Hernie hiatale et reflux gastro-oesophagien RGO

Les brûlures d’estomac sont l’un des principaux symptômes de la hernie hiatale et du reflux gastro-oesophagien. Les brûlures d’estomac surviennent après avoir mangé et sont souvent aggravées par un changement de position du corps, comme se pencher en avant ou adopter une position horizontale du corps. Les douleurs derrière le sternum et dans le haut de l’abdomen sont moins fréquentes, mais ne causent pas moins d’anxiété pour le patient.

Les nausées et les vomissements sont également des symptômes courants de cette maladie. Une odeur désagréable de nourriture pourrie de la bouche, malgré des soins dentaires réguliers, ainsi que des éructations de nourriture consommée, peuvent également être une raison de suspecter cette maladie.

Contents

Traitement

Les méthodes conservatrices de traitement de l’HH et du RGO au stade actuel sont extrêmement inefficaces. Des médicaments sont utilisés pour réduire l’acidité du suc gastrique et ainsi réduire l’agression de la muqueuse œsophagienne. Cette méthode présente deux inconvénients – premièrement, en réduisant l’acidité normale, nous perturbons la digestion des aliments, et deuxièmement, dès que les médicaments sont arrêtés, tout revient à son niveau d’origine, puisque la cause de la maladie n’a pas été éliminée.

En raison du fait que la cause de la maladie est une violation mécanique de l’intégrité de l’ouverture œsophagienne du diaphragme et, par conséquent, une fuite de suc gastrique dans l’œsophage, le reflux ne peut être éliminé que chirurgicalement, en restaurant le l’intégrité de l’ouverture oesophagienne du diaphragme et recréant le mécanisme qui empêche l’acide de remonter dans l’oesophage. Le traitement chirurgical est reconnu comme le seul moyen de traitement efficace dans le monde entier. L’opération Nissen, dans ses diverses modifications, est reconnue comme la plus efficace.

Au cours de l’opération, l’ouverture dilatée de l’œsophage est restaurée en suturant les crus du diaphragme derrière l’œsophage (crurorraphie postérieure). Ensuite, la reconstruction du mécanisme de verrouillage est réalisée en faisant passer le fond de l’estomac derrière l’œsophage et en suturant la coiffe formée avec la paroi antérieure de l’estomac. Dans ce cas, un mécanisme ressemblant à une bouteille d’encre est formé. Les aliments peuvent entrer librement de l’œsophage dans l’estomac, mais ne peuvent pas refluer.

La chirurgie d’une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme peut être réalisée à la fois par une approche ouverte large, dans laquelle une incision de 30 à 50 cm est pratiquée le long de la ligne médiane, et par laparoscopie, à travers plusieurs ponctions de la paroi abdominale antérieure à l’aide d’un équipement endovidéochirurgical et instruments spéciaux.

Les capacités de l’équipement endovidéo vous permettent d’examiner attentivement toute la cavité abdominale, même ses zones éloignées, et les équipements électrochirurgicaux, ultrasonores et laser modernes entre les mains d’un chirurgien expérimenté vous permettent d’effectuer avec soin et parcimonie les tissus à toutes les étapes de l’opération. pour une hernie de toute taille.

Pertinence

La hernie hiatale est le mouvement de la partie inférieure de l’œsophage, d’une partie de l’estomac et parfois des anses intestinales dans la cavité thoracique à travers l’ouverture œsophagienne dilatée du diaphragme.

L’HH est une maladie assez courante, selon un certain nombre d’auteurs, se classant au quatrième rang dans la structure des maladies du tractus gastro-intestinal après l’ulcère peptique, l’appendicite et la cholécystite.

Selon les statistiques, une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme survient chez 5 à 18% des patients examinés radiologiquement et fibrogastroscopiquement en relation avec des maladies du tractus gastro-intestinal. Ils surviennent principalement chez les personnes de plus de 50 ans et sont 10 fois plus fréquents chez les femmes.

Les symptômes les plus courants de cette maladie sont

  • brûlures d’estomac, aggravées en se penchant en avant et en prenant une position horizontale après avoir mangé
  • moins souvent – la présence de douleur derrière le sternum
  • nausée
  • mauvaise odeur de nourriture pourrie de la bouche ou éructations de nourriture mangée

Les raisons

Dans la plupart des cas, la cause d’une hernie peut être un affaiblissement de l’appareil ligamentaire de l’estomac. Elle est présente chez 40 % de la population de plus de 45 ans, en raison d’une fragilisation de l’appareil ligamentaire liée à l’âge.

Une autre raison peut être une augmentation significative de la pression intra-abdominale due à une activité physique intense, des ballonnements chroniques, un traumatisme, une toux sévère fréquente (par exemple, chez les patients atteints de bronchite obstructive chronique).

Lorsque l’estomac passe de la cavité abdominale à la cavité thoracique, le mécanisme de verrouillage situé à la frontière de l’estomac et de l’œsophage est perturbé, ce qui entraîne le reflux du contenu acide de l’estomac dans l’œsophage, dont la membrane muqueuse est pas adapté à l’acide. En conséquence, une inflammation du tiers inférieur de l’œsophage se développe – œsophagite par reflux.

dangers

Tout d’abord, avec HH et RGO, la qualité de vie du patient est perturbée, ce qui oblige, en fonction des symptômes qui prévalent chez lui, à modifier la quantité et la qualité des repas.En raison du reflux du suc gastrique dans l’œsophage , l’inflammation se développe, des érosions et des ulcères se forment, ce qui est lourd de sténose hémorragique et de développement (dans le contexte d’une agression chimique chronique sur la muqueuse inadaptée à cela) cancer de l’œsophage.

Dans de rares cas, une atteinte de l’estomac ou des intestins dans une hernie peut se former, ce qui, s’il n’est pas traité en temps opportun, peut entraîner une nécrose (mort) de l’organe étranglé, une inflammation grave du tissu adipeux du médiastin, une septicémie et la mort.

Avantages de notre opération

Notre clinique a accumulé une vaste expérience dans le traitement de diverses formes de reflux gastro-oesophagien et de hernie hiatale.

L’opération est réalisée par des chirurgiens ayant une vaste expérience de travail et une expérience dans la réalisation d’opérations laparoscopiques similaires – plus de 200 interventions pour une hernie hiatale au cours des cinq dernières années. C’est un excellent indicateur d’une pathologie aussi rare.

Les interventions sont effectuées sur un équipement laparoscopique moderne utilisant les derniers équipements d’anesthésie et respiratoires et des moniteurs pour surveiller l’état des patients. Pour la chirurgie plastique, nous utilisons uniquement des implants maillés à partir de matériaux de haute qualité provenant de fabricants mondiaux renommés.

Vous pouvez obtenir une assistance consultative gratuite au service de chirurgie de l’hôpital clinique de Rostov de l’institution budgétaire de l’État fédéral de la santé du YuOMC.

Période postopératoire

Le séjour à l’hôpital pour une hernie hiatale non compliquée est généralement de 1 à 3 jours, et les patients peuvent se lever et marcher le jour de la chirurgie. Après la chirurgie laparoscopique, le patient récupère dès que possible et peut reprendre ses activités et son travail normaux.

Coût du traitement

  • Le coût du traitement d’une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme, compte tenu du séjour, de la nourriture, de l’anesthésie et des médicaments, en général, varie
    de 35 000 roubles.

Le coût de l’opération peut être affecté par le degré de négligence de la maladie, la comorbidité et la méthode d’intervention chirurgicale.

Hernie de l’oesophage. Qu’est-ce qui est et qu’est-ce qui menace

Une hernie de l’œsophage, ou comme on l’appelle correctement, une “hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme” (HH), est un déplacement à travers l’ouverture œsophagienne du diaphragme dans le médiastin postérieur de l’œsophage inférieur, de l’estomac ou des parties de celui-ci, ainsi que d’autres organes abdominaux (intestins).

Termes et définitions

Le diaphragme est un septum musculaire qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale.

L’ouverture œsophagienne du diaphragme est une formation anatomique où l’œsophage passe de la cavité thoracique à travers le diaphragme dans l’estomac situé dans la cavité abdominale.

Le médiastin est une section de la cavité thoracique située entre les poumons droit et gauche, délimitée devant par le sternum, derrière les corps par la vertèbre de la colonne thoracique et en dessous par le diaphragme.

Le médiastin contient un complexe d’organes vitaux et de formations anatomiques: le cœur, les veines, les nerfs phréniques, l’aorte, la trachée et les bronches, les ganglions lymphatiques, l’œsophage.

Le médiastin est divisé en antérieur et postérieur.

Le médiastin postérieur est situé derrière le cœur, entre le cœur et la colonne vertébrale, où se trouvent l’œsophage, l’aorte thoracique, les veines, les nerfs et les ganglions lymphatiques, les espaces entre eux sont remplis de tissu adipeux. L’œsophage est situé dans le “triangle œsophagien”, dont les limites sont: devant – le cœur, derrière – l’aorte descendante, en dessous – le diaphragme.

Hernie – protrusion, déplacement des organes de la cavité, occupés par eux normalement, à travers une ouverture naturelle dans la formation anatomique ou une ouverture pathologiquement altérée (ouverture œsophagienne du diaphragme) tout en maintenant l’intégrité des membranes des organes déplacés.

Dans ce cas, les sections inférieures de l’œsophage et de l’estomac sont déplacées dans le médiastin postérieur, c’est-à-dire déplacement des organes de la cavité abdominale dans la cavité thoracique.

Hernie de l’oesophage. Les raisons

La hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme (HH) peut être congénitale en tant que malformation et acquise, associée à des modifications anatomiques des structures impliquées dans le travail de la jonction œsophagienne-gastrique.

Les causes de HHP sont :

  • facteurs qui augmentent la pression intra-abdominale –
    • dur labeur physique
    • obésité,
    • grossesse,
    • soulever des poids excessifs,
    • passion pour les exercices physiques (balancement de la presse abdominale),

    Changements d’organes en présence d’une hernie. Types de hernies

    En présence d’HH, la partie cardiaque de fermeture de l’œsophage est naturellement perturbée et une insuffisance cardiaque se produit, un reflux acide (suc gastrique) ou alcalin (bile) de l’estomac vers l’œsophage apparaît avec le développement d’une œsophagite peptique, qui en détermine les caractéristiques des plaintes du patient.

    Une hernie de l’œsophage dans 90% des cas glisse, lorsqu’il y a un mouvement de l’estomac et d’autres organes abdominaux à travers un trou élargi dans le diaphragme dans la cavité thoracique. Et puis il devient clair qu’il vaut la peine de changer la position du corps et de se lever, de se promener et de boire une gorgée d’eau, les organes déplacés peuvent retourner dans la cavité abdominale.

    Une hernie de l’œsophage peut être para-œsophagienne (pério-œsophagienne), lorsque l’œsophage inférieur et le cardial (partie supérieure) de l’estomac restent sous le diaphragme et qu’une partie de l’estomac s’est déplacée dans la poitrine et se trouve dans le sac herniaire.

    Les deux types de HH peuvent être fixés, en raison de processus inflammatoires, cicatriciels et adhésifs dans cette zone après la guérison des ulcères, des brûlures et de l’œsophagite par reflux avec la formation d’un œsophage court, ont des manifestations cliniques et des caractéristiques de traitement plus prononcées.

    Une hernie de l’œsophage survient chez les personnes âgées, plus souvent chez les femmes et les personnes ayant une constitution hypersthénique (avec une poitrine large).

    Hernie de l’oesophage. Les symptômes

    Le tableau clinique est dominé par les plaintes dyspeptiques :

    • brûlures d’estomac,
    • rot,
    • régurgitation de nourriture qui apparaît après avoir mangé, en décubitus dorsal, en se penchant en avant.

    Douleur derrière le sternum pendant ou immédiatement après avoir mangé, la douleur peut être de nature paroxystique, survenant souvent la nuit, plus souvent en position horizontale, après un repas copieux. La douleur peut irradier vers l’épaule gauche, le bras, mais contrairement à la douleur de l’angine de poitrine et ne dépend pas du stress émotionnel et physique, la douleur s’arrête en position verticale ou en buvant une gorgée d’eau.

    Avec HH, avec une régurgitation sévère de nourriture, la nourriture peut pénétrer dans les voies respiratoires. Le résultat peut apparaître :

    • toux,
    • crises d’asthme,
    • bronchite,
    • rarement pneumonie (pneumonie).

    Pathologies et complications combinées

    Souvent, une hernie de l’œsophage est associée à des maladies des voies biliaires, à un ulcère peptique, à une diverticulose intestinale et constitue un substrat anatomique pour le reflux gastro-œsophagien.

    Les complications de l’HH peuvent être :

    • inflammation du bas de l’œsophage (oesophagite)
    • érosion et ulcères dans cette partie de l’œsophage,
    • saigne rarement,
    • atteinte herniaire.

    Méthodes de diagnostic d’une hernie de l’œsophage

    Dans le diagnostic d’une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme, les méthodes de recherche instrumentales sont d’une importance primordiale – rayons X et endoscopiques.

    L’examen aux rayons X est effectué dans différentes positions du patient: en position debout, allongé dans deux positions – le bassin est plus haut que la tête (position de Trendeleburg), les jambes sont plus hautes que la tête (position de Quincke). Lors de l’inclinaison du corps avec compression (pression) de l’abdomen. Dans cette étude, des déplacements de l’œsophage inférieur, de l’estomac dans la cavité thoracique, des modifications de la muqueuse œsophagienne et des troubles de la motilité sont notés.

    L’examen endoscopique (œsophagastroscopie) révèle des violations de la fermeture du sphincter inférieur de l’œsophage (béance cardiaque), un raccourcissement de l’œsophage, un déplacement du bord de l’œsophage et de l’estomac par rapport à l’ouverture diaphragmatique, une inflammation (œdème) de la muqueuse , érosion, ulcères.

    Dans cette étude, il est possible d’étudier l’acidité du suc gastrique dans l’estomac et le niveau d’acidification dans l’œsophage par la méthode pH-métrique. S’il est impossible de réaliser une pH-métrie lors d’un examen endoscopique, il est nécessaire d’étudier la sécrétion gastrique selon une prise de sang (pepsinogène 1).

    Hernie de l’oesophage. Traitements

    Le traitement de l’HH dans la plupart des cas est conservateur, un traitement chirurgical est effectué en cas de traitement médical inefficace, avec des hernies géantes et leurs complications. Voir Traitement du RGO et de l’œsophagite par reflux.

    hernie hiatale

    Une hernie de l’ouverture oesophagienne du diaphragme affecte plusieurs organes en agrégat. L’œsophage passe dans l’épigastre par l’ouverture œsophagienne du diaphragme et une hernie hiatale se produit lorsqu’une partie de l’estomac est forcée dans la cavité thoracique. Les plus vulnérables sont les femmes enceintes, les personnes de plus de 50 ans et les obèses. En outre, une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme peut être causée par des exercices de force excessifs, le levage de charges lourdes, un stress excessif lors des selles, etc. Une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme est principalement une maladie acquise, mais des cas héréditaires sont également observés. Avec la manifestation de symptômes pertinents et l’identification de HH, une décision est prise d’effectuer une opération pour enlever la hernie. Dans certains cas, vous pouvez essayer de faire un traitement conservateur sans chirurgie,

    Variétés de HH

    La hernie hiatale est classée en fonction des spécificités du déplacement et sa typologie distingue deux types principaux :

    • la hernie glissante (axiale) de l’ouverture œsophagienne du diaphragme est le type de HH le plus courant (jusqu’à 95% des cas détectés) et, comme le montre la pratique, ne nécessite pas de traitement hospitalier.
    • la hernie para-oesophagienne de l’ouverture oesophagienne du diaphragme est le cas le plus dangereux pour la santé, entraînant de graves complications et perturbant le flux sanguin vers les organes vitaux.

    En outre, il existe plusieurs stades de gravité de l’évolution de la maladie (stades I, II, III et IV) en fonction du degré de transition de l’estomac dans la région sternale.

    Facteurs affectant le développement de HH

    HH se développe en raison d’un changement pathologique de la taille de l’œsophage. Avec des écarts mineurs par rapport aux valeurs admissibles, une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme ne présente aucun symptôme jusqu’à un diagnostic ciblé, et les signes de HH peuvent être facilement confondus avec des manifestations d’autres maladies du tractus gastro-intestinal ou du système cardiovasculaire.

    Une hernie de l’ouverture alimentaire du diaphragme peut se manifester dans de nombreuses circonstances et est actuellement de plus en plus courante dans la pratique médicale.

    Les principaux facteurs de développement de HH:

    • hypotension musculaire due à l’âge;
    • les maladies du tractus gastro-intestinal, qui sont de nature chronique;
    • hypertension intra-abdominale;
    • une forte fluctuation de poids;
    • complications dues aux opérations de l’œsophage;
    • une conséquence d’un traumatisme à l’abdomen.

    Quant aux complications que peut provoquer une hernie hiatale, la plus courante est l’œsophagite par reflux. Les symptômes évidents de l’oesophagite par reflux comprennent des accès réguliers de brûlures d’estomac après avoir mangé. Habituellement, cette complication est inhérente si le patient a une hernie glissante (axiale) de l’ouverture œsophagienne du diaphragme, et en tant que traitement, le patient se voit prescrire un traitement qui normalise l’acidité. Des érosions de l’œsophage et de l’estomac se manifestent également assez souvent, ce qui, à son tour, s’il n’est pas détecté et traité à temps, peut entraîner un état précancéreux de saignement gastro-intestinal latent et, par conséquent, provoquer une anémie. De plus, une hernie hiatale peut entraîner une péritonite et une septicémie dues à la compression de la hernie. Avec des symptômes évidents d’intoxication, de vomissements,

    Une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme est souvent asymptomatique, mais présente en même temps un certain nombre de symptômes pouvant indiquer la présence de la maladie.

    Symptômes de l’HH

    Souvent, l’HH est si petite qu’elle est latente, mais dans les cas les plus graves, les symptômes suivants apparaissent :

    • brûlures d’estomac fréquentes;
    • éructations ;
    • le hoquet
    • difficulté et inconfort lors de la déglutition;
    • sensation de satiété extrêmement rapide;
    • douleurs aiguës dans la poitrine;
    • douleur de la langue;
    • accès de toux sèche.

    Comme le montre la pratique, un patient avec un diagnostic confirmé de hernie hiatale souffre généralement immédiatement d’un certain nombre de symptômes et a besoin d’un traitement basé sur le type de HH diagnostiqué.

    Pour un traitement correct, il est nécessaire de procéder à un diagnostic complet, en tenant compte de l’interrogatoire le plus détaillé du patient pour la présence de symptômes, des données sur l’acidité et les indicateurs de hernie. La hernie hiatale est détectée par une radiographie de contraste, des études de motilité œsophagienne, une gastroscopie avec biopsie et une pH-métrie quotidienne.

    La méthode de traitement de l’HH en ambulatoire

    Le traitement de l’HH commence par des méthodes conservatrices, si la gravité des symptômes et la gravité de l’évolution de la maladie le permettent. Étant donné qu’une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme peut se dérouler sous une forme latente pendant une longue période et avec un degré de probabilité élevé, le patient a déjà pris certaines mesures pour soulager son état, tout d’abord, ils mènent des consultations détaillées avec un gastro-entérologue pour déterminer les bonnes tactiques de traitement. Il existe des règles générales, à la suite desquelles vous pouvez améliorer considérablement la qualité de vie:

    • adhérer au schéma de nutrition fractionnée;
    • limiter la consommation d’un certain nombre de produits qui provoquent des brûlures d’estomac et nuisent au tube digestif;
    • ne vous allongez pas pendant 3 heures après avoir mangé;
    • arrêter de boire de l’alcool et de fumer.

    Il faut ajouter que le traitement conservateur n’implique que le soulagement des symptômes de l’oesophagite par reflux et n’est efficace qu’au stade initial de l’HH.

    Caractéristiques du traitement chirurgical de l’HH

    Si la dynamique négative persiste, les médecins peuvent décider de la nécessité d’une intervention chirurgicale. C’est une voie de traitement plus radicale, mais aussi plus efficace, surtout en cas d’exacerbations aiguës de la maladie et si la hernie hiatale a évolué vers les stades III et IV. Souvent, une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme peut être accompagnée d’un certain nombre d’autres maladies du tractus gastro-intestinal. Par conséquent, dans de tels cas, un traitement complexe est effectué. Aujourd’hui, les chirurgiens préfèrent les opérations laparoscopiques en raison de leur faible traumatisme et du temps réduit pour la récupération postopératoire.

    Une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme perturbant de manière significative l’agencement et le fonctionnement normaux de plusieurs organes des régions abdominale et sternale, l’opération pour l’éliminer consiste à effectuer un certain nombre de manipulations établies:

    • crurorhaphy – chirurgie plastique de l’ouverture oesophagienne du diaphragme pour atteindre sa taille normale;
    • fundoplication – la reprise du bon fonctionnement du sphincter alimentaire en enroulant le fond de l’estomac autour de l’œsophage et en formant un soi-disant brassard qui prévient les symptômes de l’œsophagite par reflux.

    La fundoplication est généralement réalisée par les méthodes suivantes :

    • la méthode de l’auteur de l’académicien A.F. Chernousov, fondateur de la chirurgie antireflux en Russie; Il s’agit d’une fundoplication laparoscopique, grâce à laquelle un effet durable est obtenu avec une probabilité de récidive de seulement 2% dans l’année suivant le moment de l’opération.
    • La fundoplication de Nissen implique la formation d’une manchette autour de l’œsophage pour maintenir le bon fonctionnement de son sphincter inférieur. Il s’agit d’une opération classique utilisée pour traiter l’HH, mais elle présente plusieurs inconvénients. Par exemple, le sphincter inférieur de l’œsophage est bloqué non seulement pour le suc gastrique, mais également pour la libération de gaz, ce qui provoque des ballonnements. Dans certains cas, il y a une rechute de la maladie.
    • La fundoplication de Tope diffère de la méthode Nissen par le degré de rotation du fond d’œil (270 degrés) et, surtout, par la préservation complète de la fonction du sphincter inférieur de l’œsophage.

    Restreindre le régime alimentaire et garder le repos pendant environ trois semaines est la clé d’une récupération réussie et rapide. Dans la plupart des cas, si la hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme est retirée en temps opportun et que le traitement a été effectué en tenant compte de toutes les recommandations, le patient sera assuré de pouvoir reprendre son mode de vie habituel.

    Hernie de l’oesophage

    Consultation avec un spécialiste spécialisé après le diagnostic.

    Une hernie de l’œsophage est une saillie de la jonction gastro-œsophagienne ou un déplacement d’une partie du fornix de l’estomac dans l’ouverture œsophagienne du diaphragme. Elle se caractérise par la survenue d’un reflux de reflux, de douleurs épigastriques et sternales, de hoquets, de toux et de vomissements avec un mélange de sang. Pour le diagnostic, l’échographie, l’IRM ou la radiographie des organes abdominaux et thoraciques avec l’utilisation du contraste, de l’œsophagoscopie et de la fibrogastroscopie sont utilisées. Au stade initial, le traitement est conservateur ; dans les cas graves, un traitement chirurgical est nécessaire.

    J’ai vérifié l’article

    Date de parution : 22 novembre 2021

    Date de révision : 28 janvier 2022

    Date de mise à jour : 06 mai 2022

    Le contenu de l’article

    Causes de la hernie de l’œsophage

    La survenue d’une hernie de l’oesophage est favorisée par :

    • anomalies dans le développement de l’ouverture œsophagienne du diaphragme, la longueur de l’œsophage est inférieure à la normale, la mauvaise position de l’estomac
    • prédisposition génétique
    • augmentation de l’élasticité des fibres du tissu ligamentaire et de leur affaiblissement entre l’œsophage et le diaphragme
    • blessures de l’abdomen, brûlures de l’œsophage de nature différente
    • tumeurs du tube digestif
    • maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, accompagnées de constipation, augmentation des flatulences, dysmotilité
    • suralimentation régulière, surpoids
    • grossesse multiple
    • affections accompagnées d’une forte tension de la paroi abdominale courbure de la colonne vertébrale

    Symptômes d’une hernie de l’œsophage

    Le tableau clinique se traduit par les symptômes suivants :

    • douleur derrière le sternum et dans la région épigastrique
    • éructations fréquentes, brûlures d’estomac, hoquet
    • brûlure de la racine de la langue, amertume dans la bouche
    • nausées, vomissements (parfois avec un mélange de sang)
    • régurgitation de nourriture pendant l’effort ou en se penchant en avant
    • reflux de suc gastrique
    • attaques de toux et d’étouffement la nuit

    Stades de développement de la pathologie

    La pathologie est classée en fonction des sections déplacées de l’œsophage et de l’estomac dans l’ouverture œsophagienne du diaphragme. Il existe trois types de hernies.

    • Axial (coulissant) – caractérisé par le déplacement de l’œsophage et du cardia de l’estomac.
    • Paraœsophagien – déplacement du bas ou de la voûte de l’estomac, tandis que la position de la partie abdominale de l’œsophage et du cardia reste inchangée.
    • Mixte – caractérisé par des signes de types axiaux et para-œsophagiens.

    Selon le degré de protrusion, on distingue les formes cardiale, cardiofundale, sous-totale et totale.

    Le degré de développement est déterminé par le volume d’organes qui sont tombés dans l’ouverture du diaphragme, ils distinguent initial, moyen, sévère ou terminal.

    Comment diagnostiquer une hernie de l’œsophage

    Le diagnostic de la hernie de l’ouverture oesophagienne du diaphragme comprend les méthodes suivantes.

    L’imagerie par résonance magnétique est la méthode de choix dans le diagnostic de la maladie chronique récurrente.

    S’il est impossible d’utiliser l’imagerie par résonance magnétique, des méthodes de recherche alternatives sont prescrites – CT, échographie.

    De plus, un examen endoscopique des muqueuses de l’œsophage et de l’estomac est prescrit – œsophagoscopie, fibrogastroscopie. L’étude révèle le processus inflammatoire, l’érosion – gastrite, œsophagite, ulcères, déplacement pathologique des organes.

    Études de laboratoire : cytologie d’un échantillon de tissu pour exclure des marqueurs oncologiques, pH-métrie de l’acidité du suc gastrique, test sanguin, test de selles pour une éventuelle hémorragie interne.

    Les cliniques CMRT sont équipées d’équipements de classe experte pour un examen complet à un moment opportun pour le patient.

    L’IRM avec l’utilisation d’agents de contraste montre avec précision l’épaisseur de la paroi de l’œsophage, de l’estomac, aide à évaluer le degré de changements pathologiques, à identifier l’infiltration et à différencier les lésions primaires.

    Quel médecin dois-je contacter ?

    Si des symptômes indiquent une éventuelle hernie de l’œsophage, ils se tournent vers un gastro-entérologue.

    Comment traiter une hernie de l’oesophage

    La thérapie conservatrice des petites formations herniaires consiste en une correction du régime alimentaire, du mode de vie, de l’activité physique.

    Le traitement médicamenteux est indiqué avec des médicaments qui réduisent la sécrétion et nivellent l’effet agressif de l’acide chlorhydrique – antiacides, bloqueurs de la pompe à protons et des récepteurs de l’histamine, procinétiques. Les antispasmodiques sont utilisés pour soulager la douleur.

    En cas d’inefficacité des mesures conservatrices ou de stade avancé de la maladie, une opération est réalisée pour enlever la hernie.

    Effets

    En cas d’ignorance et de manque de traitement de la maladie, des complications surviennent sous la forme de:

    • la survenue d’une œsophagite par reflux, qui provoque une inflammation de la paroi œsophagienne, une dégénérescence cancéreuse des cellules tissulaires des parois de l’œsophage
    • gastrite chronique, apparition d’ulcères peptiques, érosion, saignements;
    • rétrécissement pathologique ou sténose de l’œsophage, obstruction des aliments dans l’estomac
    • développement de l’anémie ferriprive
    • atteinte, nécrose tissulaire ou perforation des parois de l’organe avec développement d’une péritonite

    Toute augmentation de la pression intra-abdominale entraîne une violation de la hernie – toux, excès alimentaires, activité physique.

    La recherche rapide de soins médicaux qualifiés réduit le risque de complications.

    La prévention

    Pour minimiser le risque de développer une condition pathologique, les recommandations généralement acceptées sont suivies :

    • éviter la malbouffe et trop manger
    • contrôle du poids corporel
    • l’absence d’effort physique exorbitant, entraînant une tension de la paroi abdominale antérieure
    • éviter un mode de vie sédentaire

    Il est recommandé aux personnes ayant des problèmes existants de nature gastro-entérologique un examen préventif annuel, une visite opportune chez un médecin pour une aide qualifiée

    hernie hiatale

    La hernie hiatale (HH) est une maladie caractérisée par un mouvement pathologique des organes internes dans la poitrine, qui devrait normalement être située sous le diaphragme. On parle de l’œsophage abdominal, de l’estomac ou des intestins (rarement).

    La maladie est plus fréquente chez les personnes âgées. Il est à noter que l’HH se déroule souvent sans aucune manifestation clinique et passe parfois inaperçue. Les manifestations cliniques de l’HH sont souvent similaires à celles d’autres maladies. Ainsi, le patient est souvent traité pour une gastrite ou des ulcères d’estomac, oubliant d’exclure une hernie. Dans les conditions de la clinique CELT, les gastro-entérologues procèdent à tous les examens nécessaires pour établir un diagnostic précis et un traitement adéquat.

    • Consultation initiale – 4200
    • Consultation répétée – 3000

    Causes de la maladie

    Une hernie peut être diagnostiquée à la naissance et être congénitale. La pathologie se développe à la suite d’un sous-développement (raccourcissement) de l’œsophage et nécessite une correction chirurgicale rapide. L’HH congénitale est une pathologie rare.

    Une hernie acquise se développe en raison de l’affaiblissement de l’appareil ligamentaire, à la suite de quoi l’ouverture œsophagienne du diaphragme se dilate. Cela se produit pour diverses raisons :

    • Chez les personnes présentant une faiblesse du tissu conjonctif, souffrant de maladies pertinentes (par exemple, varices et autres).
    • À la suite d’une augmentation de la pression intra-abdominale, facilitée par la grossesse, un degré élevé d’obésité, d’ascite, de blessures, d’haltérophilie, de toux persistante dans la pathologie chronique du système broncho-pulmonaire, etc.
    • Renforcement de la motilité du tractus gastro-intestinal.
    • Raccourcissement de l’oesophage dû à sa déformation résultant de brûlures ou de diverses maladies inflammatoires.
    • Asthénisation du patient dans le contexte d’une forte perte de poids.

    Classification

    Diverses caractéristiques anatomiques de HH nous permettent de distinguer les types suivants de maladies acquises :

    • Coulissant (axial ou axial).
    • Paraœsophagien (permanent).
    • Mixte (combine les deux mécanismes ci-dessus).

    La hernie axiale est la HH la plus typique. Pour cette variété, une caractéristique est la possibilité d’un retour spontané des organes internes dans la cavité abdominale lorsque la position du corps change. Le segment inférieur de l’œsophage et le cardia de l’estomac sont localisés au-dessus du diaphragme lors de la suralimentation et lors de l’adoption d’une position horizontale du corps.

    Mais toutes les hernies ne peuvent pas se réparer seules. L’HH paraœsophagienne devient souvent étranglée, ce qui entraîne de graves conséquences pour le corps. Elle diffère de la hernie axiale par la localisation anatomiquement correcte du bas de l’œsophage et de la partie supérieure de l’estomac sous le diaphragme. L’estomac se déplace progressivement dans la poitrine, d’abord sa section fundique, puis l’antre. Dans de rares cas, l’ensemble de l’organe est au-dessus du diaphragme, mais la jonction gastro-œsophagienne continue de maintenir son emplacement dans la cavité abdominale.

    Si le sac herniaire est formé, notamment par la jonction gastro-œsophagienne, on parle de HH mixte.

    Séparément, on distingue l’HH congénitale, dans laquelle il existe une localisation intrathoracique de l’estomac due à un œsophage raccourci.

    En se concentrant sur les signes radiologiques et les dimensions de la protrusion herniaire, il existe 3 degrés de HH :

    • La première est que l’œsophage abdominal pénètre dans la poitrine et que l’estomac est étroitement adjacent au diaphragme.
    • La seconde – l’estomac est à égalité avec le diaphragme.
    • Troisièmement – le contenu du sac herniaire comprend à la fois le segment inférieur de l’œsophage et une partie de l’estomac. Parfois, les anses intestinales sont également au-dessus du diaphragme.

    Symptômes cliniques

    La moitié des cas de la maladie se caractérisent par l’absence de symptômes ou de manifestations cliniques inexprimées. Ceci s’applique aux HH de petites tailles. Plus la saillie herniaire est grande, plus les symptômes sont prononcés.

    La maladie est caractérisée par la douleur, mais sa localisation peut être différente. En plus de la région épigastrique (la zone du “plexus solaire”), la douleur peut être concentrée derrière le sternum avec une irradiation vers le dos et entre les omoplates (simulant une crise cardiaque) ou déguiser la maladie en pancréatite (ceinture ).

    Quels signes de syndrome douloureux indiquent la présence de HH ?

    • L’apparition de douleurs après avoir mangé, soulevé des poids, avec ballonnements et prise d’une position horizontale du corps, lorsque le torse est incliné vers l’avant.
    • Amélioration après des vomissements, des éructations, de l’eau potable ou en adoptant une position verticale du corps.

    Symptômes accompagnant une douleur intense lorsqu’une hernie est incarcérée :

    • nausée;
    • augmentation de la fréquence des mouvements respiratoires ;
    • vomissements avec traînées de sang;
    • rythme cardiaque augmenté;
    • cyanose de la peau et des muqueuses;
    • abaisser la tension artérielle.

    Parfois, l’HH est la cause d’arythmies cardiaques. Ceci doit être pris en compte lors d’un traitement prolongé et infructueux par un cardiologue.

    Un compagnon fréquent de l’HH est le reflux gastro-oesophagien (RGO), qui provoque l’apparition d’un nouveau complexe de symptômes qui survient à la suite d’une indigestion :

    • rots d’air, de nourriture ou de bile.
    • Régurgitation, non précédée de nausées. Le symptôme survient lorsque le corps est en position horizontale la nuit, après un dîner copieux et peut entraîner le développement de complications sous la forme de maladies du système broncho-pulmonaire.

    Autres manifestations cliniques caractéristiques de l’HH :

    • La dysphagie est un symptôme spécifique caractérisé par une violation du mouvement des aliments dans l’œsophage après la déglutition. Cette plainte est provoquée par l’utilisation d’eau chaude ou froide, l’ingestion d’un morceau de nourriture mal mâché ou d’une grande quantité de liquide, ainsi que des facteurs de stress.
    • Brûlures d’estomac exprimées.
    • Hoquets persistants.
    • Brûlure dans la langue.
    • Une voix rauque.

    Diagnostique

    Le diagnostic d’une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme comprend les méthodes d’examen instrumentales suivantes:

    • La principale méthode de diagnostic de l’HH est la radiographie de l’œsophage avec contraste.
    • Examen endoscopique (œsophagoscopie – examen de l’œsophage, fibrogastroscopie – examen de la muqueuse gastrique). Cette méthode révèle une inflammation (œsophagite, gastrite ou ulcères) et un déplacement pathologique d’organes.
    • Une biopsie endoscopique est réalisée en cas de suspicion de cancer.
    • La manométrie oesophagienne évalue la motilité, l’état des sphincters oesophagiens et l’efficacité du traitement.
    • La pH-métrie examine l’environnement acide du tube digestif.
    • L’impédancemétrie permet de déterminer la nature de l’environnement du tube digestif (la méthode est basée sur des mesures de résistance).
    • Le gastrocardiomonitoring consiste à réaliser une électrocardiographie et à déterminer l’acidité du suc digestif.

    Parmi les méthodes de laboratoire, ils ont recours à l’étude des matières fécales pour le sang occulte, qui révèle des saignements occultes du tractus gastro-intestinal.

    L’accès rapide à un gastro-entérologue et un diagnostic précis peuvent prévenir le développement de complications sous forme d’ulcère peptique, de saignement, de rétrécissement cicatriciel et de perforation de l’œsophage, de hernie étranglée, d’arythmie cardiaque et de cancer.

    hernie hiatale

    La hernie hiatale est un phénomène courant dans la chirurgie herniaire moderne. Le risque de son développement augmente chez les patients âgés et atteint 70 % à l’âge de 70 ans. Il s’agit lui-même d’une saillie formée lors du déplacement anormal de formations anatomiques, normalement situées sous le diaphragme, dans la cavité thoracique.

    Le service de chirurgie du CELT propose de subir le diagnostic et le traitement d’une hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme à Moscou. Nous employons des chirurgiens nationaux de premier plan qui effectuent des opérations d’excision des hernies en utilisant des techniques d’épargne modernes. Ils ont derrière eux des décennies d’expérience scientifique et pratique et fournissent des traitements conformes aux normes internationales.

    • Consultation initiale – 3000
    • Consultation de suivi – 2000

    Causes de la hernie para-œsophagienne

    • L’incapacité de l’appareil ligamentaire qui maintient l’œsophage à supporter la charge due aux changements liés à l’âge, aux maladies et à la perte de plasticité;
    • Augmentation soudaine et critique de la pression intra-abdominale due à des troubles des selles, des vomissements sévères, des lésions traumatiques de l’abdomen, une toux prolongée sévère ;
    • Les grossesses répétées augmentent également le risque de hernie diaphragmatique ;
    • Déformations de l’œsophage de nature cicatricio-inflammatoire, se développant en raison de lésions ulcéreuses et de brûlures thermiques.

    Nos médecins

    Chirurgien en chef du CELT, docteur honoré de la Fédération de Russie, spécialiste en chef du Département de la santé de Moscou en endochirurgie et endoscopie, membre correspondant de l’Académie des sciences de Russie, chef du département de chirurgie de la faculté n° 1.

    Degrés de hernies para-oesophagiennes

    En fonction du volume de déplacement anormal de l’estomac dans la cavité du sternum, il est d’usage de distinguer trois degrés de hernie. Vous pouvez vous familiariser avec leurs caractéristiques dans notre tableau ci-dessous :

    Caractéristiques du diplôme

    Première La partie abdominale de l’œsophage n’est pas déplacée et est située au-dessus du diaphragme, le cardia est situé au niveau du diaphragme, l’estomac est situé à proximité.
    Deuxième La partie normale de l’œsophage, située au-dessus du diaphragme, est déplacée dans la cavité thoracique et l’estomac est déplacé dans la région de l’ouverture du diaphragme.
    Troisième Il y a un déplacement dans la cavité thoracique de toutes les structures normalement situées sous le diaphragme.

    Clinique de hernie hiatale

    50% des cas de hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme diffèrent en ce qu’ils ne présentent pratiquement aucun symptôme. Les sensations de douleur sont localisées dans la région épigastrique, le long de l’œsophage et sont transmises au dos. Parfois, la douleur encercle le corps ou se fait sentir derrière le sternum. Ils surviennent le plus souvent après avoir mangé, fait de l’exercice, toussé, vomi. Si la hernie est pincée, en plus de la douleur, le patient souffrira de nausées et de vomissements mêlés de sang, de cyanose et d’essoufflement.

    Dans 30% des cas, les patients notent des troubles du rythme cardiaque, qui compliquent sérieusement le diagnostic. De plus, certains symptômes indiquent des violations du processus digestif. Il apparaît comme suit :

    • éructations d’air, de bile ou du contenu de l’estomac ;
    • Goût amer dans la bouche;
    • brûlures d’estomac et hoquet;
    • Vomissements d’aliments récemment consommés sans nausées.

    Chez certains patients, il existe un passage anormal des aliments dans l’œsophage. Il survient lors de la prise d’aliments liquides, trop froids ou trop chauds, ainsi que de la restauration rapide.

    Complication d’une hernie para-oesophagienne

    La maladie est dangereuse car elle peut provoquer l’entrée du contenu de l’estomac dans les voies respiratoires et entraîner le développement des maladies suivantes :

    • Trachéobronchite – inflammation de la trachée et des bronches;
    • L’asthme bronchique est une inflammation chronique non infectieuse des voies respiratoires ;
    • La pneumonie par aspiration est une lésion infectieuse et toxique du parenchyme pulmonaire.

    La hernie para-œsophagienne s’accompagne souvent de saignements cachés de l’œsophage et de l’estomac dus à des ulcères et à une gastrite.

    Diagnostic de hernie para-oesophagienne

    La hernie de l’ouverture œsophagienne du diaphragme est diagnostiquée et examinée à l’aide des méthodes suivantes:

    • Études aux rayons X de l’œsophage, de l’estomac et des organes thoraciques ;
    • Endoscopie, au cours de laquelle le contenu est prélevé pour exclure les néoplasmes de l’œsophage;
    • Manométrie œsophagienne, visant à déterminer le travail de l’œsophage sur toute sa longueur.

    Traitement de la hernie hiatale en CELT

    Les tactiques de traitement des hernies sont développées individuellement par nos spécialistes, sur la base des résultats de la recherche et des indications individuelles du patient. Dans un premier temps, ils recourent à un traitement médicamenteux visant à éliminer les problèmes de reflux gastro-alimentaire. Pour cela, des antiacides et des anti-H2 sont sélectionnés pour le patient, et des mesures sont développées pour réduire et stabiliser le poids.

    L’utilisation de techniques chirurgicales est conseillée pour les hernies compliquées, lorsque leur pincement ou rétrécissement de l’œsophage est observé. Pour ce faire, des méthodes sont utilisées qui incluent:

    • suturer la porte de la hernie et renforcer en outre le ligament correspondant ;
    • fixation de l’estomac et de l’œsophage aux structures situées sous le diaphragme;
    • enveloppant et fixant la partie supérieure du fundus gastrique autour de la section de l’œsophage située au-dessus du diaphragme.

    Les chirurgiens du CELT maîtrisent parfaitement les techniques endoscopiques qui permettent de minimiser les risques de complications et la durée de rééducation. En vous tournant vers nous, vous tomberez entre les mains de professeurs, de candidats en sciences médicales et de médecins de la plus haute catégorie avec une expérience scientifique et pratique de 30 à 40 ans. Vous pouvez prendre rendez-vous avec eux en ligne sur notre site internet ou en contactant nos opérateurs.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *