Correction laser de l’astigmatisme

La correction de la vue au laser est devenue une véritable percée dans le domaine de l’ophtalmologie. Avec son aide, vous pouvez corriger diverses erreurs de réfraction – myopie, hypermétropie et astigmatisme. Cette méthode permet aux patients de refuser de porter des lunettes ou des lentilles de contact et au médecin de remplacer la lentille de l’œil en peu de temps.

Selon les statistiques de l’OMS, un habitant sur quatre dans le monde souffre d’astigmatisme. De plus, dans la plupart des cas, une personne ne se rend même pas compte qu’elle est incluse dans ce nombre, car un degré de pathologie faible et modéré, en règle générale, ne se manifeste en aucune façon. De plus, de nombreux

Contents

Dans cet article

les gens ont un astigmatisme congénital de l’œil, qui ne dépasse pas 0,5 dioptrie et ne cause pas beaucoup d’inconfort.
Dans les cas plus graves, la correction de la vision pour l’astigmatisme est possible à l’aide de lunettes cylindriques spéciales ou de lentilles de contact toriques. Cependant, le moyen le plus efficace consiste à corriger la vision à l’aide d’un laser.

Qu’est-ce que la correction de la vue au laser pour l’astigmatisme ?

La correction de la vision au laser pour l’astigmatisme implique l’utilisation d’un laser excimer, qui vous permet de focaliser les rayons lumineux directement sur la rétine, rendant la vision plus lumineuse et plus contrastée. L’impact du faisceau laser sur la cornée ne dure pas plus de quelques minutes et la correction elle-même est effectuée sous anesthésie locale. Si après l’opération l’ophtalmologiste ne constate aucune anomalie, le patient peut quitter l’hôpital le jour même. Le traitement chirurgical est recommandé par les spécialistes dans les cas où le conservateur ne donne pas l’effet escompté, mais sous certaines conditions :

  • si le patient a plus de 18 ans ;
  • l’examen n’a révélé aucune inflammation ;
  • le patient ne souffre pas de cancer ;
  • le degré d’astigmatisme dépasse 3 dioptries;
  • parallèlement à l’astigmatisme, l’hypermétropie se développe.

De nombreux patients se posent la question : devraient-ils avoir peur de la chirurgie si on leur recommandait une correction de la vue au laser ? Il est impossible de dire que cette procédure est absolument sans danger. Cela dépend beaucoup du patient lui-même et de la mise en œuvre des recommandations du médecin traitant. Pour la première fois, cette opération, la correction de la vue au laser pour l’astigmatisme, a été réalisée il y a plus de 30 ans dans l’une des cliniques ophtalmologiques de Berlin. Au fil des ans, les technologies pour sa mise en œuvre se sont améliorées. Aujourd’hui, il existe plusieurs dizaines de types de lasers conçus spécifiquement à des fins chirurgicales.

Contre-indications pour la correction de l’astigmatisme au laser

Malgré le fait que les technologies permettant d’effectuer des opérations sur les yeux pour l’astigmatisme sont bien développées, il existe certaines contre-indications, si le patient en a, la correction de la vision au laser ne peut pas être effectuée. Ceux-ci inclus:

  • la grossesse et l’allaitement de la patiente ;
  • les pathologies endocriniennes, notamment le diabète sucré ;
  • développer rapidement une myopie;
  • inflammation de l’iris ou du corps ciliaire;
  • cataracte;
  • glaucome.

De plus, la correction de la vue au laser pour l’astigmatisme n’est pas effectuée lorsque le patient présente des troubles du fond d’œil, une dystrophie ou une dégénérescence de la cornée. Cependant, il est important de se rappeler que la décision finale sur l’intervention chirurgicale est prise par le médecin, et donc assurez-vous de consulter un spécialiste.

Méthodes modernes de correction de l’astigmatisme

La correction de l’astigmatisme s’effectue aujourd’hui de deux manières. Ce sont : la kératectomie photoréfractive (PRK) ou la kératomyélose laser (LASIK). La chirurgie au laser PRK est utilisée pour les formes bénignes de la maladie. Dans les cas où la correction des cas plus graves est nécessaire et avec le développement d’une hypermétropie, la chirurgie oculaire LASIK est plus efficace. Au cours de PRK, un ophtalmologiste fait une incision dans l’épithélium et enlève une partie du tissu cornéen. Avec le LASIK, les couches profondes de la cornée de l’œil s’évaporent sous l’effet d’un laser. Si nous comparons deux opérations de correction de la vue, l’astigmatisme est traité beaucoup plus efficacement à l’aide du LASIK.

Comment les conducteurs sont trompés sur les routes : 5 des fraudes automobiles les plus laide
Son hypocrisie va décevoir: les faits vicieux sur le Dr Watson

Selon les ophtalmologistes, cette opération des yeux est considérée comme la technique la plus avancée. Si l’astigmatisme se développe à nouveau, l’opération peut être répétée, elle sera encore moins traumatisante. De plus, le LASIK entraîne moins de complications que la PRK. De plus, cette correction de la vision pour l’astigmatisme est considérée comme plus précise.

Le coût de la correction de l’astigmatisme en clinique

Le prix d’une opération pour corriger l’astigmatisme dans différentes cliniques peut varier. Ainsi, par exemple, le coût moyen de la PRK est en moyenne de 20 à 30 000 roubles par œil. La correction de la vue avec Lasik coûtera plus cher – environ de 25 à 35 000 roubles (les données sont à jour en mai 2018).

Comment se comporter pendant la période de rééducation?

Après une chirurgie oculaire pour astigmatisme, vous devez suivre les conseils d’un ophtalmologiste. Pendant les dix premiers jours, il est strictement interdit de visiter les piscines, les parcs aquatiques ou les saunas. Prendre un bain de soleil sur la plage ou dans le solarium, ainsi que faire du sport, n’en vaut pas non plus la peine, ainsi que l’utilisation de produits cosmétiques décoratifs. Quant aux tâches ménagères, mieux vaut les reporter, sinon essayez de ne pas vous mettre de lessive dans les yeux. Dans le mois qui suit la correction de la vue, il est recommandé d’éviter de soulever des objets lourds et de se surmener. La chirurgie au laser de l’astigmatisme impose une certaine interdiction de travailler devant un ordinateur et de regarder la télévision.

Pendant cette période, vous devez respecter une bonne nutrition, ajouter des aliments riches en vitamines A et C à votre alimentation, par exemple des carottes, des agrumes, des myrtilles et du foie. Mais l’utilisation de viande grasse, d’aliments frits et d’alcool doit être abandonnée.

Astigmatisme

L’astigmatisme fait référence aux erreurs de réfraction – maladies oculaires associées à une violation de la mise au point de l’image. Les symptômes communs de toutes ces pathologies sont le flou de l’image, l’inconfort et la fatigue lors des charges oculaires. Selon les statistiques de l’OMS, les erreurs de réfraction surviennent chez plus de 150 millions de personnes dans le monde et l’astigmatisme est observé dans 10% des cas.

Astigmatisme – quelle est cette pathologie?

Traduit du latin, ce mot signifie “pas de point de mire”. Le nom aide à comprendre ce qu’est l’astigmatisme : c’est une distorsion de l’image due à la défocalisation des rayons optiques traversant l’appareil oculaire.

Un œil sain a une surface sphérique lisse de la cornée et du cristallin. Ils sont également courbés dans toutes les directions, grâce à quoi l’œil focalise la lumière et transmet une image claire à la rétine.

Qu’est-ce que c’est – l’astigmatisme ? Dans cette condition, la sphéricité de la cornée et moins souvent la lentille est cassée. De ce fait, la puissance de réfraction dans différentes parties de la surface est différente et les rayons optiques sont déformés. En conséquence, l’image est floue ou disproportionnée.

Selon les erreurs de réfraction supplémentaires qui compliquent l’astigmatisme, il en existe plusieurs types:

  1. Hypermétrope simple : hypermétropie sur un méridien principal et fonctions visuelles normales (emmétropie) sur le second.
  2. Myope simple : myopie sur un méridien principal et emmétropie sur l’autre.
  3. Hypermétrope complexe : l’hypermétropie est observée dans les deux méridiens principaux.
  4. Myope complexe : myopie des deux méridiens principaux.
  5. Mixte : Une combinaison d’hypermétropie dans un méridien et de myopie dans l’autre.

Comment l’astigmatisme affecte-t-il la vision ?

Nous connaissons tous bien les notions de myopie et d’hypermétropie, lorsque surviennent des problèmes de perception d’objets proches ou éloignés. Qu’est-ce que l’astigmatisme oculaire et comment affecte-t-il la vision ? Les personnes souffrant de cette pathologie voient une image déformée. Certaines zones (ou tous les objets) peuvent être floues, d’autres disproportionnées. Les ophtalmologistes aiment faire une analogie avec un reflet sur une cuillère en métal : l’image est tantôt floue, tantôt disproportionnée. Dans ce cas, peu importe à quelle distance se trouve l’objet.

La gravité de la pathologie affecte le niveau de distorsion des objets. Si la différence entre les méridiens est inférieure à 1 D (dioptrie), les distorsions sont presque imperceptibles et ne causent pas d’inconfort à une personne. En général, les ophtalmologistes distinguent trois degrés d’astigmatisme :

  • faible – jusqu’à 3 D;
  • moyen – 3-6 D ;
  • élevé – plus de 6 D.

Un degré faible, en règle générale, nécessite une correction minimale. Avec une détérioration moyenne de la vision devient perceptible, les contours des objets «flottent», un traitement de l’astigmatisme est nécessaire. Un degré élevé se caractérise par une forte distorsion des objets et un certain nombre de symptômes associés associés à une fatigue visuelle accrue: douleurs oculaires, maux de tête, vertiges, doublement des objets.

Voici une photo qui montre ce que c’est – l’astigmatisme oculaire et comment une personne atteinte d’une telle pathologie voit.

Pourquoi l’astigmatisme se produit-il?

L’astigmatisme peut être congénital ou acquis. Analysons les raisons pour lesquelles cette maladie se manifeste.

La raison en est des modifications génétiques héréditaires qui provoquent des violations de la sphéricité du cristallin ou de la cornée de l’œil:

développement inégal des os de l’orbite, perturbation des muscles oculaires, etc. L’astigmatisme congénital peut survenir chez les albinos, les enfants atteints de rétinite pigmentaire congénitale, ainsi que dans le syndrome d’alcoolisation fœtale.

L’astigmatisme acquis se manifeste par :

  • cicatrices sur la cornée;
  • blessures aux yeux;
  • dystrophie ou opacification de la cornée;
  • maladies oculaires inflammatoires;
  • opérations sur l’appareil oculaire.

Symptômes de l’astigmatisme

Les premiers signes d’astigmatisme apparaissent dans l’enfance. Malheureusement, les bébés sont rarement capables de formuler des problèmes et d’expliquer qu’ils ressentent de l’inconfort. C’est pourquoi les enfants doivent subir des examens dès les premiers mois de leur vie.

La principale manifestation de l’astigmatisme des yeux est la défocalisation de la vision et l’image floue. De plus, les symptômes suivants peuvent indiquer une pathologie :

  • augmentation de la fatigue oculaire;
  • mal de tête avec stress visuel;
  • sensation d’un objet étranger dans l’œil;
  • doublement d’objets;
  • brûlure, douleur dans les yeux;
  • difficulté à maintenir l’attention
  • problèmes avec la détermination visuelle de la distance aux objets.

L’astigmatisme est particulièrement important à identifier à temps chez les enfants. Si la vision n’est pas corrigée en temps opportun, une amblyopie, ou « œil paresseux », peut se développer. En raison du fait que pendant la période de développement précoce de la vision, il y a une stimulation inadéquate du système visuel (image constamment «enduite»), une réfraction inégale se forme, des changements structurels se produisent dans les parties des yeux et une diminution significative et incorrigible dans la vision est observée.

Diagnostic de l’astigmatisme

En ophtalmologie , plusieurs méthodes sont utilisées pour diagnostiquer l’astigmatisme . La plus révélatrice est la réfractométrie : une analyse du pouvoir réfractif de l’œil, qui permet d’identifier les défauts de réfraction. Une autre méthode populaire est la visométrie, un test de vision familier utilisant des tables. Elle est effectuée d’abord sans correction, puis avec correction, lorsque des lentilles cylindriques de différentes puissances de réfraction sont placées devant l’œil. La skiascopie, ou méthode de test des ombres, aide également à identifier les problèmes: le patient est autorisé à «essayer» des lentilles sphériques et cylindriques et le médecin observe les mouvements des ombres sur la zone pupillaire.

Ils peuvent également être affectés :

  • Échographie des globes oculaires;
  • kératotopographie informatique;
  • ophtalmométrie;
  • autoréfractométrie et autres méthodes.

Comment traiter l’astigmatisme

L’astigmatisme peut-il être guéri? Oui, des méthodes conservatrices et chirurgicales sont utilisées pour cela. Considérons chacun d’eux plus en détail.

Correction optique de l’astigmatisme

Les lunettes sont utilisées depuis très longtemps pour corriger l’astigmatisme – cette méthode est utilisée depuis plus de 40 ans. Les lunettes peuvent être à verres cylindriques ou sphériques. Les médecins déterminent la direction exacte des méridiens de l’œil, le degré d’astigmatisme, les réfractions concomitantes (myopie, hypermétropie). Peut-on traiter l’astigmatisme avec des lunettes ? Non, ils améliorent uniquement la vision lorsqu’ils sont portés. Les lunettes ont plusieurs inconvénients : elles corrigent bien l’image si une personne regarde droit, et lorsque la direction du regard change, l’image est à nouveau déformée. Cela peut provoquer des étourdissements, des nausées, une fatigue oculaire accrue.

L’utilisation de lentilles de contact est plus avancée que le port de lunettes. Ils s’adaptent parfaitement à la cornée, de sorte qu’ils évitent complètement la distorsion et corrigent la vision non seulement au centre, mais également à la périphérie. Les lentilles de contact toriques souples sont couramment utilisées pour corriger l’astigmatisme. Les principaux fabricants sont Alcon, Cooper Vision, iWear. Vous pouvez vous familiariser avec le catalogue et étudier les prix de ces lentilles de contact dans notre catalogue.

Correction chirurgicale de l’astigmatisme

Pour le traitement de l’astigmatisme chez l’adulte , la correction de la vue au laser est aujourd’hui le plus souvent recommandée. Cette procédure vous permet d’effectuer une kératotomie – en enlevant une partie de la cornée et en réduisant son pouvoir de réfraction – à l’aide de lasers de haute précision. La procédure est réalisée sous anesthésie locale et ne présente pratiquement aucune complication.

Si la cause du développement de la pathologie est la déformation de la lentille, une opération est effectuée pour la remplacer. Comment l’astigmatisme chez l’adulte est-il traité de cette manière ? Après un examen détaillé, l’ophtalmologiste fabrique des lentilles intraoculaires (LIO) qui remplacent la lentille endommagée. Différents types de LIO peuvent être utilisés – toriques, multifocales, phaques.

Une autre méthode de traitement est la thermokératocoagulation : brûler la cornée avec une aiguille métallique ou un faisceau laser. L’épaisseur du tissu cornéen est réduite au centre de la zone optique ou en périphérie. Cela permet d’obtenir une augmentation du pouvoir de réfraction de la cornée.

Il existe des contre- indications pour les opérations avec astigmatisme . Ainsi, la chirurgie est impossible pour les pathologies rétiniennes, les problèmes de cornée, certaines maladies oculaires (cataracte, glaucome), en présence de maladies infectieuses, diabète, oncologie, tuberculose, pendant la grossesse et l’allaitement.

Méthodes de prévention

Maintenant que nous avons compris comment guérir l’astigmatisme , parlons de la façon de prévenir le développement de la pathologie. Il est nécessaire de consulter régulièrement un ophtalmologiste et de vérifier votre vue pour remarquer des changements dans les premiers stades. La gymnastique pour les yeux sera utile: des exercices aideront à détendre les muscles oculaires, à améliorer la circulation sanguine et à normaliser les processus métaboliques.

Pour prévenir l’astigmatisme chez les enfants, il convient de s’assurer que les yeux ne sont pas trop sollicités: limitez le temps avec les gadgets et contrôlez le bon ajustement et le niveau de lumière pendant les cours. Les ophtalmologistes recommandent également de boire régulièrement des cures de multivitamines destinées aux yeux.

Traitement de l’astigmatisme

Dans le monde moderne, loin de tout le monde réussit à maintenir une vision lumineuse et contrastée. Les experts blâment l’utilisation de divers gadgets, la génétique, l’écologie et d’autres facteurs pour cela. L’une des pathologies ophtalmiques les plus courantes est l’astigmatisme. À propos des méthodes utilisées pour le traiter, nous parlerons dans cet article.

Selon les experts de l’OMS, les erreurs de réfraction, également appelées amétropie, sont très dangereuses.

Dans cet article

Les déficiences visuelles qui ne sont pas corrigées à temps peuvent entraîner de graves conséquences, par exemple une modification de la forme du globe oculaire et même une cécité complète. Les erreurs de réfraction comprennent la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme.

Selon les données officielles publiées sur le site Web de l’OMS, aujourd’hui, plus de 153 millions de personnes dans le monde souffrent de diverses pathologies visuelles causées précisément par des erreurs de réfraction. Malheureusement, les erreurs de réfraction ne peuvent être évitées, mais elles peuvent être diagnostiquées rapidement en consultant un ophtalmologiste au moins une fois par an. Quel traitement de l’astigmatisme est considéré comme le plus efficace et qu’est-ce qui détermine la technique qui sera recommandée par le médecin traitant ?

Qu’est-ce que l’astigmatisme ?

L’astigmatisme est une violation de la réfraction, dans laquelle il y a une déformation des structures responsables de la réfraction et de la focalisation des rayons lumineux. Le rôle le plus important dans le système de réfraction de l’œil est joué par la cornée et le cristallin. Ainsi, par exemple, si une personne regarde un objet à proximité, les muscles qui fixent la lentille se tendent, ce qui augmente le pouvoir de réfraction. Dans le cas où une personne, au contraire, regarde au loin, les muscles se détendent et la lentille devient plus dense. Dans le même temps, son pouvoir de réfraction est réduit.
À l’état normal, les surfaces de la cornée et du cristallin sont lisses et uniformes. C’est grâce à cela que les rayons lumineux qui traversent des points spécifiques de ces structures sont focalisés sur la rétine elle-même. Avec l’astigmatisme, la surface de la cornée ou du cristallin change. À cet égard, les rayons lumineux qui les traversent ne peuvent plus être localisés au centre de la rétine. Ils se concentreront devant elle ou derrière elle.

C’est pour cette raison qu’une personne souffrant d’astigmatisme oculaire perd la capacité de focaliser sa vision sur un point précis, et les objets environnants lui apparaissent flous.

Causes de l’astigmatisme

Quelles sont les raisons du développement d’une maladie telle que l’astigmatisme? Cette pathologie peut être à la fois congénitale et acquise. Avec la première raison, tout devrait être plus ou moins clair. L’astigmatisme congénital progresse pendant la période prénatale et se transmet des parents aux enfants. Une maladie oculaire se développe en raison d’une violation de la formation des composants du système réfractif de l’œil, qui survient entre 3 et 6 semaines de grossesse, et il n’est donc pas encore possible de l’identifier dans les premiers stades.

La forme acquise d’astigmatisme est moins fréquente dans la pratique ophtalmique et est associée à l’influence de certains facteurs externes sur le globe oculaire. Les causes les plus fréquentes de pathologie sont :

  • diverses blessures de la cornée, par exemple, des dommages avec des objets tranchants;
  • blessure au cristallin lors de sa subluxation ou rupture de l’appareil ligamentaire;
  • maladies oculaires inflammatoires, par exemple, kératite;
  • manipulations médicales effectuées avec des violations, par exemple, des points de suture mal appliqués;
  • le kératocône, qui se caractérise par un amincissement de la cornée de l’œil ;
  • exposition à la cornée de produits chimiques ou à son infection;

Les maladies du système maxillo-facial sont une autre cause d’astigmatisme. Certains patients ne voient pas le lien entre les maladies oculaires et les pathologies des dents et des gencives. Cependant, la relation entre eux a déjà été prouvée à plusieurs reprises. Les violations de la structure et de la disposition des dents de la mâchoire supérieure peuvent provoquer une déformation des parois de l’orbite, ce qui provoque l’astigmatisme. Bien sûr, cela n’arrive pas si souvent, mais il convient de garder à l’esprit la cause ci-dessus de la maladie.

Types de pathologie

Il est très important de déterminer correctement le type d’astigmatisme, car il est nécessaire pour la nomination d’un traitement efficace. Selon le pouvoir de réfraction des méridiens, la pathologie peut être

Parlons de chacun d’eux plus en détail.

Le degré d’astigmatisme direct est caractérisé par la plus grande puissance de réfraction du méridien vertical. Si nous parlons de la vue inversée, la plus grande puissance de réfraction est fournie en raison du méridien horizontal. Quant au type d’astigmatisme à axes obliques, avec ce type de pathologie, la cornée est déformée de sorte que les principaux méridiens, qui ont des pouvoirs de réfraction différents, sont situés à distance des axes horizontal et vertical.
Parallèlement à cela, on distingue l’astigmatisme correct et incorrect. Dans le premier cas, l’un des méridiens réfracte plus fortement les rayons lumineux que le second, mais les deux ont la même forme. Ce type est plus fréquent dans les cas congénitaux d’astigmatisme, en particulier lorsque la cornée ou le cristallin est aplati, ressemblant à un ovale ou à une ellipse. Le degré correct de pathologie est presque toujours accompagné de myopie ou d’hypermétropie, et on peut donc souvent entendre des diagnostics tels que l’astigmatisme myope ou hypermétrope.

Quant à la forme irrégulière de la maladie, elle se caractérise non seulement par une courbure différente des principaux méridiens, mais également par des pouvoirs de réfraction différents. Dans la plupart des cas, une telle déformation se développe avec un astigmatisme acquis, principalement après des lésions oculaires, des opérations ophtalmiques, avec un kératocône ou une inflammation de la cornée d’origines diverses.

Diagnostic de l’astigmatisme

Pour qu’un ophtalmologiste puisse prescrire un traitement efficace pour cette erreur de réfraction, il doit procéder à un examen complet du patient.

En tant que diagnostic, le spécialiste doit effectuer les procédures suivantes:

  • examen externe des structures de l’œil;
  • étude de la réfraction et détermination du degré de violation;
  • viziométrie à l’aide de tables de Sivtsev ou de Golovin ;
  • test d’ombre à l’aide de lentilles sphériques ou cylindriques ;
  • réfractométrie avec dilatation artificielle de la pupille à l’aide de gouttes;
  • biomicroscopie de l’œil pour déterminer les causes de la maladie;
  • l’ophtalmoscopie est une étude de l’état du corps vitré.

Dans certains cas, une procédure de kératotopographie informatisée peut être prescrite en plus pour déterminer le degré de défauts cornéens. De plus, pour confirmer le diagnostic, l’ophtalmologiste peut recommander au patient de subir une échographie de l’œil avec une détermination obligatoire de sa taille – ophtalmométrie.

Porter des lunettes avec astigmatisme

La méthode la plus simple et la plus courante pour corriger une maladie telle que l’astigmatisme consiste à porter des lunettes. Cependant, il faut comprendre que tout modèle vendu en optique ne convient pas à un patient avec un tel diagnostic. Seul un ophtalmologiste devrait prescrire des lunettes pour l’astigmatisme, sur la base des résultats de l’examen. Si la puissance optique avec astigmatisme ne dépasse pas 3 dioptries, vous pouvez vous débrouiller avec des lunettes à verres cylindriques. En règle générale, tout d’abord, les contactologues recommandent d’utiliser des lentilles plus faibles, qui après un certain temps sont remplacées par des lentilles plus solides. Dans le cas où la maladie, dont nous parlons de traitement, se caractérise par une puissance optique supérieure à 3 dioptries, certains patients se plaignent alors auprès de leur médecin de l’intolérance de certaines lentilles. Dans de telles situations, les experts recommandent d’alterner le port de lunettes et d’optiques de contact. Dans certains cas, reconnus par les ophtalmologistes comme les plus difficiles, par exemple lorsque l’astigmatisme est la conséquence d’une blessure, des versions combinées de lunettes, constituées de verres cylindriques et sphériques, peuvent être recommandées.

Lentilles de contact pour l’astigmatisme oculaire

Les lentilles de contact sont un moyen plus moderne et pratique de corriger l’astigmatisme. De tels modèles sont appelés toriques et sont aujourd’hui disponibles dans les gammes de produits de presque tous les fabricants de produits optiques. La particularité de leur sélection est que la recette émise pour leur achat doit nécessairement contenir, en plus des indicateurs standard, les paramètres de l’axe et la force du cylindre.

S’il est recommandé au patient de porter des lentilles de contact et que l’astigmatisme est diagnostiqué, le traitement doit être aussi efficace que possible. L’un des facteurs les plus importants qui y contribuent est la forme unique des produits optiques utilisés dans cette maladie. De telles lentilles doivent nécessairement présenter une bonne stabilisation, qui peut être obtenue en coupant leur bord inférieur ou en épaississant la partie inférieure, ce qui permet aux moyens de correction de contact de ne pas changer leur position d’origine lors de l’utilisation.

Remplacement de lentille

L’astigmatisme est une pathologie assez grave et ne peut donc pas toujours être corrigé avec des lunettes ou des lentilles de contact. L’une des meilleures façons de traiter l’astigmatisme est de remplacer la lentille. Cette procédure ne peut être effectuée que si la maladie oculaire est causée par une forme irrégulière de ce composant particulier du globe oculaire. L’opération consiste à remplacer la lentille endommagée par une lentille intraoculaire spéciale, qui est placée directement à l’intérieur du globe oculaire. De telles interventions chirurgicales sont pratiquées par des chirurgiens ophtalmologistes depuis plusieurs années et ne suscitent donc généralement pas d’inquiétude. De plus, l’opération est réalisée sous anesthésie locale, réalisée par instillation de gouttes anesthésiques spéciales dans les yeux. Pendant la chirurgie, le patient est conscient

Traitement laser de l’astigmatisme

La méthode la plus moderne et la plus progressive de traitement de l’astigmatisme est la correction de la vue au laser. Grâce à cette procédure, les chirurgiens ophtalmologistes parviennent à effectuer les manipulations nécessaires sur la cornée et, ainsi, à éliminer les défauts de son pouvoir réfractif. Avec le diagnostic d’astigmatisme, le traitement est le suivant. Tout d’abord, une kératotomie est réalisée – l’ablation d’une partie de la cornée et la réduction de son pouvoir de réfraction. Cela se fait par une petite incision avec un laser excimer. Dans certains cas, en particulier avec l’astigmatisme hypermétrope, il est nécessaire de cautériser les bords de la cornée par une incision et, ainsi, d’augmenter son pouvoir de réfraction. La correction de la vue au laser est réalisée sous anesthésie locale et le patient ne ressent donc aucune gêne pendant celle-ci. Pendant la période postopératoire, une gêne est possible,

Gymnastique pour les yeux

Appeler la gymnastique oculaire l’une des façons de traiter l’astigmatisme ne serait pas tout à fait vrai. Cependant, c’est une très bonne méthode de prévention, ainsi que de maintien de la vision à un certain niveau dans cette pathologie. L’efficacité de la gymnastique s’explique par le fait que lors de l’exécution d’exercices, les muscles oculaires se détendent et se reposent, offrant ainsi un logement pour la lentille. Ils normalisent la circulation sanguine et les processus métaboliques. L’exercice simple le plus courant consiste à fermer les yeux pendant quelques secondes. Cela favorise la circulation sanguine et accélère le métabolisme dans les muscles de l’œil.

Méthodes de correction de l’astigmatisme

L’astigmatisme est un trouble visuel courant dans lequel la cornée ou le cristallin change de forme. En conséquence, l’image n’est pas correctement focalisée sur la rétine et la personne la voit floue. Avec un degré élevé de cette erreur de réfraction, des maux de tête surviennent. Considérez comment la correction de la vision est effectuée avec l’astigmatisme.

Types d’astigmatisme

La cornée d’un œil humain sain a une forme sphérique, grâce à laquelle les rayons de lumière sont réfractés avec la même force et concentrés au centre de la rétine (macula), ce qui garantit une grande clarté de vision. Avec l’astigmatisme, la cornée change de forme habituelle pour une raison quelconque. Cela conduit au fait que dans différents méridiens de sa surface, les rayons sont réfractés avec des forces différentes et sont focalisés en plusieurs points à la fois. Dans ce cas, un adulte ou un enfant voit une image déformée, ce qui entraîne une fatigue visuelle et des maux de tête. La différence entre la réfraction des méridiens les plus forts et les plus faibles caractérise le degré de déviation, qui s’exprime en dioptries. À leur tour, la direction de ces méridiens détermine l’axe de l’astigmatisme, exprimé en degrés.

Du latin, le nom de cette pathologie visuelle est traduit par “sans point”, ou l’absence de point focal. Le plus courant est l’astigmatisme cornéen, qui a le plus fort impact sur la qualité de la vision.

L’aspect lenticulaire et général de cette pathologie se distingue également, lorsque les formes de la cornée et du cristallin sont simultanément perturbées. De nombreux patients astigmates ont une erreur de réfraction associée (myopie ou hypermétropie). Dans ce cas, des sections de l’image sont focalisées en différents points : sur la rétine elle-même, devant et derrière elle. En conséquence, une personne voit certaines lignes de l’image comme claires, tandis que d’autres sont floues ou déformées, ce qui provoque de la douleur et de l’inconfort.

  • Hypermétrope simple. Elle se traduit par une hypermétropie le long d’un méridien principal et une vision normale (emmétropie) le long du second. Désignation – N.
  • Hypermétropie complexe. Elle se traduit par une hypermétropie plus ou moins prononcée le long des principaux méridiens. Désignation – RN.
  • Myope simple. Elle se traduit par une myopie plus ou moins prononcée le long des deux méridiens principaux. Titre – M.
  • Myope complexe. Elle se traduit par une myopie plus ou moins prononcée le long des deux méridiens principaux. Désignation – MM.
  • Mixte. Elle se traduit par une combinaison d’hypermétropie le long d’un méridien principal et de myopie le long du second. Désignation – MN ou NM.

Il convient de noter que l’astigmatisme peut être congénital (généralement jusqu’à 0,5-1 D) ou acquis en raison de modifications cicatricielles de la cornée ou du cristallin. En règle générale, les patients atteints de cette erreur de réfraction éprouvent des sensations inconfortables et parfois même très douloureuses. Par conséquent, plus tôt la maladie est diagnostiquée et les mesures prises pour son traitement, mieux c’est. Considérez comment la correction de la vision est effectuée pour l’astigmatisme.

Méthodes de correction de l’astigmatisme

Le choix de la méthode de correction dépend en grande partie du degré de pathologie, ainsi que des caractéristiques individuelles du système visuel humain. De nos jours, il existe trois façons principales d’éliminer ce problème : les lentilles de contact pour corriger l’astigmatisme, ainsi que le traitement avec des lunettes à lentilles cylindriques complexes et la correction au laser.

Avec des écarts allant jusqu’à 3 dioptries, on distingue un faible degré d’astigmatisme, qui est le plus courant et répond bien au traitement par toutes les méthodes. L’astigmatisme avec des perturbations de 3 à 6 dioptries (degré modéré) est moins fréquent et ne peut pas être corrigé avec des lunettes. Dans ce cas, des lentilles pour astigmatisme ou chirurgie peuvent corriger la pathologie. Un astigmatisme supérieur à 6 dioptries (degré élevé) se produit en raison de modifications graves de la cornée ou du cristallin. Dans cette situation, seule une intervention chirurgicale est efficace.

Correction de la vision avec astigmatisme avec des lunettes et des lentilles

La correction de l’astigmatisme avec des lunettes est souvent réalisée avec un faible degré de la maladie. Dans ce cas, des lunettes “complexes” avec des lentilles cylindriques spéciales sont utilisées. Les ophtalmologistes disent que le port de ces produits optiques par des patients présentant un degré élevé d’astigmatisme entraîne souvent des étourdissements, des douleurs dans les yeux, une gêne et d’autres phénomènes désagréables. Lors de la rédaction d’une ordonnance pour l’achat de telles lunettes, le spécialiste, en plus des dioptries, indique également des données sur le cylindre et l’axe de son emplacement.

En énumérant les méthodes de correction de l’astigmatisme, vous devez bien sûr faire attention aux lentilles de contact. Pour cela, des modèles toriques spéciaux ont été développés qui ont deux puissances optiques à la fois (horizontalement et verticalement). L’un d’eux vise à corriger l’astigmatisme, et le second vise à corriger la pathologie visuelle concomitante (hypermétropie ou myopie).

De nombreux patients préfèrent les appareils de correction de contact car ils offrent une meilleure vision centrale et latérale (périphérique), car ils sont placés directement sur la cornée. De plus, les lentilles ne compriment pas l’arête du nez, ne modifient pas l’apparence et ne s’embuent pas dans des conditions météorologiques défavorables, comme les lunettes.

Lentilles populaires pour corriger l’astigmatisme :

(Alcon). Lentilles de contact mensuelles à haute mouillabilité. Offrez un maximum de confort lors de l’utilisation et prenez soin de la santé des yeux. La perméabilité à l’oxygène de ces produits optiques est de 138 Dk/t.avec Hydraclear Plus (gamme Acuvue de Johnson & Johnson). Optique bihebdomadaire pouvant être portée de manière flexible, de jour ou prolongée. Ils ont un haut niveau de perméabilité à l’oxygène (129 Dk/t).. Lentilles fines et élastiques conçues pour les personnes souffrant d’hypersensibilité cornéenne. Conçu pour une utilisation dans un délai de 1 mois. Pratiquement pas ressenti devant les yeux pendant le fonctionnement.(Cooper Vision). Ces lentilles offrent une bonne stabilité sur l’œil en réduisant la rotation lors du clignement. Résistant aux protéines et autres dépôts. Conçu pour être porté pendant 1 mois.

Correction de la vue au laser pour l’astigmatisme

Souvent, avec un degré élevé d’astigmatisme et l’inefficacité des méthodes de correction conservatrices (à l’aide de lentilles ou de lunettes), une opération à l’aide d’un laser est recommandée. La tâche d’une telle intervention est de modifier le pouvoir de réfraction de l’œil de manière à “collecter” les rayons lumineux et à les délivrer au centre de la rétine. Ceci est possible grâce à l’action d’un faisceau laser, qui modélise la forme requise de la cornée ou du cristallin avec la plus grande précision. Actuellement, il existe différentes méthodes de correction laser pour l’astigmatisme, telles que ReLex FLEX, SMILE, FemtoLASIK, et aussi LASIK. Ce dernier est le plus populaire. Au cours de cette opération, une correction au laser excimer est effectuée. Elle est réalisée sous anesthésie locale (goutte à goutte) pendant 10-15 minutes, tandis que l’impact direct du laser lui-même est de 30 à 40 secondes. Les couches cornéennes supérieures d’une épaisseur de 130 à 150 microns sont préalablement séparées à l’aide d’un microkératome. Ceci est nécessaire pour que le faisceau puisse pénétrer dans les tissus plus profonds de la cornée pour corriger sa forme. Les couches superficielles sont ensuite fixées avec le collagène contenu dans la cornée elle-même, donc aucune suture n’est nécessaire.

La correction par la méthode LASIK a une période de rééducation minimale, la vision revient au patient dans les 1 à 2 heures suivant la fin de la procédure.

Caractéristiques de la correction laser LASIK :

  • Procédure indolore et rapide (10-15 minutes).
  • Période de récupération minimale.
  • Pas de coutures.
  • Après l’opération, il n’est pas nécessaire d’utiliser des lentilles ou des lunettes, car la forme de la cornée est corrigée à l’aide d’un laser.

Quelles autres méthodes de correction de l’astigmatisme existe-t-il?

Dans les cas où l’astigmatisme s’accompagne d’hypermétropie ou de myopie, une autre méthode chirurgicale est utilisée comme alternative à la correction au laser – l’installation d’une lentille de contact intraoculaire sur la lentille. Aussi, dans certains cas, une kératotomie tangentielle est indiquée, ou une correction de la pathologie de la cornée par encoche. Auparavant, cette opération était effectuée manuellement. Maintenant, pour cela, un «scalpel» universel est utilisé sous la forme d’impulsions laser ultracourtes, qui produisent une incision sans chauffer ni endommager les tissus environnants. La kératotomie tangentielle est la méthode de correction au laser la plus abordable. Dans certains cas, divers implants sont également utilisés – lentilles astigmates – et des armatures spéciales sont installées pour soutenir la cornée (réticulation et anneaux cornéens).

Quelles autres méthodes de correction existe-t-il ?

  • Lentilles de contact intraoculaires.
  • Kératotomie tangentielle.
  • Pose d’implants (lentilles astigmates).
  • Réticulation et anneaux cornéens.

N’oubliez pas que seul un ophtalmologiste peut déterminer correctement la méthode de traitement après un examen détaillé du système visuel du patient. L’auto-sélection d’une méthode de correction peut entraîner une déficience visuelle et des effets indésirables graves sur les yeux.

Dans la boutique en ligne Ochkov.Net, vous pouvez commander des lentilles de haute qualité pour la correction de l’astigmatisme auprès de marques mondiales. Nous vous garantissons la facilité de commande et la livraison rapide des marchandises dans toute la Russie.

Myopie

La myopie, ou myopie, est une caractéristique pathologique de la structure de l’œil, dans laquelle une personne voit mal à distance, mais, en règle générale, n’éprouvera pas de difficultés lors de la lecture et du travail à courte distance.

Pourquoi cela arrive-t-il?

La cause mécanique immédiate peut être :

augmentation de la longueur du globe oculaire;

trop de puissance de réfraction des systèmes optiques de l’oeil.

Dans tous ces cas, l’image de l’objet qui doit être projetée sur la rétine le fait devant elle, ce qui entraîne une image floue entrant dans le cerveau. Pour corriger cela, il est nécessaire de s’assurer que l’image est projetée clairement sur la rétine. Ceci peut être réalisé soit en utilisant une lentille spéciale, soit en faisant « reposer », se détendre les systèmes optiques.

Laissez votre téléphone
et nous vous rappellerons

Causes de la myopie

Quels sont les facteurs de risque de développer une myopie ?

Hérédité. Les parents myopes ont de fortes chances que leurs enfants soient également myopes. Mais on pense que ce n’est pas la myopie elle-même qui est génétiquement transmise, mais une prédisposition à celle-ci.

Activité visuelle précoce et à long terme à courte distance – lecture, écriture, dessin, utilisation de gadgets. Les enfants qui ont commencé à lire et à écrire activement trop tôt (à 3-4 ans), en raison de l’immaturité et de l’impréparation des systèmes optiques, risquent de mettre des lunettes avant même l’école.

Manque de promenades, jeux de plein air – les écoliers qui passent plus de 3-4 heures par jour à jouer sur une tablette ou un téléphone portent souvent des lunettes à 9-12 ans, contrairement à leurs camarades qui passent leur temps libre dans la rue.

Manque de vitamines et de minéraux – calcium, zinc, cuivre, vitamine D et autres.

Climat psychologique défavorable dans la famille, à l’école – les enfants observés avec des névroses, des phobies, sont sujets au développement de la myopie même en l’absence d’autres facteurs de risque.

La croissance rapide d’un enfant à l’adolescence – la longueur du globe oculaire augmente plus rapidement que les capacités des systèmes optiques.

Et si les parents et les médecins ne peuvent pas influencer certains facteurs de risque (prédisposition génétique, croissance rapide de l’enfant), alors d’autres facteurs peuvent être influencés en augmentant la proportion de charge visuelle sur une longue distance, en utilisant des complexes vitamino-minéraux et en limitant le temps de travail avec des gadgets.

Méthodes de diagnostic de la myopie

Le diagnostic de la myopie, en règle générale, n’est pas difficile et consiste à vérifier la vision, l’autoréfractométrie (test de vision par ordinateur), la skiascopie (chez les enfants de moins de 3-4 ans), la sélection de la correction. Avec la myopie, il est également important d’évaluer l’état du fond d’œil – vaisseaux sanguins et rétine.

Selon la gravité de la myopie est divisé en:

myopie légère – jusqu’à -3,0 dioptries;

myopie modérée – de -3,25 à -6,0 dioptries;

myopie d’un degré élevé – plus de -6,25 dioptries.

La myopie peut être congénitale ou acquise. Il est important de détecter la myopie congénitale avant l’âge de 1 an et de commencer immédiatement sa correction, car si vous ne donnez pas au bébé une “image claire” dès son plus jeune âge, il sera très difficile d’atteindre une acuité visuelle élevée à l’avenir . Les enfants atteints de myopie congénitale de haut grade diagnostiquée tardivement ou corrigée tardivement deviennent souvent malvoyants.

On distingue également la myopie transitoire, qui apparaît pendant une courte période avec des maladies chroniques concomitantes (par exemple, le diabète sucré), lors de la prise de certains médicaments (antibiotiques, AINS, agents hormonaux, contraceptifs oraux, certains diurétiques, anticoagulants), pendant la grossesse. La myopie disparaît après la fin de l’exposition au facteur provoquant.

La fausse myopie (ou pseudomyopie) survient lorsque le muscle ciliaire se contracte, ce qui assure que le cristallin focalise l’image sur la rétine. Ce type de myopie peut soit disparaître d’elle-même ou pendant le traitement, soit évoluer vers une véritable myopie.

Pour diagnostiquer avec précision la maladie, prenez rendez-vous avec les spécialistes du réseau Médecin de famille.

Méthodes de traitement de la myopie

Le traitement de la myopie consiste uniquement dans la correction correcte de toute manière appropriée. Toutes les autres méthodes visent à stopper la progression de la myopie et de ses complications.

Correction de lunettes – devrait atteindre le maximum tolérable. Les mythes sur la sous-correction des verres de lunettes ont depuis longtemps été dissipés, et même vice versa – la sous-correction peut provoquer la progression de la myopie.

La correction de contact est prescrite pour une acuité visuelle insuffisante lors du port de lunettes, avec une mauvaise tolérance aux lunettes, avec une grande différence de dioptries entre les deux yeux. Il n’y a pas de contre-indications d’âge pour le port de lentilles de contact. Une lentille de contact peut être mise sur un enfant d’un an si nécessaire, et interdite à un adolescent qui ne maîtrise pas bien son hygiène personnelle.

La correction de la vue au laser est une méthode opératoire de correction, officiellement autorisée à partir de 18 ans. Cependant, il est recommandé de réaliser cette opération au plus tôt 20 ans et en l’absence de progression pendant plus de 2-3 ans, sinon les résultats de l’opération risquent de ne pas être durables.

Le remplacement du cristallin est une méthode opératoire qui convient aux personnes souffrant de cataracte concomitante ou de myopie très élevée (-15,0 et plus).

Kératotomie radiale et kératoplastie – ces opérations sont aujourd’hui moins demandées qu’il y a 10 à 20 ans, mais certaines indications subsistent encore.

Lentilles de contact nocturnes ou orthokératologie – cette méthode moderne est utilisée non seulement comme méthode de correction, mais également comme méthode d’arrêt de la progression avec une efficacité prouvée. Sa signification est de porter des lentilles de contact spéciales la nuit, qui agissent sur la cornée, en modifiant sa forme et en éliminant la myopie pendant un certain temps. L’utilisation constante de telles lentilles entraîne une restriction de la croissance du globe oculaire et arrête la progression de la myopie. La sélection de telles lentilles est effectuée dans des centres spécialisés.

Les méthodes suivantes peuvent être utilisées pour contrôler la progression de la myopie :

Lentilles de contact de nuit (orthokératologiques)

L’utilisation de médicaments visant à soulager les spasmes du muscle ciliaire, entraînant le développement d’une fausse myopie: phényléphrine 2,5%, tropicamide 0,5% et 1%, cyclopentolate 1% et leurs combinaisons.

Utilisation de l’atropinisation thérapeutique à long terme. Cette méthode est répandue dans les pays asiatiques, nous ne faisons que gagner en popularité. Sa spécificité réside dans l’instillation quotidienne de gouttes d’Atropine à faible concentration, sélectionnées individuellement pour chaque enfant par un médecin. Au moment de sélectionner la concentration optimale, il peut être difficile de travailler à courte distance, il est donc recommandé de le faire pendant les vacances scolaires. À l’avenir, il n’y aura plus de difficultés en lecture et en écriture.

Matériel et physiothérapie. Cette méthode est efficace dans le traitement de la myopie légère, de la pseudomyopie et de l’arrêt de la progression de la myopie avec un effet complexe. Les formateurs photo-, chromo-, magnétostimulation, accommodation sont largement utilisés.

Vitamines et mineraux. Pour une prescription plus précise des additifs biologiques, il est recommandé d’effectuer des diagnostics en laboratoire.

Vous ne devez pas choisir une méthode et vous y tenir exclusivement. Arrêter la progression de la myopie nécessite une approche intégrée et une surveillance constante par un ophtalmologiste au moins une fois tous les 6 mois.

Ne vous soignez pas vous-même. Contactez nos spécialistes qui diagnostiqueront correctement et prescriront un traitement.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *