Enfant qui tousse en dormant

Le réflexe de toux est une réaction physiologique normale du corps à la pénétration (ou à la formation) de particules étrangères dans les voies respiratoires. Si occasionnellement un enfant tousse la nuit, les parents ne doivent pas s’inquiéter. Une toux chez un enfant pendant son sommeil, répétée chaque nuit, doit faire l’objet d’une attention particulière des parents.

Une poussée de toux avec force éjecte une partie de l’air des poumons, et avec elle des particules de poussière, des peluches ou du mucus. La toux ne signifie pas la maladie : les personnes en parfaite santé toussent également pour nettoyer le nasopharynx et les bronches du mucus, de la poussière et d’autres particules étrangères.

Contents

Pourquoi les enfants toussent

Si la toux accompagne la maladie, elle ne constitue pas non plus une menace. Avec son aide, les produits de la réaction inflammatoire (mucus, leucocytes morts) sont excrétés par les voies respiratoires du bébé. En d’autres termes, si un symptôme pathologique se manifeste constamment chez un enfant et a une cause claire (SRAS, bronchite, pneumonie), il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Cependant, si un enfant tousse la nuit et non pendant la journée, cela est préoccupant. Vous devez voir un pédiatre. Avant cela, vous ne pouvez pas donner à l’enfant des médicaments antitussifs, utilisez des remèdes populaires. Ils peuvent déformer la nature de la toux, par conséquent, le médecin ne verra pas la vraie image et ne pourra pas aider.

Qu’est-ce qui peut causer une toux

L’apparition ou l’intensification des crises de toux nocturnes chez un enfant ne s’explique pas toujours par une pathologie des poumons. La cause d’une telle toux peut être à la fois des maladies pulmonaires et des pathologies non associées aux poumons.

Raisons non d’origine pulmonaire

Les causes “non pulmonaires” comprennent divers facteurs environnementaux, les conditions liées à l’âge du corps de l’enfant.

L’air d’une chambre d’enfant contient peu d’humidité.

L’air de la pièce où l’enfant dort jour et nuit ne doit pas être sec. Sinon, les muqueuses du nasopharynx et des voies respiratoires inférieures s’assèchent, ce qui provoque leur irritation. Dans ce cas, l’enfant tousse généralement.

L’air sec dans la chambre peut déclencher une quinte de toux

Cela se produit généralement en automne et en hiver, lorsque le chauffage central est allumé et que l’air ambiant devient très sec et électrifié. Il faut absolument l’hydrater. Une telle toux est observée sans fièvre.

Alexander Polovtsev a parlé de la vie après avoir quitté sa femme
Les actions de Malakhov se sont retournées contre lui : c’est pourquoi
Le petit-fils d’Elizabeth II a raté un nouveau coup : que s’est-il passé ?
Vous ne reconnaîtrez plus la star de “Happy Together” : que lui est-il arrivé ?

Dentition enfant

Dès l’âge de 5 mois, le processus de salivation et de salivation augmente normalement chez le bébé en raison de la dentition. À 2 ans, un enfant a 16 dents et à 3 ans – 20. L’enfant crache l’excès de salive ou les avale. Cela se produit le matin et l’après-midi. La bave nocturne provoque souvent une toux lorsque les enfants s’étouffent avec leur salive, ce qui provoque une secousse de toux.

Dans le cas où le pédiatre n’a trouvé aucune autre pathologie, a écouté les poumons et a constaté qu’ils sont normaux, il est évident que la toux nocturne est associée à la dentition. Cette période doit juste être attendue. Il vous suffit d’aider l’enfant à ne pas tousser et à ne pas s’étouffer avec sa propre salive.

Tournez le bébé sur le côté dans le berceau. Des oreillers plats sont placés sous la tête de manière à ce qu’elle soit un peu plus haute que le corps. Les oreillers aident à maintenir la position correcte du corps la nuit, sans affecter négativement la croissance et le développement du squelette.

Maladies du nasopharynx

Souvent, une toux apparaît dans la pathologie du nasopharynx (sinusite – inflammation des sinus, rhinite – inflammation de la muqueuse nasale, pharyngite – inflammation du pharynx). La toux est tourmentée par une infection virale. Pendant la période de la maladie, la formation de morve augmente, qui part en toute sécurité (elles sont crachées ou crachées) pendant la journée.

La nuit, lorsque l’enfant est allongé, un mucus épais persiste dans le nasopharynx et pénètre dans la trachée. Cela donne lieu à une toux douloureuse, tandis que l’enfant ronfle souvent.

toux allergique

Si un enfant tombe rarement malade d’infections virales, il ne se coupe pas les dents et l’air de la chambre est normalement humidifié, mais en même temps une toux nocturne persiste, une réaction allergique peut alors être suspectée. Ils y pensent quand un enfant en parfaite santé l’après-midi avant d’aller au lit commence à renifler, les larmes coulent et sa gorge chatouille.

La cause des réactions allergiques peut être de nombreux facteurs et objets ménagers:

  • lessive en poudre (avec laquelle le linge de lit est lavé);
  • rembourrages pour oreillers, matelas, couvertures;
  • poils de chat, de chien,
  • acariens.

Pathologies du tractus gastro-intestinal

Lorsque l’acidité du suc gastrique est augmentée ou que d’autres troubles digestifs se sont formés, une partie des aliments consommés retourne de l’estomac vers l’œsophage. La membrane muqueuse de l’œsophage réagit à l’acide gastrique par un réflexe de toux et des sensations de brûlure douloureuses (brûlures d’estomac).

Pathologies cardiaques

La toux d’origine cardiaque est plus typique chez les personnes âgées, mais survient parfois dans l’enfance. En règle générale, une telle toux sèche nocturne se produit dans le contexte d’un rythme cardiaque fort. L’enfant suffoque, se plaint de douleurs thoraciques, peut s’évanouir.

Causes pulmonaires de la toux

Les causes d’une toux nocturne humide de nature «pulmonaire» comprennent l’inflammation virale des voies respiratoires et le bronchospasme.

Infections virales qui affectent les muqueuses du système respiratoire

La nuit, lorsque l’enfant est allongé horizontalement dans son lit, le symptôme est plus prononcé. En effet, pendant la période de maladie, le corps de l’enfant combat activement le virus et forme une grosse masse de crachats afin de faire ressortir les produits de cette lutte. Pour une formation normale de mucus, il faut, premièrement, boire beaucoup et, deuxièmement, maintenir l’humidité dans les locaux d’habitation.

Tous les SRAS, en règle générale, provoquent une toux aboyante

Le non-respect de ces conditions entraîne un épaississement du mucus et son accumulation dans le nasopharynx. Il est beaucoup plus difficile de cracher du mucus épais. De ce fait, la toux devient plus douloureuse. Une telle toux est particulièrement dangereuse pour les enfants de moins de 6 ans, dont le larynx est plus étroit que chez les enfants plus âgés, ce qui peut provoquer un étouffement.

Bronchospasme

L’évolution de l’asthme bronchique ou d’une maladie infectieuse infantile – la coqueluche – se caractérise par l’apparition périodique d’un bronchospasme. Seulement par la présence d’une toux nocturne, ces conditions diffèrent des autres, accompagnées de spasmes des bronches.

Avec la coqueluche, des épisodes de toux sèche douloureuse sont observés sur fond de respiration sifflante, rougeur du visage (parfois le patient tire la langue), à ​​la fin de l’attaque il peut atteindre des vomissements. Les crises d’asthme bronchique surviennent la nuit, plus près du matin ou après un effort physique; un sifflement pendant la respiration se fait entendre à l’inspiration.

Que faire?

La prévention de la toux nocturne consiste en l’organisation d’un environnement favorable, la lutte contre les microbes, l’utilisation de médicaments inoffensifs.

Augmenter l’humidité de l’air

L’humidité de l’air confortable dans les locaux résidentiels est de 30 à 35% et pour les enfants de 45%. Cependant, en hiver, si le chauffage central tourne à plein régime, ce chiffre peut chuter à 4 % ! L’air sec irrite les muqueuses, elles deviennent sans défense contre les microbes pathogènes.

Une menace tout aussi sérieuse est que dans l’air sec, les poils d’animaux, les particules de poussière, les micromites ne peuvent pas se déposer. Et pénètrent donc facilement dans les voies respiratoires. Dans de telles conditions, le corps de l’enfant ne forme pas de crachats en quantité suffisante. C’est pourquoi la toux devient douloureuse et s’en débarrasser sera long.

Cela se produit généralement en automne et en hiver, lorsque le chauffage central est allumé et que l’air ambiant devient sec et électrifié. Il faut absolument l’hydrater. Un humidificateur est placé dans la chambre des enfants et allumé avant le coucher ou toute la nuit. Un moyen économique d’atteindre une humidité acceptable : suspendre la literie humide sur des radiateurs chauds la nuit.

Ces activités sont très importantes, car l’air électrifié et surséché des pièces à vivre n’irrite pas seulement les muqueuses. Il peut favoriser le développement de pathologies respiratoires graves, par exemple des maladies allergiques, l’asthme bronchique. L’air humide peut soulager un enfant d’une toux douloureuse.

Aérer la pièce

Une ventilation régulière, vous permettant de remplacer le volume d’air dans la pièce, réduit la teneur en gaz “déchets” du corps. Les hygiénistes pensent que le traitement de la toux doit commencer par une aération régulière de la pièce.

Pendant la journée, beaucoup de dioxyde de carbone, de vapeur d’eau et d’autres substances s’accumulent dans l’air de la pépinière.

Quelle que soit la température de l’air à l’extérieur de la fenêtre, la pièce doit être ventilée pendant 15 minutes. Toutes les heures. Une situation idéale qui réduit le risque de toux : l’aération et le nettoyage humide sont régulièrement effectués dans la crèche.

Détruire les micro-organismes

Il est nécessaire de réduire le contenu de microbes sur les articles ménagers, ainsi que dans l’air des locaux d’habitation:

  • Les ustensiles des enfants doivent être désinfectés. Avant de disposer les aliments, une assiette vide (ou une tasse) est aspergée d’eau bouillante. Cette mesure simple tuera les micro-organismes sur la vaisselle.
  • Pour désinfecter l’air, ils acquièrent des plantes d’intérieur qui produisent des phytoncides. Par exemple, les feuilles de géranium produisent une sorte d’antibiotique (phytoncide) qui tue de nombreuses bactéries pathogènes. Bien sûr, un pot de géraniums ne garantit pas la protection de toute la famille contre les infections. Ce n’est qu’une partie du complexe préventif.
  • Le lavage fréquent des mains et des autres parties exposées du corps après le retour à la maison est excellent pour réduire le nombre de germes dans la pièce. Vous ne devez pas utiliser de savon antibactérien plus de deux fois par jour, sinon vous risquez de détruire les barrières protectrices naturelles de la peau. Lavez-vous les mains plus souvent avec du savon à la glycérine. Il hydrate et renforce la peau.
  • Manteaux, imperméables, manteaux de fourrure et vestes sont rangés dans des housses ou une armoire fermant à clé. Des tenues de bureau (ou de travail) y sont également accrochées. Pendant toute la journée, une énorme quantité de poussière et de micro-organismes s’accumule sur de tels costumes – vous ne pouvez pas approcher un enfant sans changer de vêtements!
  • Les draps, taies d’oreillers, housses de couettes sont à remplacer toutes les deux semaines (c’est un minimum). Les oreillers, les matelas, les couvertures et les couvre-lits sèchent bien sous le soleil brûlant. Un tel type de désinfection tue les bactéries saprophytes, qui sont également capables de générer une toux allergique.
  • Nettoyage général – une fois par semaine ! Il est bon pour elle de prendre des produits de nettoyage à effet désinfectant.
  • Ces gels et poudres contiennent du chlore. Ils détruisent facilement les germes, contrairement aux détergents de nettoyage conventionnels. La procédure correcte d’humidification de l’air est très importante. Vous devez d’abord dépoussiérer toutes les surfaces (étagères, armoires, moniteurs, interrupteurs d’éclairage, poignées de porte, interrupteurs d’éclairage, feuilles de plantes d’intérieur), puis allumer l’humidificateur ou suspendre des draps humides.

Trousse de premiers soins prête à tenir

Peu importe la raison pour laquelle l’enfant tousse – il est important de fournir rapidement une assistance en administrant un médicament inoffensif. Il suffit d’éliminer la toux allergique et l’enfant va mieux. S’il s’agit d’une infection, vous aurez besoin d’un remède contre la toux fiable pour la réduire et soulager l’état général.

Dans la maison où vit l’enfant, il devrait toujours y avoir une trousse de premiers soins.

L’un des médicaments antitussifs inoffensifs et largement utilisés pour les enfants est Prospan à base de plantes. Ce remède, produit par des pharmaciens allemands, est utilisé depuis plus d’un demi-siècle et dans plus de 70 pays. L’agent antitussif Prospan est un extrait purifié de feuilles de lierre et est un médicament expectorant qui a un effet lytique prononcé sur les bronches (les dilate).

Le médicament fluidifie le mucus, le rend moins épais, prévient la stagnation. L’épithélium cilié recouvrant la surface interne des bronches commence à fonctionner de manière améliorée, de sorte que le mucus est excrété plus rapidement. La dilatation bronchique est importante pour les jeunes enfants.

Le plus important

La toux sèche et humide qui étouffe un enfant la nuit a de nombreuses raisons pour son apparition. Les parents ne doivent pas immédiatement appeler une ambulance, mais toujours garder un œil sur le symptôme de la toux nocturne. Avec un peu de persévérance, les causes de la toux peuvent être identifiées puis traitées avec succès.

Toux d’enfant

La toux est une forte expulsion d’air des poumons et des voies respiratoires, qui était auparavant détenue par une glotte fermée. Le volume de la toux dépend de la pression de l’air expiré et son tonus dépend des propriétés et des caractéristiques des parois des voies respiratoires.

Toux chez un enfant, les enfants apparaissent avec des changements dans le pharynx, le larynx, la trachée, les bronches, la plèvre, avec une irritation du centre de la toux, du conduit auditif externe

La toux apparaît avec des modifications du pharynx, du larynx, de la trachée, des bronches et de la plèvre et avec une irritation du centre de la toux et du conduit auditif externe. En tant qu’acte réflexe, la toux peut être provoquée par une irritation des terminaisons des nerfs vague et glossopharyngé situées dans la muqueuse des voies respiratoires : pharynx, larynx, trachée et grosses bronches. Dans les plus petites bronches et alvéoles, il n’y a pas de telles terminaisons, il n’y a donc pas d’irritation des terminaisons nerveuses et il n’y a pas de réflexe de toux.

Toux chez un enfant, les enfants sont causés par une irritation des zones de toux

Le plus souvent, la toux est causée par une irritation des zones dites de toux : la paroi postérieure du pharynx, la glotte et la bifurcation trachéale. La plèvre est également un champ récepteur important. Dans les processus inflammatoires des voies respiratoires, les terminaisons nerveuses sont irritées par la muqueuse œdémateuse ou par la sécrétion pathologique accumulée avancée par l’épithélium cilié vers les zones de toux. Le gonflement et l’accumulation de sécrétions peuvent être d’origine allergique (examen par un allergologue pédiatrique Moscou – polyclinique Markushka) ou être le résultat d’une stagnation de la circulation.

Chez les enfants, dans certains cas, les irritants mécaniques peuvent être des corps étrangers dans les voies respiratoires, dans d’autres – une compression de la trachée ou du nerf vague par des ganglions lymphatiques hypertrophiés et des tumeurs du médiastin.

Les tremblements de toux rares sont physiologiques, en particulier, l’accumulation de mucus dans le larynx pendant le sommeil provoque des tremblements de toux, ils peuvent également survenir lorsque le mucus s’accumule du nasopharynx au-dessus de l’entrée du larynx.

Un état fébrile aigu avec toux est caractéristique des infections respiratoires virales à caractère épidémiologique. Il est important de savoir si la maladie a commencé par une toux ou si la toux est apparue au cours du développement de la maladie.

La nature de la toux chez un enfant, les enfants

Il faut aussi déterminer la nature de la toux : sèche ou grasse, paroxystique, spasmodique, se développant le jour ou principalement le soir, à l’endormissement, la nuit, toux fréquente ou seule, etc.

Ce qui compte, c’est la présence de crachats et si la toux précède son écoulement: les crachats sans toux sont excrétés du nasopharynx et les crachats des voies respiratoires moyennes et inférieures sont crachés.

Types de toux chez un enfant, enfants, humide, sec

Toux pharyngée . L’accumulation de mucus à l’entrée du larynx ou la sécheresse de la membrane muqueuse du pharynx provoque des chocs de toux courts, généralement répétés. On les appelle toux, ce qui souligne leur nature légère. La cause de la toux peut être une pharyngite aiguë ou chronique, une forme bénigne de bronchite, une habitude fixe (comme une tique) formée pendant ou après une bronchite et une sinusite (médecin ORL pour enfants – polyclinique Markushka).

Une simple toux grasse est une toux de volume moyen qui survient lorsque la membrane muqueuse des bronches est irritée par une bronchite, une sinusite, une bronchectasie (souvent il y a aussi une toux persistante qui ressemble à la coqueluche (vaccin contre la coqueluche pour les enfants – la polyclinique Markushka) ; le matin, crachats laissant “la bouche pleine”) , avec bronchite congestive (insuffisance cardiaque), avec fistule oeso-trachéale chez les nouveau-nés. En présence d’une telle fistule, l’enfant commence à tousser immédiatement après la première gorgée de nourriture et tousse à chaque tétée. Une cyanose et une dyspnée sévère peuvent se développer. Une caractéristique distinctive d’une toux grasse est sa cyclicité, c’est-à-dire comme si la cessation naturelle d’une quinte de toux.

Une toux sèche simple est une toux de ton presque constant sans écoulement d’expectoration. Habituellement, une telle toux est appelée irritante, car elle est subjectivement ressentie comme intrusive et désagréable. Survient au stade initial de la bronchite, avec laryngite, laryngotrachéite, pneumothorax spontané, aspiration d’un corps étranger (immédiatement après l’aspiration, une cyanose et une suffocation se développent, puis une toux persistante, parfois paroxystique ressemblant à la coqueluche, persiste longtemps), avec des dommages aux ganglions lymphatiques basaux par la tuberculose (réaction de Mantoux à un enfant – polyclinique pour enfants “Markushka”) ou les lymphomes non hodgkiniens, avec inflammation de la plèvre costale (la toux survient à chaque respiration profonde). Lors du passage d’une pièce froide à une pièce chaude, la toux peut survenir chez les enfants en bonne santé.

Traitement de la laryngite aiguë et chronique – homéopathe pour enfants, clinique “Markushka”.

Une toux interrompue et fournie (arrêtée) survient avec une insuffisance respiratoire liée à l’âge, lorsque, malgré une irritation sévère, le rythme respiratoire optimal doit être maintenu, avec une sensation de douleur de diverses localisations associées à l’inhalation, avec une pleuropneumonie, une pleurésie sèche, une fracture des côtes, fracture dans la région des articulations intervertébrales de la colonne thoracique, avec maladies inflammatoires de la partie supérieure de l’abdomen, lors de maux de tête sévères d’origines diverses.

Toux avec croup – toux persistante d’un ton et d’une harmonique particuliers.

La toux laryngée se caractérise par une toux rauque, typique des maladies du larynx. Avec la diphtérie du larynx (vaccination contre la diphtérie pour les enfants – la polyclinique de Markushka), la toux devient progressivement presque silencieuse. Avec le croup viral (grippe, rougeole, parainfluenza, etc.) ou d’autres maladies, la toux est rauque, aboyante, tandis que la voix est préservée. Vaccination contre la rougeole pour les enfants – Centre médical pour enfants Markushka.

Une toux bitonique est une toux profonde avec un double son : un sifflement aigu et un sifflement plus bas lors de la secousse de toux. Il est caractéristique du rétrécissement des voies respiratoires inférieures en présence d’un corps étranger ou avec une compression par des ganglions lymphatiques paratrachéaux élargis, un goitre, ainsi que d’autres processus de sténose dans le médiastin postérieur, la laryngotrachéobronchite, la bronchiolite.

Toux paroxystique ( quintes de toux ) – apparition soudaine d’une série de chocs de toux. L’exemple le plus frappant est la coqueluche. La maladie s’accompagne d’une série de 8 à 10 chocs de toux courts, qui se répètent après une reprise – une respiration sifflante profonde (phénomène sonore associé au flux d’air à travers une glotte spasmodique). Lors d’une attaque, la pression dans les vaisseaux de la tête augmente, l’hypoxie se développe, le visage devient rouge ou cyanosé, les yeux se remplissent de larmes. A la fin de l’attaque, du mucus visqueux laisse, il peut y avoir des vomissements. De telles attaques sont très débilitantes pour l’enfant. La sévérité des quintes de toux est individuelle. La toux est pire et plus fréquente la nuit que le jour. Il peut y avoir une plaie sur le frein de la langue (blessure de la toux).

La coqueluche est tout aussi obsessionnelle et acyclique, mais ne s’accompagne pas de représailles. Il indique généralement la présence d’expectorations très visqueuses. La même toux est observée dans la mucoviscidose ; ses manifestations pulmonaires sont des bronchites chroniques, des péribronchites, parfois des bronchectasies avec production d’expectorations, souvent abondantes. Dans la bronchite purulente sévère, les expectorations sont détectées, il n’y a pas de reprises. Avec la bronchectasie due à une bronchite chronique, une pneumonie chronique, avec un poumon kystique ou des kystes pulmonaires individuels (non associés à la mucoviscidose), il n’y a pas non plus de reprises, contrairement à la coqueluche. La coqueluche diffère de la toux grasse par l’absence de cyclicité.

Toux psychogène . La toux chez un enfant, en particulier récurrente, peut avoir une genèse typique. L’anxiété maternelle accrue, la concentration et l’attention aux symptômes respiratoires peuvent être la cause du réflexe de toux de l’enfant . Ces enfants ont une série de toux sèches et fortes dans des situations où ils veulent attirer l’attention ou atteindre leurs objectifs ; à la réception, ils toussent avant l’examen, cessant brusquement de tousser après que l’attente anxieuse des troubles liés à l’examen a été remplacée par le calme. Une nouvelle crise de toux peut être provoquée en abordant un sujet désagréable pour l’enfant (caprices, respect de la routine quotidienne) ou même simplement en entamant une conversation abstraite, comme s’il ne faisait pas attention à l’enfant. Consultation d’un psychologue pour enfants – clinique “Markushka”.

Hémoptysie – crachats avec du sang sous forme de stries et d’inclusions ponctuelles dues à la diapédèse des érythrocytes avec une perméabilité accrue des parois des vaisseaux sanguins ou une rupture des capillaires. Saignement pulmonaire – crachat de sang clair, écarlate et mousseux en une quantité de 5 à 50 ml ou plus. Les crachats de sang et les expectorations sanglantes sont rares chez les enfants. Le sang sécrété lors de la toux avec expectoration peut être écarlate ou altéré s’il y a eu une dégradation des globules rouges et que de l’hémosidérine s’est formée (“expectorations rouillées” chez les patients atteints de pneumonie lobaire). Contrairement aux saignements de l’estomac, l’hémoptysie mélange le sang et l’air. Le vomi sanglant est généralement de couleur noire ou brun-noir.

L’hémoptysie peut être observée dans la bronchectasie, la pneumonie hémorragique chez les nouveau-nés, la pneumonie croupeuse, l’hémosidérose idiopathique des poumons, la congestion sévère de la circulation pulmonaire avec insuffisance ventriculaire gauche, par exemple, avec une maladie mitrale ou aortique, avec une hypertension rénale, avec une coqueluche, une blessure des voies respiratoires par des corps étrangers, poumons tuberculeux (cavernes ou percée de ganglions lymphatiques intrathoraciques touchés par la tuberculose dans la lumière des bronches).

Toux chez un enfant: causes, maladies possibles

La toux est une expiration explosive soudaine dont la tâche est de libérer les voies du système respiratoire. C’est la formulation des pneumologues. La toux est un mécanisme de protection qui dégage le larynx, la trachée, les bronches.

Variétés de toux

La toux est physiologique et pathologique.

1. Physiologique est à court terme, il n’y a pas d’autres symptômes de maladies, il n’y a pas d’inconfort ou d’inconvénient.

Ce type de toux est tout à fait naturel et ne nécessite aucun traitement ! Une toux physiologique est nécessaire pour dégager les voies respiratoires du mucus et des particules étrangères qui s’accumulent dans les voies respiratoires de l’enfant. Le mécanisme de la toux physiologique est le suivant : de l’air sous haute pression quitte les voies respiratoires en emportant avec lui du mucus et des corps étrangers (poussières, miettes, etc.). Les enfants en bonne santé toussent jusqu’à 20 fois par jour et les nourrissons encore plus souvent.

Signes d’une toux physiologique :

  • L’enfant est actif et la toux n’interfère pas avec ses activités quotidiennes (continue à jouer à des jeux actifs si la toux est présente)
  • La toux physiologique est de courte durée – dure quelques secondes et ne se reproduit pas dans un proche avenir
  • La toux peut se répéter tout au long de la journée, mais son timbre et sa durée sont inchangés.
  • Absence de léthargie, température, préservation de l’appétit (il n’y a pas de symptômes bien connus caractéristiques de l’apparition de la maladie)

2. Si la toux est pathologique , les crises causent beaucoup de désagréments. Il existe d’autres symptômes désagréables, notamment l’essoufflement. Divers facteurs peuvent provoquer le développement de la toux chez les enfants. Avant de procéder au traitement, il est impératif d’établir la cause de ce symptôme, cela aidera à prescrire le traitement avec la plus grande compétence.

Voici quelques-unes des causes les plus fréquentes de toux pathologique :

  • un processus infectieux ou une réaction allergique, dans lequel l’appareil récepteur de la membrane muqueuse du système respiratoire est irrité;
  • développement du syndrome broncho-obstructif;
  • pénétration d’un corps étranger dans les voies respiratoires;
  • une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux qui compriment les voies respiratoires ;
  • maladies du système digestif, de l’appareil cardiaque ou du système vasculaire, pathologies neurologiques.

Pourquoi la toux apparaît-elle?

1. La cause la plus fréquente des quintes de toux est un processus inflammatoire d’étiologie virale ou infectieuse .

La toux peut se développer dans les organes du système respiratoire supérieur ou inférieur, ou affecter l’ensemble du système respiratoire. Selon la localisation, le type de ce symptôme est déterminé. Il peut être sec ou humide. De plus, le type de toux est déterminé par le type d’agent pathogène.

La toux sera sèche si elle se développe :

  • parainfluenza;
  • infection respiratoire syncytiale;
  • coqueluche;
  • infection à cytomégalovirus.

Avec ces maladies, il y a une violation de la production de sécrétions bronchiques. Il y a une toux sèche. Elle est généralement intense, haletante, douloureuse. Si une infection à adénovirus se développe, cela s’accompagne d’un gonflement de la membrane muqueuse, sa surface devient lâche. Cela provoque une augmentation de la quantité de crachats et de contenu muqueux. Dans ce cas, la toux est humide, productive, une grande quantité de crachats est séparée.

Avec le développement de la rhinosinusite, de la sinusite, de l’adénoïdite, une toux prolongée apparaît. La cause est le syndrome postnasal, c’est-à-dire que le mucus du nasopharynx coule le long de la paroi arrière du larynx. Dans une telle situation la nuit la toux est humide . Le matin, après le réveil de l’enfant, la toux est également humide, mais les expectorations partent également. Lors de l’examen du patient, le médecin note l’écoulement de mucus le long de l’arrière du pharynx dans les voies respiratoires. Il irrite les récepteurs de la toux.

Si une bronchite ou une pneumonie se développe, avec un traitement correctement prescrit, la toux sèche devient productive, humide, les expectorations commencent à se séparer des voies respiratoires inférieures. Dans de tels cas, il est très important de prescrire avec soin des médicaments contre la toux ou de fluidifier les expectorations. Seul un médecin peut déterminer si, dans un cas particulier, un médicament antitussif est nécessaire pour supprimer le réflexe ou un mucolytique pour réduire la viscosité du mucus et l’évacuer plus rapidement.

La thérapie par inhalation doit également être prescrite uniquement par un médecin. Pas dans tous les cas, à l’aide d’inhalations, il est possible de réduire les manifestations des symptômes et d’atténuer l’évolution de la maladie. Dans certains cas, après un traitement par inhalation, l’état de l’enfant s’aggrave.

2. Syndrome broncho-obstructif

Une autre cause de quintes de toux est le syndrome broncho-obstructif. Cela s’accompagne d’un allongement de l’expiration, de l’apparition d’une respiration sifflante bruyante, d’attaques d’étouffement sévère. La toux est le plus souvent improductive, piratage.

Le syndrome broncho-obstructif se développe en raison du développement d’infections respiratoires virales. De plus, la cause du développement est le contact avec un allergène, c’est l’un des signes de l’asthme bronchique.

Pour diagnostiquer le syndrome broncho-obstructif, les médecins prescrivent une radiographie pulmonaire, une spirométrie. Pour exclure l’origine allergique de la maladie, une consultation d’allergologue est prescrite. Une méthode de traitement efficace est la thérapie par inhalation.

3. Corps étranger dans les voies respiratoires

La pénétration d’un corps étranger dans les voies respiratoires peut provoquer le développement de quintes de toux. Dans ce cas, l’enfant a une forte anxiété. Il y a un essoufflement, la toux est douloureuse, sèche, réflexe.

Dans ce cas, il est très important de ne pas paniquer. Il est nécessaire de calmer le bébé pour qu’il respire plus calmement. De plus, il est impératif d’appeler les soins d’urgence dès que possible, car l’efficacité du traitement dépend de la rapidité avec laquelle les parents se tournent vers des spécialistes.

Comment déterminer la cause d’une toux chez un enfant

Si la toux n’est pas associée à des maladies du système respiratoire, d’autres symptômes apparaissent en plus. Par exemple, douleur à l’abdomen, au cœur, mal de tête. Dans ce cas, vous devrez consulter un neurologue, un gastro-entérologue, un cardiologue. Seul un médecin peut déterminer pourquoi un enfant tousse. Vous ne devez pas vous auto-traiter et utiliser des médicaments ou utiliser des méthodes douteuses de médecine alternative.

Pour déterminer la cause de la toux, vous devez consulter un médecin à temps. De l’appel opportun à un spécialiste dépendra de la précision du diagnostic, ainsi que de l’exactitude et de la rapidité de la thérapie. Le médecin pourra prescrire des cours de rééducation à temps – physiothérapie, massage, halothérapie. Il est également nécessaire de subir des procédures préventives afin de réduire le risque de redéveloppement du processus pathologique.

Douleur abdominale chez un enfant: causes, mesures de prévention

Les parents entendent souvent des enfants se plaindre de douleurs abdominales.La douleur peut être aiguë, chronique ou récurrente (récurrente régulière).À une certaine période, les organes du système digestif chez les enfants grandissent et se développent de manière particulièrement intense, à savoir au cours de la première année de vie, de 5 à 6 ans et à 9-12 ans. Pendant cette période, la formation de maladies gastro-entérologiques se produit souvent. Des troubles fonctionnels peuvent survenir, se manifestant par une formation accrue de gaz, des spasmes dans les intestins, des selles intempestives. De telles manifestations de douleur ne sont pas dangereuses, mais si des facteurs négatifs affectent le corps, cela peut entraîner la progression des troubles et leur transformation en une pathologie d’évolution chronique.

Facteurs qui provoquent l’apparition de douleurs dans l’abdomen

Chez les enfants, l’estomac peut faire mal dans le contexte de:

  • Invasion de vers parasites. En plus des manifestations douloureuses dans l’abdomen, des nausées, une perte d’appétit, des modifications des selles et une éruption cutanée peuvent survenir.
  • Reflux gastro-oesophagien. Chez un enfant en bas âge, une telle maladie se manifeste sous la forme de fréquentes régurgitations abondantes (en forme de fontaine). Chez les bébés de plus d’un an, il s’accompagne de toux, de maladies oto-rhino-laryngologiques, de dommages à l’émail des dents, de refus de manger, de hoquet et d’autres signes.
  • Infection par la bactérie Helicobacter pylori. La douleur dans l’abdomen s’accompagne de symptômes tels que des éructations, une lourdeur dans l’estomac, des nausées.
  • Constipation.
  • Intolérance aux glucides (généralement lactose).
  • Problèmes avec les voies biliaires. Dans ce cas, l’enfant se plaint de douleurs douloureuses dans l’hypochondre droit, de nausées, d’amertume dans la cavité buccale et d’autres manifestations.
  • Infections intestinales, intoxication alimentaire.
  • Pathologies intestinales à caractère inflammatoire.
  • Maladies gynécologiques – annexites, kystes ovariens, etc. Ces causes apparaissent généralement chez les filles à l’adolescence.
  • Maladies de la poitrine – pneumonie, pleurésie.
  • Maladies du système urinaire de nature infectieuse. Accompagné d’une violation de la fonction urinaire, une augmentation de la température corporelle.

De plus, l’estomac peut faire mal avec un stress chronique. La cause du stress réside dans les facteurs suivants :

  • augmentation de la charge de travail scolaire et parascolaire;
  • une augmentation du flux d’informations reçues ;
  • trouble de l’alimentation.

Si votre estomac vous fait mal, vous devez réduire la quantité de nourriture consommée et les aliments ne peuvent être que bouillis, mijotés ou cuits au four.Les fast-foods, les marinades, les viandes fumées, les sodas, les aliments gras, frits, épicés et salés devront être abandonnés.

Si un enfant souffre de douleurs abdominales aiguës, la première exigence est l’exclusion d’un certain nombre de maladies réunies sous le concept d ‘«abdomen aigu». Cela comprend une maladie aiguë des organes péritonéaux, qui nécessite des soins d’urgence.

Vous devez immédiatement consulter un professionnel :

  • avec des manifestations douloureuses aiguës qui perturbent l’enfant pendant plus de 2 heures;
  • avec des douleurs de type crampes, durant plus de 12 heures ;
  • avec l’apparition de vomissements, y compris un écoulement mêlé de sang et de bile ;
  • lorsque du sang se trouve dans les selles;
  • en refusant de manger, et aussi si le bébé ne permet pas de toucher l’estomac;
  • avec localisation des sensations douloureuses dans le côté droit de l’abdomen par le bas;
  • si la douleur est apparue après la blessure;
  • si à cause de la douleur l’enfant se réveille la nuit et ne peut pas s’endormir;
  • avec douleur dans l’abdomen, accompagnée d’une miction difficile ou douloureuse;
  • avec pâleur sévère de la peau, apparition de sueurs froides, fièvre, éruptions cutanées, somnolence et léthargie;
  • avec constipation prolongée, selles molles, absence de gaz;
  • avec des douleurs aiguës qui surviennent en train de manger ou immédiatement après.

Actions interdites pour les douleurs abdominales chez les enfants

Si un enfant a mal au ventre, il est interdit :

  • réchauffer la zone de localisation de la douleur avec un coussin chauffant;
  • donnez à boire à votre bébé des analgésiques, des antipyrétiques et des antispasmodiques jusqu’à ce que vous consultiez un médecin. En cas de douleur primaire dans l’abdomen, vous pouvez donner à l’enfant des médicaments enveloppants et des absorbants.

Actions préventives

Pour prévenir l’apparition de douleurs abdominales chez un enfant, il faut d’abord normaliser son alimentation et ses habitudes alimentaires. Pour améliorer le processus digestif, les produits laitiers fermentés doivent être présents dans le menu des enfants. De plus, vous devez veiller à ce que le corps de l’enfant obtienne toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires. De plus, la nourriture pour l’enfant doit être de haute qualité. Il est nécessaire d’exclure l’utilisation de jus sucrés, de sodas et de féculents en quantités excessives.

Pour maintenir la santé du tube digestif, il est important de contrôler l’alimentation de l’enfant et le respect des mesures d’hygiène.L’alimentation doit être équilibrée, en tenant compte de l’âge de l’enfant.

Un environnement familial favorable aide à réduire le risque de douleur dans l’abdomen. Il est nécessaire de protéger au maximum le bébé des situations stressantes et des chocs nerveux. Il est dangereux pour les enfants de tout âge et peut provoquer un dysfonctionnement du corps.

Dans le cas où l’enfant s’inquiète régulièrement de douleurs abdominales, il est nécessaire de consulter un pédiatre et un gastro-entérologue pour en déterminer la cause et choisir un traitement.

Si vous identifiez le problème en temps opportun et commencez le traitement, vous pouvez souvent guérir complètement le bébé et améliorer sa qualité de vie. De plus, cela aide à réduire la fréquence des exacerbations et, par conséquent, le coût des médicaments. Il n’est pas nécessaire de commencer la maladie, il est préférable de demander une aide spécialisée à temps.

Toux d’enfant

La toux est une sorte de mécanisme de protection qui préserve les voies respiratoires. Tout type de toux doit être considéré comme un signal de la présence dans l’organisme d’une maladie qui n’est pas nécessairement associée au système respiratoire.

La cause du réflexe de toux peut être des maladies de nature virale, bactérienne ou allergique, un air excessivement pollué, une compression des bronches par un corps étranger, le tabagisme et une infiltration des voies respiratoires.

À quoi ressemble une toux?

La toux physiologique, qui survient involontairement pendant la journée, est considérée comme une condition normale dans laquelle le corps se débarrasse de l’excès de mucus. Tout autre type d’expiration spastique doit être considéré comme un processus pathologique qui nécessite un diagnostic et un traitement appropriés.

Variétés de toux

  • Une toux grasse (productive) s’accompagne d’une production abondante d’expectorations.
  • Sec (improductif) – le plus épuisant et douloureux. Si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner un enrouement ou une perte totale de la voix.
  • La toux aiguë apparaît soudainement et survient dans la plupart des cas avec des maladies infectieuses, ainsi que lorsqu’un objet étranger pénètre dans les voies respiratoires.
  • Prolongé est la continuation d’un aigu et se caractérise par des bouffées ondulantes, généralement à certains moments de la journée.
  • La toux chronique commence après une longue période de trois mois et est une complication d’une maladie non traitée.
  • Le bronchospasme convulsif paroxystique peut être la manifestation d’une allergie. Une toux hystérique chez un enfant est un symptôme alarmant, l’un des premiers signes de la coqueluche.
  • “Aboyer” signifie une inflammation du larynx. Un symptôme dangereux de faux croup chez les enfants, qui peut entraîner la suffocation.
  • Enroué ou silencieux signifie des dommages aux cordes vocales;
  • Une toux sifflante parle de divers degrés de lésions bronchiques.

Par la nature de la toux, sa durée et les symptômes qui l’accompagnent, un médecin expérimenté détermine la localisation du processus inflammatoire et pose le bon diagnostic.

La toux comme principal symptôme de la maladie

Toussant à peine, beaucoup commettent l’erreur d’essayer de se soigner avec des médicaments antiviraux. Mais une toux peut être le symptôme de changements dangereux, qui ne peuvent être diagnostiqués que par un spécialiste qualifié.

Les principales maladies accompagnées de toux

  1. La trachéite survient lorsque de l’air froid est inhalé, la toux est saccadée, douloureuse, surtout la nuit et le matin. Les expectorations sont abondamment évacuées, le patient ressent une faiblesse et des frissons. et la laryngotrachéite se caractérisent par une toux rauque et aboyante, de la fièvre et un état général de faiblesse.
  2. La bronchite aiguë s’accompagne d’une toux humide et profonde, d’un essoufflement, d’une faible fièvre et d’une léthargie. Dans l’évolution chronique de la maladie, la toux se manifeste le matin et est le seul symptôme de la maladie.
  3. La pneumonie se distingue par une toux grasse et sourde, des muscles et des maux de tête, de la fièvre. Avec la pneumonie lobaire, la toux est initialement sèche, mais lorsque les expectorations sont évacuées, cela provoque des douleurs aiguës derrière le sternum. L’état du patient est extrêmement grave.
  4. L’asthme bronchique peut s’accompagner d’une toux suffocante avec crachats visqueux et réactions allergiques. et la rhinite se manifeste par une toux sèche et prolongée, surtout la nuit. caractérisé par une toux sèche, une transpiration constante et des démangeaisons dans la gorge;
  5. La tuberculose est d’abord asymptomatique, puis des épisodes de toux sèche ou grasse apparaissent et il peut y avoir du sang dans les crachats. La nuit, il y a une augmentation de la transpiration, des frissons et une température élevée constante.
  6. Les états grippaux s’accompagnent presque toujours d’abord d’une toux sèche, puis humide et aboyante.

Une toux sèche, très forte et débilitante peut également survenir avec diverses maladies gastro-intestinales, ainsi qu’en présence de parasites dans le corps.

Le bronchospasme apparaît nécessairement lorsque le fonctionnement du système respiratoire est perturbé.

Une toux aiguë et sifflante qui passe pendant le sommeil peut être due à des troubles psychosomatiques et au stress.

La toux chez un enfant est-elle un symptôme inoffensif ou une condition dangereuse?

Les maladies virales et “rhumes” qui attaquent le corps fragile d’un enfant s’accompagnent souvent d’une toux qui disparaît sans laisser de trace avec le bon traitement. Certaines conditions dans lesquelles la toux est le principal symptôme nécessitent une attention médicale urgente.

Une toux fréquente et faible peut être la cause des vers, car les larves d’oxyures se développent uniquement dans le tissu pulmonaire, irritant les voies respiratoires.

Lorsqu’un corps étranger pénètre dans les organes respiratoires, les enfants développent une toux aiguë, en raison du manque d’inhalation, le visage devient bleu, le bébé peut perdre connaissance.

Les symptômes de la coqueluche, de l’asthme bronchique ou d’une maladie neurologique peuvent être un bronchospasme convulsif, se terminant par des vomissements ou une suffocation avec perte de conscience.

Une toux aboyante, une voix rauque, des lèvres bleues sont des symptômes dangereux indiquant le développement d’un faux croup ou d’une diphtérie.

Une toux sèche et épuisante, de la fièvre et des éruptions cutanées et muqueuses sont les principaux symptômes de la rougeole.

Traiter la toux. Et qu’est-ce qu’on paralyse ?

Quelle que soit la maladie, la toux n’en est pas la cause, mais seulement un symptôme. Par conséquent, combattre une toux, sans être sûr de son origine, est une tâche ingrate et sans espoir.

Un traitement inapproprié, en particulier lorsqu’il s’agit d’un enfant, n’aidera pas et, dans certains cas, aggravera la situation. Par exemple, une bronchite non diagnostiquée, dans laquelle seule une toux a été traitée, peut évoluer en pneumonie, qui est lourde de complications graves.

Souvent, les patients ne remarquent pas le stade où la toux devient productive et continuent de prendre des médicaments supplémentaires, retardant ainsi le rétablissement complet pendant des semaines.

Il est très difficile, et parfois impossible, de poser un diagnostic correct par soi-même. Seul un médecin expérimenté et doté de connaissances professionnelles est en mesure de distinguer une réaction allergique d’une maladie infectieuse nécessitant un traitement immédiat et compétent.

Avant de recevoir des soins médicaux, le patient doit être réchauffé et enveloppé, mais de l’air frais doit être fourni dans la pièce. Les quintes de toux sont soulagées par un mélange de lait chaud et de borjomi. En l’absence de réflexe nauséeux, vous devez boire le plus possible.

Aux premiers signes de toux et à l’absence de fièvre chez l’enfant, il faut faire un bain de pieds chaud à la moutarde, puis recouvrir le bébé d’une couverture chaude, puis contacter le lendemain le pédiatre pour avis.

Le diagnostic différentiel est la première étape vers un traitement productif

Le plus souvent, la raison d’aller chez le médecin est une toux longue et douloureuse, alors que tous les remèdes traditionnels et populaires possibles qui traitent la toux sont impuissants.

Des spécialistes qualifiés de notre clinique recueillent scrupuleusement l’anamnèse, qui joue un rôle important dans le diagnostic de la maladie. Le médecin prend en compte les moindres nuances lors d’une conversation avec un patient, puis procède à des procédures de diagnostic:

  • examen physique;
  • Radiographie et tomodensitométrie du thorax ;
  • examen des crachats;
  • fibrobronchoscopie;
  • vidéoendoscopie des organes ORL.

La méthode de diagnostic la plus progressive est l’endoscopie vidéo – une méthode qui vous permet d’évaluer objectivement l’état des organes internes. Nos médecins effectuent un examen endoscopique vidéo des organes ORL et reçoivent une image détaillée, sur la base de laquelle il est possible d’identifier et de traiter avec succès de nombreuses maladies graves.

L’endoscope vidéo vous permet également de surveiller visuellement et en toute sécurité la dynamique du traitement à tout moment, ce qui est particulièrement important pour les jeunes patients.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *