Uncategorized

Comment le végétarisme aide et nuit à la santé humaine

Il y a de plus en plus de personnes qui refusent délibérément de manger de la viande chaque année. Certaines sources affirment que le nombre de végétariens dans le monde atteint 375 millions de personnes, tandis que d’autres rapportent un milliard d’amateurs d’aliments végétaux. La plupart des végétariens ne mangent pas de viande pour ne pas nuire aux animaux, tandis que d’autres pensent qu’un tel régime les rend plus sains. Après tout, on pense que la viande frite cause souvent des problèmes de travail cardiaque et conduit également au cancer. Cependant, en ne mangeant que des légumes et des fruits, les gens se privent de certaines substances utiles, qui peuvent également nuire à leur santé. Les scientifiques étudient depuis longtemps comment un régime végétarien affecte le corps humain et, au cours de leurs recherches, ils ont tiré des conclusions. Découvrons donc ce qui est le plus utile – le rejet de la viande,

Beaucoup de gens refusent la viande, mais ce n’est peut-être pas le bon choix.

Contents

Comparaison entre les végétariens et les mangeurs de viande

En 2021, des scientifiques de l’Université de Glasgow (Royaume-Uni) ont mené une étude portant sur 177 000 personnes âgées de 37 à 73 ans. Les volontaires ont été divisés en deux groupes : le premier ne se limitait pas au niveau alimentaire, et le second ne mangeait pas de poisson, de volaille et de viande rouge. Chaque participant à l’étude a passé 19 tests, sur la base desquels il est possible d’identifier des problèmes de fonctionnement du système cardiovasculaire, du foie et des reins, d’évaluer la santé des os et des articulations, ainsi que d’identifier les risques de développer un cancer.

Les scientifiques essaient depuis longtemps de décider ce qui est le meilleur, les aliments végétaux ou la viande.

Avantages pour la santé du végétarisme

Les résultats des analyses ont montré que de nombreux partisans du végétarisme ont raison – le refus de la viande améliore la santé. Ainsi, chez les amateurs d’aliments végétaux, le taux de “mauvais” cholestérol était bien inférieur à celui des personnes omnivores. Cela signifie que les végétariens sont moins susceptibles de souffrir de dommages aux gros vaisseaux sanguins (athérosclérose) et d’autres maladies dangereuses. Et en général, le cœur, les vaisseaux sanguins, le foie, les reins et les autres organes des végétariens étaient en bien meilleure santé.

Le végétarisme réduit le mauvais cholestérol

Les risques du végétarisme pour la santé

Cependant, tout n’est pas si simple – le rejet des aliments à base de viande présente également des inconvénients. Des tests ont montré que de nombreux végétariens manquent de vitamine D, de calcium et de « bon » cholestérol. En même temps, une quantité accrue de triglycérides gras a été remarquée dans leur sang. Sur cette base, les chercheurs ont émis l’hypothèse que les végétariens ont des os et des articulations plus faibles, alors que les amateurs de viande sont d’accord avec cela.

Ce que cache Charles III : le principal secret est nommé
Sous quels signes du zodiaque naissent les meilleurs amants masculins ?
Le test le plus précis pour l’âge psychologique : quelques questions
Comme un tube, sur lequel tout le monde en URSS a dansé, a sauvé la vie du créateur

Le végétarisme peut aggraver l’état des os et des articulations

L’effet du végétarisme sur le psychisme

Il s’avère que l’effet du végétarisme sur la santé physique est ambigu. Et qu’en est-il des effets sur la santé mentale de ne pas manger de viande ?

Les légumes et les fruits améliorent l’humeur

En 2020, des scientifiques ont analysé les résultats de 18 articles scientifiques portant sur la relation entre la santé mentale et l’alimentation. Au total, ils ont pu étudier des données sur 8 584 végétariens et 149 559 personnes suivant un régime carné. Les enquêtes montrent que les végétariens sont plus susceptibles d’être de bonne humeur, mais c’est là que s’arrête le bon effet d’un régime à base de plantes sur le bien-être émotionnel. Il s’est avéré qu’à long terme, le refus de la viande entraîne souvent un sentiment d’anxiété constante et même de dépression.

Cependant, à long terme, le végétarisme peut conduire à la dépression.

Comment exactement les aliments végétaux conduisent à un mauvais état émotionnel n’est toujours pas clair pour les scientifiques, ils ont donc l’intention de poursuivre leurs recherches dans cette direction. S’ils découvrent quelque chose d’intéressant, nous en parlerons certainement.

Afin de ne pas manquer les nouvelles importantes, abonnez-vous à nous sur les réseaux sociaux ou à notre chaîne dans Yandex.Zen. Vous y trouverez des articles qui n’arrivent pas sur le site.

Quoi de mieux manger, des légumes ou de la viande ?

Comme vous pouvez le voir, il est impossible de dire exactement quel régime est le meilleur pour la santé humaine. Les végétariens ont beaucoup moins de “mauvais” cholestérol dans leur corps, mais ils manquent de vitamines et de minéraux. En même temps, les amateurs de viande ont presque tous les éléments importants pour la santé, mais en même temps ils ont plus de “mauvais” cholestérol.

Pour être en bonne santé, vous avez besoin d’une alimentation équilibrée.

De cela, nous ne pouvons que conclure que tout doit être modéré: une personne a besoin à la fois de légumes et de fruits et de viande animale. Un régime qui fournit tout cela à une personne s’appelle le flexitarisme – il contient beaucoup d’aliments végétaux, mais en même temps, il est autorisé à manger de la chair animale. Fait intéressant, en 2003, le conseil d’administration de l’American Dialectic Society a choisi le mot “flexitarien” comme le plus populaire et l’a défini comme “un végétarien qui mange parfois de la viande”.

Le flexitarisme comprend à la fois les aliments végétaux et carnés.

Il y a beaucoup d’articles sur le thème du végétarisme sur notre site. Par exemple, récemment, mon collègue Andrey Zhukov a parlé des conséquences les plus dangereuses de l’abandon de la viande. Voici le lien.

Pourquoi les végétariens reviennent-ils à la viande ? Histoires d’anciens herbivores

Qui sont les végétariens ? Ce sont des personnes qui ont délibérément refusé de manger de la viande, c’est-à-dire viande, volaille, poisson et fruits de mer. La base de leur alimentation est constituée de produits végétaux et laitiers. Tout est simple ici : le terme végétarien (végétarien) vient de l’anglais. légume (plante, légume) et est activement utilisé depuis 1847, après la création de la Vegetarian Society en Grande-Bretagne.

Et qui sont les végétaliens ? Ils peuvent être attribués aux végétariens stricts, qui ont exclu de l’alimentation non seulement la viande, mais également les produits animaux : lait et produits laitiers, œufs, miel.

Et bien sûr, un régime alimentaire cru est la prochaine étape, une façon de manger qui gagne en popularité partout dans le monde. Il ne s’agit pas de fromage, mais de l’utilisation d’aliments non transformés thermiquement.

Ceux qui sont dans le sujet savent que dans chaque système d’alimentation, il existe également des sous-espèces, présentées schématiquement sur l’image.

Bénéfice ou mal ? La question la plus importante que toute personne souhaitant changer radicalement son alimentation devrait se poser. Regardons quelques exemples d’histoires vraies.

Les adeptes du véganisme et du végétarisme disent: “il n’est pas si difficile de renoncer à la viande que de construire avec compétence une alimentation équilibrée”.

Mais que se passe-t-il dans la vraie vie ?

John Nicholson et son partenaire sont devenus végétaliens à 23 ans, mais après 26 ans, ils ont décidé de recommencer à manger de la viande pour leur propre santé.

“J’ai souffert du syndrome du côlon irritable pendant dix-sept ans”, admet John. “Chaque fois après avoir mangé, l’estomac gonflait pour qu’un verre puisse être posé dessus. Tout ce que je mangeais ne restait pas dans mon corps. Et il y avait des jours où je ne pouvais même pas quitter la maison.

Le couple vivait en Ecosse et voyait constamment du bétail conduit à l’abattoir, c’est pourquoi ils ont décidé de renoncer à la viande. À cette époque, c’était difficile et ils devaient littéralement chercher de la nourriture par eux-mêmes. Au fil du temps, leur santé s’est détériorée et le couple a réfléchi aux raisons. Il a commencé à prendre du poids – avec une hauteur de 1,78 m, il pesait 95 kg. Un autre problème était l’hypercholestérolémie. Et sa compagne souffrait de dépression et d’un trouble thyroïdien. Le couple voulait du changement.

« Selon elle, ce n’était pas notre nourriture qui était à blâmer, mais ce qui nous manquait. Si vous modifiez votre régime alimentaire, cela deviendra peut-être plus facile. Je l’ai pris avec beaucoup de scepticisme, mais je voulais la soutenir », raconte l’homme.

Le résultat ne s’est pas fait attendre. Déjà 48 heures après le premier morceau de viande, John et sa compagne ont commencé à se sentir mieux.

L’histoire de l’étudiant diplômé Jordan Younger

La nouvelle expérience de «manger propre» que Jordan a reçue n’a apporté que des avantages – le travail du tractus gastro-intestinal s’est amélioré, son apparence et sa popularité sur son compte Instagram, qui avait acquis 70 000 abonnés, se sont améliorées.

Son blog de petits-déjeuners, déjeuners et dîners “verts” a gagné en popularité, et la composition de l’alimentation et de l’alimentation est devenue une obsession. Après un certain temps, Jordan a noté que ses problèmes d’estomac et d’intestins étaient revenus – de la constipation et des ballonnements constants sont apparus, les menstruations ont disparu, les cheveux ont commencé à tomber et une maigreur douloureuse est apparue – la fille a perdu 11 kg et avec une hauteur de 162 cm pesait moins de 47 kg. Heureusement, la jeune fille s’est rendu compte au fil du temps qu’elle gâchait sa santé avec un tel régime alimentaire et, après avoir remis le poisson au régime pour commencer, elle a remarqué des changements positifs instantanés, par exemple la normalisation du cycle menstruel. Désormais, Jordan est revenu à une alimentation variée mais équilibrée.

Le lien entre le véganisme et les problèmes de peau. Irina Dubina, rédactrice en chef du magazine Bazaar.ru

“Je me sentais bien – il n’y avait pas de perte de force, pas de malaise général.” dit Irine.

La jeune fille a commencé à pratiquer le végétarisme, puis le véganisme, car elle voulait perdre du poids. Au début tout allait bien. Elle a simplement fermé les yeux sur les problèmes de santé qui sont apparus pendant cette période. Je les ai justifiés par du stress, du surmenage et une cure detox.

Voici les problèmes dont parle Irina : « Des ecchymoses sont apparues sur mon corps, cela valait la peine d’appuyer au moins un peu plus fort que d’habitude. Ou que toutes les plaies, même petites, ont cicatrisé pendant plusieurs semaines. Mais la peau de mon visage était la pire – je n’avais pas d’éruptions cutanées aussi terribles, même à l’adolescence. »

Une fois, elle a entendu l’histoire d’une fille qui s’est débarrassée des éruptions cutanées en remettant de la viande dans son alimentation.

“Le plus difficile a été de me convaincre qu’en reprenant la décision de manger de la viande, je n’empirerai pas et les autres n’oseront pas me juger”, raconte Irina. Mais quelques semaines après l’inclusion de la viande dans l’alimentation, elle a remarqué que les éruptions cutanées avaient complètement disparu. Et en plus, sans aggraver l’état de santé, la lourdeur et la culpabilité.

Faux blogueurs végétaliens

La célèbre blogueuse végétalienne américaine Jovana Mendoza Aires a été fortement critiquée par ses abonnés pour avoir mangé du poisson dans un restaurant. Depuis de nombreuses années, Jovana promeut le mode de vie végétalien, en particulier le régime alimentaire cru, fait la publicité de produits végétaliens et parle des avantages d’un tel régime.

Qu’est-il arrivé? En fait, le régime à long terme de Jovana a causé un certain nombre de problèmes de santé – déséquilibre hormonal jusqu’à la menace d’infertilité. Les médecins ont recommandé que les protéines animales soient réintroduites dans l’alimentation, et la jeune fille a accepté, continuant à parler des avantages et de la vie heureuse des végétaliens.

Le confiseur Sascha Lamm abandonne le régime végétarien après 3 ans de pratique

“Peut-être que je cherche juste des excuses, mais j’ai réalisé que je vis dans de telles conditions et que la société est construite de telle manière que les gens mangent de la viande animale.”

Ici, le principal avantage était que la jeune fille découvrait elle-même de nombreux nouveaux produits : houmous, tofu, nouilles de sarrasin et légumes qu’elle n’avait jamais essayés auparavant. La légèreté et l’odeur corporelle agréable sont également devenues les avantages du végétarisme.

Mais les problèmes auxquels Sasha a été confronté presque immédiatement après avoir abandonné la viande l’ont emporté sur toutes les caractéristiques positives d’un tel régime. Des rhumes constants, de terribles éruptions cutanées et six kilos de surpoids.

Soit dit en passant, Sasha Lamm a tenté de revenir au végétarisme, mais les problèmes se sont à nouveau fait sentir.

Faiblesse, fatigue et maigreur

L’histoire de Vera Kholamova , la fondatrice de la marque de vêtements Sorelle, n’est pas rare en son genre. Sous l’influence de l’environnement et de la popularité du développement spirituel, qui attire régulièrement de nouveaux adeptes dans ses rangs, Vera a abandonné la viande et la volaille. L’expérience de 3 ans dans les premières étapes a été positive – légèreté tangible, kilos en trop disparus … en général, tout allait bien.

Mais les activités de plein air dans les montagnes de Géorgie ont révélé les aspects négatifs du végétarisme – le manque de force et d’énergie nécessaires pour maîtriser le snowboard.

Comme ce fut le cas pour Vera, une mauvaise santé physique lors du tournage d’Interstellar a forcé l’actrice Anne Hathaway à renoncer au végétarisme. Comme d’autres acteurs, Ann a dû porter de lourds costumes d’astronaute, ce qu’elle a réussi avec difficulté, c’est pourquoi l’actrice a abandonné le végétarisme.

Maladies gynécologiques et hormonales

“Je n’ai pas honte de parler de ces problèmes – c’est mon expérience et je veux la partager pour que les gens sachent que partout il y a des pièges”, déclare la blogueuse de fitness Evgenia.

L’un des aspects négatifs d’un régime alimentaire cru est une violation de la fonction de reproduction, c’est-à-dire le cycle d’une femme s’arrête et la menstruation ne se produit pas. Cela est dû au fait qu’une autre tâche principale est confiée au corps – sauver des vies. Evgenia a été confrontée non seulement au problème du cycle, mais aussi, comme d’autres crudivores, au problème de la perte de cheveux, de la faiblesse et du manque de vitamine B12 dans le sang.

Oui, le manque de vitamine B12 ne peut pas être comblé par des aliments végétaux, seul un apport supplémentaire en vitamines peut sauver ici. Mais de nombreux crudivores hésitent même à l’admettre. En conséquence, les adeptes d’un type de régime alimentaire cru peuvent rencontrer une anémie par carence en vitamine B12 et plus encore. Sur la photo, vous pouvez voir un large éventail de problèmes de santé et de bien-être émergents dus à une carence en vitamines.

Résultats

Soulignant les principaux problèmes rencontrés par les adeptes du régime végétalien / cru, la liste est la suivante :

  1. Perte de poids due à un déficit calorique dans l’alimentation. Cela se traduit par une faiblesse générale, de la fatigue, une maigreur douloureuse et souvent une orthorexie ou une anorexie.
  2. Problèmes avec les dents . Les problèmes les plus courants rencontrés par les adeptes d’un régime alimentaire cru, en particulier les fruitariens, sont un excès d’acides de fruits qui corrodent l’émail des dents, un manque de nutriments tels que le magnésium, le calcium et le phosphore.
  3. Maladies et inconfort du tractus gastro-intestinal. Ce sont des exacerbations de gastrite et d’ulcères, de colite, de formation abondante de gaz et de flatulences.
  4. Modifications de la numération globulaire, anémie . Le manque de vitamine B12 et de fer entraîne le développement de l’anémie.
  5. L’ostéoporose est le résultat d’une carence en calcium et en vitamine D, qui entraîne une fragilité osseuse.
  6. Aménorrhée , irrégularité menstruelle.

Vous pouvez en savoir plus sur les conséquences des protocoles stricts sur la chaîne de Boris Tsatsulin

Décès d’un enfant dans une famille végétalienne

Une terrible histoire est arrivée à un enfant de 11 mois dont les parents ont été accusés de négliger sa santé.

Le fait est que la mère qui allaitait était végétalienne, c’est pourquoi son lait était carencé en vitamine A et B12. Ils sont très importants pour le développement et la croissance de l’enfant. Par la suite, l’enfant est décédé et l’autopsie a révélé un manque de ces vitamines. Vous pouvez en savoir plus sur les enfants végétaliens ici.

Des parents végétaliens donnent du lait de soja et du jus de pomme à leur bébé

Une autre histoire est arrivée à Crown Shakur, 6 semaines, dont les parents étaient également végétaliens. L’enfant est né prématurément, à la maison, et les médecins ne lui ont pas montré. De plus, ses parents lui ont donné du lait de soja et du jus de pomme. En conséquence, en raison d’un manque de nutrition, l’enfant est décédé et les parents ont été condamnés à la réclusion à perpétuité.

Vous pouvez en savoir plus sur ce qui arrive aux enfants dans les familles végétaliennes et crudités sur la chaîne de Boris Tsatsulin

Mythes populaires sur les végétariens Ce que les végétariens remplacent par des protéines

Il est temps d’arrêter de croire aux mythes. Il est tout à fait possible de refuser des produits d’origine animale sans nuire à la santé.

De plus en plus de gens renoncent à la viande, les étagères des magasins regorgent d’alternatives à base de plantes et des sections avec des plats végétariens apparaissent sur le menu des cafés. Les raisons de s’éloigner des régimes alimentaires traditionnels varient. Quelqu’un suit des considérations éthiques, religieuses ou environnementales. D’autres sont convaincus qu’une alimentation à base de plantes les rendra plus sains.

La popularité du végétarisme augmente, mais certains ne croient toujours pas qu’un régime sans viande puisse être complet. Vaut-il la peine de s’inquiéter si des êtres chers deviennent végétariens et dans quelle mesure la transition vers un régime à base de plantes est-elle sûre ?

Le régime végétalien manque de protéines

La question que tout végétarien a entendue au moins une fois : « Où trouvez-vous des protéines ? ». Après tout, c’est une partie intégrante de l’alimentation, qui construit, restaure et maintient la structure du corps. En effet, les sources végétales de protéines suffisent à éviter les carences : céréales, légumineuses, fruits à coque. Ainsi, le soja contient 35 g de protéines pour 100 g de masse totale, les lentilles – 24 g, les haricots – 21 g.

Mais les protéines d’origine végétale sont absorbées plus lentement et dans un plus petit volume que les protéines animales. Par conséquent, avant de passer à un régime végétarien, l’expert recommande de consulter un médecin et de faire des tests pour s’assurer que la protéine est digérée normalement. De plus, pour que les protéines soient absorbées, il est important de consommer suffisamment de fibres, de maintenir l’équilibre hydrique et d’éviter les aliments trop transformés.

Les acides aminés essentiels ne se trouvent que dans la viande

Les acides aminés essentiels ne peuvent pas être synthétisés par le corps lui-même. Il les tire de la nourriture. La viande est une source complète de protéines car elle contient les neuf acides aminés essentiels. Souvent, lorsqu’ils passent à un régime végétarien, ils oublient d’ajouter des produits qui remplaceraient la viande. Dans ce cas, l’alimentation se raréfie et, avec le temps, une carence en vitamines et minéraux se développe. Le nutritionniste note que les acides aminés essentiels peuvent être obtenus à partir de sources végétales si vous abordez les choses avec sagesse : ajoutez constamment de nouveaux aliments et combinez-les les uns avec les autres.

Au début des années 1970, la chercheuse américaine Francis Lappe recommandait dans son livre Diet for a Small Planet de combiner différents aliments végétaux pour obtenir des protéines complètes en un seul repas. Ainsi, tous les acides aminés se trouvent dans des combinaisons de sarrasin et de haricots, de riz et de pois chiches, de quinoa et de lentilles.

Cependant, en 2009, l’American Dietetic Association a signalé qu’il n’est pas nécessaire de combiner différentes sources de protéines dans un même repas, car le foie accumule les acides aminés. Le besoin en protéines peut être satisfait en mangeant une variété d’aliments végétaux et une quantité suffisante de calories. La recherche montre qu’une variété dans l’alimentation quotidienne fournit au corps tous les acides aminés essentiels.

Le végétarisme provoque une anémie ferriprive

Les personnes suivant un régime traditionnel sont également confrontées à ce problème, lorsqu’elles consomment peu d’aliments contenant du fer. Il existe du fer hémique, que le corps reçoit de sources animales, et du fer non hémique, qui provient de sources végétales. Les végétariens absorbent le fer plus lentement et pire, ils doivent donc manger plus d’aliments riches en fer que les mangeurs de viande.

Registres végétaux pour la teneur en fer : sésame (16 mg pour 100 g), lentilles (12 mg pour 100 g), soja (10 mg pour 100 g), sarrasin (8 mg pour 100 g).

L’expert attire l’attention sur le fait que l’anémie peut être causée non seulement par une quantité insuffisante de fer dans les aliments, mais aussi par sa mauvaise digestibilité due à des problèmes de digestion ou de microflore. Par conséquent, il est important de passer régulièrement des tests et de fournir le soutien nécessaire et opportun.

Le végétarisme ne convient pas aux femmes enceintes et aux enfants

Les futures mères sont souvent découragées de suivre un régime végétarien, car pendant la grossesse, le corps se comporte de manière imprévisible, ce qui modifie le fond hormonal. Pendant cette période, le squelette d’un nourrisson se forme dans l’utérus et il est nécessaire que la femme reçoive tous les nutriments. C’est tout aussi important pour les enfants, car ils grandissent et dépensent beaucoup d’énergie.

Selon la nutritionniste, le principal problème du végétarisme pendant la grossesse et l’enfance est que tout le monde ne varie pas suffisamment son alimentation, beaucoup de gens oublient de faire régulièrement des tests et de consulter des médecins et négligent le soutien vitaminique.

Cependant, l’Académie internationale de nutrition et de diététique Eat Right déclare qu’un régime végétarien bien formulé convient aux personnes à toutes les étapes de la vie, y compris la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence.

Comment renoncer à la viande sans compromettre la santé ?

Diversifiez votre alimentation. Ajoutez plus de baies, de fruits, de noix, de légumineuses et de céréales à votre alimentation. Parmi les céréales, mangez non seulement du sarrasin et de la farine d’avoine, mais aussi du quinoa, de l’amarante, du boulgour, de l’épeautre, de l’orge.

Chauffez moins de nourriture. Ainsi, vous pouvez économiser des vitamines, par exemple dans les légumes.

Faites-vous tester régulièrement. Environ une fois tous les six mois pour voir comment le corps fonctionne. Suivez votre hémoglobine, vos protéines totales, votre calcium, vos vitamines D3 et B12.

“Pas un type de nourriture, mais une vision du monde.” Qui et pourquoi devient végétarien

Quelqu’un choisit le végétarisme pour des raisons idéologiques, quelqu’un parce qu’il le considère bon pour la santé. Et il est difficile de discuter avec cela. Des études scientifiques des dernières décennies montrent que la surcharge de l’organisme en protéines animales et en graisses saturées augmente le risque de nombreuses maladies.

Le principe de non-violence

“Je suis naturellement passée à un régime végétarien”, explique la végétarienne Elena Engelhardt. — Cela semble étrange, mais j’en ai eu marre de manger de la viande. Je suis proche du principe bouddhiste de non-violence. Soudain, vous vous rendez compte qu’une personne consciente ne vit pas en tuant. Je pense qu’à l’avenir, l’humanité cessera de manger de la viande, car le besoin de cela disparaîtra. Le végétarisme n’est même pas un type de nutrition, c’est une vision du monde, et les personnes qui sont activement engagées dans le développement personnel y viennent plus souvent.

L’officier de réserve Alexei Kondratovich est végétarien depuis 9 ans. Il est venu au “régime humaniste” pour deux raisons. Le premier est les soins de santé, le second est la maturation spirituelle.

“J’ai commencé à étudier l’ancienne culture védique”, explique Alexey. « J’ai réalisé que je ne pouvais pas me permettre que des êtres vivants meurent pour manger. Au début, j’ai arrêté de manger du porc et du bœuf, après quelques mois, j’ai arrêté de manger du poulet, du poisson, des œufs. En même temps, je me suis intéressé au yoga, j’ai commencé à mieux me sentir et à me comprendre. Les opposants au végétarisme soutiennent qu’il est impossible de survivre sans les acides aminés essentiels présents dans la viande. Mais je suis vivant. A récemment passé le test de l’âge biologique. L’appareil évalue l’état de l’organisme à l’âge de 21 ans. Et j’ai déjà 39 ans.

Les raisons environnementales et économiques sont également importantes pour les partisans d’un mode de vie “vert”. L’élevage de bétail pour l’alimentation est une utilisation non durable des ressources naturelles, disent les végétariens. La production de viande consomme huit fois plus d’eau que la culture des cultures et des céréales, des fruits et légumes, sans compter les hectares de pâturages et les tonnes d’aliments dont ont besoin les animaux de ferme. Economiquement, un hectare de terre peut nourrir sept végétariens, tandis que deux hectares sont nécessaires pour satisfaire les besoins d’un carnivore.

Qu’est-ce qu’ils mangent?

Surtout, les lacto-végétariens se permettent de manger. En plus des produits d’origine végétale, ils permettent l’utilisation de lait, fromage, fromage blanc, beurre. Certes, les fromages à base de caillette d’origine animale ne sont pas reconnus par les lacto-végétariens. Les végétaliens, quant à eux, ne mangent que des aliments végétaux.

La question – est-il difficile d’être végétarien, Alexei Kondratovich ne provoque qu’un sourire.

“Facile”, admet Alexei. – Les produits laitiers, les céréales, les noix, les légumes, les fruits sont restés dans l’alimentation. Ils sont vendus dans les magasins. En hiver, les légumes sont chers. Mais lorsque vous tombez malade et que vous courez chez le médecin, vous ne dépenserez pas moins en médicaments. Il a étudié la cuisine védique, maîtrisé les recettes des plats indiens. Je peux cuisiner du sabji, du halava indien aux noix et bien d’autres plats exotiques. Vous pouvez facilement trouver des recettes sur Internet. Je n’achète pas de pain et de pâtisseries avec de la levure dans le magasin, car la levure crée un environnement fertile pour les cellules cancéreuses. Je fais mon propre pain au levain. Il se transformera en craquelin, mais il ne moisira pas.

“Je ne me sens pas monotone dans mon alimentation”, avoue un autre végétarien Igor Volobuev . – Mon menu maison ne peut pas être qualifié de radin, il comporte des entrées et des seconds plats, des entrées et des desserts, j’aime généralement cuisiner et je sais même comment. Souvent pendant le processus de cuisson, je joue avec les épices, transformant ce que j’ai prévu en épicé, puis en parfumé, et si je veux, puis en aigre-doux. Il existe de nombreuses variations de saveurs, presque toutes les recettes peuvent être transformées en recettes végétariennes, ainsi que diversifiées avec des bagatelles végétales comme les graines de sésame et les herbes séchées.

Mais qu’en est-il des amis et de la famille ? Qu’est-ce que cela leur fait de regarder leurs proches manger des tonnes de pommes et de céleri et détourner le nez des kebabs ?

“Ma femme partage mes convictions et essaie également de s’en tenir à un régime végétarien”, explique Alexei Kondratovich. Mais parfois, elle mange du poulet. Nous ne limitons pas l’enfant dans le choix. Il grandira et décidera lui-même s’il doit être végétarien. Deux frères et sœurs mangent de la viande. Mais parmi ses collègues (après son licenciement du service, Alexey s’est lancé dans les affaires dans une entreprise de cosmétiques – ndlr) il y a beaucoup de végétariens. Lorsque nous organisons un festin d’entreprise, nous commandons deux options de plats : pour les carnivores et les végétariens. Les carnivores sont toujours surpris par l’abondance et goûtent notre nourriture.

Bien sûr, tout le monde dans la famille et au travail n’a pas une telle idylle. Certains végétariens admettent qu’ils ont d’abord trouvé difficilement la compréhension entre parents. Et seulement des années plus tard, les parents ont accepté leur mode de vie.

Comment aimez-vous le régime alimentaire cru?

Si notre société s’habitue progressivement aux végétariens et aux végétaliens, l’attitude envers les crudivores est encore ambiguë. Pendant ce temps, un tel régime pour beaucoup devient aujourd’hui un mode de vie. L’essence du régime alimentaire cru est l’utilisation de produits thermiques exclusivement non transformés. Les amateurs d’aliments “vivants” pensent que toute transformation détruit toutes les vitamines et tous les nutriments contenus dans le produit.

Yana Bobrineva est devenue crudivore sous l’influence des livres de Vadim Zeland. Elle ne mange plus de bouillie, de friture, de produits laitiers, de conserves, de restauration rapide, ne boit aucune boisson sauf de l’eau et du jus fraîchement pressé. Elle dit qu’il n’a pas été difficile pour elle de passer à un nouveau type de nourriture, car elle comprenait clairement pourquoi cela était nécessaire. Avec la fille, sa mère est également passée à un régime alimentaire cru.

Les crudivores disent qu’ils sont devenus plus énergiques, leur santé s’est considérablement améliorée. Mais les médecins ont un avis sans équivoque à ce sujet : ce type d’aliment ne convient que pour les jours de jeûne. Il ne faut pas en abuser.

“Après être devenu végétarien, j’ai remarqué que je commençais à avoir l’air et à me sentir mieux. Au bout d’un moment, elle a cessé de manger du poisson, des œufs, puis des produits laitiers. Maintenant, je suis une foodiste crue, je ne mange que des aliments végétaux crus, – a déclaré la professeure de yoga Anna Imish. «Je vais à des festivals où se rassemblent des milliers de personnes qui ne mangent que des aliments végétaux depuis des décennies. Les gens se sentent bien, donnent naissance à des enfants en bonne santé. Les problèmes de santé chez les végétariens ne commencent que lorsqu’ils mangent des aliments pauvres – pain blanc, pâtes, riz blanc, sucreries. Une telle personne met le corps hors de l’harmonie, et les médecins disent que ce sont des problèmes de végétarisme.

Végétariens célèbres

L’artiste de renommée mondiale Léonard de Vinci non seulement n’a pas mangé de viande, mais a même rançonné des animaux sur les marchés de la viande. C’est lui qui a dit: “Tant que les gens abattent des animaux, ils s’entre-tueront.”

Paul McCartney, membre des Beatles, a décidé de devenir végétalien avec sa femme Linda, une militante des droits des animaux. Dans une interview, il a exprimé la pensée suivante : « Si les abattoirs étaient construits avec des murs en verre, tout le monde serait végétarien.

L’actrice et danseuse canadienne populaire Pamela Anderson est végétarienne depuis l’adolescence, défend les droits des animaux et est la fondatrice de nombreuses campagnes caritatives.

Les végétariens les plus célèbres de Russie : Laima Vaikule, Yolka, Stanislav Namin, Sati Casanova, Viktor Chaika, Nikolai Drozdov. Tous sont des partisans du mouvement végétarien et dans leur travail et leurs blogs, ils veulent faire comprendre aux gens que le végétarisme ne consiste pas seulement à sauver des animaux. C’est d’abord vous sauver.

Opinion d’expert

Thérapeute Elena Borodina :

« Il y a de nombreux avantages à un régime végétarien. Manger des aliments végétaux aide à réduire le risque de maladies telles que le diabète, les crises cardiaques et l’hypertension. Les végétariens peuvent se vanter d’une excellente fonction intestinale, car les légumes et les fruits riches en fibres normalisent sa microflore et son péristaltisme. Le végétarisme aide à se débarrasser de l’excès de poids – il y a beaucoup de calories dans la viande et un régime légume-fruit favorise la perte de poids. Mais il y a aussi des inconvénients. Les protéines de viande “lourdes” sont absorbées presque complètement par le corps humain, tandis que les protéines végétales “légères”, plus étrangères à l’homme, ne sont absorbées qu’à moitié dans le sang et nécessitent plus de temps. Une alimentation à long terme sans nourriture pour animaux réduit l’immunité, il existe un risque de rhumes et d’infections fréquents. Avant 30 ans, le rejet des protéines animales peut causer de graves dommages à l’organisme, et le végétarisme est contre-indiqué pour les enfants et les femmes enceintes – certains acides aminés pour la croissance et le développement ne peuvent pas être remplacés par des aliments végétaux. Il y a un manque chronique de vitamines B2 et B12 chez ceux qui refusent les produits laitiers – cela entraîne des problèmes d’hématopoïèse et du système nerveux. Avant de passer à un régime végétarien, vous devez évaluer tous les avantages et inconvénients, comprendre les risques et vous assurer de consulter votre médecin.

Pourquoi les grands écrivains, artistes et scientifiques ne mangeaient pas de viande et comment cela a affecté leur vie : les génies végétariens

Recevez l’un des articles les plus lus par e-mail une fois par jour. Rejoignez-nous sur Facebook et VKontakte.

Les chroniques historiques indiquent que de fervents adeptes du végétarisme ont existé de tout temps. Parmi les représentants de cette tendance, il y a des philosophes – Pythagore, Socrate et Sénèque, des inventeurs – Nikola Tesla et Thomas Edison, des musiciens – Jared Leto et Paul McCartney, des athlètes – Mike Tyson et Carl Lewis. Et cette liste de végétariens célèbres est interminable. Certains ont refusé la viande pour des raisons éthiques, d’autres – pour purifier l’âme et le corps, et d’autres encore – à cause de problèmes de santé.

Comment Léon Tolstoï est devenu végétarien à la recherche du sens spirituel de la vie

Le grand écrivain est venu à l’idée du végétarisme à l’âge de cinquante ans, étape suivante dans sa douloureuse recherche du sens philosophique et spirituel de la vie. Dans sa célèbre Confession, il dit : J’ai soudain réalisé que je ne sais pas pourquoi j’ai besoin de tout cela et pourquoi je vis. Le travail sur le roman “Anna Karénine”, qui reflète des réflexions sur la moralité et l’éthique des relations humaines, est juste lié à cette période.
Une fois, Tolstoï est devenu un témoin involontaire de la façon dont un cochon a été abattu. Ce spectacle a tellement choqué l’écrivain par sa cruauté qu’il a décidé d’aller à l’abattoir pour revivre ses sentiments.

Selon Tolstoï, ce sont ces événements qui l’ont beaucoup fait repenser et se sentir coupable de son implication dans le meurtre d’êtres vivants.
A partir de ce moment, pendant 25 ans, il promouvra activement les croyances végétariennes. Dans de nombreux ouvrages de l’écrivain, l’idée est tracée que la signification éthique du refus de la nourriture animale réside dans l’inadmissibilité de tout meurtre. Il a qualifié la cruauté envers les animaux de signe d’un faible niveau de conscience et de culture. Certains des contemporains de Lev Nikolaïevitch associent ses idées à sa passion pour la littérature védique et la culture de l’Inde, le seul pays aux traditions végétariennes séculaires.

La base de l’alimentation quotidienne de Léon Tolstoï était la farine d’avoine, le pain à base de farine de blé, la soupe aux choux maigres, les pommes de terre et la compote de pommes et de pruneaux. En même temps, l’écrivain a toujours eu un excellent appétit et ne pouvait être accusé d’abstinence excessive. L’épouse Sofya Andreevna s’inquiétait pour la santé de son mari et écrivait dans son journal que pour le déjeuner, il pouvait manger des champignons au lait salé, quelques œufs (Tolstoï les aimait beaucoup), du pain grillé au sarrasin avec de la soupe et du kvas aigre. Et tout cela en grande quantité.

Le végétarisme “hygiénique” par Ilya Repine

De nombreux végétariens convaincus de la Russie pré-révolutionnaire ont écrit dans leur journal que tout voyage à un dîner s’accompagnait de questions déroutantes, voire hostiles, sur le rejet des plats de viande. Il y avait un grand nombre d’adeptes du végétarisme à la fin du 19e et au début du 20e siècle, y compris parmi les célébrités. Pendant cette période, le végétarisme en Russie devient une tendance à la mode, et surtout, grâce à Tolstoï.

Tous les végétariens de la société culturelle de Pétersbourg pré-révolutionnaire peuvent être qualifiés d’admirateurs du “culte” de Tolstoï. Il s’agit notamment de Repin, Roerich, Ge, Leskov et d’autres personnalités éminentes. Au début du 20e siècle, il y avait 9 cantines avec un menu végétarien à Saint-Pétersbourg. Ilya Repin a écrit dans ses journaux que presque toutes ces institutions avaient des portraits de L.N. Tolstoï “dans des tournures et des poses différentes”.

L’artiste Repin est considéré comme le végétarien le plus célèbre de l’époque, inspiré par l’exemple de Tolstoï et de sa seconde épouse, Natalia Nordman-Severova. Dans des conférences, des lettres et des discours publics, il a parlé de son régime alimentaire habituel, qui comprenait diverses salades assaisonnées d’huile d’olive, de fruits, de fruits secs, de noix et d’olives. Le plat préféré de Repin était un bouillon à base de foin, de racines et d’herbes. Il l’appelait l’élixir de vie et l’offrait aux invités en guise de friandise.

Le végétarisme de Repin peut être considéré comme plus hygiénique qu’éthique. L’artiste a vu l’objectif principal d’un régime à base de plantes dans l’amélioration de son corps. En correspondance avec I.I. Perper, il a dit que “les graisses, les grumeaux qui dépassent des muscles enflés, ont disparu”.

Repin a renoncé à ses croyances à plusieurs reprises. En 1981, il écrivit à la fille aînée de Tolstoï, Tatiana : “. J’étais tellement tremblant que le lendemain matin, j’ai décidé de commander un steak – et il est parti comme un charme.

Pourquoi Albert Einstein a-t-il abandonné la viande ?

Le grand scientifique et lauréat du prix Nobel a démontré son engagement envers le végétarisme tout au long de sa vie. Il a fait valoir que le rejet des aliments d’origine animale peut “affecter de manière bénéfique le sort de l’humanité”. La célèbre citation d’Einstein appartient à la paternité – “rien n’apportera de tels avantages à la santé humaine et n’augmentera les chances de préserver la vie sur terre que la propagation du végétarisme”. La transition vers les aliments végétaux, selon le scientifique, est une étape importante dans l’évolution de la race humaine.

En même temps, pendant la majeure partie de sa vie, Einstein n’était pas un végétarien convaincu. Dans une lettre à un ami, le scientifique a déclaré qu’il avait toujours mangé de la viande animale avec un certain degré de culpabilité, mais qu’il était passé à un régime alimentaire strict à base de plantes juste un an avant sa mort en 1954. Renoncer à la viande était un besoin urgent – Einstein avait des problèmes d’estomac et un anévrisme de l’aorte abdominale qui ne pouvait pas être retiré. Au début, le médecin lui a prescrit un régime équilibré composé de viande et de glucides simples, et après un certain temps, il en a complètement exclu les produits d’origine animale.

On ne peut pas dire avec certitude qu’un régime végétarien a prolongé la vie d’un génie, mais le scientifique lui-même a déclaré à plusieurs reprises que son état s’était amélioré après être passé aux aliments végétaux. Près d’un an après la prescription du régime, dans une correspondance avec son employé Hans Museam, Einstein a déclaré qu’il vivait sans viande, sans graisse et sans poisson, mais qu’en même temps il se sentait bien. De plus, grâce à cette lettre, l’humanité a pris conscience de la phrase sacramentelle du grand physicien – “Je pense qu’une personne n’est pas née pour être un prédateur”.

Le végétarisme temporaire de Benjamin Franklin

Le plus grand politicien, diplomate, écrivain et journaliste Benjamin Franklin était l’un des végétariens les plus célèbres des États-Unis. C’est lui qui a présenté aux Américains des produits tels que le tofu, la rhubarbe et le grunkol (chou frisé). Franklin a qualifié la consommation de viande de meurtre injustifié et pensait que les gens mangeaient beaucoup plus que ce que la nature exige. Dans ses mémoires, il décrit son menu plutôt modeste de riz bouilli, de pommes de terre et de pudding et donne des recettes pour leur préparation.

Le passage à l’écriture végétale, selon l’homme politique, présente de nombreux avantages, notamment une réduction des coûts alimentaires. Franklin a dépensé l’argent économisé pour reconstituer sa collection de livres et a exhorté les autres à suivre son exemple.

Comme Einstein, Franklin est venu au végétarisme à un âge assez avancé – à 60 ans. “Une tête claire et une intelligence accrue” – c’est ainsi qu’il a décrit son état après avoir refusé la nourriture pour animaux.

Plus tard, le politicien a néanmoins changé ses principes et est passé à un régime mixte, ajoutant du poisson et de la viande au régime. Quelle est la raison d’une telle décision n’est pas connue avec certitude.

Bernard Shaw et 69 ans de son végétarisme

Le dramaturge et scénariste irlandais Bernard Shaw peut être considéré comme l’un des végétariens les plus convaincus de l’histoire. Il a refusé la viande pour des raisons éthiques à l’âge de 25 ans et jusqu’à sa mort pendant 69 ans n’a pas changé ses croyances.

L’écrivain a soutenu qu’une personne ne devrait pas être comparée à ses caprices et à ses passions. “Les animaux sont mes amis, et je ne mange pas mes amis”, a expliqué Bernard Shaw. Il a parlé négativement de la chasse et des cirques, a critiqué sans pitié les enseignements du physiologiste russe Pavlov, affirmant que si un chien devait être torturé pour des découvertes scientifiques, il valait mieux abandonner ces découvertes. Le dramaturge a qualifié ces expériences de barbares et a estimé que sans compassion pour les animaux, l’humanité n’arriverait à rien de bon.

L’émission n’a jamais bu d’alcool ni fumé, mangé des soupes et des salades de légumes et de fruits, des céréales, des puddings, du miel et des noix. Dans ses convictions, il était intransigeant et parfois fanatique. Mais ce sont peut-être ces principes qui l’ont aidé à mener une vie dynamique et physiquement active, en restant sain d’esprit jusqu’à sa mort à l’âge de 94 ans.

“Tuez tous les végétaliens” Pourquoi les mangeurs de viande détestent les régimes à base de plantes

Pourquoi les fans du régime à base de viande et de lait sont-ils si irrités par les fervents partisans des aliments végétaux ? La question n’est pas oisive : l’autre jour, le chef et restaurateur italien Gianfranco Wissani a annoncé à la télévision nationale qu’il aimerait tuer tous les végétaliens. Celui qui déteste les légumes est loin d’être le seul : les végétariens provoquent des émotions négatives chez de nombreuses personnes. “Lenta.ru” recherche les causes du conflit gastronomique mondial (car c’est précisément la confrontation – après tout, les “tueurs de tomates” en auront toujours quelques-uns affectueux pour les “mangeurs de cadavres”).

Variétés d’herbivores

Ce n’est un secret pour personne que le végétarisme n’est qu’un nom générique pour diverses restrictions alimentaires.

Un végétarien lacto-ovo est une personne qui ne mange pas de viande d’animaux (à sang chaud et, par exemple, les habitants de la mer), mais ne refuse pas le lait, les œufs et les produits apicoles. En règle générale, en parlant de végétarisme, ils désignent exactement un tel régime.

Il y a aussi les ovo-végétariens (ils ne mangent pas de viande, ne boivent pas de lait, mais mangent des œufs) et les lacto -végétariens (ils ne s’autorisent que du lait d’origine animale).

Un végétalien est une personne qui ne consomme aucun aliment d’origine animale (viande, poisson, lait, œufs, miel).

Sous réserve de tous les régimes ci-dessus, ils essaient généralement de ne pas manger ces produits, qui contiennent des composants d’origine animale (glycérine, gélatine, carmin).

Le régime est différent, ils enragent le même

Ce sont les végétaliens qui ont provoqué la haine du spécialiste culinaire italien comme étant le plus ascétique de tous les “herbivores”.

«Je veux dire végétaliens, pas végétariens. Que ferais-je avec les végétaliens? Je veux tous les tuer », a déclaré Wissani lors d’une émission culinaire télévisée. Il a expliqué qu’il associe les amateurs de légumes et de céréales à la secte des Témoins de Jéhovah, car ils sont tout aussi fanatiques.

Salade de steak thé luxuriant ce soir! #nourriture #je déteste les végétariens

Photo postée par Laurapipe (@laurapipe) le 16 octobre 2014 à 10h06 PDT

Néanmoins, la plupart des gens qui sont loin de ces subtilités n’ont pas décidé lequel des adeptes d’un régime végétalien leur est désagréable. En règle générale, ils ont même du mal à expliquer les raisons exactes de l’hostilité. La science, quant à elle, connaît les réponses puisque psychologues et sociologues se sont penchés sur cette question.

Mythes et faits sur les végétariens

“Ils ne mangent que de l’herbe”

En plus des légumes verts, le régime alimentaire des végétariens comprend au moins des fruits, des légumes, des noix, des légumineuses, des céréales, de la farine et des champignons. Comme déjà mentionné, les produits laitiers et les œufs peuvent être consommés.

Le petit-déjeuner n’a pas à être ennuyeux et je porterai un toast à ça ! 

🍞🎉 📷: @elsas_wholesomelife

Photo postée par Angelica Talan ✨Washington DC (@angelicatalan) le 23 août 2016 à 18h42 PDT

Dans les livres de cuisine, vous trouverez des recettes de plats principaux copieux et de desserts alléchants adaptés même aux végétaliens stricts.

“Ils obtiennent tout le monde avec la morale”

Les partisans du régime «à base de plantes» aiment vraiment spéculer sur les avantages de la voie qu’ils ont choisie. Cela est prouvé par le fait qu’au cours des siècles, de nombreux végétariens célèbres ont exprimé leur opinion sur la viande dans des œuvres littéraires et des interviews : Benjamin Franklin, Léon Tolstoï, Léonard de Vinci, Thomas Edison, Albert Einstein, Paul McCartney, Richard Gere, Ozzy Osborne, Mike Tyson , Pamela Anderson, Brad Pitt – ces personnes célèbres et bien d’autres non seulement ne mangeaient pas de viande, mais considéraient également qu’il était de leur devoir de dire au monde pourquoi.

En règle générale, avant de changer de régime, toute personne étudie le problème en pesant le pour et le contre. Puisque l’histoire du végétarisme remonte à des milliers d’années, les scientifiques ont eu le temps d’étudier en profondeur les conséquences médicales de l’abandon des protéines animales.

Un régime à base de plantes peut réduire le risque de cancer (tous les types sauf le cancer du côlon), de maladie coronarienne, de diabète de type II, de cataracte et d’autres affections courantes. Cependant, les végétariens et surtout les végétaliens sont en effet à risque de développer une anémie ferriprive, un manque de vitamines B et d’autres éléments importants. Il est recommandé de prévenir ces problèmes par des analyses de sang régulières, l’utilisation de multivitamines et de compléments alimentaires.

“Complètement fou”

Une place particulière dans la discussion sur les dangers du végétarisme est occupée par la question de savoir dans quelle mesure il est éthique pour les parents “herbivores” d’étendre leurs principes aux enfants, en ne leur offrant que des aliments végétaux.

En août 2016, un projet de loi a été soumis au gouvernement italien pour examen, selon lequel les parents qui imposent un régime végétalien à leurs enfants risquent jusqu’à quatre ans de prison. L’initiatrice était Elvira Sorvino du parti de droite Forward Italy!, qui a déclaré qu’un régime végétalien ne fournit pas aux enfants la quantité nécessaire de fer, de zinc et de vitamines essentielles pour une croissance et un développement complets.

L’International Vegan Rights Union a qualifié le projet de discriminatoire.

La médecine traditionnelle n’accueille vraiment pas le végétarisme des enfants. Cependant, les parents qui s’intéressent à cette question et ne sont pas prêts à faire des compromis peuvent trouver sur le réseau de nombreux sites et blogs dédiés à l’enrichissement de l’alimentation des enfants végétariens avec des substituts à base de plantes, ainsi que des vitamines synthétiques et des compléments alimentaires.

Freud sur le sujet

Le blogueur Vegan Chowhound a lié le ridicule des végétariens aux mécanismes de défense de la psyché humaine, qui ont été décrits pour la première fois par Sigmund Freud dans son ouvrage « Defensive Neuropsychoses ».

Dans la colonne pertinente, l’auteur a suggéré que tout le monde, à un degré ou à un autre, comprenne que la consommation de viande est un soutien passif au meurtre et à la cruauté des animaux. Mais comme la plupart des homo sapiens s’efforcent d’être bons et gentils, ils commencent inconsciemment à déformer la réalité afin de se justifier et de faire abstraction des faits désagréables.

Dans le même temps, des mécanismes de défense tels que le déni (refus de réaliser des informations désagréables), la moralisation (recherche d’un moyen de se convaincre de la nécessité de ce qui se passe) et la régression (inclusion de comportements enfantins et enfantins) sont inclus.

Vegan Chowhound note également que les végétaliens, qui ne représentent que 2% de la population américaine, sont la seule minorité aujourd’hui qui peut être ridiculisée et insultée avec un cœur calme, car l’intolérance envers les membres d’une race, d’une nationalité, d’un sexe et d’une orientation sexuelle différents a longtemps considéré comme socialement inacceptable.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.