirurgien essaie d’insérer un doigt dans le prétendu canal herniaire et demande au patient de forcer ou de tousser. En même temps, une poussée se fait sentir, indiquant la présence d’une hernie. Un examen échographique d’un patient en position verticale permet de détecter un amincissement des tissus de la paroi abdominale antérieure dans la région de la porte de la hernie.

Dans les cas compliqués, dans le sac herniaire lors de l’échographie, vous pouvez trouver les organes correspondants – intestins, vessie et autres.

En présence de nausées, de vomissements, de douleurs et en l’absence d’atteinte des organes dans l’orifice herniaire, d’autres maladies présentant des symptômes similaires doivent être exclues. Il arrive que les hernies de la ligne blanche de l’abdomen s’accompagnent d’un ulcère peptique, d’un cancer de l’estomac, d’une cholécystite, etc.

La chirurgie est-elle toujours nécessaire ?

Oui toujours. Un défaut de la paroi abdominale présent avec une hernie cliniquement évidente ne peut être guéri par des mesures conservatrices ou des complots. S’il existe des contre-indications à la chirurgie en raison de la présence de maladies concomitantes graves, il est recommandé aux patients de porter un bandage spécial, ce qui ralentit quelque peu le développement d’une hernie et empêche les organes internes de pénétrer dans le sac herniaire.

Contre-indications à la chirurgie

Infections aiguës, fin de grossesse, dermatite et eczéma au niveau de la hernie.

Étant donné que la réparation des hernies est effectuée sous anesthésie générale, la présence d’une décompensation de maladies graves des organes internes, y compris les maladies coronariennes, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète, est une contre-indication à la chirurgie en raison d’un degré élevé de risque anesthésique.

Chez les patients cancéreux, une hernie de la paroi abdominale antérieure est traitée selon les mêmes principes que chez les autres patients.

Le déroulement de l’opération de la hernie

La chirurgie d’une hernie est appelée réparation de hernie ou hernioplastie. Elle consiste à retirer le sac herniaire, à repositionner les viscères dans la cavité abdominale et à renforcer la partie faible de la paroi abdominale au niveau de l’anneau herniaire.

À ce jour, il existe un grand nombre de modifications et d’améliorations de l’hernioplastie traditionnelle, car à tout moment avec cette pathologie, le taux de récidive était élevé – 10% pour les hernies simples, 30% ou plus – pour les types complexes de hernies.

Depuis le milieu des années 80 du siècle dernier, la préférence a été donnée à la plastie «sans étirement» ou à la plastie du sac herniaire avec une utilisation minimale de ses propres tissus. La plastie sans tension pour fermer un défaut herniaire n’implique pas de couture avec tension de tissus dissemblables, mais utilise des implants synthétiques. Il y a incomparablement moins de récidives avec la chirurgie plastique sans tension, le syndrome douloureux est moins prononcé dans la période postopératoire, le patient a la possibilité de sortir de l’hôpital 2-3 jours après l’opération.

Lors d’une hernioplastie réalisée à partir d’une approche herniaire conventionnelle (ouverte), le fond du canal herniaire est formé à l’aide d’un treillis synthétique. Cette opération est techniquement beaucoup plus simple que la chirurgie endoscopique, permet de reprendre rapidement une vie normale, offre une période postopératoire beaucoup moins douloureuse et plus courte que les opérations traditionnelles. La durée totale de la rééducation postopératoire est de 4 à 5 jours.

L’hernioplastie prépéritonéale transabdominale laparoscopique est actuellement reconnue comme l’intervention la plus raisonnable et la moins traumatisante pour les hernies inguinales et fémorales.

  • Elle est réalisée à partir d’un accès laparoscopique sans dissection des tissus tégumentaires.
  • À travers 3 petites perforations (d’un diamètre de 10 mm ou moins), à l’aide d’un équipement spécial, un treillis synthétique (généralement en polypropylène ou en téflon) est fixé sur le site de formation de la hernie.
  • Cette méthode est techniquement plus difficile et plus coûteuse, mais elle est préférable dans le traitement des hernies bilatérales récurrentes, ainsi que dans les cas où il est nécessaire d’obtenir un bon effet cosmétique.
  • L’activation du patient commence immédiatement après l’opération.
  • Lors de l’utilisation de la méthode laparoscopique, la période postopératoire la plus courte et pratiquement indolore, une récupération précoce est assurée.

Les chirurgiens d’Euroonco réalisent des hernioplasties à l’aide d’implants maillés pour les hernies inguinales, fémorales, ombilicales, ventrales postopératoires. Selon les statistiques européennes, les méthodes de traitement chirurgical des hernies de la paroi abdominale antérieure, utilisées dans notre clinique, peuvent réduire le nombre de récidives de hernie à 1-2%.

Une technique d’hernioplastie simple et en même temps efficace utilisant des matériaux synthétiques offre au patient une absence de douleur dans la période postopératoire, un retour rapide à la vie active, un bon effet cosmétique et sa haute qualité dans la période postopératoire à long terme.

Hernie de la ligne blanche de l’abdomen

La ligne blanche de l’abdomen est une structure anatomique formée par la fusion du fascia et des aponévroses des muscles de la paroi abdominale antérieure. La ligne blanche est située le long de la ligne médiane de l’abdomen (le divise en deux moitiés symétriques) et est ainsi nommée en raison de sa couleur blanche, qui est due au tissu conjonctif.

Normalement, la ligne blanche de l’abdomen présente de petits trous à travers lesquels passent les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses. Ces lacunes sont un endroit «faible» et, dans certaines conditions, les organes internes et les tissus adipeux situés dans l’abdomen peuvent prolapsus à travers eux. Ces saillies sont appelées hernies. Le plus souvent, ils sont localisés dans le tiers supérieur de la ligne blanche.

Types de hernies de la ligne blanche de l’abdomen

Selon l’origine, une hernie de la ligne blanche de l’abdomen est congénitale et acquise. Une maladie congénitale se manifeste soit immédiatement après la naissance d’un enfant, soit un peu plus tard, mais dans la petite enfance. Il survient en raison du développement insuffisant des tissus de la paroi abdominale et, à mesure que l’enfant grandit, il peut disparaître de lui-même. Les hernies acquises de la ligne blanche de l’abdomen surviennent avec l’âge. La raison de leur développement est l’amincissement et la perte de tonicité des tissus aponévrotiques.

Les hernies de la ligne blanche de l’abdomen sont divisées en libres (réductibles) et irréductibles. Le contenu des hernies réductibles peut se déplacer librement de la cavité abdominale au sac herniaire et au dos. Avec une hernie irréductible, une telle migration est impossible.

Il existe une hernie étranglée. Cette condition se produit si le contenu de la hernie est comprimé. En règle générale, il se produit au niveau de l’anneau herniaire, met la vie en danger et nécessite un traitement immédiat.

De plus, il existe des hernies complètes et des hernies incomplètes de la ligne blanche de l’abdomen. Avec une hernie complète, son contenu s’étend au-delà de la paroi abdominale. Avec une hernie incomplète, cela ne se produit pas encore.

causes

La principale raison du développement des hernies acquises de la ligne blanche de l’abdomen est la perte d’élasticité et l’amincissement des tissus aponévrotique et fascial. Diverses raisons peuvent y conduire :

  • L’âge change.
  • Amaigrissement général et cachexie.
  • Blessure traumatique, y compris lors d’interventions chirurgicales, lorsque des processus dégénératifs commencent à se produire le long de la ligne d’incision dans des tissus initialement inchangés.
  • Complications postopératoires — processus inflammatoires, séromes, hématomes. Surtout, la structure du tissu conjonctif de l’aponévrose est affectée par des processus purulents-nécrotiques qui se développent avec des complications infectieuses.
  • Grossesse.
  • L’obésité, en particulier sa forme abdominale.
  • Activité physique intense.
  • Constipation prolongée.
  • Ascite.
  • Problèmes de miction.
  • Maladie pulmonaire chronique entraînant une toux saccadée persistante (accompagnée de tension).

Classement et étapes

Une hernie de la ligne blanche de l’abdomen ne survient pas soudainement. D’une manière ou d’une autre, il est précédé de certains processus qui conduisent à une augmentation de la taille des fissures aponévrotiques. Le tissu adipeux prépéritonéal commence à prolapsus en eux, conduisant à la formation d’un lipome. S’il est pressé, une douleur intense sera notée, qui par de nombreux patients et même des médecins peut être confondue avec un ulcère ou d’autres maladies du tractus gastro-intestinal, accompagnée d’un syndrome de douleur aiguë. Le plus souvent, le processus se termine à ce stade et de nombreuses personnes ne soupçonnent même pas qu’elles ont une telle pathologie, surtout si la maladie est asymptomatique.

Avec la détérioration de l’aponévrose, la situation peut s’aggraver. Le péritoine commence à s’étirer derrière le tissu adipeux et, lorsqu’il pénètre dans les fissures aponévrotiques, une véritable hernie se produit. Après cela, un gros épiploon, un fragment de l’intestin ou même la paroi de l’estomac peuvent s’étendre dans le sac herniaire.

Selon le lieu de localisation, on distingue les types suivants de hernies de la ligne blanche de l’abdomen:

  • Supraombilical. Comme leur nom l’indique, ils sont situés au-dessus du nombril, dans la région dite épigastrique. C’est la pathologie la plus fréquente, survenant dans 80% des hernies de la ligne blanche de l’abdomen.
  • Hernie péri-ombilicale (à ne pas confondre avec ombilicale). Ils se forment autour de l’anneau ombilical et sont très rares, survenant chez moins de 1% des patients.
  • Les hernies sous-ombilicales, respectivement, se forment dans la région hypogastrique. Ils représentent environ 9% de toutes les hernies.

Une hernie de la ligne blanche de l’abdomen est généralement unique. Mais il existe aussi de multiples formations situées les unes au-dessus des autres.

Les symptômes

Au stade de lipome prépéritonéal, une hernie peut exister asymptomatiquement pendant longtemps. S’il est touché, des douleurs abdominales aiguës se développent, pouvant être confondues avec la pathologie du tube digestif. Il arrive souvent qu’une hernie soit dans un état stable et existe à ce stade pendant des années sans progression du processus.

S’il augmente, une saillie se forme le long de la ligne médiane de l’abdomen. Elle provoque des sensations douloureuses qui sont aggravées par la palpation, après avoir mangé, à l’effort, etc. La douleur peut être donnée sous l’omoplate, sous les côtes ou dans le bas du dos. Lorsque l’impact sur la hernie s’arrête ou que la pression intra-abdominale se normalise, la douleur diminue et peut même s’arrêter pendant un certain temps.

Une complication redoutable d’une hernie est sa violation, lorsque le contenu de la hernie est pressé par l’orifice herniaire. Dans ce cas, le patient ressent une douleur intense et croissante. Après un certain temps, les vomissements se manifestent, la rétention des selles se développe et les symptômes d’obstruction intestinale augmentent. Dans ce cas, la hernie ne peut pas être corrigée.

La hernie incarcérée est une affection potentiellement mortelle et nécessite une hospitalisation immédiate avec des soins chirurgicaux ultérieurs.

Diagnostique

Le principal symptôme de la hernie est la formation d’une saillie, accompagnée de douleur ou d’inconfort au site de sa localisation. Dans ce cas, la douleur a un caractère tirant ou douloureux et se produit ou s’intensifie avec une pression sur la hernie ou avec une tension dans les muscles abdominaux. L’intensité de la douleur ne dépend pas de la taille de la saillie.

Quant à la saillie elle-même, à la palpation, on peut déterminer qu’elle a une texture douce. Lors du changement de position du corps, il peut changer sa configuration et sa taille. Par exemple, avec une position verticale du corps et des efforts, il augmente. En décubitus dorsal, il peut diminuer ou disparaître complètement.

L’examen des hernies de la ligne blanche de l’abdomen comprend les techniques suivantes :

  • La ligne blanche de l’abdomen est palpée sur toute sa longueur, à partir du processus xiphoïde, se terminant par la région sus-pubienne.
  • Pour déterminer le contenu de la hernie, la palpation et la percussion sont effectuées. En présence d’anses intestinales, un grondement et un son tympanique sonore seront déterminés. S’il y a un joint d’huile, le son sera étouffé.
  • Déterminer la réductibilité de la hernie dans la position du patient allongé sur le dos.
  • Le symptôme d’un choc de toux est à l’étude. Un doigt est inséré dans l’ouverture herniaire et le patient est invité à tousser. S’il s’agit d’une hernie, les tremblements seront déterminés pendant la toux.
  • Le patient est également invité à pousser. Cela déterminera la possibilité maximale d’une saillie herniaire, si elle est grande, ou détectera de petites hernies qui n’apparaissent peut-être pas encore.

Méthodes de traitement

Toutes les hernies de la ligne blanche de l’abdomen peuvent être guéries exclusivement à l’aide d’une intervention chirurgicale. Des chirurgies électives sont effectuées pour les hernies non compliquées. Dans le même temps, il est possible d’examiner complètement le patient et de choisir la tactique optimale d’hernioplastie. Des opérations d’urgence sont réalisées lorsque des complications se développent (hernie étranglée), et dans certains cas plusieurs étapes sont nécessaires avec une plastie retardée.

Le choix d’une méthode de réparation de hernie est déterminé en fonction des raisons de sa formation, ainsi que de la forme et de la taille de la hernie. Parfois, il est impossible de réaliser une opération à part entière, auquel cas elles se limitent à des interventions palliatives. De telles situations surviennent à l’âge sénile du patient, en présence de hernies géantes, après la fermeture desquelles un étranglement peut se développer en raison d’une forte diminution du volume de la cavité abdominale. De plus, la suture est contre-indiquée dans la période précoce après la violation de la hernie, compliquée par une inflammation phlegmoneuse.

Il existe plusieurs manières d’opérer les hernies de la ligne blanche de l’abdomen :

Plastiques fascio-aponévrotiques. Cette méthode met en œuvre au maximum le principe de la suture de tissus homogènes, qui, dans certaines conditions, assure leur fusion fiable et la reproduction des relations anatomiques naturelles des tissus de la paroi abdominale.

Ceci est mis en œuvre de deux manières :

  • Couture simple des bords de l’aponévrose. Cette méthode est reconnue comme peu fiable, car elle donne souvent des rechutes. Peut être utilisé dans le traitement des jeunes.
  • doublement de l’aponévrose. Ainsi, la ligne blanche est renforcée. Dans certaines conditions (bon état des tissus aponévrotiques, petites hernies), cette méthode donne de bons résultats.

En plus de la méthode traditionnelle d’exécution d’une opération utilisant des incisions cutanées, les technologies endoscopiques sont de plus en plus utilisées. Ils impliquent la réalisation de toutes les interventions chirurgicales par de petites ponctions. L’avantage de cette technologie est le faible caractère invasif de l’intervention, un bon effet cosmétique et une période de récupération rapide. L’inconvénient de cette méthode est la nécessité d’un équipement spécial et d’un personnel qualifié. À ce jour, cela n’est pas disponible dans toutes les cliniques.

La prévention

Afin d’éviter la formation d’une hernie, il est recommandé de respecter les règles suivantes:

  1. Entraînez vos muscles abdominaux.
  2. Organisez une nutrition adéquate pour éviter la constipation et la diarrhée.
  3. Maintenir un poids optimal.
  4. Essayez de ne pas soulever de choses lourdes.
  5. Pendant la grossesse, vous devez porter un pansement.

Quant à la survenue d’hernies répétées après leur plastie, la probabilité de récidive sera déterminée par la méthode d’hernioplastie, l’âge du patient et l’état des tissus de la paroi abdominale. Les meilleurs résultats sont obtenus avec le renforcement de la paroi abdominale avec des matériaux synthétiques chez les jeunes patients.

Hernie de la ligne blanche de l’abdomen – symptômes, traitement chez l’homme et la femme

Une hernie de la ligne blanche de l’abdomen fait référence à des maladies associées à une saillie anormale le long de la ligne médiane. Chez l’homme, les muscles sont attachés aux os du squelette par des tendons et des prolongements naturels des fibres musculaires (aponéros). Ils sont également attachés les uns aux autres. La ligne blanche de l’abdomen est une fine bande de fusion de fibres tendineuses située au milieu de la paroi abdominale antérieure. Il est appelé ainsi par la couleur des tissus qui le composent.

Sur la ligne médiane, passant du processus xiphoïde sternal à l’articulation pubienne, convergent les fibres tendineuses des muscles abdominaux larges. La largeur de la ligne blanche ne dépasse pas 3 cm et comporte plusieurs petits trous.

Causes de la maladie

Une hernie de la ligne blanche de l’abdomen apparaît pour plusieurs raisons :

  • une augmentation constante de la pression dans la cavité abdominale en raison d’un excès de poids, d’efforts avec constipation chronique, d’une toux ou d’éternuements prolongés;
  • diminution de la force du tissu conjonctif;
  • la présence de cicatrices après des opérations effectuées sur la cavité abdominale (dans ce cas, la graisse prépéritonéale, des parties de l’intestin, l’épiploon pénètrent dans les espaces entre les fibres tendineuses);
  • faiblesse de la fusion intermusculaire.

Les hernies peuvent être simples ou multiples. Les dimensions des ouvertures pathologiques, appelées orifices herniaires, varient de 1 à 11 cm.Parmi les hernies de la ligne blanche de l’abdomen, les supraombilicales (épigastriques) sont les plus courantes. Dans 80% des cas, une hernie supra-ombilicale de la ligne blanche de l’abdomen survient. Rarement, des hernies ombilicales de la ligne blanche de l’abdomen (paraombilicales), situées près de l’anneau paraombilical, sont diagnostiquées. Et dans de très rares cas, des hernies sous-ombilicales sont observées, car les muscles de cette zone sont très denses, il n’y a donc pratiquement pas de saillies. Chez les enfants de moins de 5 ans, cette maladie ne survient presque jamais. Mais avec l’âge, le risque de l’acquérir augmente, surtout chez les garçons.

Les symptômes

Vous pouvez déterminer vous-même la présence d’une hernie. Pour ce faire, il est important de prêter attention aux signes suivants :

  • l’apparition au milieu de l’abdomen dans la zone allant du processus xiphoïde au pubis d’un petit joint sous-cutané arrondi, qui, lorsqu’il est sondé avec les doigts, est très douloureux;
  • manque de gaz;
  • nausées et vomissements avec un mélange de sang (ils se produisent lorsque les parois de l’intestin ou ses boucles pénètrent dans le sac herniaire, par conséquent, la perméabilité intestinale est perturbée);
  • douleur croissante dans la zone de densification;
  • problèmes avec les selles;
  • sang dans les matières fécales;
  • une forte détérioration du bien-être.

Diagnostique

Il n’est pas difficile pour un médecin de déterminer une hernie de la ligne blanche de l’abdomen. Un examen physique approfondi et une palpation de la zone médiane révèlent immédiatement un renflement sous-cutané rond ou ovale, de 1 à 12 cm de diamètre.Pour une visualisation plus précise de la hernie, le médecin demande au patient d’incliner le corps en arrière et de se pencher. C’est ainsi que se produit la tension des structures superficielles du tissu conjonctif et que la hernie est clairement visible à travers la paroi abdominale antérieure. Si la hernie est réductible, le médecin peut sentir l’orifice herniaire en forme de fente. Et lors de l’écoute avec un phonendoscope, un grondement sur le sac herniaire se fait entendre.

En plus de l’inspection, de l’écoute et de la palpation, il est nécessaire de clarifier quelles structures anatomiques sont impliquées dans le processus de protrusion de la hernie. Pour cela, les études instrumentales suivantes sont prescrites :

  • Échographie de la protrusion herniaire ;
  • IRM de l’espace rétropéritonéal ;
  • radiographie de l’estomac au baryum ;
  • herniographie;
  • œsophagogastroduodénoscopie.

Assurez-vous d’effectuer un diagnostic différentiel, afin de ne pas confondre une hernie avec une cholécystite, un ulcère gastrique, une pancréatite, qui ont des manifestations similaires.

Traitement

Il est possible de guérir une hernie de la ligne blanche de l’abdomen uniquement par des méthodes d’intervention chirurgicale. L’utilisation de remèdes populaires, la gymnastique spéciale n’apporte aucun résultat, cela ne prend qu’un temps précieux et la hernie dépasse de plus en plus. Cela se traduit par le développement de processus inflammatoires dans le domaine du sac herniaire, des adhérences. Le seul moyen efficace de se débarrasser d’une hernie est l’hernioplastie. Pendant l’opération sous anesthésie, le chirurgien enlève tous les obstacles qui empêchent la hernie de s’installer dans la cavité abdominale, puis tout le contenu du sac herniaire est fixé et le trou qui s’est formé dans les feuilles de l’aponévrose est suturé.

Il existe plusieurs options pour une intervention chirurgicale. Lequel choisir, le chirurgien décide, en fonction de la taille de la porte herniaire, des caractéristiques individuelles du patient (âge, maladies existantes, état des tissus environnants), du stade de développement de la maladie, de la taille de la hernie.

Effectuez les opérations suivantes :

  • Hernioplastie sous tension. Au lieu de saillie de la hernie, les feuilles d’aponévrose sont superposées. Pour cela, les propres tissus du patient sont utilisés. Ainsi, la jonction des tissus, où la protrusion herniaire s’est produite, est considérablement renforcée, le risque de divergence des muscles de la paroi abdominale antérieure est réduit plusieurs fois. La méthode de l’hernioplastie sous tension est utilisée si la taille de la hernie est petite et que la saillie ne s’accompagne pas de complications. Les inconvénients de l’opération comprennent un risque accru de récidive de la hernie en raison de la forte tension des tissus, des cicatrices et de la faiblesse des tissus voisins.
  • Hernioplastie sans tension. Dans ce cas, pour renforcer les tissus sur le site de la saillie herniaire, on n’utilise pas leurs propres tissus, mais des matériaux bioinertes spéciaux sans danger pour le corps – des endoprothèses en maille synthétique. À l’aide d’un maillage, un cadre renforcé est créé autour de l’orifice herniaire aux endroits où les connexions musculaires sont affaiblies. Les endoprothèses en filet sont fixées avec des sutures. Ils empêchent l’apparition de nouvelles saillies herniaires, de sorte que le risque de récidive est minime. La méthode est considérée comme fiable.

Après l’opération, la personne est à l’hôpital. Au début, pour éviter la divergence des coutures, les mouvements doivent être fortement limités. Il est permis de sortir du lit et de faire plusieurs cercles dans le département à pied.

Les analgésiques sont administrés par voie intraveineuse. Le deuxième jour, le soulagement de la douleur se produit à l’aide de comprimés. Il faut passer au moins 6 heures hors du lit, passer par 18 cercles dans le département. À partir du troisième jour, le patient est transféré à un régime normal. À mesure que la cicatrisation des sutures augmente et que la résistance des tissus augmente, l’amplitude des mouvements augmente.

Les sutures sont retirées les jours 10 à 12, mais chez les personnes âgées ou les patients souffrant de maladies qui ralentissent la fusion des tissus, les sutures sont retirées le 14e jour ou plus tard.

La période de rééducation est de 7 à 45 jours. Vous pouvez aller travailler au bout de 2 mois, mais uniquement pour les soi-disant “travaux légers” sans activité physique. Après la chirurgie, vous devez suivre un régime visant à prévenir la constipation, la formation de gaz. Les légumineuses, le chou, le soda, les muffins, l’alcool, le pain noir, ainsi que tout ce qui est épicé, fumé, frit et gras sont exclus. Les produits laitiers, les légumes et les fruits sont autorisés.

Il ne faut en aucun cas soulever plus de 5 kg et veiller à maintenir une activité physique, marcher au moins 2 km par jour. Ne prenez des analgésiques qu’en cas d’absolue nécessité. Le pronostic pour un traitement rapide, une intervention chirurgicale et le respect de toutes les recommandations pendant la période de récupération est très favorable. Très bientôt, vous pourrez reprendre votre vie normale.

Hernie ombilicale – symptômes, traitement chez les enfants et les adultes, chirurgie pour enlever

Une hernie ombilicale est un processus pathologique dans lequel il y a une saillie des organes internes dans le tissu adipeux sous-cutané du péritoine dans la région de l’anneau ombilical. Cela s’accompagne du développement d’un sac herniaire, où des parties de l’intestin, de l’estomac et même du tissu conjonctif peuvent pénétrer. Le plus souvent, les hernies ombilicales surviennent chez les jeunes enfants et les femmes de plus de 45 ans. Examinons plus en détail quelles sont les caractéristiques de la maladie, comment elle est traitée.

Image clinique

Le tableau clinique dépend directement de l’emplacement de la hernie, de la taille du sac herniaire et de l’implication des organes internes dans le processus. Certaines personnes ressentent des douleurs régulières, tandis que d’autres ne ressentent qu’un léger inconfort. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes deviennent plus prononcés, d’autres signes s’ajoutent. Parmi les caractéristiques de la hernie ombilicale, notez:

  • saillie dans la région ombilicale. Dans les premiers stades, cela ne cause pas d’inconfort à une personne (tout le monde ne le remarque même pas). En décubitus dorsal, il disparaît. Mais avec la progression de la maladie, la saillie devient plus prononcée. Une grosse hernie ne peut plus être corrigée;
  • inconfort sévère après un effort physique accru;
  • une diminution de l’épaisseur de la peau (avec une grande taille du sac herniaire), ce qui permet de ressentir la motricité intestinale ;
  • modification de la taille de la hernie en fonction de la position du corps. Par exemple, lorsqu’une personne est debout, une hernie peut augmenter. Souvent, il change de taille si la personne mange ou tousse.

Lorsque les organes du système digestif sont impliqués dans le processus, une personne souffre de constipation, une sensation de nausée. De tels signes indiquent l’apparition d’un processus adhésif, une détérioration de l’état.

Types de hernie ombilicale et causes possibles de son apparition

Il existe deux types de hernie ombilicale : congénitale et acquise. Le premier se forme au cours du premier mois de la vie du bébé : l’anneau ombilical ne se ferme pas complètement, l’intestin dépasse par le trou restant.

Dans la plupart des cas, ce phénomène s’explique par une prédisposition génétique à la faiblesse musculaire de la paroi abdominale antérieure. Selon les statistiques, si les parents du bébé avaient un problème similaire, le risque qu’il apparaisse chez lui dépasse 60%. En présence de troubles génétiques, il y a un lent renforcement des ligaments et un relâchement des aponévroses, ce qui conduit à la formation d’une hernie ombilicale. Une autre cause possible est la faiblesse anatomique des muscles de la région ombilicale.

Si une hernie ombilicale s’est développée chez les enfants de plus d’un an et les adultes, elle est alors considérée comme acquise. Parmi les principales raisons de son apparition, notons:

  • déviations du système endocrinien (en particulier, obésité);
  • tension constante des muscles de la paroi abdominale antérieure;
  • activité physique accrue régulière;
  • blessures, dommages mécaniques à la paroi abdominale antérieure;
  • grossesse (l’abdomen est étiré, les muscles de l’anneau ombilical sont affaiblis);
  • constipation fréquente et sévère;
  • augmentation de la pression intra-abdominale ;
  • le rachitisme et la malnutrition.

En fonction de la zone de localisation à la surface de l’abdomen, on distingue deux principaux types de hernie ombilicale: droite (située directement dans l’anneau ombilical) et oblique (située légèrement au-dessus ou en dessous de l’anneau ombilical).

Caractéristiques du diagnostic et du traitement

Lorsque les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez immédiatement prendre rendez-vous avec un chirurgien. Lors du premier rendez-vous, il recueillera soigneusement une anamnèse, découvrira quand les signes sont apparus, quelle est la raison de leur développement. Ensuite, le spécialiste palpera la paroi abdominale et prescrira des méthodes de diagnostic supplémentaires. Parmi eux: examen radiologique de la cavité abdominale et examen échographique d’une formation herniaire. Ils permettent d’évaluer l’état du tractus gastro-intestinal, de déterminer dans quelle mesure l’organe s’est déplacé, le degré d’implication d’autres organes dans le processus.

Si nécessaire, des études endoscopiques sont réalisées (pour différencier les tumeurs du tube digestif et détecter d’autres pathologies pouvant provoquer la formation d’une hernie ombilicale). Si le patient souffre d’obésité du deuxième degré ou supérieur, on lui recommande une tomodensitométrie de la cavité abdominale. De plus, des diagnostics de laboratoire (analyses générales et biochimiques du sang et de l’urine) peuvent être nécessaires. Les résultats des études sont nécessaires pour évaluer l’état général du corps, avant la nomination de la chirurgie.

Les méthodes conservatrices ne sont pas fournies. Pour éliminer la hernie ombilicale, recourir à l’hernioplastie. Si le patient a une infraction, elle est réalisée en urgence, s’il n’y a pas d’infraction, alors elle est planifiée. Il existe trois grands types de chirurgie :

  • plastique de tension (pendant celui-ci, l’anneau ombilical est renforcé à l’aide des propres tissus du patient);
  • plastique sans tension (utiliser des mailles synthétiques). Les matériaux ne provoquent pas de réactions négatives des tissus mous, ils sont totalement sûrs ;
  • laparoscopie (la technique est réalisée sans incisions, accessible par des ponctions dans la paroi abdominale). Il est considéré comme plus efficace, car le treillis est fixé du côté de la cavité abdominale et non de l’aponévrose.

Comme le montre la pratique, les patients tolèrent bien tous les types d’interventions chirurgicales. Vous êtes autorisé à vous lever le lendemain. Les points de suture sont enlevés après une semaine. Les 3-4 prochaines semaines, il est nécessaire de porter un bandage. A titre préventif, il est recommandé de porter un pansement lors de la musculation, après l’accouchement. En outre, il est nécessaire d’entraîner les muscles abdominaux, de suivre une alimentation équilibrée (éviter l’obésité), de traiter rapidement les pathologies accompagnées de toux sévère et de constipation.

Complications possibles

Il est important de consulter un médecin en temps opportun. Sinon, une hernie ombilicale peut entraîner de graves complications. Premièrement, c’est une infraction. Elle se poursuivra par une sensation de nausées et de vomissements, de fortes sensations douloureuses. En raison du fait que la boucle intestinale est enfreinte dans le sac herniaire, les vaisseaux et les terminaisons nerveuses sont pincés. Cela peut entraîner une altération de l’approvisionnement en sang. En conséquence, le sang ne coulera pas bien, après quelques heures, l’organe étranglé commencera à mourir. Dans ce cas, une péritonite se développe, ce qui peut entraîner la mort.

Une autre complication possible est l’inflammation du contenu du sac herniaire. Il se produit avec une douleur intense, un gonflement et une augmentation de la température corporelle. Chaque jour, la personne se sent de plus en plus mal. Très dangereux pour la santé et occlusion intestinale. Avec elle, les symptômes s’apparentent à une infraction (douleurs intenses, nausées et vomissements sont dérangeants).

Hernie ombilicale – symptômes, traitement chez les enfants et les adultes, chirurgie pour enlever

Une hernie ombilicale est un processus pathologique dans lequel il y a une saillie des organes internes dans le tissu adipeux sous-cutané du péritoine dans la région de l’anneau ombilical. Cela s’accompagne du développement d’un sac herniaire, où des parties de l’intestin, de l’estomac et même du tissu conjonctif peuvent pénétrer. Le plus souvent, les hernies ombilicales surviennent chez les jeunes enfants et les femmes de plus de 45 ans. Examinons plus en détail quelles sont les caractéristiques de la maladie, comment elle est traitée.

Image clinique

Le tableau clinique dépend directement de l’emplacement de la hernie, de la taille du sac herniaire et de l’implication des organes internes dans le processus. Certaines personnes ressentent des douleurs régulières, tandis que d’autres ne ressentent qu’un léger inconfort. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes deviennent plus prononcés, d’autres signes s’ajoutent. Parmi les caractéristiques de la hernie ombilicale, notez:

  • saillie dans la région ombilicale. Dans les premiers stades, cela ne cause pas d’inconfort à une personne (tout le monde ne le remarque même pas). En décubitus dorsal, il disparaît. Mais avec la progression de la maladie, la saillie devient plus prononcée. Une grosse hernie ne peut plus être corrigée;
  • inconfort sévère après un effort physique accru;
  • une diminution de l’épaisseur de la peau (avec une grande taille du sac herniaire), ce qui permet de ressentir la motricité intestinale ;
  • modification de la taille de la hernie en fonction de la position du corps. Par exemple, lorsqu’une personne est debout, une hernie peut augmenter. Souvent, il change de taille si la personne mange ou tousse.

Lorsque les organes du système digestif sont impliqués dans le processus, une personne souffre de constipation, une sensation de nausée. De tels signes indiquent l’apparition d’un processus adhésif, une détérioration de l’état.

Types de hernie ombilicale et causes possibles de son apparition

Il existe deux types de hernie ombilicale : congénitale et acquise. Le premier se forme au cours du premier mois de la vie du bébé : l’anneau ombilical ne se ferme pas complètement, l’intestin dépasse par le trou restant.

Dans la plupart des cas, ce phénomène s’explique par une prédisposition génétique à la faiblesse musculaire de la paroi abdominale antérieure. Selon les statistiques, si les parents du bébé avaient un problème similaire, le risque qu’il apparaisse chez lui dépasse 60%. En présence de troubles génétiques, il y a un lent renforcement des ligaments et un relâchement des aponévroses, ce qui conduit à la formation d’une hernie ombilicale. Une autre cause possible est la faiblesse anatomique des muscles de la région ombilicale.

Si une hernie ombilicale s’est développée chez les enfants de plus d’un an et les adultes, elle est alors considérée comme acquise. Parmi les principales raisons de son apparition, notons:

  • déviations du système endocrinien (en particulier, obésité);
  • tension constante des muscles de la paroi abdominale antérieure;
  • activité physique accrue régulière;
  • blessures, dommages mécaniques à la paroi abdominale antérieure;
  • grossesse (l’abdomen est étiré, les muscles de l’anneau ombilical sont affaiblis);
  • constipation fréquente et sévère;
  • augmentation de la pression intra-abdominale ;
  • le rachitisme et la malnutrition.

En fonction de la zone de localisation à la surface de l’abdomen, on distingue deux principaux types de hernie ombilicale: droite (située directement dans l’anneau ombilical) et oblique (située légèrement au-dessus ou en dessous de l’anneau ombilical).

Caractéristiques du diagnostic et du traitement

Lorsque les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez immédiatement prendre rendez-vous avec un chirurgien. Lors du premier rendez-vous, il recueillera soigneusement une anamnèse, découvrira quand les signes sont apparus, quelle est la raison de leur développement. Ensuite, le spécialiste palpera la paroi abdominale et prescrira des méthodes de diagnostic supplémentaires. Parmi eux: examen radiologique de la cavité abdominale et examen échographique d’une formation herniaire. Ils permettent d’évaluer l’état du tractus gastro-intestinal, de déterminer dans quelle mesure l’organe s’est déplacé, le degré d’implication d’autres organes dans le processus.

Si nécessaire, des études endoscopiques sont réalisées (pour différencier les tumeurs du tube digestif et détecter d’autres pathologies pouvant provoquer la formation d’une hernie ombilicale). Si le patient souffre d’obésité du deuxième degré ou supérieur, on lui recommande une tomodensitométrie de la cavité abdominale. De plus, des diagnostics de laboratoire (analyses générales et biochimiques du sang et de l’urine) peuvent être nécessaires. Les résultats des études sont nécessaires pour évaluer l’état général du corps, avant la nomination de la chirurgie.

Les méthodes conservatrices ne sont pas fournies. Pour éliminer la hernie ombilicale, recourir à l’hernioplastie. Si le patient a une infraction, elle est réalisée en urgence, s’il n’y a pas d’infraction, alors elle est planifiée. Il existe trois grands types de chirurgie :

  • plastique de tension (pendant celui-ci, l’anneau ombilical est renforcé à l’aide des propres tissus du patient);
  • plastique sans tension (utiliser des mailles synthétiques). Les matériaux ne provoquent pas de réactions négatives des tissus mous, ils sont totalement sûrs ;
  • laparoscopie (la technique est réalisée sans incisions, accessible par des ponctions dans la paroi abdominale). Il est considéré comme plus efficace, car le treillis est fixé du côté de la cavité abdominale et non de l’aponévrose.

Comme le montre la pratique, les patients tolèrent bien tous les types d’interventions chirurgicales. Vous êtes autorisé à vous lever le lendemain. Les points de suture sont enlevés après une semaine. Les 3-4 prochaines semaines, il est nécessaire de porter un bandage. A titre préventif, il est recommandé de porter un pansement lors de la musculation, après l’accouchement. En outre, il est nécessaire d’entraîner les muscles abdominaux, de suivre une alimentation équilibrée (éviter l’obésité), de traiter rapidement les pathologies accompagnées de toux sévère et de constipation.

Complications possibles

Il est important de consulter un médecin en temps opportun. Sinon, une hernie ombilicale peut entraîner de graves complications. Premièrement, c’est une infraction. Elle se poursuivra par une sensation de nausées et de vomissements, de fortes sensations douloureuses. En raison du fait que la boucle intestinale est enfreinte dans le sac herniaire, les vaisseaux et les terminaisons nerveuses sont pincés. Cela peut entraîner une altération de l’approvisionnement en sang. En conséquence, le sang ne coulera pas bien, après quelques heures, l’organe étranglé commencera à mourir. Dans ce cas, une péritonite se développe, ce qui peut entraîner la mort.

Une autre complication possible est l’inflammation du contenu du sac herniaire. Il se produit avec une douleur intense, un gonflement et une augmentation de la température corporelle. Chaque jour, la personne se sent de plus en plus mal. Très dangereux pour la santé et occlusion intestinale. Avec elle, les symptômes s’apparentent à une infraction (douleurs intenses, nausées et vomissements sont dérangeants).

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.